The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Smile like you mean it
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Smile like you mean it   Mar 12 Juil 2022 - 16:23
J’reste là, interdit, comme une grosse p’tain d’merde dans c’te foutue cabane, après m’avoir envoyé c’fond d’bourbon. Ma caboche est vide… J’regarde l’vide sans bouger. J’respire avec la rapidité d’un p’tain sprinter, et j’suis grave paumé p’tain… Mes mains m’picotent, j’vois plus qu’un voile blanc d’vant les yeux… J’ai chaud, j’ai froids, j’ai envie d’hurler, j’veux caner, j’veux tout détruire, j’veux m’barrer, j’en peux plus d’toutes ces merdes… J’crois qu’j’vais péter un plomb… J’vais péter un plomb… J’vais péter un plomb…

J’n’entends rien non plus… Y’a rien qu’des bourdonn’ments, qu’des acouphènes… J’ai l’impression d’avoir la gueule dans un p’tain d’caisson d’basse et qu’on m’fou d’gros son incompréhensible, juste d’basses quoi… P’tain, j’vais quand même pas crever là, comme ça ?! Non ? Hein ?

Et là j’entends un coup d’tonnerre. Ouaip, ça raisonne vraiment comme un p’tain d’coup d’tonnerre… Elle… Elle veut qu’j’la r’garde. Alors j’le fait… J’le fais, et j’commence à y voir plus clair même si j’reste dans c’putain d’état d’merde là… Sans déconner p’tain, c’quoi c’foutu bordel ?! J’suis pas une salope ! J’suis pas une fiotte ! J’suis pas une tapette ! J’fais face à des p’tains d’tueurs d’puis qu’j’suis né, j’fais face à tout un tas d’salop’ries d’puis tout c’temps ! J’me bat, j’tue, j’décapite, j’détruit tout c’que j’veux ! Et là quoi… J’vais péter un câble parc’que contre toute attente, j’ai engrossé une nana ?! Une ruskov en plus ?! P’tain mais… J’ai d’jà jamais eu d’histoire d’amour, pas d’vrais trucs… Et j’vais d’venir… Non… Non, non, non, non…

Là, un autre coup d’tonnerre… Elle m’dit d’respirer. Sa voix raisonne comme un p’tain d’gong dans une caverne, comme si qu’ça s’apparentait presque à un ordre v’nu d’en haut, m’voyez ? Et j’sais pas comment qu’elle fait, j’sais pas comment qu’elle s’y est prise… Mais ma respiration s’synchronise avec la sienne ! P’tain mais c’t’une sorcière ou quoi ?! Et moi j’suis quoi, un p’tain d’pantin ? Une grosse merde ?!

L’reste, j’n’y comprends rien non plus… J’sens qu’mes épaules s’font lourdes… J’sens qu’ma nuque n’tient plus ma p’tain d’caboche… J’sens qu’je perds toute force, genre j’deviens qu’un amas d’élastique quoi… Et m’front vient s’poser cont’ l’épaule d’la Ruskov… P’tain mais c’quoi encore ces conneries ?!! Et c’quoi la suite encore ? On va s’dire des mamours et on va l’éduquer à… non… Non j’peux pas encore y croire non… C’trop pour moi là…



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4907
Sujet: Re: Smile like you mean it   Mar 12 Juil 2022 - 16:49
Réussir à lui faire raccrocher la réalité, c'est éprouvant pour lui comme pour moi. Je suis aussi assurée d'mes faits et gestes qu'une gosse paumée dans un super-marché. J'avoue qu'ma limite est pas loin, celle où gérer ma propre détresse reviendra à tout envoyer péter. Mais Logan suit mes ordres, parce qu'il est ce qu'il est : un soldat qui a besoin d'en avoir pour agir. Je crois que là dessus, j'peux lui donner ce qu'il veut pour se remettre, maladroitement. Ou je peux donner l'illusion que j'y arrive, que je suis pas aussi terrifiée que lui à l'idée de faire une connerie.

La zone est aussi obscure pour lui qu'pour moi. S'il peut pas être père, s'il sait pas ce que c'est, j'ai au moins l'expérience de la maternité. Mais à quel prix ? J'ai perdu mon fils, et si j'suis honnête avec moi-même, je suis terrifiée à l'idée qu'ça se reproduise. Alors... Je tâtonne. J'essaie. J'me dis que raisonnablement, j'aurais dû jamais lui en parler et ça aurait été aussi bien. Il m'en aurait probablement pas voulu, je crois ? Mais pas possible de revenir en arrière. Le géant s'affaisse, sa tête s'pose sur mon épaule, et je passe mes bras autour des siennes doucement. C'est une main réconfortante qui passe dans son dos, une autre qui se pose dans ses cheveux.

C'est bon, Logan, que je lui murmure à l'oreille. T'inquiète pas, j'comprends, que j'ajoute. L'angoisse qu'il ressent, j'pourrais peut-être jamais éprouver la même. J'ai aucune idée de tous les trucs qu'il a traversé, d'pourquoi il réagit aussi vivement, avec une si vive anxiété. Mais c'est comme ça et j'peux rien y changer. En retour, cependant, j'peux composer avec et trouver des solutions. Alors, on reste comme ça un petit moment, pour qu'il se calme comme je le souhaite, que sa respiration reprenne une maitrise assurée.

Enfin, il fait quand même son poids, et il se tient maladroitement, comme moi actuellement alors niveau assurance, je crois qu'on peut quand même repasser. J'lui demande de se redresser, pour capter son regard : Viens, j'le saisis par la main pour l'amener à s'asseoir, sur le lit, quand je viens m'agenouiller devant lui doucement. Dis-moi quand ça va un peu mieux, quand il se sent de parler, ou de m'écouter. Et ce dont tu as besoin, surtout. Et même qu'il s'agisse que je me casse, je peux l'entendre. Si c'est pour qu'on se recroise jamais, ça me va.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Smile like you mean it   Mer 13 Juil 2022 - 10:15
Respire p’tain… Respire… Respire, et p’tain d’merde, concentre toi ! L’autre folle là, c’tait bien cool d’la sauter trois fois en une nuit, à lui en faire péter les cordes vocales, et à en éjaculer d’la poudre à la fin tellement j’en pouvais plus… Mais maint’nant, y’a… Y’a… P’tain d’merde, y’a un polichinelle dans l’tiroir… M’dieu… Moi, j’ai réussi à foutre en cloque une nana… Et une Ruskov p’tain d’merde… Mais qu’est-ce qu’c’est qu’ce foutu bordel, p’tain… J’sens même plus mes guiboles p’tain… Et j’sais qu’j’suis posé contre qu’que chose… ç’doit être son épaule, ou qu’que chose comme ça.

J’suis paumé p’tain… J’ai d’jà pas été foutu d’avoir un père, et j’passé ma p’tain d’vie à esquiver toute forme d’famille… Sauf l’armée… Et encore, là, c’tait plutôt moi l’papa. J’veux dire, j’étais l’dernier sous-officier d’la hiérarchie : au-dessus d’moi, c’taient des officiers commandants, et moi j’avais l’rôle d’gardien, d’représentant et d’soutien des soldats, sous-officiers et simples bidasses. J’avais un bureau, ouaip… J’recevais mes subordonnés qu’avaient b’soin d’une perm pour aller voir leurs gosses ; qu’avaient des projets d’spécialisations en combat marin, ou en infirmier d’combat, en tireur d’élite… Bref, j’tais leur père quoi… Mais c’taient des bonhommes d’jà, j’n’avais pas b’soin d’changer leurs couches, ou d’les éduquer p’tain…

J’n’ai rien connu d’aut’ qu’la bagarre et la guerre ! P’tain, l’gens comme moi ça n’devrait pas s’reproduire… « Merde… Putain… Merde… » J’dois avouer qu’j’arrive pas trop à sortir d’aut’ mots qu’ceux-ci… Alors bon… La pauvre…

Elle aurait clair’ment pu tomber sur mieux comme géniteur… J’veux dire… Qui qu’auraient pu s’attendre à c’qu’un soldat badass comme moi flippe comme un morveux face à c’te nouvelle ? J’pourrais la foutre dehors, la menacer, lui dire qu’si j’la r’croise j’la fume et r’tourner à Fort Ward et plus jamais la r’voir d’sa courte vie… Si elle finit pas crever avant.

Si elle finit pas crevée avant…

P’tain… Elle est enceinte c’te folle, et d’moi. Si elle crève… L’gosse crève. Et si elle crève après l’avoir foutu dans c’monde de merde, il n’aura rien ni personne c’te môme. Il n’a rien d’mandé p’tain… Moi j’n’avais pas d’mandé à v’nir dans une famille avec un paternel traumatisé par l’Vietnam… J’n’ai pas d’mandé à l’voir s’foutre une balle non plus. Fuck…

« Je… » Et aller, on r’tourne aux bégayements… P’tain, filez moi un flingue et deux ou trois rôdeurs et aut’ salopards d’Oblivions ou d’New Eden d’vant moi, qu’j’les fumes et qu’j’les étripes, et ça s’passera mieux, p’tain d’bordel de merde !!!

Elle m’fait m’asseoir, et j’dois dire qu’ça va mieux. J’sens plus mes jambes qu’tremblent… J’sens plus ma force m’quitter, j’ai plus l’impression d’avoir l’guiboles qu’flanchent et… J’ai plus la gerbe. P’tain d’merde, un peu plus j’aurais cru qu’j’faisais un p’tain d’AVC ! Et puis merde, pourquoi qu’elle est si gentille d’un coup ?! Pourquoi qu’elle s’montre cool, patiente, sympa… Presque comme une mère ?! Hein ?! C’quoi encore c’bordel putain d’merde…

« Reste… » Quoi ? QUOI ?! MAIS P’TAIN D’MERDE, T’AS DIS QUOI LA ?????!! T’lui as d’mandé d’rester ???! Pourquoi j’ma bouche dit un truc qu’mon esprit n’arrive pas à penser ?! Wow ! D’puis quand qu’c’est pas l’cerveau qu’parles ? Ce s’rait quoi… L’cœur ?! « J’suis désolé… »



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4907
Sujet: Re: Smile like you mean it   Mer 13 Juil 2022 - 10:46
La demande de Logan passe. Reste. On peut dire qu'il s'perd pas dans ses mots compliqués. J'crois pas qu'il soit assez malin pour en connaitre, des mots compliqués. P't'être du jargon militaire qui me donnerait mal au crâne mais c'est son domaine dans tous les cas, alors ça serait étonnant qu'il s'y connaisse pas. Mais pour le reste, j'crois que j'apprécie que ça soit clair justement, qu'y'ait pas besoin de tourner autour du mot pour dire les choses. Ok, que j'lui souffle simplement en hochant la tête. D'toute façon, je suis pas sereine à l'idée d'repartir après cette annonce et sa réaction.

En vrai, on sait jamais c'que peut faire quelqu'un qui vit un choc comme ça. Et pour Logan, c'est pas difficile de réaliser que c'est une putain de claque, qu'il encaisse comme il peut, avec les intérêts. J'suis déjà contente de parvenir à le calmer, j'en demande pas davantage. Mais le reste me surprend encore plus alors qu'il indique être désolé. J'ai un moment de flottement à le regarder sans bien comprendre d'où ça sort. Et puis, de quoi ? De m'avoir foutu en cloque ? On était deux, j'crois que je peux aussi composer avec ma responsabilité. Ou d'sa réaction, ça serait pas improbable.

Qu'importe, je hausse les épaules parce que c'est pas ça qu'je veux entendre fondamentalement. J'ai pas besoin de ses excuses. Dans le premier cas, je lui en veux pas d'avoir réussi son coup. C'est un truc forcément mais, il doit pas réaliser qu'ça reste une bénédiction pour moi. Une raison d'me battre et de pas retomber dans mes travers. Là où j'ai toujours eu des fragilités, la vie d'un enfant, de mon enfant est c'qui me maintiendra vivante l'plus longtemps possible. J'ai plus de force pour me battre pour les autres plutôt qu'pour moi-même.

T'as pas a être désolé, que j'lui souffle simplement. En plus, je sais même pas de quoi tu t'excuses, et je m'en fiche, comme dit, je lui en veux pas. Bien sûr qu'il m'a fait flippé avec sa réaction. Mais eh, on compose pas tous les jours avec une crise de panique et un ours mal léché. Moi, en tout cas, j'essaie d'éviter, c'est comme mettre la tête dans la gueule d'un crocodile, à un moment tu peux pas t'étonner qu'il te l'arrache.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Smile like you mean it   Mer 13 Juil 2022 - 11:08
P’tain… C’est l’comble… Non seul’ment j’fou une nana en cloque, mais en plus c’t’une p’tain d’Ruskov… Et en plus, pour couronner l’tout et mettre l’point sur les « i »… Elle m’calme avec une facilité qu’j’aurais pô soupçonné. Si elle avait été là plus tôt, ç’m’aurait éviter d’me taper des camisoles et d’l’injection d’produits neuroleptiques par l’autre folle d’psychiatre là… P’tain… Des heures et des heures à m’remettre d’leurs foutues injections, ça tue c’produits là… M’enfin…

J’ai d’étranges sensations qui m’f’raient presque gerber… J’me d’mande c’que j’fou là, c’qu’elle fou là, pourquoi qu’on en est là… J’me dis qu’j’aurais mieux fait d’foutre ma queue dans une prise électrique, plutôt qu’dans elle… L’coup d’jus aurait fait moins mal qu’cette annonce, d’toute manière…

Mais y’a d’autres sensations. J’me d’mande c’que j’vais en foutre de c’te nouvelle. J’me d’mande c’que j’fou ici, dans c’te cabane paumée… J’me d’mande c’que la vie m’réserve maint’nant. Qu’est-ce que j’vais donner moi, maint’nant ? J’veux être père ? J’veux l’connaître c’môme ? J’veux même juste l’voir ? Genre… Vraiment ? Et puis… Si tout ça c’fait… Comment qu’j’vais pouvoir aller m’battre aussi violemment avec tous les autres enfoirés d’putains d’c’te foutue planète, avec un môme dans l’esprit ? J’veux dire… Jusqu’ici, j’étais intrépide parc’qu’j’en avais rien à foutre d’ma vie… Mais là…

Et puis Yulia… Pourquoi qu’c’est arrivé à elle ? Pourquoi qu’elle m’annonce ça, alors qu’elle pourrait clair’ment être l’genre d’nanas qu’en a rien à foutre d’élever un gosse toute seule ? Et p’tain d’bordel d’merde, comment qu’ça s’fait qu’elle m’maîtrise aussi bien ? Et pourquoi qu’j’ai envie d’lui raconter toute ma vie…

« T’sais pourquoi qu’j’suis là ? » Bien-sûr qu’non, gros con, t’as rien dis à personne ! Et d’puis quand qu’t’as envie d’faire causette ? Et surtout, d’puis quand qu’t’en as b’soin ? Ferme un peu ta grande gueule pour une fois ! « J’n’ai rien connu d’aut’ qu’la guerre, la baston, et l’sang d’puis qu’j’suis p’tiot. » Tu t’prends pour un p’tain d’patient d’l’autre Zi à la con ou quoi ?! FERME ! TA ! GUEULE ! PUTAIN ! « J’suis là parc’que… » LOGAN PUTAIN ! J’me fou une grande tarte dans la gueule, qui m’réveil de ouf, mais qu’dois vraiment choquer la Ruskov… Mais la tarte n’a d’effet qu’deux s’condes… Direct après, j’refou ma tête sur son épaule… P’tain d’tapette… « J’suis là parce qu’j’ai passé deux mois dans l’prison des Oblivions, avec Stanley… Et ça, c’tait après qu’des New Eden n’nous fassent prisonniers, et nous torturent p’dant des jours. A poils, sur une chaise pétée… J’ai dû buter un d’mes potes, qu’les New Eden avaient buté et laissé transformer en rôdeur… J’l’ai tué à main nue, alors qu’j’étais attaché à la chaise. » Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa mais c’pas vrai putain…

« Les Oblivions ont attaqués l’poste… On a essayé d’s’enfuir… Mais après 4 jours sans boire, ni manger, ni dormir… On n’a pas réussi. Et ces enfoirés d’enfants d’putains nous ont capturés à leur tour… » Mais raconte pas ta vie, merde ! « Ils nous ont foutus dans une cellule bétonnée, Stan et moi… Et là, ils nous ont prit pour d’putains d’combattants. Tous les jours, on d’vait s’battre dans une arène d’vant des centaines d’personnes… On d’vait buter des gens, des rôdeurs, des mutants… Histoire d’pouvoir survivre un jour d’plus, et d’pouvoir bouffer l’soir… » Bon… J’contrôle plus rien p’tain… « Stan et moi, on était seuls cont’ tous. D’fois, ils prenaient qu’un d’nous deux pour l’arène, et laissaient l’aut’ dans l’geôle. On n’avait qu’une peur, qu’ils nous fassent s’battre l’un cont’ l’autre… Un jour, ils ont prit Stan… » P’tain l’jour là… « C’tait la nuit j’crois, j’sais plus… Bref. J’pionçait, j’étais éclaté, j’avais combattu des heures… » Ouais clair’ment c’tait la merde… « Ils ont lâché un aut’ combattant, avec une lame, dans ma cellule. L’type était fin fou… Il m’a sauté d’ssus, j’ai juste eu l’temps d’me réveiller p’tain… J’l’ai tué, j’ai éclaté son crâne dans la cellule, y’en avait partout… Et j’ai attendu qu’d’autres viennes… Les Oblivions sont v’nus à trois et m’ont matraqués la gueule pour pas qu’j’sortes… » Ouais, bande d’lâches… « Et y’avait ces meufs… Les « trous communs » comme ils disent… Enchaînés à d’putains d’poteaux, tout l’monde leur passaient d’ssus… » Ouais, c’tait moche…

« Moi j’les ai jamais touchées, alors qu’c’tait aussi pour nous. C’meufs vivaient l’pire qu’nous… Bref, j’ai réussi à m’barrer. A force d’buter tout l’monde, les Oblivions ont voulu faire d’moi un soldat… J’les ai tous tués… J’suis r’venu à Remnant… Et d’puis, j’vrille complet. Alors j’me suis foutu à Kitsap, puis dans c’te cabane, pour m’isoler. »

Et maint’nant, j’vais avoir un gosse… P’tain d’karma…



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4907
Sujet: Re: Smile like you mean it   Mer 13 Juil 2022 - 12:17
La question de Logan file dans un silence déférent, je relève les yeux vers lui et l'interroge du regard. Non, je sais pas pourquoi il est là. Je me suis jamais trop fait la remarque. J'ai cru comprendre dans son discours son besoin de se mettre au vert, sans en avoir vraiment quelque chose à faire, à dire vrai... Un soupir m'échappe et je l'écoute dans la foulée. J'ai droit au détail de son errance des derniers mois, de ce qu'il a traversé. Et de la violence de son existence. La guerre, le combat, le chaos, ça semble le connaitre. Il est fait pour ça, ou du moins, on l'a préparé au pire.

Pourtant face aux Oblivions, c'est pas un truc qu'a semblé suffire. Pas sans réveiller des monstres qui dorment en lui. Je viens poser mon bras contre sa cuisse pour prendre appui, et je continue à l'écouter. J'ai besoin de me tenir à quelque chose. Le sérieux de cette discussion m'imprègne de toute façon, et jusqu'au bout, je saisis à quel point cette nouvelle vient bouleversé tout ce qu'il pensait pouvoir réparer dans son coin. Je pince les lèvres. Je suis la pire, clairement. Égoïste et chiante, il doit me maudire de l'avoir tiré d'son quotidien à peine équilibré.

Ça explique tes cicatrices, j'ai même pas eu le temps de toutes les compter, la dernière fois, que je lui glisse simplement, en esquissant un très bref sourire. C'est juste pour détendre l'atmosphère, qu'il comprenne que je l'ai écouté, mais que je peux rien dire de son malheur. Je peux pas le réparer non plus. C'est pas à moi d'le faire dans tous les cas : Ton isolement... Je soupire. Il t'fait vraiment te sentir mieux ? T'arrives à quelque chose ? Que j'lui demande simplement. Est-ce qu'il y a du mieux, depuis qu'il a pris cette décision ?

Est-ce que ça lui a permis de pas fondre un plomb, comme il le craignait ? Je peux pas m'empêcher d'détourner les yeux, en pinçant les lèvres finalement. C'est moi qui devrais m'excuser, que j'lui souffle finalement en haussant les épaules. J't'ai mis le grappin dessus pour oublier qu'mon ex s'est tiré avec notre enfant. Sans m'laisser d'adresse. J'ai eu l'impression qu'il m'a pris un poumon, j'pense pas que tu puisses vraiment comprendre mais... et puis surtout après tout ça, ça doit lu paraitre misérable. Y'a des jours où mourir t'semble plus doux, que j'ajoute simplement.

Ouais, il peut pas trop comprendre, j'sais pas pourquoi je m'échine à lui expliquer, ça changera rien à son existence. Je me reprends : J'avais juste besoin d'oublier quelques heures à quel point c'est constant, j'imagine que, comme lui, c'est un peu la même chose. Et ça a marché sur certains aspects, on le regrette pour les conséquences. Et encore... La suite, tu la connais, que je murmure. Je devrais te dire merci aussi, pour de vrai, il comprendra peut-être pas non plus. C'est con mais maintenant, j'ai une raison pour me reprendre en main, et c'est tout ce dont j'ai besoin.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Smile like you mean it   Mer 13 Juil 2022 - 13:19
« Et encore, y’a des cicatrice sur des cicatrices… » C’vrai, j’ai tellement prit cher physiquement qu’ça en d’vient indécent. « J’me suis fait torturer par New Eden une première fois y’a deux ans… Et j’ai faillit perdre mon bras à cause d’une bombe… » P’tain… Pauvre Mallowe qu’est morte c’jour là… Elle m’a d’mandé d’la tuer pour pas qu’elle s’transforme… ça m’a arraché l’cœur… « L’jour-là, où qu’j’ai faillit perdre mon bras… Une gosse est morte… J’l’ai tuée. » Qu’je balance. C’tait tellement difficile c’jour-là, j’cru que j’m’arrachais moi-même l’cœur putain… « C’t’elle qui m’l’a d’mandé… Pour pas qu’elle s’transforme. » Que j’dis, histoire d’l’informer et qu’elle pense pas qu’c’était gratuit. « C’te p’tiote… J’l’aimais comme ma gosse… Ouais… Comme ma p’tiote à moi… »

Mallowe… P’tain… M’aura fallut d’temps pour m’remettre en selle. Et une fois qu’j’ai réussi à l’faire, v’là t’y pas qu’j’retombe au gond d’gouffre… Putain, faut croire qu’ma vie, c’que souffrance et mort… M’enfin, faut croire aussi qu’y’a des gens qu’méritent qu’ça.

Elle m’pose une question… J’m’y attendais pas réellement, en vrai. La preuve qu’elle m’écoute, et aussi, qu’elle s’fait sincèrement du mouron, ou du moins, qu’elle s’demande réellement comment que j’vais. Ça m’touche… Un peu… J’veux dire… C’est doux comme attention quoi. Ça m’change. « Ouai, ça marchait. » C’vrai que c’t’isol’ment, ça m’faisait du bien. « Mais… J’dois dire qu’le soir où qu’j’ai vraiment arrêté d’cogiter… C’tait avec toi. » Et j’sais qu’l’alcool y était pas pour grand-chose. C’te nana, c’te p’tain d’Ruskov d’merde là… Elle a un truc. Ouais, mon gosse qu’certains diraient… Mais moi j’parle d’quelque chose d’moins tangible, m’voyez.

Et puis ensuite, c’t’elle qui s’confie. Alors j’relève la tête, voyez. C’bon, j’ai assez fait ma fiotte d’toute manière, l’est temps d’relever la tête et d’arrêter d’chialer p’tain d’merde. J’l’écoute. Alors qu’elle m’parle, j’me rends compte qu’elle aussi, elle à vécu d’la merde en barre. Différemment… Mais d’la merde quand même… J’me décale, et j’lui fait une place sur l’lit. Elle a tout autant b’soin qu’moi d’sa poser visibl’ment… Comment qu’ressens ça, moi ?! Oh ! L’empathie, c’pour les tafioles on a dit !

« P’tain d’enculé d’merde… T’prendre ton gosse… Toutes les salop’rie d’ce foutu monde, c’rien à côté d’ça… » Enfin, j’crois. J’veux dire, j’ai vu des types bien plus coriaces qu’moi, vriller totalement fou, et s’faire sauter l’caisson, après l’décès d’leur gosse. Accidentel ou pas. La pauvre, j’comprends qu’elle aussi elle ai eu b’soin d’se vider la tête… « Ouais… La mort, c’plus doux qu’une chienne d’vie… » Même si niveau chienne d’vie, j’crois que j’maîtrise maintenant.

Par contre, la suite, j’m’y attendais carrément pas. Alors… C’te gosse, c’t’une bonne nouvelle pour elle ? J’sais bin’ qu’ça remplacera pas l’premier qu’elle a perdu… Mais, même au travers d’toute cette merde… Elle voit ça comme un cadeau ? Et elle me r’mercie ? Elle vire dinguo ou quoi l’autre là ?! J’comprends rien… J’comprends rien, même si c’qu’elle dit m’parle un peu, vous savez… Au fond des tripes. Genre… J’sais pas. C’p’t’être ça aussi qu’on appelle l’instinct ?

« Merci ? » Ouais j’sais j’me suis posé la question y’a pas trois s’condes. Allez tous vous faire foutre ok ?! « T’veux dire… Qu’tout ça… C’bien ? » J’y comprends quedal p’tain… J’dois avoir l’air d’un putain d’ahuris. « Un gosse, c’une bonne chose ? »

C’vrai quoi… Tuer je sais qu’c’est cool, construire et réparer d’mes mains j’aime bien, j’aime mon flingue comme on pourrait aimer une meuf… Mais un gosse ? Une famille ? C’est abstrait pour moi.



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Smile like you mean it   
Revenir en haut Aller en bas  
- Smile like you mean it -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: