The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Girl, you know how to make a boy cry
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zi Shèng
Zi Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1894
Sujet: Girl, you know how to make a boy cry   Sam 13 Aoû 2022 - 0:10
Le retour à Kitsap aura été plus tôt que prévu. Et Zi regrette de laisser Bonnie derrière elle, au campement. Cette dernière ne quitte plus le laboratoire de toute façon, et ils n'ont pas encore trouvé l'occasion de changer les serrures. Elle espère que ça sera fait suffisamment rapidement pour ne pas avoir à vivre à nouveau en dehors de chez elle, que ce sentiment d'insécurité induit par Zelda et Clayton s'en aille enfin. Elle pince les lèvres, tenant contre elle son carnet de notes remis au propre. Elle en a eu pour deux jours complets pour tout recalquer efficacement.

Et avec tout ça, ça a réveillé son entorse. C'est pour ça qu'elle ne quitte plus l'attèle qu'elle a récupéré au campement. Le pire, c'est qu'elle a dû traduire ses mots, du chinois à l'anglais, s'assurer de l'orthographe, prendre un temps fou sur son sommeil pour ça. Elle a besoin de se poser, l'aboutissement de son présent lui donnera l'occasion de se relâcher un peu. Ces dix jours loin de Kitsap ont été rentabilisé, donc, au moins pour faire le point avec ceux restés au campement. On ne réalise pas qu'ici, on se sent vite couper du monde.

Elle chasse ces pensées en hésitant toujours sur la marche à suivre. Un pas en arrière, elle jette un coup d'œil à sa montre qui lui indique qu'elle a dépassé minuit. C'est à la toile de la tente qu'elle appelle d'une voix incertaine : Locklan ? Sa surprise est sincère quand elle voit Graham en sortir et s'étonner de sa présence. Locklan vient de bouger ! Qu'il s'exclame alors avec un sourire goguenard en la regardant de haut en bas. Je savais pas qu'il avait droit à votre visite, Doc ! Vous vous entendez bien, non ? Elle fronce les sourcils, s'écarte d'un pas : Pouvez-vous me dire où il se trouve ?

Il hausse les épaules, un peu dépité de se faire ignorer de la sorte. Je sais pas, si ça se trouve il est juste aller pisser, répond-t-elle en désignant vaguement une zone d'un signe de la main. C'est en tout cas par-là qu'il l'a vu filer. Soit. Elle le remercie d'un sourire et s'y rend finalement, en espérant le trouver rapidement et de préférence, pas avec le pantalon aux chevilles. Un soupir lui échappe, elle tâtonne un peu, avant de finalement le trouver en bord de mer. Bonsoir, fait-elle, à quelques mètres de lui.

Elle est arrivée trop tard pour le croiser avant. Et en dix jours, ça fait un peu étrange de le revoir. Ce n'est pas déplaisant, même si elle ne sait pas franchement ce qu'elle ressent. Elle essaie simplement de composer avec toutes ces émotions, toutes lui sont confuses. Comme d'être là, le jour de l'anniversaire de son fils. Il est tard, je ne veux pas vous prendre trop de temps, toujours dans un souci de ne pas déranger, elle s'approche pour lui tendre ce qu'elle tient contre elle. Ce carnet parfaitement emballé, fait avec tout le perfectionnisme dont elle est capable. Bon anniversaire, lui fait-elle alors avec un sourire.




who's on first ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5273
Sujet: Re: Girl, you know how to make a boy cry   Lun 22 Aoû 2022 - 10:07
J’étais à Kitsap depuis déjà trois mois. Je n’avais pas vu le temps passer, tellement il y avait de choses à faire dans ce nouvel avant-poste. J’avais consacré mes dernières semaines à remettre en état trois véhicules pour nos alliés ou notre propre camp. Je n’étais pas mécontent du travail accompli jusque là, mais il serait peut-être nécessaire de rentrer après cette mission de récupération à l’hôpital. Elle devait avoir lieu demain. Je ne me sentais pas vraiment préparé, mais comme toujours, je n’avais pas besoin de l’être pour me jeter tête baissée dans le danger.

« Je vais prendre un peu l’air. » C’était tout ce que j’avais déclaré à Graham avant de me lever, laissant l’ancien militaire seul dans notre tente commune. Il ne m’avait pas demandé de comptes, ce qui était plutôt appréciable. La luminosité avait fortement décliné à l’extérieur. Il était certainement temps de dormir, mais chacun gérait à sa façon la veille d’une mission importante. Mes pas m’avaient mené à la plage de Kitsap où les eaux sombres s’échouaient à intervalles réguliers sur un banc de sable. Je m’étais assis là pour regarder l’océan, laissant mes pensées divaguer avec lui.

J’avais fait bon nombre de rencontres à Kitsap, qui m’avait permise de collecter un certain nombre d’informations sur New Eden. Malheureusement, je n’avais pas plus avancé sur ce qui avait pu arriver à Jena et Maelys. Ce que j’avais appris me laissait plutôt craindre le pire, si bien que le sommeil me fuyait de plus en plus. J’aurais bien attaqué mon stock d’alcool pour me forcer à arrêter de réfléchir, mais ce n’était pas prudent la veille du départ. C’était un coup à ce que je ne sois pas assez clean à leurs yeux, et qu’on me le reproche encore. Je n’avais vraiment pas besoin de me remettre Stanley à dos.

Je poussai un profond soupir, avant de me figer en entendant quelqu’un se rapprocher. Je me tranquillisais rapidement, car il ne s’agissait pas de la démarche traînante propre à un rôdeur. « Zi ? » J’étais un peu surpris de la voir, mais pas mécontent pour autant. Elle était rentrée à Fort Ward depuis quelques semaines déjà. Et, la dernière fois que je l’avais vue, j’avais eu l’impression de faire deux pas en avant pour en faire trois en arrière ensuite avec elle. « Je suis content de te voir. Tu m’as manqué. » C’était sincère, même si cette distance imposée avant sans doute été pour le mieux pour nous deux. « Tu ne me déranges pas. » Il allait sans doute falloir que je lui précise à longueur de temps, pour que ça lui rentre enfin dans le crâne.

Je récupérai ce qu’elle me tendit, avec une expression profondément sceptique. « C’est quoi ? » Un anniversaire ? Je regardai brièvement le soleil décliner au lointain. On était le treize août ? Peut-être. Je n’avais que la certitude que nous étions bien au mois d’août, mais ça m’étonnait qu’elle m’offre un livre. Ce n’était pas vraiment mon délire. Je le déballai pour me rendre compte qu’il s’agissait plutôt d’un carnet de notes en vérité. Je fronçai les sourcils, de plus en plus perplexe, alors que je l’ouvris pour le feuilleter. Je m’attendais à tout, sauf à ça. Il y avait des informations denses et concises sur les dirigeants de New Eden, avec leur profil psychologique dressé. « Qu’est-ce que… » Et ça continuait en parlant de leurs avant-postes, de la mentalité du groupe. « C’est le contenu de tes recherches ? On t’a demandé de travailler là-dessus ? » Je l’interrogeai sans réussir à décrocher mes yeux du carnet, tournant les pages une à une, traquant une information bien précise à l’intérieur qui saurait enfin me dire ce qu’il avait pu arriver à ma famille. Je soufflai, réellement bluffé : « Mais où est-ce que t’as réussi à avoir tout ça ? J’ai pas avancé autant en un an … »


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
Zi Shèng
Zi Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1894
Sujet: Re: Girl, you know how to make a boy cry   Lun 22 Aoû 2022 - 14:58
Ah oui ? Voilà qui parvient à l'émouvoir un petit peu. Et à lui faire plaisir. Elle se surprend encore à croire qu'il ne s'agit que de politesse, peut-être viendra un jour où ça ne l'étonnera plus, où elle y croira tout simplement. Elle pince les lèvres, détourne les yeux alors qu'il lui demande ce qui figure dans l'emballage. Je ne sais pas, je dirais un piano, souffle-t-elle doucement avant d'esquisser un sourire taquin. Il ne doit probablement pas comprendre pour l'instant.

Elle a une pointe d'appréhension quand il le déballe, se demandant si le présent lui plaira vraiment. Elle n'est pas du genre à faire dans la superficialité, elle veut lui offrir quelque chose d'important, qui aura une valeur particulière à ses yeux. Ce temps investi lui paraît probablement déplacé, sur l'instant, presque impudique. Elle a un temps de regrets tandis qu'il saisit tout ce qui est noté et qu'il enchaîne avec une question qui lui fait hocher la tête. Pourtant, Locklan ne la regarde pas, elle va devoir parler.

Il y a quelques mois, oui, précise l'asiatique. June Phelbs m'a demandé de dresser le profil d'Adonaï et de tenter de décortiquer le fonctionnement de New Eden, ce qu'elle a entrepris de faire, et qui a occupé une bonne partie de son temps et de son esprit dans des temps troubles pour elle comme aujourd'hui, c'est sans doute une bonne chose de ne pas avoir à penser à son fils, même si ça ne quitte jamais ses pensées. Jamais. Pas une seule fois. La plaie semble béante et douloureuse, les souvenirs heureux trop rares.

J'en ai profité pour continuer à creuser, avec les différents témoignages mais également auprès de personnes qui ont connu New Eden, explique Zi alors en fixant le sol, à la recherche des remarques les plus pragmatiques et pertinentes qu'elle ait. Je crois en savoir assez pour pouvoir répondre à vos questions à ce sujet, peut-être pas sur tous les détails mais en grandes parties, fait elle alors avant de pincer les lèvres. Ses yeux se relèvent vers lui, qui a le nez plongé dans ses notes

Je ne vous donne pas ça seulement pour répondre à vos interrogations au sujet de votre famille, lui fait elle d'un ton néanmoins plus ferme. Ce n'est en soi pas tant un cadeau tant qu'il ne se prête pas au jeu. Elle le sait, elle peut l'intégrer à sa stratégie mais ce n'est possible que s'il l'écoute et se plie aux règles. Et c'est forcément le point le plus difficile. Locklan n'en fait souvent qu'à sa tête. Mon but est que vous puissiez être remis sur les missions concernant New Eden, que vous soyez là si nous parvenons à accomplir tout ce que nous avons en tête, précise la brune.

Ce n'est peut être pas suffisant. Trop abstrait. Trop soumis à des conditions. Elle ne sait pas, elle veut juste accorder une chance à ces pensées de se créer. Je... Je vous ai aussi mis les stratégies envisagées, et les résolutions possibles, ceux ne sont que des projections, lui fait elle en haussant les épaules. Des heures et des heures passées à réfléchir à ces sujets, maladroitement, des idées, des éventualités, et encore : des centaines lui ont échappé : Il en va de même pour... Pour la situation de votre femme et de votre fille, j'ai réussi à obtenir quelques informations par miracles mais elles sont datées... Les termes sont moins précis, je ne les connais pas suffisamment pour envisager toutes les possibilités, ajoute-t-elle très rapidement.




who's on first ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5273
Sujet: Re: Girl, you know how to make a boy cry   Sam 10 Sep 2022 - 23:08
« Vraiment, oui. » Je lui souris un peu. Elle parvenait à s’étonner parfois de choses si anodines, comme si sa présence pouvait ne pas être souhaitable. Si c’était le cas, je ne chercherais pas à passer autant de temps avec elle dès que j’en avais l’occasion, même si j’avais effectivement raté son retour. « Tu viens renforcer l’équipe pour demain ? » Mon sourire s’évanouit un peu, pour une expression légèrement plus soucieuse. Je devrais composer avec mes inquiétudes sur place. « Tu es dans l’équipe de Nathan ? » Si c’était le cas, on ne se croiserait sans doute pas. J’avais mis un point d’honneur à l’éviter, Graham était avisé de nos différents. Avec May dans les parages, je lui avais spécifié de ne pas nous mettre dans la même équipe. J’avais vraiment besoin de ne pas créer de problèmes si j’espérais pouvoir un jour réintégrer l’armée.

Mais Zi avait également fait le déplacement pour me remettre un cadeau en main propre. Je lui offris un regard profondément perplexe quand elle chercha à faire un peu d’humour. J’étais certainement aussi hermétique au sien que l’inverse était vrai. Mais bientôt, le contenu de ce carnet me captiva tellement que j’oubliais rapidement tout ce qui m’entourait. June lui aurait demandé d’enquêter sur la mentalité de New Eden ? « C’est… » Je tournai encore les pages, de façon presque frénétique. Je n’avais plus de mots pour décrire ce que je ressentais, en cet instant précis. J’avais l’impression que mon cœur allait arrêter de battre à chaque fois que j’en apprenais un peu plus sur nos ennemis.

« Quoi ? » Je relevai enfin la tête vers elle, essayant d’intégrer ce qu’elle cherchait à me dire. Je lui désignai le carnet. « Tu… tu as récolté tous ces témoignages auprès de qui ? C’est très complet. Je veux dire… » Je m’embrouillai complètement. Je pris le temps de respirer un coup. « Je ne connais personne de New Eden qui ne va pas simplement te servir leur discours habituel. Tes sources sont sûres ? » Je baissai à nouveau le regard sur le carnet qu’elle venait de me confier. « Ce n’est pas que je te fais pas confiance, Zi. J’ai simplement entendu tellement de choses différentes, que je sais plus vraiment ce que je dois croire. » New Eden avait essayé de me recruter, au tout début. Si je n’avais pas prêté une oreille attentive à la campagne de désinformation des Remnants, je me serais laissé avoir comme bien d’autres. Sauf que je n’étais pas sûr qu’ils disent également toute la vérité. Nourrir la haine envers New Eden les servait également.

Je lui rendis un regard dubitatif quand elle m’assura que toutes ces données ne me serviraient pas uniquement à en apprendre plus sur le devenir de ma famille, mais également à servir de nouveau dans l’armée. Mon regard s’assombrit un peu, moins optimiste qu’elle. « Stanley me trouve ingérable, incapable de suivre les ordres. Je peux pas lui donner complètement tort. » Je poussai un bref soupir. « Je ne suis pas une putain de machine comme eux, c’est certain. Je suis mon instinct. Je serais pas aussi bon dans ce que je faisais si j’arrêtais de le faire. » Alors est-ce que ce serait une bonne chose si je reprenais du service ? La mise à pied datait de sept mois maintenant. « J’ai pas vraiment d’espoir qu’ils me reprennent, mais je te dois d’être ici. Au moins, à Kitsap, je peux me rendre utile. Ca m’évite de finir taré. » A défaut de pouvoir agir concrètement contre New Eden, je pouvais mettre mon temps libre à profit pour glaner des informations auprès des factions de passage. Même si, pour être honnête, j’avais l’impression de dépérir un peu. A leurs yeux, c’était certainement moins pire que quand je me réfugiais dans l’alcool… pas vraiment aux miens. Le sevrage m’avait laissé dans une sorte d’apathie dangereuse.

Quand Zi me tourna les pages du carnet pour m’emmener directement sur les scénarios envisagés pour ma famille, je restais interdit. Je relevai un regard plein d’un espoir fou vers elle. « Quoi ?! Quelqu’un t’a parlé d’elles ? »  


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
Zi Shèng
Zi Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1894
Sujet: Re: Girl, you know how to make a boy cry   Dim 11 Sep 2022 - 0:16
Effectivement, souffle-t-elle en réponse avant de noter qu'il en perd son sourire. Est-ce que ça pose un problème ? Questionne-t-elle. Qu'il s'agisse de sa présence, ou plutôt du fait qu'elle se retrouve avec Nathan. Elle a dument noté justement que Graham l'a placé ailleurs qu'avec Locklan : Vous aurez visiblement avec vous une soignante, je serais là pour soutenir l'autre équipe, précise-t-elle pour compléter le tableau sans vraiment insister d'avantage. Elle aimerait lui promettre qu'elle ne sera pas un poids là-bas, mais elle n'en sait rien et ça serait présumer de ses aptitudes.

L'intérêt pour l'instant est plutôt de lui offrir son cadeau d'anniversaire, qui n'en a pas forcément l'allure. Tout y est étrange, elle le sait bien. Locklan feuillette, s'étonne, la couvre de questions ensuite et elle temporise d'un signe de la main pour l'amener à s'apaiser : Différentes personnes, différentes expériences aussi, The Haven a accueilli des réfugiés d'un avant-poste qui ont subi la situation, d'autres qui ont fui le groupe. Les témoignages me semblent globalement fiables, surtout quand on les confronte les uns aux autres, explique-t-elle d'une voix posée en résumant globalement ce qu'elle sait et comment elle l'a su.

Elle prend le temps de la réflexion : Certains manquent peut-être d'exactitude mais je leur accorde néanmoins une bonne part de crédibilité sur laquelle m'appuyer, de fait, elle les pense relativement fiable, pas autant que si elle devait aller analyser elle-même sur place, mais suffisamment en tout cas pour avoir un paysage brossé convenablement. Il y a un adage chez moi qui dit la vérité est le point d'équilibre de deux contradictions, je trouve que nous nous trouvons dans cette configuration, ajoute-t-elle alors. Ce n'est qu'un point de vue personnel, il en fait ce qu'il veut.

Mais en l'écoutant, elle comprend aussi que son idée de pouvoir le remettre sur le devant de la guerre lui semble compromis. Si... Si vous le souhaitez, nous pouvons trouver des solutions, propose-t-elle simplement en détournant le regard. Il faudra en revanche me faire confiance et m'écouter, ça sera la seule condition, précise-t-elle d'un ton plus bas. Elle n'est pas persuadée qu'il parviendra à l'écouter comme il le faudrait, mais sans poser la question, la réponse est toujours non. Et elle le sent s'agiter. Elle hoche la tête en réponse.

Oui, Preston, donc. Un homme à qui j'ai parlé. Il les a connus brièvement. L'information date d'il y a plusieurs mois déjà, alors la situation a pu évidemment évoluer, elle ne veut pas lui donner de faux espoirs, mais ça reste plus pour lui que ce qu'il s'imagine depuis le temps. Jena s'est mariée à un médecin, ça lui confère sécurité et un train de vie honorable là-bas, surtout dans un système de caste comme New Eden, ce témoin m'a expliqué que Maelys parle tout le temps de vous, elle est persuadée que vous êtes vivant, raconte-t-elle. Les choses changent, et se précipitent un peu. J'entrevois une chance de pouvoir, éventuellement, faire sortir au moins votre fille de là, souffle-t-elle en détournant les yeux à nouveau. Elle se sent craintive, à l'idée d'aborder la question ainsi, et de le rendre impatient à cette éventualité.




who's on first ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Locklan Reid
Locklan Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5273
Sujet: Re: Girl, you know how to make a boy cry   Sam 24 Sep 2022 - 18:50
« On ne sera pas ensemble, alors. » Est-ce que ça me posait un problème ? Je fronçai les sourcils, sans bien savoir comment répondre à la question ouverte de Zi. Je me penchai finalement vers elle, avec un léger sourire, optant pour l’honnêteté. « Aucune idée. Tu penses que c’est quoi le pire ? Qu’il t’arrive malheur alors que je ne suis pas là ? Ou alors que ça se produise juste sous mes yeux ? » Dans un cas comme dans l’autre, je risquais de m’inquiéter pour elle. Mais ça ne changeait pas de d’habitude, non ? « Promets-moi juste de ne pas trop en faire et de penser à ta sécurité, et pas seulement à celles des autres. » Je la connaissais assez maintenant pour savoir qu’elle avait la fâcheuse tendance à se mettre en danger pour venir en aide aux autres, et c’était loin de me tranquilliser l’esprit.

Cette journée était étrange, par bien des aspects. Nous étions la veille du départ pour une mission importante. Zi me rappelait subitement que c’était probablement le jour de mon anniversaire… et son cadeau était des plus singuliers. Un piano aurait été moins déroutant en vérité. J’en feuilletais les pages de manière presque frénétique, à la recherche d’informations bien précises qui pourraient m’orienter sur le devenir de ma famille. Zi avait bien œuvré. C’était un travail de longue haleine. Elle avait croisé plusieurs sources d’information pour se rapprocher au maximum de la vérité. « The Haven… » Je n’avais pas fouillé de ce côté-là. J’aurais sans doute dû. Je m’étais attendu à ce que des réfugiés se planquent plutôt parmi de plus petites factions qui étaient plus mobiles et passaient plus facilement inaperçues.

Elle n’aurait pas pu m’offrir quelque chose de plus précieux que ce recueil de témoignages. Je cherchais à obtenir des informations pareilles depuis des années. Je marquai un temps d’arrêt entre deux pages, parce que c’était beaucoup à assimiler d’un coup. Je relevai la tête vers elle, un peu troublé. « Des solutions ? Comme quoi ? » Lui faire confiance ? L’écouter ? J’avais du mal à comprendre ce qu’elle cherchait à me dire, mais je laissais ces questions de côté quand elle me parla subitement de Jena et Maelys.

Je lâchai dans un souffle surpris : « Qui t’a dit ça ? » Une personne les avaient croisées avant de faire défection ? Avoir des nouvelles d’elles, même datant de plusieurs mois, était complètement inespéré. Je restais pendu à ses lèvres, alors que Zi me narrait une histoire qui n’était plus vraiment la mienne. Jena s’était remariée… Je baissai le regard sur mon alliance, sans bien savoir quoi en penser. Elle avait refaite sa vie avec un médecin ? « Jena est intelligente. Elle sait louvoyer quand il le faut. Elle le faisait déjà chez les Hells Angels… » Elle s’était trouvée un autre protecteur pour veiller sur elle, certainement persuadée que j’étais mort. Mon cœur se serra à cette pensée. Ce fut encore pire quand Zi me confia que ma fille ne parvenait pas aussi bien à faire son deuil. Je soufflai, sous le choc : « Elle m’attend. » Maelys n’avait pas perdu espoir de me retrouver.

Les yeux écarquillés, sous le choc de ces révélations, les larmes affluèrent à mon regard sans même que je ne m’en rende compte. Je refermai le carnet pour ne pas en gâcher l’encre, me passant ensuite deux mains sur le visage. « Putain… » Je ne savais plus si je devais rire ou pleurer. La joie se disputait à l’inquiétude. Le soulagement à la peine. La rancœur à l’espoir. J’étais resté si longtemps dans l’incertitude les concernant qu’apprendre enfin ce qui leur était arrivé me donnait le tournis. Ce flot d’émotions si longtemps contenus menaçait de faire céder toutes les digues. Je me sentais bien et mal à la fois, au plus profond de mon être. J’en venais à regretter cette rage salvatrice qui avait tenu mes pensées sous verrou tout ce temps, parce que j’avais subitement un mal fou à juste respirer.


"It's holding me, morphing me, And forcing me to strive
To be endlessly cold within, And dreaming I'm alive
And I'm not breaking down I'm breaking out

Last chance to lose control"
Revenir en haut Aller en bas  
Zi Shèng
Zi Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1894
Sujet: Re: Girl, you know how to make a boy cry   Sam 24 Sep 2022 - 22:18
Je dois vous répondre tout de suite où j'ai le temps de la réflexion ? Demande-t-elle à la colle qu'il vient de lui poser. Elle fronce les sourcils, tout ça mérite qu'elle y songe sérieusement. Même si fondamentalement, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. Elle lui offre un sourire en retour : Je ferais au mieux. Faites-en de même, d'accord ? Lui souffle-t-elle comme une faveur. Sans promesse, parce que les promesses n'engagent que ceux qui y croient, et que sa parole a bien plus de valeur. Il se passe quelque chose avec Nathan ? Lui demande-t-elle finalement en l'interrogeant du regard.

Elle ne se formalise pas du reste, se contente de suivre avec attention ses réactions en espérant que ça ne soit pas trop indigeste pour lui. Il pose par ailleurs des questions, sans avoir l'imagination - pour l'instant - sur les solutions qu'elle peut lui proposer. Les stratégies posées sont pragmatiques, mais il y a une part de "politique" dans la manière dont c'est fait. Si je vous dis que vous devez vous rabibocher avec une personne, et que je vous trouve la solution pour que vos relations s'améliorent, il faudrait prendre sur vous à ce moment-là, explique-t-elle sans savoir si elle est claire. Probablement pas.

Je sais que ça n'est pas dans votre... mentalité. Mais si nous nous mettons d'accord sur le fait que la fin justifie les moyens, il faudra probablement en passer par-là, par le fait de manipuler, jouer de ses charmes, auprès des responsables, pour montrer qu'il en veut et qu'il ne se laissera plus dominer par ses émotions. L'impulsivité dont il peut faire preuve le dessert dans un monde de loi avec un cadre strict. Et ça nécessitera probablement de trouver une autre solution pour lui permettre d'évacuer sa frustration. Elle ne sait pas encore laquelle. La première étape est de retrouver les bonnes grâces de Stanley Maverick. En réussissant cette mission demain, ça serait un bon début, ajoute-t-elle alors.

Les émotions chez Locklan se mélangent, il peine sans doute à en faire le tri : Vous ne le connaissez pas : il s'appelle Preston, explique-t-elle. Avec tout ça, c'est un bouleversement pour lui, à cet instant. Elle se doute que ça ne doit pas être facile d'encaisser tout ça : Je suis désolée, j'aimerais avoir des nouvelles plus récentes à vous offrir, mais elle a fait comme elle a pu. Avec ce qu'elle avait. C'est encourageant, pour l'instant, même si d'autres informations pourront se superposer à la situation. Elle le fixe, toujours, dans l'attente d'une réaction et...

Voit dans son mouvement que c'est plus compliqué encore qu'elle le pensait. L'injure passe, les larmes montent, il ne sait plus comment composer avec tout ça, et affiche une part de lui qu'elle ne connait pas. L'émotion à son état le plus brut, l'asiatique s'approche d'un pas, inquiète pour lui : Locklan, l'appelle-t-elle doucement en attrapant sa main. Autant pour la tenir que pour laisser son index et son majeur se poser dans le creux de son poignet et estimer le débit de son cœur. Rapide, évidemment. Elle ne dirait pas que c'est de la panique, même si ça peut y ressembler.

Elle scrute autour d'elle et avise d'un muret plus loin avant de l'y conduire et de le pousser à s'y installer. Pour l'instant, il doit se poser et essayer d'évacuer tous ces sentiments. Elle n'imagine même pas à quel point ça doit être éprouvant. Tout va bien, respirez profondément, l'invite-t-elle d'une voix douce, en essayant de lui montrer comment caler son souffle paisiblement. Elle ne conserve sa main que pour l'englober des siennes et venir, lentement et avec précaution, appuyer à quelques points de pression. Un long moment passe entre eux, dans un silence déférent et attentif. Tout bas, elle lui murmure : Prenez votre temps, je ne bouge pas d'ici, assure-t-elle.




who's on first ?
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Girl, you know how to make a boy cry   
Revenir en haut Aller en bas  
- Girl, you know how to make a boy cry -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: