The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + ...
Voir le deal
20.99 €

Your are what you do, not what you say you’ll do.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Jeu 30 Juin 2022 - 0:33
- Tu m'prends un peu à froid, là, aussi...
Elle n'est pas au taquet comme lui, elle. Elle émerge un peu à son rythme, les cheveux encore emmêlés et le cerveau au ralenti. Cela dit, pour la défense de Yu', il est vrai que ses arguments ne sont jamais très pertinents. C'est un point faible qu'elle devra travailler un jour ou l'autre. Parce que les armes ne sont parfois pas suffisantes. J'le pense vraiment, pour tes tartines ! insiste-t-elle. Juste au cas où il se dirait qu'elle ne le pense pas. C'est sûr que ce n'est pas le meilleur compliment du monde mais c'est toujours ça de pris, non ?

PDG ? Wow, sérieux ?! C'est les gens qui sont à la tête des entreprises, ça, non ? Zelda l'observe avec un  soupçon de méfiance, flairant peut-être la possibilité d'un piège. Puis décide de le croire sincère. D'un truc de luxe en plus ? Cette fois elle plisse un peu le nez. Elle n'a pas connu beaucoup de riches mais ces gens-là n'étaient pas trop appréciés si elle se souvient bien. Pourquoi ? Après... Tu l'avais méritée, ta place ? Ou t'étais juste le chouchou à son papa ? La question manque de tact mais l'australienne suppose qu'elle est légitime. Après tout on parle quand même d'un type qui se cachait pour manger des cheeseburgers... Moi j'ai pas trop eu l'temps d'me cacher pour faire des conneries, ça fait un peu chier ! ne peut-elle s'empêcher de faire remarquer, guidée par une forme d'égocentrisme. J'étais trop jeune pour être une rebelle ! Mais elle se rattrape un peu maintenant, oui, c'est vrai. Même si elle peut faire une croix sur son foutu bal de promo !

Mais c'est Yu' qui semble surtout troublé lorsqu'il est question de Lara, et des attentes ou des sentiments de l'adolescente. Elle lâche un petit rire lorsqu'il lui demande s'il a bien compris ce qu'elle tente de lui dire. C'est sûr que présenté comme ça, c'est un peu chelou... Elle laisse un petit soupir ponctuer sa phrase avant de reprendre : Mais c'que j'essaie de dire c'est surtout que la peur, à mes yeux, ça pourrait être une excuse valable pour expliquer son absence. J'aimerais surtout lui trouver des circonstances atténuantes parce que quelque part, j'me dis que si elle avait vraiment voulu me rejoindre, elle avait plusieurs semaines pour le faire. C'était possible ! Ce qui la mène à penser que sa mère a fait quelque chose d'autre avant de songer à la rejoindre. Mais p't-être qu'elle a vraiment tout fait pour m'retrouver, ouais, j'en sais trop rien... J'me monte sûrement la tête pour rien ! Oui, elle voit des problèmes là où ils n'existent sûrement pas. Pourquoi se torture-t-elle avec ça ?

Et toi ? Tu réagis comment face à la peur ? Elle ne l'a encore jamais vu dans le feu de l'action, Yu'. Mais elle profite surtout du sujet pour rebondir et s'éloigner un peu de ses introspections sur Lara. J't'imagine assez calme ! Pas du genre à sautiller dans tous les sens, en tout cas ! Même si Bruce Lee, c'est quand même un type de chez lui si elle se souvient bien. Merci Yu' pour ces commentaires très utiles... conclue-t-elle enfin, avec un autre petit sourire, lorsqu'il la met en garde contre la réponse qu'elle pourrait obtenir de sa mère. Ouais, elle ne lui plaira peut-être pas. Ou sera évasive. Mais dans le fond Zelda sait déjà qu'elle n'aura pas la force, ni le courage de confronter sa mère sur ce point. Pas alors qu'un gouffre semble déjà se créer entre elles...

Mais lorsque que le sujet s'oriente sur la religion alors l'adolescente retrouve quelques couleurs et se montre plus taquine, et enthousiaste. Elle préfère largement disserter sur des conneries sans intérêt que sur obstacles qui se dressent de plus en plus régulièrement le long du chemin de son existence. Ah ben merci, c'est super sympa ça ! grogne-t-elle, malgré tout amusée, lorsque son tuteur lui fait remarquer que les sentiments nobles lui passent au-dessus de la tête. Tu serais étonné mais il m'arrive d'faire confiance à des gens ! Et je respecte June ! se défend-t-elle, sans qu'elle y soit pourtant obligée. Et le tout, en faisant semblant de prendre les choses avec légèreté. Ouais, en gros la partie où on s'fait aduler par nos fidèles, et où on peut abuser d'eux un peu comme on veut ! T'étais PDG alors tu dois bien savoir comment exploiter des gens, nan ? Pour obtenir des présents, des services, ce genre de choses... C'est pourtant évident, non ? Ben tu sais quoi ? J'le prends comme un défi ! s'amuse-t-elle enfin lorsqu'il refuse de changer à sa convenance. Petit clin, autre petit sourire. Y'a une bonne ambiance !

Quoique cette dernière ne tarde pas à être ternie lorsqu'il est question de ses projets pour Zi et lui. Et qu'il s'y oppose fermement. Zelda s'y attendait un peu. Aussi ne se démonte-t-elle pas vraiment et se contente d'observer son tuteur un peu comme son ex-femme la regarde, elle, lors de leurs séances dans son bureau. Est-ce que ton refus catégorique est l'expression d'une peur maladive de t'attacher aux autres, Yu' ? Elle tient quoi ? Allez, une demi-seconde avant d'éclater de rire. J'essayais de l'imiter mais c'est trop dur ! C'est quand même un vrai métier, à la base, psychiatre. Ca ne s'improvise pas comme ça ! Cela dit l'australienne a bien entendu le refus de son aîné. Et finit par hocher la tête : Si tu veux j'peux te dire que j'ferai rien mais ce serait un mensonge ! Et il m'semble qu'on est sensés être honnêtes l'un envers l'autre, toi et moi, non ? La voici confrontée à un dilemme. Enfin pas vraiment puisqu'elle a déjà pris sa décision : Maintenant si tu m'regardes droit dans les yeux et qu'tu m'jures sur l'truc le plus précieux d'ton existence que t'as pas du tout de sentiments pour elle, j'pourrais p't-être revoir ma position ! C'est vrai ! Parce qu'elle se dit qu'elle le connaît peut-être assez pour discerner le mensonge dans son regard. Même si dans le fond elle sait bien qu'il n'en est rien. Mais Yu' ?! Faut qu'tu sois convainquant, d'accord ? J'suis pas née du dernier ouragan ! Et c'est pas à un vieille guenon qu'on apprend à pouiller ses enfants non plus, eh !



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1529
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Ven 1 Juil 2022 - 10:58
Une ombre de sourire. « C’est important de savoir être prêt en toutes circonstances. Surtout quand on veut s’essayer aux joutes verbales. » Et clairement, elle a encore du boulot de ce côté-là. Au reste, il la fixe un instant, amusé. « On dirait que tu tiens vraiment à ce que je comprenne que tu m’as fait un compliment. » Probablement parce qu’ils sont rares venant d’elle. Ou qu’elle a vraiment envie de manger davantage.

Penchant plutôt pour la seconde option, il opine du chef quand elle semble lui demander confirmation de son ancien emploi. « En plus oui. Et non je n’étais pas le chouchou de mon père. Nous avons travaillé de longues années pour en arriver à faire de notre entreprise quelque chose de bien. » Il a une pointe de nostalgie dans la voix. Si tout ça n’a plus grand sens aujourd’hui, les heures passées à travailler avec son père l’ont marqué. Et, quelque part, ça lui manque. Un haussement d’épaules quand elle semble se plaindre d’avoir raté quelque chose. « Oh tu sais, tu as largement l’occasion de faire d’autres conneries comme tu dis si bien. » Et qu’elle n’essaie pas de faire croire qu’elle n’est pas une rebelle, elle ne serait pas crédible. Enfin, c’est plutôt qu’elle est un électron libre très difficile à canaliser.

Mais ça ne l’empêche pas d’essayer et, dans tous les cas, de s’attacher à cette engeance incontrôlable, sans vraiment arriver à saisir pourquoi. Parce qu’elle trouble la pseudo tranquillité qui rythme son quotidien. Sans compter son éducation et son attitude qui le rendent quand même chèvre la plupart du temps. Un bref soupir à l’évocation de Lara avant qu’il ne souffle, sourcils froncés. « A tes yeux peut-être. Mais la peur n’est pas une excuse valable pour ne pas chercher son enfant. Pour moi en tout cas. Alors je pense qu’il y a eu autre chose. Et que tu dois le savoir pour pouvoir avancer. » Que ce soit avec ou sans sa mère. Dans l’immédiat, elle est dans un entre-deux fort peu confortable qui l’empêche de savoir quelle place donner à Lara.

Sa question est intéressante et il a quelques secondes de silence, pensif. « Je ne suis pas du genre à sautiller, je te le confirme. Et… j’essaie juste de l’assimiler. De faire avec cette information. » Et de ne pas perdre les pédales, mais ça, il préfère ne pas le dire à voix haute. La peur de perdre Zi et Tao l’a poussé à faire n’importe quoi. Et à manquer de se faire tuer. Pour rien. Alors, c’est un sentiment qu’il préfère manier avec beaucoup de pincettes. « Et toi alors ? Comment tu gères ça ? »

La conversation prend un tour inattendu, même s’il roule des yeux à sa vision des choses. « Si je savais comment exploiter les gens, tu ne crois pas que tu serais déjà à mon service depuis longtemps ? » Soufflé avec une œillade amusée, avant qu’il ne se contente d’un soupir silencieux quand elle parle de défi. Grand bien lui fasse si elle veut tenter sa chance. Mais, quand elle parle de Zi, il se retrouve un peu plus sur la défensive qu’il n’est prêt à l’admettre. Pour autant, il cache ça aussi bien que possible, avant de tousser un rire à sa remarque. « Elle t’a déjà dit des choses pareilles ? » Quand à refuser de s’attacher, elle a tort, mais il n’a pas envie de partir dans une grande discussion avec elle à ce sujet. Ce serait lui donner des billes qu’elle se sentirait obligée d’exploiter pour lui rendre la vie impossible.

« On est d’accord. J’aimerais qu’on soit honnêtes l’un envers l’autre. » Autant que possible en tout cas. Et, à sa question, il accroche son regard. Avant d’esquisser un sourire un peu triste. « Zelda. C’est justement parce que je n’ai plus ce qu’il y avait de plus précieux dans ma vie que je ne te répondrais pas. » La mort de Tao a laissé un vide qu’il ne sait toujours pas comment combler. Si tant est que ce soit possible. Et quels que soient les sentiments qu’il éprouve pour Zi, il est conscient des freins de sa propre culpabilité. Sans compter qu’elle a été bien claire sur le sujet. « Alors, ne te mêle pas de ça. S’il te plait. » Il est bien conscient de parler dans le vide mais, pour une fois, il aimerait bien qu’elle comprenne qu’elle ne doit pas aller trop loin.


If I look back I am lost - So stand up and walk out of your history.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Sam 2 Juil 2022 - 9:14
C'est pour ça qu'je préfère les flingues...
L'adolescente se fend d'un petit sourire amusé. Elle sait bien que Yu' a raison et qu'il vaut mieux être prête à tout, en toutes circonstances. Mais les mots ne sont qu'un aveux de faiblesse et se manifestent lorsque la poudre ne vous permet pas d'obtenir gain de cause. ils ont pas besoin de s'échauffer, eux... ajoute-t-elle, armée d'un petit regard entendu. Avec d'accentuer son sourire lorsque son tuteur lui fait remarquer qu'elle semble absolument tenir à lui faire comprendre que oui, elle vient juste de lui faire un compliment. L'australienne hoche la tête : Parce que d'habitude, mes compliments, on les prend pour des insultes... J'préfère être sûre que tu t'sens pas menacé, quoi ! Elle conclue d'un petit haussement d'épaules. Les précisions ne coûtent pas grand chose et peuvent même lui éviter des punitions, ou des coups dans la tronche !

Tu bossais avec ton père ? s'étonne-t-elle à nouveau. Ce n'est pas la première fois que ça arrive depuis qu'il lui parle de son passé. Et vous vous battiez, des fois ? Ce ce qui arrive lorsque l'on mélange famille et travail, ça, non ? Zelda se souvient de quelques prises de tête au Summer's entre Casey et Maddie. J'espère au moins qu'tu regrettes pas trop ? questionne-t-elle sur le ton de la discussion, écartant une mèche de cheveux un peu sales de son visage. D'avoir bossé comme un taré pour rien ? Son entreprise est probablement en faillite. Et le temps qu'il a consacré à son travail ressemble à un sacrifice inutile. J'sais pas trop c'que faisait ta boîte mais t'aurais mieux fait d'investir dans une usine d'armes, si tu veux mon avis ! Mais c'est toujours facile de parler ensuite. Et puis bon, elle n'est même pas sûre que les chinois savaient fabriquer des armes...

Son sourire renaît et elle hoche la tête alors que la discussion se poursuit et que son tuteur lui fait remarquer qu'elle a largement le temps de faire d'autres conneries. Yu'... Tu serais pas en train d'essayer d'me dire que j'devrais faire des conneries, là ? Non, bien sûr que non ! Ce n'est pas le genre de la maison et elle le sait très bien ! J'suis pas sûre qu'Zi apprécierait mais bon, qui suis-je pour m'élever contre les recommandations d'mon tuteur ? s'amuse-t-elle, décidément bien à l'aise lorsqu'il s'agit d'interpréter à sa convenance les remarques des autres.

Ouais... T'en fais pas, j'suis sur le coup ! Elle aura la réponse qu'elle redoute et qui lui fait pourtant tant défaut. Elle veut entendre sa mère lui assurer qu'elle a tout essayé. Et que l'amour qu'elle lui porte surpasse toutes les peurs qui peuvent exister. Et en parlant de peur, justement, Yu' lui explique comment elle se manifeste en lui. Et ça fonctionne ? Ton assimilation de l'information, là ? Elle n'est pas sûre de bien comprendre ce qu'elle lui dit. En revanche elle n'hésite pas une seconde lorsqu'il lui retourne la question : Oh, tu sais, c'est facile... J'ai jamais peur ! Une fois n'est pas coutume, elle hausse à nouveau les épaules. C'est un petit mensonge, rien de plus. Mais elle ne saurait pas vraiment expliquer ce qu'elle ressent lorsqu'elle est effrayée, de toute façon.

Leur discussion - et c'est aussi ce que Zelda apprécie chez Yu' - continue à aller dans tous les sens. Les sujets s'enchaînent. Certains sont pertinents et d'autres, vraiment pas. Yu'... T'es déjà en train de m'exploiter, là, cas où ! Il ne s'en rend pas compte ? Pourtant il la force à se doucher ! Tu sais qu'y aucune loi qui oblige les gens à s'doucher tous les deux jours, hein ? S'il y avait encore des tribunaux j'suis à peu près sûre qu'ils te verraient comme une sorte d'esclavagiste moderne ! Elle se penche un peu pour lui tapoter le dos de la main d'un petit geste rassurant, qu'elle accompagne d'un autre sourire : T'en fais pas, va ! T'es déjà ruiné, j'peux plus vraiment t'mettre en faillite ! Et puis comme elle l'a dit, oui, il n'y a de toute façon plus aucun tribunal digne de ce nom sur cette planète...

Et la voici qui se lance dans une - pathétique - imitation de Zi'. Elle s'attendait à ce que son tuteur désapprouve mais il semble s'en amuser. Et la questionne même sur le genre de questions que son ex femme peut lui poser. Tu comptes te moquer, c'est ça ? demande-t-elle en retour, sur la défensive. Est-ce que ça l'intéresse vraiment ? Quelque part elle aimerait croire que oui. Mais la prudence lui ordonne de penser le contraire. Zelda hésite encore un instant tandis qu'elle jauge son interlocuteur du regard : Disons que d'après elle je rejette les autres parce que j'ai peur de souffrir, ouais ! Quelque chose du genre. Ce qui agace l'australienne ? Le fait qu'elle se soit rendue compte que c'est la vérité. Elle est douée, Zi ! Même si l'australienne ne l'avouera jamais ! Mais en fait c'est parce que pour la plupart, c'est juste des gros fils de pu...stituée ! se corrige-t-elle au dernier moment. Plutôt mal, d'ailleurs. Mais c'est l'intention qui compte, pas vrai ?

À la bonne heure ! finit-elle par s'exclamer lorsque son aîné lui confirme qu'il souhaite baser leur relation sur l'honnêteté. Ce n'est pas pour lui déplaire. L'adolescente aime la franchise. Sans doute un peu trop, d'ailleurs, si elle se fie à ce qu'on lui reproche... Et pourtant c'est bien Yu' qui élude sa question, se réfugiant derrière la perte de son fils pour justifier sa tentative d'évasion du débat. Zelda pince les lèvres et l'observe, visiblement tiraillée entre le démon et l'ange qui occupent ses épaules et chuchotent à ses pensées. Bon, très bien ! La personne a qui tu tenais l'plus est morte ! Et alors ? Oh merde ! C'est pas comme ça qu'elle voulait le dire... Y'a d'autres personnes qui méritent qu'on jure sur leurs têtes, crois-moi ! Elle, déjà ! C'est sûrement un peu bizarre mais quelque part, son fils, elle le jalouse un peu. Elle aimerait bien que sa mère soit aussi loyale au lieu d'adopter les gamines errantes de Tacoma pour la remplacer... Tu sais quoi ? J'vais essayer d'pas foutre la merde avec ZI ! Mais en échange... Tu pourrais p't-être me parler d'ton fils ? Elle n'a même pas retenu son prénom. Il faut dire qu'elle s'en foutait, avant. Yu' n'était qu'un inconnu. Mais aujourd'hui, il lui fait des tartines...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1529
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Dim 3 Juil 2022 - 22:54
Il secoue la tête, nullement surpris de la réplique de l’adolescente. « Pourquoi ça ne m’étonne pas ? Les armes à feu manquent quand même cruellement de subtilité, tu le sais ça ? » Enfin, ce n’est pas un qualificatif qui lui viendrait à l’idée en pensant à Zelda de toute façon, donc elle ne s’en offusquera probablement pas. « Si on prend tes compliments pour tes insultes, c’est peut-être ta façon de les formuler non ? » C’est surement ça de toute façon et il est sûr qu’elle en est tout à fait consciente.

« Je travaillais avec mon père en effet. C’est lui qui avait créé l’entreprise et j’ai œuvré pour son expansion. » Ses autres questions le laissent un peu dubitatif. « Me battre ? Pourquoi ? » Il avait bien trop de respect pour son père pour ne serait-ce qu’imaginer ce genre de choses. « Et non, je ne regrette rien. Sans ça, je n’aurais jamais été quelqu’un d’aussi… acharné. » Certains diraient têtus. « Mais tu sais, sacs à main de luxe ou armes à feu, le résultat n’aurait guère changé au final. » Une ombre de sourire avant de hausser une épaule au reste. « Je dis juste que tu restes une adolescente et que tu as le droit de tenter de mettre un orteil en dehors de la ligne. Sauf que tu as tendance à mettre tout le pied. » Il brandit son index dans sa direction avant de reprendre. « Ne préjuge jamais de ce que Zi pourra dire ou pas Tu pourrais être surprise. » Surtout si ça lui permet de se comporter normalement.

Du reste, il a un silence songeur. « Ca me permet d’affronter certaines de mes peurs en tout cas. » Pas toutes, évidemment. Et, à sa réplique, il tousse un rire. « Bien sûr… » Tout le monde a peur, elle y compris, qu’elle le reconnaisse ou non. Mais peu importe, il ne va pas la pousser dans ses retranchements alors que, pour une fois, elle est ouverte à la discussion, quand bien même cette dernière part dans tous les sens. Et il se penche vers elle, avec une œillade malicieuse, quand elle continue. « Dommage qu’il n’y ait plus de tribunaux. Mais tu sais, on a un balai dans cette maison, tu devrais apprendre à t’en servir. »

Il secoue la tête à sa question, se contentant d’un mouvement du menton pour l’inciter à continuer sur sa lancée. Et ce qui était une imitation ridicule de son ex-femme prend une tournure un peu plus surprenante. « Et comme ça, quand ils te rejettent, tu dis que tu avais raison ? » Soufflé d’une voix plus douce, alors qu’il l’observe avec une attention accrue. « Que ce soit des fils de… prostituées donc, ou non, ça change quelque chose ? » Elle a quand même été assez blessée pour agir de la sorte. Et à son âge, il trouve ça terriblement dommage.

La façon abrupte dont elle a d’amener les choses lui arrache une grimace et il prend une grande inspiration, alors qu’elle essaie de rattraper le coup tant bien que mal. « Probablement. Mais… c’est plus facile de rejeter les autres. Tu ne crois pas ? » Un sourire un peu triste, avant qu’il ne laisse filer un nouveau soupir résigné à sa question. « Tu veux savoir quoi sur lui ? » Il n’aime pas parler de lui. C’est comme si partager les souvenirs qui lui restent de Tao ne faisaient que le réduire un peu plus en miettes. Il a le sentiment parfois de s’effriter avec le temps, surtout quand il réalise qu’il commence à oublier le rire de son fils. Qu’il a oublié la douceur de ses doigts sur sa joue. Qu’il a beaucoup de mal à se rappeler ces quelques mois où Tao avait du mal à dire le mot toboggan. Et que, à chaque fois qu’il croise le regard de Zi, il se demande s’il imagine les yeux de son fils ou s’ils ont vraiment le même regard. Et ça fait mal. Encore plus que le vide auquel il aspire parfois.  


If I look back I am lost - So stand up and walk out of your history.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Lun 4 Juil 2022 - 7:36
- Ouais ! C'est justement pour ça que j'les kiffe !
Parce que les trucs qui font du bruit et des ravages, ça correspond parfaitement à son caractère ou à son comportement. La discrétion, ça n'a jamais vraiment fait partie des gênes de l'australienne. Elle hausse les épaules pour marquer son scepticisme lorsque Yu' émet l'hypothèse que si les gens se sentent insultés lorsqu'elle leur adresse des compliments, c'est sans doute qu'elle les formule mal. Ça, ou alors les gens sont justes trop cons pour comprendre c'que j'leur dis ? Franchement ? Elle a tendance à privilégier cette option, Zelda !

J'en sais rien ! C'est pas c'qui arrive quand tes collègues sont aussi tes parents ? se hasarde-t-elle à répondre, n'ayant de toute façon pas le bagage professionnel nécessaire pour juger du travail en famille. Mais ouais, elle imagine que les prises de tête sont plus fréquentes dans ces cas-là. Acharné, hein... C'est vraiment l'premier terme qui t'vient à l'esprit ? Elle en a un autre, elle. Mais elle s'abstient de le partager avec son aîné. On saura jamais d'toute façon... conclue-t-elle ensuite au sujet de ce qui aurait pu changer s'il avait fabriqué des armes plutôt que des sacs. L'adolescente n'est pas aussi sûre que son tuteur sur ce point-là mais elle voit mal l'intérêt d'imaginer des scénarios différents que celui dans lequel ils sont maintenant tous obligés d'évoluer.

Zelda émet un petit ricanement à la suite de sa remarque sur son droit à transgresser les règles. Un orteil, un pied... À l'échelle d'la galaxie c'est à peu près la même chose, non, j'imagine ? Il n'y a pas de grande différence et puis si les limites existent c'est bien pour qu'on puisse les transgresser, pas vrai ? C'est un truc qu'les humains aiment bien faire. Et qui les a quand même menés sur la lune. La voici en tout cas forcée de donner raison à Yu' lorsqu'il l'incite à ne pas trop présager de ce que Zi pourrait dire, arguant qu'elle pourrait être surprise. On est bien d'accord, ouais ! Elle est... imprévisible ! Presque dangereuse, même, quand on y pense. Et si jamais c'est pas super poli d'pointer les gens du doigt ! se sent-elle obligée de préciser en posant le regard sur son index. Et en le pointant malgré tout du sien en retour. Jeu de doigts, jeu de chinois !

Si tu veux tu peux prendre la moitié d'mon Xanax, hein, si ça peut t'aider à affronter les peurs qu'tu gères pas encore ! lui propose-t-elle. Sérieusement, en plus. Sans trop savoir si ce médicament peut l'aider pour ces choses-là. J'dirai rien à Zi, promis ! Pas tant qu'il ne lui donnera pas de raisons de le faire, en tout cas. Et on vivrait la même merveilleuse expérience psychiatrique ! C'est pas un peu ton job, en plus, de t'mettre à ma place ? Peut-être que l'argument fera mouche. Même si ouais, ça fait déjà un bon moment qu'elle ne croit plus au Père Noël...

Toujours est-il qu'il doute ouvertement de l'australienne quand cette dernière prétend qu'elle, elle n'a jamais peur. Elle se contente d'un petit sourire en retour. Elle ne lui fera pas avaler ça, c'est clair ! Déjà qu'elle n'arrive pas à se convaincre elle-même... Puis fronce les sourcils lorsqu'il l'encourage à apprendre à utiliser un balais. C'est un job pour les civils, ça ! J'laisse ça au petit personnel ! Elle ne va pas se taper le ménage quand elle rentre de mission, de patrouille ou de ses heures de garde. Et puis quoi encore ?! On est chez toi, ici ! Moi j'suis juste une sorte... d'invitée ? C'est à lui de gérer ces conneries domestiques. Et puis tu sais, Yu'... Ici, les femmes, elles sont libres ! T'as proposé à Swann d'utiliser l'balais où c'est un privilège qu'tu m'réserves ? demande-t-elle, bien décidée à l'embêter en peu en axant sa défense sur du supposé machisme. Juste pour le plaisir de le voir bafouiller. Enfin, avec un peu de chance.

Non ! J'me dis qu'la prochaine fois, p't-être, l'résultat sera différent... Qu'elle tombera sur des gens qui la comprennent et que ses mauvaises expériences successives ne sont pas une règle absolue mais juste une série malchanceuse. Mais c'est sûr que ça m'aide pas à aller vers les autres, ouais ! Quand j'me brûle, j'suis pas pressée d'replonger ma main dans l'feu ! Et ça lui semble tout à fait normal. Pas à lui ? Les déceptions sapent l'espoir, et le désir de faire des efforts. Pas vraiment... admet-elle du bout des lèvres en réponse à sa question suivante, baissant le regard et haussant les épaules dans un élan de résignation que les jeunes ne devraient pas connaître.

Et encore une fois, elle hoche la tête lorsque son tuteur lui fait remarquer qu'il est plus facile de repousser les autres. Ouais... Non ! Enfin...P't-être ? Son hésitation est palpable. Elle laisse quelques secondes s'écouler puis pose à nouveau son regard sur lui : Repousser les gens, n'pas s'attacher... J'crois qu'c'est une preuve d'intelligence ! Elle hésite à nouveau. Pourquoi j'm'infligerais volontairement ça ? La douleur qu'on ressent quand on perd quelqu'un à qui l'on tient ? Il est bien placé pour la comprendre puisqu'il a perdu un fils. Ce sont les gens qui laissent trop facilement entrer les autres dans leurs coeurs qui devraient aller voir Zi, pas elle. À moins que l'instinct de préservation soit considéré comme une tare, lui aussi.

Tout ! La réponse est directe et sans doute un peu ambitieuse. J'veux tout savoir sur lui ! Enfin non, pas vraiment. Concrètement, Zelda se fout de son fils. Elle ne l'a pas connu et à ses yeux il n'est que l'une des nombreuses victimes sans visages. Mais sous le couvert de sa curiosité l'australienne espère surtout que faire parler Yu' l'aidera à se rappeler des bons moments. À le distraire un peu de cette douleur qui, elle le sait, ne le quittera jamais. Elle aussi, elle n'a pas oublié son père et la souffrance est toujours aussi vive. Peut-être plus apprivoisable, peut-être. Mais c'est tout. Mais j'dois avouer que j'me demande c'que sa naissance à pu changer dans l'espèce de couple qu'tu formais avec Zi, ouais ! J'suppose qu'son arrivée n'as pas tout résolu entre vous deux mais... Ça vous a sûrement donné envie d'vous rapprocher, non ? Pour lui ? Pour son bien ? Ou peut-être parce que leur mariage forcé ne semblait plus être une si grande malédiction, lorsqu'ils le tenaient dans leurs bras ?



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1529
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Jeu 7 Juil 2022 - 13:05
Il n’est évidemment pas surpris de la répartie de l’adolescente. La subtilité ne semble pas être dans ses priorités. Enfin, quelque part, ça l’arrange. Comme ça, il peut la voir venir de loin avec ses gros sabots. « Ou peut-être que les gens s’attendent tellement à ce que tu les insultes qu’ils ont du mal à comprendre quand ce n’est pas le cas. » Ce qui ne serait guère étonnant vu les relations qu’elle s’échine à démolir avec les gens qui l’entourent.

Un haussement d’épaules au reste. Il n’est pas capable de lui donner de comparaisons pertinentes, alors il préfère s’abstenir. Cependant, quelque chose le fait tiquer et il a un sourire amusé. « Pourquoi, tu aurais un autre terme qui te vient alors ? » Du reste, elle a raison. Et il ne se pose de toute façon pas vraiment la question. Index de nouveau levé vers Zelda. « Alors ça, ça ne marche pas. Parce que si on remet tout à l’échelle de la galaxie, rien de ce qu’on fait n’est vraiment grave. » Un clin d’œil quand elle tend son index à son tour, sans pour autant obtempérer et arrêter de son côté.

Il roule des yeux à sa proposition. « Garde ton Xanax. Si j’ai besoin d’un traitement, je suis assez grand pour aller le demander en personne à Zi. » A dire vrai, il n’est pas vraiment sûr de lui sur ce coup-là. Devoir expliquer à Zi ce qui le ronge, au risque de craquer et de dévoiler tout ce qu’il s’emploie à garder enfoui depuis des années. Ce serait une très mauvaise idée. Un regard curieux quand elle commence à s’enflammer par rapport au ménage. « Je n’ai pas besoin de lui proposer, il fait sa part de lui-même. Ne cherche pas à m’embrouiller, ça ne prend pas. Tu auras ta liste de corvées, comme tout le monde. » C’est aussi une contrepartie logique au fait d’avoir un toit et de quoi manger.

Il se fait plus sérieux quand elle reprend. Et il la fixe quelques instants sans rien dire. « Ca finira par arriver Zelda. Le résultat sera différent. Quand tu tomberas sur les bonnes personnes. » Et qu’elle aura le comportement qu’il faudra. Ca, il a plus de doutes, même s’il commence à comprendre pas mal de choses la concernant. Un simplement hochement de tête quand elle continue. « Je sais. Mais… on a besoin des autres Zelda, qu’on le veuille ou non. » Il n’en est que trop conscient malheureusement. Vivre dans une bulle, en repoussant tout le monde, ça ne marche qu’un temps.

Et il laisse filer un silence quand elle dit tout vouloir savoir sur Tao. Il n’est pas prêt à tout raconter sur l’amour de sa vie. Elle arrive pourtant à le surprendre avec sa question. « Pourquoi tu te demandes ça ? » C’est vraiment très spécifique. Un temps d’hésitation qui lui donne l’impression de durer des heures, avant qu’il ne souffle, à mi-voix, fixant sa tasse, la mine songeuse. « J’étais un peu comme toi Zelda. J’ai du mal à m’attacher aux gens. Mais quand j’ai vu Tao, quand je l’ai tenu dans mes bras pour la première fois… » Il a un sourire qu’elle ne lui a encore jamais vu. « J’ai eu l’impression que tout était possible avec lui. Que je serais capable de tout faire pour lui. Absolument. Et c’était la même chose pour Zi. Et quand on a quelque chose d’aussi fort en commun, évidemment que ça rapproche. » Il se souvient encore du moment où il avait croisé le regard de sa femme et qu’elle lui avait souri, tenant dans ses bras cette toute petite chose. Plus jamais il n’avait ressenti quelque chose d’aussi fort, d’aussi pur. Dénué de tout ce qui pouvait être mauvais sur cette terre. Et on leur avait arraché. Sans raison.

Il finit par froncer les sourcils, secouant la tête. « Un enfant change une vie. Le perdre aussi. » Il a retrouvé un ton plus neutre et son sourire de façade habituel. Et il finit par soupirer longuement, avant de reprendre. « Tu as encore faim ? Et n’oublie pas tes cachets Zelda. »


If I look back I am lost - So stand up and walk out of your history.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Jeu 7 Juil 2022 - 15:33
- P't-être, ouais ! Mais du coup ça veut dire qu'ils ont des préjugés ?
Zelda n'irait pas jusqu'à dire que ces derniers ne sont pas fondés. Il y a sans doute une part de vérité. Mais sa remarque n'en reste pas moins pertinente, non ? Et s'ils ont des préjugés alors c'est qu'ils ont un problème ! Et qu'ils méritent d'être insultés ! Ou l'art de voir la paille dans l'oeil de son voisin mais pas la poutre dans le sien...

Alors oui, j'en ai un ! Mais j'suis pas sûre qu'il te plaira... prévient-elle. Pourtant elle compte bien le partager avec lui puisque que quelque part, elle espérait qu'il relèverait ce point. Il faut bien contenter sa curiosité, non ? Ne serait-ce que par politesse... Coincé du cul ? glisse-t-elle, non sans une petite grimace inquiète. N'empêche qu'on peut dire ce qu'on veut mais Yu' est un exemple de retenu. Il se maîtrise. Sûrement un peu trop, d'ailleurs. Alors ouais, il est quand même un peu pincé dans son genre. Est-ce que ça lui arrive d'être saoul, au moins ?

Il marque néanmoins un point en arguant que si l'on se réfère à l'échelle de la galaxie, rien ne semble vraiment grave. Ben... C'est le cas ? On s'prend la tête pour des conneries comme... les relations sociales ! Ou l'amour ! Et il y a tellement d'exemples qu'elle pourrait encore citer. Mais on est juste des grains d'sable sur un autre grain d'sable ! Elle, en tout cas, ça l'aide à relativiser beaucoup de choses. Notamment ses divers chagrins. Ce n'est pas imparable, mais ça a au moins le mérite de soulager une part de ses regrets ou et de ses inquiétudes.

Genre tu vas aller voir ton ex pour lui dire que t'es complètement taré et que t'as besoin de Xanax ? Toi ? insiste-t-elle. Avec cet air mêlant dubitation et amusement. Elle n'irait jamais voir Sean pour un truc du style, elle. Ce serait... gênant ! Chiche t'oses pas ! le défie-t-elle. Même si c'est vrai qu'il n'a aucune raison de le faire si, effectivement, tout va bien de son côté. Quoi qu'il en soit elle se renfrogne lorsqu'il lui confirme qu'elle aura droit à ses corvées et que son petit jeu ne fonctionne pas avec elle. Et si j'fais grève ? Il s'passe quoi ? Peut-être qu'elle a meilleure temps de se révolter, oui, qui sait ? Elle veut connaître l'autre option, celle qui lui permettra peut-être d'échapper à un travail avilissant.

Et puis la discussion se fait plus sérieuses, plus intime. Zelda s'étonne presque de la facilité avec laquelle elle parvient à se confier à son tuteur. C'est... flippant. Ouais, j'suppose qu'il doit y avoir encore des gens biens quelque part... admet-elle. Mais j'ai l'impression qu'ils se cachent ! Et ils ont p't-être pas tout à fait tort ! Là encore elle ne voit qu'une forme de bon sens. Les faibles doivent se cacher. Pour le reste l'australienne est un peu plus dubitative, notamment en ce qui concerne le fait d'avoir besoin des autres. Pas tous, si ? J'me permets d'faire une petite sélection en tout cas ! June, ma mère, Ka', tout ça... C'est déjà pas mal ! Et puis quel mal y a-t-il à restreindre un peu son cercle de proches, hein ? Contrairement à ce que beaucoup de gens semblent croire, Zelda a de l'amour à offrir. Mais en quantité limité. Faut-il mieux aimer tout le monde à moitié ou quelques personnes, pleinement ?

J'sais pas trop... J'essaie d'imaginer c'qu'un gosse peut faire à ses parents lorsqu'il vient au monde, j'imagine ? Elle hausse les épaules. Elle n'explique pas réellement l'origine de sa question. Elle lui semblait pertinente au vue de la relation entre Yu' et Zi, probablement. Mais s'ils peuvent pousser deux personnes mariées de force et sans sentiments l'un pour l'autre à se rapprocher alors ça confirme bien c'que j'pensais : les bébés sont dangereux ! Parce qu'ils vous transforment, vous éloignent de vos vrais sentiments en vous gonflant d'affection, et ce genre de conneries. C'est clair qu'elle n'en fera pas, elle. Et elle aurait de toute façon bien de la peine à enfant avec Ka'... Mais j'aimerais comprendre... Comment t'as pu coucher avec quelqu'un que t'aimais pas ? En sachant qu'elle t'aimait pas non plus ? Juste pour le plaisir ? Il aurait pu prendre une maîtresse. Et Zi, un amant. Ne serait-ce que pour accorder leurs actions aux désirs de leurs coeurs ?

L'australienne hésite avant de tapoter une nouvelle fois la main de son tuteur. Oui, il paraît que la perte d'un enfant revient à perdre un bout de son âme. Elle n'en sait trop rien mais elle suppose que c'est vrai. Car malgré toute la retenue de Yu', elle a bien noté ce sourire dont il s'est affublé. Il était... différent. Et sa tristesse lui semble tout aussi évidente. T'sais, avec le temps, tu vas oublier ! lui promet-elle même si, pourtant, elle ne sait pas vraiment de quoi elle parle. Avec le temps et un peu d'alcool ! Ou d'herbe ! Et en parlant de médication, elle écarte sa main pour venir saisir ses pilules. Elle les gobe, va aspirer un peu d'eau du robinet puis revient se planter devant son tuteur pour lui tirer la langue. Il n'avait pas menti lorsqu'il prétendait qu'elle prendrait du plaisir à le faire...

Dis, j'me demandais... Il est temps de changer de sujet. Parler de Tao semble encore éprouvant pour Yu'. Et elle n'a pas dans l'idée de l'accabler, juste de mieux le comprendre. J'pensais organiser une p'tite fête avec mes potes demain soir ! Ca t'ennuie pas ? Et j'me disais que Ka' pourrait passer la nuit ici ? Elle adopte un air plus ou moins innocent. Ou qui se veut en tout cas neutre. T'sais, les trucs de filles... Il ne pourrait pas comprendre. Elle espère, en tout cas. Et si tu veux j'peux t'aider à trouver un autre endroit pour passer la nuit ? Histoire qu'tu sois pas dérangé par notre musique ? C'est le point un peu sensible, ça : il est trop vieux pour participer à leur petite fiesta...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Your are what you do, not what you say you’ll do. -
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: