The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-17%
Le deal à ne pas rater :
(CDAV) Apple MacBook Air 2020 : 13.3″, Puce Apple M1, 8 Go de RAM ...
949 € 1148 €
Voir le deal

Together we make a family.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2481
Sujet: Re: Together we make a family.   Dim 10 Juil 2022 - 23:17
Faire avec ce que j’ai et en être satisfaite m’a jamais semblé bien compliqué. D’habitude, j’ai pas trop de mal, tant que Nolan et Tom sont là, j’en demande pas plus. Je suis heureuse. D’autant que ouais, depuis quelques temps, on peut rajouter des amis. Et un boulot que j’adore. Et Dawn. La vie post-apocalyptique parfaite. Et là, dernièrement… le p’tit alien qui est venu tout faire imploser. Non, c’est pas tout à fait vrai. Pour le moment, ça se passe super bien avec Nolan, on parle toujours de tout et c’est super cool avec lui. C’est juste… moi. Et si je m’améliore pas, si j’arrive pas avec l’alien, tout explosera.

Mais pour le moment, je gère. « Oh on sait tous à quel point tu peux être chiant, on y a déjà eu le droit. Mais je maintiens ce que je dis. » La suite est un méli-mélo trop compliqué de sentiments, dont j’ai un peu de mal à émerger pour le moment. « Ça a rien de chelou ça ! Ces graines peuvent nous sauver la vie. Et je suis pas de mauvaise foi, c’est toi qui exagère ! » Je secoue la tête et souris de nouveau quand il évoque la tarte. Le sucre et lui, c’est une grande histoire d’amour. J’arrive à améliorer certains côtés, mais c’est clairement pas gagné. Et c’est pas non plus dans mes priorités faut dire, surtout qu’il peut plus trop manger des kilos de cochonneries.

Et si durant un instant, la conversation a continué  sans qu’il ne soit question de l’alien, ça ne dure pas longtemps. Ce sera toujours comme ça à l’avenir ? N’importe quel sujet sera détourné pour se concentrer sur lui après quelques secondes ? J’espère que non. « Le camp est rempli de nains, il se fera des amis. » J’ai un sourire. « Il est immunisé aux rodeurs, il survivra à une teigne. Et j’espère qu’il la mordra en retour. » ’il tient de moi, il le fera. Est-ce que je veux qu’il tienne de moi ? Bonne question, mais c’est pas comme si j’avais le choix.

« Evidemment que c’est toi le chiant ! Et j’ai ptet moins de patience que d’autres jours. » Non pas que j’en ai beaucoup dernièrement. Ou alors j’en ai justement énormément, je sais pas trop. Je soupire et me perds un instant dans la contemplation du p’tit alien, si on peut dire. Mais je m’interromps, prise de court par sa question. Elle est si normale, posée d’une voix si douce que je me retrouve un instant démunie, sans trop savoir quoi dire, sans parvenir à lui mentir. Je me fige quand il se lève. J’ai merdé. J’aurais pas dû. Même s’il s’en doutait, j’aurais pas dû le dire à voix haute. Non. Sois pas idiote, c’est n’importe quoi. J’ai pas vraiment le temps de partir dans tous les sens qu’il est déjà de retour.

Un infime soupir m’échappe et je ferme les yeux quand son nez frôle le mien. Raconte. « Je me sens… » J’inspire en ouvrant les yeux et ma main va effleurer sa joue. « Perdue ? Je sais que… que tu es là. Que j’ai pas à me plaindre parce que… tu me laisses le temps et qu’il est sage et… que  je m’en occupe presque pas. » Les larmes me montent aux yeux en parlant, je déglutis et je les ferme à nouveau. « Mais j’arrête pas de me dire… ça tourne en boucle. J’essaie de m’occuper de lui, j’essaie de… faire plus. D’être… plus. Sauf que c’est pas assez. Ça suffit pas. J’arrive pas… J’arrive pas à… à être une mère. Sa mère. Si en plus du reste, je fais quelque chose et que je lui fais du mal ? Si y a jamais rien de plus ? Tu vas finir par me détester, même si tu dis que non, on le sait tous les deux. Parce que je suis censée ressentir des trucs. Comme toi. » Comme une idiote, je commence à avoir du mal à respirer. « Je me sens... nulle. Et inutile. Et j’arrive à rien. » Je rouvre les yeux et le fixe, ne prêtant plus attention aux larmes qui ont coulées. « Vide. Je me sens vide. Et quoi que je fasse, y a rien qui change. Je suis fatiguée Nolan. » J’ai un pauvre sourire. « Et j’ai pas envie de te perdre. » Vraiment pas.




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4477
Sujet: Re: Together we make a family.   Mar 12 Juil 2022 - 12:24
Je me contente de lever les yeux au ciel, prenant un air vaguement offusqué quand elle redit que je peux être chiant. « Vrai que je suis le seul à avoir un caractère de merde ici hein. » Accompagné d’un clin d’œil avant de la pointer du doigt. « Et savoir où est ton appendice de ton foie peut aussi te sauver la vie. On peut aller loin comme ça ! » Bon, par contre, je note dans un coin de ma tête d’aller gratter des tartes. Y a des priorités dans la vie.

Je sais pas trop comment la discussion finit par tourner, l’espace d’un instant, sur Andrew. Ptet que c’est ma faute, je me rends pas bien compte. « Ouais, ce serait cool. J’aimerais surtout qu’il ait une Cass et un Tomeo dans sa vie surtout. » Surtout vu l’importance qu’ils ont pour moi. Et je lui rends un sourire, espérant qu’elle comprenne un peu où je veux en venir, avant de hocher la tête. « Ma foi, qu’il la morde donc. » L’idée m’amuse, mais ça devrait peut-être pas en vrai. Hum, bref.

Et je me dis que le moment est pas si mal choisi pour essayer de voir comment elle va vraiment. Parce que je suis pas totalement aveugle non plus, même si j’essaie de lui laisser autant d’espace que possible. Je finis par embarquer le bébé dans sa chambre et par revenir, laissant filer un silence après ma question. Je compte pas lâcher le morceau de toute façon. Et j’ai un soupir silencieux quand elle finit par en dire plus. Pendant une seconde, je sais pas trop quoi répondre en vrai, je me sens un peu désemparé de voir que ça va toujours aussi mal. Je me demande même si c’est pas pire en fait. Alors, à défaut de trouver les mots tout de suite ou de poser des questions qui fâchent, je passe mon bras autour de son épaule pour la ramener vers moi. Je la garde comme ça de longues secondes sans rien dire. Avant de reprendre, à mi-voix. « Déjà, première chose, je suis là. Tu vas pas me perdre. On va trouver des solutions. Respire doucement. » Et j’essuie les larmes qui ont roulé sur ses joues avant de continuer, d’une voix toujours tranquille. « Je t’ai déjà raconté que l’instinct maternel, c’était des conneries non ? Le lien avec Andrew il viendra. Quand il doit venir. Et ce sera ptet pas un lien classique mère/fils, mais on s’en fout non ? Y a jamais rien eu de classique chez nous, ça va pas commencer maintenant. »

En réalité, y a pas un monde où je pourrais songer à la détester. J’ai essayé, quand on avait 18 ans. Et la vie aurait été bien plus facile si j’avais réussi. Enfin, à court terme. Maintenant, je pense que ça aurait été la pire décision de toute ma vie. Je remets une de ses mèches de cheveux en place avant de reprendre, d’un ton toujours aussi doux. « Tu vas ptet pas aimer ce que je vais te dire mais… tu sais qu’il y a une autre option qui expliquerait que ça va pas ? Et que ça aurait pas grand-chose à voir avec le bébé ? » Forcément, quand elle me dit qu’elle se sent vide, inutile et j’en passe, le lien est pas compliqué à faire. « Quand tu parles de te sentir inutile et vide, c’est lié à quoi ? » Histoire qu’on puisse mettre des mots dessus avant qu’elle s’enfonce de trop. Et j’attendrais pour lui faire la leçon sur le fait qu’elle m’ait rien dit.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2481
Sujet: Re: Together we make a family.   Sam 30 Juil 2022 - 16:09
« J’ai pas dit que t’étais le seul déjà, même si c’est clairement toi le pire. » Je me contente de lever les yeux au ciel à la suite. Comme s’il avait besoin de bouquins pour ça, lui qui connait déjà tout par cœur. Et ouais, je sais qu’il y a toujours des trucs à apprendre, surtout pour un petit génie comme lui justement.

Et même si on parle de l’alien, je cherche pas à retenir le sourire qui me vient en l’entendant. « Donc ce sera le Nolan du groupe ? Ce serait plutôt chouette oui, qu’il ait des amis comme nous. » Je lui fais un clin d’œil, même si oui, ce serait carrément chouette. Qu’il trouve ses mousquetaires. Et je préfère 1000 fois qu’il tienne de son père. Sauf pour se qui est de se faire bully… Là, j’espère qu’il tiendra un peu de moi. Même si c’est pas très sympa, ni pour lui, ni pour les autres.

J’aurais pas pensé que parler de moi serait plus compliqué que de parler de l’alien. J’aurais pas imaginé que de simplement dire la vérité, de tenter de mettre des mots sur ce que je pense et ressens, serait aussi difficile. Il s’agit de Nolan ! Je lui ai jamais rien caché, je lui ai jamais menti ! Et là, c’est comme si j’étais incapable d’aligner une phrase cohérente et claire, comme si j’étais pas en mesure d’expliquer. Ce qui est un peu le cas, j’ai du mal à le savoir moi-même, alors ça aide pas.

Et la dernière fois que je me rappelle avoir été dans cet état, au bord de la panique, incapable de réfléchir, et même de respirer, c’est quand on s’est aperçus qu’on s’était retrouvés bien plus tôt que je ne l’aurais cru, quand ce que je pensais qu’être une hallucination de mon esprit en vrac était… lui, vraiment lui. Autant dire que faire le lien avec cet épisode m’aide pas non plus à rester calme, même si c’est pas aussi catastrophique. Et comme à ce moment-là, lui garde son calme je ne sais comment, me ramenant dans ses bras. J’inspire contre lui, me raccrochant à sa voix et à sa présence tangible sous mes mains. J’arrive à calmer les battements de mon cœur, ma respiration redevenant moins précipitée, ses paroles réussissant lentement à atteindre mes neurones.

Je le fixe quand il reprend, regrettant aussitôt que le contact de ses doigts sur ma joue ne dure pas, et je fronce les sourcils. « Pourquoi j’aimerais pas ? » Je papillonne des cils, et fronce les sourcils de plus belle à sa dernière question, réfléchissant un instant. « L’autre jour, j’étais dans la serre et j’étais même pas capable de faire un truc correct. J’ai fait ça toute ma vie, et là, j’avais juste envie de me barrer, j’avais pas envie de… J’adore mon boulot, j’adore bosser au milieu des plantes, sauf que, en ce moment, j’y arrive pas. Et je sais que je dors pas assez, mais j’ai jamais été une grosse dormeuse, et je sais qu’il y a encore les hormones, mais tu vois genre là, je me retrouve à pleurer alors que j’ai pas envie de pleurer. C’est ridicule. Et je parle même pas du p’tit alien. Je… Je sais pas m’occuper de lui. J’ai l’impression de tout faire de travers, comme si le fait de pas ressentir ce qu’il faut suffisait pas. Dans le genre inutile et minable, ça se pose quand même non ? » Je me passe une main sur le visage et secoue la tête, avant d’avoir un temps d’arrêt. J’ancre mon regard dans le sien. « J’ai jamais dit que c’était de sa faute à lui, pas vraiment, je… T’es en train de dire que c’est moi le souci ? » Pas comme si j’étais déjà à moitié persuadée que c’est le cas. Cette espèce de trou noir m’aspirant de l’intérieur me terrifie et me fait douloureusement penser à la coquille vide que j'étais après l'avoir abandonné. Je veux pas, mais j'arrive pas à faire quoi que ce soit.




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4477
Sujet: Re: Together we make a family.   Dim 31 Juil 2022 - 23:20
Je lève un sourcil à sa répartie. « Genre, le pire. Qu’est-ce qui faut pas entendre. Moi qui ne suis qu’amour et… ouais bref. » Je sais, je suis pas crédible. Pas grave. Pas comme si on se connaissait pas par cœur depuis toujours ou presque de toute façon. Je laisse filer un sourire quand on continue et je hausse une épaule. « Je lui souhaite surtout de trouver sa Cassidy. » Et j’effleure sa joue doucement avant d’essayer d’entrer dans le vif du sujet. Je devrais peut-être pas même les pieds dans le plat comme ça, sauf que ça devient nécessaire à force.

Et je vais déposer le petit alien qui dort profondément pour qu’on puisse discuter au mieux. Parce que je réalise, à mesure qu’elle parle, que c’est pas gagné du tout. Je pensais pas que ce serait aussi grave pour être parfaitement honnête, alors que j’essaie de la calmer tant bien que mal en la ramenant contre moi. Je l’embrasse sur le front avec douceur, attendant que sa respiration se calme et sans rien dire pendant quelques instants.

Finalement, je me lance sur mon diagnostic, si on peut appeler ça comme ça. Je tâtonne un peu et, pour être honnête, c’est jamais simple d’aider les gens qu’on aime le plus. Niveau objectivité, ça se pose là. « Pourquoi t’aimerais pas ? Parce que perso, je déteste qu’on pointe du doigt ce qui va pas chez moi. » Question d’amour-propre, d’égo ou de je sais pas quoi du même genre. Et la voilà qui déballe un peu tout dans le désordre. J’ai un peu de mal à suivre, mais j’enregistre autant que possible les infos. Avant de reprendre, d’un ton toujours aussi tranquille. « Alors, j’ai pas dit que c’était toi le souci, qu’on soit bien d’accord. » Une pichenette sur son nez alors que je me redresse un peu. « On va essayer de prendre les choses dans l’ordre. » Je toussote rapidement avant de continuer. « Tu sais ce que c’est la dépression post-partum ? » Je me doute que non, du coup, je laisse filer qu’une micro-seconde. « Après la naissance du bébé, il arrive que la mère soit déprimée. Qu’elle ait envie de rien. Qu’elle se sente vide. Qu’elle ait des sautes d’humeur. Qu’elle soit triste. » Je pense que là, vu tout ce qu’elle m’a balancé, elle doit se reconnaitre dans le descriptif.

Je lui laisse deux secondes pour digérer l’info et je reprends, mes doigts se perdant dans ses cheveux. « Ta relation avec Andrew, c’est encore autre chose. Là, on parle de toi okay ? » Même si ouais, ça me fait mal. Mais j’ai pas envie qu’elle s’enfonce là-dedans. C’est déjà compliqué de voir Tom garder la tête hors de l’eau, si tous les deux sont en dépression, je dois surtout pas flancher. Peu importe le prix que ça coûte. Au moins, l’avoir contre moi sans qu’on soit en train de s’engueuler à ce propos me fait un bien fou. Je me dis que je suis pas en train de la perdre. Parce que bon, on va pas se mentir, ça me fait flipper à peu près tous les jours depuis que j’ai appris qu’elle était enceinte et qu’elle devait garder le bébé. Même si ça, bien évidemment, je le garde pour moi.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2481
Sujet: Re: Together we make a family.   Mer 3 Aoû 2022 - 18:25
Je souffle un rire, avant de rougir idiotement quand il continue. Je glousse comme une ado, secouant la tête, profitant de ce petit interlude et oubliant le reste durant quelques secondes. Quelques trop courtes secondes, bien vite oubliées et enterrées par la suite.

Finalement, que ce soit le p’tit alien ou moi le sujet, je me rends compte que j’aime pas trop. Déjà parce que j’arrive pas vraiment à y voir clair, mais en plus, c’est encore plus difficile d’en parler à Nolan qu’à n’importe qui. Ça devrait pas, je sais, j’ai toujours pu lui parler de tout… Enfin, presque tout le temps, de presque tout… Hum. Mais non, maintenant, je devrais pas avoir de mal. Sauf que c’est vachement compliqué en fait. Et que tout déborde un peu n’importe comment. Les larmes débordent en même temps que l’angoisse et tout ce que je garde depuis trop longtemps.

« J’ai un milliard de trucs qui vont pas chez moi, je le sais et je fais avec. Je suis pas aussi susceptible que toi ! » Bon, ça dépend, je suppose que si on me faisait des réflexions sur mon boulot ou autre, je le prendrais ptet mal… Quoique je sais que j’ai encore plein de trucs à apprendre. Mais c’est pas le sujet. Pour le moment, je tente de lui parler, de lui dire tout ce qui m’emmerde depuis des semaines, des mois même maintenant. Et c’est pas facile donc vu que j’ai du mal à faire le point moi-même, à savoir ce que je ressens vraiment. ça m’empêche pas de froncer les sourcils quand je pige un peu ce qu’il dit. « Si c’est pas le p’tit alien, c’est que c’est moi. » C’est pourtant évident non ? Et c’est pas sa pichenette qui me fera penser autrement.

Mais j’attends, le cœur tambourinant toujours trop vite, le regard accroché presque désespérément au sien. Nouveau froncement de sourcils accompagné d’un mouvement de tête. La dépression quoi ? Et alors qu’il explique, je sens les larmes revenir. « Oh. » Pleure pas, sois pas idiote. Ça colle. Ça pourrait… Une dépression ? Ça craint ça.

Je me concentre sur sa main qui passe dans mes cheveux, une couche de culpabilité supplémentaire se rajoutant au reste. Comme s’il avait pas assez à gérer. Comme si ma relation avec le p’tit alien pesait pas assez sur nous deux.. trois. Je déglutis. « Et… ça arrive souvent ? Pourquoi… » Non je sais pourquoi ça m’arrive à moi. Parce que je voulais pas. Parce que je suis pas une mère. « Comment… on fait ? Je fais ? Ça dure longtemps ? Comment ça se fait ? J’veux dire que… Y a plus les hormones ou je sais pas quoi. C’est pas arrivée ni à Andrea, ni à Nihima… C’est parce que je suis pas assez forte ? » Sans doute. Certainement. Evidemment.

Je peux pas pourtant. Me laisser aller. Pas une nouvelle fois. J’ai pas le droit. Et Tom va pas bien, je dois l’aider. Je peux pas laisser Nolan tout seul. C’est ridicule. Je devrais pas. Je me blottis un peu plus contre lui, comme pour cacher ma faiblesse et ma nullité. Je reste en silence contre lui un temps qui me parait infini, inspirant profondément son odeur, me noyant dans sa douceur et sa tendresse.

« Tu m’en veux ? » La question m’échappe alors que je me recule un peu et le fixe. « Et c’est lié pourtant, non ? Andrew je veux dire… Pas lui, il a rien fait, mais… moi avec lui. » Je pensais pas pouvoir me sentir encore plus nulle qu’au début de la conversation. C’est pourtant le cas. Parce qu’en fait, rien à changé depuis tout ce temps. Je suis toujours faible et inutile. « Je veux pas être un poids. » Rien qu’un souffle terrorisé qui fait repartir les larmes de plus belle.




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Nolan Wilson
Nolan Wilson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4477
Sujet: Re: Together we make a family.   Dim 7 Aoû 2022 - 15:25
Comme d’hab, depuis toujours ou presque, j’ai mon cœur qui rate un battement à la voir rougir et glousser comme ça. Je tends la main et j’effleure sa joue avant de souffler, dans un murmure. « Je te le dis pas assez souvent Cass. Mais tu sais à quel point je t’aime ? » Des fois, ça me filerait presque le vertige pour être parfaitement honnête. Cette inquiétude qui se mêle à cette impression de tomber en avant à chaque fois que mon regard croise le sien. Ca, je sais que ça changera jamais.

Pour autant, ça rend pas le reste simple à gérer. C’est même tout le contraire. Parce que j’ai le parfait exemple que l’amour est pas forcément suffisant pour tout gérer. « Tssst, moi, susceptible ? De suite les grands mots. » Bon, essayer de trouver les mots. De pas la brusquer. De lui expliquer. Putain, c’est compliqué quand même. « Nan, j’veux dire que c’est pas lié à votre relation à tous les deux Cass.’ » Un bref soupir, alors que je crois que j’arrive à lui faire comprendre ce qui va pas. Reste à lui faire admettre que c’est pas sa faute et ça, c’est pas gagné.

Parce que je suis pas toujours le mec le plus doué avec les mots, même si avec Cass’, ça a toujours été facile. Jusqu’à présent. Enfin, jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte d’Andrew. Depuis c’est… compliqué. Mais on essaie. Et on s’en sort pas si mal non ? « Ca arrive plus souvent qu’on le croit. Mais les gens en parlent peut. Après tout, t’es supposée être heureuse, épanouie, c’est genre le plus beau truc de ta vie et blablabla… alors, dire que t’es déprimée et que tu te sens vide, pour une jeune maman, ça craint. Tu vois l’idée ? » Même aujourd’hui, je me dis que les gens auraient moyen de la culpabiliser. Enfin, elle fait ça très bien toute seule on dirait. « Y a des traitements. A base de plantes notamment. Et faut aussi parler à un psy, ce serait bien. Y a la rouquine des Gentle Bastards qui pourrait. Parait qu’il y a une psy à Kitsap aussi. » J’ajoute, d’une voix plus douce. « C’est pas parce qu’Andrea ou Nihima ne sont pas venues pleurer dans tes bras qu’il s’est rien passé pour elles tu sais. » J’appuie sur son front de mon index. « Va pas t’imaginer n’importe quoi. C’est pas une question de force ou une connerie du genre. »

Et je la garde contre moi en silence, la berçant un peu même s’en m’en rendre compte. « T’en vouloir ? C’est à moi que j’en veux. De pas avoir vu ça plus tôt. Et de croire qu’on arriverait à tout gérer sans problème. » Je l’embrasse sur le front avant de continuer. « C’est lié à l’accouchement si tu veux forcément trouver un lien entre tout ça. » On dirait qu’elle en a besoin. Un soupir silencieux quand elle parle de pas vouloir être poids et je la serre un peu plus contre moi. « Pleure autant que tu veux mon amour. On verra après ce qu’on peut faire pour que ça s’arrange. D’accord ? » Mes lèvres effleurent sa mâchoire alors que je laisse les digues se briser. Je réfléchirais plus tard à comment je vis tout ça, c’est clairement pas la priorité dans l’immédiat.


"Our wounds are often the openings into the best and most beautiful part of us."
Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2481
Sujet: Re: Together we make a family.   Mar 9 Aoû 2022 - 23:08
Je me noie dans son regard, redevenant l’ado que j’étais, comme trop souvent quand nous ne sommes qu’à deux. Et j’adore ça, c’est pas la question, c’est juste que… Vous vous souvenez de vos émotions quand vous étiez amoureux pour la première fois ? Bah bienvenue dans ma vie. Alors ouais, là, c’est pire, parce qu’il y a les hormones de la grossesse, mais même en temps normal, j’ai cette sensation de grand huit au creux de l’estomac avec lui. « Plus que le chocolat et les chupa chups, je m’en souviens. » J’esquisse un sourire. « Mais tu me le dis bien plus que tu ne le crois. » Ou il me le montre, ce qui est encore mieux. « J’ai besoin de te le dire aussi ? Ou tu le sais déjà ? » Je me penche pour effleurer ses lèvres. « Je t’aime. »

Et pourtant, j’ai beau l’aimer, ça facilite pas la suite. Dans un sens, ça l’empire même, tellement j’ai peur de le blesser, de faire la connerie de trop, de le perdre. C’est con. Parce qu’à côté de ça, il parvient à me faire sourire tellement facilement. Parce que c’est Nolan. Je pourrais jamais le perdre. Pas vrai ?

J’acquiesce d’un signe de tête. C’est pas le petit alien, c’est pas à cause de lui. Ça je le savais déjà je crois. Enfin un peu. Bon, ptet que je lui en voulais… lui en veux un peu, mais pas vraiment non plus, c’est un bébé, il y est pour rien. C’est pas très clair dans ma tête non plus. Mais je sais que ça vient de moi. Même si apparemment, pas vraiment. Pas directement. C’est une maladie la dépression non ? Qui me touche moi en particulier. Encore. Parce que je suis pas assez forte. Ça me parait tellement évident.

Je grimace quand il reprend, essayant de m’expliquer, oscillant entre son rôle de médecin et celui de compagnon. « Ouais, c’est pas génial de se sentir comme je me sens actuellement j’avoue, surtout si t’étais heureuse avant. » Est-ce que c’est pire ou mieux quand tu voulais pas de gosses ? Excellente question. Je fronce un peu les sourcils. Ça veut dire que si je me sens mieux, moins mal, moins vide, je pourrais… ressentir quelque chose pour le p’tit alien aussi ? Genre l’aimer ? Le truc de fou… Je suis pas sûre que ce soit si facile. Et je sais pas du tout comment je me sens rien qu’à l’idée d’imaginer cette possibilité. Je sais même pas si j’ai envie que ce soit possible. Comment tu veux que je me sente pas monstrueuse un peu ? Focalise toi sur ce qu’il te dit. Arrête de réfléchir. « Les plantes c’est cool. Tu me diras ce qu’il faut ? » Je le fixe, oubliant presque le reste de mes sentiments. « Une rouquine ? » Comment ça une rouquine ? Ouais, c’est la jalousie qui prend momentanément le dessus, c’est moche je sais. « J’aime pas les psy. » Juste par principe, sans trop savoir pourquoi. Je hausse les épaules au reste. Quoi qu’il dise, elles me paraissent trop fortes pour subir ça. Ouais, ça aussi c’est ridicule. Je pique d’ailleurs un peu du nez quand il répond à ma question idiote.  

Et ptet qu’il dit la vérité. Ptet que c’est juste pour me rassurer. Le fait est que je me sens beaucoup trop mal pour réussir à me dire qu’il a peut-être raison, qu’il sait de quoi il parle, qu’il me mentirait pas au risque d’aggraver la situation. Et je l’entends, je note ce qu’il dit, mais j’arrive pas à répondre. J’ai l’impression que tout ce que j’ai tenté de cacher durant des mois déborde et menace de m’étouffer. L’impression que les bords ce gouffre autour duquel je vacille depuis trop longtemps commencent à s’effriter pour me faire tomber. Les digues cèdent, encore, et j’arrive pas à m’arrêter. Alors je me laisse aller dans ses bras, m’accrochant à lui en pleurant durant un temps infini.

Je finis pourtant par me calmer, mon quota de larmes du moment se tarissant. Les yeux fermés, mes mains accrochées à lui, j’inspire contre lui. Je suis en sécurité. « Pardon. Je… » J’ose pas le regarder, j’ose pas m’éloigner. « Tu m’aimes. Et tu m’en veux pas. » ça, c’est cool. Je fronce les sourcils. « Tu t’occupes de Tom. Tu t’es occupé de moi. A chaque fois en prenant sur toi. Je sais même pas comment tu fais. » Je m’éloigne un peu pour le regarder, les yeux rougis. « T’as pas besoin de prendre la place de Tom et de vouloir tout porter tout seul. Sois pas un idiot comme lui là-dessus. » Je triture son t-shirt et reprends après une hésitation. « Si tu pensais que c’était de ma faute, tu me le dirais ? »




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Together we make a family.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Together we make a family. -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: