The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -50%
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à ...
Voir le deal
29.97 €

We could form an attachment
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Moon Sun-Hi
Moon Sun-Hi
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 760
Sujet: Re: We could form an attachment   Lun 15 Aoû 2022 - 19:36
J’attendais autant que je redoutais cette conversation. Et c’est sans doute la première fois où j’appréhende autant d’entendre la vérité. Mais j’en ai besoin, probablement que lui aussi. Et quoi qu’il en soit, je suis contente d’être avec lui, lui qui est devenu une constante aussi déconcertante qu’essentielle en quelques mois seulement. Ce qui est plus que troublant en soi.

Un sourire amusé tire mes lèvres. « C’est pour que tu te sentes moins seul. » Je lui donne un coup d’épaule. « Et puis, je ne peux pas être douée partout. » Ou n’avoir peur de rien. C’est passablement comique d’être aussi ignorante et incapable de gérer des sentiments si banaux, surtout après avoir affronté tout ce que j’ai enduré. Enfin ça le serait si ça ne m‘effrayait pas autant. J’ai amplement eu le temps de me raisonner et de retrouver le contrôle de mes nerfs durant ces deux semaines. Je ne m’emporterai plus, mais ça ne m’empêche pas d’avoir peur.

Allongée sur le ponton, je tourne la tête vers lui, me protégeant les yeux d’une main. Il ne sourit pas, mais je le connais. J’ai une ombre de sourire, me contentant de hocher vaguement la tête sans avoir la force ou l’envie de répondre en plaisantant. Oui, je suis forte pour ça. Et j’acquiesce de nouveau quand il me répond. Oui, on en avait besoin. Ce n’était pas agréable pour autant, ça aurait sans doute pu être évité s je n’avais pas perdu mon calme. Néanmoins, je me suis dit la même chose, et je suis quasi certaine que ça aurait été pire même si cette conversation, cette dispute, avait eu lieu plus tard.

Ça aurait fait bien plus mal. Comme là. Je déglutis et ferme les yeux un instant, l’écoutant alors qu’il détaille. Je tourne la tête pour le regarder, et je cesse de respirer un instant. Oh. D’accord. Analyser ça de façon détachée, c’est plus facile. Et regarde-le. Il prend sur lui, c’est visible, mais il est tellement sincère, je ne peux pas faire autrement que l’écouter et entendre ce qu’il me dit. Pas alors qu’il se livre et me fait confiance de la sorte.

Et je savais déjà qu’il craquait pour elle. Qu’il avait un truc. Il me l’a dit directement la dernière fois. Il avait déjà été franc là-dessus. Comme là. Parce que c’est important pour lui. Elle est importante pour lui. Et c’est… réciproque donc. Et ça, je comprends. Je sens ma gorge se serrer, totalement immobile, presque figée, me forçant à respirer calmement. Ça ira. Ça fait terriblement mal, mais ça ira. Ce n’est pas si grave.

Je fronce les sourcils en tournant la tête vers lui. Différent de quoi ? De moi ? De sa femme ? Mon cœur se met à tambouriner furieusement et je me redresse lentement en le fixant. « D’accord. » Réfléchis, analyse. « C’était l’autre gros point que je voulais aborder. Je n’ai plus à le faire. C’est bien. » Je sors mes jambes de l’eau et les ramène vers moi. « C’est bien qu’elle te l’ait dit. Au moins les choses sont claires. Mais si tu ressens aussi quelque chose pour elle alors… En quoi est-ce différent ? Mais… moi ? » Je n’ai pas envie de m’énerver comme l’autre fois, et je parviens à garder un semblant de contrôle, malgré mon cœur qui menace d’exploser et cette douleur, cette peur, qui revient de plus belle. « Pourquoi ? » Pourquoi m’aurait-il choisi ? Parce qu’il ne veut pas lui faire de mal ? Que je suis censément assez forte ? Non, tu es plus intelligente que ça, réfléchis. J’entoure mes jambes de mes bras et je fixe l’eau. « Et du coup… étant donné que ta phrase est au… à je ne sais quel temps… tu fais quoi ? Il se passe quoi ? » Je peux difficilement faire mieux niveau détachement. Ma voix tremble un peu, mais je garde le contrôle. Je tourne la tête vers lui, posant ma joue sur mes genoux, une ombre de sourire sur les lèvres. « Tu as dit que je pouvais continuer de te prendre la tête. »


“Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde.“
Revenir en haut Aller en bas  
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1850
Sujet: Re: We could form an attachment   Mar 16 Aoû 2022 - 13:34
Elle m'interrompt pas et c'est déjà bien. Je sais pas si j'arriverais à raccrocher mes pensées avec elle a côté qui se charge de poser une tonne de question dans la foulée. Justement, je crois que j'y arriverais justement pas. Un soupir m'échappe et elle s'y met au final, alors que je glisse un regard vers elle en fronçant les sourcils. Je la regarde comme si je voyais enfin toute la machinerie de son cerveau fonctionne sous mes yeux, se poser une tonne d'interrogation dans la foulée, quand moi je suis déjà content de me souvenir de mon prénom. C'est... Hallucinant. Vraiment.

T'as forcément besoin d'une réponse à tout ? Que je lui demande en retenant un rire troublé. Franchement ? Je sais pas à quoi je m'attendais, elle est comme ça et j'en ai conscience. Mais c'est si loin de... Tout. Je vois là nos différences, elles sont si nombreuses. C'est un miracle qu'on arrive à s'entendre en fait, c'est dingue. Je sais pas en quoi c'est différent, ok ? Je sais juste que ça l'est, c'est comme ça, que je lui souffle en haussant les épaules, l'air de dire que j'ai pas réponse à tout, et que ça me convient bien comme ça. Tous les éclairages sont pas bons à prendre.

J'ai pas tout décortiqué pour l'analyser et le passer à la loupe, parfois tu sais des choses et puis, c'est juste des évidences, c'est mon cas. Je fonctionne comme ça, à l'instinct. A l'instant aussi. Je sais que c'est pas son truc mais ça empêche pas cette réalité, alors il faudra s'en satisfaire. Je soupire un instant avant de revenir vers elle : C'est ton rôle de te prendre la tête, et moi d'agir sans réfléchir, on va pas commencer à inverser, parce qu'on sait que ça donnera rien de très beau. Quand un rire m'échappe pour de bon.

Pourquoi ? Putain, je croirais entendre mes gosses quand ils avaient cinq ans, je secoue la tête : Papa, pourquoi le ciel est bleu, pourquoi l'herbe est verte, pourquoi les oiseaux volent et pas les chats, j'en sais rien Moon ! Vraiment, je suis pas venu avec la science infuse et j'ai jamais été du genre à me prendre la tête comme ça. C'est le genre de trucs qui me gave. Mais la suite me laisse con encore, alors qu'elle me demande ce qu'on fait maintenant. Sérieusement ? T'as pas compris ?

Ah oui en fait, faut vraiment tout lui expliquer sinon elle suit rien quoi. Faut que je m'habitue à ça, c'est l'idée... Je soupire et secoue la tête, ça me met pas dans une position très avantageuse en fait : Je t'ai souvent accueilli de cette manière ? Que je lui demande. C'est quand même évident, comme le nez au milieu de la figure. T'es vraiment infernale, tu le sais, ça ? elle doit déjà s'en douter, vu qu'elle a décidé d'appliquer mieux que personne ma remarque de tout à l'heure : Tu veux un dessin, ou quelque chose, pour t'aider ? Quue je lui souffle, moqueur.



It is not how you hit the mat
it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Moon Sun-Hi
Moon Sun-Hi
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 760
Sujet: Re: We could form an attachment   Mer 17 Aoû 2022 - 21:41
Sans doute dois-je éviter de répondre à sa question somme toute rhétorique. Mais comment croit-il que je fonctionne ? Évidemment que je me questionne sur tout et que je cherche des réponses partout, que j’en ai besoin, je n’en serais pas là aujourd’hui sinon. J’ai besoin de concret, de rationnel, de faits. Ce qui n’est pas son cas, je le sais bien. C’est sans doute pour cela que je n’insiste pas, quand bien même, ces questions vont-elles continuer de tourner dans mon esprit.

Je vais devoir me contenter de ça. Il sait. Et surtout, c’est une évidence. À bien y réfléchir, c’est plus que suffisant que ce soit une évidence pour lui. Lui qui réagit avant de réfléchir, qui se laisse guider par ses émotions, qui prend les choses comme elle vienne. A l’instinct me dirait-il sans doute. Ce que je ne dénigre nullement, les pressentiments et autres mauvaises impressions m’ont assez souvent sauvés la mise pour que je ne les remette en doute. Mais c’est pourtant tellement loin de ce que je suis et de comment j’agis en général. Moi qui ai besoin de certitudes et d’exactitude.

Beaucoup diraient sans doute que nous sommes trop différents. Mais je crois au contraire que c’est ce qui nous permet aussi de fonctionner en quelque sorte. Cette entente, cette complémentarité, l’équilibre que l’on a trouvé sans difficulté. Je souris. « Je peux continuer de tout analyser et de me prendre la tête ? Non pas que j’ai besoin de ton autorisation ou que je comptais m’arrêter de le faire, mais pour être sûre que tu sois bien conscient de comment je fonctionne, de qui je suis. Et que je ne changerais pas. »  

Et s’il rit, je me renfrogne un peu. « Toutes ces questions ont des réponses scientifiques ! C’est facile. Ce n’est pas le cas pour… ça. C’est totalement illogique et sans fondement tangible. » Je hausse les épaules. Je ne boude pas longtemps cependant, un mince sourire venant relever mes lèvres. « Je sais que c’est agaçant, mais je ne fais pas exprès de vouloir toujours tout disséquer et comprendre. »

J’aimerais lui dire que ce n’est pas si simple, que ce n’est pas parce que ça a l’air évident pour lui que ça l’est pour moi. Que même si ça l’est, je préfère ne pas m’emballer pour rien. Que j’ai peut-être compris, mais que j’ai besoin d’une réponse malgré tout.

J’ancre mon regard dans le sien, trouvant un sens à ce qu’il dit, un chemin à travers ce qu’il souffle. « Tu peux avoir une insolation et ne plus avoir toute ta tête ! » J’ai un début de sourire en parlant, qui s’agrandit quand il en rajoute. « Tu le savais déjà ça ! C’est dans le package ! Tu n’as pas le droit de t’en plaindre ! » Je secoue la tête. « Je n’ai pas besoin de dessin non. » Je me penche vers lui, agrippant son t-shirt d’une main pour l’attirer vers moi. « Mais quelque chose pour être sûre… oui. » J’effleure ses lèvres des miennes, sans l’embrasser véritablement. « Et arrête de te moquer de moi. »


“Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde.“
Revenir en haut Aller en bas  
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1850
Sujet: Re: We could form an attachment   Jeu 18 Aoû 2022 - 2:03
Pourquoi tu poses la question si t'as pas besoin de mon accord pour ça ? Que j'lui demande en fronçant les sourcils, secouant la tête. J'la regarde, je sais qu'elle s'amuse, elle essaie d'se détendre et d'pas avoir l'air trop sérieuse. Qu'elle essaie vraiment aussi d'pas me harceler de question même si, très franchement sur ce point, c'est pas du tout une franche réussite. Mais j'suis pas étonné, c'est une lutte contre elle-même, contre l'fonctionnement qu'elle a toujours eu, pour plein d'raisons. Je pige qu'elle peut pas se battre éternellement contre ce qu'elle est au plus profond d'elle.

Mais j'secoue la tête, et à sa remarque outrée, à m'parler de science, j'lui glisse un regard sérieux : C'est pas parce que tu comprends pas que y'a pas de logique. C'est juste pas la tienne, que j'lui souffle. Mais si, ça a du sens, sur l'sujet, Moon a des années d'retard, et ça s'voit. J'sais pas si j'aurais toujours la patience d'la rassurer, ou d'lui expliquer pourquoi et comment ça se fait. On verra bien, j'ai juste conscience qu'c'est un peu la galère, pas forcément une partie d'plaisir pour nous deux. On doit apprendre à s'adapter l'un à l'autre.

Quoi qu'il en soit, j'peux pas la laisser dire qu'ça a pas de sens. Parce que si, ça en a. C'est comme les évidences que j'relève, les intuitions qui m'cernent parfois, qui m'prennent au coeur et m'obligent à accepter des situations : Tu peux pas dire le contraire, Moon, c'qu'il y a là, entre nous deux, on peut pas l'quantifier, l'expliquer, le disséquer. Si elle a envie d'le faire, j'l'en empêcherais. Parce que ça perdrait d'sa valeur, ça mettrait trop d'temps à se remettre. C'est comme des coups. Tout a pas besoin d'être compris pour être vécu. C'est con mais... Il faut s'faire une raison là-dessus.

Va falloir apprendre à débrancher ta machine a pensées, tu sais ? j'lui dis ça quand elle m'attrape par le col et me rapproche d'elle. J'ai un rire, mon bras passe doucement dans son dos pour la rapprocher encore, mon autre main s'pose doucement sur sa joue : Oui bien sûr, puis c'est toi qui m'as filé un coup de chaud aussi, non ? N'importe quoi. J'sais pas s'il vaut mieux entendre ça qu'd'être sourd. Parfois, j'me dis qu'en fait, je préfèrerais quand même être sourd : Certainement pas, je fais que commencer là, tu vas pas déclarer déjà forfait, que j'lui indique avec un sourire moqueur. Et j'viens l'embrasser, fermement, la serrant avec force contre moi.



It is not how you hit the mat
it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Moon Sun-Hi
Moon Sun-Hi
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 760
Sujet: Re: We could form an attachment   Jeu 18 Aoû 2022 - 23:57
Je hausse les épaules, affichant une légère grimace qui me fait plisser le nez. « Tu m’as reproché de trop faire réfléchir, de trop analyser. Ça m’a… J’ai besoin d’être certaine que tu es conscient que je suis ainsi. » C’est aujourd’hui une simple constatation. Je reprends après avoir secoué la tête. « Je ferai des efforts, mais ce sera toujours là. » Je hausse de nouveau les épaules. J’ai besoin d’avoir des réponses, de comprendre, j’ai toujours été comme ça. Sans doute que cela ne s’est pas arrangé ces dernières années, sans doute que cela va de pair avec mon besoin de tout contrôler. Je ferai des efforts, pour lui, j’essayerai de me satisfaire de ce qu’il donnera. Mais je ne changerai pas.

Au moins ne rit-il pas davantage et me répond-il sérieusement. Mon regard se perd dans le sien et un infime soupir m’échappe. Il a raison, je ne suis pas vraiment la mieux placée pour réussir à appréhender tout ça. S’il y a eu une certaine logique dans mon choix à l’origine, elle a disparu bien rapidement, laissant place à beaucoup trop de sentiments, que je ne parviens pas toujours à comprendre. Il n’y a rien de rationnel ou de cartésien. Mais ça a du sens, au moins pour lui. Et je ne peux que lui offrir un sourire. « Je ne dirais pas le contraire. » Parce qu’au fond, ça a sans doute aussi du sens pour moi, que je le comprenne ou non. Parce que c’est avec lui que je me sens à ma place, c’est à ses côtés que j’ai envie d’être, c’est de lui dont je suis tombée amoureuse.

Je me contente de lever les yeux au ciel pour toute réponse. Si je pouvais le faire aisément, je le ferais. Ou pas. Je ne saurais pas faire sans. Je me mets à rire en le fixant. « Tu viens vraiment de me dire ça ? C’est quoi la prochaine étape ? Mon père ce voleur et les étoiles ou m’appeler Biscotte parce que je suis craquante ? » Je n’y crois pas. « Ne recommence pas, c’était assez terrible comme ça. » Je souris toujours alors que mes lèvres frôlent les siennes, tout en attendant un semblant de signal de sa part. Malgré tout ce qu’on vient de se dire oui.

Je lui rends son baiser, une main montant derrière sa nuque pour le maintenir contre moi, et j’oublie ce qui nous entoure. Mon cœur se met à tambouriner, se fait erratique, et mes pensées se mettent enfin sur pause. Je me perds dans ce baiser, entre ses bras, l’entraînant avec moi alors que je m’allonge de nouveau sur le ponton. Cela parait tellement plus simple quand je suis contre lui. Les zones d’ombres, les doutes, les incertitudes disparaissent. Je me sens juste… bien. Terriblement bien. C'est terrifiant.

Je ne m’éloigne que pour reprendre mon souffle et j’en profite pour lui sourire, mes doigts effleurant sa mâchoire. « Je suis beaucoup trop têtue pour abandonner, tu devrais le savoir. » Je l’embrasse au coin des lèvres et fronce un peu les sourcils. « On doit mettre d’autres choses au clair ? » Je frôle la cicatrice ornant sa joue du bout du doigt. « On est… » Ensemble ? Non, c’est trop étrange comme formulation, trop enfantin peut-être aussi. « On continue comme avant ou il y a des changements ? » Est-ce que je veux des changements ? Sans doute un peu. Je vole de nouveau ses lèvres, avant de les mordiller. « Alors ? »


“Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde.“
Revenir en haut Aller en bas  
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1850
Sujet: Re: We could form an attachment   Ven 19 Aoû 2022 - 16:17
Oh t'en fais pas, je suis plutôt bien conscient de ça, que la machinerie qu'il y a dans sa tête est pas d'tout repos, qu'elle lui laisse pas une minute d'répit, et qu'ça ira pas en s'arrangeant à force. J'vais faire tout ce qu'il faut pour la soulager, mais j'peux pas produire de miracle à mon échelle, alors faudra sans doute se contenter de c'que j'aurais à lui offrir, même si c'est pauvre, même si ça fait un peu peur dit comme ça, même si c'est pas suffisant. J'soupire, terminant d'reprendre mes esprits : Puis c'est à croire que ça me convient parce que j'suis encore là à te causer, pour la précision.

J'lui offre un sourire de circonstances en la regardant : T'as pas à en rougir, on est différents là-dessus, j'suis incapable d'faire ce que tu fais mais c'est pas grave, j'imagine qu'il faut justement qu'on soit pas pareils pour parvenir à s'entendre un minimum. Qu'c'est ça qui nous rapproche. Et qu'on se découvre des points communs au fur et à mesure, ou du moins des complémentarités. J'ai l'impression que ça te séduit, j'sais pas pourquoi, les déclarations débiles du genre. Pas de chance pour moi, je suis pas super doué en phrases de drague, c'est un peu décevant j'imagine, que j'ajoute avec un sourire moqueur.

J'reviens l'embrasser, plus fermement. C'est elle qui m'entraine sur le ponton, et j'me détache d'elle seulement quand je sens que je m'emballe et qu'mon souffle se fait la malle. J'ai un grognement furieux quand elle recommence à parler, et qu'elle m'défie, j'ai l'impression. Les questions reviennent, un soupir, un éclat d'rire, j'en reviens pas : Parce que tu crois que j'vais tolérer qu'on ait fait tout ça pour qu'on se dise maintenant qu'on continue comme avant ? Sérieusement, ça serait le comble du grand n'importe quoi. Mais venant d'Moon, je sais pas si je dois m'en étonner.

J'la fixe longuement, droit dans les yeux, j'dégage quelques mèches de ses cheveux qui sont pas aussi disciplinées qu'elle avant d'répondre : T'es à moi, Moon, c'est tout c'que je peux lui dire, c'est comme ça que je le ressens. Et j'suis à toi, on va le souffler comme ça, pour qu'elle comprenne bien tout c'que ça signifie. Je déconne pas avec ça, à partir du moment où j'lui annonce, il y a pas un monde où elle jouera les volages ailleurs. Et j'espère que j'suis clair. Et ouais, ça doit vouloir dire qu'on est ensemble, c'est pas un gros mot figure-toi, que j'ajoute dans la foulée.



It is not how you hit the mat
it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Moon Sun-Hi
Moon Sun-Hi
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 760
Sujet: Re: We could form an attachment   Dim 21 Aoû 2022 - 12:28
Je lui adresse un sourire à la fois soulagé et amusé. Evidemment qu’il en est conscient, comment pourrait-il en être autrement ? Mais ça me fait du bien de l’entendre le dire, qu’il me confirme que ça lui convient. Et je me rends compte que c’est idiot d’attendre de lui qu’il me rassure de la sorte, alors que c’est une telle évidence comme il le dit si bien. Il est là.

Mon rire continue à se faire entendre alors que je hoche la tête en le regardant. « Tu as trouvé mon point faible. » Je laisse filer un soupir retentissant d’un air désolé. « C’est une telle déception. Je ne sais pas si je parviendrais à m’en remettre. » Non, je ne parviens pas à rester sérieuse, mon sourire revenant bien vite en reflet du sien. Ce sourire-la, moqueur, que j’ai appris à apprécier autant que les autres.

Je passe outre son grognement, ayant aussi appris à ne pas tenir compte de toutes les manifestations de son éventail de ronchonnage. Mais quand il rit et reprend, je me contente de hausser les épaules. Les choses ont évoluées, c’est un fait, mais ça ne veut pas dire que tout doit changer. Je ne sais pas ce qu’il attend, ce qu’il veut, ou ce qu’il aimerait. Tout comme je ne saurais pas dire quand il a commencé à avoir des gestes de ce genre, qui relèvent plus de la tendresse que du désir. On pourrait dire que ça n’a guère d’importance, mais ça a contribué à transformer ce qu’il y avait entre nous. Ou peut-être les a-t-il eu parce que ce nous se transformait.
Je dois arrêter de réfléchir, j’en ai conscience.

Et j’attends, le regard ancré dans le sien, une main toujours posée sur sa joue. Mon cœur ne sachant pas s’il doit battre plus vite ou s’arrêter, je ne sais pas davantage comment prendre ces deux petites affirmations. Trop de sentiments et d’impressions contradictoires se bousculent et emplissent mon esprit en trop peu de temps. Contentement. Appréhension. Joie. Mécontentement. Plaisir. Panique.« C’est… un peu effrayant dis comme ça. » Presque trop absolu. J’inspire et hésite, mais il vaut mieux mettre les choses au clair dès maintenant. « Je n’appartiens à personne. Mais ce n’est pas vraiment dans ce sens-là que tu le disais. » Je crois. Pas au sens littéral. Je fronce un peu les sourcils. Mais je vais souvent chercher bien trop loin, et trop de travers visiblement sur ce sujet. Mais quand les gens disent ça en général, ils sont…  Non, les autres explications ne font pas sens venant de lui. « Juste toi. Juste moi. » Prendre juste les mots pour ce qu’ils sont.

Je lui souris. « Ensemble. On est ensemble. » Je l’embrasse doucement, sourire toujours aux lèvres. « Bien. » J’aime bien comment ça sonne en vérité. « Au quotidien, pour nous, je ne sais pas ce que ça implique. Ce que tu veux ou pas. Jusqu’à présent, je venais te rejoindre quand j’avais envie de toi, entre autre. » Toujours moi. Comment croire que je l’intéressais vraiment ? Ce n’est pas pour rien que je pensais tout ce que j’ai pu dire. « Mais tu as, ou avais, une chambre avec tes gamins et moi, j’étais… » Un silence. Un flottement. Un souffle. « Avec Nova. » Un nouveau silence et un soupir. « Mais si jamais, j’avais éventuellement envie de passer une nuit avec toi. De temps en temps. Ça entre dans les possibilités de… ce nouveau contrat ? » Je le dévisage. « Et si ce n’est pas le cas, que ça ferait poser trop de questions de la part des autres, de tes enfants en particulier, je comprendrais. » Vraiment. Rapport à ses enfants, je comprendrais, même si comme dis, j’aimerais bien. « J’ai besoin de savoir quelles sont les limites ou restrictions. Ce ne sont pas les termes forcément adéquats, mais tu comprends. » Je fronce les sourcils alors que la scène me revient en tête. « Tu n’en as parlé à personne n’est-ce pas ? »


“Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde.“
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: We could form an attachment   
Revenir en haut Aller en bas  
- We could form an attachment -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: