The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -45%
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux ...
Voir le deal
29.49 €
-62%
Le deal à ne pas rater :
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés- 60×60 ...
14.54 € 37.99 €
Voir le deal

I talk to God but the sky is empty.
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daisy L. Newman
Daisy L. Newman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Poupoule de luxe effarouchée
ascendant michto dénonciatrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 407
Sujet: I talk to God but the sky is empty.   Mer 9 Nov 2022 - 21:38
Daisy s’était réveillée, après quelques heures de sommeil seulement. Elle était restée éveillée, dans sa chambre, sous les couvertures. Les températures baissaient, le soleil se faisait timide, et le monde de Daisy prenait l’eau, comme une barque en pleine mer. Tout ce qui lui semblait acquis n’était en réalité que la poudre aux yeux. Pourtant, continuer cette mascarade, c’était la seule chose qui la protégeait, elle et son fils, pour l’instant. Elle comptait aujourd’hui les heures et les jours, espérant regarder son Époux se décrépir et mourir. Elle s’était pas fière de penser cela mais, au grand maux les grands moyens. Elle sortit de son sac la boite de comprimés que lui avait confié Minh-Oh, l’iode passait pour des vitamines post-grossesse. Son existence était désormais l’enchaînement de révélations et de prise de conscience, les mensonges s’alignaient les uns après les autres. Seulement voilà, que faire face à cela ? Fuir Walla-Walla n’était pas une option, elle avait son fils, qui n’avait que deux mois. Elle était profondément incapable de quoique ce soit à l’extérieur. Daisy regardait son reflet dans le miroir, peignant des couleurs sur son visage, parfaite, elle demeurait tout de même parfaite, malgré tout ce qui se passait dans cette tête bien faîte.

En se préparant à sortir avec son fils, elle se souvient de l’expression de colère et de frustration qui s’était affichée sur le visage de Neela quand elle avait avoué que son époux, puisse t-il mourir rapidement, battait ses enfants. Devait-elle parler à la femme du docteur Minh-Oh ? En avait-elle besoin ? Cette boîte de Pandore qui n’en finissait plus de déborder, n’avait-elle pas simplement envie de la fermer une bonne fois pour toute ? Attendre que son mari arrive à la fin de son odieuse existence, et retourner, veuve, chez son frère ? Trop de questions, peu de réponse. Sans oublier les révélations d’Ela, au sujet de l’immunité de l’Adonaï.

Une longue inspiration, et le sourire, radieux, chaleureux et parfait s’affiche sur son visage, alors qu’elle sort de sa chambre avec son fils dans les bras. Taysa lui avait conseillé de sortir promener son fils, cela lui faisait une bonne excuse pour prendre l’air, se changer les idées, même si le contexte n’était pas à la frivolité.

Sans qu’elle ne s’en rende compte, et certainement parce que le trop de questions avaient crée un véritable mouvement de foule dans son crâne. Peut-être qu’inconsciemment, elle savait où elle trouverait réponse à toutes ses questions. Se retrouvant devant chez Neela, Daisy se trouvait d’une impolitesse monstre. Il était pour elle inconcevable de débarquer à l’improviste chez qui que ce soit. Mais elle avait trop en tête, et certainement pas le luxe d’une migraine. La jeune mère toque à la porte, Pío s’était endormi très vite dans la poussette et Daisy gardait son air de petite créature parfaite.

Bonjour, Neela, je viens à l’improviste, il faut m’en excuser, je peux entrer ?


- - you're such a bitch sometimes. Well.. i mean yeah. more like all the time.
Revenir en haut Aller en bas  
Neela J. Yeo-Jeong
Neela J. Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11176
Sujet: Re: I talk to God but the sky is empty.   Ven 11 Nov 2022 - 0:30
Un grognement lui échappe. Son enfant, quoi qu'il soit, a visiblement décidé de lui mener la vie dure ces derniers temps. Les conseils qui disent de dormir quand il dort, ou de s'arranger pour articuler le quotidien autour de lui, ont visiblement oublié de préciser que ça devait commencer avant la naissance. Elle est à bout de nerfs avec tout ça, de le sentir gigoter dans son ventre constamment quand elle voudrait juste pouvoir se reposer. Les nuits sont donc impossibles pour elle dernièrement, et impensable de fermer l'oeil sur les heures où Walla Walla a décidé de vivre et de changer dernièrement. Un soupir furieux lui échappe, elle pose une main sur son ventre.

Le nez baissé vers lui, elle inspire profondément : Si tu me laissais deux minutes de tranquillité, ça serait plus facile pour nous deux, je te signale, articule-t-elle à son égard. Pas de quoi l'empêcher de... Changer encore de position, ou quelque chose du genre. Se raccrochant au plan de travail, le bébé presse contre sa vessie en plus, de quoi lui redonner une furieuse envie d'aller faire pipi. Comme a peu près constamment dernièrement, en moyenne toutes les heures. Elle en a clairement plus qu'assez, mais puisqu'on ne veut pas la laisser tranquille, hein... Elle secoue la tête, jusqu'à ce qu'on frappe à la porte.

Elle ne peut même pas dire "sauver par le gong", puisque Mani bondit de son panier pour s'agiter dans l'entrée, tournant en rond autour de sa queue en aboyant. Ok, elle ouvre, et tombe nez à nez avec la femme d'Ethan Newman. Ou en tout cas, l'une de ses femmes : la dernière. Daisy, articule-t-elle, sans cacher sa surprise. Bébé dans la poussette, le regard de l'indienne se focalise un instant dessus, sentant une pointe de malaise dans son ventre. Bien sûr, entrez, souffle-t-elle en lui laissant la place de le faire. Aucune idée de quoi lui proposer.

Avec un peu de chance, elle ne va pas s'attarder, c'est peut-être juste une visite de courtoisie. Peut-être ? Quelque chose ne va pas avec le traitement que vous a fourni Min-Oh ? Demande-t-elle alors d'un ton qu'elle veut détacher, en fronçant les sourcils. Pas dit qu'elle puisse l'aider avec ça, cependant. Il n'est pas là actuellement, mais je peux lui passer un message si vous souhaitez le voir, ajoute-t-elle dans la foulée. Autant dire qu'outre ça, elle ne voit pas ce qu'elle ferait ici de toute façon : Vous trouverez sans doute l'occasion de vous croiser à la clinique, ajoute-t-elle avec un sourire poli.





Light this world

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Daisy L. Newman
Daisy L. Newman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Poupoule de luxe effarouchée
ascendant michto dénonciatrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 407
Sujet: Re: I talk to God but the sky is empty.   Dim 13 Nov 2022 - 20:41
Daisy sourit à Neela, la remerciant de la laisser entrer. Il ne serait pas difficile de prétexter une visite de courtoisie surtout quand on voit le ventre arrondi de la femme de son ancien patron. Il y avait encore quelques mois de cela, elle était dans le même état, partageant certaines angoisses, mais d’autres, lui était personnelles et réservée, comme un retour de bâton que certains estimeraient comme parfaitement mérité. Les journées devenaient beaucoup trop longues désormais, elle n’avait l’impression de respirer qu’une fois sortie de la maison.

Daisy pousse donc la poussette, prenant soin de ne pas réveiller son fils. Elle était toujours beaucoup plus détendue quand elle l’avait avec elle. La jeune mère ne faisait confiance à personne pas même la plus bienveillante des nourrices et certainement pas son Époux. Non, tout va bien, je ne viens pas pour cela, répond Daisy au sujet du traitement qu’elle prenait assidûment.

La raison de sa visite ? Par quel bout commencer en réalité ? Daisy se voyait sur le bord d’une falaise en pleine érosion, incapable de reculer et chaque chose qu’elle apprenait, était quelques centimètres gagnés par la mer. Elle en avait le vertige. Depuis qu’elle était devenue mère, jeune, trop jeune, pour beaucoup, rien de ce qui avait été prédit, par les nonnes dans leur clairvoyance douteuses, ne s’était exaucé. Elle ne vivait pas une vie tranquille, privilégiée, hautaine, loin des problèmes mondains du reste de la population. La réalité l’avait rattrapée et à très grand pas. Mais plutôt que de fuir, elle regarderait la réalité en face, prendrait les meilleures décisions pour elle et pour son fils. Le reste, les autres, pouvait bien aller  se faire cuire un oeuf.

Je viens pour vous parler Neela, je doute que l’on puisse considérer cela comme une visite de courtoisie à vrai dire, vu les questions qui me tiennent éveillée la nuit et que je m’apprête à vous poser, si vous me le permettez.

Daisy avance dans le salon et garde le couffin à ses côtés, veillant sur lui, lui jetant quelques coup d’oeil, avant de reporter son attention sur Neela. La jeune femme se rendit vite compte du manque d’électricité. Un manque qu’elle n’avait connu que par intermittence.

Je … elle bute sur les mots, regarde son fils, il était tout ce qu’elle avait. Du statut, du matériel, tout ça, elle avait. Mais du pouvoir, non. Il lui manquait tout ce dont auquel elle avait droit en quelques sortes. Il lui manquait tant de choses, la vérité en premier lieu.

Je vis en mensonge, j’en suis bien … consciente, mais je crois que vous êtes une des seules qui ne me ménagera pas sur la vérité, même si elle est dure à entendre. Sauriez vous me dire, sans détour, si nous sommes du « bon » côté de l’histoire.. Car suite aux dernières manifestations, ma propre situation, sommes nous les monstres que tout le monde craint ?


- - you're such a bitch sometimes. Well.. i mean yeah. more like all the time.
Revenir en haut Aller en bas  
Neela J. Yeo-Jeong
Neela J. Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11176
Sujet: Re: I talk to God but the sky is empty.   Dim 13 Nov 2022 - 23:25
Pas pour cela ? Neela fronce les sourcils et doit bien admettre qu'elle n'imagine pas les raisons de sa présence ici. Un flottement entre elles, c'est Daisy qui reprend la parole et déroule finalement le fond de sa pensée. En réponse, l'indienne reste résolument silencieuse, peut-être muette face aux propos de sa cadette. Parce qu'il y a deux mondes qui s'opposent actuellement, elle semble réaliser toute l'ampleur du décalage. L'atterrissage pour Daisy promet d'être douloureux, surtout quand on voit à quelle altitude elle plane depuis des mois, voire des années.

Sans doute devrait-elle se sentir empathique vis-à-vis de sa situation. Neela aimerait dire qu'elle éprouve un peu de pitié pour la jeune femme, d'ailleurs. Mais Daisy n'a pas besoin de sa pitié et à dire vrai, elle n'est pas sûre que l'épargner soit d'une solution secourable pour elle. Je ne comprends pas que vous posiez sérieusement la question, admet-elle alors d'un ton froid. Tout dans son discours est dès lors totalement délirant à ses oreilles. S'est-elle déjà... Écoutée ? Au moins un peu ? Vous êtes née ici et vous n'avez jamais rien connu d'autres, ou vous n'avez jamais ouvert un livre d'histoire, je ne vois que ça, ajoute-t-elle alors.

Elle ne dit pas ça pour être méchante, mais si Daisy veut s'exposer à la vérité, autant qu'elle soit comme on la qualifie : crue, violente, odieuse. C'est avec elle que vit Neela depuis sept foutues années : Je n'ai pas tous les détails mais dehors, des gens nous haïssent pour ce que nous représentons : la mort de la liberté, les viols encouragés, nous sommes une secte qui a bénéficié d'une situation défavorable pour tout le monde, tout ça dans le but de faire avaler des couleuvres à tous et sans résistance aucune, explique-t-elle : Est-ce que cela vous semble normal de contraindre des jeunes filles à épouser des hommes qui ont deux ou trois fois leur âge ?

La question ne devrait même pas se poser, et c'est un rire ironique qui échappe à l'indienne : Demain, vous auriez une fille, accepteriez-vous ça pour elle ? Voudrait-elle ça pour elle ? Pourquoi tolérez-vous que des hommes disposent de vous comme ils l'entendent, sous prétexte qu'ils sont... Qui ? Qui sont-ils ? Insiste-t-elle : Des surhommes ? Des Dieux ? Personne. De quels droits ? Qui les a mis là ? Qui les a acceptés ? Qui les a nommés, sinon eux-mêmes ? Insiste-t-elle. Bien sûr que nous sommes les monstres de l'histoire, et c'est comme ça qu'on se souviendra de nous à ce train-là, elle ne donne pas cher de leurs peaux, à dire vrai. Que voulez-vous vraiment savoir, Daisy ? Qu'est-ce qui n'a pas été déjà sous votre nez toutes ces années ?





Light this world

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Daisy L. Newman
Daisy L. Newman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Poupoule de luxe effarouchée
ascendant michto dénonciatrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 407
Sujet: Re: I talk to God but the sky is empty.   Jeu 17 Nov 2022 - 21:36
La véhémence aurait du être prévisible mais elle demeurait douloureuse. Étrange, elle ne savait pas bien si elle n’aurait pas voulu être un peu plus ménagée. Daisy n’avait pas l’habitude qu’on lui vocifère des phrases.

Vous ne comprenez pas ?   fit Daisy. Certains semblaient oublier que Daisy avait été moulée dans le moule New Eden dès l’âge de ses treize ans. Son éducation, ses croyances, sa manière de penser avaient été polis pendant des années, enfermée, dorlotée et embrigadée. Elle n’avait que vingt ans et avait oublié un monde dont elle n’avait que de souvenir que de cinq ou peut-être au mieux six ans. Vivre dans une monde d’acquis et de liberté, ce n’est pas forcément en avoir réellement pleine conscience. Elle n’avait que vingt ans, un fils et un autre enfant à naître.

Qu’est ce que vous croyez que l’on nous offre comme possibilité de lecture, Neela ? Vous avez connu un monde de libertés dont j’ai à peine pu en avoir la pleine conscience, que croyez-vous que cela puisse produire ? Si Daisy n’était pas venu pour se défendre, elle trouvait les accusations de Neela profondément injuste. Elle n’avait que vingt ans et n’avait pas connu la fin du monde comme la quasi totalité de la planète. Pourquoi aurait-elle du troquer le malheur et la mort pour un peu plus de liberté ? Tout n’était pas blanc ou noir. Elle avait beau être à peine sortie de l’adolescence, elle était au moins consciente de cela. C’était plus simple de voir le monde de manière aussi manichéenne.

Dès le début de ma grossesse, j’ai prié pour que ce fut un garçon,   admet Daisy, en regardant son fils qui dormait sans le moindre souci du monde. Parfois, elle l’enviait.

Je crois être allée me jeter dans la gueule du loup, au moins volontairement. Au nom d’une certaine ambition et peut-être d’un mépris de classe, sans oublier une réelle naïveté et confiance, fit-elle sans se démonter le moins du monde. Cela expliquait d’ailleurs pourquoi toute la misère du monde dans la district inférieure ne l’avait jamais réellement atteinte. J’imagine que le retour de bâton doit au moins en faire plaisir à certain mais je peux dire que j’étais convaincue qu’en jouant les règles du jeu, je pouvais prétendre une vie tranquille, ou du moins plus tranquille que ... cela. Une naïveté qu’elle payait chère. Mais Daisy n’avait pas le luxe de s’insurger comme Neela. Son fils lui serait retiré, qu’elle est tort ou raison de dénoncer son époux, qui était la partie submergée de l’iceberg.

Je n’ai pas le choix, en réalité. J’ai un fils et j’attends de nouveau un enfant. Croyez-vous que nous ayons une chance de survivre à l’extérieur ? Je ne cautionne en rien les exactions abjectes dont vous me parler, mais même votre empathie aura ses limites quand vous accoucherez. La mienne n’est plus qu’au service de mes enfants. Je veux savoir les choix que je fais, en connaissance de cause. C’est tout. reprend t-elle, avec un ton calme. Daisy ne justifierait pas les atrocités commises, elle les avait vues au premier rang, lors des première insurrections contre New Eden il y a des années de cela. Elle s’était promise de connaître le même sort que ses femmes, même si cela signifiait sacrifier ses jeunes années pour un vieux beau lubrique.

Si je m’insurge, on me prendra mon fils et on le laissera aux mains de mon mari qui le battra, peut-être à mort, j’ai 17 ans, lorsque les 63 femmes sont fouettés à sang et à mort. Dîtes moi ce qu’il aurait fallu faire à ce moment là ? Dîtes moi quels sont mes choix ?  


- - you're such a bitch sometimes. Well.. i mean yeah. more like all the time.
Revenir en haut Aller en bas  
Neela J. Yeo-Jeong
Neela J. Yeo-Jeong
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11176
Sujet: Re: I talk to God but the sky is empty.   Jeu 17 Nov 2022 - 22:03
Et il est chanceux d'être un garçon, assure-t-elle alors. Même si, elle sait comme Daisy, que ça n'est pas ça qui changera la donne lorsqu'il sera embrigadé avec le reste. Et elle songe à sa propre situation : au fait qu'elle attend une petite fille, et que son avenir semble signer par avance dans ce monde. Elle pince les lèvres, inspire. Daisy ne peut rien changer, et s'en prendre à elle ne fera pas disparaitre miraculeusement le problème : Et j'espère que l'enfant que vous portez encore, si vous allez au bout de cette grossesse, sera également un garçon, précise-t-elle rapidement : Vous savez qu'il y a d'autres options pour vous, si vous décidez de mettre un terme à... Votre situation actuelle, ajoute-t-elle.

Min-Oh a couvert d'autres avortements, elle connait une faiseuse d'ange qui exerce toujours et qui pourrait produire un autre "miracle" du genre. Vous savez que Newman sera très prochainement mis sur la sellette, le siège éjectable sur lequel il se trouve est tout sauf confortable, ce n'est pas le moment de trembler sur votre assise, Daisy, lui souffle-t-elle un ton plus bas, plus ferme aussi en plantant un regard dur sur la jeune femme. Son ambition l'a conduit à cette position, ça n'est pas le moment d'avoir une peine d'imagination pour parvenir à tirer son épingle du jeu. Bon sang, ne comprend-t-elle pas que c'est maintenant que tout se joue ?

C'est trop tard pour penser à ce qui aurait dû être fait, rappelle-t-elle. Elles ne réécriront pas le passé ensemble : Maintenant, vous devez vous consacrer à la position que vous comptez prendre, explique-t-elle : Ayez conscience de votre situation : vous avez été couvé et protégé par New Eden depuis le début de tout ça, vos chances de survie à l'extérieur, enceinte et avec un enfant à charge, sont proches du zéro absolu, et ça, vous n'avez pas le temps ou l'occasion d'en modifier la donne, autant être limpide à ce sujet. Sa chance de survivre réside dans le fait de rester entre ces murs, coûte que coûte.

Mais vous préparez également l'avenir de vos enfants, placez-vous justement pour que votre tête ne roule pas avec celles des autres responsables, lui souffle-t-elle, sans aucune menace dans le ton : Les révoltes et révolutions se sont toujours faits dans le sang et la mort, j'aurais aimé qu'il en soit autrement ici mais les transformations en douceur n'ont jamais été une réalité dans les faits, il y a toujours eu besoin d'une réaction violente, en chaine, d'un big bang pour créer autre chose : Et beaucoup en ont marre de demander gentiment l'autorisation d'exister, vous l'avez constaté, ajoute-t-elle. Je regrette qu'il vous faille ça pour comprendre ce qu'est l'empathie ou la sororité. Mais je vous l'ai dit quand vous m'avez confié votre problème : ce n'est pas pour autant que je vous laisserais de côté, dans votre galère.





Light this world

ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Daisy L. Newman
Daisy L. Newman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Poupoule de luxe effarouchée
ascendant michto dénonciatrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 407
Sujet: Re: I talk to God but the sky is empty.   Lun 28 Nov 2022 - 20:31
Chanceux ? elle regarde Neela. Tant que le père de son fils était en vie, il n’était chanceux de rien du tout. Daisy avait vu, avait entendu, les longues plaintes des enfants de Newman quand il claquait la porte derrière lui. Elle en avait encore des relents et des nausées. En réalité, Daisy ne pouvait que supporter sa situation avec toute l’éducation qui lui avait été inculquée. Son époux, elle l’espérait, n’en aurait plus pour très longtemps. Sa destinée demeurait un point d’interrogation qui lui était insupportable. Ce monde si rangé, loin de tous problèmes, hypocrites sans l’ombre d’un doute, mais elle n’en était pas moins heureuse. Son existence était presque devenue un fardeau duquel elle ne pouvait se défaire. Entre son fils et cet enfant qu’elle attendait de nouveau. Que pouvait-elle faire vraiment ?

Je n’ai pas l’intention de mettre un « terme » à ma situation actuelle, comprnez que nos époux ne sont pas comparable en matière de compréhension et d'empathie.   répond t-elle fermement. Peut-être était-elle naïve et stupide, profondément déconnectée de la réalité. Son monde s’effondrait mais certaines de ses valeurs ne pourraient la quitter. Elle secouait la tête, posant sa main sur son ventre. Et même si elle le voulait, son Époux désormais au courant, n'hésiterait pas à choisir entre la mettre en tant qu'exemple pour la propagande Edénienne ou la mettre au pilori pour avoir osé se débarrasser de la progéniture qu'il aimait déjà. Hors de question.

La seule position qui m’intéresse est celle qui me permettra de sauver mes enfants et de les garder en sécurité, reprend t-elle. Le reste elle s’en fichait en réalité. Les murs de Walla-Walla l’avait toujours protégée et comme Neela le disait, elle n’avait quasiment aucune chance de survivre à l’extérieur. Elle avait été trop dorlotée, trop cajolée et certainement pas préparée au monde de cruauté qui sévissait à l’extérieur.

Je n’ai pas l’intention de laisser les murs de Walla Walla s’effondrer. Notre communauté est loin d’être parfaite et comme vous le dîtes il y a un nombre de personnes, dont je fais partie, qui n’ont aucunes armes pour se défendre face au monde extérieur, dit-elle.

De quelle sonorité parlez-vous ? dit-elle, alors qu’elle se souvenait des journées et des soirées à se demander si les autres épouses avec qui elles partageaient son foyer étaient tout simplement résignées à laisser les coups pleuvoir sur les enfants qu’elles avaient mises au monde. Le prix de l’ambition de Daisy ne serait pas le bien être de ses enfants. Elle aurait pu tout accepter, même les coups, même les bleus sur sa personne, mais ses enfants ? C’était tout simplement hors de questions. De quelle compassion parlons-nous ? Vous êtes la première à me le dire, si les révolutions et les révoltes continuent, cette fameuse compassion et l’illustre empathie passeront par la fenêtre. Et qui seront les premières à payer le prix des extravagance et de la cruauté d’autres ? Les Épouses, si je ne suis pas la plus à plaindre, vous vous doutez bien que certaines n’ont pas la bague aux doigts parce qu’elle croit en l’amour véritable. Comment ? Comment en était-elle arrivé là ?

Daisy refusait l’idée de devenir le symbole d’une répression ou de l’oppression des classes dirigeantes. Bien sur qu’elle avait aimé son statut et tout ce que cela conférait.

Ce n’est pas une galère, Neela, c’est une sentence. Et il est hors de question que je ne puisse pas veiller sur mes enfants. Personne ne le fera pour moi et certainement pas leur père. C’est la réalité qui me fait vaciller sur mon assise, comme vous dîtes, mais tant que j’ai cette alliance aux doigts, je suis pied, poings, lèvres liées et jambes écartées.


- - you're such a bitch sometimes. Well.. i mean yeah. more like all the time.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: I talk to God but the sky is empty.   
Revenir en haut Aller en bas  
- I talk to God but the sky is empty. -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: