The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 Zénith Suprême : où trouver les coffrets ...
Voir le deal

Une histoire de petites culottes x Rafaël
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Ven 26 Aoû 2022 - 9:42
« Non, aucun double ! » confirme-t-elle. « Nous n'étions pas particulièrement éloignés les uns des autres en âge, mais par exemple, Alycia a 15 ans de plus que moi et Mina seulement 11 mois... J'ai 14 ans d'écart avec Mathias, 11 ans avec Edward, 12 avec James, 10 avec Eddie, 8 ans avec Kylie, 6 avec Lila, 5 avec Louna, 3 avec Loïs, 2 avec Jack.. » Elle énonce tout ça avec facilité, ils étaient sa vie avant. « Du coup, j'ai surtout grandi avec les 6 derniers, les autres ont rapidement quitté la maison, dès leur 18 ans. » Du coup, ils n'avaient pas vécu aussi nombreux très longtemps et elle ne gardait pas de souvenir de cette grande cohabitation, trop jeune à l'époque pour cela. Rafaël lui parle de son frère, elle le comprend. Elle aussi avait l'impression que Mina était comme une jumelle, elles n'avaient que 11 mois d'écart. « Et tes autres frères ou sœur comment s'appelaient-ils ? Tu... les as tous perdu de vue ? » Ou comme pour elle, ils étaient peut-être morts... Un petit rire la secoue quand il s'offusque « Je n'ai jamais dit ça ! » réplique-t-elle, amusée par les non-talents de comédien du jeune homme.

C'est à son tour de faire mine d'être choquée par ces paroles. « Moi, perverse ! Jamais, c'est toi qui a remué ton popotin nu devant moi ! Je n'ai fait qu'admirer ce que j'avais sous les yeux ! Espèce d’exhibitionniste ! » Et elle papillonne exagérément des yeux devant lui pour feindre l'innocence la plus totale. Un nouveau sourire soulève le coin de ses lèvres quand il s'incline devant elle. « Tu as aussi rempli ta part du marché avec brio ! » affirme-t-elle quand il parle de la galanterie et du dîner aux chandelles, Keira est conquise !

Ils se tatouent réciproquement. Un coup d’œil au tatouage que lui a fait Rafaël et elle sourit en voyant le fameux miroir dont ils parlaient un peu plus tôt. « Il est cool aussi ! » Elle tend son assiette pour qu'il la serve, salivant déjà devant son plat. Ils évoquent un peu après le vin que produisent les Inglorious Fuckers. Elle confirme d'un hochement de tête que cette denrée manque aux gens. « En général ça fait son petit effet, oui. » La plupart des bouteilles de l'ancien monde sont soient périmées, soient vides, soient trop rares. « Une anecdote, ok ! » S'il y avait bien quelque chose pour lequel Keira était forte, c'était bien cela : raconter des anecdotes croustillantes, évoquer des faits rigolos et surtout, elle ne se posait pas vraiment de limites avant : elle était la reine au cap ou pas cap par exemple ! Et puis, apprendre à se connaitre par ce biais-là était beaucoup plus drôle que de vider sa gourde d'eau. Elle ouvre la bouteille et annonce : « Je commence ! » Pas besoin de réfléchir longtemps pour trouver la première anecdote : « Quand j'avais 5 ou 6 ans, je me suis disputée avec ma frère Loïs. Il m'a alors fait croire qu'il y avait des bonbons cachés au fond du lave-linge. Je suis rentrée dedans pour vérifier et il m'a enfermé dedans puis il a lancé une lessive. Si ma sœur n'était pas arrivée à ce moment-là, je me serais probablement noyée ! Pendant longtemps, j'ai eu peur de l'eau... » Une anecdote plutôt tranquille pour commencer. Elle boit une gorgée de vin avant de faire mine de lui tendre la bouteille : « A toi ! »

« Non, nous ne sommes pas que des femmes, notre leadeur est même un homme ! Mais nous sommes une majorité de filles, oui.  » Quant à savoir se défendre. « On a des niveaux assez différents » La gymnaste relève un regard un peu timide vers lui quand il affirme qu'elle n'avait pas froid aux yeux. « Je ne suis pas très forte » avoue-t-elle. « Toi par contre, tu te débrouilles vraiment bien ! » Suffisamment en tout cas pour l'impressionner !


Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3879
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Lun 5 Sep 2022 - 10:38
Il la regarde un peu éberlué, en l’entendant. « Waoh. Ça a dû être… compliqué, pour ta mère. D’élever autant d’enfants. » En en attendant d’autres, en plus. Il ne réalisait même pas à quel point il avait peut-être tort : peut-être que son père s’occupait d’eux, davantage que sa mère. Mais ça ne se passait pas comme ça chez lui, et il lui était compliqué de l’envisager différemment. « C’est déjà beaucoup. Ça devait être sympa. » Même si, dans leur roulotte, ils n’auraient jamais tenu à quatorze. Déjà qu’à six, c’était limite et qu’il avait apprécié que son frère quitte la roulotte juste pour l’espace en plus. « Vous aviez une très grande maison ? » Il grimaça légèrement, avant de s’efforcer à sourire. « Manuel et Mariana ! Ils ont… Ils n’ont pas survécu. Il n’y a plus que Tiago et moi, mais on a de la chance de toujours être là l’un pour l’autre. » Même si c’était plus compliqué, vu qu’ils n’étaient pas physiquement ensemble. « Et toi ? » Elle n’avait peut-être pas envie d’en parler mais… il devait demander, non ? » Même s’ils passaient à des sujets plus légers. « C’est une question de point de vue, ça ! » Mais il ne pensait pas qu’elle l’accusait de mentir, il la taquinait.

« J’avais fermé le rideau, il me semble ! Et de toute façon, tu as déjà avoué rôder autour des douches, prêt à piéger les jeunes hommes innocents, c’est trop tard ! » Lui adressant un clin d’œil, il lui sourit alors qu’elle affirmait que sa part du marché était remplie, sans surenchérir davantage, lui tendant plutôt son bras pour qu’elle le tatoue. « Je te montrerais les vrais tatouages que j’ai, plutôt. Eux, ils sont vraiment beaux et mieux réussis que mon dessin ! » Il pouvait le dire : après tout, ce n’était pas lui qui les avait faits. Elle en voyait déjà quelques uns sur ses bras et sur son cou, même s’il en avait plus. « Dans ce cas, sache que j’apprécie à sa juste valeur que tu partages avec moi ! Tu participes à la production ? » Peut-être que oui, ou peut-être que ça n’était pas son truc.

« Honneur aux dames. » Et puis, c’était sa bouteille, si elle avait un problème, elle le saurait mieux que lui. Il était perplexe, alors qu’elle commençait à raconter, finissant carrément en fronçant les sourcils, estomaqué. « Wow. C’était un sale coup, mais t’es vraiment courageuse ! » Il ne jugeait pas vraiment en disant ça : Tiago et lui en avaient fait aussi, poussés par leur jeune âge et la connerie. « T’as appris à nager, du coup ? » Ça pouvait très bien ne pas être le cas. Prenant la bouteille, il la regarda un moment, réfléchissant à celle qu’il pourrait raconter en premier. « Je t’ai dit que j’étais cracheur de feu ? Pas qu’il se souvienne. « J’avais… treize ans ? Peut-être quatorze. Je ne sais plus quand j’ai commencé à apprendre à cracher du feu, mais il fallait être extrêmement prudent. Le retour de flamme peut gravement brûler. Il avait été à l’hôpital plusieurs fois à cause de ça, mais ce serait des histoires pour un autre jour. J’étais, sans mauvais jeu de mots, un peu tête brûlée, plus jeune. Et pas très obéissant, surtout quand j’avais envie de faire quelque chose. J’ai pris l’alcool à brûler de mon maître, et j’ai essayé de cracher du feu. Je n’avais pas encore appris ça. J’ai… hum, je me suis brûlé les sourcils, et les cheveux. J’ai dû me faire la boule à zéro, et ma mère dessinait mes sourcils avec du maquillage ! C’était… oui, c’était moche, sur moi. » Il n’avait pas de photo et il bénissait l’apocalypse pour ça, même si Tiago en avait peut-être, juste pour se moquer. Mais il se laissa aller à rire. « On peut aisément dire que j’étais idiot, plus jeune ! Peut-être toujours maintenant. » Tout dépendait ce qu’on qualifiait d’idiot.

« Vous êtes beaucoup ? En tout, ou de femmes, comme tu veux. Ou d’hommes, pour savoir si j’ai de la concurrence. » Une boutade, même s’il était curieux de la réponse. Et puis, si elle avait un quelconque doute sur le jeu de séduction auquel ils se livraient, elle ne pouvait plus. « Tant que tu sais repousser les gens et t’enfuir, c’est l’essentiel, non ? » Tant qu’elle pouvait se mettre à l’abri. « Et puis je triche, j’apprends à manier le bâton en combat depuis que je suis tout petit. Il paraît que j’avais un trop plein d’énergie et que, je cite mon père, ‘j’emmerdais le monde à tourner autour d’eux’. C’est quelqu’un de mon cirque qui m’a appris. Je ne regrette pas. » Pas du tout même.
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Lun 12 Sep 2022 - 10:06
Keira laisse échapper un petit rire : « Boarf, elle l'a voulu hein, sinon, elle aurait fait comme tout le monde, elle aurait utilisé des préservatifs ! » Donc bon, si elle a fait autant d'enfants c'est bien qu'elle voulait une grande et belle famille. Et c'était plutôt réussi, même s'ils ont connu quelques drames, quelques coups-bas, dans l'ensemble, la gymnaste garde énormément de souvenirs heureux de son enfance.  « Hmm, moyenne je dirais, on avait pas tous notre chambre, on était 3 ou 4, ça dépend des moments ! » Une vraie grande cohabitation !

Elle grimace quand Rafaël évoque un autre frère et une autre sœur qui n'ont pas survécu. « Je suis désolée pour toi... » souffle-t-elle, réellement navrée pour lui. Quand il lui demande à son tour ce qu'il en est pour sa famille, elle hausse les épaules. « On était assez séparé, quelques uns étaient en Europe, d'autres en Amérique... Je n'ai plus eu de nouvelle d'eux après l'apocalypse. J'ai espoir qu'ils sont en vie.. » Le sont-ils vraiment ? Elle ne sait pas, probablement pas tous. Est-ce qu'elle les retrouvera un jour ? Surement pas. « Je les ai cherché, mais c'est comme essayer de trouver une épingle dans une botte de foin, c'est impossible sauf un coup de chance ! » Et la chance ce n'est pas trop son truc.

Lorsqu'ils abordent un sujet plus léger, elle laisse échapper un petit rire. « C'est vrai ! » Elle secoue la tête amusée par le récit de leur rencontre. Keira était à mille lieux d'imaginer qu'un simple oubli de petites culottes dans une douche les conduirait à ça. « Je veux bien les voir ! » affirme-t-elle à propos de ses tatouages. C'est une forme d'arme qu'elle aime bien, elle sait qu'elle s'en refera d'autres si elle a l'occasion. Il faut juste qu'elle trouve la personne qui en fait et une source d'inspiration. « Tu connais un tatoueur ? » demande-t-elle alors. « Le dernier que j'ai fait, c'était à la cage, tu sais à Seattle mais maintenant, il n'y est plus. » Elle ne sait pas ce qu'est devenu Chris. Elle descend légèrement son décolleté pour lui montrer son petit dernier, pas vraiment pudique. Elle a aussi les prénoms de ses onze frères et soeurs tatoués, au cas où Rafaël douterait encore de sa sincérité, ainsi qu'un autre, sur l'épaule.

Est-ce qu'elle participe à la production du vin ? Keira acquiesce. « Tout le monde donne un coup de main. » Elle se penche vers lui comme si elle lui faisait une confidence. « On a pas trop le choix à vrai dire ! » Honnêtement, elle donne volontiers un coup de main, mais c'est vrai que parfois, elle rechigne un peu à se lever tôt pour aller tailler des vignes. Ce n'est pas le passe-temps le plus divertissant qu'il soit. Elle hoche la tête suite à son anecdote. « Oui, j'ai appris à nager, j'ai même vécu presque un ans sur un bateau il y a quelques temps, avant d'arriver sur Seattle. » Heureusement, elle n'avait pas développé une phobie de l'eau. Son histoire sur le feu lui donne des frissons. « Wow, tu as clairement mérité ta gorgée de vin ! » L'idée de se retrouver aussi près d'une flamme la terrifiait. « Tu me montreras ? Enfin, sans te brûler les sourcils bien sûre ! » Elle lui fait un clin d’œil. Ils se passent la bouteille, se racontant l'un après l'autre une petite anecdote. La niveau de la bouteille descend un peu trop vite malheureusement mais Keira passe un agréable moment. Rafaël est de très bonne compagnie. Elle le trouve drôle et vraiment charmant.

« On est.. une petite quinzaine je dirais. Certains vont et viennent, le nombre est assez variable. » Sans compter les décès mais bon, elle ne veut pas plomber un repas aussi agréable. Elle secoue la tête, faisant mine d'être dépitée. « Ah oui, tu fais ça depuis que tu es petit.. C'est de la triche alors... » Un nouveau petit rire lui échappe. « Mais je veux bien te voir manier ton engin ! Je suis sûre que tu es super doué avec ! » Elle rougit et se met à bafouiller lorsqu'elle se rend compte de la possible confusion. « Enfin ton bâton de combat, je veux dire, tu vois ? » Le vin n'aidant en rien, elle se sent de plus en plus rouge. Elle s'enfonce, oups ! Vite, il faut qu'elle trouve un échappatoire, un autre sujet de conversation ! Elle plonge sa cuillère dans son assiette et prend une part du plat. « Mais ce repas est vraiment bon, dis-donc ! » Elle hoche vigoureusement la tête.


Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3879
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Ven 23 Sep 2022 - 11:19
Rafaël la regarda d’un air surpris, avant de se mettre à rire lui aussi. « C’est vrai, c’était sûrement un choix, après tout ! Et ton père, il a jamais trouvé que c’était trop ? » Parce que bon, lui avait souvent entendu son père râler de leur trop plein d’énergie, de toutes leurs bêtises, du fait que leur mère était incapable de les tenir. Même s’il l’aimait elle profondément, et eux aussi. « Ca fait beaucoup. Mais bon, je dis ça, mais nous on avait juste une roulotte. » Même s’ils dormaient parfois à la belle étoile, ou dans d’autres roulottes qui servaient à stocker des costumes, des accessoires… Enfin, en tout cas, il ne se souvenait pas mal de cette promiscuité.

Il grimaça lui aussi, avant de se forcer à sourire aussi légèrement que possible. « C’est… notre lot à tous, non ? » Ces derniers temps, depuis que les morts se sont relevés, du moins. Perdre des frères, des sœurs, des pères, des mères, des amis… Mais il l’avait accepté, pas qu’il n’ait vraiment eu le choix, de toute façon. « Je suis désolé pour toi aussi. Mais il ne faut pas perdre espoir, peut-être qu’un jour, tu les recroiseras, parce qu’ils seront revenus ici ! » Enfin, si elle venait d’ici. Mais elle lui avait dit ne pas avoir beaucoup bougé. « J’imagine oui ! Mais au moins, tu as trouvé des proches. » Enfin, il le supposait du moins : après tout, elle n’était pas toute seule, et elle devait forcément s’être un peu liée à son groupe, non ?

« Dès qu’on a fini de manger, je te montre ! » Parce qu’il devrait enlever sa chemise pour ça, notamment. « Non, j’aimerai bien. Je ne savais même pas qu’il y en avait à la cage, avant. Il a… pu s’enfuir. Tu ne l’as pas retrouvé ? C’était qui ? » Après tout, il pourrait peut-être se renseigner, voir si quelqu’un le connaissait. Pour elle comme pour lui. Arquant un sourcil alors qu’elle baissait légèrement son décolleté, laissant entrevoir un tatouage entre sa poitrine, il lui adressa un sourire appréciateur. « Il est magnifique. Comme sa propriétaire. » L’imitant finalement, il ouvrit le haut de sa chemise, pour lui laisser voir les motifs similaires à des mandalas qu’il avait sur le torse, sous les deux ailes.

« Ah donc tu vis dans un groupe de tortionnaires ? Je comprends mieux ! S’ils te maintiennent en esclavage, cligne deux fois des yeux ! » Une plaisanterie, évidemment. Personne, nulle part, ne pouvait vraiment se permettre de se la couler douce,et si elle était ici, c’était bien qu’elle n’avait pas vraiment de problèmes avec eux. « Wow. Ça devait être génial et dur, de rester sur un bateau aussi longtemps. Vous accostiez quand même ? » Il n’avait jamais navigué, lui. « Il paraît que des gitans marins existent, mais je n’en connais pas. » Il hocha doucement la tête, à sa demande. « Bien sûr, mais ça veut dire qu’on va être obligés de se revoir. Sauf si tu me trouves de l’alcool à brûler, mais ça ne court pas les rues. Le mien est chez nous. Enfin, à The Haven. » Même s’il préférait convenir de se revoir, s’il le pouvait. « J’espère que tu n’as jamais vu quelqu’un faire, que je puisse t’impressionner ! Et pas parce que je me serai brûlé ! »

Il lui adressa un clin d’œil aussi, avant de se lever pour se mettre à côté d’elle en lui rendant la bouteille. « Ce serait dommage de finir par la renverser à force de la passer au-dessus de la table. Ou de gâcher le plat que j’ai mis si longtemps à préparer ! » Sans la moindre exagération de sa part, évidemment. « Vous devez tous bien vous connaître, j’imagine. A moins que vous ne viviez dans un grand manoir, où vous ne vous croisez pas ! » Plus que lui ne connaissait les gens de son groupe, en tout cas. Il sourit en la voyant rougir, alors qu’elle bafouillait, particulièrement mignonne. « Disons qu’on devrait y aller plus doucement, non ? » Il la regarda un instant, se laissant aller à rire un peu, avant qu’elle n’essaye de changer de sujet, ayant une toute autre pensée en tête. Se penchant vers elle, il posa sa main à la base de son cou. « Je peux ? » Il avait murmuré cette phrase, et si elle ne lui semblait pas contre, il n’irait pas l’embrasser si elle lui disait non.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Mer 28 Sep 2022 - 17:16
« Non, je crois qu'il était plutôt heureux avec sa famille nombreuse ! » Ses parents avaient toujours été plutôt conciliant et bienveillant avec chacun de ses enfants. La preuve ? Ils avaient droit de faire chacun une activité, celle qu'ils voulaient. De la musique, de la danse, de l'équitation... Ils devaient trouver la chose qui les rendrait unique dans leur famille. « Ah oui, nous, on n'aurait surement pas tenu dans une roulotte ! Mais tu sais quoi ? » Un grand sourire soulève ses lèvres, ils ont surement plus en commun qu'ils ne le croient : « Quand j'avais genre.. 14 ans, mes parents ont acheté un camping-car. Comme je faisais des compétitions un peu partout, nous devions voyager beaucoup, alors, nous partions tous les weekends, mes 4 frères et sœurs qui vivaient encore à la maison et mes parents. J'en garde de très bons souvenirs ! » Oui, vraiment, ces longs weekends tous ensemble, à partir selon les localisations de ses compétitions. Ils arrivaient à rendre tous ces moments uniques et je ne me souviens pas avoir stressé pour toutes ces épreuves de gymnastique.

Certes, c'est leur lot à tous d'avoir perdu des proches, mais ça reste tout de même un fait triste. Concernant, les siens, elle a un haussement d'épaules. « Peut-être, mais je ne suis pas vraiment d'ici, mais de Birch Bay » Elle pose son regard sur lui pour voir s'il en a déjà entendu parler. « C'est à 2h d'ici en voiture au Nord. » Keira s'est déjà dit qu'elle devrait y retourner, mais comment ? Elle n'a pas les ressources pour cela et puis, il y a très peu de chances que sa famille soit retournée là-bas eux aussi. Ils ont probablement refait leur vie ailleurs, comme elle. « Mais bon... L'espoir fait vivre hein ! » Alors qui sait, elle aura peut-être une bonne surprise un jour ! Elle hoche la tête, oui, elle a trouvé des proches. Les Inglorious sont son groupe désormais.

Avec un petit rire, Keira lui relance : « Oh, tu peux manger torse-nu ça ne me dérangerait pas hein ! » Elle lui adresse une œillade amusée. Effectivement, ce qu'elle a vu sous la douche lui a donné un petit aperçu de ce qu'il cache sous sa chemise, mais elle ne s'y est pas suffisamment attardée pour remarquer tous les détails. Elle est curieuse du coup ! « Chris ! Je ne sais pas son nom par contre » Et elle n'avait jamais recroisé le tatoueur. Il a dû disparaitre, comme beaucoup, avec l'arrivée de New Eden à Seattle. Keira se sent rougir à nouveau quand il lui dit que son tatouage est magnifique, comme sa propriétaire. « Hmm, pas mal aussi » souffle-t-elle à propos de ses tatouages. « Comme son propriétaire » continue-t-elle, sur la même lancée, un petit sourire amusé sur les lèvres.

Un nouveau rire lui échappe quand Rafaël affirme qu'elle doit cligner des yeux si elle est dans un groupe de tortionnaires. Elle agrandit exprès ses yeux pour exprimer le contraire « Non ça va, ils sont plutôt cools ! » Elle hausse les épaules quand il parle du bateau. « Moi, j'aimais bien, je m'y sentais en sécurité. On pêchait et on accostait souvent pour faire du troc ! » Quand il parle de son "don", elle secoue doucement la tête, faisant mine d'être peinée. « Tu crois qu'on doit se revoir juste pour ça ? » Rafaël semble amusé de sa gêne et quand il se rapproche d'elle, Keira est surprise, mais charmée. Loin de se précipiter, il lui demande l'autorisation de l'embrasser, ce qui la charme un peu plus. « Bien sûre » souffle-t-elle et d'elle-même, elle s'avance pour venir s'emparer de ses lèvres. La gymnaste ose s'aventurer un peu plus loin, venant passer sa main dans sa nuque pour le tirer un peu plus à elle.


Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3879
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Dim 9 Oct 2022 - 15:45
Il ne put s’empêcher de sourire, alors qu’elle lui parlait de son camping-car, se rappelant avec nostalgie des voyages avec sa famille, parfois mouvementés, souvent même, mais toujours agréables, au final. Malgré les différents problèmes qu’ils avaient pu rencontrer. « Je vais finir par croire que tu es mon équivalent féminin ! Parce que moi aussi, je faisais des compétitions au gré de nos déplacements. » Il avait aussi dû s’y rendre sans eux, plusieurs fois, mais il n’appréciait jamais autant ces dernières quand il avait la chance que toute sa famille soit là. « Tu sais quoi ? Si un jour on en a l’opportunité, je t’emmène quelques jours jusqu’à une salle de compétition, et je serai ton plus fervent supporter ! » C’était une idée lancée en l’air, évidemment, surtout alors qu’ils se connaissaient trop peu pour se faire une telle promesse mais… ça serait sympa, non ? Feindre de retrouver la fébrilité, l’effervescence, l’impatience aussi, de tout cela.

Il sourit alors qu’elle lui en disait plus sur sa ville d’origine, ne la connaissant pas vraiment – peut-être y était-il déjà passé, mais vu qu’ils n’avaient pas de lieu où se poser… il ne se souvenait pas de tous les villages et villes où il s’était rendue. « Tu n’as jamais envisagé d’aller voir ? » Il grimaça malgré lui, se demandant s’il n’était pas trop intrusif. « Tu n’es pas obligée de me répondre. Je n’ai pas eu ce choix, vu qu’on s’est tous dispersés, étant déjà sur les routes quand tout est arrivé, mais je n’imagine que trop bien à quel point c’est dur. » Il hocha la tête à son tour, souriant légèrement. « Exactement ! Et le destin saura les remettre sur ta route. » Lui y croyait dur comme fer, mais elle serait peut-être plus sceptique.

Même si elle lui semblait plutôt ouverte. « Il faut bien garder un peu de surprise pour plus tard. » S’il y avait un plus tard. Il sourit malgré tout légèrement, évitant pour le moment de lui rappeler qu’il n’y en avait plus tant que ça. Chris ? « Jamais entendu parler de lui, mais si jamais je le croise, j’en profiterai. Et je lui dirai que je t’ai vue. » Si c’était nécessaire, ils ne semblaient pas se connaître plus que ça. Mais il abandonna bien vite l’idée de la questionner, alors qu’elle lui montrait son tatouage, beaucoup plus intéressant à ses yeux. « Tu vois, on a encore un point commun ! » Une boutade, pour détourner l’attention de son compliment, même s’il appréciait son regard sur son torse.

Il ne put retenir un rire franc, alors qu’elle écarquillait les yeux, comme un poisson hors de l’eau. « Ok je te crois, tu n’es pas retenue parmi eux contre ton gré ! » Elle ne se rendait sûrement pas compte de l’air qui lui donnaient ses yeux exagérément ouverts. Il n’avait pas vraiment le pied marin alors vivre sur un bateau lui semblait compliqué, mais c’était sûrement question d’habitude. « Vous deviez être libres, au final, seul au milieu de l’eau. » Oui, peut-être que c’était bien, finalement.

Il prit un air malicieux alors qu’elle même prétendait mal prendre ses propos. « Si je dis que ce n’est qu’un prétexte pour fixer un nouveau rendez-vous avec toi, tu le prendrais mal ? » Parce qu’au final, c’était un peu ça. Mais il oublia bien vite sa boutade alors qu’il se glissait à ses côtés, ses intentions ne faisant aucun doute. Et celles de Keira non plus, alors qu’elle acquiesçait et scellait le baiser, achevant de réduire la distance entre eux. Cela faisait longtemps que le gitan n’avait embrassé personne, il en avait peut-être même oublié à quel point c’était plaisant. Le rompant après quelques temps, gardant sa main posée sur le cou de Keira, il murmura. « Je peux te laisser regarder mes tatouages, maintenant… » Même s’il ressaisissait ses lèvres, en disant ça, un peu moins doucement cette fois.
Revenir en haut Aller en bas  
Keira Holloway
Keira Holloway
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Inglorious Fuckers
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 652
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   Dim 16 Oct 2022 - 16:20
« Ton équivalent féminin ? » Un petit rire lui échappe « ça me va bien ! » Keira est surprise, ils ont effectivement pas mal de choses en commun. Bon après, ce doit être assez fréquent pour un sportif de se déplacer au gré des compétitions, mais elle ne rencontre pas des compétiteurs tous les jours ! Keira et Rafaël ont été tous deux très famille par le passé et ils peuvent se comprendre là-dessus. « Si ça se prouve on s'est déjà retrouvé au même endroit sans le savoir ! » L'idée parait un peu folle, mais pourquoi pas ?

La proposition de l'homme en face d'elle lui plait beaucoup. « Deal ! » lance-t-elle d'une voix enthousiaste. « On trouvera l'opportunité, j'en suis certaine ! » L'ambiance des salles de compétition lui manque parfois, ce ne sont plus que des souvenirs heureux dans son esprit. Tous ces moments passés en famille, à sillonner l’État au gré de ses championnats. « Il doit rester quelques salles en bon état dans le coin ! » Bon après, pas sûre qu'elles soient toutes sécurisées...

Lorsqu'ils évoquent leurs famille, Rafaël lui demande si elle est retournée dans son ancienne ville. La gymnaste hausse les épaules. « J'y suis allée peu de temps après l'épidémie, mais il n'y avait personne et maintenant, y retourner ça demanderait trop de ressources. » Ses parents ont forcément fuit et le reste de la famille peut être n'importe où ici ou dans le monde. Keira hausse les épaules, elle s'est faite une raison, à force et l'espoir qu'ils soient quelque part en vie, allège un peu le manque. Elle croise les doigts devant son visage quand Rafaël affirme que le destin saura les remettre sur son chemin. Elle l'espère, vivement. « J'espère aussi pour les tiens ! » La famille, ça reste des liens importants, les plus précieux parfois.

« Hmm hmm » murmure-t-elle avec un petit sourire en coin quand Rafaël affirme qu'il garde un peu de surprise pour plus tard. Keira le note dans un coin de son esprit. Il ne partira pas d'ici sans lui avoir montré ses fameux tatouages ! Elle y tient ! « Non, c'est pas nécessaire ! Je ne l'ai croisé qu'une fois ! » Et accessoirement, elle était bien alcoolisée ! La brune se sent à nouveau rougir quand il lui retourne le compliment. C'est toujours agréable les petites attentions comme cela !

Elle hoche la tête quand il parle du bateau et de la sensation de liberté, seuls. C'est toujours quelque chose qu'elle recherche, probablement dû à sa famille nombreuse. Elle a besoin de se construire une sorte de cocon, loin des autres pour se retrouver seule ou à deux. Avec Eli, ils avaient d'ailleurs construit une cabane dans les arbres et elle se demande ce qu'elle a pu devenir d'ailleurs. Comme son ancien petit-ami. Vit-il tranquillement à The Haven ? Une nouvelle fois, elle meurt d'envie de poser la question à l'homme devant elle mais elle se retient. Si Eli est parti faire sa vie ailleurs, loin d'elle, il doit en être de même pour elle. « Oui, c'était vraiment cool ! » souffle-t-elle en reparlant de leur bateau. « Il doit toujours être là où on l'a laissé d'ailleurs. » Un peu au nord de Seattle. « Tu as déjà fait du bateau ? » demande-t-elle, curieuse.

« Non, bien au contraire » souffle-t-elle avec un petit sourire malicieux. L'idée d'avoir un autre rendez-vous avec le brun n'est pas pour la déplaire. Quant-à l'idée de voir ses tatouages, son visage s'éclaire d'un nouveau sourire. « Je n'attends que ça » Keira vient le tirer un peu plus à elle et l'embrasse à nouveau, venant passer une main sur son torse. Le repas semble fini. La bouteille est bien entamée mais déjà, elle a envie de se retrouver ailleurs, avec lui. « Tu veux qu'on aille dans ma caravane ? » murmure-t-elle. « Pour être plus tranquille » La brune n'a pas d'idée derrière la tête, mais elle n'est pas particulièrement à l'aise de l'embrasser sur une base militaire, là où ils ne sont clairement pas là pour ça...



Jeux d’enfants
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool !
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Une histoire de petites culottes x Rafaël   
Revenir en haut Aller en bas  
- Une histoire de petites culottes x Rafaël -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: