The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -20%
Manette Xbox Series X sans fil Carbon Black à ...
Voir le deal
47.99 €

Out of the Shadows
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 243
Sujet: Out of the Shadows   Lun 29 Aoû 2022 - 4:55

Le Silence…
Présent. Trop présent.
Devenu lourd, insoutenable.

Elle pousse la porte, provoquant un grincement, intrus sonore dans ce milieu devenu si sombre.
Une chambre.
Douillette, joliment décorée. Et pourtant si froide à présent.

Elle s’avance, contemplant le lit.
Vide. Si vide maintenant.
Tout était si calme.
Un calme sans joie.

Elle pose une fleur cueillie dehors.
Petite fleur blanche toute simple. Perdue dans ce vide immense.
Sa gorge est nouée, oppressée par le silence.

Demi-tour.
Ne pas rester là.
La vision du lit vide est glaciale.

Elle marche dans le couloir, aussi gris que le reste.
Soudain, un bruit. Le souffle d’un sanglot étouffé.
Elle s’arrête, regardant sur la droite.
Porte entrouverte.
Elle entre.

La femme est là.
Par terre.
Au pied de son lit, recroquevillée.
Un sanglot de nouveau.

Elle regarde.
Son coeur se serre, il fait mal.
Elle hésite.
Cette douleur, elle la ressent

Doucement.
Un pas après l’autre.
Le petit animal sauvage sort de son terrier.
Il avance, il entre dans le monde de la femme.

Elle arrive à son niveau.
Elle s’assoie, à côté d’elle.
Regard douloureux. Empathique.
La femme a mal, et elle a mal.

Elle lève une main.
La pose sur la tête de la femme en larmes.
Elle tremble. Mais il n’y a plus de peur.
Seulement de la douleur.
Elle frotte lentement les cheveux.
Geste doux, simple.

Elle reste là, collée à la femme.
Tristesse partagée.

La maison est si vide maintenant.
Si silencieuse.




En juillet de cette année 2022, la pneumonie emporta la petite Clara dans son sommeil. Sans un bruit, dans le calme, ne laissant qu’un vide immense et silencieux.
La mort avait frappé, cruelle, injuste, abandonnant derrière elle une faction en deuil, une femme en larmes, et une petite sauvageonne soudain tirée de sa sauvagerie par la tristesse de la perte d’une autre enfant.

Deuil:
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2286
Sujet: Re: Out of the Shadows   Lun 29 Aoû 2022 - 22:07
Elle aimerait tellement que Peter soit là. Parce qu'elle n'a aucune idée de ce qu'elle doit faire. Quand le rhume de Clara s'est transformé en pneumonie carabinée, elle est persuadée qu'il aurait su quoi faire pour la sauver. Quoi lui préparer pour la soulager. Au pied du lit de la jeune fille qui n'apparaitra plus, Tori n'a plus que sa douleur, celle qui ronge ses poumons de la même manière, celle qui la laisse terrifiée de n'arriver à rien. Un autre sanglot s'étrangle dans sa gorge, l'impression d'avoir tout perdu. Affaiblie par la maladie, elle ne voit que du noir pour son avenir, et peine à se relever.

Elle n'entend même pas les petits pas d'Anya à côté d'elle. Ne finit par sentir que la pression dans ses cheveux, qui la surprend autant qu'elle la rassure. Ce n'est pas la paume ferme de Peter contre son crâne, qui vient lui susurrer des mots qui assureront ses lendemains, et la protègeront de ce qu'il y a de pire. Mais cette légèreté a le mérite de la forcer à rassembler ses esprits, comme elle peut. Elle essuie ses joues dans la manche de son haut, avant de se redresser maladroitement. Les yeux rougis par la fatigue et le chagrin, démunie face à la dureté du monde, elle déglutit en secouant la tête.

Désolée, signe-t-elle silencieusement. Anya a commencé à s'habituer à son langage, aussi maladroit peut-il être encore, elle commence à la comprendre. Elle retient un sanglot à nouveau, honteuse de se montrer de cette manière face à une enfant. De l'âge de Clara, ou quasiment. Je vais me reprendre, tu n'as pas besoin de t'occuper de moi, ajoute-t-elle rapidement. Ce n'est pas seulement de la fierté. C'est ce qui lui reste de dignité, qui lutte à nouveau pour émerger. Mais Tori en est à se demander à quoi bon tout ça, surtout quand elle voit le résultat. Merci, Anya, fait-elle.

Ces quelques jours se sont transformés progressivement en semaine pour la jeune fille. Difficile de savoir si un départ est toujours prévu pour elle, ou si elle compte rester d'une manière ou d'une autre. La japonaise serre les mâchoires, essayant de ne pas laisser l'émotion gagner à nouveau. Mais c'est difficile, surtout dans cette petite chambre, la dernière demeure de Clara.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 243
Sujet: Re: Out of the Shadows   Mer 31 Aoû 2022 - 16:06
“Désolée”
Anya pencha la tête sur le côté en observant le geste qu’elle avait appris par coeur au fil des jours. Pourquoi la jeune femme s’excusait ? Elle n’en savait rien. Mais les adultes ont souvent cette sensation de malaise à montrer leur chagrin et fatigue, elle l’avait déjà remarqué.

Quoiqu’il en soit, une fois ses yeux essuyés, Tori ajouta quelques explications muettes. Si la fillette n’était pas encore habituée à tous les gestes, son esprit était assez vif pour comprendre les intentions des mots formés par les mains de son hôte.
Ne pas s’inquiéter
Aller mieux
Elle cligna des yeux, devinant l’idée exposée par la brune de part les quelques mots qu’elle comprenait et son attitude prompte à masquer sa peine. La femme montrait une force et une volonté même face à son chagrin évident qui réveillait chez elle une forte admiration à son égard. Mais malgré tout, elle ne voulait pas la laisser seule.
Il y avait cette tristesse partagée - pour les quelques jours qu’elle avait pu apprendre à la connaître, Clara s’était montrée aussi gentille que taquine, la poussant à s’arracher à sa sauvagerie naturelle.
Il y avait ce pas, mental comme physique, immense qu’elle avait fait vers la jeune femme - s’approcher, offrir le contact physique de son propre chef, laisser son empathie dominer la peur et l’angoisse.
Et surtout, surtout, il y avait à présent qu’elle avait passé ce cap, le désir de se montrer utile et de prouver sa reconnaissance envers son hôte, soulager sa peine juste quelques secondes, quelques minutes… Rien ne pourrait réellement consoler la perte de Clara, elle s’en doutait, tout comme la mort de sa mère la hanterait elle aussi à jamais.
Mais maintenant que l’empathie reprenait enfin dans son coeur sa place oubliée depuis des mois, elle refusait de refouler à nouveau qui elle était autrefois.

Tori fit un geste qu’elle connaissait bien à présent. “Merci”, suivi de son nom.
La fillette ne répondit pas, continuant de la fixer. Un regard silencieux qui dérangeait souvent les adultes tant il était insistant, mais qui à cette heure n’exprimait que peine et compassion.
Elle prit un temps de réflexion silencieuse puis leva ses mains, se concentrant pour former les mots qu’elle avait appris, avant de signer maladroitement.
“Je veux aider. Je suis triste. Je veux aider.”
Les gestes étaient maladroits et elle les répéta plusieurs fois pour être sûre d’avoir bien formulé ses mots, mais son regard renvoyait une lueur de conviction sincère.
Elle aimait cette façon de parler sans utiliser des mots, si durs à sortir de sa bouche. Même si en cet instant, son manque d'entraînement ne lui permettait pas d’exprimer réellement ce qu’elle ressentait et signifiait par ses phrases simples.

Face à sa sincérité, elle recommença à percevoir les murmures lointains de ses angoisses dans son esprit mais les fit taire par sa volonté de ne pas les écouter cette fois. Elle failli attraper sa mèche pour la compte en réflexe comme à son habitude mais stoppa sa main en plein geste et la reposa, gardant ses yeux sur Tori comme pour tenter de lui prouver sa bonne foi.
Soudain prise d’une idée, elle se releva rapidement et, poussant une exclamation motivée, elle formula en langue des signes : “Je fais boisson chaud.” Elle ne se souvenait plus comment on disait “thé” mais se débrouilla tout de même avec ce qu’elle connaissait pour sûr. Convaincue par cette décision qui lui avait paru comme une évidence - boire et manger ça faisait toujours du bien, elle en était convaincue - elle fit mine à Tori d’attendre et trottina rapidement hors de la pièce.

Elle descendit rapidement au rez-de-chaussé et, une fois dans la cuisine, monta sur une tabouret pour attraper la bouilloire, une tasse et une boîte de sachets de thé.
Elle remplit rapidement le contenant en métal qu’elle plaça sur le feu. Il lui fallut quelques secondes pour se remémorer les gestes de Tori et allumer le feu pour y placer la bouilloire.
Toujours concentrée, elle attrapa ensuite la tasse dans laquelle elle plaça un sachet infuseur comme elle se souvenait avoir déjà vu faire sa mère au camping-car et son hôte ces derniers jours où elle acceptait enfin de sortir de sa chambre.
La bouilloire siffla rapidement et elle l’attrapa, serrant les traits de son visage sous l’effort pour ne rien renverser. L’eau bouillante versée dans la tasse, elle posa la bouilloire sur la table en oubliant d’y placer un dessous de plat et se retourna pour apporter la tasse à Tori…

Mais elle se retrouva alors face à celle-ci qui était finalement descendue, suivant son affirmation de vouloir se reprendre.
Un peu surprise, Anya lui tendit tout de même la tasse qui commençait à chauffer.
Ses yeux noisette scrutèrent le visage de la jeune femme, comme si elle pouvait y déceler la tristesse pour l’apaiser. Puis, doucement, elle signa du mieux qu’elle pu :

“Je peux aider. Tori est moins triste après.”

Encore une fois, elle répéta ses gestes en variant leur ordre, pas très sûre de leur justesse et doutant de réussir réellement à exprimer le mélange de reconnaissance et d’empathie qu’elle ressentait pour la femme.
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2286
Sujet: Re: Out of the Shadows   Mer 31 Aoû 2022 - 21:50
Elle est clairement désarçonnée et dépassée. Par ses émotions, mais aussi par la gentillesse dont fait preuve Anya pour l'aider. Alors que la petite lui tend la tasse de temps et qu'elle s'en empare doucement, Tori pose un regard différent sur la situation. Elle sait qu'elle doit se reprendre, mais c'est normal d'avoir mal, c'est normal de souffrir, c'est normal de pleurer. Ils viennent d'enterrer une enfant, pour qui ils n'ont rien pu faire. S'ils ne versent aucune larme pour un être aussi pur et gentil que Clara, alors que seraient-ils ? Elle renifle et force un sourire pour encourager Anya à ne pas perdre cette trace-là.

Beaucoup lui diront que la gentillesse rend faible, mais Tori n'est pas de cet avis. Qu'elle n'a aucune raison de laisser dégénérer son humanité, perdre les émotions les plus douces qui existent. Qu'il est facile de lever les armes et les boucliers en cas d'agression, et évider lécher ses plaies est nécessaire quand elles suintent de pus. Pour autant, ce qui guérit vraiment, ça n'est pas la violence, la cruauté, le désintérêt pour ses semblables. Ce qui guérit l'âme, ceux sont tous les gestes qui vont vers les autres, les caresses laissent moins de souvenirs que les claques, mais elles soignent des tumeurs qu'on pense intraitables.

Merci, signe-t-elle alors de la main, hésitante forcément mais... Sincère dans sa démarche. Elle apprécie le geste. Et mieux... Elle voit les efforts que fournit Anya pour être là pour elle, pour se rendre utile, pour aider. Elle n'est pas aveugle, personne ne peut l'être.

____________


Quelques jours supplémentaires sont passés. Son chagrin n'a pas désempli, mais il se fait plus discret, parfois, il lui lâche la grappe pendant plus de quelques heures. Le temps de ranger les affaires, débarrasser ce qui doit l'être. Elle se tourne vers la jeune fille avec elle, l'interrogeant du regard alors que l'endroit où elles sont est dégagé : Cette pièce pour ta chambre, ça t'irait ? Demande-t-elle simplement. La fenêtre n'a pas besoin d'être refaite, les murs sont un peu décrépis mais à force de travail, ça ira pour eux. On peut trouver pour la repeindre, assure-t-elle. Il y a de vieux jouets d'enfants, tu veux les garder ? Fait-elle en désignant un coffre poussiéreux.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 243
Sujet: Re: Out of the Shadows   Jeu 1 Sep 2022 - 2:31
Anya posa le carton dans le couloir en soufflant sous l’effort. S’essuyant les mains l’une contre l’autre, elle revint aussitôt dans la pièce qu’elle avait quitté et observa Tori.

Quelques jours… C’était le temps qu’il avait suffit pour opérer sur la fillette une impressionnante transformation après s’être montrée si sauvage durant les semaines qui avaient suivi son sauvetage.
Son désir d’aider Tori, de se montrer utile et reconnaissante auprès de la jeune femme, mais aussi de rendre homage à Clara qui l’avait exhortée à plusieurs reprise à se montrer moins sauvage, était parvenu à la mettre totalement en confiance et la tirer de sa bulle d’angoisse pour s’acomoder à une nouvelle vie qu’elle n’avait même plus songé à fuir depuis.

Ce matin-là, sa bienfaitrice était venue lui demander de l’aide pour faire du tri dans l’ex chambre de Clara. La fillette avait immédiatement accepté et elle s’étaient mise au travail tout de suite après avoir mangé.
Au cours du rangement, Tori lui avait alors proposé une idée qui l’avait un peu perturbée en premier lieu : s’installer dans la chambre une fois que celle-ci aurait été nettoyée. Elle n’avait d’abord pas su quoi répondre, se demandant si ce n’était pas prendre une place qui ne lui appartenait pas.
Clara avait été une vraie membre de la faction. Une enfant fidèle pour beaucoup d’entre eux et une fille pour Tori. Elle même n’avait pas l’impression d’avoir cette légitimité… Pour la première fois depuis un certain temps, ses angoisses étaient revenues frapper à la porte de son esprit. Est ce qu’accepter n’allait pas officialiser une décision de rester… définitivement ? Est ce qu’elle méritait vraiment ça après avoir été si hostile ?
Mais le regard de Tori avait rapidement chassé toutes ces questions inquiètes alors qu’elle avait réalisé quelque chose : la jeune femme en avait sans doute besoin. Ce n’était pas pour oublier Clara, ni pour la remplacer, mais pour honorer sa mémoire, aller de l’avant et accepter sa disparition.
Et c’est cette idée qui l’avait convaincue d’approuver finalement, acceptant la proposition d’un hochement de tête. La chambre était jolie, elle devait se l’admettre… Et la présence de Clara qu’elle avait l’impression d’y ressentir n’était pas désagréable en fait.

Les affaires rangées, triées, l’endroit réaménagé, Tori lui demanda si ça lui convenait.
Anya fit le tour des lieux du regard. Jamais elle n’avait eu autant d’espace… Le camping-car était petit, et même sa chambre de l’époque lui semblait moins spacieuse. C’était… si inattendu qu’elle sentit une boule d’émotion lui monter dans la gorge. Elle la ravala, essayant difficilement l’émotion qui marquait son visage et hocha la tête pour répondre à Tori.
“C’est grand. C’est beau.” signa-t-elle dans un langage approximatif.
Elle jeta un coup d’oeil à l’étagère suspendue sur laquelle trônaient encore les peluches de Clara, sentant un étonnant mélange sucré/salé de tristesse et de joie monter dans son coeur.
La jeune femme lui indiqua qu’ils pourraient repeindre l’endroit. Anya sortit de sa rêverie pour se concentrer sur ses gestes, comprenant l’essentiel de la phrase. Une lueur de joie et de reconnaissance brilla dans ses yeux. Tori faisait vraiment tout pour qu’elle se sente à l’aise ici. Elle ne savait pas si elle pourrait jamais la remercier un jour…

Son hôte lui désigna alors un vieux coffre qu’elles avaient laissé dans le fond, l’air interrogateur. Intriguée, la fillette s’en rapprocha et l’ouvrit. Avec la fascination d’un enfant ouvrant un paquet cadeau, elle découvrit un véritable trésor à l’intérieur.
De vieux jouets, usés par le temps.
Captivée, elle attrapa délicatement un cheval en plastique au-dessus de la pile et le leva devant ses yeux. Elle passa doucement ses doigts dessus. Durant toutes ces années isolée du monde, elle avait rarement eu l’occasion de jouer avec autre chose que les rares jeux de société qui se trouvaient dans le camping-car, et les jouets improvisés qu’elle se faisait avec des branches de bois et des feuilles ramassées dehors.
Elle releva un regard emplie d’une reconnaissance qui arrivait à peine à y croire vers Tori et, reposant finalement le jouet, s’appliqua à signer.
“Je peux avoir ? Merci Tori.”
Elle tenta de sourire mais, bien évidemment, son visage s’y refusa, se contentant de tiquer.

Après un dernier regard alentour, elle alla attraper Teto qu’elle avait laissé sur le côté de la porte et trottina vers la fenêtre pour le poser sur le rebord et recula pour admirer le résultat.
Prise d’une soudaine idée, elle se tourna vers Tori et se remit à signer maladroitement.
“Je peux porter une fleur dans un bol là ?”
Son regard brilla à l’encontre de son interlocutrice, ne réalisant pas vraiment l'approximation de sa phrase, avant qu’elle ajoute en précision :
“Clara aime les fleurs.”
Quoiqu’il arrive, elle gardait en tête cette volonté de vouloir maintenir en ces lieux la mémoire de la fillette qui lui avait permis d’accepter une nouvelle vie dans laquelle elle rentrait doucement.
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2286
Sujet: Re: Out of the Shadows   Ven 2 Sep 2022 - 21:49
En voyant l'enfant se pencher au-dessus du coffre et en sortir les vieux jouets, Tori a un sourire attendri. Elle ne transpose pas l'image de Clara sur celle d'Anya : les deux fillettes sont différentes, dans leur physique, dans leur tempérament, il n'y a aucun doute là-dessus. Mais elle a du mal à cacher que la présence de cette dernière ici lui fait du bien. Une part d'elle est rassurée, de savoir que cette chambre d'enfant aura toujours droit à la vie qui y a habité un temps. Qu'un infime morceau de Clara survivra dans la mémoire de cette maison, et qu'elle ne sera pas la seule à se souvenir d'elle.

Tu n'as pas vu les chevaux dehors, encore ? Lui demande-t-elle alors en se rapprochant, s'agenouillant à côté d'elle. Ils en ont désormais, en bonne santé heureusement ! La maladie a fait du mal à leurs élevages, mais ils ont encore eu de la chance avec les plus grosses bêtes, heureusement. On en a ramené d'une expédition avec Faith et Isaiah, explique-t-elle alors : Il y avait Emily aussi, avec nous, Anya-t-elle eut l'occasion de tous les rencontrer déjà ? Pour se figurer de l'aventure que ça a été. Un grand moment, encore une fois...

Elle fronce les sourcils en essayant de comprendre ce que souhaite Anya, avec les fleurs qu'elle mentionne. Sourcils froncés, elle suggère : Tu veux planter une fleur, c'est ça ? Avant d'esquisser un sourire. Peu importe la raison qui lui prend pour faire cette démarche, Tori ne compte pas l'en empêcher. Bien sûr, elle hoche même vivement la tête pour accepter l'idée, même si d'elle-même, elle ne sera pas d'une grande aide : Quand Peter sera rentré, il te montrera comment faire, explique-t-elle.

Peter lui manque. Mais elle garde espoir, car son fiancé est doué, et ils se sont promis de toujours se revenir. Son métier avant, c'était... Botaniste, épèle-t-elle pour aider Anya à comprendre ce qu'elle veut dire. Tu sais ce que c'est ? Lui demande-t-elle. Après tout, elle n'a pas eu la chance de faire l'école, depuis un bon moment. Il s'occupait des plantes, il les étudiait, pour savoir à quoi elles servaient et comment les utiliser pour se soigner par exemple, explique-t-elle.

Elle esquisse un sourire, confiant : Du coup, il sait comment les entretenir, les faire pousser, pour qu'elles deviennent très grandes, signe-t-elle en se relevant : Il pourra te montrer comment faire ça, oui, en rentrant, il sera le premier pour lui apprendre ses connaissances, et permettre à Anya de murir avec un savoir vraiment utile pour l'avenir. Si elle doit un jour à nouveau se retrouver seule, alors, elle ne le sera pas vraiment, pas sans ce bagage de connaissances. Peter lui-même est très grand, il pourra la faire grandir jusqu'à ce qu'elle le dépasse, je suis sûre, fait-elle avec un sourire.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 243
Sujet: Re: Out of the Shadows   Sam 3 Sep 2022 - 4:38
Tori semblait touchée, ou attendrie par ses réactions.
En tout cas, c’est l’expression qu’elle affichait dans son regard alors qu’elle vint poser genoux à terre non loin d’elle.

Anya ne pu retenir une lueur d’envie dans ses yeux lorsque la jeune femme lui parla des chevaux que possédait la faction. Clara lui en avait déjà parlé, lui expliquant que Sheitan était le plus ancien - et le plus doux - d’entre eux. Mais bien entendu, avec ses angoisses chroniques, elle n’avait encore jamais osé sortir plus loin que l’encadrure de porte de la maison.
Néanmoins, l’idée était loin de lui déplaire. Elle avait déjà vu des chevaux quand elle était petite, lorsque sa mère l’avait emmenée dans une ferme découverte à Grande Prairie et elle avait particulièrement aimé monter sur l’un de ces grands équidés.

Elle prit un visage concentré lorsque Tori lui épela plusieurs noms d’un coup. L’alphabet était une des premières choses que la sa bienfaitrice avait commencé à lui apprendre en langue des signes et bien qu’elle se souvienne de presque toutes les lettres à force de se les répéter au fil des jours, elle avait encore du mal avec certaines comme le “f” qu’elle confondait avec le “t” et le “s” avec le “e”.
Elle se demanda donc qui étaient “Ieaiah”, “Taith” et “Emily”, notant néanmoins tous ces noms dans son esprit, partagée entre la curiosité et la crainte de rencontrer de nouvelles personnes. Même si elle se doutait que ça finirait bien par arriver un jour vu que son séjour ici semblait se prolonger de plus en plus, elle redoutait un peu le moment où elle devrait sortir du confort de ne connaître que Tori pour affronter son angoisse des autres.

Devant le temps que prit la jeune femme pour comprendre ce qu’elle demandait par rapport au pot de fleur, elle comprit qu’elle avait du se tromper et se mit à rougir légèrement des joues, soudain gênée par son manque de vocabulaire dans cette nouvelle langue qu’elle apprenait.
Elle envisagea une seconde de reposer la question verbalement, tant pis pour ses bégaiements, mais l’esprit vif de Tori la sauva d’une nouvelle phrase bafouillée lorsqu’elle reprit sa question avec plus de précision. Comprenant l’idée présentée par les gestes de la jeune femme, Anya hocha la tête et répéta le mouvement : “Planter.”
Devant son approbation suivante, le visage de la fillette s’illumina. Elle avait toujours aimé les plantes, au point de se faire rabrouer à l’époque par sa mère lorsqu’elle rapportait au camping-car des morceaux de terre boueuse où germaient des pousses qu’elle avait trouvé jolies. Et puis, elle était sûre que si l’esprit de Clara était toujours ici, décorer régulièrement la chambre avec de belles fleurs lui ferait plaisir.

Tori avait embrayé sur Peter, lui proposant qu’il l’aide dans ce projet une fois rentré.
La fillette pencha légèrement la tête, intriguée. Bien entendu, elle avait déjà eu l’occasion d’apprendre qui était Peter. Clara tout comme Tori n’avaient pas tari d’éloge sur le chef de la faction, également fiancé de la jeune femme et elle avait eu l’occasion de s’en dresser un portrait plutôt flou mais positif, se demandant bien à quoi il pouvait ressembler en vrai et où il se trouvait pour le moment.
Mais ce qui la rendit perplexe en cet instant, ce fut la lueur d’inquiétude qu’elle lu dans le regard de son hôte. Elle semblait… comme sous pression chaque fois qu’elle évoquait l’homme. Anya se demandait bien pourquoi… Se trouvait t’il dans un endroit dangereux ?
Elle n’osa pas poser la question, laissant Tori continuer.

Le mot suivant lui fit plisser les yeux - technique imparable pour mieux comprendre des gestes… - alors qu’elle se concentra pour déchiffrer les lettres épellée par la jeune femme.

“Bo..t-ta…n..ni-ie-ete ?” marmonna- t-elle en reproduisant les gestes avec sa propre main, signant un magnifique “Botaniete” avec.

Elle secoua la tête pour signifier qu’elle ne connaissait pas le mot, ce qui permit à Tori de lui donner quelques explications, dont elle parvint à déchiffrer le sens principal bien qu’elle ne comprenne pas tous les signes.
Un métier où on apprenait à connaître les plantes ? Une nouvelle image se forma dans l’esprit d’Anya, visualisant ce Peter inconnu au milieu d’un jardin immense plein de plantes aux couleurs chatoyantes et aux tailles improbables, vêtu d’un tablier vert, de gants et d’un chapeau de paille. Une fois encore, les yeux de la fillette se firent brillants et rêveurs.
Au-delà de son angoisse, elle sentait quelque part que l’idée de rencontrer une personne avec ces connaissances éveillait en elle sa curiosité insatiable, revenue depuis quelques semaines.

Tori profita de son hébétement pour conclure sur une remarque concernant Peter : “Peter lui-même est très grand, il pourra la faire grandir jusqu'à ce qu'elle le dépasse, je suis sûre.”
Encore une fois, la fillette compris l’essentiel de la phrase, et le sourire de la jeune femme lui permi de saisir le sens du reste. Elle imagina une seconde une fleur devenir aussi grande que la maison et une expression enfantine vint marquer ses traits.
Plus intriguée que jamais, elle entreprit de signer à son tour.

“Peter vient ici quand ?”

Toujours curieuse, elle hésita avant d’ajouter :

“Peter est où ?”

Elle avait un peu l’impression de poser une question indiscrète face à la lueur d’inquiétude qu’elle avait lu chez Tori, mais sa curiosité était trop forte.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Out of the Shadows   
Revenir en haut Aller en bas  
- Out of the Shadows -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: