The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-45%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux dont induction
29.49 € 53.27 €
Voir le deal

Fréquences communes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3937
Sujet: Re: Fréquences communes   Jeu 29 Déc 2022 - 17:18
- Oh wow, tu sais vraiment les faire ? Faudra que tu me montres !

Stanley s’amusa réellement à feuilleter ce livre avec Elizabeth. Il le trouvait étonnamment bien foutu. Et la fillette semblait le connaitre par cœur. Au chapitre des animaux sauvages, elle lui montra ceux qu’elle avait déjà eu la chance de voir dans sa courte vie. Et ceux dont ses mamans lui avaient parlé. Ce fut à cet instant que Selene s’approcha. Les yeux du militaire se levèrent vers elle.

- Il est super ce bouquin, admit-il. Et t’es déjà une sacrée survivante ! S’exclama-t-il à l’intention de la fillette, qui ne cacha pas son plaisir d’un tel compliment. Ils pouvaient chercher à préserver leurs enfants, ils ne grandissaient pas dans un monde comme celui qu’ils avaient eux-mêmes connu à leur âge. La vie, la mort, le danger, tous ces paramètres étaient pour eux différents. Ils ne connaitraient jamais un monde sans rôdeur, sans sprinter. Sans guerre aussi certainement. Six ou sept ans, j’dirais… mais ils sont peu nombreux à ces âges-là, alors ça s’fait aussi sûrement un peu au cas par cas. Y a une nouvelle génération qui arrive, comme elles. Leurs filles. La génération de ces enfants qui étaient nés après la chute de l’ancien monde. La garderie fait un peu d’éveil avec les plus jeunes. J’sais qu’Esther apprend déjà un peu les lettres. J’t’avoue que j’me suis jamais trop penché sur c’qu’on leur apprenait ensuite… Si c’est des trucs hyper théoriques ou du plus… pratique. Il fit un mouvement du menton vers l’ouvrage. Par exemple. Pour la… défense, on commence aussi officiellement un peu plus grand.

Il avait employé le terme « officiellement » et ce n’était pas un hasard. Stanley avait été formateur. Il avait bossé avec des jeunes, des adolescents, des enfants. Il connaissait leurs limites, mais savait aussi leur potentiel. Il n’avait pas l’intention d’attendre qu’Esther ait six ans pour lui apprendre certaines bases.

- Moi je sais me battre ! Wyatt, je le bats tout le temps, réagit Effy. Sans savoir qui était ce Wyatt, Stanley afficha un sourire. Il haussa les sourcils, interrogateur, en reportant ses yeux vers sa mère.
- T’as déjà fait des choses en défense avec elle ?


Fréquences communes - Page 4 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10802
Sujet: Re: Fréquences communes   Ven 30 Déc 2022 - 11:55
Selene sourit tristement lorsque sa fille évoqua ses querelles fréquentes avec Wyatt. Celle-ci ne devait pas encore avoir assimilé qu’elle ne le reverra pas tout de suite – peut-être jamais. Ce n’était pas le moment de le lui rappeler, alors la pianiste ravala son amertume d’un profonde inspiration. Elle était de toute façon assaillie par des considérations de mère : Elizabeth allait-elle se faire à cette « école » ? Allait-elle se faire de nouveaux camarades ? Est-ce que son caractère d’enfant sauvage n’allait pas trop la pousser à l’écart ?

- Pas vraiment…, répondit-elle en réfléchissant, je lui ai surtout expliqué comment réagir si elle se retrouve face à un rôdeur ou des inconnus.

Pour ces derniers, ce n’était pas complètement acquis, en témoignait la rencontre du militaire et de la gamine l’année précédente. Mais Selene ne lui en voulait pas : ce n’était pas évident, lorsqu’on grandissait dans une communauté de plus de 100 têtes, de comprendre que certaines personnes devaient être fuites.

- Je dois me cacher, intervint Effy sur le ton de celle qui sortait une évidence, moi, je suis trop forte à cache-cache ! Chuchota-t-elle comme une confidence.

Là-dessus, elle sauta sur ses pieds et fila en direction de l’un des gros meubles de la pièce, fraîchement dépoussiéré. Elle en ouvrit une porte et se hissa sur une étagère, dans un recoin étroit entre deux lots de grosses casseroles, et referma derrière elle. Un rire amusée secoua les la musicienne, qui observait l’endroit où sa fille avait disparu avec attendrissement. Celle-ci était désormais tellement silencieuse qu’on en oublierait sa présence.

- Elle nous a aussi beaucoup regardé faire… pour les entrainements, les travaux, l’entretien des chevaux… et du dois savoir ce que c’est : à cet âge-là, ils copient tout ce qu’ils voient.

Cinq ans, bientôt. Cinq ans, déjà. Selene se souvenait comme si c’était hier de son ventre ronds, de ses angoisses de jeune maman, de la terreur chevillée à son corps. Allait-t-elle réussir à la mettre au monde ? Allait-elle réussir à s’en occuper ? Ça n’avait pas été simple, ça n’était toujours pas simple. Mais le choix qu’elle avait fait, pour Effy, elle ne le regrettait pas.

- Et toi ? Tu as formé un peu Esther ? Un sourire taquine esquissa ses fossettes, j’ai hâte de la rencontrer. Je l’imagine comme un modèle réduit de son père, déjà prête à braver le monde sauvage !
- Je suis bien cachée ??? leur parvint soudain une voix étouffée.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3937
Sujet: Re: Fréquences communes   Ven 30 Déc 2022 - 19:02
Stan émit un rire aussi quand Effy bondit sur ses jambes pour filer se cacher. Elle ne prit d’ailleurs pas l’option la plus facile. Le trentenaire haussa les sourcils, un peu admiratif, quand elle se glissa d’une manière improbable entre les casseroles. Il émit un sifflement approbateur.

- La dernière fois que j’ai joué à cache-cache avec la mienne, elle s’est placée genre là-bas, entre les chaises.

Il montra la table et les chaises qui se trouvaient devant celle-ci. Inutile de dire qu’il était difficile de la louper. Sans oublier d’ailleurs que la petite fille avait gloussé comme une baleine quand il avait simplement arrêté de compter. Elle ne prenait de toute évidence pas assez le jeu au sérieux ! Il secoua négativement la tête.

- Pas encore, convint-il. Mais j’y pense. J’veux qu’elle apprenne aussi à nager. Son regard coula vers la pianiste, un instant, à sa remarque suivante et il émit un rire. Avant de rejoindre le placard où la fillette était toujours cachée. Oui la patience à cet âge restait un sacré challenge. Elle n’a jamais vu un rôdeur, confia-t-il, sur sa fille. Avant de prendre une voix plus forte pour se faire entendre de l’autre enfant. J’ai cherché partout, je ne trouve pas Effy. Tu sais où elle est, toi ? Il échangea un regard avec sa mère.
- Je suis là, souffla la gamine. Dans un nouveau sourire, Stan détacha ses yeux de ceux de Selene et il posa à côté de lui le livre qu’il avait gardé sur ses genoux, pour se relever. Il alla ouvrir le placard.
- Nan, tu étais là ?! T’es une championne. Vas-y, recommence.
- C’est ton tour.

Et ce fut ainsi qu’après un court échange, Elizabeth se mit à compter pendant que Stan avait exactement quinze secondes – qui défilaient en accéléré – pour se trouver une planque dans la salle commune. Il écarta les mains, un peu impuissant, et alors que le décompte était à dix, il se jeta aux pieds de la brune, pour s’allonger de tout son long par terre et se cacher derrière le canapé.

- T’es nul, trancha la fillette en retrouvant l’homme en un rien de temps. La remarque le fit de nouveau rire. Elle était sans pitié.
- J’me suis fait manger, commenta-t-il, faussement penaud, avant de se relever. Hum possible que lui non plus ne prenne pas le jeu assez au sérieux !

Il invita alors Effy à lui montrer une nouvelle fois comment on faisait. Obligeant cette fois-ci Selene à participer. Il compta à son tour. La fois suivante, il ne se priva pas pour empiéter dans une réserve adjacente, élargissant leur terrain de jeu.


Fréquences communes - Page 4 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10802
Sujet: Re: Fréquences communes   Sam 31 Déc 2022 - 11:51
Une bouffée de légèreté lui collait un indélébile sourire aux lèvres. Elle se sentait bien, là, à discuter de leur manière d’appréhender la parentalité avec Stan. Après tout, ils se ressemblaient en de nombreux points, il était normal qu’ils nourrissent les mêmes craintes, et les mêmes envies, quant à leurs enfants.

- C’est une bonne idée ça, elles pourront peut-être apprendre ensemble ?

Effy non plus ne savait pas nager – pas vraiment. Elle a déjà pataugé dans les étangs intérieurs de Nisqually, avec des brassards et la surveillance d’un adulte, mais sa technique ressemblait à celle d’un chiot maladroit largué dans l’océan. Selene ne répondit rien à propos des rôdeurs : à l’inverse, Elizabeth en avait déjà vu, trop de fois peut-être. Est-ce que tous les enfants de Fort Ward seront aussi ingénus vis-à-vis des dangers extérieurs ?

Cette pensée disparut, chassée par le regard qu’elle échangea avec Stan, qui se prêtait au jeu de cache-cache. La petite trouvée, les rôles s’inversèrent et la musicienne éclata littéralement de rire quand le militaire se jeta à ses pieds. Une hilarité intensifiée par le commentaire d’Effy, qui le débusqua en moins de dix secondes.

- Aouch, désolée… elle tient peut-être ça de moi.

Le minois de l’enfant s’éclaira malgré tout d’un air férocement espiègle tandis qu’elle déployait sa meilleure imitation de rôdeur pour se jeter sur Stan, toutes dents dehors. Gagnée par l’ambiance insouciante qui régnait désormais, Selene accepta de participer. Pendant un moment, ils s’amusèrent ainsi, comme des gosses condamnés à l’intérieur par un jour de pluie. A un moment, les deux collègues buveurs de grog se joignirent à la partie, puis deux autres locataires désœuvrés.

Le jeu s’arrêta quand le ciel déserta définitivement le ciel encombré de nuage et qu’il fallut se mettre aux tâches de la soirée : préparer le repas, faire une ronde, ranger tout le matériel sorti, préparer les tâches du lendemain. Les yeux de la pianistes brillaient quand elle quitta les lieux pour amener Elizabeth à sa toilette – et notamment en saluant Stan. D’ailleurs, sur le chemin du retour, la petite lui glissa avec son air innocent :

- Il est rigolo Stan.
- C’est vrai… tu l’aimes bien ?
- Oui. Mais il est vraiment nul à cache-cache.

Et elle rit, une nouvelle fois.

*

Tout était calme. A l’extérieur, seules les vigies chargées des rondes de nuit étaient encore réveillées. Il n’y avait plus personne dans le salon de la maison principale à cette heure… parfait. Le poêle diffusait encore une chaleur douce dans toute la pièce, mais les couvertures qu’elle avait emporté n’étaient pas de trop. Selene les disposa sur le sofa, mais n’eut même pas la force de s’y enrouler. Elle laissa ses fesses retomber sur l’assise et pressa ses paumes sur ses yeux pour y écraser les larmes qui perlaient. Refouler les grandes eaux lui coûtait énormément.

Un son la fit sursauter. Elle essuya en vitesse les trainées translucides sur ses joues et fit volte-face. Stan. Que faisait-il là ? La musicienne ouvrit la bouche sans trouver les mots. Ses doigts trituraient nerveusement le bout des manches de sa tenue de nuit. Finalement, elle repoussa les rideaux de sa chevelure hirsute et articula péniblement :

- Pardon, je… c’est un souci si je dois ici cette nuit ? Je voulais pas… je voulais pas déranger.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3937
Sujet: Re: Fréquences communes   Dim 1 Jan 2023 - 9:18
- Ok bouge pas, j’reviens !

Sans se poser de questions, Stanley qui s’était extrait de son lit pour aller voir son voisin de piaule, enfila en speed ses chaussures et sa veste qu’il zippa par-dessus sa tenue. Un simple caleçon. Ça ne lui prendrait que cinq minutes. Puis il se glissa hors du bâtiment – les jambes nues donc - pour rejoindre la maison principale. Il poussa la porte, sans s’attendre à y trouver encore quelqu’un. Ils s’étaient tous séparés un peu plus tôt pour aller se coucher. Le foyer mourant éclairait encore faiblement la pièce. L’homme tenait une lampe de poche.

- Oh t’es là ? S’exclama-t-il, en découvrant la silhouette de Selene assise sur le canapé. Décoiffée, elle était aussi en tenue de nuit. Il haussa un sourcil. Qu’est-ce… ? Euh non tu déranges pas, enfin j’verrais pas pourquoi. Y a pas d’soucis. Il restait interloqué, mais il mit cela un instant de côté et il poursuivit son mouvement pour rejoindre la petite infirmerie. Trandy a fait l’con, il a arraché son pans’ment, commenta-t-il, tout en s’approchant du placard qu’il éclaira à l’aide de sa lampe. Trandy était le collègue qui s’était coupé. Merde, c’est fermé à clé… Il pinça les lèvres, puis dans un soupir essaya de chercher la fameuse clé à proximité. A tout hasard, tu n'saurais pas où elle est rangée ?

Il avait posé la question sans le moindre espoir, pourtant la brunette fit une suggestion qui s’avéra pertinente. Elle avait entendu Rocco donner la planque de la clé à Juliet quand cette dernière avait fait du rangement dans l’infirmerie plus tôt dans la journée. Stan s’affaira ainsi quelques secondes à ouvrir et fouiller pour dénicher ce qui ressemblait aux pansements que son copain avait. Qu’importait en réalité, il prit les premiers qui lui parurent aller. Puis il pivota, après avoir tout refermé.

- Trouvé ! Affirma-t-il, en brandissant l’objet. La brune était toujours assise sur son canapé, les épaules voutées. Stan baissa son bras, ne pouvant nier plus longtemps le malaise de Selene. Il afficha une moue pincée, un peu contrite. Puis il s’approcha du canapé pour le contourner. Il était impossible à cet instant de se souvenir du rire de la jeune femme qui résonnait ici même quelques heures plus tôt. Ça va pas fort, hein... Perspicace le garçon ! Ses yeux se posèrent sur les couvertures. C’est ta… copine ? Tu veux... en parler ?


Fréquences communes - Page 4 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10802
Sujet: Re: Fréquences communes   Dim 1 Jan 2023 - 13:06
Selene hocha la tête affichant une moue reconnaissante lorsque Stan approuva qu’elle dorme ici. Pourtant, elle se sentait trop lourde, trop ankylosée, pour bouger. En guise de bruit de fond, le militaire cherchait des pansements et sa voix ne tarda pas à retentir à nouveau.

- Dans le buffet, le premier tiroir de droite. Je crois que y’a une boîte avec plusieurs clefs… normalement, c’est là que Juliet les a rangées.

En tout cas, la musicienne avait entendu Rocco le demander à la jeune femme, plus tôt dans la journée. Yeux plantés dans le vide, l’air hagard, Selene ne faisait pas plus attention à son ami, et encore moins à sa tenue. Elle sursauta à nouveau en sentant qu’il s’était approchée. Depuis combien de temps buguait-elle ainsi ? Impossible de le dire.

- Ouais…

C’était sa copine, oui. Un tournis lui fit fermer les paupières alors que dans sa tête tempêtait un cyclone de pensées morcelées. Les antipsychotiques ne pouvaient rien contre ça, ni contre le tumultes acérés de ses émotions. Avec le temps, la pianiste avait appris à éviter les nœuds, à démêler le vrai de la fiction pathologique, mais là, c’était difficile. Trop.

- On s’est séparées, avoua-t-elle finalement d’un coup, pâle, les jambes agitées de tressautements nerveux, c’est pas… y’a rien à en dire, c’est juste… logique, cette guerre leur avait tout arraché, à petit feu, et elles avaient maintenant pris une solution difficile pour éviter que l’édifice s’effondre jusqu’à pulvériser ses fondations, mais ce que je ressens pour elle…

Ça ne changera probablement jamais, à l’image de ce pincement qu’elle ressentait encore en pensant à Eli, ou Gabriel. Selene était de ces personnes modelées par l’affect, capable de déceler des nuances subtiles, mais non moins importantes, entre des « amours » d’une intensité rare. Elle avait eu ses conquêtes, et elle avait eu es phares. Chacun d’eux était unique, chacun d’eux rayonnerait à jamais. Et elle les collectionnait dans une boîte impénétrable.  

- C’était spécial, ce qu’on avait… c’était la première fois que j’étais avec une fille, précisa-t-elle comme si, sur le moment, ça justifiait à quel point leur relation était différente, bref, je vais pas t’embêter avec ça, Selene haussa les épaules, Fort Ward… ce sera un nouveau départ, pour nous trois, à tout point de vue désormais, merci, de… de me faire sentir que je suis la bienvenue, et que je pourrais y être chez moi.

Elle le pensait. Stan avait tout changé dans sa manière de percevoir ses anciens ennemis. A ce moment, la pianiste leva sur lui ses yeux glaciers rougis par les pleurs mal contenus. Instinctivement, peut-être pour des mauvaises raisons, elle se pencha doucement vers lui et… déposa un baiser sur sa joue. Fugace, comme la signature de ce qu’ils étaient désormais et la preuve que leur égarement estival était oublié. Amis ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3937
Sujet: Re: Fréquences communes   Dim 1 Jan 2023 - 22:55
Stanley l’observa, planté dans sa tenue franchement ridicule. Quelques secondes, avant qu’il ne s’assoie à ses côtés. Il tenait toujours sa lampe de poche, entre ses genoux, et son faisceau éclairait le sol. Les jambes de la jeune femme oscillaient nerveusement, tandis qu’elle lui apprenait sa séparation officielle. Le trentenaire sentit une vague de chaud lui remonter jusqu’aux oreilles. Il l’écouta ainsi, sans émettre un son, évoquer à demi-mot ses sentiments pour cette nénette. Ce lien spécial qui l’avait amenée à sortir avec une fille… Ce n’était pas rien, en effet. Très honnêtement, le militaire n’était pas en mesure de comprendre et une part de lui n’en avait surtout aucune envie. Il avait toujours été un grand sentimental, que ce soit en amour ou en amitié, mais ô grand jamais, il ne pouvait se projeter avec un autre homme.

- Vous saurez rester en bons termes, tu crois ? Demanda-t-il seulement. Malgré la faible lumière qui leur éclairait leurs visages, il voyait à ses traits et percevait dans son timbre de voix qu’elle vivait un moment charnière difficile. Un nouveau départ oui… Il étira ses lèvres dans un sourire retenu, quand elle releva vers lui ses yeux brillants, peut-être encore un peu humides. Tu es la bienvenue. Vous l’êtes toutes les trois, lui assura-t-il d’ailleurs. Il ne trichait pas et il ne doutait pas qu’elle y trouverait sa place.

Puis Selene se pencha doucement vers lui et son corps se figea. Il cessa même de respirer un quart de seconde, avant qu’elle n’effleure sa joue de ses lèvres. Merde… Il croisa de nouveau son regard tandis qu'elle reculait, avant de baisser brièvement la tête. Ses iris partirent alors vers les jambes de la pianiste qui se remirent à s’agiter. Dans un geste réflexe, sa main vint se poser sur sa cuisse pour la forcer à stopper les tremblements. Il n’y avait rien de tendancieux. Il la retira pourtant brusquement, après avoir relevé les yeux vers elle.

- Trandy m’attend. J’vais t’laisser dormir, déclara-t-il, en se relevant en même temps, sans attendre. Enfin si tu peux… … A demain. Dix secondes plus tard, la porte se refermait derrière lui.

Il parcourut la distance avec la maison où il dormait au pas de course. Mais en attrapant la poignée, il se figea en serrant les dents. Merde, merde, merde ! S’il avait pu cogner dans quelque chose, il l’aurait fait. Il avait le palpitant en branle et le cerveau saisi par l’évidence. Comme il ne pouvait imaginer devenir l’amant d’un homme, malgré toute la meilleure volonté du monde, il le savait dorénavant : il ne saurait pas faire de Selene une amie. Et cette constatation l’emmerdait sérieusement. Il inspira et expira bruyamment trois fois pour se canaliser. Avant de rentrer.

***

Le lendemain matin, la Ferme s’agitait. La pluie de la veille avait fait prendre du retard à tout le monde, mais l’intention restait pour Stanley de partir aujourd’hui. Alors il réquisitionnait Dominik pour lui préparer tout ce qu’il devait embarquer. Il ne fut pas long à en conclure qu’il rentrerait nettement moins chargés qu’à l’aller.

- Hey Selene ! Il était dehors, avisant l’arrière du véhicule, quand il l’avait aperçue traverser la cours. Il accompagna son appel d’un signe de la main. Y a d’la place dans l’camion si ça vous intéresse, poursuivit-il d’une voix forte alors qu’elle s’approchait. Pour r'joindre Fort Ward.


Fréquences communes - Page 4 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Fréquences communes   
Revenir en haut Aller en bas  
- Fréquences communes -
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: