The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

Les premiers jours...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2287
Sujet: Re: Les premiers jours...   Mer 17 Aoû 2022 - 12:45
Tu as déjà goûté de la mousse aux fruits rouges ? Demande Clara en accompagnant leur jeune rescapée dans la cuisine. Elle tire une chaise a elle, tombe dessus lourdement. Tori se tourne et avise la discussion entre les deux fillettes, avec un air à la fois fatigué et satisfait de voir sa protégée se montrer si prévenante. Ma maman elle en achetait au chocolat avant mais maintenant celle de Tori c'est ma préférée, annonce-t-elle en lui arrachant un sourire. Tori se rapproche, pose une main sur le front de Clara pour aviser de sa fièvre... qui crève le plafond. Tu te sens bien ?

Clara hausse les épaules, tousse un petit peu sans pour autant trop en fer visiblement. Pas trop, je suis fatiguée mais je reste avec toi, lui fait-elle alors en hochant fermement la tête. Elle va pour ajouter que ça n'est pas nécessaire, se contente d'un : Tu n'es pas obligée... quand Clara secoue la tête : Mais c'est au cas où elle serait dangereuse ! Je vais te protéger, moi, son index désigne l'autre enfant de la pièce, quand Tori fait les gros yeux : Clara ! On ne parle pas comme ça des gens, devant eux en plus, et on ne les désigne pas du doigt... Quoi ? C'est vrai, elle se comporte comme Sheitan quand il est de mauvaise humeur !

De nouveau, les gros yeux, Tori secoue la tête et lui indique de se reprendre. Clara esquisse une moue boudeuse avant de fermer les yeux. Ok, ok, pardon, je retire... Elle se tourne vers l'autre enfant : Désolée, tu te comportes pas comme Sheitan, excuse-moi, indique-t-elle alors en haussant les épaules, un peu trop boudeuse pour que ça soit vraiment crédible. Mais à défaut de mieux, Tori est prête à se contenter de ça. Bois ça, elle pose devant Clara une tasse fumante. Au moins ça a meilleur goût que les médicaments !

La première gorgée passe et l'enfant esquisse une grimace dégoûtée : Ah mais tu as mis quoi dedans ? Demande-t-elle en toussant de plus belle. Un grognement lui échappe, Tori esquisse une petite moue contrite : Un peu de rhum... Mais une lampée, elle ne pensait pas que ça se sentirait. Et en même temps, elle n'a plus d'odorat avec son nez bouché, peut-être a-t-elle eut la main lourde. Ce n'est pas pour inquiéter Clara, qui a le regard qui s'illumine : Du rhum ? Répète-t-elle. Comme les pirates ? Elle a un grand sourire : On est des pirates maintenant ? A croire que ça l'enthousiasme ! Toi t'en es une, t'as débarqué par la mer ! Fait-elle a l'autre fillette en face d'elle.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 246
Sujet: Re: Les premiers jours...   Mer 17 Aoû 2022 - 23:29
L’odeur embaumait toute la cuisine.
Anya sentait sa faim grandir à chaque respiration et si ça n’étouffait pas sa peur, ça participait grandement à calmer son niveau de stress. Après tout est ce qu’on ne dit pas qu’il n’y a rien que la nourriture ne puisse arranger ?
La petite face à elle lui demanda si elle avait déjà mangé de la mousse de fruits rouges, évoquant celles au chocolat de sa mère. Anya hésita, puis, la regardant fixement, secoua lentement la tête de gauche à droite.
Elle se souvenait du goût des yaourts aux fruits et des crèmes au sirop d’érable que sa mère lui achetait autrefois, mais elle n’en avait pas mangé depuis tellement longtemps.
Elle se demanda vaguement aussi où était la mère de la fillette si ce n’était pas la dénommée Tori. La réponse lui paru si évidente qu’elle n’eut pas besoin de se la donner…
Elle ramassa davantage ses jambes contre son torse, serrant Teto contre elle sans quitter l’enfant des yeux alors qu’elle réalisait seulement quelque chose pourtant évident : chacun était un orphelin dans ce monde…

Son regard suivit finalement la seule adulte présente alors qu’elle se rapprochait de la fillette en face, l’observant avec curiosité prendre la température de celle-ci en posant sa main sur son front comme l’aurait fait une mère attentionnée. Elle vit la jeune femme parler de ses mains, incapable de comprendre ce qu’elle disait autrement que par la réponse que donna la fillette.
La petite malade affirma d’ailleurs vouloir rester malgré son mauvais état évident, prétendant ensuite que la sauvageonne était potentielement dangereuse et qu’elle serait là pour protéger la jeune femme, allant jusqu’à la comparer à un certain “Sheitan”. Anya se sentit troublée à nouveau, à la fois de se faire désigner comme le danger de cette pièce, elle qui fuyait ce dernier en règle générale, et à la fois par quelque chose qu’elle n’avait pas ressenti depuis longtemps… De… la vexation ?
Elle s’en surprit elle-même. Elle se sentait… vraiment vexée d’être accusée comme ça et comparée à une personne qu’elle ne connaissait pas par une enfant d’au moins cinq ans sa cadette ?... Elle cligna des yeux plusieurs fois, perplexe.

Tori sembla la rabrouer d’ailleurs au vu de son visage plus sévère et de l’air boudeur que prit la fillette.

“Ok, ok, pardon, je retire... Désolée, tu te comportes pas comme Sheitan, excuse-moi.” se résigna finalement la petite malade devant l’air mécontent de sa tutrice.

Anya la regarda faire la moue, reconnaissant malgré tout une expression trop poussée pour être vraie, comme le faisaient souvent les jeunes enfants. Elle hocha la tête pour accepter… Ben elle ne savait plus trop quoi maintenant… L’attitude farouche et protectrice de la fillette étonnante pour son âge avait percé quelque chose dans son mur de méfiance et de sauvagerie, elle s’en rendait de plus en plus compte. Mais elle ne parvenait pas à savoir si c’était une bonne ou une mauvaise chose…
Curieuse à présent, elle regarda Tori lui apporter une boisson chaude à l’odeur étrange et la pousser à boire. C’était ça la fameuse mousse aux fruits rouges ? A en juger par la grimace produite par la fillette, elle en doutait…
Anya lui jeta un regard inquiet en la voyant tousser de nouveau. Une toux rauque et appuyée… Même elle pouvait sentir que ça n’était pas bon signe. Au moins la jeune femme semblait prendre vraiment soin d’elle.

Les deux filles continuèrent leurs échanges qu’elle ne comprenait qu’à moitié et Anya en profita pour lancer un regard à sa peluche serrée contre elle. Le renard était vraiment craspouille après ces mois passés dans la nature. A l’instar de la sauvageonne, il avait trainé dans la terre et la boue et avait subi intempéris et autres caprices du temps. Elle se demanda un instant si elle ne devrait pas le laver un peu… Au moins dans un ruisseau.
Elle revint à la réalité lorsque la fillette lui annonça joyeusement qu’ils étaient des pirates, avec preuves à l’appuie qu’il y avait du rhum dans sa tasse et que la sauvageonne était arrivée par la mer. Ca semblait beaucoup l’amuser.

Ses paroles firent se remémorer à Anya son arrivée quelques jours plus tôt.
La barque, le plan de se cacher sur une île.
Le temps devenant menaçant, la tempête déchainant les flots.
La terreur de se retrouver ballottée comme un fétu de paille.
Elle, persuadée que cette fois, elle allait mourir…
Et soudain, ces personnes sorties de nul part venant la tirer des vagues déchaînées.
Ces personnes qui, sans rien demander, avaient risqué leurs vies pour elle… Pour la sauver… La recueillir.

Une boule se forma dans son ventre et cette fois, la faim n’y était pour rien.
Elle s'occupe de toi sans que tu dises jamais merci.
Les paroles de la fillette vibraient dans son esprit, écrasant presque la voix de sa mère.
Soudain prise d’une lubie, Anya reposa doucement ses pieds par terre et avança Teto pour le poser sur la table devant elle. Puis, elle attrapa son sac et fouilla fébrilement dedans. Elle y trouva finalement ce qu’elle cherchait : le vieux carnet tout rapiécé qu’elle avait utilisé pour écrire au début de son isolement, comme pour imiter sa mère. Elle attrapa également le crayon qui n’avait presque plus de mine à force et semblait tout aussi pitoyable. Elle se remit ensuite sur sa chaise et, jetant un regard à Tori, puis à l’enfant, se mit à écrire fébrilement sur une page jaunie et gondolée par l’eau salée.
Après quelques secondes seulement, elle leva le nez du carnet et le posa sur la table, faisant céder au passage la couverture qui ne tenait plus et tomba par terre.
Sur la page, on pouvait vaguement lire écrit en grosses lettres à moitié tracées à cause de l’état du crayon un mot. Un unique mot que la sauvageonne ne parvenait pas à exprimer sans sa voix et dont l’absence la faisait se sentir coupable à présent.

Merci
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2287
Sujet: Re: Les premiers jours...   Jeu 18 Aoû 2022 - 0:43
Qu'est-ce que tu fais ? Tori s'est retournée pour revenir à sa mousse, quand la petite s'en va vers son sac pour en tirer finalement un carnet sur lequel elle annote quelque chose. La japonaise la laisse faire, intriguée évidemment, mais ne veut pas se montrer intrusive pour empêcher la jeune fille de continuer son geste. Ce n'est qu'au bout d'un moment qu'elle peut lire le petit mot laissé en évidence. Merci. Un moment de flottement, la japonaise lui offre un sourire sincère. Ah tu sais écrire ! S'exclame Clara sans en perdre une miette.

Evidemment, ses réactions sont celles d'une enfant de son âge, qui ne mesure pas les difficultés que d'autres peuvent avoir pour plein de choses. Elle est spontanée, c'est encore rafraichissant. Comme si chaque étincelle de vie continuait à se raccrocher, fermement, pour ne jamais la perdre. Moi je sais bien lire, c'est Jeff qui m'a appris ! Le fait qu'elle évoque son père d'adoption comme s'il était encore là a tendance à serrer le ventre de Tori, qui n'intervient pas cependant. Le troqueur lui manque affreusement, pour autant la japonaise tente de ne pas le montre.

Même si l'émotion la gagne à chaque fois, qu'elle est trop fatiguée pour ne pas y penser. Elle se rapproche, et fait signe à Clara quelques mots. Tori propose de t'apprendre à le dire en signe, traduit-elle alors en se tournant vers l'autre fillette du trio. Merci, signe-t-elle pour lui montrer comment faire. De rien, ajoute-t-elle dans la foulée. Là, elle dit "de rien", précise rapidement Clara avec un sourire. T'as vu, c'est vraiment facile, ajoute-t-elle avec le même enthousiasme qu'à chaque fois, avant de soupirer un petit peu.

Elle pince les lèvres, toutes deux croisent leurs regards. Clara lui demande silencieusement si elles vont avoir droit à des mousses finalement, et Tori a un petit rire, cassé par une toux. Elle s'y remet. Il faut le faire plusieurs fois pour vraiment s'y habituer. Tu veux pas nous écrire ton prénom ? Comme ça, on pourra vraiment te parler ? Ajoute-t-elle alors en désignant le carnet sur lequel elle a écrit pour ça. Moi c'est Clara, et Tori, mais tu la connais maintenant ! Ajoute-t-elle pour la précision.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 246
Sujet: Re: Les premiers jours...   Jeu 18 Aoû 2022 - 2:15
Son mot posé sur la table, Anya s’était reculée, reprenant Teto au passage qu’elle ne lâchait jamais vraiment longtemps.
Elle scrutait à présent le visage de Tori et de la fillette, un peu gênée par le premier réel geste de contact qu’elle venait de faire envers quelqu’un depuis bien longtemps.

La jeune femme lui adressa alors un doux sourire qui troubla un peu plus l’enfant sauvage, pendant que la plus jeune s’exclamait qu’elle savait écrire.
Anya resta assise, triturant nerveusement sa peluche. Alors qu’elle redécouvrait le contact avec autrui, elle se sentait… partagée. En vérité… Ce n’était pas si désagréable que ça… Mais la peur continuait de lui serrer les entrailles et, si elle n’avait pas eu si faim, sans doute même qu’elle en aurait eu envie de vomir tant sa tête lui tournait.

Ne fais confiance à personne !

Elle secoua la tête pour tenter de chasser la voix de sa mère de son esprit. Chose impossible bien sûr vu qu’elle l’écoutait depuis des mois, alors elle s’efforça à se concentrer sur les mots de la fillette en face d’elle.
Elle affirma savoir bien lire et avoir appris de la part de Jeff… Encore un nom qu’elle ne connaissait pas, mais du coin de l’oeil elle vit le regard de Tori se couvrir d’un voile de tristesse qui l’intrigua.
La fillette semblait bien entourée… Des personnes pour la guider, la soigner, la protéger… Comme le faisait sa mère. Anya serra nerveusement Teto de ses mains. Ces gens… ne ressemblaient pas du tout à ce qu’elle avait imaginé des autres survivants… La dénommée Tori tout du moins… Elle n’avait rien en commun avec les personnes qui…
Elle déglutit, chassant un nouveau souvenir en secouant la tête.

La jeune femme vient alors s’adresser à la petite malade qui se mit immédiatement à traduire.

“Tori propose de t'apprendre à le dire en signe.”

Malgré ses angoisses, Anya dû admettre être intriguée. Cette langue silencieuse ressemblait à un code secret comme les espions dans les livres qu’elle lisait petite. En plus, elle n’avait même pas besoin de paroles pour s’exprimer, pas de risque de bégayer avec.
Aussi, elle se montra soudain très attentive lorsque la fillette et Tori lui firent démonstration des mots “merci” puis “de rien”.

“T'as vu, c'est vraiment facile.” affirma la plus jeune.

Hésitante, les mouvements tremblants, Anya se décida à lever les mains et tenta de reproduire les gestes. Ses premiers essais furent malhabiles, et sans doute insultants dans l’une des langues du monde. Mais à force d’insister à suivre les directives de la fillette devant elle, elle finit par répéter un signe plutôt correct.

Laissant la petite se plaindre en langue des signes et Tori rire, elle regarda ses mains, reproduisant seule cette fois les gestes simples de “merci” et “de rien”.
Cela lui déclencha un étonnant sentiment de satisfaction. Sans qu’elle s’en rende compte, une partie de son angoisse s’envola à cette simple réussite et elle commença à se détendre un peu, arrêtant même de malmener sa peluche.
La petite revint alors sur elle et lui confirma qu’il lui faudrait refaire les gestes plusieurs fois pour les enregistrer comme réflexes. Puis elle posa la question fatidique : est ce qu’elle pouvait leur donner son prénom, par écrit.

Anya se tendit un peu de nouveau. Non pas que la demande éveille sa méfiance, mais elle la mettait d’un coup face au fait accompli. Devait-elle vraiment donner son nom ?... Sa mère avait toujours tenu à ce qu’elles cachent leur identité, la plongeant dans cette sorte de paranoïa que les événements de sa fuite avaient amplifié.

Ne fais confiance à personne !

De nouveau, la fillette déglutit.
Son nom… Ca paraissait si simple pourtant à donner… La petite le fit d’ailleurs, se présentant sous le nom de “Clara” et confirmant le nom de Tori.
Anya lui lança un regard peu assuré, un peu paniqué même.
Elle regarda également le carnet…

Ne fais confiance à personne !

Elle secoua de nouveau la tête.
Oui, à personne… Mais Clara et Tori ?... Elle ne pouvait pas… être si méchantes que ça… Non ?...
Elle prit une inspiration et finalement approcha sa main tremblante du carnet. Elle l’attrapa de nouveau et lança un regard interrogateur plein de doutes à Clara. Celle-ci sembla l’encourager par son sourire malicieux.
Alors, lentement, essayant de contrôler ses tremblements, Anya leva le crayon et commença à écrire. Rendus imprécis par le stress qui envahissait son esprit à cet instant, ses gestes lui donnèrent tout le mal du monde à écrire correctement. La Anya sauvage grognait dans son esprit, lui criant de ne pas continuer. Mais elle l’ignora du mieux qu’elle pu…
Elle devait quelque chose à ces gens.

Après plusieurs longues secondes à batailler contre ses tremblotements, Anya termina enfin et posa le carnet qu’elle poussa vers Clara. Dessus, très mal écrit à cause des mouvements imprécis, on pouvait lire son nom enfin donné : “Anya”
C’était fait, elle avait donné son nom. Une chose qui pouvait paraître incongrue pour la plupart, mais qui pour elle lui donnait l’impression d’avoir franchi une montagne. Elle se sentait toujours peu confiante de ce geste, mais maintenant que c’était fait, elle ressentait également une forme de soulagement comme si un poids se retirait de ses épaules.

Comme si cet acte avait galvanisé son esprit, elle ouvrit alors la bouche.

“...J… e…e….”

Elle la referma et ferma les yeux, sentant la Anya craintive bloquer ses cordes vocales. C’était peine perdue, elle n’y arrivait pas…
Respirant profondément, elle rattrapa le carnet et écrivit de nouveau dessus. C’était quand même plus facile que de parler…
Elle le tendit enfin à Clara, avec dessus marqué à la hâte la question approximative :
”Comment dit pardon signe ?”

C’était toujours une première étape.
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2287
Sujet: Re: Les premiers jours...   Jeu 18 Aoû 2022 - 13:17
Anya. Voilà qui est en effet plus simple de lui parler. De s'adresser à elle. Tori lui adresse un sourire, et lui montre comment signer son prénom. Ce n'est pas très compliqué, mais ça prend du temps de parfaire les enchainements. Et Anya se montre maladroite, timide et hésitante. Dès qu'elle prendra confiance, ça sera beaucoup facile et moins perfectible. Elle a un soupir, du à la fatigue, alors qu'elle relève les yeux vers le duo. Clara voit le mot sur le papier, et fronce les sourcils. Ah, comme ça, voilà qu'elle signe, des mots d'excuses : Refais-le encore une fois, c'est pas tout à fait ça, ajoute-t-elle d'un air professionnel : Tu as réussi, bravo !

Clara porte un grand sourire à chaque application d'Anya, comme pour l'encourager un peu plus pour ses tentatives. C'est pour le mieux, Tori est fière de cette mentalité aidante, peut-être un peu trop franche parfois. Mais c'est dans sa personnalité, et c'est pour le mieux, surtout après tout ce qu'elle a traversé. Sans Jeff, la petite n'est pas tout à fait la même, se retrouver prendra du temps. Dis Anya, tu as quel âge ? Et c'est quand ton anniversaire ? Questionne Clara avec un air curieux. Tori souffle un rire et signe à l'attention d'Anya : Elle est bavarde, constamment, une vraie locomotive. Eh, je ne suis pas bavarde !

L'exclamation de Clara est farouche, mais elle a un sourire de circonstances, qui augure justement qu'elle se défend d'accusation qui ne sont que des vérités : Mais il faut bien apprendre à la connaitre quand même, surtout qu'elle va vivre avec nous ! C'est en tout cas parti pour, ou comme ça qu'elle l'a compris quand ils en ont parlé. Tu vas rester, hein Anya ? Insiste Clara d'un ton curieux, en fronçant les sourcils de plus belle : Moi je suis là depuis longtemps, on a un poney dehors, tu voudras aller le voir ? Demande-t-elle, malgré son timbre fatigué. Elle ne s'arrange pas, Tori a une ride soucieuse qui barre son front.

Plus tard peut-être. Un soupir échappe à la japonaise, qui vient placer la préparation dans des bols. Cuillère avec, elle tend les deux bols aux deux enfants : Ah c'est enfin prêt ! Souffle Clara avec une pointe de satisfaction dans la voix. Sa tasse finie, elle plonge la cuillère dans la mousse rougie : Tu vas voir, c'est trop bon ! Fait-elle d'un ton complice à Anya, avant de déjà goûter. Et évidemment, le soupir satisfait de l'enfant est un peu surjoué, comme elle en a l'habitude.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 246
Sujet: Re: Les premiers jours...   Ven 19 Aoû 2022 - 0:34
Petit à petit, pas à pas, la petite sauvageonne commençait à baisser sa garde.
La complicité de Clara et Tori, leur bonne humeur malgré leur fatigue évidente… tout ça participait à détendre grandement son esprit et arrivait à passer sa bulle de méfiance naturelle.

Curieuse, la fillette regarda Tori lui épeler son nom en langue des signes. Elle tenta de l’imiter, sans grand succès, peu assurée qu’elle était dans ses gestes et troublée une fois de plus par la prévenance de la jeune femme.
Clara entreprit ensuite de lui enseigner le mot “pardon” qu’elle avait demandé. Timidement, Anya reproduit le geste avec hésitation. Mais son jeune professeur lui fit recommencer jusqu’à ce qu’elle le maîtrise. La petite muette se prêta au jeu et s’appliqua sur ses mouvements, tirant une certaine fierté, elle devait se l’avouer, lorsque Clara la félicita de sa réussite.

Une fois encore, elle regarda ses mains et refit le geste seule, étonnée de tout ce nouveau monde de mots qu’elle découvrait et qui lui paraissait tellement plus accessible que ses paroles tremblotantes.

“Dis Anya, tu as quel âge ? Et c'est quand ton anniversaire ?” demanda alors Clara.

La concernée releva la tête, surprise.
Cette fois, la question ne lui déclencha aucun stress particulier, elle ne s’y attendait juste pas.
Son âge ? C’est vrai que depuis toutes ces années qu’elle n’avait pu voir personne d’autre que sa mère, elle n’avait pas eu l’occasion depuis longtemps de le donner. Jody était la seule à lui souhaiter chaque année. Elle n’hésita pas vraiment cette fois et la réponse tenta même de sortir d'elle-même de sa bouche en réflexe.

“D…d-d-dou….. ouuu….”

Nouvel échec, elle poussa un soupir penaud et, après réflexion, reproduit le dernier geste appris pour signer “pardon”.
De dépit, elle prit le carnet de nouveau et commença à écrire dessus. Elle vit du coin de l’oeil Tori signer pendant ce temps mais ne comprit pas ce qu’elle disait… Jusqu’à la réponse que lui fit Clara, sur le fait qu’elle n’était pas bavarde. Anya se stoppa dans son écriture et lança un regard à l’enfant, ressentant soudain un certain amusement face à sa réaction faussement boudeuse. Elle s’en étonna elle-même, mais pour une fois, accepta cet état de fait, recommençant à griffonner sur son carnet.

“Mais il faut bien apprendre à la connaître quand même, surtout qu'elle va vivre avec nous ! Tu vas rester, hein Anya ?”

Le crayon se figea sur la feuille jaunie…
Anya sembla un instant s’être transformée en statut. Les yeux écarquillés, elle fixait sans la voir la réponse à moitié écrite sur le carnet. Son coeur tambourinait de nouveau dans sa poitrine, battant à ses oreilles.
Rester…
Rester…

Elle sentit une nouvelle boule d’angoisse se ficher dans sa gorge comme un morceau de métal hérissé. Lentement elle releva un regard perturbé vers Clara. Celle ci ne s’en formalisa pas car elle enchaîna sur sa présence ici depuis longtemps et le fait qu’ils avaient un poney.

Sa façon amicale et enjouée de s’adresser à elle déboussola encore plus la fillette sauvage.
Elle entrouvrit la bouche et la referma. Elle aurait voulu lui dire que non, elle ne pouvait pas rester ici, lui expliquer qu’elle devait partir se cacher loin dans la forêt bientôt, qu’elle n’avait pas le droit de s’approcher d’autres survivants… Mais devant l’engouement de sa cadette et son regard malicieux et joyeux, elle ne put s'y résoudre, même si sa voix le lui avait permis…
Elle garda donc un silence insistant, se contentant de rendre un regard inquiet à l’enfant.

Heureusement, Tori vola à son secours en s’adressant à la petite avant de venir poser devant elles deux bols qui dégageait une bonne odeur sucrée.
Alors que Clara laissait éclater sa joie et vante une fois de plus les mérites du repas à sa camarade, Anya tendit le cou et finalement rapprocha doucement sa chaise pour arriver au niveau de la table.
Elle observa la mixture d’un regard mi-méfiant, mi-affamé - davantage dominé par le second sentiment il fallait l’admettre. Elle renifla plusieurs fois la préparation comme un animal suspicieux, sentant la bonne odeur fruitée lui titiller les papilles. Ses yeux remontèrent vers Clara qui entamait déjà sa part, poussant une exclamation de satisfaction un peu exagérée qui la mit en confiance.
Après un rapide regard vers Tori, comme pour être sûre, Anya attrapa finalement la cuillère et porta une part à sa bouche.
Elle se figea un instant…
C’était… Bon.
Non… Délicieux en fait.

Comme si ce premier coup de cuillère avait lancé la machine, la petite sauvageonne s’empara du bol et se mit à engloutir des cuillerées à toute vitesse, s’en mettant partout sur la bouche et les joues. Ses yeux écarquillés s’étaient emplis d’une lueur brillante de satisfaction. Après tant de mois de privation, le dessert lui paraissait être la chose la plus délicieuse qui existe sur cette terre et chaque bouché lui déclenchait un profond sentiment de plaisir et de soulagement mêlés.
Au milieu du bol, elle dû tout de même se stopper pour reprendre son souffle à force d’avoir avalé trop vite. Son regard se perdit un instant dans ses pensées et la contemplation de la mixture qui éveillait soudain en elle des souvenirs enfouis depuis si longtemps qu’elle avait presque l’impression qu’ils appartenaient à quelqu’un d’autre.

M’man ! J’peux r’avoir du crème carmel ? Allez steuplé !...
Rire…


Anya recommença à manger, plus doucement cette fois. Jusqu’à ce qu’elle voit quelque chose de brillant tomber dans son bol, comme une perle, suivi d’une autre. D’un même temps, elle sentit quelque chose rouler sur ses joues et porta avec surprise le dos de sa main à celles-ci pour les découvrir… humides, en plus de la crasse habituelle.
Restant un moment interdite devant sa main mouillée, elle continua malgré tout à dévorer le reste du bol, ignorant les étranges larmes qui venaient couler sur son visage et offrait un spectacle à la fois étrange et un peu pathétique.
Dans son cœur, un chaos d’émotions se déchaînait et à sa tête une bulle de douce joie bataillant avec une profonde boule de tristesse qui nouait ses entrailles…
Revenir en haut Aller en bas  
Tori H. Watanabe
Tori H. Watanabe
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2287
Sujet: Re: Les premiers jours...   Ven 19 Aoû 2022 - 13:26
Douze ? Tente Clara d'une voix hésitante, en scrutant Anya longuement. Tori glisse un regard vers elle, alors que la petite se renfrogne, dépitée de ne pas être suffisamment courageuse pour y arriver toute seule. Elle pince les lèvres, aimerait sans doute lui donner un petit peu de force pour sortir de sa coquille, mais il n'y a néanmoins pas mieux placé qu'elle pour comprendre ce qui est si effrayant dans le monde extérieur. Tori n'est pas brave, tout au contraire. Elle baisse le regard, laissant à Clara l'occasion de prendre le relai.

Tu as douze ans alors ! Mais tu es déjà grande ! S'exclame-t-elle avec beaucoup d'enthousiasme, avant de tousser à nouveau. C'est vers elle que Tori revient, s'approchant, venant passer une main dans son dos pour réchauffer ses côtes et l'aider à passer cette sensation désagréable. Peter aurait probablement fait quelques onguents pour la soulager, mais il n'est pas là, et il lui manque affreusement rien que d'y penser. Moi, j'ai pas encore dix ans mais c'est bientôt, ajoute-t-elle alors avec un sourire qui ne gagne pas ses yeux.

Elle veut tout faire pour les atteindre, de toute évidence. Même si ça n'est pas elle qui fera ce choix. Elles mangent dans tous les cas, et la réaction d'Anya n'est pas forcément celles qu'elles attendent. D'abord happée par l'appétit, puis soudainement à verser des larmes dans sa préparation. Tori fronce les sourcils. Tu trouves pas ça bon, t'aime pas les fruits rouges ? Demande Clara, la bouche pleine en arrêtant de manger un instant. Mais ne te force pas à finir alors, c'est pas grave, moi je terminerais, assure-t-elle.

Tori secoue la tête. Elle aimerait dire à la petite que ça n'est pas ça. Qu'elle comprend. Mais elle garde le silence en se tournant vers Clara, qui attire son attention : Peut-être qu'elle préfère les pommes ! Souligne la jeune fille avec une espèce d'assurance qui la définit trop bien. Tori esquisse un sourire. Puis revient vers Anya en s'agenouillant devant elle : Est-ce que ça va ? Clara prend la peine de traduire, reprenant de son côté son goûter : Tu veux autre chose ? Elle ne sait pas trop ce qu'elle peut lui préparer. Une salade de fruit peut-être.



Us against them
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Les premiers jours...   
Revenir en haut Aller en bas  
- Les premiers jours... -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: