The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

Some people talk too much and say too little.
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zi Shèng
Zi Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1925
Sujet: Re: Some people talk too much and say too little.    Mer 21 Déc 2022 - 15:17
Vous n'avez jamais rencontré des couples fusionnels qui ne font rien l'un sans l'autre et qui semblent n'avoir qu'une seule et même pensée ? Plaisante-t-elle avec amusement, esquissant un sourire à l'égard de Zack avant d'hausser les épaules. Elle en a rencontré plusieurs au cours de sa carrière, et en a souvent eu le même diagnostique de son côté. Les relations du genre ne sont jamais les plus simples à gérer, et elle n'est pas sûre de pouvoir les comprendre. Avoir un jumeau n'est pas la même chose qu'être avec une personne que l'on complète. Mais ça, c'est un point qui est souvent à débattre.

Elle a un soupir de circonstance avant de se reprendre. Les remarques de Zack la font forcément réfléchir, même si ça n'est initialement pas une invitation à ça de ce qu'elle en comprend. Il est cependant impossible pour Zi de ne pas penser constamment et à tout. Son cerveau est une machine rôdée, qui... Mouline, inlassablement. Vous savez, on a tendance à voir les choses qui nous séparent dans toutes les relations qu'on peut avoir. On va se dire qu'une amitié ne pourra jamais marcher parce que les personnes sont trop différentes, souffle-t-elle avec un sourire, songeuse : Mais lorsqu'on regarde ce qui nous rapproche, c'est toujours plus facile de comprendre pourquoi ces liens ont de la valeur à nos yeux, ajoute-t-elle.

Est-ce que Zack peut comprendre ça ? S'attarder sur les différences les accentue forcément. C'est aussi ce qui permet de voir, comme un puzzle, si le tableau peut trouver une pièce pour se compléter. L'être humain est comme un puzzle, constamment à la recherche de ses coins, constamment dans l'idée de se finir, d'une manière ou d'une autre. Une quête perpétuelle qu'elle a choisi d'étudier, en partie. Je serais ravie de voir ce bouquin, ajoute-t-elle alors, avec enthousiasme : J'ai le temps d'une pause, là, on y va ? Propose-t-elle sobrement. Elle est prête à le suivre.




who's on first ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Zack Robinson
Zack Robinson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3744
Sujet: Re: Some people talk too much and say too little.    Lun 2 Jan 2023 - 22:23
Je me frotte la nuque alors que sa question me laisse pensif l’espace d’un instant. « Bin… à dire vrai, maintenant que j’y pense, pas vraiment. » Je lui rends un sourire avant de reprendre, d’un ton léger. « Avant tout ça, j’trainais avec des potes qui avaient tendance à garder leur copine à la maison ou des nerds qui avaient pas de copine donc. Et après… » Un haussement d’épaules. « Resté collé à son mec c’était de l’instinct de survie dans mon groupe. Ca évitait les emmerdes. Mais j’suis pas sûr qu’on puisse vraiment parler de fusionnel. » J’ai une vague grimace. « Et… Arizona est ma première vraie copine si on omet ma copine au lycée. Du coup j’suis pas du genre… super expérimenté dans le domaine quoi. » J’me sens un peu con de dire ça, mais je sais que la Doc sera pas du genre à me juger.

Au reste, j’ai un soupir qui fait écho au sien. « Si on se focalise sur ce qui nous sépare, c’est aussi parce qu’il y a un souci non ? » Je sais très bien où elle veut en venir mais, dans l’immédiat, je préfère rester sur de l’abstrait, comme si on discutait d’un truc en général, pas de ma situation en particulier. « Et pour moi, les amitiés peuvent naitre à n’importe quel moment. C’est pas les différences qui feront que ça foire c’est… » Un froncement de sourcils, alors que j’suis au final incapable de finir ma phrase. J’ai pas vraiment envie de réfléchir à la façon dont on s’est pris la tête avec Locke. Au final, j’pense qu’il était juste persuadé que j’étais un putain de boulet accroché à sa cheville. Alors, c’est pas plus mal qu’il soit débarrassé de moi. J’lui dois rien et j’essaie de rester focalisé là-dessus. Pas de raison de continuer de me prendre la tête, ça en vaut clairement pas la peine. « Et… si on trouve plus pourquoi ces liens avaient de la valeur ? On laisse tomber ? » Là encore, question qui se veut générale. Ou qui essaie en tout cas. Mais faut dire qu’en quelques mots, elle arrive à me faire penser à un paquet de trucs sans que j’puisse y faire quoi que ce soit.

J’ai un large sourire en réponse quand elle me dit avoir le temps d’une pause. « Super ! J’ai même un faux café parfaitement immonde pour accompagner tout ça. » Ouais, ouais, c’est la dèche, on va pas s’mentir. Mais c’est plus pour le principe qu’autre chose quoi. Il nous faut pas bien longtemps pour arriver jusque chez moi et c’est un aboiement joyeux qui nous accueille. Suivi d’un autre. « Ah ouais, y a Tank qui vit là maintenant, mais il est gentil aussi. » Les deux s’assoient d’ailleurs sagement, fixant la Doc avec une curiosité toute canine. « Deux petites secondes ! » Et je file dans notre chambre pour revenir avec un bouquin déjà un peu écorné à force de le feuilleter, que je lui tends. « J’suis à peu près sûr que vous en avez visité un paquet. Et j’étais curieux de savoir ce que vous en aviez pensé. » Parce que bon, j’risque pas de le faire perso. Déjà qu’avant, c’était pas gagné, mais alors là. « Vous vous êtes jamais demandé à quoi ça doit ressembler maintenant tout ça ? » Ou alors, j’suis ptet le seul.




The stuff that dreams
are made of.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Zi Shèng
Zi Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1925
Sujet: Re: Some people talk too much and say too little.    Mar 3 Jan 2023 - 12:35
Je vois, souffle-t-elle alors, consciente que ça ne peut pas parler à Zack s'il n'a aucune idée de ce que c'est concrètement : Eh bien, ça arrive que certains soient comme... aimantés l'un par l'autre et incapable de se défaire, explique-t-elle simplement avec un sourire amusé : Au point où ils ne peuvent plus se quitter, pensent de la même manière, ajoute-t-elle. Mais ces cas ne sont pas constants, ce besoin de fusion intervient surtout au début d'une relation : On a étudié ces phénomènes, c'est une forme d'addiction à l'hormone de l'amour, en plus de tendre à une psychose ou une instabilité identitaire sous-jacente, ajoute-t-elle. Factuellement, c'est intéressant, précise-t-elle.

Ou alors est-elle toujours la seule a être passionné par ça, ça n'est pas impossible, comme souvent. Elle sait qu'elle a toujours été à contre-courant de tout, de toute façon. Elle a un sourire, et écoute Zack avant d'y songer à nouveau. Puisque l'homme n'a pas envie de parler concrètement de Locklan, elle le suit sur le ton à employer : Peut-être. De là à savoir où se trouve le souci : de l'autre, de la relation, ou de soi-même ? Questionne-t-elle simplement, sans accuser qui que ce soit. Tout dépend si vous estimez que cette relation vaut encore la peine, ajoute-t-elle cependant après un temps de réflexion.

Si vous êtes une personne pragmatique, vous pouvez dresser une liste : ce que vous apporte cette relation contre ce qui vous contrarie avec cette dernière, explique-t-elle. Rien de très compliqué, elle serait capable de discerner les faits de ses émotions. Mais elle est sans doute la seule à pouvoir se montrer si froide sur ses sentiments : Est-ce que la balance est équilibrée ? Si non, est-ce que les bons côtés sont plus importants que les mauvais côtés ? Ensuite, vous n'avez plus qu'à prendre la décision qui vous semble la meilleure pour vous, ajoute-t-elle alors avec un sourire. A Zack, donc, d'établir sa liste.

Elle s'assoie sur le canapé, observe les deux chiens avec un sourire. Elle n'est pas tout à fait à l'aise avec les gros animaux, mais peu importe. Réceptionnant le livre, la brune entame de le feuilleter finalement : Si, admet-elle alors, l'émotion né dans le creux de son ventre en scrutant les photos : J'aimerais beaucoup le savoir, admet-elle. Dans quel état se trouve le Louvres, est-ce qu'on peut toujours accéder aux oeuvres... énumère-t-elle, entre autres remarques qu'elle se fait sur le sujet. Je peux le garder ? Demande-t-elle soudainement.




who's on first ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Zack Robinson
Zack Robinson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3744
Sujet: Re: Some people talk too much and say too little.    Mar 10 Jan 2023 - 11:09
J’pense qu’elle peut voir à ma gueule que son explication me laisse passablement dubitatif. C’est là que je me rends compte que ouais, je manque clairement d’expérience dans le domaine et j’me demande à quel point ça pourrait impacter ma propre relation avec Arizona au final. J’veux dire, à un moment, je vais ptet merder parce que j’aurais pas de point de comparaison ou que j’aurais pas su répondre ce qu’il faut non ? J’pensais pas que ça pourrait me filer un coup de stress pareil en fait. J’ai un froncement de sourcils alors que je l’écoute me détailler cette histoire de relation fusionnelle. « … ça craint. » C’est sorti tout seul, sans que je réfléchisse vraiment. « J’veux dire… l’addiction déjà, ça craint. Et perdre ce qu’on est c’est… » J’sais pas, j’ai du mal à imaginer comment les gens peuvent y trouver leur compte. « Ca m’épate toujours de voir comment les humains peuvent réagir quand même. Tout ça pour pas être seuls. » C’est un truc de dingue. Et j’peux piger qu’on en fasse son métier, comme elle.

Et si on flirte dangereusement autour de ma relation avec Locke, ou de notre non-relation serait plus exact, j’ai toujours pas envie d’en parler plus franchement. Des questions générales, qui m’aident à savoir un peu comment réfléchir à tout ça à tête reposée, c’est bien. « Ca peut être un peu tout des fois non ? Les gens changent, évoluent. Et on attend plus forcément les mêmes trucs. » Ou on en a plus besoin. Locke a juste eu besoin de moi à un moment quand j’lui ai sauvé la mise, probablement qu’il se sentait redevable et que c’est pour ça qu’il m’a fait venir ici. Rien de plus. Le reste, l’impression d’avoir un grand frère qui cette fois tenait la route, c’était juste dans ma tête. Mouais, c’est pas plus mal de me dire ça en fait.

Au reste, quand elle parle de la liste, j’ai un sourire sans joie. « L’idée est intéressante. Et j’pense que je pourrais tenter le coup. Mais je pense qu’il y a plus vraiment de décision à prendre me concernant. » Clairement, j’irais plus jamais parler à Locke de trucs importants et je sais qu’il s’en branle comme de sa première paire de chaussettes. Alors ouais, pas besoin de me torturer les méninges pour savoir s’il y a quelque chose à sauver, c’est plus le cas. Je laisse filer un soupir silencieux, préférant me focaliser sur le bouquin que j’ai trouvé. « Il était dans une des baraques pas encore occupées pas loin de chez moi. Je me suis dit qu’il manquerait à personne. » Et je m’assois à l’autre bout du canapé, comme un gamin qui guette une réaction à un truc qui lui plait trop. Tank et Tommy vont s’allonger près de la cheminée sans prêter plus d’attention que ça à la Doc et, quand elle finit par me répondre, je lui rends un large sourire. « Ca se trouve, tout est toujours là. Ca a pas bougé. Que ce soit au Louvres ou ailleurs. » Même si beaucoup se sont lâchés à tout vandaliser, j’ai envie de croire qu’ils avaient quelques limites. « Vous avez tenté de voir avec les musées de Seattle déjà ? J’sais bien, ça vaut pas le Louvres mais… » Ca peut donner une idée, même vague.

A sa question, j’ai une demie-seconde de réflexion avant de hocher la tête. « Ouais, pas de problèmes. Je l’ai tellement feuilleté que je le connais par cœur. J’ai même commencé à dessiner certaines photos de mémoire, c’est dire. » De là à dire que ça vire à l’obsession, y a qu’un pas que je franchirais quand même pas. Les musées et tout, c’est un truc de tafioles il parait et j’ai encore du mal à me défaire de cette idée. C’est limite si j’aurais eu moins honte d’avoir un magazine porno.




The stuff that dreams
are made of.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Zi Shèng
Zi Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1925
Sujet: Re: Some people talk too much and say too little.    Mar 10 Jan 2023 - 20:47
Vraiment, ça vous étonne ? Elle le scrute avec une sincère curiosité l'espace d'une seconde, parce que la remarque a de quoi l'étonner forcément. Elle réfléchit à tout ça comme d'ordinaire, se basant sur son expérience et ses très nombreuses lectures. Ses observations aussi. Combien de fois s'est-elle attardée pendant des heures sur ses pensées, en scrutant des couples "d'amis" lors des repas avec Yuan, à devoir être en représentation, en se demandant déjà ce qu'elle faisait là, et ensuite pourquoi tout le monde semblait autant admettre cette situation comme une norme. La solitude est l'une des peurs les plus communes, elle amène également énormément de dépression, de craintes, joue sur la confiance en soi, explique-t-elle.

C'est la réponse à tout ça, et elle en a conscience. Elle n'est pas exempte de ce principe par ailleurs, Zi a conscience de sa contradiction. Cependant, à l'inverse de beaucoup de gens, elle n'est pas persuadée d'avoir besoin des autres au quotidien. Elle est nourrie de chaque rencontre et de chaque discussion. Mais elle sait qu'elle n'a pas besoin que Locklan l'aime pour l'apprécier. Elle vibre différemment de beaucoup, sans réaliser ce que ça peut impliquer. Très peu arrivent à rester avec leurs propres pensées, ou leur image, ajoute-t-elle rapidement en haussant les épaules : Je ne suis pas spécialement étonnée pour ma part, même si elle l'a suffisamment étudié pour le savoir.

Elle pince les lèvres : C'est vrai, parfois on évolue tellement que les routes ne collent plus, il vaut mieux se séparer, en effet, plaide-t-elle à la remarque de Zack avec un sourire : Par la force des choses, on y vient souvent de toute façon, et ça n'est pas grave. Il vaut mieux admettre une défaite que s'obstiner au risque de briser définitivement quelque chose. Les combats doivent être choisi avec intelligence. Il est parfois préférable d'être avisé sur ça, et de prendre une décision avant qu'il y ait trop de dégâts causés, son nez se plonge rapidement dans le bouquin qu'il lui a prêté, alors qu'un sourire curieux lui échappe : Non, j'admets... Je n'y suis allée qu'avec mon fils et ça remonte, et après tout ça... elle hausse les épaules : On ne voulait pas me faire courir le risque d'une blessure dans mon cas, en tant que médecin. Vous avez essayé ?




who's on first ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Zack Robinson
Zack Robinson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3744
Sujet: Re: Some people talk too much and say too little.    Dim 15 Jan 2023 - 15:06
J’ai un hochement de tête à sa question. « Ouais… ça devrait pas ? » Probablement que la plupart des gens trouvent ça normal, même si ce terme a plus vraiment de sens aujourd’hui. Enfin, à mes yeux. Pour autant, si on doit trouver un semblant de normalité quelque part, j’imagine que ce serait entre ces murs. Ca reste l’endroit où le monde d’avant a été le mieux conservé mine de rien. « Donc là… vous êtes en train de m’expliquer que les gens flippent tellement d’être seuls qu’ils préfèrent perdre leur personnalité ? » Ou alors, j’ai raté un truc. J’lève un sourcil, dubitatif. « J’dis pas que j’aimais vraiment ça hein, c’était même sacrément relou quand j’me suis retrouvé seul au printemps de l’année dernière. Mais… j’sais pas… » J’me fais pensif, alors que je me demande à quel point, au fond, c’est vraiment différent de ce que j’ai pu faire toutes ces années. De m’adapter aux groupes que j’pouvais croiser, de faire ce qu’ils attendaient de moi. De donner l’impression que j’pensais comme eux.

J’ai un sourire sans joie quand elle continue. « A vous entendre, on dirait que les gens ont tendance à vraiment détester l’image qu’ils ont d’eux-mêmes. Ou leurs pensées. » C’est mon cas ? J’sais pas trop. J’ai plus du mal à gérer ce que j’ai pu faire, parce que justement j’ai eu peur que ça me ressemble un peu trop. Et visiblement, c’est vachement plus complexe que j’aurais pu l’imaginer au premier abord.

Au reste, j’ai un temps, pensif. « Ouais et puis… y a pas mort d’hommes. » Pas comme si je perdais vraiment quelque chose dans cette histoire. J’ai autre chose à foutre que d’me faire traiter comme une sous-merde parce que je corresponds pas aux attendus des gens. Ou que j’ai besoin de digérer certains trucs. Et ceux à qui ça plait pas, ils ont qu’à aller s’faire foutre. C’est limite un soulagement au final, même si j’ai un bref froncement de sourcils à sa remarque. « C’est un peu tard pour les dégâts, mais on fera avec. » Un sourire sans joie, alors que j’préfère me focaliser sur des trucs bien plus intéressants. A mes yeux en tout cas. « J’suis allé au musée de la pop culture quand on s’est retrouvés au no man’s land y a deux ans de ça. Au début, j’m’étais dit que c’était pour récupérer du matos utile, genre les piles des audioguides ou des conneries du genre. Et après, j’me suis carrément paumé là-bas. C’était totalement vide. C’est pas le meilleur musée du monde mais c’était… cool. » J’sais pas si le terme est vraiment approprié, mais j’me dis qu’elle pourra piger pourquoi je dis ça. « Mais certaines toiles avaient déjà pris cher avec les intempéries. Y avait eu pas mal de casse aussi. » Rien d’étonnant quoi. « Et aujourd’hui, vous auriez pas envie de tenter le coup ? » Ouais, c’est pas vraiment une sortie envisageable, surtout pour elle qui est médic. Mais j’me demande si elle le ferait si elle avait vraiment le choix.




The stuff that dreams
are made of.

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Zi Shèng
Zi Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1925
Sujet: Re: Some people talk too much and say too little.    Dim 15 Jan 2023 - 16:11
Eh bien, oui, souffle-t-elle après un temps de réflexion. Il n'est pas grave de ne pas comprendre ce mécanisme, ou de voir que ça nous échappe. Mais Zi a plus que conscience qu'il est difficile pour tous les êtres humains d'évoluer totalement déconnecter des contacts sociaux, même si ceux-ci sont parfois des interactions difficiles à comprendre et à gérer. Ceux qui se vantent de ne jamais avoir de problèmes avec sont sans doute ceux qui ne se posent pas la question de leur impact, mais Zi n'est pas dupe à ce sujet, elle a conscience qu'elle est loin d'être douée en la matière, mais les étudier lui permet de compenser.

On ne sait pas ce qui peut vraiment dormir en nous, et qui peut se réveiller lorsque nous sommes seuls. Les pensées parasites, sombres, violentes envers les autres ou envers soi-même, énumère-t-elle sans aucun mal, sans doute par habitude et par conscience, pour l'avoir trop vu chez trop de gens. Zack n'en est pas épargné et elle le sait. Il n'aura suffi que d'une conversation pour qu'il se mutile lui-même dans un moment de vide. La solitude, quand on ne sait pas s'apprécier, peut être un véritable fléau pour certaines personnes, l'Homme a besoin de contact humain, autant que se nourrir ou boire, ajoute-t-elle simplement en esquissant un sourire triste.

Elle pourrait parler pendant des heures de certaines études menées à ce sujet et qui ont mis en exergue la nécessité de l'être humain à ne pas se lover dans cette solitude. Il est d'ailleurs différent d'être indépendant et solitaire, sur bien des aspects. Elle soupire, revient feuilleter le livre avant de relever les yeux vers Zack : Je ne sais pas, admet-elle pour sa part en pinçant les lèvres : Juste un saut pour étancher ma curiosité mais... Je ne crois pas que j'irai plus loin que ça, réfléchit-elle. Surtout sur un musée de pop culture, plaisante Zi doucement. Ils en viennent à continuer à parler, ce moment lui est agréable, comme souvent avec Zack.

FIN




who's on first ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Some people talk too much and say too little.    
Revenir en haut Aller en bas  
- Some people talk too much and say too little. -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: