The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
One Piece TCG: où précommander la display [OP-02] Paramount War en ...
Voir le deal

On my silent days, I miss you a little louder
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 632
Sujet: On my silent days, I miss you a little louder   Jeu 18 Aoû 2022 - 19:47
Je peine encore à croire qu'une telle chose puisse être possible. Alors même que je pensais que plus rien ne pourrait me faire céder à l'appel sournois de mes anciens démons, voilà que la vie a décidé de me prouver le contraire. De me forcer à prendre conscience de la faiblesse dont je fais preuve.

L'annonce avait résonné comme un coup de feu dans mes oreilles, lorsque l'équipe de secours était revenue bredouille. Ils n'avaient pas retrouvé son corps. Aucune trace d'elle ou des autres. Pendant de longs jours, j'ai vécu dans le déni. Chaque fois, j'attendais qu'elle revienne dans notre maison et me raconte la journée qu'elle a passé. Qu'elle m'explique pourquoi elle a disparu si longtemps. Mais malheureusement, il m'a fallu me rendre à l'évidence. Ma meilleure amie ne rentrerait jamais.

Maeve est morte.

Cette simple pensée me serre le cœur et me force à fermer les yeux, venant placer ma main au-dessus de ceux-ci pour tenter de cacher la peine que je ressens. Évidemment, je ne suis pas la seule à souffrir de cette perte. Will aussi a été fortement impacté. Et de son côté, Layla a perdu Jeremiah au cours de la même expédition. Comment est-ce que cela a pu arriver ? Je crois que je n'aurai jamais de réponse à cette question et c'est bien ce qui me tue le plus.

A ceux qui ne reviendront pas. Ma voix, bien que faible, a brisé le silence dans lequel nous étions plongés. Ce bar est presque naturellement devenu notre principal lieu de résidence depuis que la nouvelle est tombée. Mes doigts viennent attraper le verre d'alcool posé devant moi et je prends une grande inspiration avant d'en avaler le contenu d'une traite. En cet instant, peu m'importe ma propre condition. Je ne suis pas capable de gérer ça. Je n'ai même pas été capable d'aller voir Zack au dispensaire, car je sais que je ne la croiserai plus là-bas.

Je suis pitoyable.



Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1252
Sujet: Re: On my silent days, I miss you a little louder   Dim 21 Aoû 2022 - 11:37
Will avait l’impression que son esprit était embrouillé constamment, depuis qu’il avait été averti du retour de l’équipe d’expédition. Il avait failli aller frapper chez Arizona plusieurs fois, lui proposer de partir en secret en hélicoptère à sa recherche. Maeve lui manquait cruellement, et il n’aurait pas cru cela possible. Surtout pas de la façon dont leur relation avait commencé. Elle était la doctoresse casse-pieds qu’il ne voulait pas aller voir, lui en voulant un peu de briser ses rêves de revoler à nouveau, et il était le patient arrogant et pénible qu’elle devait supporter. A quel moment ça avait basculé en amitié ? Il n’aurait pas su le dire. Lui qui faisait un point d’honneur à ne se lier à personne, avant que les morts-vivants ne les envahissent, lui qui avait été vaguement peiné par la mort de ses parents mais sans que ça aille au-delà… Il n’était pas habitué à se sentir aussi mal. Il avait l’impression de revivre la fausse-couche de sa femme et leur divorce qui avait inévitablement suivi, malgré le fait qu’il dise que ça ne l’impactait pas du tout et que c’était la meilleure chose qui lui soit arrivée, de retrouver sa liberté.

Le fait que Zack se soit blessé était arrivé à point nommé pour l’empêcher de se perdre dans son deuil. Après tout, il avait besoin de soutien et que Will soit là à ses côtés, non ? C’était lui qui avait demandé à Zi de le prévenir, et son colocataire étant en froid avec Arizona… Il ne pouvait pas ne pas être présent. Même si les souvenirs de ses échanges avec Maeve l’assaillaient à chaque fois qu’il y mettait les pieds. Il repensait particulièrement à l’attaque de New Eden, où elle semblait perdre la tête, écrasée par les choix difficiles, et qu’il avait aidé à la tranquilliser, alors que lui-même craignait être handicapé à vie par son crash et ne plus jamais pouvoir voler. Il y avait croisé Casey plusieurs fois, alors qu’il allait lui rendre visite, qui semblait mettre un point d’honneur à le nommer d’un prénom qui n’était pas le sien – mais elle aussi était en deuil. Il faisait une belle équipe de bras cassés, à eux trois.

Ce soir-là, pourtant, n’était pas fait pour fuir la douleur et la réalité de sa peine mais pour… honorer leurs morts ? Il aurait aimé que Maeve le détrompe, comme elle savait si bien le faire. Qu’elle surgisse, là, dans ce bar, pour l’engueuler parce qu’il ne s’était pas présenté à son rendez-vous de contrôle pour son dos, ou parce qu’il lui avait promis de lui donner un nouveau livre, et qu’il avaut oublié – chose qui n’arriverait jamais en vrai mais… oui, ça lui manquait, qu’elle le remette à sa place. Leur relation était singulière, mais elle avait beaucoup d’importance à ses yeux. Et maintenant, elle n’était plus là.

« A ceux que nous n’oublierons jamais. » Et pourtant, ça leur aurait peut-être été plus salutaire. Il tourna légèrement la tête, regardant les deux femmes à ses côtés. Qu’Arizona soit là n’était pas si surprenant, ils étaient amis, après tout. Et ils partageaient l’amitié de Maeve, aussi incongru que ce soit. Mais il n’aurait jamais cru lever son verre en même temps que Layla. Ils étaient trop similaires pour bien s’entendre, ou pour mettre de côté leur fonctionnement identique dans une sorte de statu quo. Et pourtant… Levant son verre en écho au geste d’Arizona, il le vida d’une traite, lui aussi.

Il jeta un regard à Casey, non loin d’eux, hésitant à lui proposer de se joindre à eux. Un verre, un seul, ne lui ferait pas de mal, après tout. Se levant, il ne poussa pas la familiarité jusqu’à l’étreindre – quoi que ça lui poserait plus de problème à elle qu’à lui – mais posa sa main sur son bras. « Tu te joins à nous ? Je veux bien m’improviser barman le temps de te servir… Juste pour un verre ? » Il n’avait aucun doute du fait qu’elle saurait lui dire non, si elle ne le voulait pas.


WE ARE SOLDIERS
It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender
Revenir en haut Aller en bas  
Casey Maverick-Summer
Casey Maverick-Summer
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3786
Sujet: Re: On my silent days, I miss you a little louder   Mar 23 Aoû 2022 - 1:20
J'ai les yeux fixés dans le vide. Ce bar, pendant longtemps, a été pour moi une bouée de sauvetage pour m'empêcher de me noyer. C'est bizarre à dire, mais j'ai trouvé ma vocation quand tout s'est effondré. J'aurais été incapable de déduire à quel point je peux être douée dans tout ça, avec mes parents sur le dos qui ne m'ont jamais autorisé à me complaire dans ce monde-là. Aujourd'hui, même ce lieu respire la présence d'un fils absent et qui ne reviendra jamais. Je retrouve ses jouets partout où je pose les yeux, mêlés à ceux de sa grande sœur qui arrive encore à le réclamer parfois.

C'est affreusement douloureux, à chacune de ses évocations, j'ai l'impression qu'une lame chauffée à blanc me transperce à nouveau. Et ce soir, je n'ai ouvert que pour trois habitués, qui ont besoin de cet endroit. J'ai mille regrets de l'avoir fait, aussi, je me tiens en retrait, à ne penser à rien sinon à... Esca. Je n'entends pas la voix d'Arizona, celle du colocataire de Zack, ou les verres qui butent sur le bois après qu'ils les ont vidés. Je n'entends pas non plus la chaise de l'homme racler sur le sol.

Je sens finalement sa main sur mon bras, et sursaute en réalisant qu'il est proche. Mes yeux se redressent vers lui et je l'interroge d'un regard surpris par sa présence : Quoi ? C'est la seule chose que je parviens à articuler en raccrochant les wagons. Se joindre à eux ? Pour quoi faire ? Mes pupilles vont jusqu'à mon amie, sa complice, puis lui à nouveau. Hm, je ne sais pas si c'est une bonne idée... Je crois que ce que me fournit Joshua peut ne pas être très bon pour moi, en même temps tout du moins.

En fait, je ne sais pas vraiment, mais les mélanges n'ont jamais été une bonne option de toute évidence. Je pince les lèvres : Tu es mauvais comme barman, ça devrait être dit sur le ton de l'humour, mais je n'arrive pas à rire ou à sourire comme je le ferais d'ordinaire. Tout a été happé, balayé. Je sais qu'il a été là pour moi ces derniers temps, et je ne suis même pas foutue en retour de me souvenir de son prénom. Je ne suis pas foutue non plus d'aller mieux. Juste un verre, que je murmure simplement en baissant le regard, comme... résignée.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 903
Sujet: Re: On my silent days, I miss you a little louder   Mar 23 Aoû 2022 - 16:44

Layla arrivait la dernière. Ayant fortement hésité, étant plutôt du genre solitaire lors de ce genre d’épreuve, elle avait finalement décidé de joindre sa meilleure amie, même si celle-ci était accompagnée de Mister Bélanger. Mrs Maverick-Summer serait présente aussi, de ce qu’on lui avait dit, ce qui surprenait l’intendante. Cette dernière avait vécu elle aussi son lot de difficultés dernièrement. La brune se souvenait du jour de ce mariage déguisé. Ça semblait si loin dans son esprit et pourtant récent. Une séparation plus tard et la perte d’un enfant récemment… La propriétaire du bar était forte, cela Layla pouvait le respecter. Elle-même n’aurait sans doute rien ouvert pour personne ce soir…

C’était donc avec une boule douloureuse qui lui serrait la gorge, le cœur lourd, que l’Anglaise poussait la porte du Summer, avant de refermer derrière elle. Découvrant les autres, elle leur adressait un simple signe de tête poli. Personne n’était heureux d’être ici, il ne fallait pas se voiler la face comme on disait. D’un pas un peu plus lent, moins décidé qu’à l’habitude, Layla venait prendre place à côté d’Arizona, posant une main contre son épaule un bref instant pour signifier bien des choses que les mots ne sauraient eux exprimer.

Elle découvrait le Canadien derrière le bar d’ailleurs, plutôt de Mrs Maverick-Summer, ce qui aurait pu la faire sourire en d’autres circonstances.

- Pour une fois, la propriétaire profitera ce soir. Soufflait la Britannique, bien incapable de faire la blague qu’elle tentait de faire.

La jeune femme méritait tout autant qu’eux, si ce n’était plus de boire ce soir. D’avoir un tout petit peu d’engourdissement face à ce qu’elle vivait elle aussi.

- Quelque chose de fort s’il vous plait Mister Bélanger. Au point où elle en était, du décapant industriel ferait l’affaire.

Le verre arrivait bien vite heureusement et Layla l’engloutissait d’un trait, ne prenant même pas la peine de gouter ou de deviner de quoi il s’agissait. Il valait mieux commencer en force. Elle retendait d’ailleurs ce même verre pour être resservie. Peut-être que celui-ci serait siroté… ou pas. Franchement… L’intendante se sentait tellement dans un état second.


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 632
Sujet: Re: On my silent days, I miss you a little louder   Mar 23 Aoû 2022 - 22:42
Il est certain que le Summer's a connu des jours plus joyeux. Des ambiances plus guillerettes que celle qui plane actuellement dans les lieux. Mais peut-on réellement en tenir rigueur à quiconque ici ? D'ailleurs, il suffit d'un simple regard autour de nous pour constater qu'à cette heure ci nous sommes seuls. J'imagine que tous ont conscience qu'il n'est pas de bon ton de venir quémander de l'alcool à une mère en deuil. Mais parce que nous partageons tous cette peine, à différents niveaux, j'imagine qu'il était nécessaire que nous nous réunissions ici.

Venant avaler d'une traite le contenu de mon verre, je le repose sur le comptoir devant moi avant de poser mon iris sur Casey et William. Ce n'est qu'en entendant du bruit au niveau de l'entrée et en tendant l'oreille que je reconnais la démarche de l'intendante. Lorsque sa main vient se poser sur mon épaule, je pose ma propre main sur la sienne. Signe que je comprends ce qu'elle a voulu me dire sans user du moindre mot, et que je ressens la même chose à son égard.

J'ai parfaitement conscience qu'il n'existe pas de mots pour apaiser les maux dont nous souffrons tous les quatre. Pourtant, lorsque mon verre est à nouveau rempli par mon ami, après l'avoir remercié d'un signe de tête, je prends une grande inspiration et saisis le contenant entre mes doigts. Malheureusement, si mon ancien grade à l'armée m'a appris quelque chose c'est de faire des discours lorsque nous perdions des hommes. Aujourd'hui, les choses sont différentes. Mais le résultat est le même. Le deuil. La souffrance.

Je sais que rien de ce que je pourrais dire ne changera quelque chose aux faits. Malheureusement, malgré les épreuves qui ont été mises sur nos routes nous sommes toujours ici. A devoir avancer alors même qu'il semblerait que nous n'ayons aucune raison de le faire. Pourtant, ce n'est que dans la mémoire des vivants que les disparus peuvent continuer d'exister. Rappelons-nous de leurs voix, de leurs rires. Des expressions de leurs visages, aussi longtemps que notre mémoire nous le permettra.

Venant tendre mon verre vers les autres, je les couve tour à tour d'un regard à la fois peiné et bienveillant. Un étrange mélange que je ne pensais pas être capable d'exprimer un jour. Qu'à jamais ils vivent dans nos cœurs.



Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
William Bélanger
William Bélanger
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1252
Sujet: Re: On my silent days, I miss you a little louder   Sam 3 Sep 2022 - 11:25
Il recula d’un pas, en la voyant sursauter. Il n’avait pas eu, n’avait pas, l’intention de la prendre par surprise ou d’envahir son espace vital. Même s’il ne pensait pas avoir été aussi discret. Mais ça n’avait très probablement rien à voir avec lui, aussi répéta-t-il son offre, avant de froncer les sourcils. Pas une bonne idée ? Il regarda Casey, légèrement perplexe. Un verre ne pouvait pas faire de mal – si elle s’en contentait, mais ça n’était pas l’important pour le moment. Esquissant un sourire qui ne montait pas jusqu’à ses yeux, dépourvu de la bonne humeur dont il faisait habituellement preuve, il hocha la tête. « Mais tu le sais déjà. Si je promets de ne pas faire de cocktail, ça devrait aller. » Le souvenir de cette soirée qui avait commencé de manière impromptue et finit de manière bien moins heureuse ne lui arrachait pas un sourire plus sincère que celui déjà plaqué sur ses lèvres, alors qu’il prenait une bouteille au hasard derrière le bar, en servant un verre généreux à Casey. « Aucune idée de ce que c’est. » Mais c’était elle la propriétaire, elle devait mieux connaître son stock.

Il salua d’un geste de la tête l’intendante face à lui, préparant un autre verre et resservant celui d’Arizona, toutes deux les ayant rejoints. A deux doigts de boire lui-même à la bouteille, alors que l’ancienne militaire prenait la parole plus longuement. Lui serrant le cœur, plus qu’il ne le pensait possible. Il avait fallu que le monde soit mis sens dessous-dessus et que les morts se relèvent pour que Will se lie à quelqu’un d’autre que sa femme, qu’il ne se contente pas d’une relation de surface avec les gens, parce qu’ils pouvaient lui être utiles. Pour qu’il soit réellement peiné de les perdre.

La gorge serrée, il avala lui aussi son verre, regardant les trois femmes à tour de rôle, et leur quatuor incongru. Unis dans leur peine, dans leur chagrin. « C’est probablement la chose la plus mielleuse que je n’ai jamais dite, mais sans Maeve, je n’aurai jamais pu déployer mes ailes à nouveau. Je ne serai pas là où j’en suis aujourd’hui. Sans elle, je ne me serai jamais relevé après avoir pris cette balle dans mon dos, il y a deux ans. Je n’aurai jamais pu remonter à bord d’un hélicoptère, piloter à nouveau. Et elle n’était que la doctoresse désagréable et pince-sans-rire beaucoup trop sérieuse que j’étais contraint à voir pour mon suivi médical. » Il laissa échapper un rire sans joie. « Et je n’étais que le patient insupportable et charmant, même si elle ne l’avouait pas, qu’elle était contrainte à supporter pendant ses rendez-vous de suivi. »

Et pourtant… « A quel moment elle est devenue une amie, au point de débarquer chez moi sans avoir pris rendez-vous trois mois auparavant, avec un courrier officiel, en plein milieu de la nuit ? » Il ne saurait pas le dire. La première fois, il n’était même pas proches, au contraire. Elle était venue sur une impulsion, alors qu’il l’avait conviée de nombreuses fois, draguant comme il avait l’habitude de le faire, pour rentrer à nouveau dans ses bonnes grâces. « Elle était bien plus qu’elle ne laissait paraître, bien plus que la femme austère qu’elle laissait voir aux inconnus. Je ne suis pas prêt à le parier, mais elle connaissait trop bien les recoins de l’île discrets dissimulés à la vue des autres pour ne pas avoir eu ses moments de folie… » Il ne le saurait jamais, mais il était persuadée que la crique sur laquelle il l’avait amenée avait vu plus que la sage Maeve. Après tout, ne lui avait-elle pas prouvé qu’elle n’avait pas froid aux yeux, un soir, chez lui, et qu’elle n’était pas aussi coincée qu’elle le prétendait ? Mais c’était leur secret, qu’il ne confierait pas. Ça n’ajoutait rien à son caractère. Et si la blessure était encore béante, si y repenser la ravivait… Ça finirait par être des souvenirs tendres qu’il se remémorerait.


WE ARE SOLDIERS
It's time to strap our boots on
This is a perfect day to die
Wipe the blood out of our eyes
In this life there's no surrender
Revenir en haut Aller en bas  
Layla Jones
Layla Jones
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 903
Sujet: Re: On my silent days, I miss you a little louder   Lun 5 Sep 2022 - 17:41

Après tout ce temps, il semblait définitivement plus facile pour tous d’assumer que les disparus avaient subi le même sort que la soldate qui avait été retrouvée. Cela n’en rendait pas les choses plus simples, plus digestes. Malgré ce qu’il se passait ce soir au Summer, il était également certain dans l’esprit de l’intendante qu’il subsistait en chacun d’eux une petite lueur d’espoir néanmoins. Il fallait avancer cependant, digérer cette peine, ces absences.

Arizona faisait un petit éloge, suivit de Mister Bélanger. La brune avait un petit sourire à chacun d’eux. Elle ne comptait pas faire de même de son côté néanmoins. Il s’agissait du genre de chose que très peu pourrait entendre, ou alors il faudrait attendre qu’une quantité bien plus importante d’alcool soit ingurgitée par l’Anglaise pour qu’elle laisse tomber un petit peu sa carapace.

- Qu’ils ne souffrent plus ou qu’ils nous reviennent entier. Sobre, mais adéquat aux yeux de l’intendante, elle levait son verre avec les autres.

Il y avait aussi Mrs Maverick avec eux ou Mrs Summer. Layla ne se sentait pas assez proche d’elle pour se permettre un commentaire, mais la tenancière avait vécu son lot de drames, selon les ouï-dire.

- Profitons ce soir, je crois que tous ici en ont besoin.

Que ce soit d’apprécier la présence des uns et des autres, de boire sans retenus ou peu importe ce qui serait proposé au fil de cette soirée, même un silence conviendrait à Layla à ce point. Ne restait qu’à voir comment ses petits camarades de beuverie du soir souhaiteraient mener cette petite réunion des cœurs souffrants. Il serait sans doute judicieux de leur laisser un peu les rennes à ce sujet. Outre Arizona, la brune n’était pas assez proche des autres pour se permettre de proposer quelque chose. Il valait mieux éviter de froisser qui que ce soit. Jeremiah lui, aurait su quoi proposer. Il les aurait tous déridés, même Maeve. Il avait ce talent et cette simplicité. Layla souhaitait qu’il l’ait toujours, malgré cette préférence à le croire mort depuis les mois qui défilaient maintenant…


A wolf in sheep's clothing.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: On my silent days, I miss you a little louder   
Revenir en haut Aller en bas  
- On my silent days, I miss you a little louder -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: