The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -20%
Aspirateur balai sans fil XIAOMI – Mi Vacuum ...
Voir le deal
79.99 €

We do not speak the same body language
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tasya Cruzz
Tasya Cruzz
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Disgraced
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1343
Sujet: Re: We do not speak the same body language    Sam 17 Déc 2022 - 18:30
Tasya a un sourire triste. « Ce n'est pas toi.. C'est moi. Ils ont raison, j'ai le don pour me retrouver dans les pires situations. » Et son regard se pose sur le cadavre, baignant dans son sang. Cela fait tristement echo à ce qui l'a amené ici. Elle a bien du mal à contrôler la nausée qui lui monte aux lèvres. La mexicaine se sent terriblement mal. Si elle meurt d'envie de partir loin d'ici, elle ne peut pas abandonner son amie. A croire qu'elle n'apprend rien.

Tasya hoche la tête et s'eclipse le temps de trouver une tenue. Par chance, les couloirs du bordel sont vides. Non loin, elle peut entendre des gemissements, des coups contre un mur témoin de l'activité qu'il se passe dans les chambres. La petite pièce qu'elle partage avec ses amis est vide elle aussi. La brune revient quelques instants plus tard avec une tenue propre qu'elle tend à Hoani. Au moins, elle aura de quoi se changer et ne se promenera pas avec les vêtements tachés de sang. Ses yeux évitent soigneusement la scène de crime.

À son affirmation suivante, elle lève un regard perdu vers Hoani. « On peut l'enrouler dans les draps... mais après ? » Elle secoue la tête, l'homme a un gabarit assez imposant, comment vont-elles s'en débarrasser ?  « Quelqu'un va probablement le chercher, signaler sa disparition et s'il a dit qu'il venait ici.. » Elle a un frisson en regardant le cadavre de l'homme. Elle se penche, hésite à poser ses mains sur le corps comme si, par ce geste, elle se rendait aussitôt coupable du crime elle aussi. Elle se rend compte qu'elle tremble aussi quand elle lève la main vers les draps propres.

Une nouvelle fois, elle lève des yeux confus vers son amie.  « Tu veux tout brûler ? » Son regard passe sur la bougie allumée dont la flamme vacille doucement à cause de l'air qui s'insinue par la fenêtre mal isolée.  « Si on met le feu, il n'y aura plus de trace du.. meurtre mais on va tout perdre » murmure-t-elle. Cet endroit est certes maudit mais si elles font crâmer le bordel, elles perdront le seul logement capable de les protéger de l'hiver à venir. Tasya passe ses deux mains sur ses tempes, bon sang, comment cette situation a-t-elle pu arriver ? Elle se sent confuse, incapable de raisonner comme il faut.  « S'ils te choppent ou s'ils nous choppent, il n'y aura pas de deuxième chance pour nous » gémit-elle. Hoani en a probablement conscience. Elles vont mourir. Instinctivement, elle vient poser une main sur son ventre. « Ils ne doivent pas apprendre ce qu'il s'est passé ici. » affirme-t-elle d'une voix qu'elle veut plus ferme malgré l'incertitude qui la hante.



Message In A Bottle

Just a castaway, an island lost at sea,
another lonely day with no one here but me
More loneliness than any man could bear
Rescue me before I fall into despair
Revenir en haut Aller en bas  
Hoani Hayworth
Hoani Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Disgraced
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1458
Sujet: Re: We do not speak the same body language    Lun 19 Déc 2022 - 18:26
Is there something that you wanna say, is there something that you wanna say ?
Are you tangled up inside ? Is it something that you hide ? Are you twisted up and don't know why ? Are you stuck inside your head, like I'm stuck inside my head. If you listen to the voice inside, cut the line. Are you stumbling with your words ? Sometimes it hurts 'Cause you don't have a way to speak out. Are you terrorizing yourself ? Terrified of that hell ? I wish you would just make a sound.
☛ We do not speak the same body language ☚
C’est à mon tour d’esquisser un sourire sans-joie, peiné. J’ai l’envie de prendre la plus jeune dans mes bras et de la rassurer, mais c’est au-delà de mes forces. Qui pourrai-je tromper ? Je suis responsable de la situation, pour toutes les deux. « Disons que je n’aide pas, ça n’aurait pas dû arriver. Je n’ai pas les mots pour… enfin, c’est trop tard, n’est-ce pas ? » Ce qui est fait, est fait. C’est un peu comme quand j’ai déchiré la bible. J’ai agi sur le moment, sous le coup de l’émotion, de mon message à faire passer. Les retombées, sur le coup, je ne les avais même pas considéré. Et si je ne regrette toujours pas mon geste, là, les circonstances sont différentes. Le danger, déjà omniprésent, n'en est rendu que plus concret avec la présence de la brune qui risque de morfler par ma faute. Et je m’en veux, putain, je m’en veux. Mais pleurer sur notre sort nous amènera à rien. M’excuser je peux le faire, à condition qu’on soit encore vivantes après ça. Alors je finis par me taire, et laisse Tasya s’en aller chercher une tenue propre tandis que je rattrape le morceau de miroir trahissant mon acte d’une main tremblante. L’arme du crime. J’ai l’envie de me transpercer avec, comme pour me punir de ma connerie, mais je n’en fais rien. Ai-je vraiment eu une once de scrupule ? J’ai beau regarder le corps mis en charpie à mes pieds, je ne ressens rien. Rien que du dégoût et du dépit que ça ait fini comme ça.

Ma partenaire disgraciée revient alors, et je la remercie d’un hochement de tête, cachant le verre brisé sous l’habit que je porte actuellement. C’est stupide, mais ce n’est pas comme si j’avais d’autres armes sur moi. Si je devais encore me défendre, et bien… Je tressaille, et propose à mon amie d’enrouler d’abord le corps dans les draps avant de me changer. Je fronce les sourcils à ses suppositions, rétorquant : « Les clients ne sont pas censés trop se vanter de l’existence d’un tel endroit. » Pas officiellement, du moins. Mais il y a tellement de va-et-vient qu’il est difficile de croire que personne n'en parle. « On ne devrait pas le rechercher tout de suite, mais c’est pour ça qu’on ne doit pas traîner. Je ne sais pas qui il est, ni s'il est important, et je ne tiens pas à le savoir maintenant. » Bravo, Sherlock. Je me sermonne intérieurement face à cette évidence qui n’échappe à personne, maudissant mes réponses qui n’aident en rien à arranger les choses, et suggère alors une autre solution. Une parmi tant d’autres, mais peut-être celle qui peut tout changer. Suivant le mouvement des pupilles de Tasya, mes yeux dérivent vers la bougie, et je me mordille les lèvres. « C’est une option oui. Le temps est compté, et les possibilités de tout effacer sont… moindres. Et un incendie… ça peut facilement passer pour un accident. » Ce carnage est trop virulent visuellement pour échapper à qui que ce soit. Il nous faut opter pour un plan drastique, et je me retrouve alors à me redresser, penchant la tête vers la mexicaine en murmurant d’une voix douce : « On n’a rien ici, Tasya. Un toit sur la tête, mais à quel prix ? Ce n’est pas le seul abri qu’il y a. Et si c’est le cas alors… je te jure de tout faire pour rattraper le coup. » Vraiment ? Je doute pouvoir jurer quoi que ce soit. Mais je promets d’essayer jusqu’au bout, au moins.

Et puis, quand l’assurance reprend le dessus, quand la réalité devient irréfutable, il y a une sorte d’accord qui nous engage. Et j’en viens simplement à chuchoter : « Je ne suis pas sûre que la bougie suffira. Il faut que… le feu prenne bien. Et vite. » Surtout, vite. Ne manquerait plus qu’on se fasse prendre parce que les preuves incriminantes aurait brûlé trop lentement. « Nous faudrait de l’alcool pour enflammer les lieux plus facilement. Malheureusement, on ne va pas trouver ça dans le vinaigre. Et il faut qu’on s’assure de bloquer la voie pour que personne ne soit tenté de jouer les pompiers et de pénétrer dans la chambre. » Il faudrait aussi peut-être évacuer les pièces à proximité, par précaution. Même si on pourrait éviter de tout faire brûler le bâtiment, si l’explosion de l’imprimerie m’a appris une chose, c’est bien que les aléas, dans ce genre de cas, peuvent survenir de la pire des manières. « Tasya… tu peux encore t’en aller, tu sais. Tourner les talons et prétendre que rien de tout ça n’est arrivé. » J’entame alors que je me saisis d’un drap que je commence à déplier pour enfin couvrir ce cadavre qui peut encore nous pourrir la vie. « Mais si tu es sûre de ton choix alors… on a plus de temps à perdre. » Et je la remercierai sûrement plus tard, si on arrive à s’en sortir en un seul morceau.  

code et gifs par SWAN.




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Watched my hands curl into fists, your name just went on my list. I won't say I'm sorry, I'm angry all the time. You think I fly, but I like to crash and burn, I guess I'll just never learn, how to keep my nerves.
☾☾ And it feels like a poison to me ☾☾ To Be So Angry All The Time
Revenir en haut Aller en bas  
Tasya Cruzz
Tasya Cruzz
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Disgraced
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1343
Sujet: Re: We do not speak the same body language    Mer 21 Déc 2022 - 22:14
Tasya a un soupir, triste. « On fait la paire alors » La mexicaine s'est vraiment prise d'affection pour Hoani, la considérant un peu comme une grande sœur, au même titre que Phoebe. Depuis son arrivée, elles se sont rapprochées, éprises toutes deux de l'envie de s'en sortir. Alors, Tasya ne peut pas l'abandonner ici, même si la situation la rend complètement confuse et désespérée.

Quand Tasya revient, elle fixe le morceau de verre qu'Hoani cache sous ses vêtements. L'idée même d'avoir une arme ici ne lui est pas venue à l'idée et elle relève un regard un peu déstabilisé vers son aînée. Il y a trop de réflexes qu'elle a perdu depuis son arrivée ici. Elle n'a quasiment plus aucun instinct de survie on dirait. Elle se jette à corps perdu dans le danger sans réfléchir et veut aider tous ceux qu'elle croise.

La mexicaine hoche doucement la tête sur l'identité de cet homme : elle ne sait pas qui il est, ni s'il est recherché, mais il ne le sera probablement pas de suite. Son regard évite toujours soigneusement le cadavre allongé là. L'idée de l'incendie la terrifie, plus que de perdre cet endroit. Ce bordel est maudit, elle déteste ce que Phoebe et Ray doivent y faire. Elle hoche lentement la tête lorsqu'Hoani lui promet de se rattraper. Ce n'est pas à sa promesse qu'elle se raccroche mais en la confiance qu'elle a envers la jeune femme.

L'angoisse lui noue le ventre et Tasya est incapable de réfléchir correctement. Elle hoche péniblement la tête aux dires de son amie, se remettant totalement à ses paroles. Quand elle évoque de l'alcool, la brune intervient : « Je.. Je reviens. » Une nouvelle fois, Tasya quitte la pièce, croisant les doigts pour que ses allers et venues n'éveillent pas les soupçons. Elle emmène avec elle le seau d'eau rouge qu'elle s'empresse de vider dans l'évier de la cuisine. S'ils n'ont pas l'eau potable, les contenu des éviers vont toujours aux égouts au moins. Le liquide sanguinolent disparait bientôt pour son plus grand soulagement. La mexicaine jette un regard derrière elle, elle n'entend toujours rien. Elle se penche alors, soulève une des plinthes du sol et attrape une bouteille d'eau de vie dans la réserve de Javotte et d'Anastasie. Elle a connaissance de cette cachette depuis un bon moment et s'y est déjà servie par le passé, avec Ray. Elle glisse l'alcool sous son grand pull et s'empresse de revenir près d'Hoani.

« Tiens, est-ce que ça fera l'affaire ? » demande-t-elle en lui tendant la bouteille d'eau de vie. Comment les sœurs l'ont-elles obtenu ? Aucune idée. Probablement au cours d'une passe. Tourner les talons ? Elle en meurt d'envie mais elle en est incapable. « Je ne peux pas te laisser » murmure-t-elle. « Je ne te demande pas si tu es sûre de toi... » Parce qu'elle se doute fortement de la réponse.




Message In A Bottle

Just a castaway, an island lost at sea,
another lonely day with no one here but me
More loneliness than any man could bear
Rescue me before I fall into despair
Revenir en haut Aller en bas  
Hoani Hayworth
Hoani Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Disgraced
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1458
Sujet: Re: We do not speak the same body language    Jeu 22 Déc 2022 - 19:41
Is there something that you wanna say, is there something that you wanna say ?
Are you tangled up inside ? Is it something that you hide ? Are you twisted up and don't know why ? Are you stuck inside your head, like I'm stuck inside my head. If you listen to the voice inside, cut the line. Are you stumbling with your words ? Sometimes it hurts 'Cause you don't have a way to speak out. Are you terrorizing yourself ? Terrified of that hell ? I wish you would just make a sound.
☛ We do not speak the same body language ☚
Mes lippes s’étirent finement, sans joie. Je me retiens néanmoins de commenter, conservant dans ma tête l’adjectif de la pire paire qui soit. On aurait pu former un duo du tonnerre, si nous n’étions pas autant plongées dans la merde. Et c’est bien triste à admettre, alors que je me détourne pour peaufiner cet énième plan dévastateur qui ne fait que nous enfoncer plus encore dans un immense bourbier. Mais quelque part, je suis heureuse de ne pas me retrouver toute seule dans la situation. Aussi égoïste que cela soit, je suis rassurée d’avoir la brunette à mes côtés. J’apprécie sa dévotion et sa bonté, qui lui sied trop bien, et qui ne lui apporte malheureusement rien de bon. Quand elle s’en va à nouveau alors que nous nous mettons d’accord sur la meilleure manière de lancer le feu, je finis de m’essuyer proprement et je revêts enfin ma tenue propre, grimaçant en manquant de me casser la figure. Bon, c’est un carnage avéré, j’ai plutôt hâte de tout effacer, car chaque seconde qui passe un peu plus nous fait prendre des risques inconsidérés. Il suffit qu’une nouvelle tête se pointe ici sans frapper et c’en est fini de nous. La mexicaine revient toutefois vite dans la chambre, à mon plus grand soulagement, et me file une bouteille dans les mains qui me fait froncer les sourcils. Bon, est-ce que je veux savoir d’où elle tient ça ? Ce n’est pas important.

Je réalise en tenant le liquide que je ne tremble plus, mes nerfs semblant s’être adaptés à la situation. Ou plutôt, trop accrochée que je suis à la prochaine catastrophe, je n’ai plus l’occasion de m’épancher sur l’affreux tableau, m’y adaptant pour le meilleur et pour le pire. Je relève mes iris sur la disgraciée, hésitant entre l’envie de la prendre dans mes bras, impressionnée par sa trouvaille, et celle de la pousser à s’éloigner le plus possible de moi, avant qu’elle ne regrette son choix. Mais depuis le début, on s’accroche l’une à l’autre, et si je dois affronter ce malheur, je suis heureuse que ce soit elle qui me permette de traverser cette épreuve en un seul morceau. Sans elle au bidonville, je ne suis pas sûre que j’aurais autant tenu jusqu’ici. « Il faudra bien. » Fais-je donc à son attention en reposant l’alcool au sol, me refocalisant rapidement sur le client. « Tiens, aide-moi à le mettre sur le lit. » Il faut que cela paraisse vrai, après tout, et alors qu’on souffle en le hissant jusque sur le matelas, j’affirme mon intention une dernière fois. « Je n’ai pas le choix, Tasya. » Il faut que je sois sûre de moi, je n’ai pas d’autres options. Je suggère à la brune de finir d’éponger le sol puis de remettre les tissus souillés, dont mes vêtements échangés, sous le drap couvrant le mort. Je me fige quelques instants en observant le résultat, constatant avec ironie qu’hormis les traces de sang et de confrontation physique évidente, le silence ambiant pourrait nous faire croire qu’il ne s’est absolument rien passé ici.

« Tu veux bien attraper la bougie pendant que je déverse l’alcool où je peux ? » Je finis par soupirer, puis récupère l’eau de vie amenée plus tôt par mon amie, sans une once de scrupule. Débouchant le contenant, je jette un œil à Tasya avant de commencer à verser prudemment le liquide, sur le lit et le corps sans vie y trônant. A pas minutieux, je recule, écoulant l’alcool au sol, au niveau des marques les plus évidentes de sang nettoyées à la va vite. J’essaie de tracer un chemin cohérent pour que le feu prenne vite et aux zones les plus incriminantes de la chambre, n’ayant à vrai dire aucune idée de la qualité de l’eau de vie. Lorsque j’atteins le seuil de la pièce, sans plus une goutte d’alcool en main, je me stoppe quelques instants, les effluves de la boisson embaumant mes narines. Je me tourne vers la plus jeune, ma sœur d’infortune, chuchotant doucement : « Tu es prête ? » Peut-elle seulement dire non ? Bougie en main, je glisse mes doigts autour de sa paume, lui proposant de passer le cap ensemble. Ou de me laisser faire, selon ce qu’elle préfère. « Merci. De faire ça avec moi. » Je m’interromps, rapidement, avant de proclamer : « A trois. » Je souffle, d’une voix étranglée, initiant le décompte, le corps crispé. Mais le doute n’est plus permis. « Trois. » Et voilà, cette bougie qui tombe, lâchement près du lit, destinée à purifier ces péchés dont je n’éprouve aucun déplaisir ni remord. Tout mérite de brûler ici. Prends ça, connard.

code et gifs par SWAN.




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Watched my hands curl into fists, your name just went on my list. I won't say I'm sorry, I'm angry all the time. You think I fly, but I like to crash and burn, I guess I'll just never learn, how to keep my nerves.
☾☾ And it feels like a poison to me ☾☾ To Be So Angry All The Time
Revenir en haut Aller en bas  
Tasya Cruzz
Tasya Cruzz
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Disgraced
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1343
Sujet: Re: We do not speak the same body language    Jeu 22 Déc 2022 - 23:52
Ces derniers temps, tout part en cacahuète. Tasya attrape les pieds de l'homme et tente de le soulever pour le poser sur le lit avec Hoani. Elle peine, souffle, gémit. La victime fait son poids et elle n'a presque plus de force. Le manque de nourriture commence à réellement poser problème pour son organisme déjà fatigué. Finalement, elles y arrivent avec peine et la mexicaine se recule pendant que son amie prépare le lit. Attrapant les linges, elle vient essuyer le reste de sang sur le sol tout en veillant à ne pas se tâcher. Elle ne réalise pas ce qu'elles sont en train de faire. Tout est si surréaliste, qu'elle agit comme un robot, se contentant de suivre à la lettre les ordres d'Hoani. Elle donne les linges souillés à la jeune femme qui les pose sur le lit, avec le corps. C'est la parfaite scène de crime qu'elles doivent cacher.

Quelques secondes plus tard, Hoani asperge d'alcool la pièce en insistant sur les zones encore rougeâtre de sang. Tasya l'observe, admirative de son sang froid et de sa détermination. De son côté, elle est toujours aussi confuse, incapable de penser par elle-même. Elle perd pied. La bougie en main, Hoani se tourne vers elle. Est-ce qu'elle est prête ? « J'ai peur.. » avoue-t-elle soudainement en tournant son visage vers la jeune femme. Après une nouvelle hésitation, elle finit par hocher la tête et serre la main de son amie. Elles ne peuvent pas revenir en arrière. Tasya prend une grande inspiration quand la bougie tombe au sol et presque immédiatement, la petite pièce prend feu.  

La mexicaine reste pétrifiée devant l'ampleur des flammes et devant la bêtise qu'elles ont probablement commise. Ce n'est pas un petit foyer qu'elles viennent d'enflammer mais un véritable brasier. La chaleur la prend de court et une épaisse fumée noire se dégage du mobilier qui prend feu. Elle fait quelques pas en arrière mais ne parvient pas à fuir. Tasya reste interdite, complètement tétanisée, les yeux écarquillés. Amalia survient à côté d'elles et la brune réagit à peine. C'est fou, tout est complètement fou. Elle peine à respirer, incapable de détourner son regard des flammes. Elles auraient dû agir autrement, elles auraient dû prévenir tout le monde. Là, le bordel est parti pour prendre feu entièrement et ça la dépasse complètement. Elle n'arrive pas à se tirer de son état de sideration.



Message In A Bottle

Just a castaway, an island lost at sea,
another lonely day with no one here but me
More loneliness than any man could bear
Rescue me before I fall into despair
Revenir en haut Aller en bas  
Hoani Hayworth
Hoani Hayworth
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Disgraced
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1458
Sujet: Re: We do not speak the same body language    Ven 23 Déc 2022 - 11:06
Is there something that you wanna say, is there something that you wanna say ?
Are you tangled up inside ? Is it something that you hide ? Are you twisted up and don't know why ? Are you stuck inside your head, like I'm stuck inside my head. If you listen to the voice inside, cut the line. Are you stumbling with your words ? Sometimes it hurts 'Cause you don't have a way to speak out. Are you terrorizing yourself ? Terrified of that hell ? I wish you would just make a sound.
☛ We do not speak the same body language ☚
Tasya exprime un sentiment partagé, mais je détourne rapidement le regard. Ce serait suicidaire de ne pas avoir peur, mais la colère et l’envie de tout envoyer paître prend le dessus sur tout le reste. Lorsque la bougie tombe, et que les flammes prennent vie, je me recule prestement. Non sans admirer le spectacle au préalable, franchement appréciative de ce feu qui dévore tout sur son passage, une lueur dansante miroitée sourdement dans mes prunelles. Je ne sais combien de degrés contenait cette eau de vie, mais elle est foutrement efficace, et je peine à masquer un rictus fiévreux lorsque tout s’embrase sous mes yeux. Moi qui voulais tout voir brûler, je suis servie. Et l’expérience de l’imprimerie porte ses fruits alors que j’ai assez de réflexe pour éviter de justesse de brûler à mon tour, traînant la patte en refermant inutilement la porte derrière moi tandis qu’on commence à s’éloigner de la source du brasier. Enfin on... c'est vite dit, car je ne vois personne courir à mes côtés.

Je m’arrête brusquement quand je constate que je ne suis pas suivie par mon alliée d’infortune, qui est paralysée sur place. Les yeux écarquillés, je l’interpelle, une première fois, la sommant de partir fissa. Mais elle ne se remue pas d’un pouce, et j’ai un frisson qui me parcourt, ironique alors que l’incendie s’étend à la totalité du bâtiment. Ce dernier est si vétuste et mal entretenu qu’il ne peut que subir la réaction instantanée du feu, déclenchant des sorties en panique de silhouettes précédemment occupées à prendre du bon temps dans les chambres, et que je peine à reconnaître dans la fumée ambiante. A vrai dire, je ne m’y intéresse pas, revenant précipitamment en arrière alors que j’apostrophe la brune entre mes dents serrées : « Tasya ! Qu’est-ce tu fous putain. » Bordel de merde, mais qu’est-ce qui lui prend ? Ce n’est pas le moment de se taper un bad trip, et je me précipite vers elle, saisissant son bras sans douceur. Je n’ai pas le temps pour les mots de réconfort, et quand bien même l’idée d’atténuer les dégâts me traverse l’esprit, je ne l’applique pas, me concentrant uniquement sur la plus jeune. « BOUGE ! » Je la secoue, hurlant à ses oreilles pour qu’elle se mette enfin en mouvement. Je ne suis toutefois pas au bout de mes peines quand une nouvelle ombre s’ajoute au tableau.

Sous mes yeux révulsés, c’est désormais une rouquine qui nous rejoint, alertée par le feu, ayant perçu son origine approximative. Au moment où elle nous croise, elle s’immobilise à son tour, et j’ai l’impression d’avoir le reflet de Tasya en face de moi. Oh putain. Tout prend feu aux alentours et ces deux-là restent complètement tétanisées. « Pour l’amour du ciel, bougez votre cul ! » C’est l’énervement qui prend le dessus, complètement abasourdie par l’absence évidente d’un quelconque instinct de survie de mes camarades de galère, ne saisissant pas la peur qui les étreint. L’adrénaline coule à flot dans mes veines et je tire la mexicaine en avant alors que j’essaie également de motiver la nouvelle venue à nous suivre. « Il ne faut pas rester là, tout prend feu ! » Ce n’est pas tant de la crainte qui ressort du constat qu’une pression que j’essaie de transmettre tant bien que mal aux deux filles, alors que j’énonce une évidence que même un aveugle ne pourrait louper. Je n’ai pas le temps pour ressentir quoi que ce soit, si ce n’est la volonté de nous en tirer avant qu’il soit trop tard. J’ai peut-être déclenché le feu, mais ça ne veut pas dire que je tiens à périr dans les flammes pour autant. Et certainement pas en emmenant Tasya et Amalia six pieds sous terre avec moi.
code et gifs par SWAN.




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Watched my hands curl into fists, your name just went on my list. I won't say I'm sorry, I'm angry all the time. You think I fly, but I like to crash and burn, I guess I'll just never learn, how to keep my nerves.
☾☾ And it feels like a poison to me ☾☾ To Be So Angry All The Time
Revenir en haut Aller en bas  
Tasya Cruzz
Tasya Cruzz
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Disgraced
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1343
Sujet: Re: We do not speak the same body language    Dim 1 Jan 2023 - 22:08
Les flammes dansent devant ses yeux et Tasya reste scotchée face au spectacle, consciente qu'elles ont commises une terrible erreur. La chaleur commence déjà à se faire ressentir, la fumée à s'intensifier et ce n'est que le cri de Hoani qui la tire difficilement de sa léthargie juste à temps avant qu'elle ne se brûle elle aussi. La porte se referme sur l'incendie, mais elle ne sera qu'un maigre barrage pour la progression des flammes. La mexicaine se réveille enfin et se laisse entrainer dans le couloir par son amie. Elle a l'impression d'avoir basculé dans un autre monde.

Au moment de quitter les lieux, une autre silhouette apparait.Tasya reconnait sans peine la nouvelle personne, qui semble être prise de tétanie elle aussi. « Amalia ! » souffle-t-elle en s'avançant à la suite de Hoani. « Regarde-moi, il faut bouger d'ici, et vite ! » La mexicaine l'attrape par la main, la force à se tourner vers elle et parvient à la faire reculer de quelques pas, suffisamment pour la mettre à l'abri des flammes.

La brune se tourne alors vers Hoani : « On doit prévenir les gens ! » S'il y a encore des prostituées dans les chambres, elles vont se retrouver prisonnières des flammes. Hors de question que d'autres personnes pâtissent de leur bêtise ! « Au secours ! » lance-t-elle alors à voix haute. Une quinte de toux la secoue, la fumée est intense. « Il y a le feu ! » crie-t-elle en tentant d'ouvrir les portes. Déjà quelques cris de surprise retentissent et quelques clients et prostituées sortent en trombe des chambres. Sont-ils tous là ? Tasya n'en a aucune idée. La seule certitude qu'elle a c'est que ni Ray, ni Phoebe ne travaillaient pendant ce temps.

La progression du feu est impressionnante. La situation est en train de complètement leur échapper et elle tourne un regard complètement paniqué vers Hoani. « On doit essayer de l'éteindre ! » lance-t-elle à son amie. Le feu a dû carboniser le corps, suffisamment pour éliminer toutes traces du meurtre sur le client. Pour autant, si elles pouvaient éviter que le bordel entier crame, ce ne serait pas mal. C'est leur refuge qu'elles risquent de perdre, leur seul rempart contre les dangers du monde extérieur.

Spoiler:


Message In A Bottle

Just a castaway, an island lost at sea,
another lonely day with no one here but me
More loneliness than any man could bear
Rescue me before I fall into despair
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: We do not speak the same body language    
Revenir en haut Aller en bas  
- We do not speak the same body language -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: