The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces – Inox
63 €
Voir le deal

In a few words...
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5192
Sujet: In a few words...   Jeu 27 Oct 2022 - 18:24
« Pose ça toi. » Andrew agite la main de plus belle, éclatant de rire, alors qu’il refuse de lâcher le feutre qu’il vient de réussir à attraper. Je roule des yeux et je finis par lui reprendre. « T’es trop petit pour ça toi. » Ca ralouille, mais son attention est vite captée par Dawn qui vient lui renifler le visage. Et le voilà de nouveau occupé alors que, de mon côté, j’ai un soupir en voyant la quantité de bouquins que je vais pas pouvoir embarquer. Ouais, ça fait chier.

Je finis quand même par en lancer un de plus dans l’une des valises qu’on embarque, encore pas trop remplie. Et une fois de plus, je commence à bloquer devant les trois valises encore ouvertes, qui doivent contenir près de trois ans de vie. En soit, fondamentalement, ce qui compte vraiment tient dans mon sac à dos qui ne me quitte jamais ou presque. J’ai à peine rajouté un des doudous du petit qui, de toute façon, ne lâche plus le t-shirt de Cass’ depuis son départ. J’ai tenté une fois de le récupérer, j’ai eu droit à une de ses premières vraies colères. Et autant dire que j’ai pas particulièrement envie de réitérer l’opération. Alors qu’il se trimballe ce machin de plus en plus crasseux, ce sera bon pour ses défenses immunitaires. Ou un truc du genre.

Je me dis vaguement qu’il faudrait que je dorme un peu, même si je suis bien conscient que, si je tente de dormir ici, je vais me retrouver à fixer le plafond, en attendant que les heures s’égrènent, incapable de fermer l’œil. Je suis un peu perdu dans mes pensées et je fais même pas gaffe à la porte qui s’ouvre. C’est de sentir Dawn qui se relève brusquement en aboyant joyeusement qui me fait tiquer et je me retourne pour la voir sauter autour de … Cassidy. Je déglutis, incapable de bouger pendant une seconde, sans remarquer qu’Andrew a encore réussi à piquer le gros feutre et qu’il l’agite dans le vide. « Cass… » Soufflé dans un murmure incrédule. « T’es revenue. » Ouais, ça fait longtemps que j’ai arrêté d’avoir des hallucinations, du coup, j’ai pas trop trop de doutes là-dessus. Surtout avec Dawn qui continue de s’agiter autour d’elle.

Me faut à peine deux enjambées pour la rejoindre et la serrer contre moi de toutes mes forces. On a déjà passé plus de temps sans se voir. Mais pas comme ça, pas avec cette angoisse sourde de plus jamais la revoir à mesure que les jours s’enchainaient. Je l’embrasse longuement et je m’arrête juste pour reprendre mon souffle. Avant d’entendre un « MAMA ! » qui vient de derrière moi. Je me retourne pour voir Andrew, un sourire jusqu'aux oreilles et les bras tendus vers elle. A noter qu'il a enfin lâché ce fichu t-shirt.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2637
Sujet: Re: In a few words...   Ven 28 Oct 2022 - 13:02
Les derniers kilomètres sont bien trop longs. C’est toujours comme ça non ? Quand on sait qu’on arrive bientôt, on se fait plus impatient et plus pressé encore. Même les chevaux ont dû le sentir, regagnant un peu de vigueur sur la fin, malgré la fatigue et l’épuisement. Cette urgence, cette impatience de m’assurer qu’ils vont bien, se mêlent à cette angoisse sourde que je n’avais pas ressentie depuis longtemps. J’ai besoin de rentrer et de les voir, besoin qui me noue les entrailles et se fait plus insistant à chaque minute qui passe. Je dois me retenir de sauter à terre pour aller plus vite en voyant les murs du fort, mais j’arrive à prendre sur moi, à me dire que je suis pas à deux minutes près. Je m’impressionne moi-même.
Et puis… Quand Nihima avait dit qu’ils seraient prêts à partir, je pensais pas que ce serait aussi vrai. C’est le bordel. Des chariots ont poppés durant notre absence, et il y a des traces partout d’un déménagement imminent. Evidemment, on se fait intercepter un million de fois au moins, mais on finit par arriver à l’écurie. Mon regard se tourne vers les mobil-homes – ou ptet qu’il est à l’infirmerie à cette heure-là – alors que je commence à sautiller sur place à peine descendu de Spot. Elle s’ébroue et je laisse filer un soupir. « Oui, je m’occupe de toi, t’en fais pas. » Retirant selle et autre harnachement, je commence à l’étriller, et c’est Raf qui me fait signe. « Vas-y, je le ferais. » « Sur ? » Il sourit en secouant la tête. Cool, faut pas me le dire deux fois ! « Je te donnerai une douche après ma belle, c’est promis. » Une dernière gratouille au cheval, un dernier signe à Raf, et me voilà en train de courir vers chez nous. Qui ne sera bientôt plus chez nous. C'est bizarre.

J’ouvre la porte à la volée et c’est évidemment Dawn qui me salue en première. « Salut ma belle ! Doucement Dawn. Tu m’as manqué aussi ! » Je me penche pour la caresser, alors qu’elle manque de me faire tomber, avant de relever la tête et de me figer en voyant Nolan. Mon cœur loupe un battement et un sourire idiot étire mes lèvres. « Vous êtes encore là. » Ouais, ouais, tout le camp est encore là je sais, je suis douée pour pointer du doigt les évidences mêmes.

Je me redresse, mes bras passant autour de son cou, et j’inspire profondément contre son cou en le serrant contre moi. Il est là. Il a pas disparu. Il va bien. Je lui rends son baiser, me tendant contre lui, ne m’éloignant de lui que pour pouvoir respirer à nouveau. Un crispement infime en entendant cette petite voix, bien trop puissante pour un si petit corps, et je tourne la tête pour voir le ptit alien par terre. En train de me tendre les bras et de me sourire.

Je relâche Nolan et m’approche du petit monstre, qui continue d’ouvrir et de fermer ses petites mains tendues vers moi, qui poursuit ses vocalises à base de mamamamamama. Et cette foutue angoisse, cette foutue hésitation revient de nouveau. Elle dure pas plus de deux secondes alors que je le fixe, mais j’ai l’impression que c’est une éternité. Mais je finis par m’agenouiller, tendant les bras pour le récupérer et le relever à ma hauteur, face à moi. « Salut p’tit alien. » L’image du gamin haut comme trois pommes mort se superpose à la sienne et je secoue la tête en le serrant contre moi. « Tu m’as possiblement manqué un peu toi aussi. » Je déglutis et ferme les yeux. Il va bien. Ils sont là, ils vont bien. « Okay, non, on arrête. » Faut pas déconner non plus. Je l’éloigne de moi, alors qu’il tente de me dévorer, et je grimace en voyant le filet de bave entre sa bouche et mon cou. C’est trop dégueu.  




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5192
Sujet: Re: In a few words...   Sam 5 Nov 2022 - 23:12
Ca fait un bien fou. De la voir, de la serrer contre moi. J’ai envie de jamais la relâcher et qu’on reste comme ça pour toujours. Même si je sais que c’est pas possible hein, je suis pas totalement débile. Juste que ouais, j’aimerais que le temps reste suspendu comme ça, sur ce moment précis. Sur celui où j’ai l’impression de pouvoir respirer correctement pour la première fois depuis cette fichue réunion. « Evidemment qu’on est encore là. Tu crois que je serais parti sans toi ? » Le pire ? C’est que j’aurais été totalement incapable de le faire, quelles que soient les discussions que j’ai pu avoir avec les autres. Quitter cet endroit sans Cass, sans savoir où elle est, c’était hors de question. Je me serais probablement pris méchamment la tête avec Tom et je suis à peu près sûr que lui aussi serait resté.

Ma main glisse sur sa nuque alors que je prolonge notre baiser. Mais visiblement, y a un petit bonhomme qui veut aussi faire remarquer qu’elle lui a manqué. Et j’avoue, je reste un peu con face à la scène qui se déroule sous mes yeux. Je bats des cils, alors qu’elle serre Andrew contre elle. « Ah ouais. Quand même. » Je réprime un sourire quand il continue de faire des vocalises et qu’il attrape une de ses mèches de cheveux. Parce que ouais, elle le garde encore dans ses bras. C’est genre un record quoi. Heureusement, tout revient à la normale quand elle lui dit d’arrêter. Il agite de nouveau les poings en répétant « mamamamaaaaa » avant de gigoter pour descendre. « Alors là, va falloir m’expliquer hein… » J’ai lâché ça d’un ton naturel mais en vrai, je me doute qu’il a dû se passer un truc grave pour qu’elle le câline comme ça. « J’espère que tu envisages pas de récupérer ton t-shirt par contre, il refuse de le lâcher depuis que t’es partie. » D’ailleurs il le récupère direct et se remet à ramper comme il peut, poursuivant Dawn qui se colle au sol pour être près de lui.

Et je tends la main pour attraper celle de Cass, la ramenant contre moi pour la serrer de nouveau dans mes bras. « Tu veux manger un truc ? Et faudra voir ce que veux emporter dans les affaires que j’ai pas encore triées. » Je sais, c’est pas forcément ce qu’elle aimerait et moi non plus d’ailleurs, mais c’est pas comme si on avait masse de temps devant nous. « Vous avez … trouvé où on va ? » Parce que partir, c’est bien. Aller quelque part, ce sera quand même encore mieux.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2637
Sujet: Re: In a few words...   Jeu 17 Nov 2022 - 22:50
Un sourire, une caresse, son odeur. Il me faut pas grand-chose. Un peu comme si les choses reprenaient enfin leur cours normal, cette foutue angoisse disparaissant enfin de mes épaules. Je dirais pas que peu importe ce qui peut arriver maintenant, mais… un peu quand même. Je souris contre sa peau et lui lance un coup d’oeil. « T’aurais pas eu le choix, pour protéger le p’tit alien et Tom… Parce qu’il serait resté aussi sinon. » Ptet qu’il serait resté aussi si j’avais été là toute façon. « Mais je sais qu’il aurait fallu te traîner par les pieds après t’avoir assommé. » Parce que ça aurait été pareil pour moi. Et je sais que je me dis la même chose à chaque fois, mais faut plus qu’on se sépare pour des trucs du genre. Enfin, on a pas toujours le choix, mais j’arrive vraiment pas à m’y faire, ni à contrôler l’inquiétude qui me prend à chaque fois.

D’autant que là, il n’y avait pas que Tom et lui. Il y avait le p’tit alien, qui semble aussi ravi et impatient de me voir lui aussi. Si on m’avait dit que je serais, si ce n’est heureuse, au moins soulagée de le voir entier, vivant, baveux et gigotant, jamais je l’aurais cru. Pourtant… Ouais, je suis possiblement un peu contente de le voir et de le serrer contre moi. Ptet que j’aime bien son odeur aussi, même si je le dirais pas.

Et je finis par le reposer quand il se met à gigoter, et je jette un coup d’œil à Nolan. « Mon t-shirt ? » Et mon regard tombe sur ledit t-shirt. Ah. Eurk. « Depuis le début ? Je comprends même pas comment tu as pu lui laisser. » Je reste un instant à fixer Andrew et Dawn, et le t-shirt qui ne ressemble plus à rien. « Je l’aimais bien… On va devoir le brûler. » Je regarde à nouveau Nolan. « Je parle du t-shirt hein. » Juste au cas où. J’ai un sourire amusé à son intention en secouant la tête.

Je saisis sa main et retourne contre lui, ma main libre allant effleurer sa nuque. Le petit continue ses vocalises en arrière plan, avec Dawn qui a bien plus de patience que moi avec lui il faut croire. Je grimace en regardant autour de nous, mon regard s’arrêtant sur les valises trônant dans le salon. « Ça fait tellement vide. Et dehors, c’est sans dessus-dessous aussi… » Mes yeux s’écarquillent. « T’as viré toutes mes plantes ? » C’est à la fois paniquée et outrée que je le fixe à nouveau. Non, c’est pas le moment. Je lève une main en fermant les yeux. « Plus tard. Un truc à manger, je veux bien. » Je frotte mon nez contre le sien. « Oh ! » Je souris en le dévisageant. « J’ai pas trop pigé pourquoi on est allé par là-bas, c’est pas la direction que j’aurais choisi et je pense qu’on aurait pu trouver ailleurs… » Je me mords la lèvre. « Mais donc oui ! On a trouvé !  On a trouvé une réserve. Une vraie réserve indienne. Genre avec des natifs et tout… Et la terre… » Je souris en le dévisageant. « C’est immense, et la terre est parfaite, on va pouvoir construire et faire pousser des merveilles là-bas ! » Je souris de plus belle, les yeux pétillants. « Y avait encore des mûres sauvages! » Détail important. Mon visage perd un peu de son enthousiasme et mon regard se voile. « Y a des morts, beaucoup de morts… Et on a dû… pour montrer qu’on savait se débrouiller… on a dû en tuer quelques-uns et… » mamamamamama « Il y avait un gosse… à peine plus grand qu’Andrew… » Je fronce les sourcils, mon regard se perdant dans le vide. « J’ai dû le tuer. » J’ai un sourire sans joie. « Faut croire que je m’y suis un peu attachée au petit monstre. »

Je me blottis contre lui, me cachant contre lui, inspirant contre lui. « Vous m’avez manqué. »




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5192
Sujet: Re: In a few words...   Jeu 24 Nov 2022 - 11:48
Il suffit de pas grand-chose pour me sentir enfin bien. Enfin, juste de sa présence. De voir qu’elle est en pleine forme, qu’elle a rien eu et qu’elle a pas le regard vide, hanté par quelque chose qui va me dépasser. J’en oublie, pendant quelques minutes, tout le bordel qui nous attend dehors et cette peur qui va continuer de me nouer les entrailles jusqu’à ce qu’on soit enfin en sécurité, à l’abri loin d’ici. Est-ce qu’on aurait dû partir avant ? Juste nous ? J’en sais rien. Ca aurait été du suicide avec le bébé. Et puis, je suis attaché quand même à ce groupe, à ses membres. Je les soigne et je veille sur eux depuis près de trois ans. Forcément, ça crée des liens. Ils m’ont aidé, tout comme Tom et Cass’, à sortir de ma coquille, à arrêter d’avoir peur de tout. Et j’ai pas envie de les planter.

Mais j’ai quand même une grimace à sa réplique. « Mouais. Ils auraient vraiment dû m’assommer, parce que choix ou pas, je serais jamais parti sans toi. J’aurais pas pu. » Juste de l’imaginer débarquer ici sans qu’on soit là me file encore des frissons. Et Tom serait resté. J’aurais envoyé Andrew avec les autres. Enfin, le principal, c’est que j’ai pas vraiment eu à y penser. Et qu’elle soit bel et bien là.

J’ai un sourire quand elle me jette un regard. « Tu te rappelles quand on disait qu’il pleurait jamais ? Bah quand j’essayais de lui virer, c’était la crise. Et c’est bon pour lui, rapport à ses défenses immunitaires. » Un truc du genre. Andrew, très occupé à parler à Dawn, ne nous prête plus la moindre attention. Et j’ai un rire silencieux à sa précision. « Trop aimable. Si on peut encore garder un peu ce petit machin qui gigote, j’aimerais autant. » Surtout qu’on est pas près d’en refaire un autre. J’espère en tout cas, vu comment on a vécu des mois compliqués.

Enfin, pour le moment, je profite de la présence de Cass’ et j’essaie de me vider un peu la tête. « Ouais, ça fait bizarre. » Mes lèvres effleurent sa tempe, alors que je reprends, dans un murmure. « Quand j’ai commencé à trier tout notre bordel, je me suis rendu compte à quel point on s’était vraiment installés ensemble. Mais… c’est pas grave de partir. Tant que je vous ai. Par contre, j’avais pas tilté. Mais tu lui as chopé combien de doudous renard exactement ? Mille ? » Je roule des yeux au reste. « Tu crois vraiment que j’aurais fait ça ? Tes plantes sont déjà emballées avec tout ce qu’on peut embarquer que t’avais déjà mis en pot. Tu pourras aller voir ça. » Et, alors qu’Andrew a attrapé une spatule qu’il s’amuse à faire claquer au sol en babillant, j’entraine Cass’ pour qu’elle s’installe au moins sur le canapé. « Je dois avoir de quoi nous faire des sandwichs si ça te va. Lui a déjà mangé. »

Je l’écoute quand elle commence à me parler, esquissant un sourire à voir son enthousiasme quand elle parle de la terre là-bas. « Des mûres ? Cool. On va avoir de la place et tout alors ? Et ils vous ont accueillis comment ? » J’ai un froncement de sourcils à la voir perdre son sourire et, quand elle continue, je souffle, à mi-voix. « Oh, je vois. » Ca explique aussi pourquoi elle était dans cet état en arrivant. Andrew tourne la tête et rend un large sourire à sa mère avant d’agiter sa spatule, se frappant le front tout seul avant de s’arrêter, visiblement surpris de son propre geste. Mais ça semble pas lui poser de souci vu qu’il recommence à l’agiter joyeusement. « Evidemment que t’es attachée à lui. Il a mon sourire. T’es obligée de craquer. » Si j’ai lâché ça d’un ton léger, c’est surtout pour dédramatiser un peu le tout. Mais je la serre contre moi doucement. « On va bien d’accord. Il est en pleine forme. Moi un peu moins mais maintenant que t’es là, ça va aller mieux. » C’est tout ce qui importe. Et je vais pour l’embrasser longuement, comme pour ancrer un peu tout ça dans la réalité.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2637
Sujet: Re: In a few words...   Dim 4 Déc 2022 - 13:49
Je souffle un rire en secouant la tête, mais je retrouve un semblant de sérieux, effleurant son visage du dos de ma main. « Alors heureusement qu’on est revenus à temps. » Même si je sais qu’au fond, il serait probablement parti, et pas seulement pour le p’tit alien. Je sais qu’il m’aime, et qu’il aurait repoussé autant qu’il aurait pu, je remets pas ça en question. C’est le médecin du groupe, il prend soin de tout le monde, le bien du plus grand nombre prend le pas sur le reste. Même sur moi, qu’il veuille bien le reconnaître ou pas… Ou ptet qu’ils auraient dû l’assommer…

Je fronce les sourcils et fixe le p’tit truc gigotant. « Sérieux ? Il est trop bizarre. » Je secoue néanmoins la tête en regardant de nouveau Nolan. « Je suis presque sûre que ça marche pas ça pour les défenses immunitaires. Le truc du système immunitaire, c’est de ramasser la tétine tombée à terre, de la nettoyer avec sa bouche et de la filer au monstre. Tu sais le truc des dix secondes au sol. » Le t-shirt c’est bien trop dégueu. Je tire la langue au papa. « J’ai pas enduré tout ça pour abandonner maintenant alors que je commence tout juste à m’y habituer. »

Ce qui est déjà énorme. Mais avec lui à mes côtés, j’y arrive, petit à petit. Et c’est parce qu’il est là, parce qu’ils sont là, que repartir à nouveau de zéro ou presque m’inquiète pas le moins du monde. Je prends un air offusqué. « Pas tant que ça ! Juste… trois ou quatre. Cinq ? C’est bon pour lui, rapport à ses goûts et à son développement personnel. Mais la question importante, c’est plus tu doutais encore qu’on vivait ensemble ? Y avait des bouquins et des plantes partout. » Et en parlant des plantes d’ailleurs…  Je l’observe un instant, finissant par hocher la tête. « Okay. » J’irai vérifier quand même…. Même si je lui fais confiance. Je le suis, m’installant à ses côtés sur le canapé. Va pour les sandwichs. « Ce sera parfait. »

Et je sais que je m’enflamme quand je parle de la terre, du terrain, de ce qu’on pourra y faire, comme toujours. « Du peu qu’on a vu, c’est immense. De quoi construire une vraie petite communauté… Bien plus qu’ici. Je sais pas trop niveau bâtiments et tout, mais on a bien trouvé des mobil-homes et des caravanes, on pourra recommencer. Et… » Je grimace. « Ils ont tellement souffert, ils sont plus qu’une poignée alors qu’ils étaient des milliers… » Je fronce les sourcils. « Ils savaient pas tuer les rodeurs. Au bout de sept ans, c’est fou non ? Et on a dû leur prouver qu’on savait faire. » Ce qui explique la suite. « Ils ont accepté qu’on vienne, chez eux. Ils nous ont fait confiance. Ils sont plutôt cools. Enfin, ils ont besoin de nous autant qu’on a besoin d’eux, mais… ils sont cools donc. » J’observe le p’tit alien un moment, grimaçant un sourire à la remarque de Nolan alors que je suis blottie contre lui. « Ouais, c’est sans doute le piège. J’aurais du le prévoir. » Et dire que ça va sans doute être de pire en pire dans les années à venir… Je laisse filer un soupir et relève la tête pour fixer Nolan. « Ça va aller. » Je sais pas trop qui je cherche vraiment à convaincre, et à rassurer, de lui ou de moi, mais on s’en fout. Je lui rends son baiser, effleurant son visage du bout des doigts, m’assurant un peu plus de sa présence, comblant un peu le vide de ses dernières semaines.




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5192
Sujet: Re: In a few words...   Mar 13 Déc 2022 - 10:04
Si elle laisse filer un rire, perso, j’ai un peu plus de mal à prendre ça à la légère. Enfin, je sais bien qu’elle le prend pas à la légère et qu’elle essaie plutôt de dédramatiser le truc, mais j’ai encore du mal à être serein et à me dire qu’elle est bel et bien revenue. Probablement parce que je sais ce qui nous attend. Enfin, je le suppose tout du moins. Parce que dans tous les cas, déménager autant de monde juste avant l’hiver, ça va être… compliqué. Ouais, j’ai le sens de l’euphémisme. « Ouais, heureusement que vous êtes revenus à temps. » J’ai une hésitation avant de reprendre, sourcils froncés. « Y en a qui vont rester. Pour se battre contre New Eden. » Je sais pas à quel point c’est juste du suicide mais, comme je l’ai dit à Joachim, j’espère qu’ils nous donneront tort.

Et pendant ce temps, Dawn s’allonge à côté d’Andrew qui essaie d’attraper ses oreilles. « Il est pas trop bizarre. Je vais pas lui jeter la pierre alors que j’ai dormi avec ton oreiller depuis ton départ. » Bon, ptet que le gamin est aussi bizarre que son père donc. Mais c’est pas comme si c’était un scoop pour elle. « Hé oh. C’est toi le pédiatre ou c’est moi ? Et c’est un Wilson de toute façon, ce gamin sera jamais malade. » Non parce que bon, les dernières épidémies et compagnie, c’est pas moi qui suis tombé comme une mouche. Quand elle me tire la langue, j’ai un sourire en secouant la tête. « On est d’accord. Pis je l’aime bien ce modèle-là. » Ledit modèle qui éclate de rire tout seul parce que Dawn vient de lui lécher le visage donc. Il agite les mains en direction de sa mère avant de recommencer à babiller.

Je roule les yeux à l’évocation des doudous renards et, au reste, mon regard embrasse la pièce un instant. « C’est juste… bizarre. C’était notre premier chez nous, à tous les deux. » La première fois qu’on vivait ensemble sans que ce soit par nécessité comme les premières années après la chute de notre monde. Et ouais, ça me fait potentiellement un petit pincement au cœur de quitter tout ça. Sans compter que ça m’inquiète encore plus pour la suite. « Tu pourras filer vérifier tes plantes et le reste après, t’en fais pas. » Vu que je la sens pas franchement convaincue. Et si j’ai un hochement de tête pour confirmer le casse-croûte, je continue de l’écouter quand elle me parle de l’endroit qu’ils ont trouvé.

Et je lui rends un sourire, alors qu’elle s’enflamme. « C’est cool ça. On va avoir besoin de quelque chose de chouette pour arriver à dépasser tout ce qui a pu nous tomber dessus ces derniers mois. » Sans compter cette fuite en avant qui va faire beaucoup de mal au moral de tout le monde, à n’en pas douter. Un bref soupir qui fait écho à ce qu’elle raconte et j’ai un froncement de sourcils en parfait miroir du sien. « C’est dingue mais… c’est pas si étonnant. Je veux dire, si ton premier réflexe c’est de te planquer et de pas les confronter, forcément tu risques pas de trouver leur point faible. » On a mis du temps à trouver de notre côté. Assez pour massacrer les membres de nos familles respectives malheureusement. « J’espère qu’on leur apportera pas d’emmerdes. » Soufflé d’un ton songeur, avant de rendre un sourire identique à notre fils quand elle parle de piège. « Et attends qu’il fasse des clins d’œil. »

Je finis par inspirer longuement tout contre elle, me raccrochant à ces quelques mots. Ca va aller. Je saurais pas dire si c’est vrai ou pas. Mais j’ai besoin d’y croire. « Ca te dit d’aller lancer l’alien dans son lit et de revenir pour les sandwichs ? » Ledit alien étant en train de bailler comme pas permis, elle devrait pas trop galérer. Je me détache d’elle à regret, pour aller récupérer ce qui traine en espérant faire un truc à peu près potable, non sans lui jeter un regard curieux, attendant de voir ce qu’elle va faire. Et possible que ouais, j’ai hâte de me retrouver en tête à tête avec elle aussi.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: In a few words...   
Revenir en haut Aller en bas  
- In a few words... -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: