The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

White rabbit
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lara Anderson
Lara Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 331
Sujet: Re: White rabbit   Mar 9 Aoû 2022 - 16:42

Il leur faut s’organiser pour la petite horde à leur trousse. Lara est en retrait et observe un peu tous ces gens discuter. Comprendre qu’ils ont sauvé l’un des leurs. Visiblement, il semble qu’une enfant qui vient de se présenter à eux est en fait la fille de Marlon. Arquant les sourcils, la maman est touchée d’assister à cela. Elle a également un grand pincement au cœur, songeant forcément à sa propre progéniture.

- Nous devons ne préparer. Il y avait beaucoup de rôdeurs à nos trousses. La quarantenaire insiste.

Il ne faut pas oublier le danger qui rôde après tout. C’est l’occasion également de voir ce dont ces gens ont besoin. Pourquoi ils ont contacté The Haven exactement.

L’ancienne mannequin descend de son cheval et suit tout ce beau monde dans ce camp. Elle commence à poser quelques questions, mais jusqu’ici…

- De quoi aviez-vous exactement besoin ? Elle cherche à percer ce mystère. Cherche à comprendre, à lire entre les lignes.

Bien entendu, il serait possible de ramener tout le monde à The Haven, mais il ne faut pas non plus ouvrir la porte aux premiers inconnus qui se présentent. Lara cherche simplement à s’assurer qu’il n’y a pas anguille sous roche.

Spoiler:



Wandering and surviving
without the biggest piece of myself

Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2279
Sujet: Re: White rabbit   Jeu 11 Aoû 2022 - 22:13
Elle analyse la situation, essaie de tout comprendre mais ça n'est pas simple. Il y a néanmoins ce moment qui la fige lorsque Marlon se retrouve pris dans les bras d'une jeune fille, et referme son étreinte en expliquant qu'il s'agit de sa fille. Olivia relève les yeux vers lui. Comment ça ? La stupeur est totale, elle ne savait même pas qu'il avait été père. Qu'il l'est encore apparemment. Elle fronce les sourcils, ne sait vraiment pas quoi en penser, préfère peut-être se concentrer sur des choses où elle aura la main. Elle s'éclaircit la voix, comme elle peut, et s'écarte du duo père-fille, sans doute parce qu'elle ne se sent pas à l'aise. Qu'une pointe de jalousie lui fait un mal de chien.

Corray est doué en extérieur, il saura trouver des solutions de secours pour les prochains jours, pour renforcer les défenses, si on doit tenir un siège le temps que la horde passe, autant s'y mettre tout de suite, souffle-t-elle alors en suggérant qu'ils peuvent déjà tous s'y mettre pour ça. Olivia essaie d'être optimiste à cet instant, pour que le moral déjà friable des troupes n'n'en prenne pas encore un coup. Ils sont cinq paires de bras supplémentaires pour une durée déterminée, ça permettra à Lara de prendre les décisions qui s'imposent, non ? Si tu as besoin d'aide, Corray... Ajoute-t-elle alors.

Elle est à deux doigts de le supplier de l'embarquer pour faire quelque chose d'utile. Elle inspire un bon coup pour tenter de faire passer ce sale sentiment qui l'oppresse, quand le leader de ce regroupement reprend la parole et s'adresse ouvertement à Lara à nouveau : De tout, à dire vrai... Explique-t-il en amenant la blonde un peu à part. Il est désolé de ce qu'il se passe, et en même temps... Content que ce détachement soit venu. Beaucoup après la tempête sont tombés malades, certains sont encore faibles, nos capacités de soins sont limitées, ça nous oblige à restreindre nos sorties et ça nous empêche de survivre correctement, ajoute-t-il.

Il se tend, baisse le regard. Votre groupe nous a été chaudement recommandé pour trouver des solutions, nous sommes prêts à tout prendre, nous voulons juste vivre en paix, fait-il simplement. C'est le genre de discours qu'elle a déjà entendu. De la part du groupe duquel vient Marlon, d'ailleurs. Olivia détourne à nouveau le regard, elle s'attend à tout, désormais. Et je crois que Louise a du temps à rattraper avec... Son père, j'imagine ? Souffle-t-il, confiant.




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Lara Anderson
Lara Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 331
Sujet: Re: White rabbit   Jeu 11 Aoû 2022 - 22:31

Ils ne sont pas attaqués sur le champ, c’est un premier bon signe aux yeux de Lara. Cependant, les derniers mois lui ont appris que la méfiance était toujours de mise… Il vaut mieux prévenir que guérir, ne dit-on pas ?

Olivia propose immédiatement Corray pour les défenses de l’endroit, la préparation en cas du passage d’une horde. La quarantenaire hoche de la tête. La jeune femme se propose immédiatement également. Un rapide coup d’œil à Sierra et un dernier à Marlon, elle se demande si ce dernier ne préférera pas être auprès de sa fille qu’il vient tout juste de retrouver. Si quelqu’un peut comprendre ce genre de situation, c’est bien la membre du Conseil.

Celui qui semble être le chef de ce petit groupe lui offrir finalement quelques explications. Pour l’instant, aucun drapeau rouge. Peut-être n’y en a-t-il pas, mais l’histoire leur aura appris à faire preuve de prudence avant d’offrir secours ou accueil aux gens dans le besoin. Si elle n’était pas présente lors du putsch, on avait bien évidemment tout expliqué à Lara dès son arrivée. Encore plus en détail lorsque la blonde s’est jointe au Conseil.

- Je vois. La tempête a très visiblement affaibli bien des groupes… La météo avait été capricieuse et Lara était certaine que plusieurs rassemblements en étaient même disparus. Que ce soit la maladie, les dégâts, le manque de ressources ou la difficulté de se mouvoir après la tempête. Qui nous a recommandés, par curiosité ? Demande l’Australienne avec un sourire.

Celui est feint. Ce n’est pas difficile pour l’ancienne mannequin. Simple stratégie pour mettre davantage en confiance, pour creuser un peu sur ce groupe que personne ne connait.

- Nous avons de quoi vous aider bien entendu. Vous êtes dans les environs depuis longtemps ? Je suppose que vos installations ont bien souffert dans tous les cas, tout comme les nôtres. Compatir, mais chercher des informations. Son regard revient vers Marlon et la jeune Louise. Il semble que ce soit effectivement le cas. Elle est avec vous depuis longtemps la petite ? Simple curiosité ici, contrairement au reste.

Spoiler:



Wandering and surviving
without the biggest piece of myself

Revenir en haut Aller en bas  
Corray Haner
Corray Haner
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 452
Sujet: Re: White rabbit   Dim 28 Aoû 2022 - 21:41
Toute l’équipe semble aussi inquiète que moi au sujet des maigres défenses de cet endroit. Je ne sais même pas comment nous avons fait pour nous en sortir presque indemne. J’espère sincèrement que cet endroit va tenir s' ils arrivent jusqu’ici. Olivia prend les reine indiquant que je serais utile pour les tâches manuelles. Je souris vaguement, hochant la tête. Il faut s’y mettre tout de suite, tout le monde commence à s'activer. Lara commence la discussion, je suis content d’avoir un membre du conseil dans l’équipe, les mots c’est pas vraiment mon truc. Alors que je passe à côté d'elle, Olivia me propose son aide si j’en ressent le besoin.

Je refuse pas, j’aurai peut-être besoin de mains neuves pour des choses plus minutieuses. Je lève ma main blessée, illustrant mon handicap. Je lui souris et je reprends ma route.”

J’arrive à négocier quelques bras en plus pour récupérer du matériel rudimentaire et soulever du poids. Je regarde autour de moi, de grands morceaux de bois jonchent le sol, des morceaux de béton, de pierre, des branches, des débris. Je soupire, me grattant l’arrière du crâne. ça va pas être facile, il y a beaucoup moins de ressources disponibles et en bon état qu’au camp. Je me ressaisis, me répétant que de toute manière , nous n’avons pas vraiment de choix. Je jette un oeil a mon débardeur noir qui est dans un sal état. Il n’est pas très propre, mais j’imagine que c’est toujours mieux que de poser ma plaie partout. J’attrape du bout des doigts le couteau accroché à la ceinture, déchirant une bande de tissus dans le tissu de mon vêtement. Je referme mes doigts en grimaçant, resserrant la bande autour de ma main, terminant le bandage en le nouant.

On passe un petit moment a essayer de renforcer les barricades, boucher les trous, faire en sorte qu’elle tienne debout si un pression est exercée dessus. Une dernière pierre, je plis les genoux. Essoufflée, la sueur perlant sur mon front et mon dos, je la décolle du sol. La plaçant derrière une planche de la barricade, la scellant définitivement dans sa position. Je reprends mon souffle, jetant un œil à ce qu’il se passe autour de moi. On a presque fini, il n’ont plus besoin de moi ici. Je vais vers l’entrée, essayant de pister ou je pourrais fabriquer et poser des pièges. Un endroit particulier ? au final peu importe il faut en mettre, c’est tout.

J’arrive à ramasser ce dont j’ai besoin dans les alentours. Je m’agenouille, à même la terre pour me dépatouiller de mes trouvailles. Impossible, à chaque fois que j’essaie de faire dans la minutie, ma main me lance. Mes doigts se mettent à trembler et dans une dernière maladresse un morceau de bois vient se loger au creux de ma main. Un râle s’échappe de mes lèvres, comme si on avait marché sur la patte d’un chien. Du sang tâche à nouveau le tissu et menace de courir sur ma peau.

Rah, fait chier !

Je regarde autour de moi, puis piteusement le tas d’ustensils posés devant les genoux. Mon égo me rappelle les brimades de mon père, mais aujourd’hui des situations entières reposent sur ma capacité à passer outre ce type de raisonnement et de pensée. Je soupire, me levant en époussetant mon jean. Je pénètre une nouvelle fois dans l’enceinte, cherchant Olivia des yeux. Je finis par la retrouver, m’approchant doucement d’elle.

Olivia ? J’ai une moue gênée, comme celle d’un enfant qui viendrait de faire une bêtise. Dis moi, je… J’aurais besoin de ton aide pour fabriquer et poser des pièges. J’ai essayé mais.. Je crois que j’y arriverais pas. Je serre la paume de ma main douloureuse.”

Spoiler:




We only wake up when we sleepI'm trapped in a vile world
Where the end game's all the same as every other
We're only here to die
Revenir en haut Aller en bas  
Marlon G. Sanders
Marlon G. Sanders
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 141
Sujet: Re: White rabbit   Ven 2 Sep 2022 - 18:58
Quatre années. Quatre longues années passées seul, à être certain que Louise était morte quelque part, sans qu’il ne puisse la retrouver avant: alors il s’attendait à tout, sauf à la revoir ici. Loin de là. Entretenir des espoirs vains, ou même simplement en avoir, n’est pas vraiment le genre de Marlon: il est bien trop pragmatique pour cela, et conscient de la réalité de ce monde pour qu’il perçoive les choses telles qu’elles le sont. Mais au final, elle se trouve bel et bien de nouveau face à lui aujourd’hui, avec quatre années supplémentaires: la petite fille a laissé place à une adolescente, et clairement… elle a bel et bien grandi, oui. Et ce dans tous les sens du terme.

Les larmes de Louise cessent finalement de couler, après de longues minutes accrochée à son père: ce dernier, bien que maladroitement la garde dans ses bras, jusqu’à ce qu’elle s’en détache d’elle-même. Désolée… dit-elle avec un sourire navré, essuyant les quelques traces restantes. Ce n’est rien. Même si, à vrai dire, cela le dépasse un peu: il ne a toujours eu du mal à se faire à son rôle de père, alors le retrouver… et tout aussi compliqué, il faut l’avouer. Couplé au fait qu’il n’est pas très doué pour consoler, autant dire cela rajoute une difficulté supplémentaire. La jeune adolescente reprend finalement la parole. Tu… Tu veux visiter un petit peu notre camp ?

Bien sûr. Cela lui permettrait, au passage, de voir un peu l’état de leurs installations: alors, lorsque sa fille lui prend la main et l’entraîne avec elle, il la suit sans broncher. En regardant d’un peu plus près le bâtiment, il se rend bien compte que ce dernier a pas mal souffert de la tempête, bien qu’il tienne toujours debout: mais pour combien de temps sera-t-il utilisable ? Difficile de le dire, sans réelles connaissances sur le sujet, toutefois les dégâts laissent à penser que cela ne sera pas d’une longue durée… Vous vivez tous dedans ? Etant donné sa taille, ce serait plus que logique. Oui, confirme-t-elle rapidement. Mais le bâtiment est pas totalement occupé. Ils ont préféré se regrouper, plutôt que de s'espacer inutilement.

Louise lui explique un peu comment fonctionne le groupe, de son point de vue d’adolescente, et comment elle a réussi à les rejoindre presque deux années auparavant. C’est grâce à Marjorie, avoue-t-elle, tandis qu’elle raconte la façon dont cette dernière avait échangé avec Felipe. Elle est toujours ici ? Heureusement, la question ne semble pas faire réagir vivement sa fille. Non. Elle… elle est morte il y a quelques mois. Elle ne précise pas la cause, et il ne lui pose pas non plus la question: cela n’a de toute façon pas d’importance. Elle était persuadée que vous étiez encore en vie. Vous signifiant lui et leur groupe, bien entendu. Même sans avoir réussi à vous retrouver. Elle a ensuite une légère moue. Mais moi, je n’y croyais pas. Et Marlon serait bien le dernier à la blâmer pour cela: lui non plus n’y avait pas cru, et ce très rapidement…

La visite touche rapidement à sa fin, et ils reviennent apporter leur aide au groupe: la priorité est de solidifier les barricades, et surtout, de piéger les alentours pour éviter cette foutue ordre. Comme tout les autres, l’ancien avocat met la pain à la pâte: il se débrouille pas trop mal d’ailleurs, bien qu’au bout d’un moment, porter des charges semble devenir un peu compliqué. Il tente de se mettre à la fabrication de pièges: mais c’est peine perdu, il s’en sort pas mieux, manquant de réellement se faire mal. Attends, je vais t’aider papa, propose Louise avec un sourire amusé, ne lui laissant en fait pas le choix.

Finalement, après plusieurs jours passés au sein campement, Marlon et les autres membres de l’expédition ramène le petite groupe avec eux à The Haven: le retour se passe mieux que l’allée, et finalement les voilà revenus au Fort, finalement plus nombreux qu’ils ne l’étaient en partant…


FIN.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: White rabbit   
Revenir en haut Aller en bas  
- White rabbit -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: