The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

Smile like you mean it
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4904
Sujet: Re: Smile like you mean it   Mer 13 Juil 2022 - 14:12
J'suis désolée, j'articule ça, sincère dans mes mots. Je suis désolée pour cette gamine qu'il a voulu protéger, et qu'il a du achever. Personne mérite ça, et c'est dur à porter sur son âme. Ma main vient effleurer doucement les cicatrices sur ses bras que je connais pour les avoir vu. Maintenant, elles ont une histoire, j'me rends bien compte que ça le rend terriblement plus humain en un rien d'temps. Logan donne l'impression d'être un tank que rien arrête, un buffle lancé qui s'embarrasse pas des autres.

Mais à cet instant, je crois que je révise mon jugement. Il y a évidemment d'ça en lui, et c'est indéniable. Mais il fait preuve d'une profondeur insoupçonnée quand on le voit la première fois. Comme moi, il s'obstine a rassembler les éclats d'son existence, à prendre ces morceaux d'verre à pleine main pour essayer d'les recoller ensemble. En comprenant qu'y'aura toujours les brèches visibles, quoi qu'il arrive. C'est juste... C'est cette vie maintenant qui nous est destinée.

Je sais pas si c'est un compliment, si j't'empêche de réfléchir, que j'lui souffle avec un sourire mutin, avant d'secouer la tête : C'est une manière d'me dire que j'suis un bon coup, c'est ça ? J'le savais déjà, mais j'prends la remarque de la bonne manière. Comme le reste. J'me redresse, pour m'asseoir à la place qu'il me fait, et esquisse un autre sourire de circonstances. Ses questions expriment sa confusion, je préfère m'y concentrer et j'balaie l'histoire avec Jaren, et la crainte sourde que ça fait naitre en moi.

C'est comme tout, ça dépend sous quel angle tu prends la chose, tu vois ? Je saurais pas vraiment comment lui expliquer ça d'toute façon, pour moi c'est factuel. Y'a eu un moment où j'ai eu un déclic là-dessus, en comprenant que j'pouvais prendre tout ça à bras l'corps et y parvenir. Si tu pars du principe qu'tu vas foirer un truc ou qu't'y arriveras jamais, y'a peu d'chance que ça marche, que j'lui souffle. J'sais qu'on peut pas être tous du même avis. Et p't'être que c'est vrai : tu serais peut-être un père à chier. Le fait est que tu peux pas savoir, et que si tu pars perdant, tu pourras pas t'étonner de perdre, que j'lui glisse.

Mais mes yeux viennent capter les siens finalement et je pose un regard sérieux sur lui à cet instant : Mais c'est un truc de lâche, non ? Et Logan, est-ce que c'est un lâche ? Avec toutes ses blessures de bataille ? Tu pars pas à la guerre avec cette mentalité moisie, sinon tu sais qu'tu rentreras pas. Finalement, c'est un peu la même chose, en p't'être moins violent, si on s'y prend pas trop mal en tout cas. Je soupire : Y'a juste des choses que tu sens, d'autres pas, certaines qui te paraissent évidentes, c'est ça, pour moi. Au pire, tu verras bien si c'est une bonne chose ? On a pas signé d'contrat tous les deux, et t'es obligé à rien, j't'ai dit, que j'ajoute.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Smile like you mean it   Jeu 14 Juil 2022 - 22:05
Finalement, j’l’ai p’t’être mal juger c’te ruskov… Ou alors, un peu trop vite. J’veux dire… Elle aurait pu rien m’dire, elle aurait pu m’blâmer… Elle aurait pu s’barrer, voyant ma réaction, m’laissant péter mon câble quitte à c’que ça m’tue… Elle aurait aussi pu essayer d’me buter, histoire qu’ça s’sache pas… Ou m’foutre un ultimatum, du genre : « J’suis en cloque, c’toi l’père, t’as intérêt à faire en sorte qu’je survive et qu’j’puisse l’mettre au monde, ou mon groupe t’traqueras et t’buteras »… Ou j’sais pas encore quelle genre d’conneries.

Mais non. A la place, elle est restée, et j’sais pas… J’sens qu’que chose s’passe. J’veux dire, elle n’s’assoit pas comme une merde, elle a toujours une p’tite attention pour moi. A c’t’instant, elle r’ssemble davantage à un roc qu’à une larve, comme moi. Elle essaie d’me rassurer, elle s’montre entreprenante mais… Pas comme l’aut’ fois voyez ? Genre pas pour m’vider les couilles comme un aspirateur, plutôt… Pour être sûr qu’mon cerveau m’laisse tranquille. J’avoue qu’ça m’rend encore plus perdu parce que… Bah parce qu’j’suis clairement pas dans mon élément. J’connais rien d’tout ça…

J’veux dire… L’autre folle d’Lisa , elle s’montrait douce aussi, mais c’tait presque niais, gamin, pô vraiment agréable… Enfin, un peu trop quoi. Elle, là, elle s’montre d’une douceur toute nouvelle : genre j’assume c’qui s’passe, assume aussi, j’t’aiderais mais fait pas l’con. M’voyez ? Non ? Si ? Bon, en vrai, j’m’en bat les couilles. J’vous dis comme j’le pense, c’tout.

Par contre, j’chope son nouveau regard et y’a un truc qui m’titille : pourquoi qu’elle cherche ainsi à m’sonder presque l’esprit ? Elle parle d’lâcheté… Et, j’sais pas comment l’expliquer, mais j’me met à avoir un à-coup d’tête à cause d’un p’tain d’frisson dans l’échine. Moi ? Lâche ??!! J’n’ai pas fini la gueule en bouille et la caboche détruite, pour m’faire traiter d’lâche !! Mais j’comprends c’qu’elle veut dire… J’comprends qu’ça veut dire qu’tout ça, c’t’un nouveau genre d’combat… Un combat pour la vie, pas pour la survie, et un combat pour quelqu’un, un p’tiot, ou une p’tiote, qu’n’a rien d’mandé ni à la Ruskov, sa mère, ni à moi… Son… Géniteur ? Père ? Merde… Est-ce qu’j’ai envie d’n’être qu’une paire d’couille qu’se s’rait vidé dans un vagin au moment opportun ?

J’peux pas savoir si c’t’une bonne ou une mauvaise chose, si j’flippe d’jà, et qu’j’abandonne, ou que j’pars défaitiste. Et puis on a rien signé… J’suis pas trop d’accord en vrai… Y’a un p’tiot, ou une p’tiote, qu’à rien d’mandé, et qu’va v’nir sur c’monde de merde où qu’tout l’monde passe son temps à s’entretuer… Et ça s’rait pas d’trop qu’d’avoir une mère coriace… Et un père badass… Si ?

« Hmm… » J’grogne un peu dans ma barbe, pas par colère ou dépit, ou je n’sais pas quoi… Mais plutôt parce qu’pour la première fois d’puis longtemps, j’cogite dans l’but d’comprendre et d’apprendre… ça fait… Bizarre, j’dois l’dire… Oui, bizarre… « Je… » P’tain, c’fou c’que c’est dur d’articuler quoi qu’ce soit quand on est dans l’mal… P’tain… ça m’fait grave chelou, un peu pitié aussi… Même tout à l’heure, son r’gard mutin d’quand j’lui ai dis qu’je réfléchissais plus autant quand elle était là… J’sais pas trop quoi en penser, au final.

« J’suis pas un lâche… Et j’crois comprendre qu’toi non plus, vu tout c’que tu m’dis… » Faut lui avouer ça, à la ruskov, elle est quand même couillue. « Mais j’ai jamais voulu être père d’toute ma vie… J’sais même pas c’que c’est. L’miens était pas violent, mais il s’est fait sauter l’caisson à cause d’la guerre… » C’vrai… Et encore, lui n’avait connu l’Vietnam que qu’ques années… « L’Vietnam, c’était l’enfer, mais ç’na duré qu’trois ans pour lui. Moi, j’me bat, j’tue et j’étripe d’gens d’puis plus d’vingt ans… Et avec toute c’te merde, avec l’apocalypse et tout… J’torture, j’exécute, j’détruis, j’démembre… Bah ç’fait d’moi un monstre aussi quoi… Et… » J’sais pas si elle voit où qu’j’veux en v’nir… « J’veux dire… J’sais même pas comment t’nir un bébé… Qu’est-ce qu’je lui apprendrais à c’p’tiot qu’à rien d’mandé quoi… »

Et puis y’a un dernier truc sur l’quel j’suis pas trop d’accord non plus… « Et just’ment, c’gosse, il n’a rien d’mandé. Il aura b’soin d’aide, d’parents… J’n’ai rien signé, mais c’tout comme, et j’suis pas un homme d’déshonneur. » C’vrai quoi, j’ai bien une ou deux qualité au milieu de c’t’amas d’saloperie en moi. « Et j’aime bien n’plus avoir l’cerveau en ébullition quand t’es là… »

P’tain, v’là qu’j’l’apprécie la Ruskov maintenant ?!



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4904
Sujet: Re: Smile like you mean it   Jeu 14 Juil 2022 - 22:29
Je l'écoute encore et hoche la tête finalement. De son laïus, je reste silencieuse pour être sûre de rien manquer, et aussi pour comprendre tout. Quand j'disais que ce type avait une profondeur insoupçonnée, j'ai l'impression d'avoir accès à quelque chose que j'dois être... En fait, la seule à connaitre maintenant. Qui d'autre est au courant d'ça ? Y'a une forme d'intimité avec Logan que j'ai pas vu v'nir, je sais pas si c'est parce que j'suis la mère d'son futur môme qu'il se sent en confiance, mais il a saisi le principe de se mettre dans la bonne disposition. Alors, même s'il sera pas un père extraordinaire, il sera sans doute toujours là quand même.

Mais d'toute façon, c'est un truc auquel on doit renoncer. Être parfait, c'est impossible. Je comprends c'que tu veux dire, que j'lui souffle finalement en me penchant un peu vers lui. Tu sais, c'que mon fils m'a appris c'est qu'on est pas nos parents, tu vois ? je hausse les épaules, peut-être que ça peut changer un truc en lui : Les miens m'ont foutu à la porte à mes seize piges, ils ont jamais eu une quelconque bonne attention pour moi durant mon enfance mais... mais quoi ? J'suis pas comme eux, et j'veux pas laisser croire que leurs actions ont d'la prise sur moi, je veux surtout pas reproduire c'schéma sur ma propre famille.

Je veux être meilleure. J'sais que je peux l'être. Alors, si j'vais prendre soin d'un enfant, j'ai conscience aussi qu'c'est lui qui va me sauver d'moi-même. Son idée d'être un monstre, j'la balaie d'une caresse sur son bras doucement : Et tu sais quoi ? J'suis pas une enfant d'choeur non plus, ça, il l'a constaté par lui-même, j'ai cette violence en moi, j'sais d'où elle vient, j'sais exactement pourquoi j'suis comme ça et c'que ça bouffe à l'intérieur d'moi. Par contre, jamais je laisserais ça contaminer mon gosse. Mais t'es quelqu'un qu'il vaut mieux avoir avec soi que contre soi, c'qui veut dire qu't'es capable de tout quand t'es lancé, que j'ajoute.

C'est là où faut voir le bon côté, réaliser l'avantage que ça procure à n'importe qui. Ok, Logan est pas le plus malin, puis c'est un soldat et il sait obéir surtout, il a d'la rage en lui qu'il contrôle pas, et du sang sur les mains qu'il peut pas faire partir. Et donc ? Dans c'monde, je vois pas c'qu'il y a de mieux à offrir à un autre être humain, qu'la loyauté, qu'la fidélité, qu'l'affection maladroite. Y'a cinquante milliards de manière d'aimer les gens, il parait. C'est un truc que je crois, très franchement. Il trouvera la sienne. A sa dernière remarque, j'ai un moment d'silence aussi, quand un gloussement m'échappe.

Bon, maintenant j'ai un coup d'chaud. J'sais pas, c'est l'idée d'lui faire cet effet, ça m'en fait maintenant, pas forcément celui que j'attendais. J'ai vraiment besoin d'une douche froide, bordel de merde. Tu risques d'm'avoir un peu dans les pattes, j'aurais l'temps de te faire passer ce goût-là, que j'lui souffle avec un p'tit ton de défi. Dans pas longtemps, il m'voudra plus dans la zone tellement j'ai des talents d'emmerdeuse : Et puis, j'vais avoir besoin de toi, que j'ajoute cette fois avec un sourire mutin, d'circonstance : T'y connais rien en envie d'femme enceinte, je présume ?




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Smile like you mean it   Ven 15 Juil 2022 - 0:59
P’tain mais… C’te meuf est devenue un p’tain d’génie ou quoi ? C’quoi c’te capacité à relativiser, à jouer d’la philosophie et à s’montrer… J’sais pas… Ultra intelligente et sacrément douée pour relativiser et pour permettre d’avancer. Merde ! Franch’ment, ça s’voit qu’c’est d’jà une maman dans sa tête, elle est carrément douée et pas qu’pour défoncer des gueules donc… Moi j’dis, c’cool ! Enfin… J’sais pas… ça m’va en tout cas. Ça m’rassure même.

« On est pas nos parents… C’vrai ça… » P’tain, ça m’trou l’cul d’me dire qu’je prends une leçon d’vie d’la part d’une Ruskov… En cloque… Qu’j’ai mis en cloque en plus… P’tain… Et puis la suite aussi. Carrément qu’j’suis capable d’tout quand j’suis lancé… Y’a qu’à voir l’coup des Oblivions… Et j’devais être à fond, pour survivre pendant deux mois. P’tain, elle est carrément trop forte en vrai, j’suis un peu sur le cul.

« T’veux dire… » Qu’est-ce qu’elle veut dire en fait ? Elle veut dire qu’malgré mon côté violent, tête d’con, l’fait d’être un p’tain d’râleur… J’peux être quelqu’un d’bien, qu’il faut avoir d’son côté, et qu’pourrait donc faire… Des trucs bien ? Genre… Vraiment ? « … Que j’pourrais être un type bien ? Et donc, qu’je pourrais être quelqu’un d’bien pour un p’tiot ? Ou une p’tiote ? » Et j’dois dire qu’ça m’plairait qu’elle dise oui. Enfin, qu’elle m’dise qu’effectivement j’suis… Bien. Enfin m’voyez quoi. Oh et puis merde…

Elle m’fait presque rigoler. En fait, j’ai un p’tit rictus, et j’glousse un peu dans un p’tit hoquet. J’vais l’avoir dans les pattes c’clair, mais… Maintenant, ç’dépasse plus qu’mon côté ours mal léché… J’dois la supporter, mais j’dois aussi, et surtout… Penser à quelqu’un d’autre qu’moi, et qu’elle. C’p’tiot ou cette p’tiote qu’à rien d’mandé, et qu’doit donc compter sur ses deux parents… Mandieu… J’lui dois bien d’être sérieux…

« J’croyais qu’t’aimais bien l’idée d’me faire d’l’effet ! Moi, ça m’plaît. » J’dois dire qu’la voir s’exciter et s’doucher toute seule, ça m’fait à la fois rire, et à la fois du bien. Faut dire qu’avec ma salle gueule, j’pensais pas attirer quelqu’un d’quelconque manière qu’ce soit. Par contre la suite, j’n’étais clairement pas prêt… Mais genre pas du tout…

« J’n’y connais rien… » Bah ouais faut dire la vérité. Tirer, j’connais. Viser, j’connais. Trouver une tactique, faire un plan d’action, faire diriger des combattants, réparer les choses… J’peux carrément faire plein d’trucs mais alors m’occuper d’une nana enceinte… « T’aurais b’soin d’moi pour quoi ? J’veux dire… J’sais qu’avec un bide gros comme la roue d’un monster truck, t’auras b’soin d’deux ou trois trucs… Mais… Sinon ? » Et puis surtout… Surtout… « Et puis comment qu’on va faire ? J’veux dire, j’suis d’Remnant et toi d’un aut’ groupe… Et… C’veut dire qu’on… Va s’voir souvent ? »

Si on s’voit souvent, ç’veut dire qu’on est dans une relation ? Même une relation chelou ? Genre une relation d’mise en morceau, j’sais pas trop… P’tain, ça y’est, j’suis à nouveau perdu… « Qu’est-ce que j’dois faire ? »



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4904
Sujet: Re: Smile like you mean it   Ven 15 Juil 2022 - 1:25
J'crois que oui, j'plante un regard dans le sien, les mots me viennent tout seul, tout à fait naturellement : On a tous les mains sales, c'qui importe c'est pas c'qu'on fait, c'est pourquoi on l'fait, que j'lui souffle alors en hochant fermement la tête. Et puis... Dis-toi bien une chose : l'monde a besoin de type comme toi, pour avancer là où personne ira, pour faire des choses que personnes fera, même pas pour le bien commun. Ce qui importe, c'est d'avoir conscience de ça, et d'y aller pour les bonnes raisons, pas parce qu'on t'y oblige, mais parce que t'as l'intuition qu'c'est important pour c'que tu veux accomplir, que je lui explique.

Alors, bien ou mal, ça fait surtout d'lui un homme, et le reste, est-ce que ça importe vraiment ? J'ai déjà vu des monstres, et tu sais quoi ? J'sais qu'j'en ai jamais eu peur, parce qu'ils ont tous en commun qu'ceux sont que des idées qu'on se fait, qu'on projette, c'est c'qu'il y a à l'intérieur d'nous qui nous terrifie, pour c'que ça représente. J'oublie pas d'où ils viennent et pourquoi ils existent, que j'lui souffle. Mon geste accompagne ma parole, j'ai une main sur ma poitrine, à l'endroit où ma nouvelle cicatrice toute fraiche officie, s'confie. J'esquisse un sourire en plantant l'regard dans le sien, l'entendre rire me fait encore plus d'effet.

Et sa rhétorique me donne envie d'lui rouler une pelle. Ok, j'ai besoin d'un verre d'eau, que j'lui souffle en m'écartant d'un bond, pour me relever dans la foulée. Je souffle longuement. J'me sers, qu'j'assure simplement. J'ai de l'eau d'mon côté, et si j'devrais plutôt la boire, je trouve rien d'mieux que de me la verser sur la tête pour arrêter d'bouillonner intérieurement. Comme un balance une chatte en chaleur dans une baignoire pour la calmer, je crois que c'est exactement le même principe. Tu m'mets à rude épreuve, là, qu'j'ajoute. Je vais imploser même, j'ai chaud, bordel.

Sauf que Logan repart sur ses questions, et je peux pas m'empêcher de froncer les sourcils. Ses pensées s'accélèrent même un peu, et à quelques pas de lui, je viens poser mes mains sur mes hanches en l'écoutant. L'appréhension en ressort, il se projette en avant dans le futur pour ça. J'ai pas réfléchi aussi loin, j'savais déjà pas comment tu allais réagir, que j'admets en haussant les épaules. Mais on trouvera les solutions quand les problèmes s'poseront ? En attendant, on a des routes à construire entre nous, pour ça, entre nous, ou nos deux groupes si y'a besoin, je pense que y'a des réponses aux questions qui arriveront avec les mois qui viendront.

Pour le reste : Si tu veux, on pourra passer du temps ensemble, voir si... Si on s'supporte. Et en fonction, on avisera d'comment on veut s'organiser, parce que si ça s'trouve, un quotidien partagé nous paraitra insurmontable. Mais on peut être quand même co-parent, ou un truc du genre. Parce que sans parler de relation quelconque : on s'connait pas. On s'fait pas confiance. Et on a un truc en commun désormais. J'te priverais de rien si t'as envie d'vivre ça, que j'lui promets. Le reste, c'est l'improvisation, ou ce qui y ressemble le plus. Et quant à c'que j'ai besoin... je soupire : La liste est pas exhaustive mais : des vêtements d'grossesse pour plus tard, une bouillotte pour les douleurs, qu'on m'laisse me plaindre à cause des hormones, manger à peu près n'importe quoi, m'empêcher d'toucher à la clope et à l'alcool même si ça m'rend irascible, m'interdire d'me battre avec les gens qui m'énerve et m'envoyer en l'air quand j'deviendrais trop pénible, que j'soupire finalement avant d'lui offrir un sourire.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Logan J. Castle
Logan J. Castle
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Slapman
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3100
Sujet: Re: Smile like you mean it   Ven 15 Juil 2022 - 2:15
J’l’écoute avec une sorte d’sérieux que j’me connaissais pas. Savez ? C’genre d’moment sérieux, où on écoute l’prof, l’instit, l’instructeur, et où on acquiesce d’haut en bas d’vant l’évidence de c’qui nous est expliquée… Voyez ? Bon, bah là, j’suis dans l’même état. J’l’écoute m’dire c’qu’elle pense, m’dispenser ses conseils, m’parler à cœur ouvert… Savez, l’cœur ouvert d’manière pas vraie, pas comme quand j’ai d’jà étriper un mec pour lui r’tirer l’cœur, pour voir. Bref, c’moment là est top… Et j’l’écoute vraiment comme si qu’j’étais un p’tiot qu’apprenais à marcher. J’me surprends même à grogner, mais pas d’colère, juste d’acquiescement quoi, vous comprenez. Bah si vous n’comprenez pas, j’vous emmerde.

Par contre, j’avoue qu’je m’attendais pas à la voir s’lever, s’servir d’la flotte… Et s’baigner d’dans plutôt qu’de la boire. J’n’ai pas trop compris, au début, puis ensuite elle m’aide à comprendre : elle est grave en chaleur. P’tain d’chaudière, c’comme ça qu’les Ruskov ont chaud ? En baisant tout l’temps ?

Bon pour mes aut’ questions, j’dois dire qu’elle réponds aussi avec d’la fermeté, et d’manière à arrêter d’me faire douter, et d’me faire me poser trois millions d’questions par secondes… J’dois dire qu’ça m’calme. « Ok, ok… Ouais… T’as raison. J’veux dire… J’viens d’l’apprendre. J’devrais d’jà être content d’pas m’être foutu une balle… Ou qu’tu m’ai mis dans la boucle. » Faut avouer qu’elle aurait pu s’éviter d’longues, très longues minutes à s’faire chier avec un gosse d’cent kilos… M’enfin. C’ma manière à moi d’lui dire merci, j’présume.

La suite d’la liste d’ses exigences, ou d’ses demandes, ou d’ce dont elle aurait tout simplement besoin quoi… Est plutôt simple, tout en étant complexe. « La vache… » Si j’pensais qu’toutes les nanas enceintes avaient b’soin d’tout ça… J’comprends pourquoi qu’devenir père c’la merde. « Vêtements, ça s’trouve… Bouillotte aussi… J’peux rien dire côté plaintes, j’suis un p’tain d’râleur puissance 1000… T’empêcher d’toucher à la clope et à l’alcool, ça m’va, ça m’en f’ra plus pour moi ! » Que j’dis, en éclatant d’rire cette fois. J’dois avouer qu’ça m’fait presque rire tout ça. Même si j’sais qu’c’est super sérieux. « Si on passe d’temps tous les deux, t’voudras plus m’sauter d’ssus j’te l’dis ! »

Ça aussi, ça m’fait rire à nouveau, mais moins fort qu’tout à l’heure. Pas un gros délire quoi. « Quitte à s’tester… Enfin, à s’préparer… Heu… » J’me relève, en plissant l’pantalon comme un p’tain d’gosse timide… J’ai envie d’lui dire un truc, mais j’peur soudainement… Moi… Peur… P’tain d’merde, c’nul comme sentiment. J’me sens comme une très, très grosse merde… « Je… L’matelas est propre, presqu’neuf. J’l’ai récupéré y’a peu… Enfin, t’peux t’poser : j’ai d’la bouffe, d’l’eau, des affaires propres… J’dois juste aller bosser pour retaper encore la cabane et… Heu… » Aller p’tain, propose lui, sérieux… « T’peux rester ici, s’tu veux… »

P’tain d’merde, j’ai l’air d’être sacrément mal à l’aise…



you kill or you die, or you die and you kill you walk outside, you risk your life. you take a drink of water, you risk your life. nowadays you breath and you risk your life. you don’t have a choice. the only thing you can choose is what you’re risking it for.
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Bras Droit | The Exiles
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4904
Sujet: Re: Smile like you mean it   Ven 15 Juil 2022 - 2:54
Je te cacherais pas qu'j'ai douté d'le faire, que j'lui souffle avec une petite moue de circonstances, avant d'soupirer d'une pointe de culpabilité que j'trouve franchement désagréable, qui m'fait détourner les yeux. Comme toutes les personnes humaines, y'a des fois où j'ai des pensées qui m'rendent honteuse. On aimerait être simplement parfait, jamais faillir, toujours être droit dans ses bottes. Mais c'que Jaren m'a fait, j'aurais pu l'faire à Logan par facilité. L'idée d'pas t'emmerder avec ça m'a largement effleuré, mais... J'me suis dit qu'a ta place, j'préfèrerais savoir qu'on fout d'mes gênes, je hausse les épaules.

L'important est probablement d'prendre la bonne décision. Mais faut aussi convenir qu'on connait jamais les gens à fond, et on s'connait pas soi-même. Y'a des fois où on peut s'étonner, très franchement. C'pour ça qu'présumer d'nos actes dans une situation imaginaire, tant qu'on y est pas confronté, c'est juste des plans sur la comète. J'ai un sourire à l'adresse du SEAL à sa remarque, j'aurais la haine qu'il profite de l'alcool et des clopes sans pouvoir en faire autant, mais c'est l'jeu pour les temps à venir de toute façon. Le reste par contre, je pince les lèvres, et le couve d'un regard provoquant.

Me mets pas au défi non plus, t'sais, les hormones, ça fait faire vraiment des trucs très cons, et je suis de base déjà plutôt bien gâtée côté conneries, que je l'avertis avec un air assuré. Je dégage quelques mèches mouillées, un soupir m'échappe, j'ai réussi à tremper mon haut aussi, qui m'colle désormais à la peau. Logan reprend la parole, hésite à nouveau, j'relève les yeux vers lui et lâche un "Hm ?" de circonstances. Qu'est-ce qu'il veut ? Il déroule juste son idée, avec une hésitation que j'lui connais pas, et j'sens mon souffle se faire plus profond.

Sa proposition est touchante, et mon sourire s'étend sans que j'puisse m'en empêcher. J'sais qu'il fait des efforts, et j'sais aussi qu'il me le propose sans se sentir forcé d'le faire. C'est en tout cas l'impression qu'j'ai, et c'que me hurle mon instinct. Alors j'me rapproche de lui finalement, pour me planter devant, pour saisir ses mains et les passer autour d'ma taille, faire de même quand je m'accroche à ses épaules doucement : Tu auras fini les réparations quand ? T'as b'soin d'aide ? que j'lui propose. Le bricolage, ça m'connait un peu, et on a ramené des outils avec mon groupe, même si c'est pas du grand art.

Bon, je viens pas m'installer ici pour toujours, mais ça s'réfléchit quand même. Moi, j'sais où est mon intérêt concrètement. Si va falloir fournir des efforts pour s'supporter et apprendre à s'connaitre, y'a aussi des avantages à ce badinage. Y'a des trucs à faire sur la base, mais si j'peux venir dormir le soir, ici, j'le ferais, que j'lui souffle, puisqu'il me le propose : L'temps de mon séjour, en tout cas, et tant qu'tu seras là aussi, parce qu'y venir sans lui, j'vois pas vraiment l'intérêt dans l'immédiat, la cabane est sympa mais c'est pas vraiment Hawaï non plus. Tu sais quand tu vas devoir repartir ? Que j'l'interroge.

J'serais étonnée qu'un soldat d'son importance reste dans l'coin pour toujours, June a pas l'air du genre à vouloir s'défaire d'ses meilleurs éléments. Et stratégiquement, j'la comprends parfaitement. Si là, son homme de main a besoin d'se mettre au vert, lui accorder est possible. Mais trop longtemps ? Je doute que ça soit dans le contrat. De toute façon, moi non plus, je compte pas m'installer dans le coin. Mais tant qu'ça dure, je vois pas pourquoi je devrais m'en priver. Dans tous les cas, j'viens l'embrasser, sans m'sentir intimidée ou gênée, et si ça dure qu'une poignée d'secondes, c'est juste pour lui dire : J't'ai prévenu, tu m'mets à rudes épreuves, et va falloir être ferme pour qu'je pousse pas au crime.




Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Smile like you mean it   
Revenir en haut Aller en bas  
- Smile like you mean it -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: