The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

Your are what you do, not what you say you’ll do.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1529
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Ven 8 Juil 2022 - 12:34
Il a un bref sourire avant de hausser une épaule. « Tu t’y connais en préjugés, alors tu les reconnais vite. » Il ajoute, d’un ton tranquille. « Personne ne mérite d’être insulté pour rien ou simplement parce qu’il a une idée toute faite en tête. Ils méritent qu’on leur explique en premier lieu. » Et après, là, selon les réactions, c’est une autre paire de manches.

Sourcil levé alors qu’il attend le qualificatif qui lui vient. Et il garde une expression totalement neutre quand le verdict tombe. « Oh. Oui. C’est aussi un qualificatif qu’on emploie souvent me concernant en effet. » Qu’il reconnait comme totalement fondé. En comparaison de la décadence de certains occidentaux, il est passablement coincé, il le sait. Et il assume totalement. Du reste, il croise les bras et l’observe, curieux. « Et ta conclusion dans tout ça ? C’est qu’il vaut mieux ne pas se prendre la tête sur quoi que ce soit ou sur les conséquences de nos actes ? Si après tout, nous ne sommes que des grains de sable ? »

Et il hoche brièvement la tête au reste. « Et bien, si je vais lui parler et qu’elle juge que j’ai besoin de médication, je ne m’y soustrairais pas. » Encore faudrait-il qu’il lui dise réellement tout ce qu’il a sur le cœur, ce qui n’est pas gagné. Evidemment, l’idée de faire les corvées ne plait pas à l’adolescence. « Pense plutôt à ce que tu y gagneras si tu fais ta part du boulot. » Libre à elle de le faire ou non, il le saura bien assez vite de toute façon.

Il continue de la fixer, alors qu’elle semble réfléchir à leurs échanges. « Ils ont raison de se cacher. Et surtout de se protéger. Le monde est vraiment devenu cruel. » Bien plus qu’avant. « Pas tous en effet. Mais tu ne peux pas être seule. Personne ne le peut. Alors, quelques personnes, ce n’est déjà pas mal oui. » Il lui rend un sourire avant de laisser filer un soupir quand il doit parler de Tao. Mais le terrain sur lequel il s’engage est trop glissant pour qu’il se permette d’aller plus loin. Alors il souffle, retrouvant sa neutralité habituelle. « C’est une façon de faire qui échappe à bien des occidentaux. Ce n’était pas un mariage de force, mais un mariage arrangé. Nous savions tous les deux où était notre devoir. Et avoir un enfant en faisait partie. » Il n’a pas envie d’entrer dans la discussion des amants ou des maitresses, encore trop confus sur tout ce qui a pu se passer entre Zi et lui toutes ces années. Il se contente juste d’ajouter, histoire de lui rappeler ce qui, pour lui est une évidence. « Mais tu sais, tu n’es pas obligée d’être amoureuse de la personne avec qui tu couches. Te sentir proche, complice ou même le faire parce que tu en as envie. Ce n’est pas un crime. Ce qui compte le plus, c’est de n’être forcée à rien. »

Et s’il comprend qu’elle essaie de le consoler, ce qu’elle énonce ensuite fait mal. Affreusement mal. Parce qu’il sait qu’elle a raison. Qu’avec le temps, il continuera d’oublier peu à peu tout ce qui est lié à son fils. Que tout s’effacera et que là, vraiment, il ne lui restera plus rien. Il ne répond pas tout de suite, se contentant d’un sourire quand elle lui tire la langue. « Je n’ai pas envie d’oublier Zelda. Tout comme il y a des choses aujourd’hui dont j’ai envie de me souvenir. » Et la façon dont il va serrer doucement son épaule est plus parlante que le reste. Ce qui était une corvée deviendrait presque un jeu pour l’adolescente. Et ce moment, où elle a pu se confier un peu, il ne veut pas l’oublier.

C’est aussi pourquoi il réfléchit sérieusement à sa question. « Ca doit pouvoir se faire. A deux conditions. Un, je veux que la maison soit impeccable à mon retour. Deux, si vous buvez ou vous fumez, vous restez à l’intérieur. N’allez pas en balade n’importe où dans le camp. Compris ? » La maison est assez grande pour qu’ils puissent s’amuser sans avoir à crapahuter ailleurs. « Et ne t’en fais pas, je n’aurais pas de problèmes à trouver où dormir. » Il n’a pas de doutes sur le fait que Zi lui laissera occuper le canapé. Et puis, c’est l’occasion pour Zelda de lui prouver qu’il peut lui faire confiance.


If I look back I am lost - So stand up and walk out of your history.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Ven 8 Juil 2022 - 13:14
- L'un empêche pas l'autre, si ?
On peut tout à fait expliquer quelque chose à quelqu'un en l'insultant. Et lui inculquer des notions à grand renforts de coups. C'est une forme d'éducation. Et il paraît qu'on retient toujours mieux les choses lorsqu'on vous donne une bonne claque pour ne pas oublier. Mais c'est un débat long et fastidieux qui les attend, s'ils se lancent là-dedans. Et Zelda n'est même pas sûre de l'emporter face aux arguments méthodiques de son tuteur.

Ca n'a pas trop l'air de t'déranger, à c'que j'vois... s'amuse-t-elle lorsqu'il reconnaît qu'on lui a déjà dit qu'il était coincé du cul. Elle arque un sourcil, étonnée. Ca ne l'ennuie pas ? C'est pas une qualité, tu sais ? L'australienne ne sait pas vraiment si c'est le cas en Chine mais ici, ça revient à le comparer à une Eve-Mad'. Et personne n'aimerait être comparé à une grenouille de bénitier. Voilà, exactement ! s'exclame-t-elle ensuite, ravie, lorsque son aîné comprend enfin que leurs actes ne sont finalement que bien peu de chose, et que ça ne sert à rien de se prendre la tête pour ça. Peut-être qu'en gardant cela à l'esprit, il finira par abandonner l'idée de la punir ? Ca n'a pas grand sens d'embêter des grains de sables...

Pour la suite elle hoche la tête. Il n'a pas l'air si réticent que ça à l'idée d'aller voir Zi, finalement. Il accepte le principe d'une médication. Mais encore faut-il qu'il saute le pas. Si jamais t'es gêné ou qu't'as peur, j'te conseille de picoler un peu avant. Ca aide ! Mais elle sait qu'elle a bien peu de chance de voir un Yu' enivré se rendre chez son ex-femme. Et quelque part, ouais, elle le comprend. Ca fait pas bonne impression ! La clef d'ma chambre ? Elle hésite. Elle ne sait pas si le jeu en vaut vraiment la chandelle. Nettoyer des trucs contre un simple morceau de métal ? Ca pue l'arnaque...

Ils n'ont qu'à être plus cruels que le monde, alors ! Et le problème de ces gentils qui se cachent sera réglé. Ils doivent s'adapter, ou périr. La gentillesse n'est plus une qualité, et certainement pas une excuse pour refuser les nouveaux standards de la survie. Elle hausse les épaules. C'est évident, non ? Zelda ne renchérit pas vraiment au sujet du besoin qu'on les humains de ne pas être seule. Peut-être qu'il a raison. Et peut-être qu'il a tort. Elle réserve son jugement. Oui, même si elle est sûre d'avoir malgré tout raison. Comme souvent. Comme toujours, même. Trop louche... commente-t-elle ensuite au sujet de ce fameux devoir dont il parle, celui de faire un enfant. C'est quelque chose qui lui échappe. Et quelque part elle ne peut pas s'empêcher de juger. Pas avec des mots mais via le scepticisme de son regard. Les chinois, clairement, ils avaient quelques siècles de retard sur l'Australie.

Et le reste la surprend davantage. Pas parce qu'elle ignore que la sexualité peut s'épanouir sans amour, mais parce qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'il soutienne ce genre de trucs. Baiser sans amour, c'est comme bouffer des pâtes sans pesto ! Fade ! Même si dans le fond elle n'en sait rien, Zelda. Elle n'a jamais offert son corps à une personne qu'elle n'aimait pas. Et elle ne compte toujours pas le faire, d'ailleurs. Ou une tartine sans confiture ! Elle en a pas mal, des exemples. Mais Yu' a sûrement déjà saisi le concept. M'enfin j'vais pas non plus te plaindre, hein ! J'suis à peu près sûre qu'ça t'a pas trop dérangé, au final, de t'envoyer Zi ! Elle est jolie, cette femme. Et les mecs s'arrêtent souvent à ce genre de considérations. Bon, eh, les femmes aussi. On ne va pas se mentir. Ce qui lui fait penser que la psy' n'était pas si dégoûtée que ça pendant l'acte, elle aussi.

Les voici qui évoquent Tao. L'australienne se fait assez vite renvoyer à ses médicaments, qu'elle gobe sans faire d'histoire. Ne serait-ce que pour le plaisir de tirer la langue à Yu', et de lui faire un semblant de grimace au passage. C'est puéril, oui, mais ça reste marrant ! Beaucoup plus marrant, en tout cas, que la tristesse que son tuteur a visiblement hérité de la perte tragique de son fils. Il a envie de se souvenir... Elle ne comprend pas, mais elle accepte. Et le laisse déposer sa main sur son épaule sans vraiment esquisser un geste de recul. Ca la surprend. Et ça l'empêche aussi d'insister. C'est gênant. Et bienvenue, aussi. Eh, fais gaffe ! On dirait presque qu'tu commences à m'apprécier... fait-elle remarquer dans un petit rire. Gêné, lui aussi. Et représentatif du trouble qui l'habite à chaque fois qu'une personne fait preuve d'une forme de tendresse envers elle.

La maison doit rester debout et on doit fumer et boire à l'intérieur ! Compris ! Un brin étonnée par le fait qu'il accepte l'idée d'une soirée, ou encore celle de mettre le voile pendant ce temps, Zelda accepte sans vraiment hésiter les conditions de son tuteur. Même si elle les adapte un peu à sa convenance, c'est vrai. Elle hoche la tête lorsqu'il la rassure en lui disant qu'il saura trouver un abri pour la nuit. Et puis elle se lève, va balancer les miettes dans l'évier. Bon allez ! Faut que j'me prépare ! Pour l'entraînement. Elle n'est pas une chômeuse, elle. Et la voici qui commence déjà à déserter la cuisine avant de faire machine arrière pour venir se planter à côté du chinois. Elle hésite mais finit par se pencher pour déposer un petit baiser sur sa joue. T'emballes pas ! prévient-elle. C'est juste sa manière à elle de lui faire comprendre qu'elle apprécie son geste. Ou sa bêtise. Parce qu'il ne se rend sûrement pas bien compte des dégâts que peuvent causer des adolescents bourrés, et confinés à l'intérieur d'une maison. Bon courage pour la vaisselle ! Ouais, elle ne compte pas la faire. Et bien sûr elle s'enfuit avant qu'il ait eu l'éventuelle idée de protester...




Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
- Your are what you do, not what you say you’ll do. -
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: