The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike Jordan Air 200E
67.47 € 134.99 €
Voir le deal

Why it’s so heavy to feel nothing ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1975
Sujet: Re: Why it’s so heavy to feel nothing ?    Jeu 25 Aoû 2022 - 14:33
« J’ai toujours fait les choses sans demander dans mon travail. Si je voulais quelque chose, je calculais le temps et l’énergie qu’il me fallait et j’agissais en fonction. » Il a un temps, pensif. « Et ça ne me réussit pas dans la vie privée de demander des choses. » Ca impliquait de s’investir, de souffrir d’un refus éventuel. Et il déteste ça. Ca n’a pas changé. Un sourire sans joie avant qu’il n’agite la main. « C’est important ? » Dire qu’il n’y a pas envie d’en parler est un euphémisme. Et il peut toujours essayer d’échapper à cette discussion, d’une façon ou d’une autre.

Il a même l’impression que ça fonctionne à la voir s’emballer de la sorte quand ils parlent musique. « Bien sûr que si. Je peux même rajouter encore d’autres morceaux tu sais. » Et il aime ça. Voir cet air effronté sur son visage, discuter d’un sujet aussi léger. Il tousse un rire quand elle reprend, son propre regard se faisant pétillant. « J’ai peut-être envie d’être beaucoup trop impressionné. » Et il commence déjà à imaginer comment trouver de quoi la voir jouer. Au final, il se dit que ça lui va bien la batterie. Ca colle avec ce qu’il découvre de sa personnalité. « Tu en as fait longtemps ? »

Et il grimace quand elle confirme que son manque de culte cinématographique n’est pas une surprise. « J’essaie de combler mes lacunes. Quand j’ai du temps. » Il ne sait même pas pourquoi il lui raconte ça et finit par froncer les sourcils avant de toussoter. « Désolé, ce n’était pas très… intéressant. » Sa main qui glisse sur sa peau lui arrache un frisson et il a tout de même un peu plus de mal qu’escompté à quitter ce souvenir. Ce n’est pas souvent qu’il pense à son père. Et encore moins qu’il en parle.

Une de ses mains se perd dans ses cheveux avant qu’il ne reprenne, songeur. « C’est joli en rousse aussi. » Si tant est qu’il puisse avoir un avis sur la question. Et, à sa liste, il est de nouveau secoué par un rire. « D’accord. Je n’ai vu aucun de ces films. Je dois tous les noter pour essayer de les trouver alors ? » Il la voit déjà s’offusquer par avance. « De quoi il parle alors ? Ton deuxième film préféré ? » Il effleure ses lèvres du bout du pouce, s’arrêtant à fixer ce sourire plus franc quelle lui offre. « J’ai vu Mad Max, ça compense ? » Sans se détacher d’elle, il attrape une cigarette qu’il allume et partage avec la jeune femme. Cette journée lui parait toujours aussi improbable et pourtant, il n’a pas la moindre envie de la voir s’arrêter. « Je me demande s’il y a un seul truc sur lequel on pourrait être d’accord. A part quand on se tait évidemment. » Probablement que non.


"The past can't hurt you anymore, not unless you let it."
Revenir en haut Aller en bas  
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4275
Sujet: Re: Why it’s so heavy to feel nothing ?    Jeu 25 Aoû 2022 - 17:11
Pourquoi ça ne te réussit pas ? Demande-t-elle en fronçant les sourcils, accoudée toujours, elle le fixe longuement, animée par une sincère curiosité. Tu ne t'es jamais dit que c'est parce que tu ne demandais pas, que ça ne te réussissait pas ? Ajoute-t-elle alors. Elle ne voit pas ce qu'il y a de compliqué, dans l'idée. Tout comme, là, de lui demander de rester. Il a fallu qu'elle lui suggère l'idée pour qu'il le fasse, d'un moyen détourné. Elle aurait pu s'en aller, et lui aurait assumé sa vexation tout seul, pour que ça entache leurs prochaines rencontres. Elle ne trouve pas ça très malin.

Elle a un soupir, en venant se mordiller la lèvre inférieure en réfléchissant. Oui, j'ai commencé, je devais avoir... Sept ans, je crois ? Elle donne l'impression de lui poser la question, alors qu'il n'y a pas vraiment de doute en fait. Peu après le départ de son père, pour évacuer la frustration et ses colères : Ma mère ne savait plus quoi faire pour me calmer, il faut dire, analyse-t-elle rapidement en haussant les épaules : Mais mon beau-père était un peu chiant avec ça, il m'empêchait de jouer parce qu'apparemment, ça faisait bien trop de bruit, souffle-t-elle en roulant des yeux.

Ils ne s'aimaient pas vraiment, tous les deux. Quand il est arrivé dans leurs vies à toutes les deux, en sauveur, Max a tout de suite compris que ça ne collerait pas entre eux. Et il a assumé être un vrai con jusqu'au bout. C'est sans regret qu'elle l'a laissé. Avec regret qu'elle n'a pas revu sa mère ensuite. Ses yeux reviennent vers Yuan rapidement : Je ne t'ai pas dit d'arrêter d'en parler, je te signale, lui fait-elle. Ni que ça n'était pas intéressant d'ailleurs. Tout ça la laisse surtout songeuse, à dire vrai. Et envieuse, par défaut. Elle aimerait un peu avoir ce genre de souvenirs avec son père.

La main de l'homme passe dans ses cheveux, et sa remarque la fait se raidir soudainement : Je ne suis pas rousse, grogne-t-elle en réponse en plantant un regard dur sur lui : Et va te faire foutre, ajoute-t-elle. Est-ce qu'elle lui donne son avis sur sa barbe, elle ? Sérieusement, quel goujat. Elle soupire quand il lui parle de Tilda, et elle hoche la tête : il a plutôt intérêt oui. Quant au reste : Moonrise Kingdom ? Elle pince les lèvres. Comment en parler ? C'est l'histoire de deux très jeunes amoureux qui décident de fuguer ensemble alors qu'ils sont coincés sur une île qui ne les comprend pas, souffle-t-elle.

Elle le scrute, lui offre un bref sourire en réponse. Ne se rapproche que pour capturer ses lèvres un instant. C'est bref, mais ça ne leur fait pas de mal au moins. Hmm... Non, je ne pense pas, analyse-t-elle après un temps de réflexion : C'est peut-être pour ça qu'on devrait se contenter de la théorie, finalement, souffle-t-elle en haussant les épaules. Est-ce qu'en d'autres circonstances, ça pourrait marcher ? Elle en doute. Vraiment. Nous sommes... Elle ne sait pas comment le dire. Alors, autant y aller franchement : Très différents, peut-être trop, sur trop de points.





What a lovely day.
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1975
Sujet: Re: Why it’s so heavy to feel nothing ?    Sam 27 Aoû 2022 - 17:56
Il a un temps d’hésitation sans trop savoir s’il doit lui répondre ou pas. Il en a déjà tellement dit, ce n’est pas dans ses habitudes de se livrer autant, encore moins à quelqu’un qu’il ne connait, au fond, pas vraiment. Mais étrangement avec elle, c’est facile de parler. Tout autant que c’est facile de perdre le contrôle de la discussion et de s’énerver à vitesse grand V. Autant dire qu’elle le laisse tout sauf indifférent. Il déteste ça. « Il y a des choses pour lesquelles je ne suis pas doué. Ca en fait partie. » Tout simplement. Il le reconnait volontiers, après toute une vie ou presque à ne pas écouter ce qu’il pouvait ressentir. « Mais oui, c’est peut-être pour ça, va savoir. » Il lui lance un regard pensif avant d’esquisser une ombre de sourire.

Et il l’écoute, alors qu’elle parle de son enfance. De la batterie. « Tu étais du genre hyper active ? » Il essaie, pendant une seconde, de l’imaginer à cet âge-là, sans succès, alors qu’il note qu’elle parle d’un beau-père. « J’imagine que tu continuais de jouer quand même ? » Et il ajoute, curieux. « Le roller … tu as commencé quand ? » Ca, clairement, ça l’impressionne. Presque autant que ses capacités de conduite. Du reste, il a un sourire un peu penaud. « Je risque de continuer alors… » Soufflé avec un rire, alors qu’il effleure doucement le dos de la jeune femme.

Mais il a un temps d’arrêt quand elle se tend et qu’elle en vient presque à lui grogner dessus. Et il bat des cils, interdit. « Euh… je… » Une longue inspiration avant qu’il ne reprenne, d’une voix neutre. « C’était supposé être un compliment. Navré d’avoir touché une corde sensible. Tu n’es pas rousse. C’est noté. » Ne plus faire de remarque à propos de ses cheveux donc. Même si, là encore, il se demande ce qu’il a pu dire de travers. Il ne l’a pas insultée qu’il sache.  

Autant dire qu’il a un peu de mal à revenir sur cette histoire de films. Ca lui passe un peu au-dessus. « Une ile qui ne les comprend pas ? » Il n’est pas sûr d’avoir bien compris. Ce n’est pas comme si c’était réellement important au fond. Et, si la réponse de Maxine au reste ne le surprend pas plus que ça, même si l’entendre n’est pas particulièrement agréable. Il laisse filer de longues secondes, alors qu’il la regarde de nouveau avec attention. Il devrait peut-être laisser tomber. Profiter d’une dernière étreinte, ne pas chercher plus loin. Ignorer cette bulle qu’elle a réussi à créer autour de lui. Ce serait plus facile. Il pourrait contrôler la situation comme ça et ne pas s’attendre à quoi que ce soit qui pourrait lui faire du mal. Ce serait bien plus raisonnable. Et logique. Parce qu’il n’y a rien de logique dans ce qui se passe entre eux. « Nous sommes différents, c’est certain. » Une main qui glisse sur sa joue. « Il se passe quoi si je n’ai pas envie de me contenter de la théorie ? Si je veux… voir venir ? » C’est une mauvaise idée. Probablement. Sûrement. Mais c’est ce qu’il aimerait.


"The past can't hurt you anymore, not unless you let it."
Revenir en haut Aller en bas  
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4275
Sujet: Re: Why it’s so heavy to feel nothing ?    Sam 27 Aoû 2022 - 20:12
Quoi ? Hyperactive ? Qu'est-ce que c'est ? Elle s'étonne, fronce les sourcils. Sans bien comprendre ce qu'elle doit lire d'elle-même. Il faut dire aussi qu'à cette période, faire diagnostiquer un enfant qui ne réfléchissait pas comme tout le monde, ça n'a jamais été la priorité de sa mère. Pas les moyens. Surtout dans un système où la santé coûte le prix d'un rein. Maxine hausse les épaules, s'attarde plutôt sur autre chose avec un soupir de circonstances : Je ne sais plus... Peut-être cinq ou six ans ? Pour ne pas avoir peur de me faire mal, et ne pas tomber de très haut, glisse-t-elle.

C'est ce que sa mère disait d'elle, son père aussi. De mémoire, c'est sans doute son père qui l'a un peu poussé sur des rollers. Sa mère n'aurait jamais fait ça volontairement. Trop dangereux, malgré les protections trop grandes pour elle à cette époque. Pourtant, Max n'a jamais eu d'accident grave avec des rollers. Du moins, pas à cette période, et ceux, au dépend de son côté casse-cou et effrontée. Ni fracture, ni plaie qui aurait nécessité l'hôpital. Quelques égratignures, mais rien de grave. Finalement, il suffisait d'apprendre en sécurité.

Quand est-ce que tu as commencé à piloter ? Demande-t-elle dans la foulée avec un sourire amusé. Vraiment un sport de riche, analyse-t-elle dans la foulée. Parce que pour conduire une voiture de courses, il faut quand même des moyens. Elle ne plante sur lui cependant qu'un regard plus dur à sa remarque, tandis qu'il s'excuse rapidement et lui assure ne pas avoir voulu l'insulter. C'est un soupir qui lui échappe : Vous êtes vraiment tous les mêmes, à croire que commenter le physique des gens, c'est un compliment, lui glisse-t-elle d'un air effronté : C'est le niveau zéro du compliment, je croyais que tu étais un beau-parleur et un peu mieux loti en séduction !

C'est ce qu'il sous-entendait tout à l'heure, non ? Alors, pourquoi s'y prendre ici comme un manche ? Trouve le film et regarde-le, lui demande-t-elle simplement : Je ne peux pas te l'expliquer, pas sans en retirer toute la magie, et puisqu'il s'agit de son deuxième film préféré, autant ne pas gâcher la chose. Elle se fige juste à la remarque qu'il a. Ils sont différents, mais il lui demande ce qu'il doit se passer s'il ne veut pas se contenter de la théorie. Voir venir ? Elle fronce les sourcils, sans cacher sa confusion : Comment ça ? Elle ne comprend décidément pas où il veut en venir.





What a lovely day.
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1975
Sujet: Re: Why it’s so heavy to feel nothing ?    Dim 28 Aoû 2022 - 11:13
Il lui rend une œillade pensive. « Tu veux la version abrégée ou la définition psy ? Que je sache si je dois puiser dans mes souvenirs pour ne pas trop te raconter n’importe quoi. » Du peu qu’elle lui en parle, ça ressemble tout de même fortement à l’un des nombreux articles qu’il a pu lire dans les magazines que Zi avait à la maison. S’il n’était pas friand de ce genre de lecture, il était curieux, surtout des numéros dans lesquels sa femme avait écrit. Alors, tant qu’à faire, pour ne pas mourir idiot, autant lire le reste. Et il a un bref hochement de tête quand elle lui répond. « C’est toi qui as demandé ? Ou on t’a mise sur des rollers ? En tout cas… c’est impressionnant de te voir en action. » Il repense encore à leur rencontre lors de la virée avec The Haven.

« L’été de mes 16 ans. On m’a trainé sur un circuit pour je ne sais quelle obscure raison. J’ai adoré l’ambiance, cette espèce de frénésie autour d’une course. J’ai eu le droit d’essayer une voiture et ça a été la révélation. » Un sourire qu’on ne lui voit guère alors qu’il continue. « L’été d’après, j’avais tapé dans l’œil d’une écurie qui a proposé de me sponsoriser pour faire des courses en amateur. Visiblement, je me débrouillais plutôt bien. » Une pointe de fierté, bien différente de ce qu’il a pu ressentir le reste de sa vie. Une chose pour laquelle il était naturellement doué, qui lui plaisait et qui n’avait aucun lien avec sa famille ou l’avenir qu’on lui réservait.

Du reste, il roule les yeux. « Je ne te complimentais pas. Je disais juste que ce roux, qui n’est donc pas ta couleur naturelle donc, j’aimais bien. » Il se tourne vers elle, un mince sourire sur les lèvres. « Si j’avais voulu te complimenter, j’aurais parlé de ton habileté au volant, de l’impressionnante capacité que tu as eue de construire ce refuge dans votre ferraillerie, de ce sourire que tu as parfois et qui me donne des frissons. J’éviterais de parler de la couleur de tes yeux qui me fascine à changer toutes les deux minutes, vu qu’on ne complimente pas le physique. Et je finirais par ton a-do-ra-ble caractère. » Son sourire s’est fait un brin plus moqueur. Il n’a pas envie de lui dire que, s’il n’a jamais eu de problème à se faire séducteur avec elle, c’est une autre histoire, qu’il classe dans cette liste interminable de choses qu’il n’arrive pas à comprendre.

« Je ferais ça donc. » Trouver le film, le regarder. Il en vient même à se dire qu’ils pourraient le voir ensemble s’il se débrouille pour trouver ce qu’il faut. Mais au reste, il a un bref soupir. « Oui. Passer du temps avec toi. Te revoir. Dans cette théorie dont on a parlé. » Un endroit où personne ne viendrait exploser cette bulle étrange dans laquelle ils sont, comme si le monde extérieur n’avait en cet instant, pas la moindre importance. Peut-être qu’elle ne ressent pas la même chose et peut-être que lui-même trouvera ça complètement stupide avec le recul. Mais encore une fois, il y a quelque chose qui lui souffle d’essayer. Ce n’est ni rationnel ni habituel. Et il en vient presque à espérer qu’elle lui dise non. Histoire de ne pas avoir à s’interroger là-dessus.


"The past can't hurt you anymore, not unless you let it."
Revenir en haut Aller en bas  
Maxine E. Reynolds
Maxine E. Reynolds
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4275
Sujet: Re: Why it’s so heavy to feel nothing ?    Dim 28 Aoû 2022 - 12:35
Je veux la version que je vais réussir à comprendre, qu'elle lui souffle, un peu trop premier degré. Il ne le sait pas mais elle a arrêté l'école à seize ans en fuguant loin de chez elle et n'y a jamais remis les pieds pour quoi que ce soit ensuite. Max n'est pas bête, mais il lui manque un bagage culturel criant parfois, surtout pour elle qui s'est restreint à ses passions ensuite. La galère, ça la connait. Le reste ? Beaucoup moins. Je pensais que tu étais PDG d'une grande entreprise de je ne sais trop quoi, pas psychiatre, souffle-t-elle avec une grimace.

C'est un rire qui lui échappe : Mon père m'a fait commencer le roller parce que l'enseignante était mignonne, explique-t-elle à Yuan en pinçant les lèvres. Comment n'a-t-elle pas pu voir à l'époque à quel point c'était un abruti : Mais j'ai continué, poursuit-elle en haussant les épaules. Lui vibre de la passion dont il lui parle, et elle conserve son sourire : Et tu n'as jamais pensé à en faire ton métier ? Il aurait pu. S'il n'était pas mauvais dans ça. Alors, pourquoi ?

Son laïus lui arrache un froncement de sourcils néanmoins. Ah oui ? Elle n'y croit qu'à moitié. L'autre est gênée de ses affirmations. Eh bien laisse-moi te dire ce qu'on sait déjà tous les deux : tu es complètement atteint et ça ne va pas du tout en s'arrangeant, lui annonce-t-elle alors d'un ton sec en soupirant : Et j'entends très bien l'ironie de ta déclaration, si tu crois que tu peux te moquer de moi encore impunément, tu te mets le doigt dans l'oeil jusqu'à dire "coucou" à ta prostate, d'ailleurs, elle écrase un coussin sur son visage qu'elle maintient en place.

Dans une tentative assumée de meurtre par coussin interposé, elle vient le chevaucher pour l'empêcher de ses débattre. Et ce n'est que lorsqu'elle estime qu'il a eu son compte qu'elle le relâche finalement. L'avertissement est clair, la prochaine moquerie, et elle le balance par la fenêtre. Si on reste dans la théorie, on ne sort pas de la théorie, tu es vraiment bizarre, souffle-t-elle après réflexion, en secouant la tête : Mais si tu veux quelque chose, tu n'as qu'à le demander, ajoute-t-elle. Elle le fixe : Comme ça, tu apprendras, à poser les questions.





What a lovely day.
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1975
Sujet: Re: Why it’s so heavy to feel nothing ?    Dim 28 Aoû 2022 - 19:26
Un bref hochement de tête, alors qu’il essaie de se rappeler ce qu’il a pu lire. « De mémoire, ça se remarque surtout chez les enfants par un manque d’attention à l’école, des difficultés à se concentrer. De l’impulsivité aussi de mémoire. Un potentiel intellectuel souvent élevé mais en décalage avec les autres. Et une créativité remarquable. » Evidemment, il pense à la combinaison qu’elle a réussi à se fabriquer toute seule. « Enfin comme dit, c’est ce dont je me rappelle sur un article lu il y a des années de ça. Si ça se trouve, entre temps, un autre brillant cerveau a affirmé le contraire. » Et il a une ombre de sourire. « Ma femme. Elle est psy. Et pour éviter de me sentir totalement idiot il m’arrivait de lire les revues qu’elle laissait trainer chez nous. » Par curiosité aussi.

« Ah. » Une enseignante mignonne. Ca, au moins, il ne l’avait jamais faite à Zi. « Au moins, il y a eu un retour positif. Et c’est vraiment utile aujourd’hui. » Forcément, il s’anime une fois de plus juste à parler de sa passion pour la voiture. « Oh si, j’y ai pensé. Mais… je te l’ai dit, mes options étaient limitées. Mon père avait toléré ça en loisirs, il ne fallait pas que ça empiète sur le reste. » Et il n’avait pas envie de lui désobéir, pas après tout ce que son père lui avait apporté. Il imagine que ça doit être compliqué à comprendre pour quelqu’un de l’extérieur, surtout qu’il y a vécu parmi les meilleurs moments de son existence.

Et s’il a un sourire qui se dessine quand elle lui dit qu’il est complètement atteint, il ne s’attendait guère à la suite. « Me moquer ? Moi ? Ce serait mal me connaitre. » Peut-être qu’il le fait un peu. Juste un peu. Même s’il pense presque tout ce qu’il lui a dit. Il tente vaguement de se débattre quand elle essaie de l’étouffer, même s’il laisse filer un rire avant de l’attraper par la taille pour l’empêcher de s’éloigner. « Tu restes là maintenant. » Soufflé, le regard ancré dans le sien. « La théorie avec toi n’a rien à voir avec tout ce que j’ai pu connaitre. » Alors oui, il a du mal à trouver les mots. Un bras toujours posé sur sa taille, il effleure son épaule de sa main libre, non sans prendre une grande inspiration. « J’ai envie qu’on se revoie. Et pas par accident. » Difficile de faire plus clair non ? En tout cas, dans l’immédiat, il ne voit pas comment. « Mais je dois savoir ce dont toi tu as envie. Sans cette histoire de théorie ou de pratique. Si tu as envie de revenir quand je serais là. » Peu lui importe toutes leurs différences, c’est ce regard-là qu’il veut revoir, dont il veut profiter. C’est cette situation hautement improbable, qu’il ne retrouvera probablement nulle part ailleurs. Il verra plus tard pour le côté sensé et raisonnable. Quand il sera loin, qu’il ne l’aura plus dans les bras. Quand il se rappellera qu’il n’a pas envie de trébucher de nouveau, pour elle ou pour une autre. Dans l’immédiat, il déteste juste être suspendu à ses lèvres pour avoir sa réponse, quelle qu’elle soit.


"The past can't hurt you anymore, not unless you let it."
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Why it’s so heavy to feel nothing ?    
Revenir en haut Aller en bas  
- Why it’s so heavy to feel nothing ? -
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: