The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

From Portland with love
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3822
Sujet: From Portland with love   Dim 23 Oct 2022 - 10:27
~ Août 2022 - Kitsap

- Attends, j’vais t’aider.

Stan avait appris l’arrivée d’un convoi depuis Fort Ward et s’était empressé de rejoindre la zone de déchargement. Il avait serré la main de Caleb qui débarquait à Kitsap prendre son service pour quelques semaines et s’était approché en quelques foulées de l’un des camions où un type s’affairait déjà à évacuer des caisses de provisions. Il tendit les mains pour réceptionner l’un des chargements, sans obliger le gars en hauteur à redescendre à chaque fois. Les chaines humaines restaient toujours les plus efficaces. La caisse, lourde, tomba dans ses bras et il la posa à deux mètres de là. Déjà l’autre homme lui en tendait une seconde.

- C’est toi Sebastian, n’est-ce pas ? Demanda-t-il, en attrapant le nouveau colis. J’suis Stan. Deux pas, il reposait sa charge au sol. J’ai entendu parler d’toi, tu connais bien Portland de c’qu’on m’a dit, tu confirmes ?

A Kitsap, le militaire tâchait depuis le début de sonder un peu les autres survivants. Il avait parlé à chaque leader, avec plus ou moins de réussite. La cohabitation se passait notamment extrêmement bien avec The Haven et resterait certainement chaotique très longtemps avec les Exilés. Au passage, il glanait aussi des informations et il avait fini par apprendre le passif de l’un des résidents actuels avec les Oblivions. Cet homme-là, qui lui faisait face.

- J’ai passé quelques mois là-bas l’année dernière, précisa-t-il. Quelques mots qui signifiaient qu’au-delà des rumeurs et de ce qui se disait : il savait.


From Portland with love 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3262
Sujet: Re: From Portland with love   Dim 23 Oct 2022 - 11:47
J’essaye d’aider Olivia du mieux que je le peux. Je vois bien qu’elle n’est pas comme d’habitude, même si je salut sa combativité pour encaisser le choc de ce deuil parfaitement inadmissible. Un parent ne devrait jamais avoir à enterrer son propre enfant ni endurer la culpabilité d’apprendre qu’il est mort alors qu’on était loin de lui. Même si je ne peux qu’imaginer ou supposer ce que la cheffe endure, j’espère être un bon soutien pour survivre à cette épreuve, alternant entre rôle de commis de cuisine, de partenaire de mission ou de rival de joute verbale. Cela retarde mes projets vis-à-vis des Oblivions, mais pour le moment, j’ai choisi mes priorités et ce n’est clairement par le Grand Maitre et ses sbires qui passent en tête de liste.

Cela ne m’empêche de me rendre utile sur la base, autrement qu’en participant aux ateliers repas et missions de ravitaillement. Aujourd’hui il y a un déchargement à faire. Avec la chaleur, je suis torse nu, préférant exhiber mes cicatrices, stigmates de plusieurs années parmi les Oblivions que je salir une de mes précieuses chemises. J’ai à peine commencé qu’un homme vient me prêter main forte. Tout en le remerciant pour son aide, je l’observe.

Il me semble que son nom est Stan. C’est un Remant, un de ceux qui a l’air d’être écoutés ici par les autres et, vue sa façon de porter le chargement, pas du genre a perdre un bras de fer. J’ai un demi sourire qui s’affiche sur mon visage dès qu’il commence à me parler. Rien n’est gratuit ni altruiste ici et le fait qu’il connaisse mon nom me fait deviner que ce service n’est pas innocent. C’est avec humour, tout en continuant de m’afférer que je lui réponds.

« Moi qui espérais qu’on parle de moi pour saluer mes talent ou mon charisme… il faut croire qu’être natif de Portland et d’y avoir survécu ellipse tout de le reste.»

J’écoute la suite avec attention malgré le poids des caisses. Je devine ou il veut en venir et, je m’arrête une seconde, le regardant droit dans les yeux, essayant de mesurer un peu plus celui qui me fait face avant de lui dire, toujours de cette façon très posée malgré le sérieux de ma question :

« Quelques mois, c’est déjà une prouesse. Tu as réussi a t’échapper comment si ce n’est pas indiscret ? »

Le Grand Maitre ne fait rien sans raison. Fuir la fosse ou se meurt tant de corps suppliciés, des hommes et des femmes devant rivaliser de violence pour essayer de juste survivre, n’est pas mince a faire. Il y a d’autre façon de quitter Portland vivant, mais cela suppose y avoir laisser son âme ou être très naïf. Je ne pense pas que Stan soit de ceux qui entrent dans la 2e catégorie.

« Tu m’aides a en finir avec ses caisses et je te propose un pause a l’ombre pour discuter si cela te va ? »


Question rhétorique, je suis sûr que c’est ce qu’il veut, sinon il ne serait pas là, mais en bon commercial, j’attends qu’on en termine avec le déchargement au préalable.


Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3822
Sujet: Re: From Portland with love   Dim 23 Oct 2022 - 14:36
Pas vraiment d'humeur, Stan n'avait pas esquissé de sourire au trait d’humour du gaillard. Car sans T-shirt, il avait une musculature loin d’être ridicule. Il était impossible aussi de ne pas remarquer ses nombreuses cicatrices. Ouais, ils évoqueraient ses talents plus tard.

- Ils ont voulu jouer. Le terme n’avait rien d’une image, Sebastian devait bien l’imaginer. Une chasse à l’homme, en forêt. Ils n’ont pas gagné, répondit-il en évoquant l’occasion qu’il avait su saisir de s’enfuir. Il avait eu un coup de bol monstrueux, probablement, de ne pas avoir eu à mourir dans l’arène. Enfin c’était de la négligence surtout. Car ils avaient eu tout le loisir d’évaluer ses aptitudes et ils auraient du savoir qu'il n’était pas un combattant qui se laissait tirer comme un vulgaire gibier. C’était pour ça aussi que le garçon se demandait parfois si ce n’était pas surtout une chance que le Grand Maître lui avait offerte. Lui, ou quelqu’un d’autre…

Il fit un hochement de tête, en attrapant une nouvelle caisse, qu’il déposa plus loin. L’affaire de quelques minutes. Quand le camion fut vidé, les deux hommes s’attelèrent à transporter ce qu’ils en avaient sorti vers l’une des tentes disposées à proximité. D’autres se chargeraient de les déballer et de distribuer ce qui était à partager. Ils choppèrent au passage de quoi se désaltérer.

- Ça fait combien d’temps qu’t’en es parti d’ton côté ? Reprit ainsi le plus jeune, alors qu’ils se dirigeaient vers l’ombre promise. Combien d’temps t’étais resté ? Sa bouche se serra en cul de poule à la réponse de l’ancien PDG. Un sacré moment oui. J’vais pas t’emmerder à te d’mander des trucs personnels, rassure toi, enchaina-t-il néanmoins après ce prélude. Ce qui se tramait chez les Oblivions était si obscur que certaines choses valaient probablement mieux être tues. J’aurais voulu savoir si tu n’pouvais pas m’parler un peu du Grand Maître. J’ai eu l’occasion d’lui parler. Pour mieux l’cerner, tu vois…


From Portland with love 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3262
Sujet: Re: From Portland with love   Dim 23 Oct 2022 - 15:23
J’ai un ricanement un peu cynique a comment il a pu fuir, devinant parfaitement que des têtes ont du tombé s’il n’avait pas eu l’intelligence de prétendre les prisonniers tués durant la chasse. C’est assez simplement que je commente ce qui est une vérité a mes yeux :

« Alors, tu es sois officiellement morts pour eux, soit tes geôliers ont dû se rependre en bien plus qu’en excuses, ce genre d’échec est souvent mortellement douloureux… crois moi, tu as été chanceux. Ils en loupent peu généralement et ont tendance a essayer de « rattraper le tir quand ça arrive. » Espérons pour toi que ceux qui te chassaient avaient des neurones fonctionnels et que tu es officiellement mort. »


J’en avais moi-même laissé partir en les affirmant morts et pas récupérables. Mais le souci dans l’empire du Grand Maitre, c’est que les cerveaux avaient tendance a être détruit par le sadisme et les gens se réfugiaient plus facilement derrière les muscles que l’intelligence pour survivre. Cela rendait les Oblivions d’autant plus effrayant a gérer, mais aussi décevants dans leur réactions.

Nous finissons le travail méticuleusement avant que je ne le conduise à la tente qu’Olivia m’a aménagée. Je prends, au passage, plusieurs boissons, plus ou moins fraiches, de l’eau, mais aussi de la bière. Quitte a recevoir un ex détenu des Oblivions, autant y mettre les formes. Je m’assois sur mon lit de camp et lui laisse la petite chaise pliante a coté de la table de camping ou je dispose les boissons.

Mon antre est bien rangée malgré le coté spartiate de ce camping. Mes affaires sont soigneusement pliées dans ma valise qui me sert de malle. A part un livre de chevet sur le dessus, un recueil de nouvelle d’Allan Poe, et un dessin de Romy, il y a peu de choses personnelles en vue.

« Je t’en prie, installe-toi et sers-toi comme si tu étais chez toi. »


J’attends que l’on soit installé pour lui répondre.

« Et bien, tu peux me poser toutes les questions que tu veux, du moment que tu m’expliques le but, je suis même prêt à te parler de tout. »


A bon entendeur. C’est assez étrange, de tous ceux et celles qui m’ont posé des questions sur les Oblivions, c’est bien le seul qui s’intéresse vraiment a celui qui est a la tête de cette meute d’enragés. Evidemment, j’en sais bien plus que je ne le devrais de cet homme avec qui j’ai partagé la vie bien trop longtemps a mon gout. Je prends le temps de prendre une bonne gorgée d’eau avant de me lancer :

« J’ai été attrapé début 2018. Je suis officiellement décédé depuis l’été 2021. Je te laisse compter, pour moi, ça me semble être une éternité, voir même un peu plus. »  


J’ai un demi sourire pour arriver a celui que j’ai, bien malgré moi du seconder, quand j’imagine les effets de scène qu’il a dû utiliser devant « des petits nouveaux ». C’est assez intriguant qu’il ait pris la peine de cette rencontre, il ne fait rien sans avoir une idée derrière la tête. Et si ce raté a la chasse a l’homme n’en était, finalement, pas un ?

« C’est rare que le Grand Maitre vienne rencontrer des nouvelles recrues… tu as une idée de ce qu’il vous voulait ? Et, avant de te répondre, je suis intéressé de savoir ce que toi tu as pensé de lui. »


Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3822
Sujet: Re: From Portland with love   Dim 23 Oct 2022 - 16:45
Stanley n’avait rien dit. Il n’avait pas révélé à Sebastian que tous ceux qui les avaient pris en chasse ce jour-là étaient morts. Que personne n’avait ainsi pu prétendre les avoir tués. Qu’il était donc officiellement un évadé.

L’homme l’invita à rejoindre l’une des tentes, qu’il occupait vraisemblablement. Après la tempête qui avait secoué la région quelques semaines plus tôt, le Remnant avait demandé à loger ses compagnons dans des bâtiments en béton. Là où aucun vent et aucune inondation ne viendrait détruire leurs installations et emporter leur matériel. Il s’assit sur la chaise que l’homme déplia pour lui, posant un instant ses yeux sur un dessin d’enfant.

- On s’est juste croisés, répondit finalement le jeune trentenaire alors que le second commençait par lui retourner la question. Il l’avait fixé un instant, mais consentit néanmoins à donner en premier son ressenti. J’suis arrivé en août, cet été-là, avec un copain à moi. C’est dans une prison d’New Eden qu’on a été cueillis, précisa-t-il, avant de se taire un instant. Sa main vint malaxer un tatouage apparent qu’il avait sur l’avant-bras. Un réflexe qu’il avait gardé de cette époque-là. Les yeux de Karl, le rire d’Esther. Il releva les yeux vers Sebastian. On d’vait être exécutés deux jours après. En nous embarquant, ils nous ont d’abord… libérés.

Stan savait que cette dette de vie qu’il avait envers le Grand Maître brouillait son objectivité. Cette discussion, cette importance que l’homme leur avait apportée, dès leur arrivée, elle l’avait chamboulé. Peut-être finirait-il par comprendre. Il précisa.

- Il voulait négocier du matériel. Il savait d’où on v’nait, il avait vu nos hélicoptères. Une autre histoire, inutile de s’éterniser dessus. La négociation avait tourné court quand le Grand Maître exigeait simplement tout, contre bien peu… J’l’ai trouvé… fascinant, admit-il. Par cette société qu’il tenait, cette brutalité qui transparaissait et dont Stanley était si familier. Avouerait-il que ce premier jour, il s’était presque imaginé une seconde à ses côtés ? Et en dépit des horreurs qu’il avait découvert par la suite, cette fascination persistait. Charismatique et… complètement fou, ajouta-t-il.


From Portland with love 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
Le meilleur des trois
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3262
Sujet: Re: From Portland with love   Lun 24 Oct 2022 - 22:23
Je donnerais cher pour lire ce qu’il y a dans la tête de Stan. Que cela soit par pudeur, par traumatisme ou par honte, ceux qui reviennent de Portland racontent rarement toute leur histoire. Il faut dire qu’entre les horreurs subies ou celles perpétuées, voir les deux, le silence est souvent de mise et on ne peut qu’essayer de deviner ce que chacun a vécu dans cette anti chambre de l’enfer. Je sais très bien que certain se complaisent dans cette violence et s’épanouissent parmi les montres. J’en ai vu se vautrer dans le sadisme et y prendre gout comme a une drogue bien trop addictive pour qu’on espère les sevrer autrement que par la mort.

Je n’ai pas l’impression que l’homme en face de moi fasse parti de ceux-là. En même temps, il n’est resté que quelques mois, juste le temps de prendre ses premières doses en somme. J’évite de le corriger pour lui dire que nous sommes loin de nous êtres croisés. Le Grand Maitre m’a offert la douce mort de me proposer de partir en mission pour être tué loin de ses yeux et surtout de ceux de sa cour. J’étais déjà a Seattle quand Stanley s’est fait prendre, cherchant le meilleurs moyens pour me débarrasser de ceux qui ne manqueraient pas de me tuer tout en m’assurant qu’au moins un puisse aller rapporter mon décès.

« Les Olivions ont tendance à recruter un peu partout avec des arguments qui ne se refusent pas. »

Même si le ton est jovial, voir caustique et que mon sempiternel demi sourire est là, je ne cesse de scruter mon interlocuteur.

« Négocier tu dis ? Et que lui as-tu dis pour obtenir cette chasse avant exécution ? »

Je m’amuse de noter que les ambitions du Grand Maitre sont de voir toujours plus grand. A croire que certaines choses ne changeront jamais. Ça m’étonne presque qu’il n’ait pas directement demandé des hélicoptères, même s’il n’a surement pas une seule personne mentalement saine capable de piloter de tel engin parmi son troupeau d’enragés, juste pour l’image, il en serait capable. Je soupire et reprends une gorgé d’eau quand le mot tombe « fascinant ». Je pense qu’il est malheureusement juste pour qualifier celui qui est a la tête des Oblivions.

« Tu n’as pas tort, il l’est de bien des façons. Par contre, méfie-toi des apparences. Qu’il semble fantastique ou fou, ce n’est pas pour rien qu’il a 2 000 des pires âmes du coin qui lui obéissent ventre a terre. Il est surtout redoutablement malin et objectivement bon manipulateur. »

Je prends le temps de bien poser chaque mot. Difficile de ne pas être éblouie par cet homme qui sort du lot. Il a su se construire presque un mythe pour s’auréoler d’une gloire quasi divine. Mais derrière toutes ses frasques pas si spontanées que cela, se cache un homme narcissique qui sait orchestrer ses troupes. Sur le même ton que si je lui demandais s’il préférait prendre son eau fraiche ou a température ambiante, tout en l’observant, je me permets une question :

« Maintenant, j’aimerais savoir si tu viens me voir parce que tu as besoin de moi pour savoir s’il y a vraiment des négociations possibles avec lui ou parce que tu veux mettre un terme a ses agissements… »


Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3822
Sujet: Re: From Portland with love   Mar 25 Oct 2022 - 8:38
- Rien. Je n’lui ai parlé qu’une fois, à mon arrivée. Après les s’maines se sont écoulées, mon pote s’est fait r’marquer et c’est comme si moi j’l’avais… lassé.

C’était du moins ainsi qu’il avait d’abord interprété sa mise à mort. Aujourd’hui, il ne savait plus. Ceux qui lassaient ne finissaient-ils pas plutôt écharpés dans l’arène ? Parce que comme Sebastian l’affirmait, le Grand Maître n’était certainement pas un idiot. Quand le militaire le traitait de fou, ce n’était en rien négatif. Génialement fou.

- J’vais être franc avec toi, j’en suis même pas là. J’veux juste… comprendre, j’crois. Peut-être pour prendre des décisions le jour venu, mais surtout pour sa gueule, aujourd’hui. S’il était hanté depuis longtemps par Glenwood, il avait négligé depuis son retour le poids de son expérience chez les Oblivions. Il ressentait pourtant plus que jamais l’ombre qui planait sur ces évènements. Et le soir de cette fameuse entrevue notamment. Les yeux de Karl, le fessier de la Guêpe. Qui est c’gars ? Qui sont les gens autour d’lui, tout ça. Dis m’en plus… d’où il vient ? Ses forces ? Ses points faibles aussi ? Ceux qui faisaient aussi de lui un être humain.

Il regarda Sebastian un instant, se demandant quel avait été son rôle là-bas et comment il était parvenu à s’enfuir de son côté. Quel était son ressenti définitif aussi, concernant ce groupe qu’il avait finalement fréquenté pendant plusieurs années ?

- T’en es où toi, avec eux ?

La réalité, c'était que le quadragénaire avait ici une opportunité de l'influencer. Il ne le savait peut-être pas, mais il était toujours profitable d'avoir un Stan dans son combat. Il était un allié féroce, insatiable.


From Portland with love 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: From Portland with love   
Revenir en haut Aller en bas  
- From Portland with love -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: