The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -38%
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
Voir le deal
19.91 €

There's a light that never goes out
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2042
Sujet: Re: There's a light that never goes out   Lun 20 Juin 2022 - 19:42

« Je ne le crains, mais je suis sûr que tu n’es pas le genre de femme à reculer devant une charge de travail aussi colossale ? Pour ce qui est de la masse musculaire, j’ai la solution : mange plus et je ferais mes footings avec une cheffe sur le dos. Qu’en penses-tu ? »

La bonne réponse aurait été « je pense plutôt a regarder ou je mets les pieds », mais, malheureusement, ca n’a pas été le réflexe du moment et ca nous a conduit a une situation pour le moins tendue. J’ai beau essayé de faire au mieux pour rassurer la jeune femme tout en m’affairant sur la mine, je sens bien que cela ne marche pas si bien que ca. Pour autant je me débrouille pour rester dans le ton badin de notre début d’expédition, comme si je n’étais pas le nez devant une charge explosive qui pouvait péter a chaque seconde.

« Puisqu’on part sur ce sujet. J’avoue que je ne suis pas le genre d’homme a savoir dire non a un homard bien préparé et j’aime les sacrilèges comme le manger avec des frites… d’ailleurs ta recette préférée ? C’est quoi ? »

La faire parler, lui faire penser à autre chose, me battre pour que son cerveau ne soit pas pris par un réflexe animal de vouloir fuir le danger, ce qui signerait surement notre arrêt de mort a tous les deux. J’ai mon petit sourire en coin quand elle me dit ne pas avoir le choix que je me faire confiance et je lui concède :

« C’est vrai, mais avoue que ca aurait pu être pire que moi comme démineur commis d’office.»
Roman se serait surement barré en la laissant se débrouiller et Daemon aurait foncé sans réfléchir pour la sauver, ce qui aurait surement couté au moins un membre. Clairement je reste le meilleur des trois pour ce plan-là. J’essaye de ne pas penser que c’est peut-être notre dernière conversation dans cette vie, ou avec deux jambes. Pour autant, juste avant le compte a rebours, je ne retiens pas une plaisanterie qui sera potentiellement les mots que j’emporterais avec moi dans la tombe :

« Taille bogoss, tu ne peux pas te tromper. »

La suite n’est guère reluisante, mais c’est la seule méthode possible. Si Olivia me voyait léger et facile a porter, je gage qu’elle est en train de revoir sa copie en cet instant. Elle s’agrippe a moi alors que je retiens mon souffle et, après quelques secondes, il y a un léger crac puis, la mine explose. La charge était donc bien là mais, une chance, le mécanisme mal enclenché et bridé avec mon écrou a surement limitée les choses. A part de la terre et des cailloux, le souffle n’a pas fait trop de dégâts. Je ferme les yeux en remerciant ma bonne étoile intérieurement avant de me redresser pour être sur qu’il n’y a plus de danger.

Je plonge mes yeux dans les siens et reprends mon sérieux alors que je n’arrive pas a déchiffrer ce qui se passe derrière ses prunelles. Est-ce que je l’aurais blessée en me jetant au sol avec elle. Puis, arrive sa demande qui me fait retrouver ce demi plis des lèvres et un air malicieux :

« C’est tentant, mais j’ai pour politique de je jamais dire oui avant le 3e sauvetage, sinon ça fait précipité. Qui plus est, j’ai un aveux a te faire qui risque de ruiner notre mariage : j’adore cuisiner. »

J’arrive a rire quand elle se plaint que je l’écrase et me relève avant de lui tendre la main pour l’aider.

« Tu es toujours sure qu’il me manque des kilos ? C’est plus a toi qu’il faut demander si ca va, sincèrement, si je t’au fait mal, je suis désolé. »

Il y a des morts qui rappliquent, trop, et je la rejoins sur le fait qu’il ne faut pas rester trainer ici. Je me sens parfaitement alerte malgré la couche de terre et de poussière qui nous macule. Alex va me manquer ce soir, je le sens. Je la vois dégager deux morts et avisent que si on ne la joue pas finement, en admettant qu’on atteigne la sortie, on va conduite la horde contre les grillages et risquer trop de pression pour ces dernières. Je lui attrape la main :

« Viens, on repart sur nos pas. »


Ils sont lents, assez pour tenter de les semer derrière un bunker. Dès qu’on a pris un peu d’avance je tire un des cadavres que nous avions tués pour l’éventrer proprement et sans lui demander son avis ni trainer, je commence a la tartiner généreusement d’entrailles pas fraiches. Je lui explique juste :

« ca va les attirer au centre, et on va repartir sans qu’ils comprennent ou nous sommes passer… »



HRP:


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2133
Sujet: Re: There's a light that never goes out   Lun 20 Juin 2022 - 20:19
Tout ce que tu voudras, homard fritte ketchup si ça te fait plaisir, et même de la béchamel, c'est toi qui vois, je ne suis pas en position pour juger ses goûts culinaires même si d'ordinaire, ça m'arracherait une grimace de circonstances. Je soupire l'espace d'une seconde quand il me demande ce que j'aime : Je suis une incontournable des pates carbonara, pas très original comme choix mais j'assume, la réponse m'est facile, surtout que ça reste une réparation qui n'a rien de compliquée à faire. Je soupire à la suite.

Au moins, nous nous en sortons. C'est un bien grand mot vu qu'il m'écrase et décline finalement ma proposition. Pire veste de ma vie, je ne suis pas sûre de pouvoir assumer. Un coup dans la dignité, sa justification m'arrache un rire : Si ça n'est que ça, je t'embauche aussi comme commis, je ne serais pas regardante sur ton CV, il s'excuse néanmoins s'il m'a fait mal, et je vois la brèche offerte pour râler : Oui, si tu as entendu quelque chose se briser, c'est le bruit de mon cœur à ton refus, que je lui glisse avec une fausse moue boudeuse.

Je suis peut-être trop le choc pour réussir à en rire dans l'immédiat, mais l'idée est là cependant. Je suis contente d'avoir mes deux jambes, mes deux bras, et ma tête entière. Si on sort de là, je vais te le pécher et de le cuisiner, ce homard-frites, et à priori, le si n'est plus vraiment une condition. Tu auras le droit de préparer de faire le dessert, si tu y tiens tant, que j'ajoute. Quitte à avoir une sorbetière maintenant, il suffira de la branche sur une des batteries, et on s'amusera comme des petits fous... Ou moi, surtout.

Il me saisit la main, je le suis en titubant plus qu'autre chose. Le miracle, c'est de pouvoir encore marcher. Avec ça, l'adrénaline me tient debout. Il éventre un mort, je le regarde sans vraiment le voir jusqu'à ce qu'il vienne me peinturlurer : Qu'est-ce que- Woh. Je ne l'ai pas vu venir celle-là. Mais ce n'est pas une question de choix à cet instant et c'est trop tard pour me plaindre. Ok, ok, que j'ajoute simplement avant de lui rendre la pareille.

En un rien de temps, nous ne ressemblons plus vraiment à des humains, nous sommes grimés pour passer inaperçu. Et en soi, c'est une bonne chose étant donné que les morts arrivent dans notre sens sans vraiment nous voir à travers eux. Il me faut respirer longuement pour ne pas perdre mes moyens, et le suivre en lui tenant toujours la main. Autant le dire, il gère clairement pour deux. Mais quand on ne se voit pas rentrer quelque part, même avec les reins solides, ça fait vraiment tout drôle.

En parvenant à l'endroit où nous sommes rentrés, nous tâchons de dégager le passage à nouveau : Je te propose qu'on remette le prochain sauvetage à dans quelques semaines, le temps que je me remette de mes folles émotions, que je souffle en m'y engouffrant la première, avant de lui tenir le grillage pour qu'il passe lui-même. Et cette fois, on innove, que je propose, en tâchant d'avoir l'air légère. Pas d'eau, pas d'explosif, tu penses que c'est gérable ? Il y aura bien un volcan en activité quelque part. La proposition pour le repas tient vraiment, au fait, que j'ajoute en refermant le passage derrière lui, le bloquant avec une planche en fer.

Spoiler:




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2042
Sujet: Re: There's a light that never goes out   Mar 21 Juin 2022 - 23:53

« Ne poussons pas trop loin l’hérésie non plus. Entre originalité et folie, il n’y a qu’un pas, ou un pot de Ketchup. »

J’avoue qu’a force de m’attendre a tout de la part d’Olivia, a me penser rodé coté originalité, la simplicité de son plat préféré arrive a me surprendre. Je ne peux pas m’empêcher de penser a Alex et ses grandes convictions sur la nourriture italienne. Je reste positif comme si l’option « on va mourir » n’est pas entendable.

« A l’occasion je connais une très bonne adresse pour les plats italiens, je te réserverais une table. quand je recroiserais ma belle soeur.»

Le soulagement est bel et bien là quand je réalise vraiment que la mine a explosé alors que j’ai réussi a la sortir de là en un seul morceau et pas en puzzle croisé slime. J’ai du mal à lutter contre une euphorie nerveuse qui vient naturellement après cette montée de tension.

« Commis, rien que ca ! Tu n’as pas peur d’une rébellion ou d’un coup d’etat ? »


Je ne suis pas sur de faire un bon commis vu mon caractère. Je prends un petit air espiègle quand elle m’assure que je viens de lui briser le cœur, au moins.

« Un refus ? C’est ca que tu as entendu ? Tu me semble bien sure de toi qu’il n’y aura pas de 3e sauvetage d’une Cheffe en détresse. Pour le moment les statistiques ont l’air de dire qu’a notre prochaine rencontre on y est. »


Après "Olivia essaye de partir chercher l’Atlantide en sous-marin bétonné" ou "Olivia tente une petite sauterie sauvage au milieu d’une horde", je ne sais pas si je suis si pressé que ça de découvrir le tome trois de ses aventures. A priori j’aurais peut-être quelques choses de plus calme la prochaine fois si on se contente d’un repas… même si avec elle, je m’attends à tout. Un peu moqueur, je ne me gêne pas pour la taquiner.

« Tu voudras la combinaison et un gilet de sauvetage ? Ou mieux, tu m’attends pour aller te te repêcher quan tu partiras en quête de homard ? J’espère que tu aimes le clafouti, je suis un expert, surtout a la cerise.»


Je l’aide a avancé comme je le peux et préfère organiser notre sortie un peu moins propre mais plus discrète quand au mort qui, a force de nous entendre parler nourriture, semblent être un peu trop inspirés par nos petites personnes. Je pense qu’on a surement d’anciens cuisiniers dans le lot et qu’avec ou sans frites, ils sont motivés pour un petit tartare humain. Autant rendre ça un peu moins appétissant en étalant des entrailles pas vraiment fraîches sur nos personnes. Avec humour alors que je la sens surprise par la manœuvre, mais elle se ressaisit vite pour ne pas me louper en me rendant la politesse peu ragoutante, je lui commente :

« Avoue que tu ne t’attendais pas à ce qu’on fasse du aussi sale dès le 2e rendez-vous... »


Je marche à côté d’Olivia, lui tenant la main pour la guider, avec cette démarche de zombies, alors que nous traversons le groupe de nos poursuivants odorants. Si je suis inquiet de l’état de la jeune femme et prêt à l’épauler au moindre faux pas, elle s’en sort plutôt bien. Avec lenteur et précaution nous arrivons, enfin, par là où nous étions entrés. Une fois le passage dégagé, je m’assure qu’elle passe en premier avant de la suivre. Je me sens épuisé, sale, et me souvenir que je n’ai pas Alex pour le linge me donne envie de renoncer à une chemise de plus. Les rencontres avec Olivia font mal à ma garde-robe. Au moins on arrive encore a s’en amuser :

« Je t’aurais cru plus pressée d’arriver au 3e sauvetage, c’est mon cœur qui ne va pas s’en remettre. A moins que tu penses me faire a manger dans un immeuble en feu, on devrait survivre a un repas. Dans tous les cas je valide parfaitement le "pas d’eau" et "pas d’explosif. Si "on essaye aussi "pas de horde" et "mes chemises survivent", ca sera parfait pour moi.»


Je l’aide a refermer le passage avant de lui dire, en la voyant en bien triste état :

« Tu vas pouvoir marcher ou tu as besoin d’aide ? Il parait que je ne suis pas si nul que ca en portage de princesse. »




Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2133
Sujet: Re: There's a light that never goes out   Mer 22 Juin 2022 - 16:31
Parce que tu répondras présent au rendez-vous ? Bon, j'ai encore mes chances ! Que je lance à Sebastian avec un semblant de sourire. Le fait de redire des bêtises a le mérite de me détendre un peu, de me laisser croire que ça va aller. Nous parvenons à sortir en plus de ça, et j'ai un soupir soulagé en parvenant a l'extérieur. Tant pis pour les trucs sales que nous sommes obligés de faire pour nous extirper de cette situation difficile. Qu'est-ce que tu penses de la combinaison ignifugée cette fois ? C'est original ! Que j'ajoute simplement avant d'en rire. Il vaut mieux ça qu'en pleurer.

Oh je suis persuadée que ce rendez-vous arrivera bien assez tôt, je ne me fais pas vraiment de soucis pour ça, à dire vrai, que je lui souffle. La prochaine fois, ça sera sans doute épique, si prochaine fois il y a. Je vais simplement finir par croire que tu es impatient, que j'ajoute d'un air complice, avant de pouffer de rire. Au moins, nous nous quittons pour à priori nous revoir très rapidement, autour d'un repas et d'un rendez-vous beaucoup plus simple. Espérons qu'on ne s'ennuie pas. On a de quoi se laver au campement, tu devrais venir, que j'ajoute. Sa chemise est foutue mais, bon, il y en a d'autres. Je devrais m'en sortir, mais je ne suis jamais contre un porté, figure-toi !

FIN




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: There's a light that never goes out   
Revenir en haut Aller en bas  
- There's a light that never goes out -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: