The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

D'acier, de chair et de larmes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aaron Greenwood
Aaron Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
Le porte-gourdin
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1041
Sujet: Re: D'acier, de chair et de larmes   Mer 2 Nov 2022 - 22:36
Aaron tente d'échapper à leurs poursuivants, mais ce n'est pas chose aisée. Il tente de dissimuler au maximum le véhicule en roulant sous le couvert des arbres mais c'est difficile. Il se rend progressivement compte que leur tracé est beaucoup trop prévisible. Il entend alors la voix d'Alex le prévenir pour les deux roquettes et il braque au maximum le volant pour éviter qu'elles n'atteignent la jeep. C'est réussie mais le souffle de l'explosion retourne le véhicule.

Au premier tonneau, sa tête vient percuter le tableau de bord. Il perd connaissance. Ce sont les cris d'Alex qui le réveillent. Il laisse échapper un grognement de douleur. Il ouvre les yeux et a une vision floutée. Il secoue la tête, tout son corps lui fait horriblement mal. Il obéit par automatisme à la jeune femme mais quand il veut détacher sa ceinture, il se rend compte que son bras ne répond plus comme il faut. Il touche de sa main valide et détecte une belle fracture au niveau de la clavicule et probablement une au niveau de l'avant-bras. Il grogne et tente de basculer sur le côté pour détacher sa ceinture avec sa main valide. Plusieurs côtes lui arrachent un gémissement de douleur. Il s'en est très probablement brisé quelques unes au passage. Son visage saigne, sa tête a probablement heurté la vitre brisée. Il a de multiples coupures et égratignures sur tout le corps et notamment une large balafre au niveau de l'abdomen.

Après un ultime effort, il est enfin libéré. Un soupir lui échappe. « ça va être compliqué Alex » lâche-t-il. L'ancien surveillant pénitencier se tourne vers elle pour s'assurer qu'elle va bien. Son regard est alors attiré par des faisceaux lumineux au loin. « Ils sont là » murmure-t-il. « Au moins une quinzaine » New Eden probablement, même s'il n'en a pas une totale certitude. Ils sont probablement venus les éliminer. Tout en parlant, il s'acharne à mettre son sac comme il faut. « Tu vas pouvoir marcher ? » Il se tourne vers la jeune femme.

Et il a une brève hésitation. « Les grenades. Alex, je vais les ralentir. » Inutile qu'ils se fassent prendre tous les deux. « Je te rejoins rapidement. » ordonne-t-il. Il faut qu'au moins un des deux ait une chance de s'en tirer vivant.



Storm
You ever danced with the Devil in the pale moonlight ?
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8335
Sujet: Re: D'acier, de chair et de larmes   Mer 2 Nov 2022 - 23:12
A chaque respiration, la douleur irradie, ma jambe me fait horriblement mal, presque plus que lorsque mon père avait failli me trancher en deux. Mais l’adrénaline, le besoin de m’accrocher de toute mes forces a cette fin heureuse me tient consciente.

J’au tout endurer pour retrouver mon frère et Daemon une fois déjà, je compte bien recommencer encore et encore et même plus que cela s’il le faut. Parce que je refuse de toutes les fibres de mon âme d’abandonner, on doit survivre et retrouver notre famille. Coute que coute….

« J’ai la jambe cassée je crois… »

J’ai un regard qui est plus que désespéré quand Aaron annonce qu’il n’y a pas que les morts qui sont ici. Soudain, je commence a entrevoir pire que le fait de ne jamais revoir Daemon. L’avenir semble s’assombrir et le petit filin d’espoir qui nous restes s’affiner encore plus.

« Tu… tu sais bien que s’ils nous attrapent vivant, on met tous les autres en danger. »

Ma voix ne flanche pas. Je ne mets pas les mots sur ce qui est largement induit. Plus que retrouver mon époux, préserver toute notre famille me semble, soudain, une évidence. Je regarde rapidement les grenades conscientes qu’une sera pour nous, en dernier recours. Jamais je ne les laisserais nous attraper vivants, même si c’est mon ultime chapitre. Puisse Daemon me pardonner…

« Aaron, la nuit tombe, dans l’eau on a une chance… mais il faut y aller de suite !!… on a plus le temps ! Et non je ne pars pas sans toi ; on fuit ensemble ou on meurt ensemble. »


Spoiler:





'till the end of the line
Revenir en haut Aller en bas  
Aaron Greenwood
Aaron Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
Le porte-gourdin
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1041
Sujet: Re: D'acier, de chair et de larmes   Mer 2 Nov 2022 - 23:35
Aaron secoue la tête.  « Et s'ils t'attrapent, que se passera-t-il ? Ils vont te violer Alex, tu seras forcée de faire des gosses à la chaîne. Daemon n'y survivrait pas, tes enfants non plus. » Elle a un bébé qui l'attend. Il est hors de question que New Eden pose la main sur elle. « Fais-le pour eux. » souffle-t-il. Et puis ils ne sont pas là pour sauver une vingtaine d'inconnues pour qu'elle y laisse finalement sa peau en échange.

« Je peux te laisser quelques minutes de plus. Je ne m'attarde pas. De toute manière, dans mon état, je ne pourrais pas te soutenir. » Il risque déjà de traîner la patte, avec sa jambe cassée, Alex risque d'aller trop lentement. Avec un grognement de douleur, Aaron réussit tant bien que mal à sortir du véhicule.

Il sort une grenade. Les rôdeurs ne sont plus très loin. « Fonce. On se retrouve là-bas » promet-il. Il veut uniquement détourner l'attention des rôdeurs en balançant une grenade dans la direction opposée, les morts devraient se diriger vers là et avec un peu de chance, l'explosif entraînera un début d'incendie qui devrait ralentir les hommes de New Eden. Et après il fonce rejoindre Alex au fleuve.


Storm
You ever danced with the Devil in the pale moonlight ?
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 34315
Sujet: Re: D'acier, de chair et de larmes   Jeu 3 Nov 2022 - 0:04


D'acier, de chair et de larmes

Les faisceaux des lampes torches découpent les ténèbres en arrière-plan, alors que les ombres mouvantes paraissent de plus en plus nombreuses. A grand peine, vous vous extirpez de la carcasse de la jeep avec l’intention de vous enfuir par le fleuve. De toute façon, quel autre choix avez-vous ? C’est ça, ou les voraces. A moins que vos ennemis ne vous mettent la main dessus. Aaron, tu n’as pas lancé ta grenade que des détonations déchirent l’atmosphère. Les vivants se rapprochent et visiblement, ils élaguent les charognes sans état d’âme. Tu enlèves la goupille, lance…

BOOM.

La vibration te vrille les tympans et manque de te faire tourner de l’œil. Les morts s’éloignent, comme tu l’as prédit. Tu utilises tes dernières forces pour rejoindre Alex et passer péniblement ton sac sur ton ventre. L’un comme l’autre, vous vous sentez comme des hématomes vivants, chaque mouvement provoque une douleur terrible. Malgré tout, vous parvenez à vous immerger dans l’eau glacial de ce mois d’octobre. Au bout de vos forces, vous vous éloignez de la rive en flottant et très vite, vous succombez à la souffrance et au froid.

Trou noir, encore une fois.

*

Cette fois, il est encore plus douloureux de se réveiller. Les muscles ont refroidi, les nerfs aussi, et toutes vos fractures sont telles des couteaux plantés sauvagement dans vos corps frigorifiés. Où êtes-vous ? A première vue, vous êtes allongés à l’intérieur d’une cabane de branches et de cordes. Ça sent la terre humide et les feuilles mortes. Bien qu’ensevelis sous des couches de peaux de bête, vous avez froid. En vous inspectant, vous pourrez constater que vos plaies sont couvertes de cataplasmes de plantes et de bandages rudimentaires, à base de tissu découpé.

Le soleil filtre à travers les minces interstice. Il fait jour. Pour autant il n’y a personne…


Informations et réglement

• Vous n’avez aucune idée d’où vous êtes ni de combien de temps vous avez été inconscients. Vous êtes nus sous les peaux et vos blessures et hématomes ont été pansés tant bien que mal. Les fractures par contre, c’est une autre histoire…

• La cabane fait environ 8 m², c’est de l’ouvrage archaïque et entièrement fait-main. Il n’y a que la couche où vous vous trouvez, quelques tas de vêtement, et surtout des tas de bocaux et ustensiles de toute sorte. Il y a également un coffre fermé et une collection de petits couteaux usés. Un peu partout sont suspendus des gri-gri ésotériques, des talismans et autres breloques païennes.

• Que faites-vous ? Vous avez quelques posts pour reprendre vos esprits et… donnez vos intentions. Je vous donnerai des informations en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8335
Sujet: Re: D'acier, de chair et de larmes   Jeu 3 Nov 2022 - 1:04


Des rires d’enfants, je les entends… ils leur en faut peu pour avoir des fous rires que seuls eux savent avoir. C’est loin… trop loin… mais il y a aussi cette voix chaude et tendre qui fredonne une chanson que je ne connais que trop. L’espace d’un instant, j’oublie tout, la douleur, la peur, le froid… le fou m’avait une promesse, celle qu’a ma mort, son visage soit la dernière chose que je vois, pour autant, son ombre est bien loin a coté de la lumière que m’apporte ma famille.


Je bois la tasse dans un remoue et, pendant une minute, je suis arrachée a cette journée paisible, pour retrouver la noirceur de la nuit, la tourmente des flots, les angoisses des incertitudes.

« Aa.. Aaron… !! »

On a attaché nos sacs pour dérive ensemble, je ne sais pas s’il dort ou pas, mais, malgré l’engourdissement de mon corps comme de mon esprit, je sais qu’il ne faut pas.

« reste… rest.. faut… pas… »

Je ne finis pas ma phrase alors qu’Ana m’appelle et ne peut que sourire en la voyant dans les bras de Daemon avec Duckie. Il ouvre la porte de la caravane, je vois les autres, Connor, Derek, Hope, Otis, Milou, Leo, Ulysse, Carrie, Aaron, Anatole… ils sont tous la, riants de bon cœur a table et râlant que je traine trop. Je ne sais même plus pourquoi je suis en retard pour les retrouver. Je sais juste que je veux être avec eux. C’est là ma place, avec ma famille… avec eux…

Je ne sais même plus ce qui est vrai ou pas, je suis perdue entre ce que je veux plus que tout et cette réalité qui est en train de nous engloutir. J’ai beau lutter, je suis a bout de force. La volonté ne suffit pas face a un corps qui a atteint ses limites et les promesses de douceur d’une illusion bien trop réelle. C’est surement le sourire aux lèvres et les larmes plein les yeux que je finis par rendre les armes, m’abandonnant dans ses eaux glaciales qui nous conduisent bien loin de notre foyer.


===================

C’est la douleur qui me tire de ces limbes ou je me pensais perdu. Il n’y a que le néant et la souffrance. Je frissonne, cherchant Daemon du bout des doigts pour tenter de me blottir contre lui. Je ne sais pas trop ce qui me sort le plus brutalement de ma torpeur entre le fait que bouger me fait horriblement mal ou celui que je réalise que ce n’est pas Daemon qui est sous ma main ou que je colle.

« Je… Arron ??? Oh mon Dieu !!! »

Je me redresse violement, rouge comme une pivoine, avant de grimacer de souffrance devant ce mouvement extrêmement mal venue pour mes cotes comme mon crane. Je regarde partout sans rien comprendre et un voile de panique aussi épais qu’incontrôlable commence a s’entendre sur mon esprit. Difficile a croire qu’après avoir fait preuve d’autant de sang-froid, je puisse être aussi fragile sous mon masque. James a brisé quelque chose en moi, laissant trop de petites fissures pour me protéger de cette peur qui me réduit presque a l’état de fillette apeurée quand elle s’abat sur moi. Où que je pose les yeux, il n’y a rien de rassurant. C’est sale, c’est inconnu, je ne trouve pas mes armes, je… je… JE SUIS TOUTE NUE ?!!!

« OH Mon Dieu !! »

Si j’étais déjà rouge, je crois que j’arrive a prendre quelques teintes de plus, alors que, effrrayée, je tire la peau pour cacher ce qu’il y a cacher de mon corps, autant dire tout, dénudant mon voisin qui n’est guère plus habillé que moi.

« OH MON DIEU !! »

C’est un cauchemar… je ne vois que ça, enfin non, je ne veux rien voir. Je ne sais même pas ou poser les yeux en essayant de couvrir son… son truc avec la peau. J’ai du mal à respirer, tout tourne et je me sens oppressée au point de ne pas etre loin de pleurer. Je jette des coups d’oeil d’animal traqué de tous les côtés, m’étourdissant encore plus au lieu de me calmer. Je n’ai même pas fait attention au fait que nous avons été soignés, qu’il y a des vêtements pas loin. Mon cerveau ne bloque que sur une chose : le fait que c’est le genre de mise en scène qu’affectionne le fou et ses amis. Repenser au supplice de cette femme qu’ils ont dépecée, violée et laissée agoniser des heures  à côté de moi, me promettant de me faire subir la même chose un jour, me donne la nausée et n’aide pas a me calmer. En fait, je pourrais voir les gris gris, les couteaux, surement que j’irais mieux, mais mon esprit s’est piégé tout seul alors que je suis pas loin d’hyperventiler, peinant a retrouver un souffle et ne pas pleurer tout en répétant :

« oh mon Dieu… »



'till the end of the line
Revenir en haut Aller en bas  
Aaron Greenwood
Aaron Greenwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
Le porte-gourdin
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1041
Sujet: Re: D'acier, de chair et de larmes   Jeu 3 Nov 2022 - 9:58
Aaron grogne doucement quand la personne à ses côtés bouge. Une main se pose sur lui. Dans un état de demi-conscience, il étire sa main pour enlacer sa moitié. Il n'y a rien de plus agréable que de se réveiller aux côtés de celle qu'il aime. Deux choses le tirent alors de son sommeil : la douleur, forte, sourde qui s'insinue dans chaque partie de son corps et le cri que pousse la femme à ses côtés. Merde. Ce n'est pas Faith. Il ouvre les yeux pour les poser sur Alex et la réalité lui revient de plein fouet : le convoi, l'attaque contre New Eden, Derek et Hope blessée, les tonneaux de la jeep puis la fuite par le fleuve.

Alex tire les peaux jusqu'à elle et il remarque alors qu'ils sont nus. Wow. Dans l'immédiat, c'est vraiment le cadet de ses soucis. Ses yeux se posent sur la cabane. Où sont-ils ? Qu'est-ce qu'il se passe ici ? Il passe une main dans sa barbe et se met debout, dans le plus simple appareil. Alex semble choquée. « Ça va ? » s'inquiète-t-il à propos de ses blessures. Ça et là des bandages de fortune entourent ses plaies, des cataplasmes sont posés sur le corps. On les a soigné. Il ne comprend rien. Il n'a qu'une seule certitude : ce n'est pas New Eden qui leur a mis la main dessus. C'est rassurant.

 Il avise des vêtements, un bref coup d'oeil lui confirme que rien n'est à sa taille. C'est beaucoup trop petit, forcément. Il attrape deux/trois fringues qu'il tend à sa coéquipière en détournant le regard. « Tiens habille-toi, j'ai l'impression de voir ma mère toute nue là. » C'est un peu comme ça que se revendique Alex, non ? Une maman poule pour les expendables ? Lui se tient toujours, nullement gêné par sa pudeur. Seuls le froid et la douleur l'incommodent.  « Ça va, tu l'as déjà vu » grogne-t-il devant les exclamations horrifiées de sa coéquipière.

Pour rassurer la jeune femme, il tente d'analyser la situation. « Qui qu'ils soient, ils nous ont probablement sauvé la vie en nous déshabillant » gromelle le barbu. « Nos vêtements étaient trempés, on aurait attrapé la mort. » C'était plutôt bon signe, non ? Ils n'étaient pas ligottés, pas prisonniers, au contraire, on les a même soigné. Il grogne quand il tente d'étirer son bras, sa clavicule est bien cassée et ses côtés sont comme de petites lames qui s'enfoncent dans sa chaire dès qu'il bouge. Il attrape une peau qu'il tente de nouer autour de sa taille. Avisant les grigris, des talismans, des breloques païennes, il secoue la tête, il a du mal a comprendre où ils ont atterri. Aaron attrape deux/trois couteaux usés puis s'approche de la porte pour tenter de l'ouvrir.


Spoiler:


Storm
You ever danced with the Devil in the pale moonlight ?
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 8335
Sujet: Re: D'acier, de chair et de larmes   Ven 4 Nov 2022 - 2:12

J’essaye de me secouer mais je reste en boucle sur le fait que je ne suis pas ou je le devrais, que je suis nue, vulnérable et que tout fait tellement écho aux jeux qu’aiment tant le fou. Le destin ne pourrait pas être aussi cruelle de nous avoir permis de survivre a tant d’épreuve pour nous jeter dans les griffes du pire prédateur que je connaisse.

« Je… quoi… non…  je …  comment ca… ta mère.. et … non… je ne … non !! Grand Dieu..»


Je bafouille et réussi le miracle de rougir encore plus quand il me rappelle qu’il a cette affreuse manie d’ouvrir la porte de sa caravane tout nu. Les paroles d’Aaron ainsi que les vêtements qu’il me jette me tire de cette espèce de sidération mentale pour le rappeler que si j’étais toujours vivante ce n’était pas grâce a mes muscles ou en restant tétanisée devant la première difficulté.

Prenant avec suspicion ce qu’il m’a envoyé, avec ce réflexe suicidaire de les porter au nez avant d’avoir un haut le cœur que j’ai du mal a maitriser alors que je n’ai surement que de la bile. Entre rester nue et porter ca, c’est presque choisir entre la peste et le choléra. Ma pudeur est plus forte que mon dégout et c’est sous les fourrures que je m’habille comme je le peux, grognant de douleur a chaque mouvement.

Arron parle, pas si fort que ca, pas tant que ca, mais au regard de ce mal de crane qui est le mien, rester concentrée est compliqué, pour autant je pense qu’il a raison, quoique, cela veut dire, aussi, que des inconnus nous ont mis tout nu. Je crois que je vais vomir en fait. Je me retiens de justesse avisant un peu de ou nous sommes mais surtout de ce que mon camarade va faire. Je ne suis pas sure de pouvoir me lever et le suivre avec ma jambe, mais l’urgence me presse de l’arrêter.

« Aaron ! Attends… s’il te plait !!! »

Quoiqu’il y ait derrière cette porte, que cela soit le fou, des survivants de son genre, des intéressés ou des personnes bienveillantes lorsqu’elle sera ouverte, par nous, ou pas eux, la partie commencera. On est physiquement diminué, on a peu d’armes que l’ancien gardien de prison a déjà mal reparties et il est en train de faire la pire erreur d’ado dans les films d’horreur.

« Je dois réfléchir, laisse-moi encore une minute… s’il te plait. »


Je respire profondément, regrettant vite ce geste tellement ma cote me fait mal, puis, je fais ce qui m’a toujours sauvé la vie jusqu’ici : j’observe.

« Tu as raison, ils nous ont soignés, laissé des armes, alors qu’ils auraient pu nous abandonner ou nous étions, nous achever ou nous entraver. Pour autant, j’ai passé l’âge de croire au père noël. Il n’y a jamais rien gratuit dans ce bas monde… »

Je suis bien placée pour le savoir. Pas seulement parce que les Divas soignaient aussi leur marchandise. Quand on voit le masque parfait du fou qui brille d’altruisme, de bonté, alors qu’un monstre pervers et sadique se cache en dessous. Lui aussi était venu vers moi en montrant patte blanche, en se disant serviable, mais le prix de son « aide » me laissait un gout amer. Cette fois, c’est plus posée que je scrute le moindre détail de notre environnement.

Il fait jour, mais lequel ? Je tente de regarder la teinte de mes bleus pour en avoir une idée. J’ai du mal à chasser de mon esprit l’urgence de retrouver les autres et l’inquiétude que nous faisons, malgré nous, vivre a Deamon et aux autres Expendables. L’bris, rudimentaire, du style qu’Ulysse ferait, les peaux aussi me rappellent le trappeur. Tout porte a croire que nous sommes a un endroit ou d’autres vivent si on prend en compte les ustensiles.  

Je tique en voyant les talismans qui me font penser a la fois a Kaz et a Papa. Forcément, avec le père que j’ai eu, la ou d’autre allait a la mer moi j’allais en Louisiane ou se trouve la fameuse maison de la magie. Autant dire que de ce coté-là, j’ai un peu de culture, sauf que si c’est des grigris maisons, a part nous dire que ce sont des gens superstitieux, on n’ira pas loin. Avec douceur, je demande :

« Tu veux bien regarder ce qu’il y a dans le coffre ? Et … tu crois que tu pourrais m’aider a me lever s’il te plait ? J’ai besoin de voir de plus près si on a affaire a des croyants vaudou ou autre chose. Et je ne dis pas non a un couteau sauf que pense qu’il faut les laisser ou ils étaient… du moins pour le moment.»


Ne pas enclencher les hostilités ou afficher de la méfiance, se montrer plus fragile que nous le sommes, enfin, pour moi, car Aaron, avec ou sans couteau, coté fragilité, ce n’est pas ça. Je reste a regarder mon compagnon d’infortune, attendant de voir ce qu’il décide entre suivre son instinct ou me faire confiance. Quand on voit la succession de ratés qui nous a menée ici, je reconnais que cela ne donne pas envie de prendre l’option 2, pour autant, j’ai l’impression que c’est ce qu’il y a faire pour le moment.

Spoiler:




'till the end of the line
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: D'acier, de chair et de larmes   
Revenir en haut Aller en bas  
- D'acier, de chair et de larmes -
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: