The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces ...
Voir le deal
63 €

Une histoire de petites culottes x Rafaël
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3880
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Jeu 7 Juil 2022 - 8:37
S’il parut circonspect un instant, il finit par rire. « Eh bien, j’espère qu’un jour, tu me permettras de voir ça ! Et qu’on pourra en rire. » Même si c’était faux, il n’avait aucun doute à ce sujet. S’il en croyait la façon dont elle poursuivait, elle pourrait parfaitement improviser des commentaires du genre. « Tu m’autoriserais à ajouter une ligne sur une femme amusante et séduisante, malgré un penchant assumé pour observer les hommes plutôt charmants sous les douches ? » Il lui adressa un sourire exagéré, non sans continuer à avancer avec elle.

« Je serai prêt à parier que tu seras aussi la dernière, à moins que tu aies une jumelle diabolique ou un clone prêt à refaire la même mise en scène dans le coin ! Je devrais peut-être retourner vérifier chaque douche une à une, au cas où il y ait d’autres culottes ‘oubliées’, pour dévoiler cette fourberie ! » Son ton clairement amusé laissait entendre qu’il ne pensait pas un mot de ses paroles, cela dit. Il plissa les yeux, alors qu’elle adoptait elle aussi un ton similaire. « Mais tu n’as pas nié être une voyeuse, je dois m’inquiéter pour ma vertu ? » Il s’éloigna de quelques pas, feignant être effrayé, malgré le manque de crédibilité alors qu’il peinait à ne pas dire. « On dit toujours que celles qui ont l’air le plus innocent sont les pires… »

Il s’inclina, quand elle reprit ses paroles. « Rafaël ! Enchanté, Keira. C’est un peu long quand même, et ma langue risquerait de fourcher. Ça serait étrange que je t’appelle Jolie culotte, au final. Mais Jolie brune, ça me va ! » Il haussa les épaules, à sa question. « Oh tu sais, ce ne sera pas la pire rumeur qui a couru sur moi ! » Et l’origine des autres était bien moins amusante, et bien moins fondée. « Ca fait un peu long aussi comme nom, Le pervers qui s’entiche des culottes des filles, et non ce n’est pas un appel pour que tu m’appelles le pervers ! Il va falloir trouver autre chose ! » Il préférait préciser, il n’avait aucun doute quant au fait qu’elle aurait pu le charrier comme ça. Même si ça l’aurait amusé.

Il lui jeta un regard curieux, avant de lui sourire d’un air mutin. « .. j’apprends à cuisiner avec Olivia, mais je ne peux pas te promettre un repas digne d’un chef. Ni l’alcool. » Au pire, il pourrait toujours lui proposer de fumer, à défaut. Même si ça n’avait pas le même effet. Il la dévisagea un instant, alors qu’elle affirmait de but en blanc qu’elle était une voleuse, avant de hausser les épaules. Qui était-il pour juger ? Et sa famille n’était pas toute blanche, qui plus est, même s’il était plus intègre lui-même. « Heureusement que je n’ai rien sur moi, j’aurai dû me méfier ! A moins que… » Il lui adressa un regard suspicieux. « C’est toi qui voles les sous-vêtements, en fait ? Elles sont à qui, ces culottes ? » Il lui adressa un petit clin d’œil, alors qu’elle lui décrivait ce qu’elle faisait pour son groupe. « Oh, je vois ! Ils envoient la jolie brune pour charmer les plus récalcitrants ! Tu es avec quel groupe, au fait ? » Parce qu’au final, il n’en avait aucune idée.

C’est un rendez-vous ! Dans trois jours, à la sortie des douches ? Et je pourrais même animer encore plus la soirée qu’en chantant. » Mais il ne lui dirait pas comment : à elle de le découvrir si, au final, ils partageaient ce repas. Même si ça ne durerait pas longtemps : ses réserves d’eau de feu n’étaient pas extensibles, malheureusement. « La balle est dans ton camp. Avec ou sans culottes affriolantes, évidemment ! » Au pire, elle dirait non et son égo ne s’en retrouverait pas froissé. Au mieux, ils passeraient une bonne soirée. « T’es sûre que tu n’étais pas bibliothécaire, dans une autre vie ? Parce que tu prends beaucoup de notes si je t’écoute ! » Il la regarda brièvement : non, elle n’avait décidément rien d’une bibliothécaire, à première vue. « Gymnaste ? J’étais escaladeur, quand je ne travaillais pas dans le cirque familial. Et non, je ne parle pas des façades des maisons que je ne volais pas, mais du sport ! Tu faisais des compétitions, toi aussi ? » Peut-être pas, si elle était serveuse à côté. Il avait eu de la chance, lui, de pouvoir en faire.
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 653
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Sam 9 Juil 2022 - 0:10
Keira fait une petite moue quand Rafaël espère qu'elle le laissera voir son fameux cahier à notes. « Désolée, c'est comme... un journal intime, tu vois ? ça ne se montre pas ! » affirme-t-elle en prenant un air très sérieux. Bon, en réalité, ce fameux cahier n'existait absolument pas. Elle retient à grande peine un petit rire, s'efforçant de garder un air impassible quand il lui fait une proposition à noter dedans. « Oh, je le noterais pour toi si tu veux. Je m'arrêterais à "femme amusante et séduisante", le reste n'est pas très important. Par contre, je peux rajouter quelques petits mots si tu veux... Hmm, "femme amusante, sexy, séduisante et incroyablement intelligente". » Elle ne peut plus retenir le rire qui franchit la barrière de ses lèvres.

Quand Rafaël parle d'une jumelle maléfique ou d'un clone, la brunette prend un air affligé. « Oh, j'ai onze frères et sœurs, tu sais... » Elle se penche vers lui et continue, mimant une confidence « Et j'ai bien peur qu'on ait tous un petit faible pour les beaux fessiers... » Elle lui glisse un petit clin d’œil, toujours aussi amusée. « Oh mince, tu m'as grillé, effectivement, on me surnomme aussi la voyeuse. » En réalité, elle n'est pas vraiment du genre à observer le derrière des gens et encore moins à rentrer dans les douches de n'importe qui, mais jouer le petit jeu de Rafaël l'amuse. Cela fait bien longtemps qu'elle ne s'est pas sentie aussi insouciante. Elle papillonne exagérément des yeux quand il affirme que ce sont celles qui paraissent le plus innocente qui sont les pires. « Tu crois ? » Un grand sourire innocent illumine son visage.

Keira laisse échapper un rire franc en répétant : « Jolie culotte hein » Elle ne sait pas si c'est de la séduction ou juste de la plaisanterie, mais ce n'est pas désagréable. C'est à son tour de trouver un surnom à Rafaël et il la devance avec celui du pervers. « Hmm... Le joli popotin ? » Bof « Tarzan ? » Elle se fend d'un grand sourire en l'imaginant vêtu d'une feuille de bananier. « Le beau gosse ? » Oui, le dernier est pas mal, quoique manquant un peu d'originalité. « Oui, va pour le beau gosse. » Adjugé !

Quand Rafaël affirme apprendre à cuisiner mais ne pas garantir un repas digne d'un chef, ni l'alcool, son visage s'illumine. « Hey, j'ai l'alcool moi ! » Sur les 3 bouteilles qu'elle avait emmenée, il lui en restait encore 2 ! « C'est tout réglé du coup, rendez-vous dans quelques jours, un bon repas, une bonne bouteille de vin et.. des culottes affriolantes. » Elle secoue la tête, imaginant des scénarios possibles pour ce repas, Rafaël n'est pas au bout de ses surprises ! Sa prochaine mission est de trouver des culottes un peu plus sexy que celles qu'elle possède, Elena pourra peut-être l'aider à ce sujet. La grecque est super classe, elle a forcément de la lingerie classe aussi !

Un nouveau rire lui échappe. « Non, promis, ce sont bel et bien mes culottes, je ne m'amuse pas avec les sous-vêtements des autres. » Une petite grimace apparait sur son visage. « ça serait un peu.. beurk, tu ne trouves pas ? » Et puis, elle réalise : « Quoique, les petites culottes que j'ai, je les ai trouvé dans une maison abandonnée, je les ai lavé, mais... je les ai un peu volé quand même. » Oups, il semblerait que Rafaël ait raison sur ce coup-là ! « Excuse-moi, mais tu n'es pas très récalcitrant... Tu serais une cible beaucoup trop facile. » réplique-t-elle du tac au tac. « Les Inglorious Fuckers, et toi ? » Elle ne sait pas s'il connait son groupe ou s'il en a entendu parler, peut-être pas.

La balle est dans son camp ? « Rendez-vous dans trois jours alors ! » lance-t-elle avec une lueur de défi dans le regard. « Et avec les culottes affriolantes, évidemment ! » Ils évoquent ensuite les compétitions. « Oui, j'en faisais ! J'ai commencé les compétitions à un niveau national, mais une blessure au poignet m'a obligé à arrêter. » Elle a un petit haussement d'épaules, ce ne sont pas des bons souvenirs : la chute, les séjours à l’hôpital, l'annonce des médecins, l'arrêt forcé des compétitions, un rêve brisé et une reconversion complètement foirée. « Cool l'escalade ! Mon ancien petit-ami en faisant, sur les murs des façades des maisons. » Elle préfère éviter de repenser trop à Eli, elle passe un bon moment et ne veut pas laisser la nostalgie le gâcher. « Tu faisais des compétitions alors ? » l'incite-t-elle à en parler davantage. « C'était du genre les petites compétitions du lycée ou des trucs plus sérieux ? »



Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3880
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Dim 17 Juil 2022 - 22:53
Il prétendit faire la moue, un peu boudeur, alors qu’elle refusait sa demande. « Je mentirais si je disais que je ne suis pas déçu. Mais je comprends. » Il ne put s’empêcher de sourire, alors qu’elle rentrait dans son jeu. « Ok, je te fais confiance pour trouver les mots justes, je m’en remets à ton jugement ! Par contre… désolé, mais mon journal intime, c’est mon corps, alors il faudra attendre un peu pour que je rajoute quelque chose sur toi. J’espère que tu ne m’en veux pas ! » Il s’arrêta un moment, avant de la regarder d’un air malicieux. « Sauf si tu veux me faire un tatouage temporaire, bien sûr. » Lui adressant un clin d’œil, il avait légèrement accéléré le pas, la laissant le rattraper et réagir ou non à sa proposition.

Elle ne tarda pas à le rejoindre, alors qu’il jetait un regard par-dessus sur son épaule pour voir où elle était exactement, la regardant d’un air incrédule. « Attends, tu te moques de moi là ? » Parce que c’était rare, d’avoir autant de frères et sœurs. Même lui, appartenant à un clan de gitan, n’en avait pas autant. Même si ses parents avaient eu peu d’enfants, en comparaison avec les autres. « Eh bien, si tu me le permets, je vais me contenter d’une seule des membres de ta fratrie, de la plus jolie ! » Il s’arrêta un instant, la regardant d’un air amusé. « J’espère que tu as des photos, que je puisse choisir en connaissance de cause ! » Laissant échapper un rire amusé, il leva malgré tout les mains, pour faire signe qu’il se rendait, si elle décidait de l’attaquer. « Je plaisante, je suis persuadé que tes parents n’auraient pas pu faire encore plus mignonne que toi ! Ce serait indécent ! » S’il flirtait un peu, ce qui ne lui était pas arrivé depuis bien longtemps, il devait tout de même reconnaître qu’il disait vrai. Avec ses yeux clairs, ses pommettes bien marquées, ses lèvres bien dessinées… Oui, Keira était vraiment jolie. « J’en suis certain, il suffit de voir que je me retrouve à laver tes petites culottes pour toi ! Peut-être que je suis sous l’emprise d’un sortilège. Tu ne vas pas me confier être une sorcière, en plus de tout ça ? » Il en plaisantait, mais il croyait réellement en une certaine forme de magie, alors… Même s’il était certain de ne pas s’être fait ensorceler actuellement.

« Sinon, je peux opter pour Belle brune culottée, si tu préfères ! Tiens, si je dois écrire dans mon journal intime, ça serait comme ça. En plus de tout ce que tu as dit tout à l’heure. » Évidemment. « La belle brune et le beau gosse, on pourrait croire le titre d’un roman. Je sais pas ce qu’il vaudrait, mais l’avenir nous le dira, non ? » Une façon comme une autre de lui dire qu’il comptait bien la revoir après ça. De toute façon, c’était visiblement déjà acté : ils se reverraient pour un repas ensemble… qui commencerait habillé ! « Il faut que je trouve de quoi me mettre sur mon 31 aussi, alors ! Je n’ai pas amené mon costume, il était au pressing. Mais dis moi.. Tu étais une voleuse, donc tu sais peut-être à qui je peux en emprunter un ? » Il n’hésiterait même pas, s’il en trouvait dans le coin, mais c’était plutôt improbable. « Mais je te prends au mot, un repas presque aux chandelles, en tête à tête ! C’est noté ! J’espère que tout sera au rendez-vous ! » Surtout les culottes affriolantes, qu’importe comment elle les lui présentait. Si elle les amenait en lui disant qu’elle avait encore une lessive à faire… Elle le surprendrait agréablement. Et il ne l’accuserait pas d’être une voleuse de petites culottes, arguant que se servir dans les maisons abandonnées était simplement du shopping moderne.

S’ils avaient papoté un peu, qu’il lui avait confié à quel camp il appartenait, qu’il était entrée à l’université grâce à une bourse sportive et qu’il faisait des compétitions de haut niveau et avait failli devoir s’arrêter lui aussi pour blessure, ils s’étaient séparés après que ses culottes aient été lavées – pendant cinq voire dix fois plus de temps qu’il n’en fallait pour le faire – en se donnant réellement rendez-vous trois jours après cela. Il avait donc emprunté une chemise à quelqu’un du camp, occupée à sécher sur un fil à linge, en disant qu’il la ramènerait lavée, même s’il ne portait qu’un jean avec. Il n’avait pas pu faire un grand repas, mais un tian de légumes attendait Keira dans une casserole, et il avait disposé des feuilles cueillies sur un arbre – sans savoir lequel – en guise d’assiettes. Pour donner l’illusion d’une table réellement préparée.

« Dame Belle culottée est-elle prête ? » Il avait frappé à l’entrée de la caravane qu’elles occupaient avec… il ne savait pas avec qui, en réalité, pour l’amener un peu plus loin à peine, sur une installation sommaire, au niveau du parc à proximité de la base navale. Les ‘assiettes’ étaient posées sur un grand tronc, pendant que son plat reposait sur un feu de camp improvisé, et il avait installé des couvertures au sol, pour leur servir de chaises. « J’ai rempli au mieux ma part du marché… » Et, en réalité, c’était un peu étrange de réellement partager un dîner avec elle. Ce n’était que quelques légumes de saison amenés de leur campement avec lui, et la lumière du feu de camp plutôt que de se risquer à allumer des vraies chandelles, mais c’était particulièrement incongru.
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 653
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Dim 31 Juil 2022 - 23:21
Ainsi, le corps de Rafaël est son journal intime, Keira laisse dériver son regard quelques instants sur ceux qui sont visibles, ils sont nombreux du coup vu qu'il est torse nu, et elle se retient d'en demander la signification. Elle aura le temps, plus tard, vu qu'ils sont censés se revoir. « Je prends note ! » souffle-t-elle à propos du petit mot/tatouage. Déjà, la brunette a quelques idées en tête qui se profilent. Il risque de s'en mordre les doigts !

Un petit rire lui échappe face à la réaction de Rafaël. « Non, je te le promets !  Alycia, Mathias, Edward, James, Eddie, Kylie, Lila, Louna, Loïs, Jack  et Mina ! Et je suis la petite dernière ! » Une graaande famille où elle avait été heureuse, c'est certain. A la suite, elle fronce les sourcils, faisant mine de se vexer. « Hé ! Je suis la plus jolie, comment tu peux en douter ! » Elle lui donne une petite tape sur l'épaule, un sourire toujours aux lèvres. Oh non, malheureusement, elle ne l'était pas, ses frères et sœurs étaient surement plus beaux et plus talentueux qu'elle puisque Mina, par exemple, avait réussi à percer en tant qu'actrice, le plus grand rêve de Keira ou Lila et Louna avaient réussi à voyager quand son deuxième rêve était de faire le tour du monde. Elle était la seule qui n'avait pas eu une carrière brillante. « Oui, rattrape-toi ! » souffle-t-elle, amusée lorsqu'il prétend que ses parents n'avaient pas pu faire plus jolie qu'elle. Tout de même, la gymnaste ne peut s'empêcher de se sentir rougir. C'est agréable de recevoir des compliments. « Oh oui, une sorcière, attends de voir mon prochain sort... » glisse-t-elle, avec une œillade malicieuse.

Quand il évoque le surnom qu'il écrirait dans son journal intime, un nouveau petit rire la secoue. « Ah oui, bonne idée, je verrais bien là écrit en gros "Belle brune culottée !" » Elle fait glisser ses doigts sur son épaule nue, taquine. « L'avenir nous le dira ! » confirme-t-elle en lui adressant un petit regard complice. Rafaël lui plait bien, elle ne sait pas ce que leur prochain rendez-vous donnera mais, elle passe un agréable moment. Depuis qu'elle l'a rencontré il y a quelques minutes, son sourire ne l'a pas quitté. « Hmm, je crains que les hommes que je connais ici, soient plutôt des militaires, je ne pense pas qu'ils aient un costume, mais je suis certaine que tu vas trouver ! » Elle lève un pouce dans sa direction. « C'est noté ! Un repas presque aux chandelles ! » Et clairement, elle a hâte ! Keira espère que Rafaël tiendra sa promesse ! Ils continuent à discuter le temps qu'il lave ses culottes. Elles n'ont jamais été aussi propres !

Trois jours plus tard, alors qu'elle est en train de ranger ses affaires, Keira a la surprise de voir Rafaël frapper à la porte de sa caravane. Elle lui demande quelques secondes, le temps d'enfiler une tenue un peu plus convenable, une robe verte toute simple lui arrivant aux genoux et de prendre quelques affaires, puis elle le suit.

Au surnom que lui attribue Rafaël, Keira esquisse un grand sourire. Ils marchent jusqu'à l'emplacement qu'a préparé le jeune homme et elle ouvre de grands yeux, admirative. « Wow, c'est génial ! » Il s'est donné du mal et elle est réellement touchée. C'est assez étrange car ils n'ont partagé qu'un bref moment quelques jours plus tôt, mais le courant est tout de suite passé. Est-elle prête ? « Hmm, pas tout à fait, attends. » Elle fait coulisser la bretelle de son sac à dos et l'ouvre pour le fouiller. Rapidement, elle met la main sur ce qu'elle cherchait : une petite culotte noire en dentelles. « Tu as honoré ta part du marché avec le diner aux chandelles, voici le mien ! » Et fièrement, elle pose la culotte sur le haut de son crâne. Rafaël peut ainsi voir une de ses fameuses culottes affriolantes ! Par contre, hors de question qu'elle vienne vêtue seulement du sous-vêtement, il ne l'a pas précisé !

« Et une dernière petite chose ! » Elle sort fièrement un feutre noir. « Pour écrire dans ton journal intime ! » Elle lui fait signe de pencher la tête sur le côté et elle s'efforce de lui tatouer un petit souvenir. Un dessin de petite culotte à la base du cou, là où il restait encore un peu de place parmi tous ses tatouages. « Et voilà ! » Un petit rire lui échappe. « Interdiction de te laver maintenant ! » La brunette s'installe sur une des couvertures. « Hmm, ça sent super bon ! » Son regard descend sur la casserole avec les légumes. « J'ai amené ça aussi pour le repas ! » Elle sort de son sac une des bouteilles de vin de Camila. Tout est prêt pour passer un bon moment !


Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3880
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Mer 3 Aoû 2022 - 18:04
Il la regarda un bref moment, dubitatif et impressionné. « Franchement, tu les aurais pas nommés aussi rapidement, je me serait dit que tu te moquais de moi ! Mais ok, onze frères et sœurs. Ça devait pas être de tout repos tous les jours. Mais ça devait être agréable... » Il avait toujours vécu dans l’effervescence du cirque, de l’agitation du camp gitan, où l’espace personnel était une notion inexistante, et le calme aussi, alors ça lui semblait étrangement attirant, d’avoir une aussi grande fratrie. « On était que quatre, nous, mais il y avait tous les autres enfants du clan avec nous ! » Même si ce que les liait à eux, un lien fort, n’avait rien à voir avec ce qui le liait à sa sœur ou à Tiago. « Je te taquinais, tu es forcément la plus belle de tous. Enfin… J’espère que tu as un miroir qui te l’a confirmé ! » Il connaissait peu les dessins animés ou les films connus, il avait juste entendu parler de Blanche-Neige, sans jamais l’avoir vu. « Ça marche, au moins ? » S’il en croyait le rouge sur ses joues, oui.

Son sourire s’agrandit alors qu’elle entrait dans son jeu concernant la sorcière, mais un frisson lui échappa alors qu’elle posait ses doigts à la base de son épaule, effleurant son cou. Une zone particulièrement sensible chez lui, et il n’avait plus vraiment été proche, émotionnellement et physiquement, de qui que ce soit depuis longtemps. Il s’efforça de faire comme si de rien n’était, souriant. « Je relèverai le défi. » Plus ou moins bien.

Toujours est-il qu’il avait réussi à en dénicher une, un peu trop grande pour lui mais glissée dans son jean, ça ne se voyait presque pas. Il avait attendu avec curiosité, alors qu’elle lui demandait quelques instants. Des instants pas perdus, alors qu’elle sortait habillée d’une robe verte assez simple mais qui lui allait très bien. Lui prenant la main, il la guida à l’endroit qu’il avait choisi, souriant légèrement à sa réaction. Ça faisait peut-être longtemps, et il n’était pas le plus doué en relations amoureuses, mais il savait encore comment séduire – même s’il n’attendait pas forcément quoi que ce soit en retour, sinon passer une bonne soirée avec quelqu’un avec qui il s’était bien entendu instantanément. Que ce soit amical ou non. Il fronça pourtant les sourcils, alors qu’elle affirmait que ce n’était pas tout à fait génial, au final, avant même qu’il puisse rétorquer quoi que ce soit. Et il ne s’attendait clairement pas à la suite, la regardant d’un air dubitatif alors qu’elle sortait un tissu noir de son sac, avant de rire sans retenue. « Bien joué, je ne m’attendais pas à ça ! Mais j’espère que tu sais que ça ne se porte pas comme ça ! Ou alors c’est un type de culottes que je ne connais pas. » Lui adressant un petit clin d’œil, il lui désigna les sièges improvisés. « Je ne peux pas tirer ta chaise, puisqu’il n’y en avait pas vraiment, mais l’intention y est. » Lui indiquant l’une des couvertures comme siège, il s’assit sur la seconde, avant de jeter un regard curieux à Keira et à… son feutre ? « Tu t’es tout aussi préparée que moi, au final ! Je ne vais pas pouvoir dire non. » Se penchant comme elle le lui demandait, il lui offrit son cou, s’efforçant de rester immobile malgré le chatouillis causé par le stylo sur sa peau. « Attends, tu dois le redessiner sur le tronc, je peux pas voir ce que tu m’as fait ! Et tu dois me laisser t’en faire un en retour. » Qui serait très certainement moins élégant. « Mais je le garderai aussi longtemps que possible. » Sûrement pas mal de temps, si son feutre était indélébile. « C’est tout simple, en vrai ! Mais j’ai fait avec ce qu’on a à The Haven. » Ça restait – normalement – bon, il l’espérait en tout cas. « Du vin ? Mais t’as eu ça où ? » Parce que ça ne courrait plus les rues, même si elle pouvait simplement l’avoir récupéré dans un magasin miraculeusement non pillé. « J’ai pas de verre par contre. » Il n’y avait pas vraiment pensé, malgré les deux gourdes d’eau qu’il avait.

« Et donc, vous faites quoi, dans ton groupe ? » Après tout, les factions qu’ils connaissaient avaient chacune leur spécificité, ça devait être son cas aussi. « A part être plein de militaires, vu que tu me disais que c’était eux que tu fréquentais le plus ici. » Des hommes surentraînés et à même d’assurer la protection du groupe, ce n’était pas si mal.
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 653
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Dim 21 Aoû 2022 - 0:27
« On a tous une grande différence d'âge donc rapidement, les aînés sont partis vivre leur vie. On était pas 12 tout le temps à la maison, mais oui, c'était agréable. » Et surtout, c'était son quotidien. Vivre avec autant de frère et sœur était sa normalité à elle. Keira aurait plutôt tendance à trouver étrange de ne pas en avoir eu. Les fils ou filles uniques devaient bien s'embêter et se sentir seul ! « Et puis, je ne mens jamais moi ! » rétorque-t-elle avec un petit rire. Il fut un temps où le simple fait de parler de sa famille l'aurait attristé, désormais, c'était surtout la nostalgique qui l'emportait. « Bien sûre, mon miroir magique me le confirme tous les jours ! » Elle secoue doucement la tête, amusée.

« Habillé comme ça, t'es presque aussi bien que tout nu. » lui fait-elle remarquer, un petit sourire taquin aux lèvres. C'est vrai qu'il ne l'a pas laissé indifférente l'autre jour. Rafaël est un bel homme, elle ne dira pas le contraire, loin de là ! Quand il la voit avec son sous-vêtement sur le crâne, elle a un petit rire.  « Tu ne connais pas les culottes de tête ? » Keira fait mine d'être surprise sans pour autant enlever le sous-vêtement de son crâne. « C'est une nouvelle mode post-apocalyptique. » Elle secoue la tête et passe une main dans ses cheveux comme pour lui montrer son nouveau chapeau.

Et quand il lui montre l'endroit où ils vont déjeuner, elle est conquise. « Monsieur est galant.. » souligne-t-elle quand il lui dit que l'intention y est pour la chaise. Elle apprécie, les bonnes manières se perdent malheureusement. Les hommes galants ne courent pas les rues.

Rafaël lui réclame un tatouage là où il peut le voir, la zone du cou étant inaccessible pour lui. « Ok, attends ! » Keira tire la langue tandis qu'elle s'applique pour reproduire le tatouage de la petite culotte sur le bras de Rafaël pour qu'il puisse admirer son œuvre. Elle lui tend le feutre en échange. « Fais-toi plaisir ! » souffle-t-elle avec un petit sourire.

A table, devant le plat, elle se sent déjà saliver. « J'ai hâte de goûter ! » Elle se frotte les mains. Plutôt gourmande, elle aime la bonne nourriture et les bons petits plats ne sont pas fréquents non plus. Elle perd légèrement son sourire quand il parle de The Haven, le groupe où Eli est parti donc. Ils se connaissent peut-être. Un instant, elle a envie de lui demander de ses nouvelles, puis, elle s'abstient. Eli n'a jamais fait l'effort de lui en redemander non plus ! Elle préfère chasser cette idée pour se concentrer sur l'homme devant elle. « Mon groupe produit du vin. J'en ai ramené quelques bouteilles pour les faire goûter à d'autres, pour faire un peu de pub en gros ! » Keira a une petite moue, elle n'a pas pensé aux verres elle non plus. « On boit à la bouteille ? ça perd un peu de son charme, mais, je n'ai pas d'autres solutions... » La brunette le contredit rapidement sur ses dernières paroles : « Ah non, il n'y a pas de militaires dans mon groupe, mais on en rencontre pas mal ici. Non, chez moi, on a un botaniste, une violoniste, une sexologue, une pompière, une commerciale, une étudiante... On fait pas mal de trocs, on produit du vin, donc et des fruits et légumes. Et toi ? » The Haven est plus grand que le sien, c'est certain !


Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3880
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Ven 26 Aoû 2022 - 0:42
Il ne peut s’empêcher de la regarder, un peu impressionnée. Avec une aussi grande fratrie, il n’aurait pas été si sûr de bien s’entendre avec chacun d’entre eux. Et pourtant, son clan était vaste, composé de nombreux enfants, avec qui il se chamaillait mais qu’il appréciait malgré tout. « Je m’attendais à ce que tu me confies que ta mère avait eu des sextuplés, des triplés, des jumeaux. Enfin, pas qu’elle en ait eu autant, quoi. Du coup, aucun double dans ta famille, que des enfants très éloignés ? » Il lui adressa un sourire mystérieux, avant de poursuivre. « Tu sais, moi, je suis persuadé que mon frère le plus proche en âge, Tiago, est en fait mon jumeau né avec un peu trop d’avance. » Un peu moins d’un an, c’était un détail, évidemment. « Tu insinues que je mens ? Je suis choqué ! » Portant une main à son corps, il mit à l’emploi ses meilleurs talents de comédien… proches du néant.

« J’espère le voir un jour, pour lui dire qu’il a bien raison ! » Il lui sourit, lui aussi amusé, avant de se figer à l’entendre. Il ne s’attendait pas à ça. « Je vais finir par croire que tu en redemandes, je vais devoir ajouter l’adjectif ‘perverse’ à ta description. » Ou voyeuse, au choix. Lui adressant un petit clin d’œil, il se laissa aller à rire très franchement, alors non seulement qu’elle mettait une culotte sur sa tête mais, qu’en plus, elle ne se démontait pas et défendait ça avec aplomb. « Je dois reconnaître que tu as aussi rempli ta part du marché avec brio, je m’incline. » Joignant le geste à la parole, il se baissa en une révérence maladroite, avant de s’asseoir face à elle. « Je n’ai malheureusement pas de culotte à mettre pour me joindre à toi, je suis sûr que tu ne m’en voudras pas. » Et il espérait qu’elle n’en ait pas une autre : déjà parce que ce serait vraiment étrange de porter une de ses culottes sur sa tête et ensuite parce que, même si elle resterait très jolie peu importe ce qu’elle portait, il aurait du mal à la prendre au sérieux si elle gardait ça toute la soirée. « Je t’ai promis un dîner aux chandelles, non ? La galanterie va de pair ! » Une leçon que sa mère et sa sœur lui avaient inculquée : une femme méritait d’être choyée, et qu’on soit aux petits soins pour elle, pendant qu’on les courtisait.

S’il essaya brièvement d’entrapercevoir le tatouage sur son cou, il abandonna rapidement, lui demandant de lui montrer, sans s’attendre à ce qu’elle le fasse sur son bras. « Je vais finir par croire que tu veux me marquer partout… » Lui souriant tout aussi amusé qu’avant, il saisit son bras et dessina un miroir avec un œil dessus, avec autant de netteté que possible. « Tu dessines vraiment mieux moi ! Enfin… Tu dessines vraiment bien, et moi plutôt pas si bien. »

« Si madame veut bien me laisser la servir ! » Ce serait loin d’être aussi raffiné, alors qu’il n’avait qu’une espèce de spatule en bois pour le faire, mais il essaya de ne pas en mettre partout et, surtout, de présenter ça à peu près correctement, avec succès. Sûrement parce qu’il était assez habile de ses mains. « Et voilà ! » Se servant rapidement, et avec moins de précaution, il hocha la tête. « Une bonne idée, ça doit manquer aux gens. » Il n’était pas un fin connaisseur de vin, mais il appréciait l’intention. « J’espère que tu n’es pas spécialiste et que tu ne vas pas t’offenser si je te dis que je n’y connais rien. Mais ça ne m’empêchera pas de réaliser qu’il est excellent ! » Évidemment. « A moins que tu ne veuilles essayer de trouver des feuilles larges et plutôt rigides ou que je retourne chercher des verres… » Mais boire à la bouteille ne le dérangeait pas plus que ça. « On va être obligés de partager, et de demander à l’autre. Peut-être qu’on devrait confier une anecdote de chez nous, pour avoir le droit de la récupérer. » Une simple boutade, il ne pensait pas qu’ils aient besoin de ça pour apprendre à se connaître. « Ou sinon on vide une des gourdes d’eau pour y mettre une partie du vin. » Mais c’était moins amusant.

« Que des femmes ? Rien à voir avec les militaires, c’est sûr ! Mais j’imagine que vous savez vous défendre. Tu ne m’as pas donné l’impression d’avoir froid aux yeux, l’autre jour. » Même si ça ne voulait rien dire : elle pouvait avoir une force de caractère certaine, et ne pas savoir se battre. Mais rare étaient les gens qui ne savaient pas et avaient survécu jusqu’à présent.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   
Revenir en haut Aller en bas  
- Une histoire de petites culottes x Rafaël -
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: