The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
Voir le deal
65.97 €

Goodbye sun, hello moon
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7323
Sujet: Re: Goodbye sun, hello moon   Ven 19 Aoû 2022 - 13:38

Certain vous diront que les enfants les plus brisés ne savent plus grandir, que ceux dont ont a pris l’enfances reste a jamais perdu pour le monde des adultes. Pour autant, je sais que c’est pas vrai. On est juste forgé autrement, la souffrance et les blessures que l’ont porte trop top nous ralentissent peut-être, mais au final, ça nous permet, aussi, d’être plus fort et plus solides. A force de devoir trouver des chemins détournés pour réussir a survivre là ou les choses sont simples ou douces pour les autres, on en sort forcement plus biscornus mais plus résistants.

Ce que la petite souris porte aujourd’hui, ca forgera celle qu’elle sera demain. Surement qu’elle ne sera pas ce qu’on attendra d’une jeune fille normale, mais en même temps, regardez le monde. Il n’y a plus de place pour les gens normaux depuis longtemps.

Une fois de plus, ses yeux en disent plus que tout le reste. Même si ses lèvres restent figées dans un pli de réflexion, je vois bien a l’éclat de ses prunelles que le petit surnom que je lui ai trouvé lui plait.

« Ca te va bien aussi je trouve. »

Je lui fais un clin d’œil complice quand elle trouve le mien. Ca change de deadpool mais c’est autrement plus classe. Je lui tends la main pour un top la en disant :

« Je valide ! »


Je continue à marcher avec elle sans me poser de question quand a la destination. Je me suis engagé, les choses sont aussi simples que cela pour moi. Je sens bien que même si elle a réussi a faire taire le vent du chaos dans sa tête, il y a encore assez de pagaille pour qu’elle ai besoin de silence pour faire le point. Je respecte ca d’autant plus que, j’ai toujours trouvé plus simple de faire la part des choses dans la solitude de la nuit que dans la barouf des journée. Je la vois a nouveau se troubler et, a l’affut, j’attends qu’elle arrive a poser ses mots. Une fois de plus son regard se pose sur moi comme si elle attendait des réponses qui n’appartiennent qu’elle elle.

« Toi, tu as envie d’y retourner ? Si c’est ce que tu veux, on y va.»


Je ne sais pas mettre de mot réel sur la honte. C’est quelque chose que je crois ne pas connaitre, mais en fait, j’ai vécu avec. Honte d’avoir des vêtements sales, des poux ou pas de gouter à l’école, honte de ces jugements a répétition, honte de ne jamais réussir a faire ce qu’on attendait de moi, honte de ne jamais être assez bien pour mon ex femme… j’ai appris a m’en affranchir, d’une certaine façon, pour autant, l’attitude d’Anya me parle plus que je ne le pense. Ce mélange de honte, de culpabilité, de regret.

« Je sais. Tu es Polaris, l’étoile qui guide les gens perdus, pas celle qui veut les perdre. »


Je réfléchis rapidement avant de lui proposer, avec sérieux.

« Tu sais, avec un peu de chance, ils ne servent pas que tu es partie…. Alors, je te propose un truc, si toi tu es sure de vouloir retourner là-bas, on se fait un sprint de fou, on récupère toutes les preuves de cette sortie et si on se fait gaulé, je dirais que j’avais besoin de toi pour faire ma ronde. Tu en penses quoi Polaris ? »





Je n’oublierai rien de toi. Je me redresserais à jamais en ton nom, baignant dans le sang ce monde condamné



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 246
Sujet: Re: Goodbye sun, hello moon   Dim 21 Aoû 2022 - 19:02
“Toi, tu as envie d’y retourner ?”

Encore une question répondu par une question.
Encore un propos juste qui la faisait s’interroger mentalement.
Anya commençait à s’habituer au jeu de retour de questions de son compagnon et, étrangement, elle sentait que la pousser à donner sa propre réponse sincère lui faisait se sentir mieux. Comme si l’homme lui retirait toute peur de regret en acceptant juste toutes ses décisions finales.

Son regard se fit donc pensif alors qu’elle réfléchissait à la réponse.
Est ce qu’elle avait envie de revenir ?...
Elle repensa à ces dernières semaines. Le sauvetage… L’abnégation de Tori face à son agressivité évidente… La fougue mais aussi la gentillesse de la petite Clara… Et puis, la mort… Cruelle, injuste, fauchant la fillette au sourire malicieux… Et la tristesse de Tori, engloutissant tout comme un gouffre sans fond…
Elle se rappelait encore de cette compassion qu’elle avait ressentie alors, de ce malheur partagé qui l’avait finalement faite sortir de ce qui lui restait de sauvagerie, la poussant à se raprocher presque en réflexe de la jeune femme…
Les visages de Faith, Tori, Reed, Peter, et même Joaquin, vinrent flotter devant ses yeux. Ils avaient tous été si gentils avec elle malgré son animosité réflexe. Pour la première fois depuis qu’elle avait perdu sa mère, elle s’était sentie… en sécurité.
L’ordre de sa mère était toujours présent, comme un réflexe ancien qui lui déclenchait peur et honte. Mais ce qu’elle avait vécu ici… Puis la rencontre avec Isha, cet homme qui la poussait à prendre le temps de penser à ses actes par ses questions et sa bienveillance… Tout cela semblait bien plus important au final que les paroles de sa mère qui tournait dans son esprit.
Est ce que tu es sûre que de faire ce que tu veux au lieu de juste obéir la fera disparaître pour de bon ?
Tu crois qu’elle aurait voulu quoi pour toi ? Que tu sois en sécurité ou que tu repartes seule sur les routes ?

Les paroles de son compagnon tournait à leur tour dans son esprit, prenant peu à peu le pas sur la voix pourtant intense de sa mère.
Est ce qu’elle avait envie de revenir ?...

Elle releva ses yeux et les fixa sur ceux d’Isha.
Puis, finalement, elle hocha la tête, d’abord lentement puis plus vivement au fur et à mesure que l’évidence se révélait à elle.
Oui… oui elle avait envie de revenir… Mais son mot… Qu’est ce que Tori et Peter allaient penser s’ils tombaient dessus ?... Est ce qu’ils voudraient encore d’elle après une telle trahison ?

Isha lui apporta un élément de réponse.
Après l’avoir rassurée sur le fait qu’il la croyait quant au fait qu’elle ne voulait pas faire de mal, il lui fit une proposition.

“Tu sais, avec un peu de chance, ils ne savent pas que tu es partie…. Alors, je te propose un truc, si toi tu es sûre de vouloir retourner là-bas, on se fait un sprint de fou, on récupère toutes les preuves de cette sortie et si on se fait gauler, je dirais que j’avais besoin de toi pour faire ma ronde. Tu en penses quoi Polaris ?”

La fillette le regarda, les yeux écarquillés de surprise.
Et soudain, la culpabilité, le doute, la crainte, tout ça disparu, remplacé par un intense sentiment d’amusement. Lui semblant tournée comme un jeu, la proposition se présenta comme une porte de sortie que lui offrait son compagnon.
Si elle ne parvenait pas à sourire, le coeur y était, et son regard brilla de joie et d’hilarité enfantine.
Nouveau hochement de tête approbateur. Elle lâcha la main du chevalier, sautillant sur place d’excitation cette fois. L’idée de faire la course, même si ce n’était pas vraiment ce qu’Isha avait proposé, avait comme ravivé l’enfant qui vivait encore en elle.

“D’a-a-ac..co-ord !”

Jetant un regard rapide aux silhouettes des maisons, elle revint vite sur son compagnon, pliant légèrement les genoux.

"P-p..prêt ? T..trois, d-d-deux… u-un… Pa-artez !”

Elle s’élança comme une fusée sur le chemin en direction des habitations.
Tout à coup galvanisée par la course, elle se prit totalement au jeu et courut de toute la force de ses petites jambes. Son souffle s’accéléra rapidement, son esprit oubliant un instant tous ses troubles pour se concentrer uniquement sur le trajet.
Bon, en vérité, entre sa carrure maigrelette et le manteau d’Isha trop grand pour elle sur ses épaules, elle ne devait pas aller si vite que ça. Mais la fillette s’en moquait, simplement rendue joyeuse par l’idée de faire la course.

Sur le chemin et sans ralentir le rythme, elle jeta un coup d’oeil à Isha qui courait lui aussi, repensant au nom qu’il lui avait donné.
Polaris…
Ce nom résonnait dans son esprit, éclairant son coeur comme une lumière et chassant ses angoisses. Elle ne savait pas comment, mais son compagnon avait réussi à percer sa carapace de peur et la tempête de son esprit pour la pousser à se focaliser sur l’essentiel.
Le petit moment d’inattention de la coureuse lui valut de buter sur un caillou et manquer de tomber. Elle se rattrapa à la barrière d’un champ et, bien décidé à ne pas abandonner la victoire si facilement, s’élança de plus belle derrière Isha.
Ignorant son début de point de côté, elle se démena pour accélérer sa course.
Bientôt les premières bâtisses se rapprochèrent. Reconnaissant le chemin à partir d’ici, Anya poussa sur ses jambes malgré ses poumons qui commençaient à la brûler. Et après encore plusieurs mètres de course, elle plaqua ses mains sur le mur de la maison de Tori et Peter, à côté de la porte.

Le souffle court, son coeur tambourinant dans sa poitrine, elle releva tout de même un regard joyeux et empli de fierté vers Isha. Un tic agita même sa lèvres gauche, comme si son corps luttait pour afficher à l’homme un sourire, bien que son esprit continua à l’en empêcher.
Inspirant profondément pour tenter de calmer son rythme respiratoire qui lui brûlait les poumons, elle jeta un regard à la porte d’entrée de la maison. Un nouveau voile d’inquiétude passa dans ses yeux.
Elle tourna ceux-ci vers Isha, interrogative, cherchant dans ses yeux le courage d’entrer.
Dans son esprit perturbé, se mêlant à l’angoisse de revenir dans cette maison qu’elle avait abandonné plus tôt, une immense bulle de reconnaissance envers le chevalier grossissait, se transmettant à son regard.
L’homme l’avait accompagné jusqu’ici, dans sa tentative de fuite, face au chaos de ses émotions, au devant de son questionnement et jusqu’à son retour pour réparer ses erreurs, à tel point qu’elle se demanda un instant s’il était bien réel ou le fruit de son imagination. Mais au cas ça serait le premier cas…

“M… Me-e..e-erc-ci Ish..sha..”

Se rappelant le principe des surnoms, elle se corrigea.

“B…Bla-ack kn..kni..kni-ight”

Regard amusé.
Elle avait l’impression de devoir beaucoup à cet homme étrange sortie de la nuit pour l’accompagner. Il l’avait laissée libre de ses décisions, se contentant de la suivre et de la soutenir et elle réalisait finalement que c’était sans doute ça qui l’avait poussé à revenir. Sa capacité à lui faire se poser les bonnes questions.
Ses yeux brillèrent d’admiration et de reconnaissance un instant.

“M-m-moi j.. j’s..j’sui-is s-sûre qu-qu..que t’es-es un ch-che..va-alier.”
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7323
Sujet: Re: Goodbye sun, hello moon   Jeu 25 Aoû 2022 - 23:06


Ça n’était déjà plus tout à fait la même fillette que celle que je venais de rencontrer. La petite créature perdue dans un filet acéré s’était libérée, toute seule, et commençait à se révéler avec ce début de liberté nouvellement acquise. Elle n’était plus celle qui était déchirée entre des promesses intenable, incapable de savoir ce qu’elle voulait, elle. Non, maintenant, Anya est la pale lumière d’une petite étoile qui tend a briller bien plus que toutes les autres même dans l’obscurité de ce monde de merde, comme Polaris.

Surement que l’absence de sourire aurait pu en formaliser d’autres, tout comme le fait qu’Anya n’est pas une grande bavarde, mais pas moi. Une fois de plus, j’arrive à lire les petits signes, a la voir avec cet instinct qui m’a toujours guidé : les silences, la petite étincelle dans ses yeux, sa façon de me regarder quand je propose la course, tout ca, ca me parle bien plus que n’importe quel discours. Je ressens presque son apaisement qui fait simplement écho avec le mien.

Je suis resté un peu gamin sur les bords, grandir quand on a pas eu d’enfance est toujours plus compliqué et il y a pas mal de rechute régressive quand les occasions me sont données. C’est peut-être pour ca que je me sens aussi a l’aise avec les gosses, au fond, j’en suis resté un. Autant dire que c’est aussi joyeusement qu’un chien a qui ont propose une promenade que je me lance a la poursuite de Polaris.

Je pourrais la battre sans problème a force de courir après les NE, et pas que, j’ai des mollets en acier. Pour autant, mon côté joueur, je m’efforce de faire durer le suspense, de rester a son niveau, la dépasser un peu avant de me faire dépasser et, évidemment, a la fin, elle gagne de justesse. Le simple fait de jouer ma donner un grand sourire de gamin. C’est tout con mais que ca soit bricoler ou me dépenser, ca m’a toujours fait du bien et oublier tout mes problème. Il n’y a qu’a voir les joues roses de Polaris et la gaieté qui se lit sur ses traits pour comprendre que cela doit lui faire le même effet. Je me marre quand elle se corrige avec mon surnom, c’est avec un clin d’œil suivi d’une parodie de révérence, parce que, soyons honnête, je sais pas trop en faire en vrai, que je lui réponds :

« Avec plaisir gente dame Polaris.»

Cette pointe d'humour fini, je leve les yeux pour regarder la maison SA maison. Ce symbole de foyer, ce que j’avais toujours cherché étant gosse sans jamais réussir a vraiment le trouver avant que mon tuteur ne me prenne sous son aile. Lui avait été le seul a préférer prendre le temps d’apprivoiser cet ado violent et perdu, selon les assistantes sociales, plutôt que de m’imposer sa vision du monde. Il avait su me tendre la main là tout le monde m’avait déjà condamné, avec maladresse, certes, mais c’était de ca que j’avais eu besoin pour ne pas me perdre complétement. Est-ce que dans ces murs Anya trouvera ce qu’elle avait besoin pour être bien, pour ne pas finir comme une enragé a courir après des promesses douloureuses et a mourir un peu plus a chaque échecs ?

C’est étrange, je me sens presque déplacé au devant ce qui ressemble à temple paisible ou j’ai l’impression d’être un intrus. Tout semble si calme, comme si juste y pénétrer serait briser cette harmonie, apporter un peu de ma noirceur dans cet endroit. Une fois de plus cela me rappelle a quel point je suis un monstre, sale, qui ne sait apporter que la violence avec lui. Tel un vampire sans invitation, je ne me crois pas capable de passer le seuil de la demeure. Pensivement, je finis par détacher mes yeux du bâtiment pour regarder la fillette pour lui proposer.  

« Tu veux que je t’attende la pour être sûr que tu n’as pas été repérée ? S’il y a un souci, je viens expliquer que tu as été réquisitionnée et sinon, tu peux aller a ta chambre tranquille pour me dire au talkie que tout va bien ? Tu en penses quoi Polaris ? »




Je n’oublierai rien de toi. Je me redresserais à jamais en ton nom, baignant dans le sang ce monde condamné



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 246
Sujet: Re: Goodbye sun, hello moon   Dim 28 Aoû 2022 - 4:04
C’était comme si le chaos, l’angoisse, le doute, avaient été balayés d’un seul coup.
Le regard amusé d’Isha, sa facétie contagieuse, tout cela avait fait l’effet d’un ouragan sur les mauvaises pensées qui hantaient encore Anya quelques secondes auparavant.

Elle parvenait soudain à juste apprécier l’instant et cette complicité enfantine qu’elle avait partagé avec le chevalier. En le regardant effectuer sa courbette exagérée, la fillette n’eut que joie et hilarité brillant dans ses yeux sous l’éclat de la lune.
Elle tourna son regard vers la maison de Tori et Peter.
Il y avait toujours une forme d’inquiétude flottant dans son esprit alors qu’elle pensait à ce qui lui restait à faire. Elle espérait vraiment que ses deux bienfaiteurs n’avaient pas eu le temps encore de trouver son mot d’adieux maladroit.
Comment réagiraient-ils sinon ? Accepteraient-ils encore sa présence auprès d’eux ?
Jamais Clara n’aurait commis un tel acte elle…

A la pensée de la fillette disparue, Anya sentit sa gorge se serrer.
Elle n’avait eut le temps de beaucoup la connaître, mais assez pour se rendre compte à quel point c’était une enfant gentille et plein de bonne volonté.
Elle dégluti.
Comme elle aurait voulu avoir le temps de devenir son amie… Elle l’aurait sans doute rabrouée pour sa tentative de fuite, à sa façon, puis aurait sû trouver les mots pour Peter et Tori…

La petite fugueuse inspira profondément pour se donner du courage, observant l’entrée de l’habitation.
La voix d’Isha lui parvint dans son dos, la sortant de ses pensées hésitantes.

“Tu veux que je t’attende là pour être sûr que tu n’as pas été repérée ? S’il y a un souci, je viens expliquer que tu as été réquisitionnée et sinon, tu peux aller a ta chambre tranquille pour me dire au talkie que tout va bien ? Tu en penses quoi Polaris ?”

Anya tourna ses yeux vers lui pour croiser son regard.
D’abord amusée de nouveau, comme devant un jeu que son compagnon une fois encore, elle hocha la tête avec complicité pour approuver. Mais elle ne garda pourtant cette fois que brièvement sa lueur facétieuse dans les pupilles, réalisant soudain quelque chose…
Elle scruta le visage du chevalier, détaillant chaque trait de son expression. Il avait été là alors qu’elle s’enfonçait dans les ténèbres et la solitude. Inconnu sortant de nul part pour l’extirper du gouffre dans lequel elle s’était jetée d’elle même.
Sans rien demander, sans même la connaitre, simplement par bonté d’âme.
Et maintenant…
Maintenant…

“D… D-d-di..is.. Bl-bla-a-ack Kn..Kni-igh..i-ight… Tu..u v…v-v-va-as p-par..p-pa-art-arti-tir… he-hein ?...”

Elle sentit son coeur se serrer alors qu’elle réalisait à peine cette évidence.
C’était pourtant une évidence mais elle ne la réalisait véritablement qu’à l’instant. Ses mots, le talkie offert… Tout portait à le croire. Il n’était sans doute que de passage ici…
Ses yeux s’emplirent alors de tristesse. Elle n’était même pas certaine de vouloir entendre la réponse qu’elle devinait déjà…
Elle sentait qu’elle n’avait pas envie de voir s’éloigner ce personnage rassurant qu’était le chevalier. Même si elle n’était pas naïve au point de croire que cet échange nocturne pourrait durer éternellement, elle avait soudain l’impression que le départ de son compagnon l’effrayait presque plus que l’idée que Peter et Tori tombent sur son message.
Effrayant de par sa fatalité…

Alors, prise d’un soudain réflexe dans le tourbillon de mélancolie qui la saisissait, elle se rapprocha d’Isha et laissa tomber sa tête contre lui.
Quelque chose dans son coeur lui faisait mal. Quelque chose qu’elle ne comprenait pas, et elle sentit les larmes lui monter aux yeux, impossibles à retenir.

“... O…o-o-o-on v-v-va..aa s-se-e r…r-r-rev…re-re-revo..voi-oir u-u-un j..j-j-jou-ou-our ?...” bégaya t-elle, la voix cassée par un demi-sanglot.

Terrifiée presque aussitôt par la réponse, elle ferma les yeux et resta un instant immobile, le front appuyé contre le ventre de son compagnon. Les larmes coulaient sournoisement sur ses joues et elle se mit à trembler légèrement sous l’effet d’une angoisse nouvelle qui ne ressemblait à aucune autre.
Elle n’avait jamais vécu avec quiconque d’autre que sa mère depuis ses six ans. Ca avait ses bons côtés certes, mais ça ne l’avait pas préparé à une chose : la douleur de la séparation avec des personnes à qui on tenait.

Pour une fois, ni la Anya craintive, ni la Anya sauvage ne réagirent à son contact inattendu, la laissant à loisir exprimer sa tristesse…
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7323
Sujet: Re: Goodbye sun, hello moon   Dim 28 Aoû 2022 - 10:53

Mon regard se fait triste, la question d’Anya fait douloureusement écho a celle de ma femme, de ma sœur… avec cette tentation si douce de passer le flambeau, de tenter de retrouver une vie calme dans laquelle je ne serais qu’un homme qui ne se bat que pour quelques personnes. Ne plus être un masque, un symbole, une arme, ne plus me consumer dans cette quête dans laquelle je me suis perdu. Pour autant, les fils qui me tiennent sont d’un autre genre que les petits filins d’Anya. Des années a me débattre dans la fange sans personne pour m’aider font que jamais je ne sortirais de mes propres entraves. A force de me ronger les chairs et l’âme, c’était devenu indissociable de ma personne. Finir ce qu’on a commencé… tenir ses promesses… savoir faire mal… être le bras de ceux qui ne savent plus se battre…. Ne pas être un crevard de plus dans un monde qui en comptait déjà trop…

Je soupire avant de me forcer a sourire. Je pourrais mentir a cette petite fille que je ne connais que depuis quelques heures, pour autant, il ne m’en a pas fallu plus pour avoir l’impression de la connaitre et ressentir une sorte de lien fort. J’imagine que l’étoile du nord fait cet effet là a tous les paumés qui lèvent les yeux sur elle. Je m’agenouille pour être a son niveau et, de la même façon que je l’expliquerais a Gemma, ma propre fille, si tant est un jour je puisse la revoir, je lui dis :

« Oui, je vais devoir partir Polaris. Il y a une ville, une grande ville même : Seattle. Un peu comme Gotham, des méchants s’y sont installés et font du mal a ceux qui y vivaient. Beaucoup de gentils sont partis sans se rendre compte que certains ne pouvaient fuir. Ces gens-là, ils ont besoin de moi, tu comprends ? »


Une étoile lumineuse et un chevalier de l’ombre, un duo bien improbable, pour autant nous sommes là, après cette étrange rencontre. Ma place n’est pas dans un foyer doux et aimant, pas encore. La guerre n’est pas finie, Seattle est toujours aux prises avec ceux qui prennent en otages des familles, asservissent trop de gens et tuent femmes, enfants, innocents, sans distinction au nom de leur Dieu des croix en bois. Trop de personnes, déjà, détournent les regards ou ferment les yeux, fuient en sauvant leur propre peau ou celles de leur famille sans se soucier des autres. Rien de plus risible d’imaginer que ces bonnes gens, ces bons penseurs, ceux qui m’ont toujours regardé comme un monstre, jugé comme un fou sanguinaire, me laissent dans cette place de justicier que personne ne veut occuper. Mais comme disait mon géniteur, seul un fou peut en comprendre un autre et un monstre peut en tuer un autre. Parfois, je me dis que le destin est vaste fumisterie et que je crèverais ceux qui en écrivent les grandes lignes, s’ils ne me tuent pas avant.

Une vie à chercher une famille, un foyer… quand je l’ai enfin trouvé, on m’a tout pris, ne me laissant que le gout des larmes et de la vengeance pour mieux me plonger dans cette violence contre laquelle j’avais lutté des années durant. Au final, comble de cette triste farce dont je suis une des victimes, je n’avais rien perdu vraiment avant de me perde moi. Tout semble presque a ma portée de main, comme derrière une vitre qui me permets de voir cette chaleur alors que de mon côté je meurs de froid sauf que je ne peux plus entrer, ni les retrouver. Le chemin sur lequel je me suis engagé me prive de tout ce qui compte pour moi. Mes convictions et ma folie, aussi, font que je vais peut-être priver mes enfants d’un père, Emie de son époux et Allia de son frère. Je ne vivrais peut être pas cette vie avec eux que j’avais tant rêver.  Même si ca fait mal, je suis obligé de l’accepter.

Polaris me surprend en posant sa tête contre moi, me sortant de mes douloureuses pensées. Elle qui était si fuyante dans les contacts est en train de venir en chercher un de façon si naturelle. Je sens ses larmes coulé le long de mon vêtement et l’enlace doucement. Pleurer ça fait du bien, les larmes qui ne sortent pas sont celles qui nous noient de l’intérieur… trop fier pour accepter de verser les miennes, j’avais appris a les transformer en rage pure avant de comprendre que c’était bien pire. Je lui souris et caresse son dos en lui promettant :

« Polaris… on va se revoir. Pas seulement parce que je vais devoir revenir chercher mon Robin qui est dans votre infirmerie, mais aussi parce que j’aurais une petite étoile a retrouver ici, si tu veux bien m'attendre un peu ? »

J’espère en tout cas qu’elle sera la quand je reviendrais, entourée d’affection et de personnes aimantes comme elle le mérite, et pas sur les routes a risquer sa vie devant des dangers qu’aucun enfant ne devraient affronter. Je lui relève doucement la tête pour voir ses yeux, essuyant ses larmes délicatement, de mon doigt rendu rugueux par la mécanique et Mauricette.

« C’est une promesse et tu sais, je fais toujours tout pour tenir mes promesses moi aussi. En attendant que je revienne, si ca ne va pas, si tu as juste envie de me parler, tu as le talkie. On ne sera pas tout à fait séparés. »





Je n’oublierai rien de toi. Je me redresserais à jamais en ton nom, baignant dans le sang ce monde condamné



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Anya Sullivan
Anya Sullivan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 246
Sujet: Re: Goodbye sun, hello moon   Mar 30 Aoû 2022 - 23:16
Le chevalier venait de confirmer son départ de la façon la plus honnête possible.
Il avait parlé avec sincérité, confiant même une explication que la fillette pouvait comprendre.

Pourtant…
Pourtant, elle avait mal.

Elle avait passé de longues années isolés loin de tous avec sa mère, coupée du monde par la paranoïa de la femme. Puis six mois seule dans les montagnes, à fuir toute présence humaine.
Mais maintenant qu’elle avait connu le contact des autres, ça n’était plus pareil. La présence de Tori si affective… Celle de Faith, si prévenante… Reed, patiente et respectueuse… Le contact, même difficile pour elle, était devenu un moteur qui lui permettait d’avancer, pas à pas.

Un peu étonnée elle-même par la spontanéité de son geste, elle resta tout de même lovée contre Isha, laissant à présent les larmes couler. Laissant ses sanglots emporter la tristesse de cette séparation. Elle sentait bien qu’elle n’était pas prête à voir partir ce chevalier au grand cœur et à la présence rassurante. Mais le monde n’était pas toujours comme on le voulait, elle le savait bien.
Elle resta donc là, blottie contre lui, prolongeant juste quelques secondes de plus leur complicité de cette nuit. Loin de la repousser, Isha accepta d’ailleurs ce contact en refermant ses bras autour de la fillette.
Sa voix calme parvint à ses oreilles, rassurante, lui promettant qu’ils se reverraient, parlant avec amusement d’un “Robin” à l’infirmerie de Faith, lui rappelant à présent son statut d’étoile polaire ici.

Anya hocha la tête sans bouger de sa position.
Accepter le contact était devenu très difficile pour elle depuis sa fuite de la clairière, mais une fois le pas franchi, le rompre était encore plus difficile, elle s’en rendait bien compte.
Avec douceur, le chevalier lui releva la tête sans pour autant la repousser, passant ses pouces sur ses joues pour essuyer les larmes qui y avaient coulées. Anya rencontra son regard, y puisant la force d’accepter la fatalité autant que dans ses paroles sincères.

“C’est une promesse et tu sais, je fais toujours tout pour tenir mes promesses moi aussi. En attendant que je revienne, si ça ne va pas, si tu as juste envie de me parler, tu as le talkie. On ne sera pas tout à fait séparés.”

La fillette l’observa droit dans les yeux, finissant de se calmer devant son air assuré.
Lentement, elle hocha la tête et accepta finalement de se détacher de son compagnon. Elle termina d’essuyer son visage humide à grands renforts de manches et releva son visage vers son interlocuteur.
Un souvenir d’imposa soudain à elle, la projetant plusieurs années auparavant, lorsque, refusant de laisser sa mère partir du camping-car pour aller chercher des médicaments.
“Je vais revenir, c’est promis. Tiens regarde…”
Elle revoyait le geste effectué par sa Jody. Simple, mais rassurant.
Alors, reproduisant ce mouvement sorti de sa mémoire, elle attrapa l’auriculaire du chevalier avec le sien et le regarda droit dans les yeux, avec toute la volonté et la sincérité que pouvait exprimer son regard.

“J-j..je re..eeest-ter-rai l-là-à. C..c’es-est p-p-pro-omis.”

Elle lui offrit un visage à nouveau brillant de sincérité, sa tristesse à présent calmée. Se rendant compte qu'elle portait toujours la veste du chevalier, elle la retira de ses épaules et la lui rendit avec un air reconnaissant.
Puis, alors que le soleil montrait ses premières lueurs, éclairant la côte et la maison de couleurs mordorées, elle hocha la tête comme signifié qu’elle était prête, autant à la séparation qu’à sa mission dans la maison qui était devenue son abri. Elle recula alors et tourna le dos pour s’approcher de la porte d’entrée.
La main sur la poignée, elle se stoppa un instant et jeta un dernier regard à son compagnon.

“... B-bo-onne ch-chan-aance p..pou-our c…c-comb…omb-battre l-les m..mé-éch..chants Bl-bla-ack Kn-kni-ight. J.. suis s-sûre qu-que tu v-vas ga-aagner.”

Incapable de sourire malgré son envie de le faire encore une fois, elle lui adressa un regard brillant de confiance et accompagna ses paroles d’un pouce levé en signe d’encouragement.

Et enfin, sur ce dernier coup d’oeil au chevalier, elle poussa la porte qu’elle avait franchi plus tôt et entra dans la maison, partagée entre le serrement de son coeur et la concentration sur sa mission.
Elle fut soulagée de constater que ni Peter ni Tori ne s'étaient encore réveillés et pu récupérer son mot qu’elle s’empressa de fourrer dans son sac. Silencieuse comme un chat, elle grimpa les marches de l’escalier pour retourner dans sa chambre et alluma comme promit le talkie pour prévenir Isha.

“Mi-is-ssion ré-réussi Bla-ack Kn-knight !” chuchota-t-elle à l’appareil, prise au jeu.

Soudain frappée par la fatigue après toutes ces émotions, elle se laissa tomber en arrière sur le lit, levant le talkie au-dessus de sa tête pour l’observer, toute à ses réflexions.

Black Knight et Polaris…
Un chevalier noir et une étoile polaire…

Elle espérait sincèrement que ce n’était pas la dernière fois qu’elle le revoyait.
Une promesse était une promesse.
Et les étoiles n’oubliaient jamais les promesses.

Dernier regard:

FIN
Anya choisit de rester finalement
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Goodbye sun, hello moon   
Revenir en haut Aller en bas  
- Goodbye sun, hello moon -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: