The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-45%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux dont induction
29.49 € 53.27 €
Voir le deal

Slut like you
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 667
Sujet: Re: Slut like you   Mar 22 Nov 2022 - 8:52




- Donc tu parles tout le temps de lui.. parce que c'est un bon coup ? Je me demande si c'est pas pire que de vénérer son chef de groupe pour ses décisions ou.. son aura. Ok, elle sait bien jouer à la petite merdeuse elle aussi. Je me demande quel âge elle a. Elle n'a pas l'air bien plus âgée que moi, mais les apparences sont trompeuses, j'en sais quelque chose.

Je laisse échapper un rire quand elle assume ouvertement son rapport au sexe, sans moquerie, mais amusé du cru de ses mots. Décidément on se ressemble plus que je l'imaginais. Se foutant du regard des autres, s'accepter comme elle est, avec ses particularités, si je peux dire ça comme ça. Elle me guide vers la fameuse terrasse pendant que je lui répond. T'as pas vraiment tort, les plaisirs sont rares aujourd'hui. Y'a quelques années j'aurais dit la même chose, j'avais aucun souci à baiser à l'arrière d'une boîte. Maintenant ce qui a changé, c'est que c'est prendre le risque de se faire buter par un rôdeur ou un connard quelconque. Elle en profite pour me rassurer. Non, Cesare ne viendra pas me faire la tête au carré, ou du moins il sera assez crevé pour que je puisse me barrer en courant avant qu'il ne s'y essaie. Je serais bien dans la merde de devoir m'expliquer auprès de Connor, mine de rien. Alex me défendrait bec et ongles, quitte à faire de la mauvaise foi, heureusement. Je te... fais confiance. Sur ce point en tout cas. Je me sens obligé de préciser, faut pas déconner non plus. Je lui confierais pas ma vie sauf en n'ayant pas le choix.

Je lâche un nouveau rire à sa question, qui semble là plus pour m'emmerder que pour me demander sérieusement si je suis gêné de parler de cul. Nan, je suis le dernier que tu pourras choquer avec ça. Mais en général les gens préfèrent faire hypocritement connaissance avant d'aborder les sujets croustillants. Verre d'eau récupéré, je mets pas longtemps à en prendre une gorgée, bienvenue vu la chaleur ambiante. J'avais personne de fixe à Seattle. Ni avant ni après l'invasion. Je suis pas du genre à m'attacher. Du moins, avant. Du coup si, je tirais mon coup mais j'avais pas "quelqu'un", comme tu dis. J'aurais pas supporté. D'ailleurs je sais pas comment je supporte maintenant, tiens.

Je plante mon coude sur la table, menton dans la paume pour l'écouter raconter à son tour son histoire, intéressé mine de rien. J'aime bien les histoires. Et aussi con suis-je, je m'intéresse un minimum à ceux qui m'entourent. La fidélité c'est la faiblesse de tous les couples.. Que je commente machinalement dans un hochement, allant en son sens. A nouveau un sourire amusé s'étale sur mes lèvres à ses mots. Du coup, vous vous faites pas trop chier ? Je veux dire. De devoir rester "fidèles", même en sachant que c'est qu'une question de circonstances.

- C'est pas que je suis mal à l'aise j'te dis.. Juste que ça me troue l'cul de parler de ce petit con, là. Je grogne dans mon absence de barbe, en terminant mon verre cul sec, pour la peine. Je me suis.. pris la tête avec mon pseudo-mec. Ce petit connard s'est mis en danger en me laissant un petit post-it de type "je reviens, t'inquiète.". Genre.. il est vraiment parti se foutre dans la merde en me laissant comme une merde quoi. Je m'enfonce dans mon siège, visage de nouveau fermé, bitch face.

- Dis-moi que Cesare te ferait pas un coup comme ça. Sinon j'te jure, je sais pas s'il te mérite.


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Guinevere Weaver
Guinevere Weaver
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 839
Sujet: Re: Slut like you   Ven 2 Déc 2022 - 3:06
« Oh lâche-moi la grappe, c’est mon gars et c’est un bon coup. Je saoule les gens à son sujet si j’veux. » Qu’elle s’agace, avant de lui sourire. Ouais, c’est vrai que Derek était un petit con quand il voulait. Mais en vérité, ils étaient un peu faits du même bois tous les deux alors. « T’en ferais autant à ma place, pas vrai ? » C’était bien le genre de remarque qui le prouvait. A une époque, sûr que ces deux-là auraient été un duo capable de répandre l’enfer sur terre. Heureusement pour le reste des survivants de cette planète : ils ne faisaient pas partie de la même faction.

Quand il lui raconte ses anciennes frasques, elle ne peut qu’acquiescer. « Oulà, ouais ça c’est devenu un brin dangereux quand même … Même si… Ok, j’vais dire que c’est déjà fait. En fait. Mais j’vais garder ça pour une autre fois » Ouais parce que oui, l’exploit était assez fun à se remémorer. Mais le contexte était strictement personnel. Ce n’était pas un exploit, c’était juste… arrivé. Après un putain de règlement de compte alors qu’elle essayait de se barrer des Exilés, à l’époque.

« Oh, on pourrait… Mais tu n’es pas plus hypocrite que moi à c’sujet-là. » Répond-elle, au sujet des conversations banales des gens ordinaires. Ils n’étaient pas des personnes ordinaires, n’est-ce pas ? Non, ils étaient beaucoup plus pimentés que ça. Derek lui plaisait bien, en tous cas. « C’est vrai qu’avec la prise du No Man’s Land, le terrain d’chasse est plutôt réduit. » Qu’elle ajoute, presque songeuse. « C’était plus simple avant que New Eden ne viennent nous emmerder avec leurs promesses au bout d’leur canon. » Putain de casse-couilles d’ailleurs. Mais installés aussi loin, elle se sentait presqu’à l’abri - d’eux du moins. « Pourtant, j’suis sûre qu’il y aurait eu moyen d’se faire un d’ces bigots, tu n’penses pas ? » Qu’il ne vienne pas dire qu’il n’y a jamais pensé, elle ne le croirait pas ! Plus maintenant du moins.

Quant au couple au sens traditionnel du terme : « Disons que la fidélité au sens strict est un peu hypocrite. » Qu’elle commence, se sentant d’humeur un peu philosophe. « Mais j’crois que je le suis à Cesare, et inversement. Mais à notre manière en fait… Ça a toujours été nous d’abord, tu comprends ? Donc non, on s’fait pas chier. Et puis ces mois d’galère… Ca rapproche beaucoup en réalité. » Parce qu’ils avaient beau s’envoyer en l’air avec toutes les personnes consentantes qui passaient, ils se retrouvaient toujours. Il n’y avait jamais qu’eux deux qui comptaient. Eux contre le reste du monde.

Elle prend un ton un peu plus sérieux, en regardant tout ce qu’ils avaient construit ici, à Crescent. « On en a bien chié avant d’s’installer ici. J’ai une grande gueule, mais Crescent… J’crois qu’on peut dire que c’est notre récompense après tout c’qu’on a sacrifié et perdu en quittant Seattle. » C’est qu’on en pleurerait presque, pas vrai ? En tous cas, Guinevere était reconnaissante.

Par contre, l’histoire que Derek lui raconte la laisse un peu perplexe. « C’n’était pas un plan foireux d’rupture ça ? » Non parce qu’elle n’était pas sûre d’avoir tout compris finalement. « Non, ça… ça risque pas d’se produire. Enfin… Cesare a toujours l’art d’se mettre dans la merde mais… Il revient toujours. » Ca c’était bien vrai. « Puis il sait la traque qui l’attend s’il ne revient pas. » Qu’elle ajoute, avec un clin d’oeil attendu. « Donc chez toi, t’as personne avec qui tu s’rais… sur la même longueur d’onde ? » Qu’elle demande, innocemment. « En tous cas, ton pseudo-mec n’sait vraiment pas apprécier ce qu’il a.. ou avait. »
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 667
Sujet: Re: Slut like you   Mar 27 Déc 2022 - 15:02



Je la regarde râler, œillade en coin avant de rire. Elle marque un point, je dois admettre. Evidemment que je ferais pareil à ta place. Mais t'as quand même l'air de parler d'un gourou d'secte ! Je souris plus grand encore, parce que même en étant sympa, je reste un petit con qui se fout de la gueule des autres. C'est dans mes gènes. Mais je dois avouer qu'elle est forte aussi dans ce domaine, l'emmerdement d'autrui.

A mon tour je hoche quand elle me raconte ses récents exploits, un rictus au coin des lèvres. Bien joué. Je vais pas jouer les innocents, j'ai déjà profité une ou deux fois que les rues soient nettoyées autour du No Man's Land, du moins à l'époque. Mais pas plus, j'aime bien l'adrénaline mais pas me foutre en danger pour rien. Je reste pensif quelques secondes avant d'ajouter : C'était un sacré bon coup d'ailleurs.

J'apprécie qu'elle me compare à elle, en terme d'hypocrisie. Ou plutôt, de non-hypocrisie. Je le lui fais savoir d'un sourire de remerciement. Ça fait un moment que j'ai pas pu discuter avec quelqu'un sans en passer par les politesses emmerdantes.. Même au sein de la faction, tout le monde n'est pas aussi... cash. J'ai une pensée pour Kaz. Avec lui on s'embarrassait pas de ça. On s'embarrassait même pas de grand chose avant de se sauter dessus, en fait. Mais il est plus là.. J'en reviens à la discussion pour acquiescer quand elle évoque New Eden. Les grands méchants loups du monde modernes. Même plus besoin de croque-mitaine avec des connards comme ça. Tu m'étonnes.. Ça a foutu un bordel monstre quand ils ont tout foutu en l'air. J'ai perdu de vue pas mal de monde. J'éclate de rire en remontant un genou devant moi, menton posé dessus. Ce serait un putain de challenge. J'veux dire.. Les nanas ont l'air lobotomisées, et je te parle même pas d'essayer de me faire un mec. Un coup d'œil malicieux quand je surenchéris : Ça me botterait presque d'essayer, juste pour le défi. Même si me retrouver crucifié par un coup d'un soir, ça me botte très moyennement.

Joue sur le genou, je reste tourné vers elle à l'écouter, laissant passer un silence de réflexion. J'vois ce que tu veux dire. Priorité l'un à l'autre, et j'suppose qu'il y a une fidélité, genre, sentimentale, p't-être ? C'est beau comme relation. Je roule des yeux. Mais va pas croire que j'suis sentimental, ok ?! Et je lâche un soupir, gonflant les joues comme un gosse. La vie d'ma mère, si y'avait pas ce p'tit con j'me faisais un coup à trois avec vous deux. 'fin.. Quand Cesare aurait abandonné l'idée de  me buter, quoi.

- C'est vrai que c'est cool ici, mais j'aime bien notre vie de nomade. Ok c'est.. spartiate. Mais j'ai la bougeotte, je déteste rester au même endroit trop longtemps. Mais j'avoue, j'apprécie de squatter votre coin de paradis. Une main passée dans mes mèches, je reprends sans trop savoir pourquoi. J'étais SDF, dans le monde d'avant, ça doit venir de là. On reste jamais au même endroit plus d'une ou deux semaines, avec de la chance.

Je lui fais les gros yeux quand elle me parle de plan foireux de rupture, et secoue la tête dans un râle mi-vexé mi-agacé. Mais en même temps pas trop non plus. C'est plus lui qui m'énerve, pas elle. Nan, il est du genre à te dire merde les yeux dans les yeux, crois-moi. Je me mords la lèvre avant de rire pour moi-même. Il m'a dit merde un sacré nombre de fois, d'ailleurs.
Dans un soupir j'essaye de m'expliquer. Il est du genre.. Dans sa bulle. Il réfléchit pas comme tout le monde. Il avait peur que je me foute en danger. Mais il a pas pensé une seconde que j'allais lui en vouloir de faire ça. Il le comprend même pas, cet abruti. Haussement d'épaules avec un sourire contrit. J'ai préféré faire la gueule que le traquer, question de priorité quoi.
Elle me pose une drôle de question et je la regarde un moment avant de secouer la tête. Je suis sur la même longueur d'ondes que pas mal de monde mais.. pas de cette manière. J'y peux rien, c'est lui. J'ai pas décidé.
En fait si, au début j'ai décidé.. Je le prenais comme un challenge, de séduire ce petit autiste de service. Mais pas de bol, c'est devenu plus complexe au fil du temps. Et j'ai fini par m'attacher. Connor dit que j'suis amoureux..


-« En tous cas, ton pseudo-mec n’sait vraiment pas apprécier ce qu’il a.. ou avait. »
- Mouais, tu crois ? Tu étais prête à me déglinguer la gueule y'a pas vingt minutes, pourtant.


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Guinevere Weaver
Guinevere Weaver
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 839
Sujet: Re: Slut like you   Sam 7 Jan 2023 - 5:07
Elle a un rictus complice. « Clair que je n’m’y s’rai pas risqué à mon premier passage à Seattle » Commente-t-elle, à propos du nettoyage des rues de Seattle. Cela faisait quoi ? Trois, quatre ans ? Elle avait un peu perdu la notion du temps. Mais son premier séjour ne lui avait laissé aucun bon souvenir : les rôdeurs, les vivants, … il n’y avait rien à en tirer à l’époque. Il n’y avait aucune vraie structure, aucune organisation en devenir.

« J’crois qu’il n’y a pas grand-monde que ton honnêteté choquerait chez nous… En tous cas, moi ça n’me choque pas. Comme dit, les faux-semblants ça emmerde plus qu’autre chose. » Parce que pour le coup, ils avaient ça en commun. Son verre d’eau se vide rapidement entre ses mains, elle les sert de nouveau. Faut dire que ça tape encore à cette heure.

Elle a un haussement de sourcils au chaos occasionné par New Eden : « Notre refuge a carrément sauté… J’ai perdu ma meilleure amie dans l’attaque. » Carlotta. Laissée sur place. Ils n’avaient même pas pris l’temps de la trépannée. Mais empalée comme elle était, elle ne risquait pas de bouger beaucoup. « Après, on a pris l’large littéralement. Et ça été bien galère avant d’arriver ici. On a perdu des gens bien… Même si on en a gagné en retour » Elle pensait à Sacha - sa mort avait détruit beaucoup de monde ici, dont Cesare. Mais ils avaient rencontrés Echo, Kaitlyn et Yann en chemin alors, tout n’était pas si mal. Enfin, ce n’était pas pareil - et Carlotta lui manquait tous les jours.

« Parce que t’as rencontré l’une de leur meuf ? J’pensais qu’elles n’sortaient pas. » Qu’elle s’étonne, réellement surprise. En vérité, sommée de prendre ses distances à cause de son franc parlé justement, Guinevere n’avait pas beaucoup approché les New Eden. Suffisamment en tous cas pour que sa tête ne soit pas mise à prix comme celle des autres. « En tous cas, y’en a qui n’se sont pas gênés pour passer au motel alors bon… leur sacro-sainte religion, n’est-ce pas… Que d’la gueule. » Et ça, ce n’était pas Lex qui les contredirait.

Elle rit. « On n’est pas sentimental ! Mais ouais ça tient, j’parlerai pas d’romantisme parce qu’on n’fait pas vraiment là-dedans mais… Ca tient, et il me revient toujours alors… » Dit-elle, avec un orgueil qu’elle ne cherchait même pas à dissimuler. Quant à ce plan à trois qu’il évoquait, elle rigole de nouveau. « J’t’ai déjà dit que ce n’serait pas compliqué d’s’organiser avec Cesare. T’as qu’à d’mander ! » Et elle était on ne peut plus sérieuse.

Elle jette un regard alentour sur le décor digne d’une carte postale. Puis elle soupire : « Ouais, un p’tit coin d’paradis. On verra en hiver c’que ça en dit mais… Temps qu’il y a la mer, ça me convient. C’est mon élément, bien plus que tout l’reste ! » Il y avait un accent bien plus sincère dans sa voix quand elle évoquait la mer.« J’étais une autre sorte d’SDF : j’ai vécu en mer, quasiment toute mon enfance et adolescence, après j’suis rentrée dans l’milieu des compétitions ; la terre ferme c’était pour voir mon père, rafler des trophées et m’envoyer du monde. Mais j’n’avais pas de maison à moi, ça n’m’intéressait pas. » Le mal de terre, c’était terrible. Elle en avait souffert au début de sa survie. Elle n’était pas prête de partir d’ici et de laisser tomber Crescent, ses vagues d’eau salées et ses bateaux.

Elle écoute Derek avec attention, essayant de comprendre la drôle d’histoire d’amour du jeune homme. « Du coup là, c’est fini ? Tu l’vois encore ou plus du tout ? » Ce semblait effectivement compliqué. (...)C’est lui. J’ai pas décidé. « Ouais, j’vois très bien c’que tu veux dire… » Dit-elle, pensive. C’était exactement ça qu’elle ressentait avec Cesare, sans se l’avouer évidemment. « Disons qu’t’y es accro, et alors ? On s’en fout ! »

Décidément, il avait le mot pour la faire rire, Guinevere s’esclaffe encore : « Ouais alors, c’est à peu près comme ça que mes plus longues amitiés ont commencé, demande à Lex, la première fois qu’on s’est vues c’était à la cage… » Dit-elle, à nouveau très fière d’elle. Elle lui offre un clin d'œil complice. « Je l’ai rétamée. »
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 667
Sujet: Re: Slut like you   Lun 9 Jan 2023 - 4:37
- J'ai pas eu l'occasion de parler à grand monde chez toi.. Puis Cesare a pas eu l'air d'aimer que je sois un brin trop honnête. ... ok, ok j'arrête ! Je reconnais que j'ai été.. moi. Un connard égocentrique. Difficile de lutter constamment contre les vieilles habitudes.. Littéralement. Je me suis toujours démerdé seul, alors bosser pour les autres sans avoir l'impression d'une contre-partie palpable, ça me casse les couilles. Surtout qu'on fait ça souvent en ce moment, ça me plait pas. Mais bon, en général je me plie aux bonne volontés de nos chefs. Sauf quand on me regarde d'un peu trop de travers. Si ! il m'a regardé de travers. J'en démordrai pas.

- Putain vous avez morflé avec les New Eden.. On a eu de la chance, en étant nomade on est plutôt passés entre les gouttes jusque là.. ça empêche pas de lutter contre eux mais.. Ouais, on a de la chance. Je dodeline du chef. Je suis pas du genre sentimental, et les pertes d'inconnus ne me font ni chaud ni froid. Malgré tout j'acquiesce à ses explications avant de lâcher un "Désolé pour vous.. ça a dû être violent à vivre."
Je hausse les épaules ensuite. J'en ai croisé une ou deux avant qu'ils fassent péter le NML. Quand je dis croisé c'est littéral, je leur ai pas parlé, mais suffisait de voir leur attitude. Limite elles me faisaient de la peine. Puis j'en sais un peu plus parce que.. connais ton ennemi, quoi. Elles sont totalement soumises aux hommes, un bon gros retour en arrière pour les droits des femmes, crois-moi. Je lève un sourcil dans la foulée, avant de lâcher un rire malgré moi. Sans déconner, ils venaient au Motel ? Putain je sais pas si ça me fait rire ou si ça me dégoûte encore plus de leur connerie. Sans rapport avec le Motel hein. J'y suis allé suffisamment pour respecter les filles.

Ça dérive sur du plus personnel, et son rire m'arrache un sourire amusé. Sentimental était pas le bon mot mais.. j'me comprends. Et j'te comprends, donc. Je roule des yeux en râlant. Rha mais arrête de me proposer ça, toi ! ... Je sais même pas pourquoi je te dis non... J'suis débile bordel.

- Tu vas t'foutre de moi : je sais pas nager. Y'a pas la mer à Seattle. Et comme j'y ai passé ma vie.. Une SDF des mers, ça me plait bien comme idée. On a pas vécu les mêmes choses mais d'un sens.. on a des points communs. Peut-être même plus que ce que j'aurais pu penser. Je crois que je l'aime bien finalement.   J'en sais rien si c'est fini. Bien obligé de le voir tous les jours sur le camps mais on se parle pas. On se regarde même pas en fait. Je sais qu'on dirait deux ados qui boudent mais je m'en bats la race.

- Oh wow.. Donc on pourrait finir par être potes. Je souris un brin, en coin pour me donner contenance. Ça me dérangerait pas.

- Bon, allez..
Je tortille une moue, termine mon verre et me lève pour partir sur ces entrefaits.
Après quelques pas je finis par me retourner.

- Ça changera quelque chose si on baise ensemble ?
La chair est faible, trop faible.


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Slut like you   
Revenir en haut Aller en bas  
- Slut like you -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: