The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Logitech Souris Gamer G502 Hero + Tapis de souris G240
Voir le deal
39.99 €

The trail - All of them
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nihima Sihasappa
Nihima Sihasappa
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1581
Sujet: The trail - All of them    Jeu 13 Oct 2022 - 22:55

A ta question Frances, les deux femmes qui t'avisent s'observent une courte seconde, alors qu'Ohanko s'excuse rapidement avant de disparaître de votre champ de vision. Depuis le début. souffle finalement la cadette de leur duo, reprenant à ton attention. On fait le moins de bruit possible, pour qu'ils nous ignorent. Alors on s'autorise à chuchoter une fois à l'intérieur, quand on est sûrs qu'ils ne nous entendent pas... explique brièvement ton interlocutrice, pinçant les lèvres quand aux barricades. Ils sont trop nombreux. Et par nombreux, elle ne semble pas vraiment plaisanter. Mais alors qu'elle  est sur le point de reprendre la parole, les murmures alentours se stoppent presque instantanément, quand à nouveau les portes du Casino s'ouvrent une nouvelle fois. Laissant d'abord apparaître Erin et Cassidy, rapidement suivies de Rafaël et Nihima, escortés de part et d'autres d'une petite escorte, dont le chef de file possède encore un uniforme de la police tribale.

Poussés doucement vers vous afin que vous soyez réunis, c'est finalement Ohanko qui vous invite à vous relever après vous avoir rejoint, reprenant dans un murmure à votre égard. Sahale est ici.

Tout juste avez vous le temps de vous retrouver, que le silence se fait à nouveau oppressant. Certaines personnes inclinant légèrement la tête à la venue d'un homme, sans doute le seul vieillard de ce petit groupe d'une quarantaine de personnes, désormais. Pourtant, tant dans sa stature que son regard, tout en lui vous indique immédiatement que s'il y à bien un semblant de dirigeant ici, c'est lui. Son visage possédant encore quelques stigmates de cicatrices fines, présentes également sur ses avants bras. Le chaman. C'est Nihima qui vous glisse l'information dans un murmure, alors qu'elle vient rapidement s'incliner à son tour, ne se relevant que lorsque le dénommé Sahale l'invite à le faire d'un signe de tête bref. Et c'est finalement sa voix chuchotée, que vous entendez tous d'emblée. Froide, dure. Intransigeante. Vous êtes ici chez nous. Au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué. Jetant un bref regard à Ohanko, avant de reprendre à votre attention.

La route semble avoir été longue, pour vous tous. Nous nous sommes occupés de soigner vos chevaux, en attendant. Et s'il ne semble pas attendre de remerciements, reprend-il rapidement à l'attention de la native du groupe. Tu es la dirigeante, alors ? Avisant Sahale sans mot dire, alors que le vieil homme reprend. Je suis le leur. souligne Sahale, quelque peu surpris par votre équipe. Mais au moins, y'a t-il un respect presque instinctif, entre le chaman et Nihima, sans doute de par leurs culture similaire, ou les attributs natifs qu'elle porte haut.

Vous avisant tour à tour, il finit néanmoins par rajouter. Ohanko m'a évoqué cette recherche d'une terre pour les vôtres. Mais celle ci, est déjà prise. Nos ancêtres l'ont sacrée de leur sang, et nous aussi. Nous ne la céderont pas. Pas sans rien faire, en tout cas. C'est ce que semble dire la détermination silencieuse dans son regard, alors qu'il avise les armes qu'on vient déposer à ses pieds, et qui vous ont été subtilisées.


Comment un groupe tel que le vôtre à pu passer les wetkikos ? C'est visiblement la question qui l'obsède le plus, dans l'immédiat.

Et visiblement, il attends une réponse rapide.

• A vous de défendre votre venue, et vos intérêts. Vous pouvez lancer un dé sur votre pragmatisme, ou sur votre intuition.

• Si vous souhaitez faire une action autre que le dialogue, venez m'en aviser.

• Chacun de vos propos, ou de vos actions, aura des conséquences sur la suite de l'intrigue.

• Il est actuellement 19h30, le soleil est couché. Vous êtes autorisé à parler en chuchotant, et les natifs n'auront aucun scrupule à vous faire baisser le volume si vous outrepassez les règles.


Sahale. L'espace d'une seconde, elle eut presque la sensation de retrouver le chaman de sa propre tribu. Nihima. Du clan Sihasappa. précise t-elle pour la bonne note, évoquant ses propres racines Lakota comme il était de bon ton de le faire. Le laissant évoquer cette volonté de protéger sa terre, secouant doucement la tête à cette idée.

Nous ne cherchons pas à vous la voler. Et pour la bonne note, juge t-elle bon de rajouter les préceptes que sa mère à pris des années à lui ancrer en tête, dans l'espoir de la voir un jour prendre la relève. Sans succès. Nous voulons la paix. Un endroit ou vivre, en harmonie. Les miens ne cherchent qu'un endroit loin de la misère, et de la violence. Et au moins, cette remarque semble t-elle faire écho à ce qu'ils semblent avoir vécu ici. Nous sommes plus nombreux, c'est vrai. Mais cette réserve à une capacité d'accueil incroyable. De quoi accueillir des milliers de personnes, elle le sait. Et si Sahale ne semble pas apprécier qu'on lui rappelle, il n'empêche qu'il ne peut infirmer les faits. Cette réserve à aisément de quoi vous accueillir tous, pour survivre à l'hiver.

Mitakuye Oyasin. L'expression typique des siens fait au moins relever les yeux noirs du chaman vers elle, alors qu'elle reprends dans un souffle. Ils sont mon peuple, au même titre que le sang qui coule dans tes veines, ou les miennes. Nos deux camps pourraient aisément s'entraider. Et elle comptait sur les autres pour préciser comment. Leur jetant un bref regard pour les inciter à faire de même, avisant son tomahawk aux pieds de Sahale sans chercher à s'en approcher pour le moment. Quand aux wetkikos ? Elle fronce les sourcils à l'idée, reprenant à l'attention de son propre groupe.

La pire malédiction pour les natifs. Ceux qui succombent aux cannibalismes, sont condamnés à errer pour l'éternité avec une faim dévorante. Nous les appelons rôdeurs. Ou coyotes. pour sa part.



chaos is the same

Revenir en haut Aller en bas  
Frances O'Connell
Frances O'Connell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1242
Sujet: Re: The trail - All of them    Ven 14 Oct 2022 - 10:59
Frances écoute attentivement les deux natives, les traits impassibles. Intérieurement toutefois, cette situation la fait grimacer. Depuis des années que l'épidémie s'est déclenchée, ce peuple se contente de rester caché et de ne s'autoriser à chuchoter qu'au coucher du soleil ? Il y a quelque chose qui ne va pas avec cet état de fait. Quand bien même chacun à droit à ses croyances, la Dame peine à comprendre qu'aucune action n'ait été entreprise vis-à-vis des... Wetkikos, comme ils les nomme. Mais la militaire est une femme d'action et c'est probablement ce qui accroche le plus avec la réserve. Elle sent que ses interlocutrices sont sur le point d'en dire plus, quand ses alliés font soudainement irruption dans la pièce, accompagnés d'autres natifs et du fameux chef, Sahale. Frances jette un bref coup d'œil aux siens, contentée par le constat qu'ils semblent tous en bon état. Et grâce à l'éducation de Nihima sur sa culture, elle n'a pas besoin de l'entendre pour savoir que l'homme à la tête de la réserve est un chaman. Cela étant, c'est bien la première fois qu'elle en rencontre un, aussi garde t-elle un silence religieux dès lors qu'une discussion s'entame entre les deux chefs de groupe respectifs.

L'afro-américaine se dresse néanmoins quand elle sent qu'il est temps d'accompagner Nima dans sa tirade. La méfiance est encore de mise envers leur intrusion, et cela se comprend aisément. Bien que coutumièrement peu bavarde, Frances s'autorise à prendre les devants, s'avançant de quelques pas pour aviser l'assemblée réunie dans cet endroit. Hmpf. Elle retient un soupir, croisant les mains derrière le dos. Sa prestance militaire se ressent toujours en elle, bien des années après avoir quitté l'armée. Sa posture au repos, sa droiture et sa manière de bomber le torse laisse peu de doute quant à sa place dans ce monde. Soldat un jour, soldat toujours. La hiérarchie n'importe plus, qu'elle ait été un jour lieutenant-colonel ou non, ce qui compte aujourd'hui, c'est ce qu'elle peut apporter. Elle, et tous ceux qu'elle a entraîné avec sa sœur, au sein de ce refuge qu'ils tentent de déménager ailleurs.

« Pardonnez notre intrusion sur vos terres. Nous vous remercions pour votre accueil. » Commence t-elle, quoi qu'elle ne s'excusera pas d'avoir agit initialement à l'instinct. Au contraire, même. « Nihima a raison. Nous formons une famille, et nous nous protégeons les uns les autres. » Il est évident que les natifs en font de même de leurs côtés. « Malheureusement, des êtres malavisés nous chassent de nos terres, que nous habitions depuis des années. Voilà pourquoi nous sommes aujourd'hui poussés à chercher un autre refuge. Cette quête nous a mené sur votre territoire, que nous pensions initialement déserté. Nous n'avons aucune intention de vous le voler ou de vous le prendre de force. » Pas comme ces derniers blancs.

Elle fronce les sourcils, ses iris sombres parcourant l'attroupement. Il faut les convaincre d'un intérêt commun. Elle échange un regard à Nihima, hochant la tête, la prévenant silencieusement de sa tentative qui suit aussitôt : « Mais nous pouvons nous entraider. Nous avons des guerriers, au sein de notre groupe. Certains sont ici présents. » fait-elle, sans désigner qui que ce soit en particulier. « Votre réserve est couverte d'une ombre immense, douloureuse à imaginer. Mais ne souhaiteriez-vous pas de pouvoir parler à nouveau sous les rayons du soleil ? » Elle s'avance sur un terrain miné, Frances, n'a pas vraiment idée du nombre de morts qui peut parcourir l'endroit. Soit, elle ne va pas mentir, de toute façon. « En combinant nos forces, nous pouvons potentiellement trouver une solution à ce mal qui vous ronge. A ce mal qui ronge l'entièreté du monde. Nous l'avons fait avec notre refuge, nous pouvons recommencer. » Elle quitte sa posture figée, écartant les bras en un mouvement plus apaisé. « Nous sommes des centaines, chez nous. Venant de tous horizons, maîtrisant diverses occupations. Nos savoirs et nos expériences partagées pourraient tout changer, pour vous comme pour nous. Si vos barricades ne sont pas assez solides, nous pouvons les renforcer. Si vos terres ne poussent plus convenablement, nous pouvons les cultiver. Ces compétences, chaque personne ici présente peut mieux vous les détailler que moi. Mais si les rôdeurs, les Wetkikos s'approchent trop près de votre porte, nous pouvons les repousser. Nous avons des combattants entraînés pour ça. » Pour les achever même, pour de bon. « Tout ne peut pas se faire en une journée. De même que la confiance ne peut être ainsi donnée à de parfaits étrangers. Croyez-moi, je suis la première à me méfier de ceux qui ne font pas partie de notre famille, c'est dans ma nature. Mais nous ne sommes pas de mauvaise volonté. Nous cherchons la sécurité et l'harmonie, pour vivre. Et ne pas simplement survivre au milieu d'êtres affamés. » Vivants, ou morts. « Je suis ici pour protéger les miens. C'est le cas depuis des années, et cela ne changera pas. La menace qui pèse sur votre réserve s'étend à nous, qui sommes désormais chez vous. Laissez-moi vous aider à la supprimer, d'une manière ou d'une autre. Laissez-nous une chance de vous prouver que nous pouvons, tous ensemble, construire quelque chose qui en vaut la peine. » Ou détruire, pour ce que ça vaut, ce qui empêche cette réserve de vivre, tout simplement.

Spoiler:



Walking outta here, you gotta know there is no going back

There's no going back, when life's a loaded gun, you pull the trigger. Yesterday was another life, the past is in the past. Turning left didn't turn out right. The minute I walk through the door, I slam it behind me. | There's No Going Back.
Revenir en haut Aller en bas  
Erin Forbes
Erin Forbes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 111
Sujet: Re: The trail - All of them    Ven 14 Oct 2022 - 13:00
Alors qu’Erin et Cassidy s’étaient mises à courir pour rejoindre le reste de leur groupe, elles ne s’étaient absolument pas attendues à se faire prendre en otage par des natifs encore présents dans l’endroit. Pourtant, elle aurait dû s’en douter en voyant les objets de jardinage en aussi bon état mais ça ne lui était pas venu à l’esprit. Erin avait totalement perdu ses moyens et n’avait pas su garder la tête froide. Les natifs purent donc leur prendre leurs armes et les guider elle ne savait où. Elle était effrayée et elle avait peur qu’on leur fasse du mal. Elle ne savait même pas ce qui était arrivé aux autres et elle espérait qu’ils avaient pu s’en sortir. La jeune femme suivait sagement son groupe, ne pouvant s’empêcher de détailler du regard chacune des personnes qui les avaient enlevées, Cassidy et elle. Elle se demandait ce qu’il allait advenir d’elles. Leur campement comptait sur eux et s’ils ne revenaient pas, ils auraient failli.

Les natifs finirent par guider les deux jeunes femmes jusqu’au casino et Erin déglutit difficilement en entrant dedans. Néanmoins, en voyant que Rafaël, Nihima, Frances et Lily étaient également présentes, elle sentit le soulagement déferler en elle. Elle avait eu peur que quelque chose leur soit arrivé et elle était heureuse de voir qu’ils étaient en un seul morceau. Erin rejoignit son propre groupe mais le silence resta bien présent, Erin n’osant pas prendre la parole. Elle n’en eut pas le temps de toute façon car un vieil homme s’approcha d’eux. Elle regarda le geste de respect que Nihima offrit au vieil homme et la jeune femme compris qu’il s’agissait probablement de quelqu’un d’important. Elle resta silencieuse en écoutant l’homme et Nihima discuter, puis Frances ajouter son grain de sel. Elles tentaient de défendre leur groupe et la raison de leur venue et Erin ressenti le besoin de faire de même. Elle ressentit le besoin de leur faire comprendre qu’ils n’étaient pas une menace et qu’ils n’étaient pas de mauvaises personnes. Elle attendit que Frances termine son discours avant de prendre la parole. Bien sûr, elle avait moins d’assurance que Frances ou Nihima puisqu’elle restait intimidée par les gens en face d’elle mais la sincérité transparaissait dans chacune de ses paroles. Puisque tout le monde parlait à voix basse, elle fit de même mais son regard ne quittait pas le groupe qui les avait conduits ici.  

- Nous ne sommes pas des ennemis, bien au contraire. Nous sommes des gens qui tentons de survivre dans un monde dangereux, hostile. Nous sommes un groupe composé de familles qui ont besoin d’être protégés, des femmes, des enfants, des personnes âgées et je suis sûre que vous le comprenez. Mais nous sommes aussi un groupe où chacun veille sur l’autre et nous faisons ce que nous pouvons pour protéger ce que nous avons. Nihima est une excellente guerrière et elle nous entraîne corps et âmes pour que nous soyons en mesure de protéger ce en quoi nous croyons. Et je sais que, grâce à elle, je serai en mesure de protéger mon peuple comme tous ceux qui s’entraînent sous son commandement. Il y a des médecins aussi. Des gens qui savent soigner et qui croient en ce qu’ils font. Des gens qui placent la santé des autres au top de leur priorité et je peux vous assurer que ce sont les meilleurs. Je suis certaine que nous pourrions vous être utiles ici. Je suis certaine que nous pourrions être un atout pour vous, pour vous aider à défendre ces terres. Jamais nous ne prendrons quoi que ce soit par la force, ce n’est pas notre façon d’agir.

La jeune femme termina son discours mais son regard ne quittait pas les natifs en face d’elle. Il resta un moment posé sur le chef puis il se promena sur chaque personne qui se trouvait face à eux, espérant avoir réussi à leur faire comprendre leurs bonnes intentions. Elle espérait de tout cœur que les choses ne tourneraient pas mal, qu’ils sauraient entendre raison, même si c’était pour les laisser repartir. Parce qu’elle n’était pas prête à voir une nouvelle bataille, de nouveaux blessés. Elle n’aspirait qu’à un peu de paix.

Spoiler:





"Croire encore en la possibilité d’une fin heureuse est une chose très puissante."

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Sihasappa
Nihima Sihasappa
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1581
Sujet: Re: The trail - All of them    Ven 14 Oct 2022 - 18:32

Mitakuye Oyasin. le terme Lakota fait s'élever quelques murmures dans la pièce, mais aucun ne semble vouloir l'infirmer. Et c'est finalement vers toi que Sahale se tourne Frances, quand tu reprends la parole. Les hommes sont doués pour ça. Voler les terres, et les prendre de force. Assurément, cela semble remonter de douloureux souvenirs, au sein de cette équipe de survivants dans la moitié semble avoir vécu des blessures graves. Quand tout à commencé, ils l'ont fait. Ils sont venus ici, ont pillé, violé et massacrer. Estimant qu'ils auraient plus besoin que nous, de ce que nous possédions. Un silence glacé, alors que le regard du vieil homme se pose un instant sur le mur derrière vous, remplis de dates et de noms. A l'origine, nous étions dix milles. Mais le manque de ressources, et les massacres que nous avons vécu, nous à réduit à tout juste milles personnes. La moitié à succombé au premier hiver. Et si Sahale reste froid dans ses propos, il n'empêche. Le deuil semble encore présent, pour chacun des membres qui vous avise en silence. Les enfants, les personnes âgées que les blancs n'avaient pas tués, n'ont pas résisté au premier hiver. D'autres ont succombé de leurs blessures. Et d'autres encore ... Sont devenus wetkikos Et c'est finalement le chef de la police tribale qui reprend à sa suite pour te répondre. Les wetkikos ne meurent pas, on ne peut pas les tuer. T'avisant d'un signe de tête, reprenant. On à beau leur tirer dans le coeur, les poumons, ils se relèvent à chaque fois. Nous avons même essayé de suivre la légende de nos ancêtres en les brûlants. Rien n'y fait. Au moins, le son leur fait ignorer notre existence. Ce qui vous explique au moins cet intérêt à ne jamais parler en extérieur. Et maintenant, ils sont trop nombreux. Et il semble le regretter amèrement, par ailleurs.

Erin, c'est finalement Ohanko qui t'avise en silence quand tu reprends la parole. Admettons que vous veniez en paix. Nous n'avons pas les moyens de nourrir autant de personnes. Et s'il semble le regretter, il n'empêche. Vous semblez si persuadés de pouvoir les tuer... Et ça lui paraît clairement inconcevable. Tant pour les horreurs qu'il à vue de ses yeux, que pour leur petite équipe qui ne sait certainement pas se battre, quoi que rien ne vous permette de le savoir. Mais les wetikikos sont immortels. Même ceux qui se sont éveillés ici après avoir mangé de la chaire humaine -du moins, on le suppose- ils sont toujours revenus. Brûlés, étouffés, étranglés. Ils n'ont jamais réussi à quitter leur corps pour rejoindre les autres esprits.


• A vous de défendre votre venue, et vos intérêts. Vous pouvez lancer un dé sur votre pragmatisme, ou sur votre intuition.

• Si vous souhaitez faire une action autre que le dialogue, venez m'en aviser.

• Chacun de vos propos, ou de vos actions, aura des conséquences sur la suite de l'intrigue.

• Il est actuellement 19h30, le soleil est couché. Vous êtes autorisé à parler en chuchotant, et les natifs n'auront aucun scrupule à vous faire baisser le volume si vous outrepassez les règles.


chaos is the same

Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2485
Sujet: Re: The trail - All of them    Ven 14 Oct 2022 - 20:09
Okay. Non seulement on est pas seuls, mais ils nous surveillent. Bien, parfait. Levant sagement les mains, j’évalue malgré moi la possibilité de réussir à fuir. Avec un flingue pointé sur moi. En sachant que Erin, et les autres, sont là. Non, mais ça me traverse juste l’esprit, et je tends sagement mes armes avant de les suivre. Ils nous ont pas tués d’office, c’est plutôt bon signe non ? Et ils nous apporteraient pas de l’eau s’ils comptaient nous tuer… je crois. Mais le temps passe et on a pas de nouvelles des autres. Dire que je panique un peu serait pas tout à fait exact, et je sais pas trop pour qui je flippe le plus, entre nous deux et les autres… Et si on rentre pas ? Il se passe quoi pour ceux restés au camp ? On va éviter d’y penser dans l’immédiat oui. On est vivantes. On sait pas où sont les autres, on a pas le droit de parler, la blague, mais on est vivantes.

Je laisse filer un soupir de soulagement quand on rejoint les autres. Ils vont bien. C’est cool. Chaman ? Trop cool. Ils prennent soin des chevaux. Tout est cool. Coolcoolcool. C’est bizarre non ? Ils sont presque trop gentils.
Je fronce les sourcils, me mordant la lèvre nerveusement alors que Nihima prend la parole et nous incite en silence à essayer de les convaincre. Le froncement de sourcils se défait alors que je les hausse quand Frances s’avance pour parler. Sérieux ? C’est bien la dernière que j’aurais cru entendre blablater, et putain, elle parle beaucoup. Et bien. Elle nous vend vachement bien, je suis impressionné. J’esquisse un sourire en entendant Erin, qui se débrouille pour placer les soins, les médecins, le reste, de façon trop authentique pour pas être crédible.

Et dans le silence qui revient, c’est à nouveau le chaman qui reprend la parole. Mes mâchoires se crispent quand il commence à parler. Mais il continue. Et chaque phrase est pire que la précédente et montre une réalité de plus en plus sombre. Leur réalité. Ce qu’ils ont perdu.

« Je suis désolée. » La phrase m’échappe dans un murmure. Je déglutis et me passe la langue sur les lèvres. « De tout ce que vous avez enduré et subi, ce… De ce qu’ils ont fait. » Tous. Je comprends même pas comment on peut être encore en vie avec tout ce qu’ils se sont pris dans la gueule. Dix mille… Ils étaient dix mille. Ça se fait pas trop de demander s’ils sont plus que ça hein ? J’ose même pas imaginer ce qu’ils doivent ressentir, j’ai déjà limite envie de chialer pour eux. Je jette un regard à Nihima, qui doit encaisser ça en plus, n’écoutant que d’une oreille distraite quand le second poursuit. Ma main va se poser en douceur dans son dos, juste un instant, avant que je la retire pour pas la faire chier plus que nécessaire. Mais… Quoi ? Mais comment ça, on peut pas les tuer ? C’est ce qu’il a dit non ? Comment c’est possible de pas… Et non, j’ai pas mal entendu vu qu’un autre enchaine. Je secoue la tête et fait un pas en avant.

« On a les moyens nous. Nous avons des graines, des plantes, légumes, fruits, céréales. On a appris à les cultiver. C’est mon métier de prendre soin des plantes et de les aider à grandir. Cette terre… Votre terre est sombre, riche, elle… Il m’a suffit de creuser sur dix centimètres pour trouver des vers et… Elle est fertile, elle est parfaite. J’ai vu qu’une partie de vos champs, mais c’est déjà plus que suffisant. Si vous nous acceptez parmi vous, non seulement on pourrait vous aider à vous débarrasser des wetkikos, mais on pourrait cultiver et rendre ces terrains plus prospères que jamais. On pourrait apprendre mutuellement. J’adorerais en apprendre plus, savoir si vous faites différemment - vous faites différemment ? - et si vous avez des plantes que je connais pas et on a réussi à en avoir beaucoup à force. J’adorerais pouvoir vous montrer tout ce que j’ai appris, ce serait super chouette ! »

Je jette un coup d’œil aux autres en reprenant ma respiration, me rendant compte que je me suis ptet un peu emballé... « Mes amies l’ont dit. Nous avons des combattants, des médecins, des plantes médicinales, largement de quoi nourrir les nôtres et les vôtres… Nous avons aussi des bucherons, des tanneurs, des pêcheurs, des fermiers,… On ne cherche pas à vous nuire, loin de là. Nous ne sommes pas… comme eux. Nous sommes une famille. On peut vous aider, vous n’auriez plus à voir les vôtres souffrir ou mourir. Et nous, nous avons besoin d’un lieu où les… où nos enfants pourront grandir en sécurité, où on pourrait construire un foyer et se sentir… chez nous. » Je hausse les épaules. « On a besoin les uns des autres. On peut devenir une plus grande famille. » Un nouveau regard aux miens, avant de reporter mon attention sur les natifs, m’arrêtant sur Ohanko. « Vous voulez dire que depuis le début… Vous n’en avez pas tué ? Vous les attirez ailleurs pour pouvoir circuler ? C'est ça le bruit ? » Que j'ai pas entendu, mais Erin est ptet pas si folle au final. Je les regarde à tour de rôle. Mais quand même... en sept ans ? Les pauvres.« On peut vous aider. »

Spoiler:




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3820
Sujet: Re: The trail - All of them    Ven 14 Oct 2022 - 21:32
Toujours contrarié qu’ils tiennent ses armes, son bâton surtout, il n’avait cependant pas fait de vagues, par respect pour Nihima notamment. Et parce qu’ils n’étaient pas agressifs pour l’instant. Si les choses changeaient… Alors le gitan riposterait. Mais il se contentait d’avancer pour le moment, leur adressant des regards curieux, interpellé par la horde de corps sans-âme rôdant à proximité de la réserve. Il n’avait pas pu les compter, mais autour de cette barricade, de ce carillon… ils s’étendaient à perte de vue. C’était surnaturel pour lui qu’ils puissent survivre ainsi, avec cette masse de rôdeurs à leurs portes, qui pourraient tôt ou tard briser les barrières protectrices qui étaient érigées.

Il adressa un regard surpris à Nihima, alors qu’elle essayait de plaider leur cause. Elle voulait donc s’établir ici ? Il savait que c’était leur but premier, mais ces terres appartenaient aux natifs tout autour d’eux. Bien sûr, elles semblaient suffisamment vastes pour les partager, mais était-ce la meilleure solution ? La tribu de Nihima aurait-elle accepté une telle cohabitation ? Et pourtant… Pourtant, il n’interrompit aucune des femmes, alors qu’elles parlaient, qu’elles avançaient des arguments qui avaient du sens. Même s’il devait reconnaître que la réelle surprise venait de Frances. Son éloquence qui, s’il devait être tout à fait honnête, le surprenait, mais elle était incroyablement convaincante. Si elle n’avait pas déjà sa confiance, elle l’aurait acquise ainsi.

Il avait froncé les sourcils, malgré lui, en entendant leur laïus sur les sans-âmes. Il comprenait mieux le carillon, qui les rassemblait en un seul endroit, laissant tous les autres libres – relativement. « Je peux en tuer un. Donnez-moi ma lance, laissez-moi monter Saba, et je le ferai devant vous. » Il était vacciné, ce ne serait pas aisé, mais il y parviendrait. « Et notre groupe a d’autres gens comme moi, aptes à le faire – des combattants, des cavaliers qui savent se battre et peuvent survivre plusieurs jours dans la nature mais aussi se faire discret et observer. Observer les mouvements des sans-âmes, les meilleurs façons de les éviter, ou simplement que rien ne risque de tomber dessus le campement. »

Mais ce n’était pas le plus important de ce qu’il avait à leur confier. « Et en plus de savoir comment tuer ces créatures, nous sommes aussi en mesure de les éloigner de manière efficace. Ainsi, vous n’auriez plus à vivre en demi-teinte, contraints par leur présence. Des gens parmi nous sont formés pour ça, et ils le font bien. » Il adressa un regard à Cassidy, très bref : est-ce qu’elle lui reprocherait de vendre les bergers à rôdeurs ? Tomeo en faisait partie, et la tâche ne serait pas aisée, loin de là. « Mais nous pourrons en parler davantage. Si vous m’amenez auprès de l’amas de rôdeurs, je vous montrerais. » En espérant qu’il n’y ait que des rôdeurs qui n’ont pas muté.
Revenir en haut Aller en bas  
Nihima Sihasappa
Nihima Sihasappa
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1581
Sujet: Re: The trail - All of them    Sam 15 Oct 2022 - 0:12

Un bref sourire naquit sur ses lèvres en écoutant les remarques d'Erin et Frances, avant de croiser à nouveau le regard de Sahale, laissant Cassidy et Rafaël s'exprimer tour à tour. Les tuer ? Ils sont près de deux milles à nos portes. Souligne Ohanko, reprenant à leur attention. Oui, nous jouons avec les sons, et restons silencieux. Ca suffit à leur faire oublier notre présence... Sahale ne prenant pas part au débat, pour l'heure.

Et la suite de ses propos ne fût que violence. Pour elle, comme pour ce peuple qui était en tout points similaire à celui qui l'avait élevé, éduquée. Formée à affronter cette vie, alors que l'histoire se répétait à nouveau. Encaissant les paroles au même titre que des pierres qui vinrent écraser un peu plus son coeur malmené par les récents événements, quoi qu'elle n'en montra rien. Le regard ancré dans celui du chaman, sentant brièvement la main de Cassidy dans son dos, sans parvenir à lui sourire pour la remercier. Les mots sont comme des roches, dans mon coeur. Je ne peux que te témoigner la souffrance que je partage, avec les pertes que les tiens ont subi. Un bref hochement de tête, reprenant. Je n'ai pas pu serrer ma mère et mon père dans mes bras, quand c'est arrivé. Je n'étais plus à Rosebud, à ce moment là. Déracinée, même. Pour espérer passer un peu de temps avec sa fille. Mais je connais, nos préceptes. Assez pour t'implorer de ce qu'à dit un jour l'un des nôtres. Que la paix n'est pas une absence de guerre, qu'elle est également un effort constant pour maintenir l'harmonie entre les peuples, entre les hommes et les autres créatures qui vivent sur cette planète.

Leurs préceptes allaient d'un clan à l'autre. Tous étaient enfants de Wakan Tanka, et le sang qui coulait dans ses veines comme dans ceux des blancs, était similaire. Les miens vous disent la vérité. Nous avons des médecins, de quoi vivre. Nous pouvons faire renaître de ses cendres cette réserve, en unissant nos forces. Et elle n'avait pas le temps de jouer la diplomatie. Pas autant qu'elle ne l'aurait souhaité, et moins encore avec la menace de New Eden. Ne laissez pas un nouveau sentier des larmes apparaître à Yakima.. Si je suis apte à te faire confiance par respect pour nos ancêtres. Qui me dit que la donne ne changera pas aussitôt que vous serez là ? s'enquit néanmoins le chaman, alors qu'elle pince brièvement les lèvres.

Rien. C'est vrai. Mais les miens et moi même pouvons déjà te montrer comment mettre fin aux wendigo. La moitié de mes hommes sait se défendre, et ceux avec moi le savent également, je m'en suis assurée. C'est elle qui m'a tout appris. Indiquant Frances d'un signe de tête, avant de reprendre. Mon rôle n'a pas de différences avec le tien. Je ne cherche qu'à protéger mon groupe. Ils te l'ont dit. Nous avons des enfants, des vieillards. Ensemble, nous pourrons nous assurer que plus jamais, personne n'essaie de voler vos terres. Car nous sommes tous deux des enfants du Grand Esprit. Au moins l'éclat dur dans son regard semble t-il s'adoucir. Peut-être rassuré par leurs propos communs ?

Si t'assurer de notre parole. Je suis encline à passer le rite de l'Hunkapi. annonce t-elle finalement, d'un air décidé. Même si ça lui incluait de perdre une arme. Temporairement, elle l'espérait. Montrons à nos ennemis que nous n'avons rien perdu de notre fraternité. Je t'en conjure. Le pari était risqué, pour tout le monde. Mais Sahale semble au moins entendre sa demande, fronçant légèrement les sourcils. Tu parles comme une chaman, mais tu n'en es pas une. Je n'en ai pas la sagesse. Au moins cela lui arrache t-il un bref sourire. Commençons déjà par voir comment vous tuez les wetkikos. souffle finalement le chaman, hochant la tête. Nous devons comprendre de nos erreurs. Ensuite, nous aviserons.Ceux du Sud ? propose l'homme en uniforme, fronçant les sourcils, alors qu'Ohanko semble vouloir prendre leur défense. Mais il y en à une demi douzaine ! Il s'agit des derniers mourrants, que nous n'avons pas réussi à sortir du camp. On les à enfermé loin d'ici... explique t-il néanmoins.


Spoiler:


chaos is the same

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: The trail - All of them    
Revenir en haut Aller en bas  
- The trail - All of them -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: