The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Your are what you do, not what you say you’ll do.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1592
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Lun 13 Juin 2022 - 16:58
Sourcil levé, il se contente de l’écouter en silence alors qu’elle se perd dans ses histoires de vices, chantage et compagnie. « Et qu’est-ce que tu aurais à y gagner, à me faire chanter ? » Soufflé d’un ton vaguement curieux. A dire vrai, contrairement à ce qu’elle semble croire, il n’a au final aucun vice qui pourrait amuser l’adolescente. « La normalité n’a plus grand-sens de nos jours, on le sait tous. Mais, très franchement, je n’ai rien qui me vienne. Je peux te parler de ma passion secrète pour les cheeseburgers, mais tu vas être déçue. » Il ne sait pas trop ce qu’elle aimerait entendre et, la connaissant, ce serait encore pire que ce qu’il pourrait imaginer.

Et il ajoute, d’un ton plus léger. « Et tu n’as pas tendance à te méfier de tout le monde en vérité ? » Ils savent tous les deux que oui, qu’elle cherche constamment l’arnaque, même quand c’est évident qu’il n’y en a pas. Du reste, il dissimule son sourire en se frottant le menton. « Je n’ai encore pas dit ça Zelda. Qui t’a dit que ça ne me ferait rien du tout si tu partais ? Par contre, je ne t’en empêcherais pas si tu penses que tu seras mieux ailleurs. Parce que j’ai envie de croire qu’on en aurait parlé tous les deux avant et que ce serait une décision raisonnée de ta part. » Evidemment, il ne prend pas en compte le fait que, tôt ou tard, elle claquera la porte sur un coup de sang avant de revenir comme si de rien était. Ça ne compte pas vraiment à ses yeux. « Un problème avec ma façon de parler peut-être ? » Il s’est penché vers elle, clairement amusé.

Même si la discussion prend un tour autrement plus sérieux. « Comme une égale ? Comment ça ? » Si ça semble clair aux yeux de l’australienne, Yuan est plus dubitatif. Un simple hochement de tête en réponse, quand elle dit obéir à June. Il n’est pas sûr que ce soit le nœud du problème, en tout cas pour Lara. Mais il doit laisser à Zelda le temps de le comprendre, voire de commettre d’autres erreurs avec celle qui l’a mise au monde. Ce n’est que comme ça qu’elle saura quelles relations elles peuvent avoir toutes les deux. Il lève un index quand elle s’emballe de nouveau et souffle, d’un ton plus calme qu’elle. « Il est vrai que la politique de la natalité en Chine était un peu… particulière. Quand tu n’as légalement le droit de n’avoir qu’un enfant, les gens préfèrent en général avoir un fils. Pour transmettre le nom, pour honorer la famille. Je te l’ai dit, le fonctionnement est un peu différent de la façon de vivre occidentale. Mais certaines familles, comme celle de Zi, savent faire la part des choses. » Et le monde aurait été moins beau sans l’existence de sa femme.

Un sourcil perplexe à l’évocation de Sangoku et il la fixe, attendant des explications qui ne manqueront pas de l’embrouiller davantage. « Pas vraiment. C’est une religion dont le but est, en gros, de savoir équilibrer ses désirs et ses besoins, de faire la paix en soi et autour de soi. Tu vois l’idée ? » Il est à peu près sûr que ça va passer au-dessus de l’adolescente mais, au moins, elle pose des questions. A sa façon. Et, comme elle n’est ni dans le conflit, ni dans la provocation, autant profiter un peu de l’échange non ?


If I look back I am lost - So stand up and walk out of your history.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12915
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Ven 24 Juin 2022 - 15:27
Ce qu'on gagne quand on a l'ascendant sur quelqu'un...
Zelda n'est pas bien sûre de comprendre le sens de la question de son tuteur. Il ne voit franchement pas les avantages qu'elle pourrait tirer en le faisant chanter ? Le pouvoir ? La satisfaction de soumettre quelqu'un à sa volonté ? Elle hausse les épaules. Ouais, ce genre de trucs quoi. L'australienne observe son aîné avec un certain scepticisme : il ne va quand même pas lui faire croire qu'il n'a jamais voulu dominer d'autres personnes, si ?

Les cheeseburgers ? Une moue désabusée vient ponctuer son étonnement. C'est pas vraiment un truc honteux ! Tout l'monde aime les chee... Oh, attends ! Oui parce qu'il ne faut pas oublier une chose, lorsque l'on parle avec Yu' : c'est de résonner en chinois ! Et en Chine, les trucs américains n'étaient sûrement pas très bien vus vu qu'ils sont du style russe, non ? Je vois ! approuve-t-elle. Chez toi manger ça c'était un peu considéré comme une sorte de trahison, j'suppose ? Genre les cheeseburgers étaient un peu des... heu... des envoyés du démon ? Elle a beau essayer de comprendre sa culture, il y a quand même pas mal de trucs qui lui semblent foireux en Chine. Et encore, ça c'était la Chine d'avant. Pas celle avec des cadavres !

La voici toutefois obligée d'opiner du chef lorsque Yu' lui demande, un peu plus tard, si elle ne se méfie pas de tout le monde en vérité. Évidemment qu'si ! C'est normal, non ? Elle ne devrait même pas avoir à le confirmer. Les survivants sont pires que les rôdeurs. Leur faire confiance trop facilement, ça revient à les inviter à vous loger une balle dans le crâne. Et il se trouve que Zelda tient à sa tête, oui. Ou du moins à ce qu'il en reste... Une décision raisonnée... Ouais ouais, bien sûr ! Et là encore son ton suffit à dire ce qu'elle pense de tout ceci. La réflexion, ce n'est pas vraiment son délire. L'australienne est une impulsive devant l'Éternel, et c'est d'ailleurs bien pour ça qu'elle s'est retrouvée chez Zi, à respirer des vapeurs de thé la moitié de la semaine. Quoi ? Tu cherches la bagarre ? s'amuse-t-elle également lorsqu'un peu de légèreté vient conclure leur échange. Parce que ouais, il y a malgré tout une plutôt bonne ambiance dans cette maison en fin de compte...

Bah comme une égale, quoi ! Comme elle traite n'importe quelle autre personne qui est pas sortie d'son utérus ! explique-t-elle lorsqu'ils en reviennent inévitablement à Lara. J'suis sa fille, c'est ma mère. C'est cool, j'dis pas ! Mais j'suis une femme maintenant. Ou presque ! Plus une Zelda qu'on peut punir dans sa chambre, ou à qui on donne des fessées ! Ses choix doivent être respectés. Parce qu'elle n'est plus une gamine. Et qu'elle craint que sa mère ne l'ait pas encore compris.

Cela dit c'est bientôt la politique de la natalité en Chine qui recueille leur attention. L'adolescente écoute son tuteur lui expliquer la mentalité locale et grimace à quelques reprises. Notamment lorsqu'il est question des gens qui préfèrent avoir des garçons pour des histoires de noms de famille qui se transmettent ou des imbécilités du genre. Y'a vraiment des couples qui veulent des garçons ? grogne-t-elle, méfiante. Franchement vous êtes trop marrants, les chinois ! Et elle le pense. Ce n'est d'ailleurs pas dit méchamment. C'est juste... un autre monde. Quelque part c'est fascinant. Et puisqu'ils parlent de Zi, justement... Et pourquoi elle a pas été noyée, du coup, Zi ? C'était volontaire ? Peut-être que ses parents n'ont pas osé la liquider, qui sait ? Finalement ce serait même une réaction plutôt sensée. Et quelque part Zelda ne peut d'ailleurs pas s'empêcher de penser qu'elle a bien fait de naître en Australie...

Quant à cet espèce de Taoïsme-truc, là... Effectivement, elle voit l'idée ! Ouais, en gros c'est un machin gnan-gnan quoi ! Qui prône l'amour, la tolérance, l'équilibre et toutes ces conneries qui n'existent pas vraiment. Et c'est bien ce qui l'agace. Dis... reprend-t-elle sur un air plus sérieux, croisant ce qu'il lui reste de doigts. Tu trouves pas bizarre qu'il existe aucune religion qui encourage la guerre et l'fun, toi ? Pourquoi tous les héros des églises et tout ça sont constamment des mecs barbus qui aimaient pas l'sexe et la violence ? Hein ?! Y'a quand même un truc bizarre. Les religions, Zelda n'aime pas ça. Elles forcent les gens à être ce qu'ils ne sont pas : des agneaux ! J'crois que j'vais fonder une secte ! lâche-t-elle tandis qu'elle poursuit dans sa réflexion. Un truc crédible, sans anges. Ni quarante milliards d'orteils à la con... Quelque chose de simple et qui parle à tout le monde ! Clairement, là, y'a quelque chose à exploiter. Si New Eden arrive à trouver des bigots, elle pourra aussi dégoter des fidèles. Mais il lui faut un petit coup de main. Un porte-parole respectable. Eh, Yu' ? l'interpelle-t-elle à nouveau, armée d'un petit regard malicieux. Ca t'dirait pas de devenir un dieu vivant avec moi ? Franchement, il ne va quand même pas lui dire qu'il n'est pas intéressé, là, si ? Tout le monde a envie de devenir un dieu ! Oh que oui !



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1592
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Sam 25 Juin 2022 - 23:22
Il a un bref silence, observant l’adolescente, avant de souffler, un brin pensif. « Tu n’as pas compris ma question. Je sais ce qu’on gagne à avoir l’ascendant sur quelqu’un, en général. Là je te demande ce que tu gagnerais à me mettre moi sous ta coupe. Qu’est-ce que ça changerait à ton existence ? C’est quelque chose qui te ferait vraiment plaisir ? » Et il l’observe, curieux, avant de tousser un rire à sa réaction. « Disons plutôt que d’aimer des fast-foods quand on vient d’une famille aisée, c’était un peu mal vu. » Mais il trouve sa version amusante, si omet le côté insultant. Il commence à avoir l’habitude avec elle et se demande à quel point elle est réellement consciente de la portée de ses actes.

Du reste, il la fixe avant de reprendre. « Donc tu te méfies de moi ? » Question rhétorique vu ce qu’elle vient de dire. Mais au moins il en aura la confirmation. « Et j’ai envie de croire que oui, tu prendras le temps de la réflexion avec moi. » Il espère qu’il ne sera pas déçu. Et, à sa répartie, il souffle, d’un ton amusé. « Ce serait plutôt toi non ? » Et, pour la première fois ou presque depuis qu’elle est arrivée ici, il se dit qu’elle se fait un peu moins agressive, qu’elle est moins sur la défensive. La plupart du temps en tout cas. Peut-être qu’elle commence à s’habituer à lui et que quelque chose de bien pourra réellement sortir de ce qui, au début, n’était qu’un moyen de tenter d’agacer Zi.

Et il l’écoute, quand elle parle de ses desideratas vis-à-vis de sa mère. Si la forme n’est pas là, quelque part, ce qu’elle souhaite est pour le moins légitime. Surtout après tant d’années passées sans être sous la protection de sa mère. Et il répond, à mi-voix. « Je pense que si tu … formalises ça autrement, elle pourra le comprendre. Parler de respect mutuel par exemple. Ou lui rappeler que tu as grandi sans elle. Tu vois l’idée ? » Non pas qu’évoquer un utérus mette Yuan mal à l’aise, mais il doute que la discussion soit réellement constructive si elle démarre comme ça.

S’il essaie de lui expliquer la politique de la natalité en Chine, il se dit qu’il se heurte à un bloc d’ignorance qui le fascine toujours autant. A croire qu’elle prend un malin plaisir à le cultiver. « La plupart des couples préfèrent avoir des garçons oui. Pour pouvoir transmettre le nom. Pour qu’il y ait un homme qui conduise les affaires familiales. » Il ne va pas trop entrer dans les détails, persuadé que l’adolescente ne va pas retenir tout ce qu’il dira. « Zi n’est pas née en Chine. Ses parents ont probablement eu plus d’options. Et puis, le monde sans elle ne serait pas le même. C’est plutôt une bonne chose qu’ils ne l’aient pas fait non ? » Il lui lance un regard curieux, avant qu’il ne tente, sans grand succès, de lui expliquer la religion dans laquelle il a été élevée.

Mais il retient difficilement un soupir quand il voit à quel vitesse Zelda arrive à partir dans n’importe quelle direction. C’est fascinant à dire vrai. « Tu penses qu’encourager la guerre et la violence est une bonne chose ? » Il préfère ne pas s’appesantir sur le volet sexuel, pas vraiment désireux de partir sur ce terrain-là avec elle. Il sait de quoi elle est capable. Et il préfère mener un combat à la fois. Un rire silencieux quand elle continue. « Une secte ? Et dis-moi, sur quels principes te baserais-tu ? » Quant au reste, il préfère se remplir de nouveau une tasse de café avant de lui répondre. « Je ne suis pas sûr que devenir un dieu vivant soit une ambition acceptable. Ou réalisable. » Mais il attend de voir ses argumentaires, sans trop savoir s’il l’appréhende ou l’anticipe avec amusement. Les deux ne sont peut-être pas incompatibles.


If I look back I am lost - So stand up and walk out of your history.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12915
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Dim 26 Juin 2022 - 19:07
La clef d'ma chambre ?
Elle n'en sait trop rien. Il faut dire qu'elle n'a jamais réellement réfléchi à l'idée de soumettre Yu'. Pas plus que ça, du moins. Bien sûr qu'il y a des choses qui lui déplaisent mais elle l'aime bien comme il est. Parce qu'elle sait, Zelda, qu'elle a besoin qu'on lui pose des barrières. J'pourrais t'forcer à m'cuisiner c'que j'veux, t'obliger à mentir et à dire à Zi' que ouais, j'prends bien mon traitement ! P't-être même exiger qu'tu dégages Swann d'la barraque... Il y en a, des exemples. Mais ouais, j'crois pas qu'ça m'exciterait vraiment ! J'sais pas, on verra bien... conclue-t-elle sur un petit ton malicieux, et un air qui l'est tout autant. Juste pour le pousser à se méfier un peu.

Cela dit elle s'engage aussi à le faire toujours un peu chier dès l'instant où il sera question de la chine. Et c'est bien vite le cas alors qu'ils évoquent les cheeseburgers et qu'il lui confie que c'est de la nourriture qui ne sied pas trop à une personne de sa... condition. Mais quel péteuuux ! s'exclame l'australienne, incrédule. Attends, t'es un bourgeois ? J'croyais que t'étais pilote, moi ! Du genre... J'sais pas, punk ? Quoique en l'observant, elle se demande s'il s'est déjà essayé à un style vestimentaire normal, lui, un jour. Et genre quand t'étais ado ? Tu t'cachais pour bouffer des burgers ? Comment faisait-il pour compenser avec tout ça ? Ca devait pas être si facile. Yu' ! gronde-t-elle alors qu'une drôle d'idée lui vient en tête. T'as déjà bouffé un burger, hein ?! Elle plisse un peu les yeux. Hein !? insiste-t-elle. Sans trop savoir pourquoi elle cherche presque machinalement le couteau à beurre du bout des doigts...

Bah ouais ! n'hésite-t-elle en tout cas pas à répondre, radoucie, lorsqu'il lui demande si elle se méfie de lui. Il n 'y a pas à hésiter. Et il ne la fera certainement pas culpabiliser. Toi aussi tu t'méfies d'moi, j'te rappelle ! Sinon j'serais pas obligée d'batailler comme une tarée pour obtenir la clef d'ma piaule, j'me dis ? l'accuse-t-elle. Presque en rigolant, d'ailleurs. Car oui, elle l'aime bien. Et on verra plus tard pour ces histoire de réflexion, hein ! C'est l'matin, là ! On f'ra d'la philo plus tard ! élude-t-elle avant de se lancer avec lui dans une drôle de bataille d'intentions. Ils s'accusent mutuellement de chercher le conflit. Si c'était moi tu serais déjà mort ! J'cherche pas les conflits, moi ! J'les éradique ! gronde-t-elle, bombant un peu la poitrine. Bien décidée à ne rien lâcher, et à jouer son rôle de dure du cinéma jusqu'au bout.

Concernant Lara et ce qu'elle devrait faire... Ben disons que l'australienne écoute les conseils de Yu'. Même s'ils lui semblent un peu maladroits. Si j'lui dis que j'ai grandis sans elle, elle va p't-être croire que j'lui reproche quelque chose... grogne-t-elle. Elle ne veut pas blesser sa mère mais juste lui faire comprendre qu'elle est sur le seuil de l'âge adulte, là. En fait... Si ça s'trouve... P't-être que j'lui en veux quand même un peu, au fond ! J'veux dire... Elle a pris son temps pour venir m'chercher, quand même, au début de la rôdeurite ! Elle attendu presque deux semaines avec Mary, dans son foutu camp vert. C'était si dur que ça, de venir la récupérer ? Elle en vient à en douter. Mais c'est une autre histoire, ça...

Mais qu'est-ce qu'on s'en fout, du nom ? Tu sais qu'une fille peut garder le sien ? Enfin il lui semble que y'avait un délire du style mmais elle n'en est plus bien sûre. Peut-être qu'en Chine, c'était différent. Et les femmes peuvent très bien mener des affaires familiales ! Elizabeth, ça t'parle ? La reine de... ben de moi, entre autre ! Et le commonwealth, hein ? Il en a déjà entendu parler ? C'est une putain d'cheffe d'entreprise ! De gang, même ! Parce que la famille royale était sacrément louche ! Harry, il s'était déguisé en nazi ! M'enfin elle s'égare un peu. C'est juste que Yu', des fois, il a des avis vachement bizarres. Un peu comme s'il sortait tout droit du moyen-âge. Tu sais qu'les femmes pouvaient voter aussi, hein ? Y'en a même qui ont été présidente ! le questionne-t-elle. Comme pour se rassurer, ou du moins évaluer le travail qu'il reste à faire pour lui montrer que les femmes sont supérieures aux mâles.

L'adolescente affiche un petit air de dégoût. Pas parce que Zi est née ailleurs qu'en Chine mais parce qu'elle est un peu éprouvée par le soudain romantisme de son tuteur. Le monde serait pas pareil sans Zi ? relève-t-elle, un sourcil arqué. Et un demi-sourire au coin des lèvres. Ah ouais ? Mais c'est trop mignon ! Fais gaffe, Yu'... On pourrait presque croire que t'es encore complètement amoureux d'elle ! Sérieux, c'te phrase... On aurait dit un truc à la Jonas Brothers ! Elle fait semblant de vomir puis hausse les épaules lorsqu'il est question de la survie de Zi', et le fait que ce soit une bonne chose. Mouais... Franchement ? Si elle était pas là, j'aurais un agenda déjà un peu moins chargé en conneries ! Déso mais j'ai jamais couché avec elle, moi ! J'pourrais m'en passer ! Mais ouais, ça lui ferait un peu chier. Après que son tuteur ne se sente pas obligé d'aller répéter ça à l'intéressée, hein. C'est un détail. Et elle ne veut pas non plus sa disparition !

En gros tu m'demandes si tu penses qu'encourager la nature c'est une bonne chose, là ? s'amuse-t-elle quand ils finissent par parler de religion, et plus particulièrement de celle que l'adolescente s'est mise en tête de créer. La guerre et la violence, c'est dans nos gênes ! On a pas attendu les rôdeurs pour s'foutre sur la gueule, j'crois ? C'est un peu le sport international par excellence ! Et au sujet des principes qu'elle entend instaurer dans sa future secte. Beh déjà, la première règle, c'est qu'on est des dieux réincarnés ou une connerie du style ! Moi j'suis... Bah... Athéna ? Et toi t'as qu'à être un truc d'chez toi ! Tao, genre ! C'est un détail. Pour la deuxième règle on a qu'à dire que nos adeptes doivent obéir au doigt et à l'oeil à nos ordres, non ? Comme ça c'est bon, c'est réglé ! Et pas besoin d'inventer une troisième règle. Ou si ? L'australienne lève le regard sur son tuteur : Et pourquoi ce serait pas acceptable, d'être des dieux ? C'est quoi qui coince, encore ? Yu'... Si on veut qu'ça fonctionne faut qu'tu sois un peu plus imaginatif et un peu moins... Ben désolée mais un peu moins chinois, quoi ! Voilà, c'est dit ! Il faut qu'il se libère de ses propres chaînes. Et elle sent que ce ne sera pas une mince affaire, là !



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1592
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Lun 27 Juin 2022 - 13:42
Il réprime un sourire quand elle remet sur le tapis cette histoire de clé pour sa chambre. Mais, clairement, il pense qu’elle n’est pas prête pour ça. Et puis, surtout, après, il faudra qu’elle réfléchisse à une autre source de plaintes. Au reste, il lève les yeux au ciel. « Tu veux vraiment que je te cuisine quelque chose ? » Après les désastres qu’elle a pu apercevoir ? Définitivement, il y a quelque chose chez elle qui lui échappe. Il ne prend même pas la peine de répondre au reste. Que ce soit parce qu’il n’a pas envie de mentir à Zi ou que Swann est tout autant chez lui que lui-même. Parce qu’elle sait qu’elle n’écoutera pas.

La voilà qui s’emballe, pour ne pas changer, à propos d’une simple histoire de hamburgers. Décidément, elle les lui fera à peu près toutes. Mais il lève un sourcil dubitatif quand elle semble surprise de ses origines sociales. « Tu sais ce que je faisais dans la vie avant Zelda ? » Il se demande si elle l’a vraiment écouté l’espace d’un instant. « J’étais bien pilote de voiture. Mais pendant mes heures de loisirs. » Et il a un sourire amusé quand elle continue. « J’étais plutôt du genre à me cacher pour manger des burgers oui. Alors détends-toi, j’en ai probablement mangé plus que toi. » Avant qu’elle ne se mette à convulser sous le choc ou quelque chose d’aussi terrible.

Quelques gorgées de café, alors qu’il laisse couler le reste. Encore cette histoire de clé. « Et je serais déjà mort ? Rien que ça ? Tu te demandes après pourquoi je me méfie ? » Avec de telles invectives, difficile de vraiment avoir confiance en elle après tout.

Mais il garde le silence alors qu’elle continue de se dépatouiller tant bien que mal dans l’imbroglio de sentiments qu’elle semble ressentir pour sa mère. « Ce n’est pas un reproche ça non ? Tu as effectivement grandi sans elle. C’est surtout un constat. Mais là encore, tout dépendra de la façon dont tu lui diras. » Et il ajoute, d’un ton tranquille. « Tu lui as demandé ? Pourquoi elle n’est pas venue tout de suite ? » Après un instant d’hésitation, il reprend. « Tu sais, je suis allé chercher tout de suite Zi et notre fils. Mais je ne les ai pas trouvés. J’ai passé des mois à les chercher. Des années même. Avant de réussir à enfin tomber sur eux. » Et encore, tout s’était affreusement mal terminé. « Tout ça pour dire qu’elle a peut-être essayé, sans pour autant réussir. C’était vraiment le chaos les premiers temps. »

Il finit par lever un index en direction de l’adolescente au reste. « Mmmh ça ne fonctionne pas vraiment comme ça en Chine. Que ce soit pour le nom de famille. Ou le reste. Enfin, ça n’a pas plus grande importance aujourd’hui je crois. » Parce que tout ça avait disparu avec l’arrivée des morts. Et cultiver ce genre de traditions n’avait pas le moindre intérêt. Si tant est qu’avant, il y en avait eu un. Il se fend alors d’un rire amusé au reste, à la voir s’emballer encore une fois pour pas grand-chose. « Tu te fais des idées. Si elle n’était pas là, nous ne serions pas en train d’avoir cette discussion par exemple. » Alors oui, c’est un fait, sans Zi, le monde serait différent. A quel point ? Voilà bien un sujet dont il n’a pas envie de parler avec Zelda. « Mais si je comprends bien, tu pourrais te passer de toutes les personnes avec qui tu n’as pas couché ? » Il lève un sourcil, un brin perplexe, avant de chasser cette pensée d’une pichenette mentale.

« Hum. Il est vrai que la guerre et la violence sont dans nos gênes. Mais il n’y a pas que ça. » Pour autant, il se dit qu’il risque de parler totalement dans le vide s’il commence à parler d’art avec la jeune fille. Et s’il a un sourire amusé, il se fige quand elle choisit – par hasard ou non – le nom du Dieu qu’il pourrait soit disant incarner. « Non, ça ira. » Il s’est fait un peu plus sec qu’il le voudrait et finit par se contenter de finir son café, non sans aviser si l’assiette de la brune doit encore être remplie ou pas. « Je n’ai pas particulièrement d’avoir la survie de l’humanité entre les mains pour être honnête. » Sa propre survie lui parait déjà un exercice compliqué. « Et tu es consciente que je ne vais pas changer hein ? » C’est d’ailleurs aussi pour ça qu’elle l’a choisi, qu’elle en ait conscience ou non. Parce qu’il peut être la stabilité dont elle a cruellement besoin.


If I look back I am lost - So stand up and walk out of your history.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12915
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Mer 29 Juin 2022 - 0:15
Naaan mais c'était juste un exemple, ça !
Non, bien sûr que non qu'elle ne veut pas qu'il lui cuisine quelque chose. Yu' est loin d'être l'un de ces fameux chefs étoilés, ceux qui confectionnaient les meilleurs plats du monde auparavant. Même si, eh, tes tartines sont acceptables ! Et elle le pense. Oui, même si dans le fond on ne peut pas vraiment parler de cuisine, son tuteur a un certain potentiel. Ou du moins est-il capable d'étaler quelque chose sur du pain de manière satisfaisante...

Tu bossais pour la mafia, j'imagine ? Elle l'a toujours pris pour un pilote à temps complet mais s'il travaillait à côté alors c'était certainement dans un truc louche. Ouais, mafieux, c'est pas trop mal. En plus c'est le type propre sur lui, Yu'. Donc ça colle avec l'image des vilains dans les films de baston. C'est vrai ? hésite-t-elle lorsqu'il lui indique qu'il se cachait pour manger ses burgers. L'adolescente ne sait toujours pas s'il se fout d'elle, ou non. Genre... Tu l'bouffais dans des escaliers de service et tout ça ? Au final elle ne sait même pas vraiment si le cheeseburger est bel et bien interdit en Chine. Mais elle lui accorde que oui, vu son âge avancé, il aura sans doute eu le privilège de s'empiffrer de bien plus de choses qu'elle.

Concernant Lara et la façon d'aborder les sujets sensibles avec elle... Et bien une fois n'est pas coutume, le chinois trouve les mots justes. Il lui donne ce qui ressemble en tout cas à de bon conseils et lui offre une autre perspective sur la situation. Plus neutre. Et sans doute plus mature, également, oui. P't-être qu'elle s'est juste rendue compte qu'elle tenait plus à sa vie qu'à la mienne, aussi ? Plusieurs choses peuvent expliquer pourquoi ses parents ne l'ont pas rejointe alors qu'elle les a attendus. Et toutes ne sont pas logiques, ou acceptables. Pourtant Zelda lève bien vite sa main pour empêcher Yu' de répliquer quoi que ce soit. On est pas tous égaux face à la peur, j'sais bien. J'lui en voudrais pas vraiment si elle a préféré penser à elle plutôt qu'à moi. Mais j'aimerais juste le savoir, quoi... Et d'une manière ou d'une autre, elle en aura le coeur net. Tout réside maintenant dans sa capacité à aborder les sujets avec tact. Autant dire que c'est son point faible, ça !

La perspective des retrouvailles est pourtant reléguée dans un coin de son esprit lorsqu'ils en viennent à parler - une fois n'est pas coutume - de la Chine et des bébés noyés. Puis des noms de famille et de leur mode de transmission un peu étrange. Chelou... commente simplement l'australienne. Mais oui, tout ça, ce n'est pas plus vraiment important. Yu' est un mec, Zi' n'est pas au fond d'un lac et ils sont tous les trois à des milliers de kilomètres de leurs terres natales. T'as très bien compris c'que j'voulais dire.... s'amuse-t-elle, sans trop savoir pourquoi, lorsqu'il lui demande si elle se soucie uniquement des gens avec qui elle a couché. C'est juste que
Zi, c'est juste une psy' avec qui j'papote depuis quelques semaines, c'est tout. J'ai pas eu d'enfant avec elle et si elle mourrait, ouais, j'm'en remettrais !
Surtout que la plupart de ses petits secrets gênants disparaîtraient avec elle. Pourtant l'adolescente ne souhaite pas la mort de sa camarade. Parce que ça crée des liens, de parler de sa vie à quelqu'un....

Ah non ? Elle arque un sourcil lorsque son tuteur lui fait remarquer qu'il n'y a pas que la violence et la haine dans les gênes humains. Ah oui, c'est vrai ! J'oubliais l'amour, la tendresse et les papouilles ! Tout ces trucs qu'on voit absolument partout aujourd'hui ! ironise-t-elle, mais sans grande méchanceté. Zelda bascule un peu sur sa chaise, par habitude. Et puis elle se fend d'un petit sourire lorsque son aîné lui indique qu'il ne veut pas avoir la survie de l'humanité entre ses mains. June est déjà sur le coup, t'inquiètes ! On s'occupera juste de la partie marrante ! Celle qui consiste à se faire aduler et servir, quoi. Quant au fait qu'il ne changera pas... Tout l'monde change... C'est comme ça, c'est la vie. Il n'est plus le même qu'il y a six ans, elle non plus. Et l'apocalypse continue encore de les modeler à son image. Qu'ils en aient conscience, ou non.

Toujours est-il que Zelda se montre hésitante un bref instant. Avant de se pencher à nouveau vers son tuteur, l'air grave. J'vais t'dire un truc important, Yu' ! prévient-elle. Parce que quelque part elle commence à avoir envie de l'aider, son tuteur. Il ne le montre pas mais alors pourquoi ne peut-elle pas s'enlever l'idée qu'il est triste de sa tête ? J'sais que t'es déjà passé par la case mariage arrangé, et tout ça ! Mais va falloir remettre ça ! Et elle en est presque désolée. Quoique si elle se fie à ce qu'il lui a dit sur l'existence de Zi juste avant, l'australienne n'est pas sûre qu'il sera si attristé que ça par la nouvelle... Va y avoir une suite aux aventures de Zi et Yu' ! annonce-t-elle d'un air morose. Elle préfère le prévenir. Son ventre choisit alors cet instant pour gargouiller un peu. J'vais t'expliquer comment, et pourquoi t'as pas vraiment l'choix ! Mais avant j'veux bien autre une autre tartine, s'te-plaît ! Parce qu'il va falloir des forces pour affronter la suite,..



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Yuan Shèng
Yuan Shèng
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1592
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   Mer 29 Juin 2022 - 11:40
Index dressé en direction de l’adolescente. « Si tu veux être crédible dans tes argumentaires, tu dois choisir de bons exemples. » Sinon, pourquoi perdre du temps à l’écouter ? « Mais je note pour mes tartines acceptables donc. » Encore heureux qu’il arrive au moins à mettre un peu de beurre sur un morceau de pain. Sinon la situation serait encore plus critique que prévu. Et, il a tout de même du mal à suivre tout ce qui semble se bousculer dans la tête de la brune. A croire que son cerveau va à mille à l’heure et qu’elle a besoin de tout balancer, de peur de ne plus être écoutée.

Un sourire amusé au reste. « J’étais PDG d’une entreprise de produits de luxe. » Il laisse filer un temps, histoire qu’elle assimile l’information, avant de continuer. « Véridique. Et je me cachais surtout quand je rentrais de l’école pour en manger tranquillement. » Une fois adulte, loin de la maison, c’était tout autre chose. Mais les burgers ont longtemps gardé un goût d’interdit qu’il assimile à son enfance. Ce n’est pas forcément déplaisant, juste représentatif d’un monde et d’une façon de vivre qui n’ont plus lieu d’être.

Mais il fronce les sourcils quand il continue, voyant bien qu’elle s’est quand même calmée après sa petite explosion. Peut-être parce qu’elle a réalisé qu’il l’écoutait vraiment et qu’il ne se contentait pas de juger sans savoir. Ou qu’elle a juste besoin de fonctionner comme ça. Crier pour réfléchir ensuite. Difficile à dire mais, en l’état, il a encore besoin de la connaitre davantage pour savoir quelle est la meilleure façon de se comporter avec elle pour l’aider. « Je ne suis pas sûr de te suivre. Tu préfèrerais qu’elle ait peur de te chercher plutôt qu’elle l’ait fait en vain durant des années ? » Il a du mal à voir en quoi ce serait plus acceptable. « Mais tu as raison sur un point. Personne ne réagit de la même façon face à la peur. » Il en sait quelque chose malheureusement. « Dis-toi juste que la réponse ne te plaira pas forcément. Ou qu’elle ne t’aidera pas à comprendre ce qui a pu se passer. » Qu’elle ne mette pas trop d’espoirs dans tout ça.

Et, au reste, il ne sait pas si elle se fait horrible par provocation ou si elle n’est pas consciente une fois de plus, de la portée de ce qu’elle raconte. Il préfère ne pas rebondir et ne pas parler de la mort éventuelle de Zi, l’idée lui rappelant trop de souvenirs sur lesquels il n’a pas la moindre envie de s’attarder. Evidemment, elle n’est pas d’accord sur le fait que le monde ne se résume pas à la guerre et à la violence. Le contraire l’aurait étonné, surtout au vu de sa façon d’appréhender les choses. « Je pensais plus au respect, à la confiance et aux sentiments nobles qui semblent te passer largement au-dessus. » Il a un bref sourire avant d’arquer un sourcil dubitatif. « La partie marrante ? » Il a vraiment envie d’entendre ses explications à ce sujet ? Difficile à dire. Et il ajoute, un brin amusé. « Si tu préfères, je ne changerais pas comme ça t’arrange. » Enfin, elle ne va pas préférer, il en est bien conscient.

Un truc important. Il appréhende la suite et, quand elle reprend la parole, il se rend compte qu’il a bien raison de craindre le pire. « Pardon ? » Il se pince l’arête du nez, non sans un soupir. « Zelda. Je t’arrête tout de suite. Nous allons faire un deal. Tu ne te mêles pas de ce pan de ma vie et j’en ferais de même pour toi. » Il ajoute, un brin plus sec. « Il n’y aura pas de suite à nos prétendues aventures. » Son ex-femme a été très claire et il n’a pas envie de l’oppresser à ce sujet. Quand bien même il a réalisé les sentiments qu’il a pour la psychiatre. Ou plutôt à cause d’eux justement. Pour autant, il découpe une nouvelle tranche de pain et s’affaire à nourrir la jeune femme, à peu près sûr qu’elle ne sera pas freinée par ses propres objections.


If I look back I am lost - So stand up and walk out of your history.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Your are what you do, not what you say you’ll do.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Your are what you do, not what you say you’ll do. -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: