The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

A sister is a special gift from Heaven...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lynn Atkins
Lynn Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
La chiourme
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 343
Sujet: Re: A sister is a special gift from Heaven...   Mar 4 Oct 2022 - 17:08
J’ai un bref soupir à sa réponse. « Alors, avant d’affirmer des choses, tu devrais peut-être te renseigner davantage. Surtout si tu ne te souviens plus. » Ca éviterait qu’elle accuse sa mère de tous les maux sans réfléchir, ce qui a la don de m’agacer un peu plus à chaque fois qu’elle le fait. Pourtant, ma voix se fait plus douce quand elle parle de son père. « Peut-être que c’est plus facile pour elle. De le croire mort. Pour avancer. Pour s’occuper de toi. » Plutôt que de nourrir un espoir insensé.

Et, quand elle reprend, j’ai de nouveau envie de soupirer. « Ca risque de te porter préjudice si tu le fais tout le temps. Prends le temps de réfléchir à ce que tu veux dire plutôt que tout balancer au risque que les gens ne te comprennent pas. Ou ne te croient pas. » Je ne sais plus vraiment ce qui est vrai de ce qui est faux dans tous ce qu’elle vient de raconter. Peu importe au fond. Je me sens plus triste à l’évocation de Zachary et je laisse filer un silence. Avant de reprendre, à mi-voix. « J’essaie de tenir un journal. Avec tout ce qui me vient le concernant. Et concernant maman. Pour moi mais aussi pour April. Et pour Wilan. Qu’il sache tout de sa famille. » Un bref regard autour de moi, alors que sa question me replonge des années en arrière. « Plein de rôdeurs. Beaucoup de maisons délabrées. Il y avait aussi des incendies. C’était…étrange. Une espèce de ville fantôme. Il a fallu du temps pour repousser les morts. » Je m’en souviens comme si c’était hier.

Heureusement, parler de Ray a quelque chose de plus joyeux. Il est bien là, réel. Même si notre relation n’est pas comme je l’espérais, je sais que je peux compter sur lui. « C’est normal. Un homme sait ce qu’il y a de mieux pour son épouse. Alors s’il lui interdit de travailler, c’est pour une bonne raison. » Et je me tapote le nez, pensive. « Essaie déjà le théâtre ou le cinéma. Il y a toujours les tea parties organisées dans ce but. » Tout le monde en parle et je suis étonnée qu’à son âge, elle n’ait pas encore été invitée à en faire. Enfin, peu importe.

Je fronce les sourcils quand elle reprend et qu’elle évoque un… prêtre ? Comment un prêtre pourrait la menacer de la sorte ? J’ai du mal à l’imaginer, mais je préfère garder mon avis pour moi. Alors je me contente de souffler, d’une voix calme. « Je te l’ai dit, il faut toujours prendre garde à ce que tu dis. Ou à qui tu le dis. Tu as un rôle à tenir Maelys, il faut que tu l’aies toujours en tête. » Et si j’ai un hochement pour approuver son projet de lire un peu tous les jours, le reste me fait sortir de mes gonds. Même si je ne suis pas du genre à crier ou à m’énerver, elle a clairement dépassé les bornes. Et je suis désolée pour Jena, de la savoir avec une fille aussi ingrate.

Pour autant, quand elle me dit que j’ai raison, je me contente d’un profond soupir. « Tu ne crois pas ce que tu dis. » C’est juste pour couper court à la discussion. Et bien soit. Je laisse filer de nouveau un silence, alors que nous reprenons la marche et, alors que nous nous retrouvons devant la boutique, j’accroche le regard de Maelys pour souffler, d’un ton sec. « Avec le mariage de nos parents, je te considère comme une sœur. Je sais que la réciproque n’est pas vraie et que tu ne m’aimes pas. Je ne suis pas aussi stupide que j’en ai l’air. » J’ai pu le constater au vu de son comportement avec moi ces derniers mois. Et encore plus avec tout ce qu’elle a pu dire aujourd’hui. « Mais tu restes ma sœur. Si je peux t’aider à aller mieux, à te sentir bien ici, je le ferais. » Quand bien même elle s’est montrée insultante auprès de moi et de ma famille. Je pose ma main sur la poignée de la porte avant de continuer, les yeux brillants de larmes. « J’ai perdu ma mère il y a quelques mois Maelys. Il n’y a pas une journée où je n’aimerais pas qu’elle revienne et j’ai l’impression d’avoir un trou à la place du cœur la plupart du temps. Toi, tu as encore ta mère. Alors ne gâche pas tout. » Sans attendre sa réponse, je prends une grande inspiration et je me pare de mon plus beau sourire, prête à saluer la vendeuse qui, déjà, vient à notre rencontre.



Be Brave - Be Kind - Be You
Revenir en haut Aller en bas  
Maelys Reid
Maelys Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 615
Sujet: Re: A sister is a special gift from Heaven...   Lun 10 Oct 2022 - 0:21
Ce n’était pas vraiment qu’elle ne se souvenait pas, c’est qu’elle n’était pas assez consciente pour comprendre ce qu’il se passait. Mais comment l’expliquer à sa demi sœur, qui semblait excédée face à elle ? Elle peinait à la comprendre, alors qu’elle semblait un moment agacée et l’instant suivant presque compatissante. Elle ne se renseignerait pas pour autant : sa mère le lui avait dit de nombreuses fois qu’elle ne savait plus quoi faire pour qu’elle survive, mais Maelys n’acceptait toujours pas d’avoir été privée de sa liberté. Elle ne l’avait même pas choisi. Si les paroles n’avaient pas franchi sa bouche, elle avait manqué à plusieurs reprises de dire à sa mère qu’elle aurait préféré en mourir que d’être ici, alors que ce n’était pas tout à fait vrai. Elle grimaça, alors qu’elle essayait de lui dire – sans agressivité cette fois – ce qui pouvait motiver sa mère, concernant Locklan. C’était peut-être vrai, mais était-elle seulement consciente de ce que ça impliquait pour elle ? Elle ne doutait pas un seul instant de la survie de son père, mais que sa mère n’y croit pas ravivait la blessure de la perte. Quelques fois, même, elle avait essayé de se convaincre qu’elle avait raison, parce qu’alors ce serait moins difficile. « J’ai l’impression que papa disparaît un peu plus, à chaque fois qu’elle nie sa survie… » Elle ne savait pas trop si Lynn était en mesure de percevoir la tristesse dans sa voix ou que celle-ci tremblait, mais il était difficile pour Maelys d’admettre ça.

Elle hocha légèrement la tête, alors que Lynn lui conseillait de réfléchir à ses paroles, de peser ses mots. Clairement, son impulsivité la desservait parfois. Souvent, si elle devait être honnête. « Je… vais essayer. » Jusqu’à maintenant, elle se taisait, plutôt que de mesurer ses propos. Pas la meilleure solution, vraisemblablement, mais elle était sûre que ça fonctionnait, au moins. Jusqu’à ce qu’elle explose et que des choses qu’elles ne devaient pas dire lui échappent. Mais ça avait été assez rare, jusqu’à présent. Elle leva la tête avec surprise vers Lynn, alors qu’elle lui comptait son idée. « C’est beau, ce que tu fais. » Pour elle, pour sa sœur, pour son frère. Soudain beaucoup plus timorée, timide, elle jouait nerveusement avec ses doigts, n’osant pas prononcer la question qui lui brûlait les lèvres. « Tu pourrais me montrer ? Que… Que je fasse quelque chose comme ça pour maman ? » Ce serait peut-être quelque chose qu’elles pourraient partager, un premier pas vers une nouvelle entente. Mais elle n’était pas au bout de ses surprises, alors que Lynn lui racontait comment était Walla Walla avant. « C’est, ça a tellement l’air intact. Comme si rien n’était jamais arrivé. L’extérieur est… abîmé. Envahi par les herbes. La nature n’a pas attendu pour reprendre le dessus. » Alors qu’ici, c’est comme si tout était tel qu’il l’était avant. Préservé. Elle peinait à imaginer les maisons délabrées, les morts-vivants.

Laissant un rictus déformer son visage malgré elle, elle l’écouta approuver l’ascendance des hommes sur elle. Sur elles toutes. « Mais… Elle hésitait. Devait-elle vraiment le demander ? Tu es adulte, tu, tu sais ce que tu peux ou non faire, non ? » Elle devait savoir ce dont elle était capable, sans que son mari ait à lui interdire quoi que ce soit. « Je ne sais pas quoi leur dire… » Pas quoi leur dire d’acceptable, du moins. Elle n’avait pas froid aux yeux et n’avait pas peur de s’adresser à des garçons, mais elle savait qu’elle dirait des choses dont elle ne devait pas parler. « Tu… Tu connais des gens qui font des tea parties ? Tu y vas, des fois ? » Ça serait sûrement le plus simple pour que Maelys s’y rende. Même si, si elle devait être tout à fait honnête, elle redoutait de faire ça avec Lynn. Elle avait bien trop peur de son jugement pour ça.

Elle se renfrogna un peu, alors que Lynn la sermonnait. « J’essaye ! Et ça fait longtemps ! J’ai plus été punie, j’ai plus rien dit ! » Plus rien dit du tout. « J’ai été sage et appliquée. Je suis même allée chez Mia Hawksley, et ses parents n’ont pas eu à se plaindre de mes manières ! » Elle avait même prié avec eux, tant bien que mal, quand ils l’avaient fait, avant le repas. Quoi que Lynn en pense, elle faisait vraiment des efforts.

Elle fut pourtant incapable de nier qu’elle lui donnait raison simplement pour avoir la paix. Elle n’arrivait pourtant pas à fuir son regard, à détourner les yeux, alors que Lynn le cherchait. Par fierté, peut-être par respect aussi : même si elle l’enviait et peinait à s’entendre avec elle, elle admirait sa force de caractère, et le fait qu’elle ose dire les choses. Elle avait beau tout faire pour ne pas l’apprécier, elle devait lui reconnaître ça. « Je ne sais pas comment accueillir deux nouvelles sœurs… » Pire encore, un nouveau petit frère. Et comment les aimer, sans avoir l’impression de trahir son petit frère même s’il n’était plus là. Sans avoir l’impression qu’elle aussi, elle faisait une croix sur son père et lui tournait le dos. Et, quoi qu’en dise Lynn, elle n’arrivait pas à faire taire cette petite voix jalouse qui lui soufflait que sa demi sœur cherchait juste à voler sa mère et à l’avoir que pour elle. Elle n’avait pas été aussi douce et attentionnée avec elle quand elle lui avait dit que son père était mort. Même si elle savait pertinemment qu’elles ne pouvaient avoir ce luxe, alors qu’elles devaient avant tout penser à survivre. Elle déglutit toutefois difficilement en écoutant Lynn, la culpabilité bloquant sa gorge et l’empêchant de répondre. Il lui fallut une minute, peut-être deux, pour retrouver ses moyens et entrer à la suite de Lynn, lui lançant un regard en coin et essayant de prendre la même assurance, le même sourire qu’elle. « Bonjour madame… » Elle lança un regard en coin à sa demi sœur, totalement désemparée. Est-ce qu’elle devait déambuler dans la boutique ? Chercher quelque chose qui lui convenait ? La boutique avait l’air très luxueuse, bien plus que ce que Maelys n’avait jamais vu, et elle se sentait incroyablement gauche – et ignorante.
Revenir en haut Aller en bas  
Lynn Atkins
Lynn Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
La chiourme
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 343
Sujet: Re: A sister is a special gift from Heaven...   Lun 10 Oct 2022 - 12:47
Je me contente d’une œillade dans sa direction à sa réponse, réprimant un nouveau soupir. « Il ne disparaitra pas. Tant que tu penses à lui. Tant que toi, tu es là. » C’est ce que je me dis pour maman même si, à la différence de Maelys, j’ai accepté sa mort. Et je laisse filer un silence au reste. Inutile d’insister, ce serait contreproductif. Je me contente de me concentrer sur le reste et je lui rends un sourire. « Je pourrais te montrer oui. Ce n’est pas grand-chose, mais ça me donne l’impression de faire quelque chose de concret pour qu’ils ne disparaissent jamais vraiment totalement. »

A sa remarque, j’ai une moue songeuse. « Tous les quartiers ne sont pas aussi bien entretenus. Tu as eu de la chance, vous n’êtes pas restées longtemps dans le district 5. » Et elle ne connait pas le bidonville non plus. Je me retiens difficilement de lever les yeux au ciel quand elle continue. On dirait qu’elle y met toute la mauvaise volonté du monde. « Et bien, tu pourras leur parler du film que vous avez vu. Par exemple. Avec Ray, nous avons parlé voyage lors de nos premières rencontres. Ou encore, des livres que nous avions lus. » Ce n’est pas si sorcier et je la soupçonne de ne pas vraiment vouloir essayer. Ce qui ne me surprendrait pas, vu qu’elle est bien trop focalisée sur son propre nombril pour faire attention au monde autour d’elle ou à ses obligations en tant que femme de New Eden. « Je suis allée plusieurs fois à ces rencontres oui. J’y ai toujours passé de très bons moments. » Mais j’ai comme un doute sur le fait qu’elle aura le même ressenti que moi. Enfin, à elle de voir de toute façon. Ce n’est pas comme si j’escomptais avoir la moindre influence sur elle.

Mais, forcément, la situation dérape un peu. Parce que je n’arrive pas à garder mon sang-froid autant que je le voudrais devant ce qu’elle me raconte. Oh, j’aimerais bien être indifférente ou ne pas avoir envie de lui répondre. Sauf que ça m’échappe. Et je n’ai pas la moindre envie de revenir sur ce que je lui ai dit. J’ai tout de même un froncement de sourcils quand elle finit par souffler quelques mots. Et j’ai un bref regard dans sa direction. « Demande-toi déjà si tu en as envie. Parce que ce n’est pas vraiment l’impression que tu donnes. » Alors que nous n’avons rien fait pour la rejeter, c’est même tout le contraire. Un profond soupir alors que nous entrons dans la boutique et que, d’office, deux vendeuses viennent nous voir. Le regard de l’une d’entre elle s’attarde directement sur mon ventre, que je pensais pourtant bien camouflé et elle a un sourire appréciateur, surtout après avoir avisé mon alliance. « Nous avons besoin de tenues pour la rentrée de ma cadette. Au district deux. » Leur regard se fait plus acéré alors qu’elles fixent Maelys quelques secondes. « Je voudrais voir des chemisiers et des jupes longues. Un tissu ample, dans lequel elle pourra marcher sans difficultés. Et j’aimerais voir un manteau de mi-saison également. » Soufflé d’un ton plus autoritaire, qui ne souffle pas vraiment de répliques. Qu’elles n’essaient pas de me proposer autre chose. Les voilà qui s’affairent, chuchotant entre elles alors que je regarde les chaussures d’un œil distrait. « Tu as ce qu’il te faut pour te chausser ? Sinon, je te recommande une paire de bottes. Ca reste discret et tu devrais être plus à l’aise qu’avec des ballerines. » Un temps, avant de lui désigner la cabine d’essayage quand les vendeuses reviennent. « Essaie au moins un chemisier et une jupe. Ca nous donnera une idée de ta taille exacte et ça t’évitera des heures à te perdre là-dedans. » Et surtout, je vais vite savoir à quel point elle est à l’aise ou pas dans ce genre de vêtements. La vendeuse me ramène alors un manteau aux multiples poches aux tons qui iront parfaitement à la jeune fille.



Be Brave - Be Kind - Be You
Revenir en haut Aller en bas  
Maelys Reid
Maelys Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 615
Sujet: Re: A sister is a special gift from Heaven...   Sam 22 Oct 2022 - 0:57
Elle ne savait pas bien quoi répondre concernant son père. Parce qu’il était vivant, et qu’elle avait l’impression que Lynn sous-entendait l’inverse. Parce que les morts ne disparaissaient pas totalement tant que l’on pensait à eux. Mais elle supposait qu’elle essayait de la réconforter, à sa manière, même si ça n’était pas ce qu’elle voulait entendre. Gardant le silence, elle hocha la tête alors que Lynn acceptait de le lui montrer. Plus touchée qu’elle ne l’aurait admis, elle lui sourit. « C’est vraiment gentil. » Même si elle ne ferait sûrement jamais quelque chose d’aussi soigné que ce que Lynn pouvait faire, ça lui donnerait des idées. « Tu crois que ça lui ferait plaisir ? A maman… » Parce qu’elle ne voulait pas que sa mère refuse son cadeau.

Elle grimaça malgré elle, alors qu’elle évoquait le district 5. Maelys n’en avait pas fait grand cas, à l’époque, davantage choquée par toutes les interdictions qu’elle subissait et par tout ce qu’on lui avait inculqué. Mais elle avait bien compris qu’elle ne devait pas en parler en public et, de toute façon, tout cela était parfaitement normal pour Lynn. « Ce n’était pas… » Pas quoi ? Pas pire que l’extérieur ? Elle peinait à le reconnaître, même si c’était vrai. « On avait un toit sur la tête, au moins. » Et elle préférait encore être là, chez elle, qu’à l’hôpital, groggy et à peine consciente.

Elle retint un soupir, alors que Lynn lui donnait des pistes de conversation. Les films étaient tellement ennuyants ! Et quant au reste… Elle avait avouer qu’elle peinait à lire, mais elle devait s’améliorer, alors peut-être que ce serait l’occasion. Même si ça ne la motivait pas vraiment, si elle devait être honnête… Mais si ça pouvait rendre le moment plus facile à passer, ça lui serait utile aussi. « Tu aurais des livres à me conseiller ? Qui sont… Elle baissa la tête, honteuse malgré elle. Que j’arriverais à lire ? » Elle pourrait en emprunter à April, mais ça, elle préférait le cacher : elle avait quatre ans de plus qu’elle, ce n’était plus vraiment de son âge de lire les livres de sa demi-sœur plus jeune. « Tu avais voyagé avant tout ça ? Et Ray ? » Elle était plus âgée, elle avait peut-être pu partir avec ses parents. Maelys, elle, ne connaissait que ce qu’elle avait vu depuis le début de l’apocalypse, et elle n’avait pas vraiment fait de tourisme. « J’essaierai d’y aller, alors… Tu, tu es tenue au courant ? » Même si elle était mariée, peut-être qu’elle avait des amies non mariées qui lui en parlaient. Peut-être même que Maelys pourrait y aller avec elles, même si l’idée ne l’enchantait pas.

Elle avait envie de lui répliquer qu’elle était injuste, alors qu’elle faisait beaucoup pour bien s’entendre avec April. Elle ne se forçait même pas, ayant réellement envie de la voir sourire ou de lui rendre ses étreintes. Mais elle lui avait déjà dit qu’elle avait l’impression que Jena l’aimait plus elle que sa propre fille, et elle ne comptait pas enfoncer le clou en donnant des explications. Hochant simplement la tête, elle la suivit dans la boutique, s’efforçant de paraître plus affable alors qu’elle avait l’impression qu’on allait lui faire subir la pire des tortures. Un sourire maladroit sur le visage, elle salua les deux vendeuses, sans même remarquer que Lynn leur avait directement dit ce qu’elle désirait sans prendre vraiment le temps de conserver avec elles. Mais si Maelys avait été dans des boutiques de vêtements avec sa mère, plus jeune, elle n’en avait aucun souvenir concret – hormis que c’était long et ennuyeux. « J’ai les mêmes chaussures que j’avais quand maman était mariée à Morgan. » Elles étaient en assez bon état, mais probablement pas adaptée à ses futures tenues, si ? Levant légèrement sa jupe, elle montra des bottines un peu élimées. Personne n’y faisait vraiment attention, elles étaient cachées sous ses vêtements, mais elle était sûre que s’ils regardaient de plus près, les gens y trouveraient à redire. « Je veux bien en essayer… » Mais lesquelles ? Elle regardait Lynn comme une biche perdue, coincée devant les phares d’une voiture. « Est-ce qu’il m’en fait plusieurs ? Pour des moments différents ? » Après tout, elle ne devait sûrement pas mettre les mêmes choses pour aller à l’école que pour aller à l’église ou à des tea parties, si elle y allait vraiment ? « Mais j’ai déjà mes anciennes tenues du dimanche, elles devraient suffire, non ? » Elle s’était rapproché de Lynn pour le lui chuchoter, inquiète que les gens autour ne l’entendent. « Je pourrai les mettre si… si je rencontre des gens aux tea parties ? » Ce n’était pas si facile d’avoir des coupons, et les dépenser pour ça la contrariaient. Surtout pour des choses qu’elle n’aimait même pas.

Elle s’éloigna en voyant les vendeuses arriver avec plusieurs tenues – beaucoup trop à son goût. Combien d’heures ça allait lui prendre, d’essayer tout ça ? Et très… sobres. Elle aurait voulu quelque chose d’un peu plus coloré. « Je vais dans les cabines… » Tout plutôt que de laisser voir combien elle avait déchanté en voyant qu’elle avait au moins dix tenues à essayer. Elles devaient en acheter autant de différentes ? Elle ne pouvait pas en essayer une et prendre la même répétée ? Ou même les recoudre si elles étaient usées ? C’était pour ça qu’elle apprenait, non ?
Revenir en haut Aller en bas  
Lynn Atkins
Lynn Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
La chiourme
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 343
Sujet: Re: A sister is a special gift from Heaven...   Ven 28 Oct 2022 - 20:42
J’ai un temps avant de reprendre, réprimant un nouveau soupir. « Maelys, tout ce que tu feras pour ta mère lui fera forcément plaisir. » Surtout si c’est quelque chose de constructif et qui montre son souhait de faire la paix avec elle. Ou quelque chose s’approchant. J’ai toujours du mal à concevoir qu’elle soit autant en colère contre elle. Mais probablement qu’elle ne comprendrait pas si j’étais en froid avec mon père vu qu’elle a perdu le sien. Enfin, avec elle, j’avoue que je ne sais pas vraiment sur quel pied danser. Et j’ai l’impression que, même si ça fait des mois qu’elle est à New Eden, près de deux ans même, elle n’a pas réussi à comprendre la chance qu’elle avait d’être ici. J’en viens même à me demander si ce sera réellement possible.

Mais, pour l’heure, ça ne me concerne pas. Pas directement en tout cas. Je verrais bien de quoi je parlerais à papa, si c’est pertinent ou pas. Une fois de plus, j’ai un froncement de sourcils quand elle ne finit pas sa phrase. J’en viendrais presque à me dire qu’elle préférait le district 5 à sa vie actuelle. « C’est en effet déjà une chance d’avoir pu vivre là-bas. C’est toujours mieux que l’extérieur. » Soufflé d’une voix que j’essaie de rendre plus douce, avant d’essayer de lui parler de films qui pourraient l’intéresser. Quant au reste, j’ai une moue songeuse. « J’imagine que tu aimes les histoires où il y a un peu d’aventure ? Je dois avoir quelques livres qui pourraient te plaire. » Je pense à Tom Sawyer entre autres choses. Si c’est un peu vieillot, j’ai comme dans l’idée que ça pourrait quand même l’amuser un peu. Et j’ai un bref haussement d’épaules au reste de ses questions. « Quelques voyages avant qu’on se retrouve à Seattle oui. Surtout dans le sud du pays. J’ai vu le Grand Canyon quand j’avais 11 ans. Et papa nous avait emmenés à Yellowstone l’année avant que tout commence. » Je me rends bien compte de la chance que j’ai eue de voir au moins ça. Aujourd’hui, tout est beaucoup plus compliqué. Peut-être qu’à l’avenir, quand tout sera plus sûr, on pourra de nouveau voyager.

« Ray aimait beaucoup voyager. Tu pourras en parler avec lui si tu veux. J’aime beaucoup la façon dont il raconte tout ça. » J’ai un froncement de sourcils, pas vraiment sûre de comprendre sa question. « Tenue au courant ? Des réunions entre célibataires ? Plus maintenant non. Mais tu peux aller voir Sœur Mary, elle est très gentille et elle pourra te donner les dates. » Je n’ai plus d’amies célibataires, ayant même été la dernière à me marier. Enfin, pour le moment, j’essaie de ne pas m’agacer davantage, même si l’exercice est plus compliqué que je l’aurais cru. Et je préfère me concentrer sur les courses que nous avons à faire. C’était bien pour ça que nous étions là à la base de toute façon. Une brève inspiration, alors que je discute quelques instants avec la vendeuse.

Et, quand Maelys me montre ses chaussures, j’ai un regard critique avant de hocher la tête. « Elles sont très bien. Et tu prends soin de tes affaires. C’est bien. » J’ai un mince sourire à son attention alors que je lui montre une paire de bottes solides et surtout, pratiques. « Ca te servira tout l’hiver avec l’autre paire comme ça. » J’évite de lui parler de talons, je crois qu’elle n’est pas prête pour ça de toute façon. « Il ne t’en faudra pas tant que ça, mais c’est important de trouver les tenues dans lesquelles tu te sens le mieux. » Mon sourire s’est fait plus doux. « April adore porter des chemisiers avec des jupes. Moi j’ai toujours préféré les pulls, je trouve ça long de devoir boutonner et déboutonner les vêtements. » Et j’ajoute, à mi-voix, pour qu’elle soit la seule à m’entendre. « On ne prendra pas tout, ne t’inquiète pas. Par contre, si tu veux aller aux tea parties, il te faudra une robe un peu plus habillée. » J’ai une grimace, anticipant déjà le fait qu’elle ne va pas apprécier plus que ça.

Finalement, j’attrape une robe aussi simple que possible qui, je suis sûre, lui ira très bien. Je la glisse dans la cabine avant qu’elle commence ses essayages et, quand elle finit par sortir avec un petit chemisier et une jupe longue plissée, je me rapproche d’elle, tendant la main pour lui remettre une mèche de cheveux en place. « Tu es très jolie Maelys. Et je te le redis, ne laisse personne te faire croire le contraire. » Soufflé dans un murmure un peu triste, avant de laisser filer un soupir. « Si ce style te va, nous en prendrons plusieurs du genre. Tu as des couleurs préférées ? Et… tu veux essayer la robe ? »



Be Brave - Be Kind - Be You
Revenir en haut Aller en bas  
Maelys Reid
Maelys Reid
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 615
Sujet: Re: A sister is a special gift from Heaven...   Mar 8 Nov 2022 - 0:26
Maelys ne put empêcher un rictus de déformer son visage, alors que Lynn lui affirmait que tout ce qu’elle ferait pour sa mère lui faisait forcément plaisir. Elle peinait à y croire, alors que tout ce qu’elle échangeait n’était presque que des cris, que toute discussion commencé terminait en dispute. Même les efforts qu’elle faisait pour April, avec elle, pour apprendre le langage des signes et pour cuisiner pour toute la famille – à vrai dire, le sourire sur le visage de sa demi-sœur lui réchauffait tellement le cœur que ce n’était même pas un calvaire de cuisiner avec elle ou de faire des efforts pour pouvoir parler avec elle. Mais ça, à part sa cadette, personne ne devait le savoir.

Ses épaules s’affaissèrent légèrement, alors que Lynn affirmait que le district 5 était mieux que l’extérieur. Ce n’était pas totalement faux, mais elle ne comprenait pas que, tant que son père serait bien là, vivant, quelque part, elle ne pourrait se résoudre à accepter de vivre ici sans ne pouvoir en sortir. Mais elle ne souhaitait pas en rajouter. Même si Lynn n’en avait rien dit, elle ne pensait pas qu’elles réussissent à s’entendre à ce sujet, de toute façon. « Maman s’est tout de suite sentie mieux, je crois… » Même si son arrivée était floue pour elle, Jena semblait moins sur le qui-vive. Et elle était trop affaiblie pour déjà s’offusquer des nouvelles règles qu’elles devaient accepter. Sa mère n’était pas elle-même mais… elle était moins affligée. Même si l’adolescente ne supportait pas de se trouver ici, même si quelque chose s’était définitivement cassé entre elles, elle ne pouvait nier que voir sa mère sans qu’elle lui semble tourmentée était une bonne chose. « Oui ! » Elle faisait peut-être preuve de trop d’enthousiasme, vis à vis des histoires d’aventure. Baissant la voix, elle précisa : « enfin, seulement s’ils respectent ce qu’on a le droit de lire… Mais je veux bien. » Elle ne savait pas si elle avait vraiment besoin de préciser mais elle ne serait jamais assez prudent. « C’est quoi ? » Yellowstone. Elle avait entendu parler du Grand Canyon, mais pas de l’autre. « C’était aussi beau qu’on le dit, le Grand Canyon ? » Elle ne le verrait probablement jamais, de toute façon.

Elle plissa les yeux, alors qu’elle lui évoquait de questionner Ray. « Il aurait le temps d’en parler avec moi ? Je lui demanderai au prochain dîner ! » Peut-être qu’il avait vécu plein d’aventures trépidantes ! « Oui je, enfin, si tu avais des amies qui y allaient encore, tu savais peut-être. » Elle hocha doucement la tête, à la mention de sœur Mary, pas vraiment à l’aise à l’idée d’aller voir une religieuse alors que tout ça la dépassait. « D’accord, j’essaierai de lui demander. » Si elle en avait le courage et réellement l’envie. Ce qui n’était pas gagné. Mais elle devait prétendre que oui, et puis c’était elle qui avait posé la question. De toute façon, elle ne voulait pas risquer de raviver les tensions avec Lynn en disant qu’elle se sentait mal à l’aise à cette idée.

« On dirait que tu as fait ça toute ta vie. » Elle avait dit ça d’un air plutôt admiratif, qui la surprenait elle-même. « Je ne sais pas si ça existe ici, mais tu pourrais aider les jeunes filles perdues à choisir ce qui leur va le mieux. » Elle s’attendait à ce que ça soit totalement une corvée et, même si elle n’aimait pas le fait d’être obligée de porter une jupe, elle devait reconnaître que Lynn lui avait donné des tenues qui allaient bien ensemble et… qu’elles étaient plutôt jolies. « April est très mignonne dans ses vêtements ! » Mais c’est parce qu’elle était adorable : elle pouvait mettre tout ce qu’elle voulait. Elle fronça les sourcils, en l’entendant dire qu’elle n’aimait pas devoir boutonner et déboutonner les vêtements. Elle non plus, elle avait dû recoudre plusieurs fois ses chemisiers à cause de ça. « Tu mets quoi sous tes pulls, si tu mets pas de vêtements avec des boutons ? » Parce qu’ils n’acceptaient pas que les femmes portent des t-shirt, ou autre chose que des robes. Elle avait conscience que sa question pouvait sembler… stupide, mais elle ne voyait pas vraiment. La surprise envahit son visage, alors que Lynn se rapprochait, comme pour lui faire une confidence. Comment elle avait compris ce qu’elle ressentait ? Laissant échapper un soupir de soulagement, elle essaya de lui faire un sourire plus sincère que tout ce à quoi elle avait eu droit jusqu’à présent. « D’accord. J’ai eu… Enfin, ça faisait beaucoup. » Elle ne put pourtant s’empêcher de faire écho à la grimace sur le visage de Lynn alors qu’elle-même grimaçait. Elle hocha la tête malgré tout : elle n’avait pas le choix, si ?

Si elle se crispa légèrement en voyant Lynn s’approcher, presque certaine qu’elle avait mal mis le chemisier ou la jupe, ses lèvres s’arrondirent de surprise alors qu’elle recoiffait juste une mèche échappée de sa coiffure qu’elle avait faite par-dessus la jambe. « Je, je… » Elle baffouillait malgré elle. « Merci. Je sais que je suis pas assez féminine ou apprêtée mais… Enfin, je croyais que je pouvais rien y faire. » Même si sa mère avait déjà dû le lui dire aussi. « Oui, je… Je crois que ça va. J’aime le rouge et le vert. Pas ensemble ! » Elle ne voulait pas ressembler à un sapin de Noël. « Et le violet. » Même si elle aimait un peu tout, en vrai. « Et toi ? » Qu’elle était sa couleur préférée ? Même si elle n’achetait rien, elle pouvait demander. « Tu… Tu veux prendre quelque chose, ici ? » Pour qu’elle puisse retirer quelque chose de bien de cette sortie, au moins.
Revenir en haut Aller en bas  
Lynn Atkins
Lynn Atkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
La chiourme
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 343
Sujet: Re: A sister is a special gift from Heaven...   Sam 12 Nov 2022 - 23:17
Je lui rends un bref soupir quand elle parle de sa mère. « C’est normal. Elle était soulagée que tu sois en sécurité. Et que tu aies les soins dont tu avais besoin. » Dehors, Maelys serait morte. Et j’ai encore du mal à comprendre qu’elle ne semble pas vraiment l’avoir intégré. Je balaie l’air de la main à sa remarque sur les livres. « Ne t’en fais pas pour ça, je ne te donnerais rien à lire qui pourrait t’apporter des ennuis. » Je pourrais presque m’offenser qu’elle puisse imaginer ça venant de moi. Enfin, peu importe.

« Yellowstone est… était un parc naturel. On pouvait faire de la randonnée là-bas. Et on a pu se promener à cheval. C’était magnifique. » J’ai un hochement de tête à sa question. « Je n’étais peut-être pas objective. J’étais une enfant et je n’avais jamais vu quoi que ce soit de ressemblant. Mais j’ai trouvé ça magique. » J’ajoute, d’une voix songeuse. « J’ai réussi à garder quelques photos de tout ça. Si tu veux les voir un jour. » Au moins, elle ne pourra pas dire que je ne tends pas la main vers elle pour l’aider.

Secouant la tête au reste, j’ajoute, les lèvres pincées. « J’ai été la dernière de mes amies à me marier, alors elles ne me seront d’aucune aide, je peux te l’assurer. » J’avais déjà eu assez de remarques à ce propos, ayant eu presque un an de décalage avec les filles de mon âge pour trouver un époux convenable. Du reste, j’ai un sourire et le rose qui me monte aux joues à sa remarque. « Vraiment ? C’est gentil de dire ça. J’aime beaucoup voir les gens à l’aise dans leur tenue. C’est important à mes yeux. Les femmes n’ont que ça, c’est un peu comme… une armure. Tu vois ce que je veux dire ? » Et mon sourire se fait plus doux à l’évocation de ma cadette. « April est toujours mignonne. » Même si je suis toujours inquiète à l’idée que son handicap lui porte un jour réellement préjudice. Je bats des cils à sa question, un peu interdite. « Euh… des t-shirts pourquoi ? » Il y a peut-être quelque chose qui m’échappe, mais j’imagine qu’elle le précisera si besoin.

Difficile de ne pas voir la grimace qu’elle a en retour quand j’évoque la robe plus habillée. Et je me tapote le nez, songeuse. « Sinon, on peut retoucher celle que tu portais au mariage. Si tu étais à l’aise dedans. Tu n’auras pas à t’habituer à quelque chose de nouveaux. » Et ce sera un bon compromis face à son appréhension à l’idée de trop dépenser. Je secoue la tête à sa réponse, laissant filer un sourire. « La féminité, ce n’est pas juste savoir se mettre du rouge à lèvres et minauder quand il le faut. C’est quelque chose qui s’apprend aussi. Je pourrais te donner quelques trucs si tu veux. Qui ne te donneront pas l’impression d’oublier totalement qui tu es non plus. » La transition peut être difficile, j’en suis bien consciente. Mais elle me fait un peu penser à Grace, il ne faudrait vraiment pas grand-chose pour qu’elle soit resplendissante, j’en suis persuadée. « Tu devrais prendre ce chemisier rouge alors. Et la jupe violette. Bon, évite de les porter en même temps. » Soufflé d’un ton malicieux, avant que je ne cherche autour de nous pour lui ramener une étole bleue et verte. « Tiens. Ca c’est ma contribution personnelle. Et j’adore le bleu. » D’où le double choix de couleur. Du reste, je secoue la tête. « J’ai déjà ce qu’il faut. Et je n’aime pas dépenser les tickets de Ray sans qu’il soit au courant avant. » Sans compter que je préfère largement acheter des choses pour le bébé.

Finalement, les minutes s’écoulent et nous finissons avec des sacs bien chargés que j’échange contre les tickets que papa m’a données à la vendeuse. Cette dernière se fait terriblement obséquieuse et je lève les yeux au ciel à l’attention de Maelys dès qu’elle a le dos tourné. Je l’entraine dehors dès que nous en avons terminé et je reprends, d’une voix plus douce. « Je sais qu’on ne s’entend pas forcément bien, mais si tu as besoin de moi pour ce genre de choses, n’hésite pas. Et tu fais partie de la famille. » Au cas où elle aurait tendance à l’oublier.



Be Brave - Be Kind - Be You
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: A sister is a special gift from Heaven...   
Revenir en haut Aller en bas  
- A sister is a special gift from Heaven... -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: