The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-24%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
249 € 329 €
Voir le deal

Beyond the oceans and nothing can come between
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Beyond the oceans and nothing can come between   Lun 2 Jan 2023 - 0:55
J'ai un petit sourire contrit à la remarque de Sebastian. En effet, j'imagine qu'à la disparition d'Aaron, le sommeil et la mémoire de Faith n'ont pas été totalement ménagé, et il va sans dire que commettre une erreur à ce sujet n'est pas impossible. Je peux être un peu trop naïve parfois, j'accepte les erreurs de bonne foi lorsqu'on ne cherche pas à me tromper. Et j'imagine mal Faith souhaiter me nuire d'une quelconque manière. Cependant l'air grave de Sebastian m'empêche de poursuivre sur le sujet : Tu veux encore me demander l'impensable, n'est-ce pas ? Lui promettre quelque chose que je serais incapable de faire. Nous avons déjà essayé, et ça n'a pas marché.

C'est un rire qui m'échappe malgré moi : Je ne sais pas, ça serait un affreux mensonge : je suis plutôt mauvaise en bricolage déjà, alors pour du gros oeuvre, je préfère compter sur toi, quitte à fonctionner de façon un peu cohérente. Pas pour rien que je lui ai confié la construction du chevalet. D'ailleurs, où en est-il à ce sujet ? Qu'importe, nous verrons plus tard : Et puis, je trouve qu'on a des passions correctes déjà. Par exemple : je me mets en danger, et tu me sauves, que j'entame en levant déjà mon index, comme si j'établissais une liste : Je fais les meilleures blagues, et tu rigoles, je poursuis mon énumération avant d'esquisser un grand sourire : Il y a un équilibre bien réparti entre nous !

Il me tient dans ses bras, me serre plus fermement, je me blottis contre lui en l'étreignant de la même manière, en m'imprégnant de sa présence aussi. Sa phrase semble être en suspend : ... Mais ? Dans le timbre de sa voix, je sais par avance qu'il ne peut pas aller au bout de son propos, pas comme ça. Il me propose d'un geste de m'asseoir, je le fais presque docilement, sans qu'il ne lâche ma main. Au contraire, voilà que ses doigts se nouent aux miens. Je capte ses yeux et l'écoute, le sérieux est de mise cette fois, et dans ma réponse, je ne prends aucune attitude joueuse. Je peux juste t'assurer de faire de mon mieux, mais tu sais comme moi que certaines de mes décisions ne te plairont pas, que je lui souffle.

Je ne peux pas lui mentir. Pas pour ça. Et ça n'est pas ce qu'il veut entendre, mais peut-être que justement, ça n'est pas d'être brossé dans le sens du poil dont il a besoin. Je ne crois pas que ça l'épargnerait en se retrouvant confronter à la réalité ensuite. Je ne peux pas être ce que tu attends, je ne l'ai jamais été pour personne. Et sur tout ce que nous avons vécu ensemble, tu sais comme moi que si les choses étaient à refaire, je ferais sans doute les mêmes choix sans hésiter une seule seconde, que j'ajoute. Du reste, nous ne sommes pas obligés de le crier sur tous les toits, je me fiche de ça même à dire vrai, je hausse les épaules. Je veux juste être la seule, c'est ma seule certitude. Et je veux que tu me donnes ta parole à ce sujet, je lui ferais confiance là-dessus.




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Beyond the oceans and nothing can come between   Lun 2 Jan 2023 - 7:20
« Malheureusement, être mauvais dans quelques choses ne va pas toujours de pair avec ne pas aimer faire quelques choses. Et vice versa. Je me débrouille pas mal avec le gros œuvre, mais c’est loin d’être une passion, surtout a côté de Daemon.»

Au moins, a cet aveu, je comprends mieux pourquoi elle avait toujours a faire quand je dois me mettre au bricolage ici ou sur son chevalet. Qui plus est, contrairement a Daemon, je ne suis pas un adorateur du BTP. J’aime la partie ingénierie, la préparation, les plans les petits détails qui font que la construction est plus qu’un assemblage de parpaings, le coté bétonnière n’est pas mon étape préférée. Je ne peux que glousser avec une petite grimace a l’évocation de sa conception de nos passions communes qui sonne, malgré tout, un peu trop vrai.

« Tu as raison, pourquoi s’en tenir a la cuisine, au châteaux de sables ou aux sports en chambre au risques d’avoir l’air planplan et consensuels. Poser des pieds sur des mines, devoir les déminer, sauter dans un bâtiment qui s’écroule dans la mer, aller te repêcher… au moins, on est sûr d’être uniques dans nos occupations communes. »

Même si je ne dirais pas non a un peu de calme, j’imagine que sans cela, Olivia ne serait pas elle. Qu’elle n’aurait pas su attirer autant mon attention au point de réussir à faire plus que sortir du lot a mes yeux. Pour autant, je me sais parfaitement faillible et toutes ces petites sorties que nous évoquons auraient pu se solder dans un drame plus grave qu’une chemise abimée ou de grosses émotions. C’est la raison pour laquelle je suis pencher vers elle, les yeux dans les siens a faire cette demande qui peut paraitre étrange.

J’aurais aimé un oui plein de ferveur, qu’elle s’engage a vraiment faire au mieux pour préserver sa vie, sauf qu’Olivia reste Olivia. J’imagine que, déjà, obtenir d’elle qu’elle essaye est un grand pas, sauf que je ne suis pas certain que, sous le coup de l’émotions, devant des Oblivions, elle arrive a se tempérer.

« Olivia… si a un moment tu doute de ce que tu dois faire, grade toujours en tête que je serais détruit s’il doit t’arriver quelque chose. Et, aussi, que j’ai des cartes en mains pour les Oblivions, sauf que si tu es prise avec moi, je ne penserais pas une seule seconde a les utiliser pour moi… donc quoiqu’il en coute, préserve toi et sauve ta vie avant tout le reste. Je ne te demande pas de changer, juste de pouvoir survivre a mon passé quand il me reviendra vraiment dessus. »

La folle des bois n’était qu’un petit avant-gout de tout ce qui peut ressortir à tout moment. Je reste dans cette position et mets un peu de temps a comprendre sa demande tellement je suis perdu dans mes sombre pensée. La seule ? Puis, un sourire se dessine sur mes lèvres avant que je n’y porte sa main, toujours enlacée dans mes doigts, pour y poser un baiser tout en lui lançant une œillade taquine :

« Madame est exigeante mais vu sa réputation de pouvoir m’épuiser au lit, je doute d’être capable de ramper en dehors de notre chambre pour essayer d’aller honorer Amanda dès que je saurais qui est ma maitresse mystérieuse.»

Plus sérieusement je lui assure :

« Tu as ma parole que, sans question de survie en jeu, tu es et restera la seule tant que nous serons ensemble. »




Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Beyond the oceans and nothing can come between   Lun 2 Jan 2023 - 11:32
En effet, ça n'est pas que je n'aime pas bricoler. C'est surtout que je ne suis pas très douée, à part si se taper sur les doigts, au sens propre comme au figuré, fait partie de l'expertise. Mais j'ai comme un doute. Au moins se prête-t-il au jeu de notre complicité, je ne peux pas m'empêcher d'en rire. Tu vois, c'est pour ça que tu m'adores : parce qu'avec moi, tu ne peux pas t'ennuyer, et pour mes nombreuses autres qualités notamment mais si on commence à en dresser la liste, on n'aura jamais le temps de faire autre chose de la journée ! Quoi qu'il en soit, j'ai l'impression que cette discussion n'est pas aussi plaisante que celle qu'on a envie d'avoir, mais est nécessaire en tout cas.

Très bien, je prends note des points qu'il soulève et hoche fermement la tête. Sur le vif, il me sera plus difficile d'être rationnelle je pense, mais je ferais au mieux pour ne pas le priver de ses chances de survie, même si j'aurais très probablement besoin de comprendre et de connaitre les aspects de ses différents plans pour pouvoir m'y placer sans le gêner. Je me redresse néanmoins pour me rapprocher de lui : On a qu'à remettre le reste à demain comme on l'avait prévu, je devrais lui proposer d'enchainer sur le repas, mais cette conversation me donne surtout envie de chasser l'air grave qu'il porte et la lueur fade qu'il y a dans ses yeux dans ce moment-là.

C'est sans doute pour ça que je viens l'étreindre et l'embrasser, sans plus de retenue pour me blottir contre lui et l'attirer à moi, un rire contre ses lèvres, l'œillade mutine et pleine de promesses en plus, je viens le défier de m'arracher des suppliques comme il en parlait. Mais un bruit dans le salon nous fait nous séparer, encore plus quand la japonaise débarque dans la cuisine avec son fils sur les bras. Elle semble surprise de nous trouver, tandis que j'essaie maladroitement de dégager quelques mèches folles de mon visage : On vous a attendu pour le repas, tout va bien ? Signe-t-elle, sans que je comprenne. Regard interrogateur vers Sebastian, je reprends vite : Tu as besoin d'aide ?

Tori hoche la tête, et m'explique comme elle peut ce qu'elle veut. Sur la fenêtre, dans une caisse pourvu à cet effet, je récupère un biberon que je fais réchauffer doucement sur le poêle à bois. Entre Sebastian et Tori, la discussion s'amorce, jusqu'à ce que je revienne avec le lait déjà tiède. Voilà qui suffira pour son fils, je pense, j'ai encore des réflexes du genre qui me viennent facilement, et qui me font penser à Romy. Je chasse vite cette pensée : Tu veux te joindre à nous pour le repas ? Tori a un temps : Pourquoi pas ! Le temps de lui sortir aussi une assiette rapidement, l'ambiance semble légère : C'est toi qui as cuisiné ? J'ai un temps avant de comprendre. Oh, non, c'est Sebastian, et je suis d'accord : il ne vous fait pas assez bénéficier de ses talents, que je réponds. Mais il se proposait pour faire le repas du nouvel an, il était super motivé, on en parlait justement, mes yeux cherchent ceux de l'homme avec un sourire amusé : Pas vrai ?

Alors que le repas passe, la japonaise retourne se coucher avec son fils déjà endormi contre elle, et après la vaisselle et le rangement, nous nous retrouvons avec Sebastian finalement en tête à tête. Je ne regrette rien, que je lui annonce, après l'avoir désigné comme volontaire sans demander son opinion. Tout ça m'amuse beaucoup trop, et ça se voit au grand sourire que j'affiche : Et tu as tout intérêt à prévoir une sieste pour être préparé pour établir ton menu, puisque je ne compte pas le ménager. Où est-ce que nous en étions avant l'arrivée de Tori, déjà ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Beyond the oceans and nothing can come between   Mer 4 Jan 2023 - 23:43
Je sais bien que nous n’en avons pas fini, mais la promesse de ses lèvres sur les miennes me donne surtout envie d’expédier le repas pour continuer ailleurs et avec moins de vêtements. Lorsqu’un bruit de pas retenti, c’est avec le sursaut d’ado coupable que nous nous séparons. Je ne sais pas si j’ai envie d’en rire ou d’en pleurer. Pour qu’Olivia comprenne, je ne reponds pas en signant a Tori :

« J’ai eu le contre coup de Noel, j’ai l’impression que je pourrais dormir 24h d’affilée… Excuse-moi si je t’ai inquiétée.»

Je laisse Olivia aider Tori, et regarde le chat noir avec un demi sourire qui augure parfaitement qu’il y aura une vengeance quand elle propose a la jeune maman de rester avec nous. Je sors une assiette en plus et sers Tori, devisant avec les deux femmes sans montrer ma frustration. Une nouvelle œillade coule sur Olivia alors qu’elle vient de me designer volontaire pour les repas.

«  Tu as parfaitement raison, je devrais plus faire la cuisine, mais a force de passer mon temps sur les routes ou a payer mes dettes a TH quand je ne traque pas les oblivions, les sinners et j’en passe… c’est vrai que je ne suis pas beaucoup là. Peut être devrais je changer mes habitudes. Qu’en penses-tu Olivia ? Dans tous les cas compte sur moi pour le 1er de l’an Tori, avec Olivia comme commis, je ferais surement des merveilles. »


Le repas se passe tranquillement et, la vaisselle faite, alors que Tori retourne se coucher, Olivia ne perd pas son temps pour venir me titiller.

« Je compte bien te montrer qui va avoir besoin d’une sieste… »


Je l’éclabousse avec l’eau de vaisselle avant de quitter la pièce en lui faisant signe de me suivre. Si nous partons en bon camarade, dès que je suis sur d’etre loin des yeux des autres, je ne résiste pas et la soulève dans mes bras, lui prenant d’autorité la bouche dans un baiser passionné alors que je l’entraine vers la chambre.




===============
Le pale soleil d’hiver est déjà haut dans le ciel, inondant la chambre en pagaille de sa lumière blanche. J’ai peu dormi mais je me sens bien, Olivia est assoupie contre mon torse et j’en profite pour passer ma main nonchalamment sur son dos, sentant, je plus en plus, qu’elle semble s’éveiller. Je lui souris quand je vous ses yeux s’entrouvrir et lui laisse un peu de temps pour émerger.

« Bonjour Melle… il semblerait que tu étais épuisée cette nuit. »

Je lui fais un petit clin d’œil malicieux avant d’ajuster la couette sur nous, peu pressé de quitter le lit. Avec une innocence feinte comme si la question était anodine, je lui demande :

« Penses tu que cette nuit pourrait te donner envie de prolonger un peu ton séjour ici… »





Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Beyond the oceans and nothing can come between   Jeu 5 Jan 2023 - 0:51
Tu es un homme responsable, tu n'as pas besoin que je prépare ton emploi du temps pour faire ce qu'il faut, n'est-ce pas ? Que je lui glisse avec un ton taquin tandis qu'il demande mon opinion sur ce qu'il devrait faire de ses journées. Comme s'il avait vraiment besoin de moi pour décider de ça. Sebastian est bien trop indépendant pour prendre mon opinion à ce sujet, il y a des gens qui sont des locomotives et qui n'ont pas à attendre le bon vouloir du monde pour continuer à avancer. J'adorerais être ta commise, avec plaisir ! Que j'ajoute même avec enthousiasme, alors que mon embauche a été aussi rapide qu'expéditive.

Mais lorsque nous nous retrouvons tous les deux, le jeu se mue en promesse silencieuse. Nous gagnons la chambre et je n'ai pas le temps de faire un pas qu'il s'engage à tenir sa parole. J'en ai le cœur qui bat avec force tandis que j'en suis à pouvoir toucher sa peau, effleurer ses cicatrices et l'embrasser avec gourmandise. Nos vêtements nous quittent et le La est donné par Sebastian qui ajoute une nouvelle règle à notre situation. La surprise laisse place aux sensations qu'il me procurent, et c'est sans doute une première dans ma vie de femme, alors qu'un homme entend prendre soin de moi. Les soupirs se transforment en gémissements, dans une délicate mélopée qui m'échappe.

Et si je perds le jeu, c'est pour mieux me prêter à ses gestes maitrisés, à ses rires, notre étreinte a un tour spontané, précieux, une bulle suspendue où rien ne semble pouvoir nous ramener sur terre. La tête grisée par mes émotions, je suis ivre de ses caresses et de ses baisers, ivres de ce qu'il me fait. Il m'est difficile de perdre cette pointe de raison et de contrôle, mais c'est en confiance que je lâche prise avec Sebastian, au point sans doute de lui accorder la supplique qu'il attendait comme une victoire concédée. Jusqu'à tard dans la nuit, mon souffle est tu par le poids de ses lèvres sur les miennes, de son corps contre le mien, du rythme pris entre mes cuisses qui cernent sa taille, avec la certitude que je pourrais faire ça constamment, juste pour le plaisir d'être sienne.

C'est sans doute pour ça qu'il m'est si difficile d'émerger, les muscles usés par l'effort, sa voix effleure mes tympans et j'ouvre un oeil pour venir croiser son regard : C'était donc totalement prémédité pour me faire rester, c'est ça ? que je lui demande d'une voix encore endormie, en m'étirant comme un chat avant de revenir contre lui : Est-ce que ça va être ainsi tous les soirs jusqu'à ce que je reparte ? Afin de voir si je prolonge le séjour ou si pour notre survie, il vaut mieux que je m'éclipse. C'est juste pour la préparation psychologique, si seulement. Tu peux me le demander si tu y tiens tant, à ce que je reste. J'ai un sourire complice en me redressant : Tu as bien dormi, au moins ? Pas suffisamment, de ce que j'imagine. Mais en récompense, Sebastian a droit à un baiser appuyé alors que je l'étreins sensuellement. Je n'ai même pas attendu sa réponse.




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3671
Sujet: Re: Beyond the oceans and nothing can come between   Jeu 5 Jan 2023 - 13:51

Je lui offre un large sourire a sa remarque avant de répondre :

« Evidemment, tout fait parti d’un grand plan. Te saouler a Noel, te cuisiner des pommes de terre pour que tu remarque mes qualités cachées derrière mes chemises… te faire embaucher comme commis pour t’obliger a rester plus longtemps… »

Je me penche pour l’embrasser avec un air malicieux, surtout en repensant a la nuit que nous venons de passer et a sa conclusion, avant d’ajouter :

« … et t’épuiser pour que tu ne saches plus quitter cet endroit. »

Je la laisse s’étirer et l’enlace spontanément quand elle se blottit a nouveau contre moi alors que je rabats la couette sur nous pour nous préserver de la fraicheur du lieu. Le feu est mort depuis des heures sans que nous nous en inquiétions, trop occupés par cette étreinte dont la simple pensée me donnerait bien des envies.
Je ne suis pas pressé de quitter ce lit et savoure ce moment, me doutant bien qu’il va falloir, tôt ou tard, aller vaquer a nos occupations. On a la chance que mes appartements soient isolés des habitations et que je n’ai pas de « petites habitudes » du fait que je suis souvent en vadrouille. Mais j’ai comme dans l’idée que ? si a midi on ne nous a pas aperçus, on viendra nous chercher. Ma main revient se placer dans son dos, caressant doucement

« Ca peut être comme ca tous les soirs si tu en as envie… après je suis un homme qui s’adapte : si tu es plus du matin, du midi, voire de l’après-midi, je ne suis pas contrariant.»


Je réceptionne son baiser et le rend avec un peu plus d’ardeur que je ne devrais si on veut sortir de cette chambre avant midi. Je roule sur le coté avec elle sans lâcher ses lèvres. Non je n’ai pas beaucoup dormi, mais il faut croire que cela n’a aucune importance pour le moment. Je cesse de l’embrasser pour sourire avant de lui demander, avec plus de sérieux :

« Toi, tu as envie de quoi Olivia ? »


Contrairement a Roman, je ne me pense pas être de ceux qui impose leur volonté aux autres, surtout aux femmes, du moins, je ne le suis pas encore, cela risque de venir quand je saurais que cette nuit aurait été mémorable de bien des façons qui dépasse le cadre du simple plaisir. Pour le moment, j’ai peur que Romi et ses amis ne lui manquent.




Those days are over.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Chat noir
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2963
Sujet: Re: Beyond the oceans and nothing can come between   Jeu 5 Jan 2023 - 15:06
Soit Sebastian est un excellent manipulateur, soit lui aussi se laisser porter par la situation. Mais l'un ou l'autre, tant que je suis avec lui, ça me convient parfaitement. Contre lui, je pourrais bien passer le reste de la journée, ou même de la semaine, sans me formaliser de ne rien faire d'autres que l'embrasser, rire avec lui, et lui faire l'amour évidemment. Il me rend mon baiser, et malgré la fatigue ou les courbatures, il me faut peu pour avoir envie de remettre le couvert. Là maintenant ? Je le regarde un temps, avant qu'un sourire mutin passe sur mes lèvres : Que tu te taises et que tu m'embrasses, mais je pense que ça n'est pas la réponse que tu attends, que j'ajoute.

Je hausse les épaules : c'est pourtant tout ce qu'il aura de moi pour l'instant, alors que je gagne ses lèvres pour un baiser plus appuyé. Notre étreinte se fait plus ferme à mesure de nos caresses, et je profite d'un bref moment de répit pour venir me mettre sur lui. Mon bassin contre le sien, je me redresse et dégage mes cheveux pour venir les entortiller doucement, qu'ils ne me gênent pas. La morsure du froid m'arrache un petit frisson, mais ça ne change pas grand-chose : Je peux rester avec toi jusqu'au printemps, peu importe où on ira et si je suis la bienvenue ici, je ferais ma part, que je lui souffle.

La décision est peut-être prise sans réfléchir plus longtemps. Gig Harbor peut parfaitement tenir sans moi, mais je préfèrerais ne pas amener les autres à s'inquiéter pour moi. Je pince les lèvres à cette idée, qui me serre le cœur. Le fait de quitter Sebastian me déplait, sans doute parce que la nouveauté de notre relation rend difficile de me séparer de lui. Pour autant, je ne suis pas inconsciente, et je n'ai jamais été du genre à fuir mes responsabilités. Sanctuary Point doit repasser au début du mois, il me faut être là pour les recevoir et permettre de réceptionner les provisions. Il y aura aussi forcément d'autres choses : les travaux de la Marina vont prendre du temps, et je ne rentrerais pas tant qu'ils ne seront pas accomplis.

Ensuite, dès que mon groupe aura pris contact avec Gig Harbor, on avisera en conséquence, ok ? C'est tout ce que je peux faire pour l'instant. Et tout ça nous laisse bien deux ou trois mois pour creuser notre complicité, peu importe où elle se trouve. Je reviens chercher sa bouche pour un autre baiser tendre, étourdi par la douceur de nos échanges, avant de souffler contre sa bouche : Je pourrais faire ça toute la journée, au bas mot. Je crois que je regrette d'avoir proposé à Emily de lui apprendre la voltige, une grimace passe en le disant, c'est surtout le fait de me décoller de lui qui me parait insurmontable sans la promesse de retrouvailles : On peut se retrouver plus tard, non ? Après. Ou il veut. Quand il veut.




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Beyond the oceans and nothing can come between   
Revenir en haut Aller en bas  
- Beyond the oceans and nothing can come between -
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: