The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike Air Presto – Chaussure pour homme
Voir le deal
74.97 €

A girl like you
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1849
Sujet: Re: A girl like you   Lun 8 Aoû 2022 - 23:41
On peut dire ça, peut-être qu'mes réussites, et mes essais pour faire au mieux, ont vraiment rendu ma mère heureuse. J'imagine qu'elle a toujours été partagé entre cet avenir, avec mon enfant, et l'fait que son fils aîné a jamais réussi à rien construire, mais à quand même être son premier enfant. Qu'Matthew aura jamais eu la chance d'lui prouver comment il aurait pu la porter, et l'abriter, comme son objectif assumé. J'ai eu l'impression en grandissant d'voir endosser le rêve de mon frère, avec beaucoup moins d'chance, et beaucoup plus de boulets aux chevilles pour avancer. Et il a fallu des trésors de force et de patience pour ça.

Pourtant quand on m'connait, on sait que le second est pas vraiment pour moi. Qu'importe, je pose mes lèvres sur la tempe de Moon, la tiens contre moi. Mes doigts jouent un instant avec ses cheveux emmêlés par les frictions avec la couverture. J'essaie, comme j'peux, de retirer les noeuds, avec une douceur qui m'correspond pas forcément mais que j'tente d'appliquer à son cas. C'est pas une franche réussite, j'abandonne très vite. Je resterais éveillé, que j'lui souffle d'un timbre distrait, et peut-être un peu enroué par la fatigue.

Bon, soyons pas totalement con : après le sexe, on est rarement hyper vaillant alors j'serais étonné de pas piquer du nez. J'ai déjà les yeux qui m'demandent de se fermer, la voix qui s'pose, imaginons simplement que j'essaie de lutter : bah c'est déjà perdu d'avance. Un soupir m'échappe et à sa remarque, je fronce les sourcils : J'ai un peu trop pris l'habitude qu'tu chauffes la place avant j'crois, que j'lui souffle en haussant les épaules. Pourtant, nos têtes à têtes sont pas forcément les plus réguliers, et y'a pas eu une fois où elle est venue juste pour dormir.

C'juste... On finit quand même par s'y faire. C'est un peu une constante. Je pince les lèvres, en m'tournant pour me poser sur le dos. La morsure du froid a le mérite d'me réveiller un petit peu. On doit en discuter ? Que j'demande à Moon, en fixant le plafond. C'est un peu abstrait, j'sais qu'elle comprend ou j'veux en venir : Ou tu t'en fiches, et on laisse vivre ? Que j'enchaine alors. L'un ou l'autre, j'crois que ça me convient aussi. J'suis pas un grand bavard, mais j'ai l'impression qu'les contours sont plus les mêmes qu'au début. Est-ce qu'on doit l'évoquer ?



It is not how you hit the mat
it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Moon Sun-Hi
Moon Sun-Hi
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 756
Sujet: Re: A girl like you   Mar 9 Aoû 2022 - 1:14
A l’instant où il le propose, j’ai cette petite alarme qui s’allume, celle qui me dit qu’un truc cloche, celle qui me prévient que c’est une mauvaise idée. Il ne s’agit que d’une nuit, de quelques heures, rien de bien méchant, rien qui ne porte à conséquence. Pourtant, je sais que je ne devrais pas.
Je n’ai jamais dormi avec mes plans cul, j’ai toujours tracé de très claires lignes entre chaque partie de ma vie, et que je n’ai jamais voulu qu’ils entrent dans ma vie privée… Pas plus que nécessaire. Et il en allait de même avec mes relations plus… régulières, si peu nombreuses ont-elles été. Mon espace, ma liberté.

Et je sais que ce n’est pas aussi simple avec Lennox. Je me rends compte que j’ai été irréfléchie de penser que je pouvais agir maintenant comme je le faisais avant. Il n’y a plus de lignes définies, il n’y a plus d’endroits où se réfugier. Je n’avais pas spécialement pensé au après, au et si ça ne marche plus, ce qui est déjà stupide en soi. Mais je sais que ça aurait dû se passer sereinement. Le vrai problème est que je n’ai pas envisagé ce cas de figure. Trop improbable.

J’ai un rire silencieux, levant brièvement les yeux vers lui, alors que ses doigts ont un tempo presque hypnotique dans mes cheveux. « Ben voyons. » Il semble déjà à moitié endormi, son rythme cardiaque se calme, sa respiration ralentit, ses mouvements dans mes cheveux cessent. Et je me sens bien. Sans perdre le sourire qu’il ne voit pas, je secoue la tête à sa remarque. Il sait aussi bien que moi que c’est faux. J’ai pris soin de ne jamais rester toute une nuit. Comme si cela changeait quelque chose.

Il se déplace un peu et je frissonne, me figeant malgré moi à sa question. Merde. Je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’il en parle. Est-ce que j’ai envie d’en parler ? Je ne sais pas. Est-ce que je m’en fiche ? Malheureusement non. Je soupire et me redresse un peu pour l’observer. « Je suppose qu’il vaut mieux en parler. » Je me déplace un peu, venant m’allonger en partie sur lui, croisant mes bras en y posant mon menton. « Tu veux en parler toi ? » Il m’a demandé, c’est qu’au mieux, il ne sait pas trop. Je le sonde un instant, avant de rouler de nouveau sur le dos. C’est plus facile que de le regarder en vérité. « C’est un peu loupé pour le côté uniquement sexuel pas vrai ? J’ai confiance en toi, et tu as confiance en moi, je suppose que ça a un peu brouillé les limites. » Je soupire. Du moins, ça a dû commencer comme ça. Et parce que ça se passait bien. Et qu’il n’est pas aussi ronchon que je l’imaginais. Et trop d’autres raisons. « Je ne suis pas certaine de… » Je lui lance un coup d’œil. « Je sais que ce n’est pas forcément ce que tu attendais, et voulais. Si jamais tu veux arrêter, il n’y a pas de soucis, je comprendrais. Tu as d’autres… désirs, objectifs… Je ne sais pas trop comment dire ça. » J’ai une moue et fronce un peu les sourcils.« Ce n’est pas que je m’en fiche. Et ce qu’on a me convient. Comme c’est actuellement. » Je crois. Je grimace. « Je n’ai jamais eu à me poser ce genre de questions. » J’ai une ombre de sourire malgré tout. « Mais j’aime vraiment bien ton sourire. »


“Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde.“
Revenir en haut Aller en bas  
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1849
Sujet: Re: A girl like you   Mar 9 Aoû 2022 - 16:19
J'me posais juste la question, que je lui souffle avant de pincer les lèvres, elle s'installe sur mon torse, mais revient vite sur le dos parce que c'est plus facile sans doute pour parler. J'passe un bras sous ma tête pour pouvoir la regarder alors qu'elle analyse la chose, comme si on avait besoin d'faire un point, elle et moi, sur c'qu'il se passe entre nous. J'ironise un peu parce que... J'imagine qu'ça fait taire l'appréhension qui m'tient, et ce foutu sentiment d'trahir ma femme. Tant qu'c'est que du sexe, c'est pas la même chose qu'd'envisager sérieusement de se reconstruire. Moon, j'attendais pas grand chose, de qui que ce soit, de base, que j'lui souffle.

Elle présume d'choses qu'elle connait pas, comme si, moi, Lennox Archibald Coleman, j'attendais quoi qu'ce soit de la vie. J'ai quarante-sept ans, j'suis vivant pour assurer qu'mes gamins le seront aussi, mes belles années ont jamais existé, et je toucherais pas de retraite à l'américaine. On a plus d'quinze ans de différence elle et moi, et il est fort possible qu'j'sois un boulet à sa cheville. Une fille qui vient m'voir en m'disant qu'elle veut bien s'envoyer en l'air avec moi, c'était déjà inattendu, j'en demandais pas tant, autant être honnête, avec elle et moi-même.

Je soupire en y songeant, m'disant que j'devrais peut-être en profiter pour lui dire carrément les choses. Au pire, j'me prends une veste, c'est pas partie pour mais, on sait jamais. Et c'est pas ça qui va m'briser. Ok, ça m'emmerderait, l'ambiance serait sans doute bien moins bonne dans la foulée. Est-ce que t'as couché avec quelqu'un d'autre, depuis qu'on couche ensemble ? Que j'lui demande franchement, en fronçant les sourcils. J'suis plutôt possessif, j'aime pas prêter mes affaires, et encore moins les filles que j'fréquente. On en parlait tout à l'heure, mais ça me ferait chier qu'tu le fasses et ça m'fait chier d'me sentir con, que j'ajoute.

Dans la foulée, comme elle, qui s'obstine à préciser qu'elle est pas c'que j'attends, alors que j'attends simplement rien, j'soupire : Tu m'dois rien, mais du coup quand c'est pas clair, ça veut aussi dire qu'si... Qu'si elle veut faire ce qu'elle veut, encore, j'ai rien à dire, juste à fermer ma gueule. Et qu'c'est malhonnête, d'fait, de demander d'la clarté quand chez moi, ça l'est pas : Y'a Camila, que j'lui souffle franchement. J'ai eu un... Un truc pour elle, je sais pas si j'l'ai toujours. Peut-être. Et quand on en a parlé, elle et moi, j'me suis senti demeuré parce que j'pensais à toi, aussi. A comment elle réagirait, si ça la blesserait, si elle s'en foutrait.



It is not how you hit the mat
it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Moon Sun-Hi
Moon Sun-Hi
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 756
Sujet: Re: A girl like you   Mar 9 Aoû 2022 - 20:17
« Je n’attendais rien non plus. » Je n’ai jamais rien attendu de personne, surtout pas à ce niveau-là. Sans doute un de mes défauts, de vouloir me débrouiller toujours seule, de me construire seule. Ces dernières années n’ont pas arrangées la situation, au contraire, elles ont sans doute encore un peu trop nourri mon indépendance et mon arrogance. Pourtant… Il n’y a pas de raison pourtant, j’ai été entouré de tas d’exemple de couples heureux, à commencer par mes parents. Mais ça m’a toujours semblé secondaire, bien moins important que mes aspirations et mes rêves.

Alors maintenant ? Une partie de moi trouve toujours cela ridicule et inapproprié. Et ça l’est. Il faut être totalement idiot pour tenter de construire quelque chose, pour même s’attacher à quelqu’un. J’ai un sourire amusé alors que je lui jette un rapide coup d’œil. « Je ne suis pas venue vers toi sans raison à la base. » Je retourne à ma contemplation du plafond. « C’était réfléchi. Comme toutes mes décisions. Enfin, comme la plupart. » Mais sans doute que cela n’a guère d’importance.

J’inspire à sa question, reflet de celle que je n’ai pas osé poser tout à fait tout à l’heure. Celle qu’il a pris en plaisantant. Je me tourne vers lui, un bras replié sous ma tête, sans pour autant le regarder véritablement. « J’ai toujours préféré les relations d’un soir, je me lasse vite en général, je n’ai jamais eu envie… d’une seule personne. On ne peut pas parler d’infidélité étant donné que je n’ai jamais été en couple, mais tu comprends ce que je veux dire. » Je le fixe. « Je n’ai couché avec personne d’autres. Et je n’en ai pas eu envie. Ce qui est bien plus surprenant. » J’ai un sourire. « Ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Si j’avais réfléchi, j’aurais vu que ce n’était pas normal. » Je le savais, j’ai juste refusé de chercher à voir et à comprendre les raisons derrières.

Je soupire en fermant les yeux. Je ne suis qu’une idiote. Ça le ferait chier. Ça ne devrait pas me faire plaisir de l’entendre dire ça non plus je suppose. Et je le fixe de nouveau quand il parle de Camila, amenant un mince sourire sur mon visage. Sourire qui se fige alors que mon cœur loupe un battement. « Je sais. Pour Camila. » Mon regard passe sur le sien et je me détourne de nouveau, retournant sur le dos, me passant les mains sur le visage. « Depuis la réunion avec elle et Sebastian. La façon dont elle te regarde, sa gestuelle. La façon dont tu t’adresses à elle, comme si elle était… fragile, précieuse. Importante. Et les sourires que tu as, pour elle. » Je retire mes mains derrière lesquelles je tentais de me cacher, soupirant de nouveau. « Je me disais que ça ne me regardait pas, que notre relation n'entrait pas en ligne de compte, que tant que vous n’en parliez pas entre vous, pour… avancer ensemble, je n’avais pas à m’en préoccuper. » Je secoue la tête. « Et c’était le cas au début, c’était indépendant l’un de l’autre. Sauf que ça a changé… C’est devenu égoïste à partir du moment où j’espérais que vous ne le feriez pas… » Je tourne la tête pour le regarder quelques secondes. « Je te présente mes excuses. » Je me mords la lèvre et reprends après une hésitation, d'une voix bien moins assurée que d'ordinaire. « Donc tu as pensé à moi…Tu... Si vous avez parlé, pourquoi tu es là ? Vous n’avez pas décidé de… Tu as eu ? » Je souffle un rire dans la foulée. « J’ai l’impression d’être une ado de 15 ans, c’est ridicule. »


“Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde.“
Revenir en haut Aller en bas  
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1849
Sujet: Re: A girl like you   Mar 9 Aoû 2022 - 21:53
Réfléchi ? A ce point ? Alors quoi, elle a analysé avant d'venir, s'est dit que j'serais le plus couillon pour accepter sans lui prendre la tête. Qu'un daron avec deux gosses, ça serait pas trop casse burnes sur les sentiments. Y'a une part d'moi qui l'entend, l'autre qui se sent utilisée et... encore plus bête que j'le pensais. J'sais pas trop quoi en penser d'plus, elle fonctionne comme ça, avec des calculs, des études, des observations. Sans instinct, il faut qu'tout soit prévisible. Dans un monde où rien l'est. Il y a aussi une question d'opportunités, c'est pas comme si les prétendants courraient les rues, on s'reporte sur les choix qui s'imposent, que j'souffle en tentant d'avoir l'air détaché.

J'pense que ça prend pas, même moi j'me convaincs pas du tout avec tout ça. C'est qu'une putain d'question d'égo mais merde, ça fout un coup. J'scrute devant moi, obstinément, pour tenter d'pas laisser quoi que ce soit m'échappe. Je hais m'sentir vulnérable, et y'a pas pire qu'cette discussion. Les mâchoires serrées, j'sens peut-être cette pointe de raideur, d'agressivité, qui grimpe en moi en m'faisant comprendre que j'm'expose. J'suis trop con d'avoir lancé l'truc, encore plus qu'à mesure qu'elle parle, j'me redresse et pose un regard surpris sur elle.

Tu savais ? Putain... Quoi ? J'l'écoute, et un long silence file juste derrière alors que j'peux pas la quitter des yeux : Donc si j'résume, tu savais, au début ça t'concernait pas donc t'as préféré pas m'en parler, ok, j'entends. Ensuite, t'as décidé d'pas m'en parler parce que ça t'arrangeait comme ça ? Elle s'excuse, ça doit changer un truc dans la donne globale, mais j'me sens comme un abruti d'une part d'voir qu'elle le sentait avant moi. D'autres parts, d'cerner qu'elle m'a bien utilisé. J'sais pas si j'dois lui en tenir rigueur, y'a juste une part d'moi qui... Lui en veut, j'crois. Et j'essaie de l'étouffer.

Non, on a pas décidé de quoi que ce soit, que je souffle, sèchement. J'ai eu l'impression d'jouer sur deux tableaux, et j'ai détesté ça, avec elle, avec Camila, sérieusement, j'ai trouvé ça compliqué, quand tout était simple avant. Les choses ont été dites, mais on s'est aussi pris la tête, Cam en a profité pour bien m'faire sentir que je l'humiliais, carrément. Que j'étais qu'un gars cruel aussi. Et ça a mené à rien, une impasse de plus, j'm'en formalise même plus à force. Tu sais c'qu'elle a vécu chez les Oblivions, dans les grandes lignes en tout cas, et ça la bouffe de l'intérieur, voilà tout.

J'soupire, détourne les yeux, m'redresse pour de bon en cherchant comment m'rhabiller. J'ai la putain d'envie irrépréssible d'prendre l'air là, je sais pas, ça m'étouffe. J'peux rien y changer, et j'arrangerais rien, pour elle, rien du tout, ça m'désole mais je suis qu'un bon à rien. J'ai l'impression de m'être quand même défait de quelque chose en parlant avec elle, pour voir que ce qu'il se passe déjà m'est... j'me fige dans mon geste, la main sur mon pantalon, un soupir m'échappe. Important, je crois, que j'souffle. Qu'est-ce que j'raconte putain... J'me suis entiché d'une nana qui m'a pris pour un con.



It is not how you hit the mat
it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Moon Sun-Hi
Moon Sun-Hi
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
S.T.A.R.S
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 756
Sujet: Re: A girl like you   Mer 10 Aoû 2022 - 0:49
Je l’entends au son de sa voix, et je le sens au léger changement qui se produit, mais je n’arrive pas à comprendre ou à mettre le doigt dessus. Quelque chose change. Et tout s’enchaine, échappant un peu trop à mon contrôle pour que je puisse rester sereine. Si tant est que j’ai pu contrôler quoi que ce soit à ce sujet alors que je ne sais même pas exactement ce que je ressens, ni même si je suis en droit de ressentir quoi que ce soit.

J’en oublie mes hésitations et ma gêne, mettant de côté ce que je ne sais identifier. Je le laisse parler, identifiant par contre sans mal la culpabilité qu’il réussit à faire naître. Couplée à une vague colère et de l’incompréhension.

« On t’a déjà dit que tu t’emballais beaucoup trop vite ? Arrête Lennox. » Je le dévisage et me relève pour lui faire face, me moquant totalement d’être nue. « J’ai le droit de prendre la parole ? » Une main sur les lèvres, j’inspire profondément. « Joaquin a sauvé ta fille, alors tu l’as suivi pour rembourser ta dette. A mes yeux, ça voulait dire que tu as un certain sens de l’honneur, de la loyauté. Tu as deux enfants, dont tu ne sais pas trop t’occuper, mais tu essaies, tu fais des efforts avec eux, pour eux, je ne t’ai jamais entendu élever le ton contre eux. A mes yeux, ça voulait dire que tu peux être patient, voire doux, et que tu te remets en question. Alors oui, j’ai réfléchi. Parce que j’avais besoin de tout ça en face de moi. Parce qu’avoir un homme qui me plait dans mon lit, c’est une chose, mais je voulais quelqu’un qui me… qui me traiterait bien, qui m’écouterait, même juste pour une relation purement physique. En qui je pourrais avoir confiance. » Je fronce les sourcils et secoue la tête. « Les opportunités, j’en ai déjà eu, je pourrais en avoir à nouveau. Tu l’as dit toi-même, je suis canon. Je ne t’ai pas choisi par défaut. Et… je n’ai pas choisi de rester avec toi par défaut non plus. »

J’ai le cœur qui tambourine trop fort, trop vite. Je dois réfléchir. Pourquoi est-ce si difficile ? J’attrape son t-shirt et je l’enfile, gagnant quelques précieuses secondes. « Tu aurais voulu que je fasse quoi ? Que je te tapote sur l’épaule en te disant que tu craquais sans doute pour Camila et que c‘était probablement réciproque ? » Je le fixe dans un silence. « Tu m’en veux de m’en être rendue compte ou de ne pas te l’avoir dit ?… Je pensais que vous vous en rendriez compte. Vous êtes proches, je pensais que ça se ferait tout seul, naturellement. Nous, c’était juste pour passer le temps, pour avoir un moment pour prendre notre pied, un moment où on se sentait bien. Ça n’avait pas d’incidence sur vous. » Il n’y aurait pas dû y avoir tout ça, je n’aurais pas dû avoir de conflit d’intérêt, appelons ça ainsi. Ça aurait dû rester ainsi. Je ferme les yeux et soupire. « Tu l’aurais choisi. A un moment, je me suis rendue compte que… que je ne pouvais pas te le dire, que je ne pouvais plus te le dire… parce que tu l’aurais choisi elle. Et que je ne voulais pas… te perdre. Et je suis sincèrement désolée pour ça. » Je fixe le sol en parlant, les mâchoires crispée, relevant néanmoins les yeux vers lui quand je m’excuse. « Vous vous êtes disputés. Je suis désolée. Vraiment. » Pourquoi je le suis ? Je n’y suis pour rien. Et pourquoi ça fait aussi mal ? Au moins, je sais pourquoi je n’ai jamais voulu de relation jusque-là.

« Et je ne suis pas un robot bordel ! Je n’avais pas prévu tout ça, de me sentir aussi bien avec toi, de ressentir tout ça ! » Je le toise, me calmant malgré moi. « Je sais ce qu’elle a vécu. Je sais oui. » Et je sais pourquoi elle s’est attachée à lui, elle aussi. « Et arrête de faire l’autruche, tu vaux bien plus que ce que t’entêtes à vouloir croire. Tu peux lui parler, rattraper tout ça. Tu es amplement capable de… » Putain mais qu’est-ce que je fais ? « Mais je n’ai pas envie. Enfin si, je sais qu’elle est importante pour toi. Mais je veux être plus importante qu’elle. »


“Peu importe ce qu’on pourra vous dire, les mots et les idées peuvent changer le monde.“
Revenir en haut Aller en bas  
Lennox A. Coleman
Lennox A. Coleman
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
S.T.A.R.S.
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1849
Sujet: Re: A girl like you   Mer 10 Aoû 2022 - 1:32
Il y a des choses que tu calcules pas, Moon ? Que j'lui rétorque alors. Elle se lève, moi aussi. J'attrape mon pantalon que j'enfile nerveusement, en bouclant la ceinture rapidement. Et elle m'explique tout ça, le pourquoi du comment la logique derrière chacune d'ses décisions. Et oui, j'comprends pourquoi elle a agi comme ça, j'connais ses douleurs, celles qui la pousse a devoir tout préparer à l'avance pour pas s'bouffer un autre mur. Mais ça m'enlève pas cette sale impression qui m'déstabilise sur c'coup-là, tellement que... Je sais plus quoi penser, ou dans quel sens.

J'en sais rien, ok ? Oui, j'lui en veux. Peut-être, oui, j'aurais aimé que tu ais cette honnêteté ! Parce que j'ai rien vu, et j'ai rien compris avant ! Et j'me sens démuni d'être le dernier au courant. C'qui a été évident pour elle, l'a pas été pour moi. Je sais qu'ça aurait rien changé, mais... mais quoi ? J'peux pas imposer à Camila mes travers, elle s'en relèverait pas. Elle est forte, mais aujourd'hui encore trop fragile pour m'encaisser. P't'être que ça sera comme ça pour toujours, j'en sais putain de rien. J'aurais coupé court à tout ça, pour pas lui faire de mal ! Pour pas m'faire des films ou... Pour pas qu'elle espère d'trucs que j'aurais jamais pu lui donner, qu'elle puisse se reconstruire pour elle-même !

C'est encore à elle que j'pense en cet instant. A Camila. A la protéger, de moi. C'est trop stupide, j'me passe une main sur le visage en tentant d'faire disparaitre l'image dégueulasse que j'ai l'impression d'endosser : J'sais pas si... Si y'a quoi que ce soit avec elle encore aujourd'hui, ou même si y'a vraiment un truc avec toi, j'en sais foutre rien ! Mais j'ai pas envie d'me comporter comme un con, j'ai pas envie d'être comme ça et tu devrais le comprendre mieux qu'tous les autres parce que t'es celle qui m'connait le mieux ! J'lui fous des responsabilités sur les épaules, j'pensais qu'elle savait, qu'elle se rendait compte des merdes que je voulais plus reproduire. Une part de moi espère qu'elle fasse le rôle qu'Emma a eu avec moi. Qu'elle m'canalise. On est bien partis pour ça, pas vrai ?

Sinon, toutes ces conneries de conditionnement, c'est pour quoi ? Tu m'as analysé, non ? Alors tu sais c'qui me tient à coeur, tu sais que j'file pas ma loyauté à tout va, tu sais que j'veux pas trahir la confiance qu'on m'accorde ! Tu devrais m'aider à faire ça, pas m'laisser m'enfoncer comme un con dans des merdes pareilles ! Et quand je parle de merde, je parle de ce qu'il s'est passé avec Camila, comme de cette discussion qui vire à la dispute. Parce que si Moon se maitrise encore, à peine, moi, j'en suis vraiment incapable. J'suis pas aussi malin qu'toi, j'peux pas prévoir, réfléchir, j'fonctionne pas comme ça en m'refermant à chaque fois qu'ça devient trop intime avec quelqu'un !

Le reproche est pas dissimulé, j'suis dépassé : T'es si sûre que j'l'aurais choisi que t'as décidé de choisir pour nous trois, c'est... C'est pas comme ça qu'elle devrait me faire confiance. Pas par égoïsme. J'sais... J'sais même pas moi-même c'que j'aurais pu faire ! Comment tu peux en être si sûre, Moon ? Comment ? A nouveau, j'me frotte les yeux d'une main, tentant d'saisir ce qu'il se passe, quand elle m'pousse littéralement dans les bras de Camila : Mais qu'est-ce que tu racontes ? Qu'est-ce que- Je suis raide. Elle se reprend aussi vite. Plus importante qu'elle ? C'est l'moment où on est franc, hein ?

Je hoche la tête, inspirant un grand coup : Ok, que j'lui souffle finalement. J'ai aimé une femme dans ma vie. Une seule. J'l'ai marié, j'ai eu deux enfants avec elle, et quand elle est morte, j'me suis promis qu'plus jamais j'pourrais aimer de la même manière, que j'lui annonce. Son histoire d'être plus importante qu'Cam, c'est des conneries. Elle réalise pas qu'y'a aucune compétition. Emma sera toujours la plus importante, que j'lui souffle fermement. Peut-être qu'ma voix s'éraille un peu, j'en sais rien. C'est la seule chose qu'tu dois accepter, parce que c'est la seule personne qu'tu dépasseras jamais, je hausse les épaules. J'te serais loyal sur tout l'reste si c'est c'que tu veux, t'auras jamais à douter... A prendre ou à laisser.



It is not how you hit the mat
it's how you get up
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A girl like you   
Revenir en haut Aller en bas  
- A girl like you -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: