The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Will my evil come back and haunt me ?
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4907
Sujet: Will my evil come back and haunt me ?   Sam 16 Juil 2022 - 19:00
Quoi ? J'entends qu'un bourdonnement, quelque chose de très diffus au loin. J'suis plongée dans mes pensées, dans les retrouvailles qui ont court, sans parvenir à... Me détendre autant que j'le voudrais. J'ai la gorge coincée par l'émotion. On te voit pas ce soir ? Je tourne le regard vers Lex, qui me fixe longuement. Je secoue la tête sans bien comprendre sur ce coup-là : Tu vas pas voir... Tu sais ? Logan. Elle a pas besoin de me le dire vraiment : Nan, je suis pas d'humeur, que je lui souffle en me redressant.

J'attrape brutalement mon sac, le hisse sur mes épaules. J'ai besoin d'être seule, que je lui souffle en me détournant d'un coup. L'air suffisamment renfrogné pour que d'ordinaire, on me foute formidablement la paix. Yulia, ça va ? Elle m'attrape par le bras, me demande de rester un peu : Plus tard, ok ? Là, je peux pas. Tu veux pas me dire où tu vas ? Mes poings se serrent, mon souffle se coupe, je pose sur elle un regard dur : Putain, Lex ! Je vais juste sur la plage ok ? Je vais y passer la soirée, peut-être la nuit, j'en sais rien ! Juste : fous-moi la paix, que je sonne.

Si elle a pas un geste en arrière, elle me relâche finalement et comprend que c'est pas le moment. Ok, ok... Écoutes, tu hésites pas si tu as besoin, qu'elle souffle en me faisant signe d'y aller. Je me fais pas prier. On verra plus tard si j'ai vraiment besoin de cette main secourable. On verra... Pour l'instant, j'ai juste besoin de calme, d'être loin de tout le monde, dans mon coin, d'pouvoir me retrouver seule et de... Je sais pas. Je sais juste pas. La culpabilité me ronge, comme la honte, d'avoir pris la bouteille qu'elle comptait partager aux autres ce soir.

Je sais même pas si j'en aurais l'utilité. Et au pire, y'en a d'autres disponibles, Locklan se fera un plaisir d'en ouvrir maintenant qu'il peut le faire. J'sais juste qu'au cas où, si j'en ai besoin, je peux me tourner vers elle, et célébrer la première année de Lukas, sans Lukas. Alors que je m'éloigne à grandes enjambées vers la plage, la tête basse, les épaules voutées, obstinée pour aller Dieu sait où, je retiens les larmes de rage qui ont envie de se pointer. Tout est allé si vite dernièrement, que l'anniversaire que j'appréhendais a fini par se pointer, pour que je le loupe en étant préoccupé par autre chose.

Je déglutis. Jaren a finalement eu toutes les bonnes raisons du monde de se tirer, après tout. Surtout étant donné la mère horrible que je suis. Je me fige plus loin, le souffle court. Marcher sur du sable, ça use plus que j'le pensais. Mais plus encore, je songe à c'qu'il y a dans mon sac. Je défais les bretelles, laisse tomber le tout au sol, l'ouvre, déniche la bouteille que je regarde. Ouais. Je serais forcément une mauvaise mère. Alors à quoi bon lutter ? Cette grossesse, c'est une connerie de plus, une traitrise à ma première famille, que je peux pas me permettre de reproduire. Il vaut mieux que j'me décide maintenant à m'en débarrasser.

C'est plus sage. Et au moins... Je pourrais toujours me laisser sombrer pour de bon, cette fois. Mes yeux bifurquent vers la mer. Je me revois quelques mois en arrière, quand Cooper m'a sauvé la vie. J'ai un regard vers le reste du camp, et j'me dis bêtement que cette fois, y'aura personne pour m'arrêter tout simplement. C'est pour le mieux. Ouais, que j'articule, sans qu'on puisse m'entendre. C'est pour le mieux. J'ai la fermeté résolue de ceux qui vont passer à l'acte. Ce soir. Je sais pas encore quand, mais ce soir. C'est décidé. Et ça sera pour le mieux.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Axelle Muldoon
Axelle Muldoon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 909
Sujet: Re: Will my evil come back and haunt me ?   Sam 16 Juil 2022 - 19:32

Comme elle voulait, voilà. Yulia avait définitivement pas la tête des bons jours, et pour connaître le concept depuis peu, elle ne se voyait pas insister lourdement. Si la russe voulait parler, elle le pourrait avec elle. Ca s'arrêtait là. Tirant nerveusement sur sa clope avant de tourner le dos à la nuit, rejoignant finalement le campement, alors que l'évidence lui frappait en plein coeur. Putain, mais oui. L'anniversaire de Lukas. Fermant les yeux en se maudissant d'être si longue à la détente, esquissant un sourire rassurant à Allïa. Elle nous r'joint, t'inquiètes. Tout le monde n'était pas au courant, après tout. Mais merde, quand même. Elle allait sérieusement passer la soirée seule, pour un moment aussi difficile que celui là ? L'absence de son fils pour son premier anniversaire sur terre c'était pas rien, même elle qui avait aucun gamin le comprenait aisément. Soupirant, venant poser machinalement son tricorne dans ce qui lui servait de chambre, à la recherche de la bouteille de rhum survivante à tout ça. Un verre en attendant de retourner faire le pied de grue pour la voir revenir serait pas de trop. Si elle mettait la main sur cette putain de bouteille.

Et à nouveau, réaliser.

Ah la connasse... Putain. Fais chier ! Venant donner un coup de pied dans son sac en réalisant que Yulia venait ouvertement de se tirer dans le plus grand des calmes avec de quoi assommer un mec du gabarit d'Anton, glissant ses mains dans ses cheveux en inspirant profondément. Ca irait. Elle courrait vite, Yulia savait pas ce qu'elle savait pas. Ca allait l'faire. Putain, pourquoi elle avait laissé Samhain à Crescent, sérieusement ? Le problème aurait été réglé en trente secondes. Et son injure n'est pas resté discrète, vu le silence qui table dans la pièce d'a côté en plein milieu d'une conversation. Tant pis, pas le temps. Juste, pas le temps. Inventer une connerie, qui lui permettrait de se tirer fissa en gardant le secret ? Envisageable. Mais pas le temps quand même, alors qu'elle déboulait sans mot dire en direction de l'obscurité, abandonnant l'idée de boutonner sa chemise convenablement pour la laisser ouverte sur son débardeur, courant à en perdre haleine à la recherche de la plage ou elle devait se poser, avant de manquer de rentrer dans quelqu'un.

Putain d'merde, tu tombes bien toi ! Logan. Pas le temps d'expliquer dans l'détail de toute manière. Yulia s'est tirée avec une bouteille d'alcool, et crois moi, elle va la siffler. Faut qu'tu m'aides à la retrouver avant, ok ? Est-ce qu'elle lui laissait le choix ? Que dalle. Elle à dit qu'elle allait vers la plage, j'fouille de ce côté, toi la-bas, et le premier qui le retrouve l'empêche de faire un truc qu'elle va regretter demain, c'est bon ?


  
It does not matter what kind of vibe you get of a person. Cause nine times out of ten, the face they’re showing you is not the real one
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Will my evil come back and haunt me ?   Dim 17 Juil 2022 - 2:27
C’tait encore une sacrée journée… L’boulot à la cabane avance sacrément bien, j’crois qu’j’ai b’soin qu’de deux clous et quelques visses, et p’t’être d’un peu d’matériaux d’récupe, mais franch’ment, j’ai fait un truc carré. J’ai agrandi la cabane, fait un p’tit patio d’vant l’entrée – enfin… Genre, d’deux ou trois lattes d’bois, et un truc au-dessus d’la tête pour éviter la flotte quand elle arrive quoi. M’enfin… C’déjà ça – et j’ai aussi élargit les pièces, et fait deux ou trois coins rangements. En vrai, j’trouve qu’ça a carrément d’la gueule !

J’me disait qu’ce s’rait un truc à fêter. Enfin, sinon, au moins à célébrer quoi d’une certaine manière. D’coup, j’suis parti chasser, et j’nous ai ramené un bon civet d’lapin… Une casserole, un peu d’flotte, quelques épices qu’j’ai récupéré à droite et à gauche, et j’nous préparais un p’tit truc sympa quoi… A Yulia et à moi. J’me disais qu’ce s’rait cool… Mais elle n’est pas v’nue. Bon, en vrai, j’m’en doutais un peu et j’crois qu’de toute manière, j’n’en ai un peu rien à foutre. C’pas vraiment grave quoi. Au pire, elle doit bouffer dans son coin, avec ses potes. Pour c’que j’en ai à branler.

Sauf qu’les heures passent, et qu’elle r’vient pas… J’me dis qu’bon… Soit elle s’est barrée sans prev’nir, soit qu’elle a un truc qu’va pas… Soit qu’elle n’en a juste rien à foutre quoi. Ouais, vu son caractère, c’s’rait vraiment l’genre à en avoir rien à carrer et à juste faire sa vie… Bon… C’pas grave… J’espère juste qu’elle f’ra pas d’conneries c’te folle…

Mais j’sais pas, y’a l’instinct qu’parle un peu dans mon bide… Un truc qu’je n’sens pas, mais alors pas du tout… J’ai l’impression qu’ce soit, c’est l’soir où qu’faut qu’j’sois dehors, m’voyez ? Genre, faut qu’j’sois prêt… Mais j’sais pas à quoi… C’la pleine lune ? Y’a des rôdeurs ? J’sais pas, mais j’le sens pas… Ni une ni deux, j’prends mes clics et mes clacs, j’verrouille la cabane et j’pars, fusil en bandoulière… Et j’me déplace.

J’sais qu’son groupe est dans l’coin d’la plage, pô loin. D’coup, j’m’y rends… Et au moment où qu’je sors d’un p’tain d’buisson touffu, j’manque d’me faire rentrer d’dans par l’aut’ folle d’Lex là, qu’j’avais aidé à s’entraîner l’aut’ jour… P’tain, c’bien ma veine, d’jà qu’je dois chercher une Ruskov, maint’nant faut qu’j’me tape sa pote… Fait chier, karma d’merde…

« Hein ? » D’où qu’elle m’dis qu’je tombe bien ? J’suis paré à aller faire la guerre, et elle m’dit qu’je tombe bien ? P’tain, quelle folle c’te conne… « Rhaaaaaa p’tain d’ruskov de merde ! Fait chier c’conneries d’merde ! Putain d’bordel de merde, fait chier bordel…

J’me casse direct, même pas l’temps dire à l’autre folle au tricorne qu’j’suis d’accord avec son p’tain d’plan. J’me casse direction la plage, en p’tite foulée… P’tain, j’le sentais ! J’sais pas si c’est l’instinct, l’bon dieu, la télépathie, ou encore la terre qu’tourne plus très ronde, mais j’le sentais p’tain d’bordel de merde !

Du coup, j’cours à p’tite foulée sur la plage, cherchant l’coin où qu’l’autre conne pourrait être… Au bout d’plusieurs foulées, j’tombe sur un p’tit bivouac à la con… Un sac, d’affaires d’merde… Et une ‘teille… P’tain… La teille est ouverte putain d’merde ! « Rhaaaaa p’tain d’bordel de merde ! » J’fouille… J’fouille… Et j’vois qu’la bouteille est pas entamée… « Rha la p’tain d’salope… » Elle m’a fait peur p’tain… Mais elle m’fait quoi, sérieux ?

J’regarde partout autour d’moi : Est, Ouest, Nord… Rien, personne… J’regarde vers l’Sud d’ma position, vers la flotte… Et là, j’la vois c’te folle… Elle s’enfonce dans la flotte jusqu’à la poitrine ! P’tain d’bordel d’merde, l’eau salée, c’pas contre-indiqué aux grossesses ?! Mais elle m’fait carrément chier la Ruskov ! « Yulia ! Putain ! » Ni une ni deux, j’balance mes flingues… Et j’saute à l’eau.

Heureus’ment qu’j’suis un Navy SEAL p’tain…



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4907
Sujet: Re: Will my evil come back and haunt me ?   Dim 17 Juil 2022 - 2:42
L'air marin a ça d'apaisant qu'il m'permet de retrouver un semblant d'calme. Et p't'être de résolution froide, avec ça. Je baisse les yeux vers cette bouteille, et p't'être que dans un excès d'nerfs, je l'ouvre, prête à en siffler la moitié juste sur le principe avant d'm'arrêter. Est-ce que j'en ai vraiment besoin ? J'suis pas une fille de rosse, à pas pouvoir assumer mes décisions comme ça, à d'voir me griser l'esprit pour oublier qu'j'ai le courage de c'qui va suivre. Je dois en avoir conscience, pas me foutre en l'air sans réaliser c'que je fais et pourquoi j'le fais.

Je déglutis. Mon fils aurait honte d'moi, je sais. Mais il l'apprendra probablement jamais. Je balance la bouteille, et certaines d'mes affaires que j'aurais pas besoin au large. Godasses défaites, pull avec, je laisse ça au sol avec mon sac, abandonné. La morsure du froid m'fait frissonner un instant, mais rien qui arrête cette ferme résolution prise. Je m'avance, décidée, jusqu'au bord des vagues qui viennent me recouvrir les pieds. Le contraste de température me fige quelques secondes, mais une fois habituée, comme je peux, je m'engage plus loin.

Jusqu'aux genoux, c'est facile. Aux cuisses, je peine à réaliser que j'y vais. Au ventre, ma main s'y porte pour la protéger. J'ai un sourire serré, un soupir qui m'échappe. J'y vais quand même. Tant pis pour le reste. J'avance longuement, ose pas y tremper mes bras pour l'instant. Je sais pas où j'arrêterais d'avoir pied. Le ventre passé, je m'obstine quand un sanglot s'étrangle dans ma gorge. Les larmes m'échappent finalement, mais c'est comme si je pouvais plus m'arrêter de toute façon, c'est trop tard pour renoncer.

Ma poitrine immergée, et cette cicatrice grossière qui m'a rongé jusqu'à l'os, je retiens ma respiration avant de m'immerger totalement. Les yeux fermés, je me laisse tomber dedans, avant d'en ressortir pour regagner mon air, laborieusement. Le froid me fait grelotter comme une gamine en pleine tempête, je ramène mes bras contre moi, claque des dents sans attendre, dégage mes cheveux de mon visage comme je peux. C'est pas encore assez loin, je dois gagner le large, et là-bas, mes vêtements m'entraineront vers le fond.

Mais alors que je m'obstine, une main puissante me saisit et m'empêche d'aller plus loin : Qu'est-ce que- Mes mâchoires claquent à cause du froid, mes yeux se tournent, se posent sur la silhouette haute derrière moi qui me retient. Logan s'est ramené, et à son air furieux, c'est pas de gaiété de coeur. Je le fixe sans comprendre, sans chercher à me dégager tout de suite de sa main, mais il me tire vers lui brutalement et j'ai tout juste la force de lutter : Qu'est-ce que tu branles ici ?!

Il est finalement pas le seul à être en colère de la situation. J'obtiens pas de réponse, et alors qu'il essaie de me ramener vers la plage, je comprends. Il peut pas me faire ça. Il peut pas comprendre non plus. Sa main est si fermement autour de mon bras que j'ai pas assez de force de mes doigts pour le faire lâcher prise. Putain mais c'est pas possible ! Que je grogne entre mes mâchoires serrées, je me fais entrainer vers où je veux pas, et j'ai qu'une réaction c'est de serrer le poing et de le lui coller dans l'épaule brutalement, en me débattant : CASSE-TOI ! Fous-moi la paix ! Que je lui lâche sans qu'ça change grand chose.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Will my evil come back and haunt me ?   Dim 17 Juil 2022 - 3:29
P’tain, elle n’m’entends pas… J’en étais sûr, faut qu’j’me mouille, c’ouf… Qu’est-ce qu’elle branle c’te p’tain d’folle d’Ruskov d’merde là… Elle veut quoi… Elle veut tuer l’gosse ? Ou crever ? C’ça ? Elle veut crever dans c’te foutu océan d’merde où qu’les poissons font leurs business ?! Putain d’bordel d’merde, pourquoi qu’de toutes les putes d’c’te foutu monde, fallait qu’j’tombe sur une Ruskov, têtue, casse couille, déglingo… Fait chier.

Dans ma tête, l’choses n’font pas long feu, et mon sang n’fait qu’un tour… J’me jette dans la flotte, et j’dois dire que c’t’air iodé, c’t’océan, c’t’air marin, ces vagues qu’me fouettent l’jambes, l’ventre… L’poitrine… Bah ça m’rappelle ma grande époque… P’tain, être un nageur d’combat, un parachutiste tactique, un soldat d’élite d’la marine… C’tait vraiment bien… C’taient mes meilleurs années… P’tain, sortir d’la flotte avec tout l’attirail d’nageur d’combat, s’introduire en territoire ennemi sans qu’personne n’soit au courant ni qu’les USA soient en guerre cont’ l’dit territoire… P’tain, c’tait cool…

Bref, toutes ces foutues pensées, j’les balayent d’un r’vers d’main… Enfin… Dans ma tête… M’voyez ? Bref ! Et j’me concentre… J’me concentre sérieus’ment, et j’fais l’taf. Faut qu’j’la sorte d’c’te foutu océan… J’m’approche, et dès qu’je l’peux, j’referme une pogne si ferme qu’j’ai peur d’lui briser l’poignet direct… Mais j’n’entends pas d’craqu’ments, et elle s’plaint pas… Enfin, si, mais pas d’douleurs quoi…

J’lui réponds pas à ses p’tains d’questions… J’la tire vers la plage, direct ! J’en ai rien à foutre qu’elle gueule… J’sens même quasiment rien d’c’te foutu coup d’poing qu’je prends sur l’épaule… Et j’dois dire… J’commence à r’ssentir d’tremblements l’long d’mes bras, et comme si qu’j’étais dans l’coton, m’voyez ? Genre… J’sais pas… J’dois être vraiment en colère, j’sais qu’j’suis carrément énervé en vérité… J’veux la flinguer, la défoncer, la baiser, l’insulter, la tuer… J’veux… J’veux pas qu’elle crève p’tain d’merde d’bordel d’merde…

« Ferme ta gueule, putain, FERME TA GUEULE ! » Qu’j’ordonne, qu’je gueule, qu’je hurle, alors qu’je sens un p’tain d’frisson d’colère qui m’transit l’échine… J’n’ai qu’une envie : d’lui faire d’mal p’tain d’merde. J’sais pas, elle m’fou en rogne de ouf c’te meuf c’pas normal ! J’tire sur son bras comme si qu’j’voulais la déchirer en deux… Mais j’ne sens toujours pas d’craquements, juste l’autre folle qui gueule, qu’se débat…

On arrive enfin à la plage, et là, j’la tire pour la foutre d’vant moi… Ses affaires r’viennent vite à nous, j’crois qu’on a traversé l’qu’ques mètres qu’nous séparaient d’la mer en p’t’être deux ou trois enjambées… P’tain d’merde… Toujours l’pogne fermement foutue sur s’petit poignet, j’la fou d’vant, et fou mon autre pogne sur son épaule opposée… Et j’la plaque au sol. Ses habits sont trempés… Elle va s’tuer elle, et l’bébé, avec c’foutu froid…

« Qu’est-ce qu’tu branles p’tain d’merde ?! Qu’est-ce qu’tu branles ?! T’as cru quoi, hein ? P’tain d’bordel d’merde, sale Ruskov d’merde, t’as cru qu’t’allais t’casser comme ça comme une p’tain d’lâche ?! VA T’FAIRE FOUTRE P’TAIN ! VA T’FAIRE FOUTRE ! »

J’la plaque au sol, et j’cherche des yeux des affaires propres et sèches… Elle va crever d’froids p’tain…



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4907
Sujet: Re: Will my evil come back and haunt me ?   Dim 17 Juil 2022 - 7:07
Logan, lâche-moi ! Je touche même plus sol, il m'traine pas : il m'porte. J'ai pas l'temps de poser le pied à terre qu'il me tire déjà pour le second sans vergogne. Il m'serre si fort que j'ai même plus d'sang dans les doigts, ils se crispent sous la douleur, mais je calcule pas, j'essaie juste d'me libérer d'sa prise en tentant au passage d'pas me péter la gueule. Histoire d'garder un peu de dignité dans cette histoire, ou c'qu'il en reste : Lâche-moi ! Que je grogne alors qu'on atteint la plage, qu'mon coeur fait une putain d'embardée en réalisant que j'vais rien pouvoir faire avec lui dans le coin. Il est en rage, et sa colère alimente la mienne sans plus attendre.

A cet instant, j'le hais, j'le hais tellement. Les mâchoires serrées pour les empêcher d'claquer, j'suis qu'une putain d'poupée d'chiffon entre ses mains, et il fait c'qu'il veut. J'suis bazardée au sol comme si j'avais aucune volonté, c'est p't'être le cas, si on omet cette pulsion d'mort qui veut me pousser à en finir plus vite. Put- L'insulte est ravalée au plus vite alors qu'il me gueule dessus maintenant, Je tremble d'froid, transit soudainement tandis qu'il m'empêche d'bouger, me déteste sans doute d'voir me gérer. Mais j'lui demande que dal, c'est ça qu'il comprend pas. J'lui demande même pas d's'occuper d'moi !

Qu'est-ce que ça peut te foutre ?! Que j'lui crache au visage, entre deux tremblements pour m'réchauffer. Mon corps essaie juste d'me faire survivre, j'suis secouée d'ses frissons incontrôlables, pendant qu'le vent peut me mordre violemment la peau : C'est enfin ta chance d'être débarrassé et tout c'que tu trouves à faire, c'est merdé encore ? Qu'est-ce que tu fais, hein ?! Il réfléchit pas, j'suis sûre, il pense pas plus loin qu'l'immédiat, il voit pas qu'enfin, il aura plus besoin d'm'avoir dans les jambes, il aura pas à encaisser un môme dans sept mois, il aura pas à y penser.

Il est là parce qu'il écoute un peu trop son instinct, même quand celui-ci lui dit d'la merde. J'essaie d'me libérer encore, la douleur dans mes articulations s'fait de plus en plus pressante, désagréable, j'sais plus comment m'en défaire. Mais va chier bordel ! Je tire sur ma main, pour ça j'dois improviser autre chose, et pendant qu'il est occupé à essayer d'me trouver des affaires sèches, j'tente de lui balancer un grand coup dans les glaouis, dans un excès de nerfs. J'le rate, putain, mais j'improvise comme je peux, alors que j'saisis une poignée sable pour tenter d'la lui mettre dans la gueule. Y'a pas un monde où, en la jouant fair-play contre lui, j'ai le dessus. J'dois être vicieuse, j'le sais.

Et comme ça marche toujours pas, bah merde, voilà : je serre le poing et le lui enfonce dans la gorge pour l'faire basculer sur le côté, et d'une rotation du poignet, j'viens approcher l'sien et foutre un grand coup d'crocs dedans, suffisamment fort pour l'obliger à m'libérer sur la douleur. Ça croustille sous la dent, j'finis par avoir le goût du sang en bouche mais j'm'en carre. Il me relâche, et j'attends pas pour bouger. Ma jambe glisse dans le sable, j'en suis recouverte d'toute façon, j'vais pour le laisser à sa merde, pour retourner où moi j'étais y'a deux minutes, à deux pas des vagues, j'manque de me vautrer à nouveau mais me rattrape maladroitement. L'idée est juste obsédante pour moi, elle tourne en boucle, comme un larsen qui m'empêche de réfléchir.

Il peut pas comprendre, et j'peux pas lui expliquer, j'peux l'expliquer à personne d'toute façon parce que y'a pas un monde où on voudra bien m'laisser en finir en paix. Qu'est-ce que ça peut lui foutre, à lui ? Qu'est-ce qu'il y gagne à prendre soin d'moi ? C'est juste pour sa putain d'conscience, mais j'suis pas là pour réparer ses erreurs passés. J'le sauverais pas d'lui-même, et personne peut plus rien pour moi. J'suis qu'une putain d'cause désespérée, qu'en a fini avec cette chienne de vie. Mon obstination flirte dangereusement avec la folie pure, l'inconscience, la déraison, mes dents claquent à nouveau, je crache sur le côté un glaviot d'sang qui est pas le mien, quand mes pieds reviennent dans cette eau glacée qui m'paralise à nouveau. Il m'faut toute une lutte mentale pour avancer encore d'un pas.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Will my evil come back and haunt me ?   Dim 17 Juil 2022 - 8:26
L’coup dans la gorge m’fait tousser et m’donne la p’tain d’sensation d’m’étouffer d’un seul coup. En plus, c’te folle m’demande quand même d’faire d’sacrés efforts, en plus d’lutter contre l’froid pour ma part, et avant ça, les r’mous d’l’océan… J’arrive à garder ma pogne vissée sur elle, mais j’dois dire qu’pendant une ou deux s’condes, j’ai l’impression d’plus réussir à respirer…

Et ensuite, c’la sensation d’croc qu’rentre dans ma peau, et d’tendon qui bougent et s’décalent sous l’assaut d’ce foutu croc, qui m’fait tirer un râle d’douleur. P’tain, la salope, elle mort plus qu’un p’tain d’pitbull ! C’qui craque, j’le sais, c’d’la peau qu’cède sous l’pointu d’sa canine, et les tendons s’écartent, heureus’ment… Mais non seulement j’saigne, et ça m’fait grave pas du bien p’tain, mais en plus elle touche l’nerf et j’sens d’un coup d’putains d’fourmillements dans toute ma pogne. J’suis obligé d’lâché, étant donné qu’j’ai plus d’force là maint’nant… Et ça, ça n’m’arrange pas p’tain…

Mais bref, là, j’en chie. J’dois r’prendre ma respiration et lutter contr c’t’impression d’m’étouffer et c’t’envie d’gerber qu’ça provoque, et r’prendre l’contrôle d’la main. J’repense soudain’ment à c’qu’elle m’dit… Mais p’tain, j’n’ai jamais d’mander c’gosse, d’accord ! Mais j’n’ai jamais d’mandé à c’qu’elle, ou qu’le p’tiot, soit tués pour rien ! P’tain, mais qui m’a foutu une folle pareille, sérieux ?!

J’me retourne, agitant ma pogne pour r’prendre possession d’mes moyens, et j’la r’vois qui r’tourne à la flotte… P’tain d’merde, mais c’pas vrai quelle plaie ! Là, j’mon esprit qu’pense à un truc vraiment moche… La laisser faire final’ment, et m’dire qu’tout ça, c’pour l’mieux… Ou prendre mon fusil, lui coller une balle et lui offrir une mort plus douce. Parc’qu’la noyade franch’ment… C’moche. Très moche.

Mais ça, c’l’instinct et la fierté qu’me poussent à y penser. Moi, c’pas c’que j’veux. J’veux pas être le héros, juste… J’veux pas d’ça. C’te folle à l’droit d’vivre, et c’te p’tiot… Il n’mérite pas ça. Appelez ça comme vous voulez, j’m’en contre branle, et si ça n’vous plaît pas, j’vous déglingue la gueule avec une pelle !

Ni une, ni deux, j’reprends ma route vers la flotte. La manière force, ç’n’a pas marché… J’sais pas trop quoi faire maint’nant… Alors j’tente l’tout pour l’tout… « Yulia ! » J’l’appelle, qu’elle s’prépare à m’recevoir… Mais j’lui laisse pas l’temps d’réagir : j’l’attrape, j’la r’tourne, et sans chercher à la sortir d’là, ou à faire une prise d’force… J’la colle à moi. Peau à peau, dans mes bras… J’la colle à moi, et j’l’enroule dans mes bras… J’essaie d’protéger mes couilles, j’la connais la bestiole… Mais j’me dis qu’si la violence n’a pas marcher, autant essayer… Heu… L’sans violence.

« Fait pas la conne… Eh, ça va aller… ça va aller… »



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Will my evil come back and haunt me ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Will my evil come back and haunt me ? -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: