The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -25%
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD ...
Voir le deal
1499 €

Fréquences communes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10795
Sujet: Re: Fréquences communes   Dim 25 Déc 2022 - 23:47
C’était idiot, mais Selene avait enregistré le « plus ou moins », plutôt que le « oui ». Le pincement à son cœur s’amoindrit à peine, pour une raison parfaitement absurde. Sans rien laisser paraître, elle écouta le récit de Stan, buvant littéralement ses conseils, ses anecdotes et ses recommandations. Ses yeux brillaient, il donnait vraiment envie d’arriver à Fort Ward, à telle point qu’elle en oubliait le passé tumultueux qui avait opposé sa communauté à Nisqually. Leur communauté, désormais. Mentalement, la pianiste essayait de dessiner le contour de cet homme qui l’impressionnait réellement. Il avait un charisme indéniable, quelque chose de puissant, de fédérateur, et d’à la fois naturel. Il ne jouait pas, c’était inné.

Deux-trois fois, il la fit rire aussi, comme avec cette histoire de logement partagé. Selene promit de le consulter avant, sans pouvoir s’empêcher d’appréhender ce qui se passera réellement. Les choses se détricotaient avec Juliet, c’était indéniable. Devait-elle déjà proposer d’habiter séparément, au risque d’une maladresse douloureuse auprès de sa compagne ? Devait-elle emménager avec elle, sachant pertinemment qu’elles couraient droit vers une séparation, et donc qu’il allait falloir déménager ensuite ? Raaah…

- S’il n’y a aucun bord de mer auprès duquel je peux te retenir, on va y aller aussi ouais.

Putain. C’était sorti tout seul, et l’esquisse malicieuse qui avait fleurit sur son visage se crispa et disparut. Qu’est-ce qu’il lui avait pris ?! Selene n’osait même pas regarder en direction des deux derniers camardes de Stan, elle priait surtout pour qu’ils n’aient pas entendu. Ses mains s’écrasèrent sur son visage et un soupir se fracassa sur ses paumes.

- Laisse, je… c’était bête, la jeune femme libéra ses traits ivoirins et se rit d’elle-même, je ferais mieux d’aller dormir aussi. Elizabeth ne dort pas beaucoup depuis qu’elle est ici, je m’attends à être réveillée quatre fois dans la nuit, alors autant profiter de la moindre heure de sommeil disponible, tu repars quand d’ici ?

De son côté, le surlendemain avait été convenu. Mais comme les filles voyageaient de toute façon avec Fury, leur périple sera encore long de quelques jours. D’autant qu’à presque 5 ans, Effy était désormais trop lourde pour que la jument supporte leur poids à toutes les trois : Selene et Juliet devaient s’alterner à la marche.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3930
Sujet: Re: Fréquences communes   Lun 26 Déc 2022 - 15:33
Il avait commencé cette conversation avec la ferme intention de ne pas gâcher sa jolie complicité passée avec Selene dans l'espoir d'en faire une amie. Sincèrement. Confiant que l'attirance qu'il avait eue pour la brune n'était rien face au désir qu'il avait d'arrondir les angles avec Casey. C'était vrai. Mais les commentaires de la pianiste le déstabilisaient malgré tout, comme cette façon qu'elle avait de le regarder. Oui dormir était une bonne idée. Pour remettre ses idées en place.

- Après-demain, sûrement, si tout va bien, répondit-il. Il s'était levé aussi.

Ils se souhaitèrent bonne nuit avant de partir chacun de leur côté dans l'obscurité. Ils ne logeaient pas dans la même maison.

- Elle te ferait pas du gringue, cette fille ? L'un de ses compagnons, qui avait entendu l'étrange phrase de Selene, le taquina alors qu'il le retrouva pour se brosser les dents.
- Mais non, t'as pas entendu ? Elle est en couple avec une nana C'était définitivement la meilleure parade pour lever tous les doutes. Les yeux de son copain s'arrondirent.
- Putain sérieux, elle aussi ? Merde, mais quel fléau… Ils en rirent un peu. Stanley s'efforçait de se rappeler qu'elle l'avait rejeté.

***

Le lendemain matin, une pluie virulente s'abattait sur la Ferme. Elle pourrait durer quelques heures, comme quelques jours, si bien que Stan avait tout de même entraîné ses deux collègues pour se mouiller sous cette dernière. La veille, ils avaient protégé le canon, encore en partie démonté, sous des bâches. Ils devaient vérifier que l'engin n'avait pas pris l'eau. Puis terminer le travail pour finir de le monter.

- Merde, merde, merde !! Comment t'as fait ça, bordel ?

Ils étaient dessus depuis plus d'une heure, quand l'un des types - pourtant plus mecano que lui - s'ouvrit la main avec une pièce coupante. En quelques secondes seulement, une mare de sang s'étalait à leurs pieds. Le gars était à deux doigts de tourner de l'oeil. Le militaire le prit sous le bras pour l'aider à traverser le rideau de pluie pour rejoindre l'habitation principale.

- On a un blessé ! Vite !! scanda à la volée le troisième homme en arrivant au pas de course en premier. Appelant après un médecin ou quelqu'un qui s'y connaîtrait un minimum. Derrière, trempés, surgit Stanley qui soutenait son compagnon.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10795
Sujet: Re: Fréquences communes   Mar 27 Déc 2022 - 0:00
La nuit fut interminable. Le cerveau de Selene bourdonnait de pensées, ruminant tantôt la situation avec Juliet, tantôt sa soirée avec Stanley. Ses méninges refusaient d’éteindre la machine, affutant ses sens qui prêtait alors attention au moindre bruit de la maison. Comme elle n’y était pas encore habituée, la musicienne ne pouvait s’empêcher de tous les étudier pour comprendre d’où ils venaient. En résumé, l’insomnie la hanta jusqu’à ce qu’Elizabeth ne se réveille et ne l’appelle. La pianiste l’accompagna pour boire un verre d’eau, puis parvint à négocier encore un peu de répit. Elle se recoucha, sa fille contre son cœur. Ce contact apaisant fit taire le bruit de son encéphale et elle s’assoupit enfin, pour une pair d’heures, avant que la pluie ne l’arrache au sommeil. Tant pis, c’était mieux que rien.

*

Par temps pareil, une bonne partie des projets agricoles étaient ajournés. A la place, les locataires de l’avant-poste s’étaient répartis des tâches ménagères de fond. Selene était donc occupée à balayer les pièces à vivre de la baraque principale, dans des recoins qui n’avaient visiblement pas été chouchoutés depuis un moment. Elle comprenait parfaitement que ce ne soit pas la priorité et bien loin d’elle l’idée de juger. De son côté, munie d’un chiffon, Effy dépoussiérait les meubles – ceux qui étaient à sa hauteur en tout cas. Le calme studieux du labeur fut rompu par l’homme qui déboula en clamant avoir un blessé.

- Je m’en occupe, déclara Juliet en arrivant.

Elle était justement en train de contribuer au rangement de leur « infirmerie ». Pratiquer lui permettrait de trouver le temps moins loin – et puis c’était plus fort qu’elle, elle ne voulait pas paraître complètement inutile. Sans un regard pour Selene, elle fit venir le soldat avec elle. Après que Stan et son collègue aient expliqué les circonstances de la blessure, elle les congédia, leur signalant subtilement que leur camarade n’allait pas cicatriser plus vite parce qu’ils la regardaient faire. La pianiste, qui n’avait rien manqué du timbre froid de sa petite amie, se pinça la lèvres. Au moins, elle avait confiance dans les compétences de Juliet, mais…

- Tu l’as rencontrée finalement, elle alpagua Stan qui revenait, vaine tentative de détendre l’atmosphère, ma copine, je veux dire, tu voulais la voir, et une moue navrée plissa son visage, je suis désolée… elle est pas toujours comme ça, mais elle pouvait l’être longtemps, c’était ça le problème, vous allez avoir besoin d’une remplaçante ? Tant qu’à faire… elle se lassait un peu du balai.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3930
Sujet: Re: Fréquences communes   Mar 27 Déc 2022 - 22:44
Stanley s’éloigna alors que la blonde les chassait d’un air revêche. Pas commode celle-là ! Il fit quelques pas en arrière, avec son copain, et passa une main nerveuse sur sa barbe, sans lâcher du regard le blessé. Ça pissait vraiment, vraiment le sang. Il espérait surtout qu’aucun tendon n’avait été touché. Son regard croisa alors celui de Selene, qui s’occupait dans la pièce. Il n’avait fait attention à personne en entrant. Il remarqua aussi seulement la présence de sa fille à ses côtés. Ses yeux partirent néanmoins par réflexe de nouveau vers celle qui jouait les infirmières. La pimbêche.

- Oh… Elle pouvait la confondre en excuses, c’était peine perdue. Stan sut d’emblée que cette fille ferait partie de ces gens qu’il ne saurait probablement jamais encadrer. Ce n’était même pas une question de mauvaise première impression, Juliet était juste trop… bref. Il refit face à la brune, alors qu’elle proposait ses services. Euh… Oui il était un peu chamboulé. Il secoua légèrement son visage pour reprendre ses esprits. Frank, tu t’sens d’y r’tourner tout d’suite ? On a bientôt fini, mais tu sens encore tes doigts ?

Il venait d’alpaguer son voisin, tout aussi dégoulinant que lui. Pardon pour le coup de serpillère qui allait s’imposer ! Le militaire fit rouler ses phalanges. En réalité, il sentait ses doigts légèrement engourdis. N’était-ce pas aussi ce qui venait de causer l’incident ? Car la pluie en ce mois de décembre était clairement glacée.

- Maintenant qu’on est mouillés… L’homme haussa une épaule. Ouais, Stan répondit avec une mimique identique. Il s’approcha de nouveau de Juliet et leur copain.
- Du coup, ça va l’faire ? Lui demanda-t-il et la fille se montra nettement plus rassurante qu’agréable. Vraiment charmante. Qu’importait, il revint vers les deux autres. C'était décidé. Prends ton K-way, glissa-t-il à Selene, avant de faire un mouvement de la tête vers la porte. Okay, ils y retournaient…

Sur place, la bâche les protégea de l’averse. La jeune femme se retrouva avec un tournevis dans les mains, et Stan essuya au chiffon le sang écarlate qui avait giclé sur les pièces de leur canon. Il repéra celle qui avait tailladé l’autre type. Il leva l’index à l’intention de ses compagnons pour jouer le Captain Obvious.

- Ça coupe donc. Attention. Puis ils se remirent au travail. Ils avaient encore deux morceaux à assembler. L'affaire d'une petite demi-heure peut-être ? Voire davantage.


Fréquences communes - Page 3 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10795
Sujet: Re: Fréquences communes   Mer 28 Déc 2022 - 13:33
- Enfiin, souffla la jeune femme alors qu’ils revenaient dans le corps de ferme.

A un moment, le K-way n’avait plus été qu’une protection psychologique. Elle était trempée jusqu’aux os et frigorifiées par la pluie glaciale. Néanmoins, le travail était fait, et ça lui procurait une douce sensation de devoir accompli. Elizabeth l’avait bien écoutée et Selene la retrouva sur un sofa, occupée avec un puzzle relativement tenace pour son âge ; en même temps, l’enfant était espiègle mais pas folle, elle n’allait pas s’aventurer sous une telle averse.

- Chers collègues, je propose de se sécher et de fêter ça autour d’un grog, maugréa Franck en s’ébrouant comme un chien mouillé, c’est la maison qui régale.

Un petit rire éclaira le visage pâle de la musicienne, ses lèvres bleuies par la température quasi-polaire.

- A tout à l’heure alors.

*

Près d’une heure plus tard, Selene s’était lavée dans un baquet d’eau froide qui lui paraissait agréablement tiède, en comparaison à ce qu’elle venait de vivre. Cheveux peignées, arborant une double couche de vêtements secs, elle s’en retourna dans la maison principale, sa fille sur les talons. Le déluge s’était vaguement apaisé, mais le temps n’en demeurait pas moins maussade. Les nuages étaient si épais que la nuit tombait avec de l’avance, et l’activité de la journée était définitivement suspendue.

Juliet s’était réfugiée avec Fury dans la grange, Effy retrouva place dans le canapé, feuilletant un livre imagé dédié à la survie. Elle ne savait pas encore lire, mais s’intéressait aux différentes illustrations : faire du feu, reconnaître les plantes, pister les animaux, éviter les grandes routes… régulièrement, avant le coucher, l’une de ses mères le lui expliquait. La pianiste rejoignit ses collègues du jour à la tableau en bois de la « cuisine », où fumaient déjà quatre gros mugs remplis d’une mixture au parfum entêtant. Eau chaude, miel, eau de vie artisanale.

- Merci, fit-elle en jetant en arrière sa crinière humides, vous montez souvent des armes de guerre sous la pluie alors ? plaisanta-t-elle en avisant ses homologues masculins. Elle croisa les jambes sous la table et huma son breuvage, c’est pas trop chargé ? s’inquiéta-t-elle.

Ses prunelles bleutées se levèrent sur Franck, notamment. Avec son traitement antipsychotique, l’alcool était normalement totalement prohibé. Quelques gouttes dans une boisson chaude ne devraient pas lui faire de mal, mais l’histoire serait différente avec un dosage trop costaud.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3930
Sujet: Re: Fréquences communes   Mer 28 Déc 2022 - 22:05
Les entrailles glacées, Stanley retourna aussi dans sa chambre, retirer ses vêtements mouillés. Nu comme un ver, il se sécha avant d’en enfiler des secs et il sortit carrément avec un plaid sous le bras, qu’il n’avait pas l’intention de lâcher pour la suite de la journée. Sa tête passa alors dans l’entrebâillement de la porte d’à côté.

- T’es vivant, finalement ?

Avant de rejoindre la salle commune, il ne manquait pas de passer prendre des nouvelles de leur blessé. Plus de peur que de mal au final, Juliet s’était occupée de son cas d’une main de maitre. Pansement, dix jours d’immobilisation et les quelques points qu’elle lui avait faits pourraient être enlevés. Il n’en garderait aucune séquelle, simplement une discrète cicatrice. L’homme déclina toutefois la proposition du militaire de se joindre à eux. Il préférait rester allongé sous ses couvertures. Ça se tenait… mais non ! Le garçon ne lui laissa pas cette option.

- Bouge-toi et viens ! Tu vas pas rester déprimer tout seul ici ! Il savait être chiant, et insistant, si bien que le gars obtempéra. Non sans un « tu fais chier « de circonstance.

Les deux hommes se glissèrent ainsi dans la pièce et Stan mit l’eau à chauffer, avant l’arrivée de Frank, qui se chargerait du mélange. Il s’était enroulé dans son plaid, peinant toujours à se réchauffer. Son dernier espoir était cette eau qui commençait à frémir.

- Tout l’temps, t’y gouttes une fois, tu n’peux plus t’en passer, répliqua le jeune homme, avec humour, à la pianiste alors qu’ils s’étaient réunis autour de la table. Il attrapa en même temps un mug entre ses mains. Selene va p’t-être rejoindre notre armée, ajouta-t-il à l’intention des deux autres. C’était son test d’entrée. C’est bon, tu l’as passé, t’es embauchée, ajouta-t-il dans un sourire en coin en jetant une œillade vers cette dernière.

En même temps, Frank venait de la rassurer sur la dose d’alcool de sa tambouille. Maintenant, ça valait ce que ça valait : ce seuil était évidemment une notion bien personnelle. Stan gouta et demanda d’ailleurs une rasade supplémentaire d’eau de vie. Ils discutèrent un moment ensemble. Un peu plus tard, le trentenaire s’en alla retrouver le canapé pour sociabiliser avec la jeune demoiselle.

- Effy, tu ne te souviens probablement pas de moi. On s’était rencontré dans ton ancienne maison. Je suis Stan. Qu’est-ce que tu lis, tu me montres ? Tiens je te prête mon plaid si tu veux.


Fréquences communes - Page 3 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10795
Sujet: Re: Fréquences communes   Mer 28 Déc 2022 - 22:57
- Oh fit Selene, surprise par l’annonce de son embauche dans l’armée, et bien… merci ? Vu l’examen, ça donne la couleur, rebondit-elle en rendant son œillade à Stan.

Mais cette répartie malicieuse tentait de cacher la fébrilité qui l’étreignit toute entière. Le rouge monta réchauffer ses joues, des fourmis grouillaient dans le bout de ses doigts et ses entrailles se nouèrent. La jeune femme avait peur de ne pas être à la hauteur, tout simplement. Jusqu’à maintenant, elle s’était toujours improvisée meneuse et combattante, forte d’une expérience bâtie sur un douloureux empirisme. A Fort Ward, elle savait que ce serait différent ; déjà, elle était persuadée d’être une marginale.

Pourtant, embarquée par la camaraderie de l’instant – et la tape amicale de Franck sur l’épaule – Selene choisit de se laisser aller. Elle fit confiance au spécialiste quant à l’alcoolisation de son grog et leva son mug en guise de toast. A son entrée dans la grande famille. La discussion prit naturellement, sur tout et rien. La musicienne écouta plus qu’elle ne causa, apprenant à connaître son futur camp à travers les anecdotes, ragots et informations que s’échangeaient les trois hommes. Lorsque vint son tour, elle fit l’objet d’un interrogatoire de circonstance : d’où venait-elle, quel âge avait-elle quand l’épidémie avait frappé, son album préféré, le plat d’avant qui lui manquait le plus… rien de très intrusif, ni susceptible de réveiller d’horribles trauma. C'était bon enfant. Stan s’était esquivée pendant que la pianiste subissait encore quelques questions, et Elizabeth lui répondit :

- C’est un livre pour savoir faire des choses, expliqua-t-elle en tendant le kids survival guide au militaire, regarde, là c’est la page pour faire des nœuds. Moi, je sais fait tout ceux-là.

Et elle désigna les concernés, avant de s’emparer volontiers du plaid que lui offrait le trentenaire. Selene s’était levée, s’excusant auprès des deux autres larrons, mais observait la scène de loin sans rien dire. L’année précédente, à Nisqually, ça ne l’avait pas frappé ; l’aisance avec laquelle Stan échangeait avec une enfant. Ça lui pinça un peu le cœur, parce que ça lui rappelait Eli. Il avait toujours été le meilleur ami d’Effy, c’était indéniable.

- Avec Juliet, on s’est dit que ce serait jamais trop tôt pour qu’elle s’initie à tout ça…, justifia-t-elle en s’approchant finalement, même si elle vivait dans une communauté sécurisée, on ne sait jamais, ça datait du Noël précédent, à l’époque, Selene avait peur de passer pour une dingue, à offrir un bouquin survivaliste à une môme de 4 ans, y’a une école à Fort Ward, c’est ça ? Ils commencent à quel âge ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Fréquences communes   
Revenir en haut Aller en bas  
- Fréquences communes -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: