The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

La lune est un fruit un peu rance
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10674
Sujet: Re: La lune est un fruit un peu rance   Sam 22 Oct 2022 - 18:23
- 12 ans, souffla-t-elle.

Une gamine, réellement. Mais le temps d’épiloguer sur le sujet était révolu : ils étaient nombreux, parmi les survivants, à avoir perdu des enfants, des frères, des sœurs, des conjoints, et autre. Et plus ils évolueraient, plus ceux qui resteraient seront des mutilés de la vie. Alors il n’y avait rien à ajouter, Stan avait tout résumé : certaines personnes étaient à gerber. Ce fut un rôdeur qui mit fin à l’instant macabre, entretenu par un silence difficile à briser. Un rôdeur échoué, qui tentait péniblement de se relever sur la berge.

- Je m’en charge, confirma-t-elle.

*

Dès que l’ordre fut tombé, Selene abaissa sur son visage le masque à gaz prêté par le militaire. Elle s’était portée volontaire pour cette mission de nettoyage, entourée de personnes de Fort Ward. Le pire, c’était qu’elle ne se sentait pas franchement mal à l’aise. Peut-être parce qu’ils représentaient une feuille blanche, qu’il n’y avait pas d’apriori sur eux, ou peut-être parce qu’il suffisait de les regarder pour savoir ce qu’ils faisaient. Stan était un leader charismatique, elle ne pensait même pas à discuter ses directives.

Equipée d’un fusil automatique, aussi emprunté aux alliés, la musicienne suivit le mouvement dans les couloirs saturées d’une épaisse poussière. Sa respiration résonnait dans l’habitacle de son masque, ses semelles épaisses foulait les débris divers qui jonchaient le silence. Ils poussèrent une porte, deux portes, et ne progressaient déjà plus qu’à la lueur des torches fixées à leurs armes. Les rares vitres étaient si crasseuses que la lumière paresseuse du jour ne passait plus.

- Ici, indiqua la jeune femme.

Le faisceau de sa lampe venait d’éclairer un amoncellement de cadavres mutés et partiellement décomposés. Le derme s’était aliéné et d’étranges champignons purulaient jusqu’à ramper au plancher. C’était visuellement immonde, et ça expliquait la raison de la présence des spores. Selene s’approcha prudemment, prête à presser la détente, mais les corps étaient inertes.

- clear, déclara-t-elle.

Ils allaient pouvoir continuer donc, il n’y avait rien de plus à faire ici. Ce genre de spectacle n’avait rien d’étonnant quand on visitait des ruines.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3834
Sujet: Re: La lune est un fruit un peu rance   Dim 23 Oct 2022 - 10:06
Depuis la découverte de ces spores et de leurs effets, ils avaient pris l’habitude de s’équiper de ces masques à gaz au moindre doute. Pourtant ces derniers n’avaient rien de confortable. Ils brouillaient une partie de leurs sens. Leur vision était moins large, moins nette aussi. Et même leur ouïe était fortement dégradée, quand leur propre respiration sifflait alors dans leurs oreilles. Mais ce n’était que des nouveaux paramètres avec lesquels composer.

Ils poursuivirent leur avancée. Ils ouvraient les portes qui donnaient sur le corridor, une par une, prenant chacun leur tour le relai sur le devant. Stan actionna la poignée de la première, rien. Il se glissa brièvement dans la pièce, alors que Caleb, Selene et Lenore continuaient leur progression. Il ne trouva rien d’intéressant, si bien qu’il ressortit rapidement et avisa l’agrégat de chairs et moisissures, par-dessus l’épaule de la brunette. Il la laissa s’approcher et alors qu’elle notait qu’il n’y avait pas de danger, il lâcha momentanément la gâchette de son propre fusil, pour pointer son index vers l’avant.

- On poursuit.

Au bout du couloir, ils se figèrent un instant devant la porte qui menait à une ancienne zone de stockage. Des traces de mains, ensanglantées, décoraient le battant salis. Stan passa le bout de ses doigts dessus et devina des griffures. Comme des ongles qui avaient travaillé la matière avec désespoir. Ou fureur. La chaine qui bloquait le passage avait finalement été brisée. Par-dessus le bruit de sa respiration, le militaire paraissait aussi entendre le tambourinement de son cœur.

Il ouvrit alors la porte, qui émit un grincement. Rester immobile à attendre que quelque chose surgisse n’était pas une option. Pas alors qu’ils se tenaient tous les quatre les uns derrière les autres, dans un couloir exigu. Aussi Stanley s’engouffra-t-il immédiatement dans le vaste hangar pour laisser ses compagnons également se placer. L’endroit était divisé par de hautes allées. Lenore n’avait pas encore déboulé qu’un bruit métallique résonna plus loin. Et des pas de courses. Plusieurs.

- Sprinters ! Balança-t-il sans rien apprendre pourtant à ses acolytes.

Il arma immédiatement son fusil, maintenant sa lampe sous le canon pour éclairer devant lui. Il peinait à distinguer d’où allaient surgir les créatures. Il tira cinq fois quand les premières silhouettes apparurent. Elles étaient trois, sur leur droite. Deux d’entre elles perdirent momentanément leur vitesse, percutées par des balles. Une seule de celles du jeune homme trouva la boite crânienne de l’une d’elle. Les autres tiraient aussi. Dans leur sprint, seul l’un des super rôdeurs se retrouva cloué et s’écroula réellement. Le plus rapide fondit alors sur Caleb et Stanley allait lui venir en aide, quand un quatrième monstre surgit dans son dos à lui…

Spoiler:


La lune est un fruit un peu rance - Page 3 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10674
Sujet: Re: La lune est un fruit un peu rance   Dim 23 Oct 2022 - 21:36
Concentrée, Selene suivit le mouvement en trouvant sa place dans la colonne. Les voraces avaient laissé des traces évidentes, indiquant clairement que ces lieux avaient été habités fut un temps, et peut-être l’étaient-ils encore. Nouveau hangar, de hautes allées drapées dans les ténèbres les attendaient. Assourdies par ses respirations, amplifiées par son masque à gaz, la musicienne entendit pourtant venir les sprinters, tels que les appelait Stan.

Les faisceaux lumineux balayèrent toutes les directions possibles, y compris les étagères elles-mêmes, jusqu’à ce que les silhouettes décharnées ne déboulent à leur droite. La pianiste passa son fusil automatique en mode « trois coups », et pressa la détente à plusieurs reprises. Ces monstres étaient réellement coriaces. Même touchés par les salves conjointes, seul un s’effondra définitivement. Un second s’écroula dans une gerbe de fluides coagulés, mais il s’agitait au sol, se désarticulant pour retomber plus vite sur ses pieds.

Caleb fut percuté par une charogne, Stan s’élança à son aide. Selene pensait aller achever le dernier spécimen, mais un quatrième larron jaillit de nulle part et agrippa leur chef d’équipe dans le dos. Réflexe, la musicienne retomba son arme et envoya un coup de crosse phénoménal dans la tempe du mutant. Il grogna, protesta, mais tint bon. Elle dû s’y reprendre à deux reprises, non sans l’aide du concerné, pour que la créature s’étale à ses pieds, les os du visage complètement déformés.

Sans état d’âme, elle dirigea alors le canon de son fusil à moins d’un mètre du crâne du sprinter et lui pulvérisa le caisson d’une volée de balles. Une deuxième acheva de répandre la cervelle contaminée, pour faire bonne mesure. Pas le temps de fêter leur petite victoire : en levant les yeux, Selene vit le mordeur qu’elle visait au départ lui foncer dessus en grondant. Elle fut couverte par les tirs de Lenore, qui séchèrent net la créature. Quant à celle qui s’en prenait à Caleb, elle gisait maintenant au plancher, un trou béant dans la boîte crânienne. Le silence était revenu, grinçant, angoissant. La musicienne reprenait son souffle, tendue des pieds à la tête. Ces machins étaient vraiment des saletés.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3834
Sujet: Re: La lune est un fruit un peu rance   Lun 24 Oct 2022 - 12:17
Stan se sentit partir en arrière, agrippé par un nouveau rôdeur qui avait surgi de l’ombre. Déjà Selene lui assénait un violent coup de crosse. Mais la créature ne lâcha pas. Mécaniquement le militaire envoya sa tête vers l’arrière pour sonner un peu plus son assaillant, dont la mâchoire lui frôlait le cuir chevelu. Tout en laissant ses armes tomber au sol. Depuis Portland et son arène, c’était à mains nues qu’il se sentait contre ces monstres le plus à l’aise. Il attrapa à pleines mains les poignets du mort-vivant, dont la boite crânienne se faisait toujours marteler par la brunette. Coup de rein, bascule. Il maintint sa prise pour faire passer le mort-vivant par-dessus lui et lui faire effectuer un magnifique soleil. Le dos contre le sol, Selene put l’achever définitivement.

Mais les grognements inhumains bourdonnaient toujours autour d’eux. Sans perdre une seconde, Stan revint à la charge auprès de Caleb. Lenore avait été littéralement éjectée par le rôdeur plus tôt et se redressait tout juste sur ses jambes. Le jeune homme attrapa alors à deux mains la tête du macchabé, pour l’arracher uniquement par la force de son compagnon, à terre. L’instant d’après, Caleb le terminait comme les autres d’une balle dans le crâne. Et tout redevint calme.

- Tout l'monde est entier ?

Stanley fit un mouvement de tête appréciateur vers ses partenaires en avisant les corps gisant à leurs pieds : ça avait été un travail d’équipe. Le cœur battant, la respiration haletante, il remit bien droit son masque à gaz sur son visage et s’abaissa pour récupérer sa lampe et son arme à feu.

- On enchaine, souffla-t-il, alors que le hangar s’ouvrait dorénavant pleinement devant eux. Un gros travail de fouille les attendait encore.

***

- J’me dis qu’j’suis complètement frappé moi aussi, quand j’dis ça, non ? Un peu, quand même ouais. Il émit un vague rire en jetant un regard en coin vers Selene, dont le visage était éclairé par la lampe posée entre eux.

Discuter le soir au bord de la mer était devenu un rituel pour eux depuis ces quelques jours. Une douzaine déjà, le temps filait. Il venait d’évoquer la rencontre qu’ils avaient fait dans la journée avec ces sprinters et Stanley lui confiait à quel point ces instants le grisaient. Survivre au danger était une véritable drogue pour lui, il le savait. C’était pour ça aussi qu’il était de toutes les missions suicides possibles. Il ne se rangerait jamais…

- Mieux vaut pas qu’j’évoque le kiff que ça m’fait d’faire exploser une roquette alors ! Ajouta-t-il, dans un nouveau ricanement. Son humeur ce soir était nettement moins sombre que ce que la jeune femme avait pu voir jusque-là.


La lune est un fruit un peu rance - Page 3 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10674
Sujet: Re: La lune est un fruit un peu rance   Lun 24 Oct 2022 - 14:05
Quelque chose avait changé au cours des derniers jours. Ils avaient pris l’habitude de se retrouver ici, fuyant la fourmilière de la base. La mer était leur seule compagnie, et à force de travailler ensemble au quotidien, les silences pudiques s’étaient mués en échanges plus libérés. Ils étaient aussi moins moroses, moins fermés, quand ils étaient tous les deux. Ce soir, Selene découvrait le rire de son acolyte et lui, pouvait apercevoir les fossettes sculptées par son sourire.

- Juste un peu, plaisante-t-elle à la confidence de Stan.

Elle n’était pas vraiment surprise d’appendre qu’il tirait une excitation addictive de toutes les situations qui le mettaient en danger. En quelques jours, la musicienne avait bien compris qu’ils se ressemblaient bien plus que les apparences ne le laissaient entendre. Elle le comprenait, sincèrement, et c’était terriblement libérateur. Une bouffée d’air.

- Tu me prends pour une folle si je dis que j’adorerais faire exploser des trucs avec une roquette !

Cela devait avoir une plus-value cathartique exceptionnelle ! Alors à son tour, elle se prit à rire, ses yeux bleus brillant d’une malice que Stan n’avait probablement jamais vue. Selene rejeta en arrière sa chevelure ondulée, observant son voisin d’un air… troublé. Elle avait la sensation d’avoir été en apnée depuis l’événement de l’année passée, de vivre avec un étau autour de la poitrine et de marcher sur des œufs en permanence. Depuis qu’elle était à Kitsap, et surtout en compagnie du militaire, elle était elle-même.

- Je peux dire un truc un peu…, elle haussa les épaules, se grignotant nerveusement la lèvre, je ressens la même chose. Je veux dire… ce truc quand je suis en train de prendre des risques, ce besoin d’être active, de jouer sur le fil, de défier la mort au final, autant de fois que nécessaire, et ça fait du bien de… de parler avec quelqu’un qui est pareil.

Une petite moue plia ses lèvres. Chez elle, elle avait l’impression qu’on essayait de la faire rentrer dans un moule, de la dompter. Elle aimait Juliet de toute son âme, mais celle-ci n’était pas du tout sur la même longueur d’onde, ce n’était pas nouveau ; et plus d’une fois, ça avait été source de conflit. Aujourd’hui encore, Selene songeait parfois que c’était ce comportement qui avait provoqué ce qui leur était arrivé l’année précédente.

- Pourtant, je sais que j’ai une fille, une copine, tout ça… mais je peux pas être mise en cage, ça me rend malade.

Enfin, encore plus en tout cas. D’ailleurs, ce soir, elle était tellement enthousiaste à l’idée de retrouver Stan pour leur rituel quotidien qu’elle en avait oublié ses médicaments. Elle entreprit alors de tirer son sac à elle pour en sortir son pilulier et sa gourde. D’ordinaire, elle était discrète là-dessus. Mais avec lui… de toute façon, il l’avait déjà aidée à les ramasser dans le sable. Il savait qu’elle prenait un traitement, et quand bien même, elle ne ressentait pas le besoin de se cacher.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Stanley Maverick
Stanley Maverick
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Rocketman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3834
Sujet: Re: La lune est un fruit un peu rance   Lun 24 Oct 2022 - 19:32
Stan émit un nouveau rire à la réplique de Selene et elle l’imita finalement. Quand elle riait, son visage se transformait. Il s’en fit la réflexion avant qu’elle ne lui jette un regard… troublant. Elle se confia davantage, avouant le plaisir qu’elle avait à partager avec lui ces instants. Ils parlaient effectivement le même langage. Ils étaient définitivement sur bien des aspects sur la même longueur d’onde. Presque identiques.

Le sentiment était étrange car il était un peu hypocrite. Stan avait déjà des proches sensés le comprendre : Graham, Eddie, Logan. Ils avaient en partie les mêmes souvenirs, que pouvait-on attendre de plus fort que ça ? Et il ne les reniait pas, il mourrait pour chacun d’entre eux sans hésiter, mais il les fuyait. Pour chercher aujourd’hui la compagnie de cette fille. Il n’y avait cependant rien à y comprendre. C’était un simple constat. Au travers de cette rencontre, de ces échanges, et de tout un tas d’autres facteurs plus ou moins évidents, le jeune homme sortait progressivement la tête de l’eau. Enfin.

- C’est vrai qu’ça fait du bien, lui concéda-t-il naturellement avant d’enchainer. Et derrière, j’suis l’genre de pauvre type qui d’mande à sa nana d’prendre aucun risque, tu vois ! La guerre, c’est pas pour toi, se singea-t-il lui-même, en pointant son index en l’air un instant.

Il gardait un timbre amusé, pourtant l’amertume pointait. Il lâcha un soupir. En réalité, la fracture avec Casey venait probablement aussi de là. Depuis Esther, la blonde ne sortait que très peu en dehors de Fort Ward, quand lui prenait de plus en plus de risques. Leurs vies évoluaient depuis longtemps comme parallèlement. Les enfants pour elle, la guerre pour lui. Retirez le sexe et tout s’écroulait. Badaboum.

- C’est pourquoi tes médocs ? Il la regarda avec une réelle curiosité alors qu’elle ouvrait son pilulier. Il avait repris un air plus sérieux. Il avait vu les cachetons effectivement cette première nuit, mais il s’était finalement assez peu questionné dessus. Aujourd’hui, il exprimait sa question de but en blanc sans s’excuser par avance, simplement parce qu’elle lui traversait l’esprit. Elle n’était pourtant pas obligée d’en parler.


La lune est un fruit un peu rance - Page 3 41cm
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 10674
Sujet: Re: La lune est un fruit un peu rance   Lun 24 Oct 2022 - 22:44
- J’ai l’impression de m’entendre parler, ricana-t-elle encore – non sans une pointe d’amertume.

Combien de fois avait-elle tenu Juliet à l’écart des conflits parce qu’elle n’avait pas à les vivre ? Combien de fois s’était-elle démenée pour que sa petite amie n’ait pas à se salir les mains ? Et pourtant, les drames étaient allés d’eux-mêmes à sa cadette, et ça l’avait rendue cinglée. La savoir touchée, blessée, la mettait hors d’elle. Pourtant, la jeune femme n’était plus une chose farouche mais craintive qu’elle se devait de protéger à tout prix. Juliet avait grandi, elle s’était endurcie.

- Ça fait presque peur, ajouta-t-elle en ouvrant sa gourde.

Elle posa sa gélule de clozapine made in Fort Ward et l’avala avec une rasade d’eau. Rien que pour ça, elle voudrait que l’alliance ne s’arrête jamais. Ce traitement avait changé sa vie, même si les effets secondaires avaient encore parfois tendance à lui pourrir le quotidien. Zi avait proposé de faire en sorte que ça s’arrange, et Selene avait bien envie de lui faire confiance. Cette femme lui faisait une excellente impression jusque-là.

- C’est, euh…, la musicienne devait s’être perdue dans ses pensées, car elle avait sursauté quand Stan l’avait interrogée, c’est pour les… voix, expliqua-t-elle maladroitement, et pour réussir à gérer tout ça…

Euphémismes pour dire qu’elle mettait son esprit sous camisole, pour ne pas qu’il déraille complètement. La pianiste se rongeait l’intérieur des joues. Elle voulait réussir cet effort : parler de sa condition sans en faire des tonnes, ni être trop clinique. Au final, les termes n’engageaient que ceux qui les prononçaient. Mais ce qu’elle ressentait, c’était uniquement dans son crâne.

- C’est un truc qui aurait commencé avant, mais ça a empiré depuis l’épidémie. Ils sont fabriqués par des gens de chez toi et… si je les ai plus, je… je perds le contact, avec les autres, avec elle-même ; machinalement, ses doigts redessinaient l’empreinte de l’une de ses cicatrices auto-infligée, cachée sous la manche de son top, je voulais pas casser l’ambiance, désolée, souffla-t-elle.

Et maintenant, devait-elle ajouter quelque chose, laisser passer le silence ou changer de sujet ? Précautionneusement, elle rangea son pilulier et sa gourde.

- J’ai vu Zi aussi. Elle est chouette, confia-t-elle du bout des lèvres.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.

Récompenses:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: La lune est un fruit un peu rance   
Revenir en haut Aller en bas  
- La lune est un fruit un peu rance -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: