The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

I saw what hell looked like
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hailey W. Blackbird
Hailey W. Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1452
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Mer 5 Oct 2022 - 23:11
Je le dévisage, me raccrochant à sa présence, sans trop savoir ce que je ressens ou comment réagir. Il y a bien évidemment du soulagement, de le voir saint et sauf, de savoir qu’il est entre de bonnes mains. De la frustration de ne rien pouvoir faire, de me sentir – encore une fois – totalement inutile et démunie. Et cette inquiétude sourde, terrifiante, de ce qu’il a affronté, de ce qu’ils ont tous affronté. De savoir qu’il devra y retourner.

Je lui adresse un sourire alors qu’il plaisante sur la nourriture de l’hôpital. « Je me doute oui. Les hôpitaux n’ont jamais été réputés pour cela, même avant l’apocalypse. Mais nous n’avons pas de quoi nous plaindre. » Après tout, cela signifie que nous avons de quoi prodiguer et recevoir des soins, et que nous n’avons pas à nous inquiéter de la nourriture, contrairement à bien d’autres. Il n’est pas forcément bon d’oublier la faim ou les privilèges dont nous bénéficions aujourd’hui. Hochant la tête, j’attrape sa main avec douceur pour la serrer entre les miennes. « Je lui parlerai. Je leur parlerai, Léo voudra savoir également comment tu vas et je ne doute pas qu’il aura un million de questions. Mais... » J’ai une seconde d’hésitation. « Si je suis d’accord avec toi sur le fait qu’ils doivent vivre sereinement ici, je suis néanmoins d’avis de ne pas leur mentir. Non pas pour les inquiéter, mais parce que je pense qu’il est important d’être honnête. Ils sont en sécurité, mais j’aimerais qu’ils sachent que le monde extérieur n’a pas disparu et qu’il peut être aussi merveilleux que dangereux. » J’ai une ombre de sourire. « Crois-tu qu’il serait possible, étant donné que tu vas être là un certain temps, que tu leur apprennes comment survivre ? Qu’ils sachent se défendre. Un minimum. » Je serre un peu plus sa main. « Je sais que nous sommes protégés, que de nombreux soldats veillent sur nous. Mais j’ai peur que cela puisse leur porter préjudice un jour.Juste au cas où. Et puis, ce sera une occasion de passer du temps avec eux en leur montrant tout ce que tu connais et sais faire ! » Je tente de lui sourire un peu plus. « Pour me rassurer. Tu voudrais bien ? » Une faveur, pour moi. A Leo comme à Lori. Le sexe ne devrait pas entrer en ligne de compte quand il est question de survie et de défense. Et si j’ai quelques doutes sur ses capacités de résistance face à la présence des enfants au quotidien, je nne vais certainement pas les exprimer dans l’immédiat. Peut-être a-t-il raison après tout.

Concernant le reste par contre, mon regard doit montrer on ne peut mieux mon scepticisme. « Non. Vous êtes formés pour savoir les affronter à l’instant T, pour tenir le coup quand il y en a besoin en mettant le reste au secon plan, pour ne pas montrer de faiblesse. Sauf qu’une fois revenus en sécurité, à l’abri, c’est différent, tu le sais bien. Il n’y aurait pas eu tant de recherches sur les troubles du stress post-traumatique sinon. » Je laisse filer un soupir, je cesse de parler et me mords l’intérieur des joues quand il reprend. « Je… ça a dû être terrible d’affronter tout ça. Même quand on aime son métier comme toi. Mais ces psychologues étaient malgré tout formé pour ça. » Je secoue la tête. « Pas lui en parler à lui. Lui demander s’il connaît quelqu’un. »

Assise à côté de lui dans le lit, je lui adresse un sourire. « Je sais que tu es fort Benjamin, jamais je en remettrai cela en doute. Et je suis terriblement touchée que tu me fasses tant confiance. Comme je t’ai dit, je suis là et tu peux m’en parler. Mais je ne suis pas certaine de pouvoir remplacer un professionnel non plus tu sais. » Mon sourire s’agrandit un peu et je hoche la tête à la mention des jardins. « C’est une très bonne idée. Le médecin t’a dit que tu pouvais ? » Je l’embrasse sur le front et me relève. « Je vais me renseigner, ne bouge pas, je reviens vite. » Un doigt menaçant pour lui intimer d’attendre mon retour et je me sauve dans l’espoir de trouver un médecin.

Finalement, entre deux froncements de sourcils, il finit par accepter en confiant un fauteuil roulant à un aide-soignant qui m’accompagne jusqu-à la chambre. Je souris à mon fiancé. « Il a dit oui. » L’aide-soignant pousse le fauteuil jusqu’au lit, fauteuil que je désigne du doigt. « Et c’est la condition. » Je fixe Benjamin. « Condition que j’approuve totalement qui plus est. » Même si mon avis n’a aucune importance aux yeux du médecin, peut-être en aura-t-il à ceux de mon futur époux. « Monsieur... » « Mark. » « Mark est uniquement là pour t’aider à t’asseoir sans aggraver ton état. C’est moi qui prend le relai après. »


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2710
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Dim 16 Oct 2022 - 15:50
Les enfants devaient effectivement savoir qu’en dehors de leurs murs le monde n’était pas si merveilleux qu’il l’était ici. Ils devaient absolument savoir qu’il existait de très mauvaises personnes, qu’ils fassent partis d’un groupe ou non, qui se complaisent à vivre dans le chaos et l’anarchie. - « On leur expliquera … » Déclara alors Benjamin à Hailey. - « … il en effet important qu’ils sachent qu’en dehors d’ici, les morts et les vivants sont toujours aussi dangereux que par le passé » Quant à savoir s’il pouvait leur apprendre à se défendre le militaire esquissa aussitôt un petit sourire à la jeune femme en poursuivant : - « … je le ferais » Non pas parce qu’il songeait qu’un jour ou l’autre leurs ennemis parviendraient à mettre Walla Walla à feu et à sang mais plutôt parce qu’il se doutait que cela ferait autant plaisir aux enfants qu’à Hailey.

A ce propos le Marines continua : - « Si tu veux je pourrais te montrer, à toi aussi, quelques gestes d’auto-défense » Même si en réalité la jeune femme n’avait absolument pas besoin de connaître ces mouvements puisqu’il était là pour la protéger. La suite des propos du militaire ne plairaient quant à elle sans doute pas à Hailey - « Ce serait bien qu’à l’avenir Leo suive mes pas » Déclara alors Benjamin qui souhaitait en effet que le jeune garçon devienne un militaire et gravisse ensuite les échelons tout comme lui. - « Lorsqu’il sera plus âgé je compte bien lui enseigner à se servir d’une arme à feu. Il faut absolument qu’il sache se défendre et vous protéger, toi, Lori et Gabrielle si je dois m’absenter de Walla Walla » Parce que parti en mission.

Le sourire du soldat s’effaça ensuite bien vite lorsque Hailey évoqua l’état de stress post-traumatique qui frappait la plupart des militaires. - « Je sais bien … » Déclara-t-il alors. - « … et oui ce n’est pas simple de surmonter toutes ces horreurs. Mais je ne me sens pas prêt de parler de tout ça avec n’importe qui » Sauf peut-être avec Hailey, si elle le souhaitait bien entendu, et également avec ses frères d’armes qui avaient eux aussi vu et commis les mêmes horreurs que lui. Enfin bref la jeune femme était tout comme Benjamin, elle souhaitait sortir de cet espace clos triste à en mourir. - « Le médecin m’a surtout conseillé de ne pas trop faire d’efforts mais … » Benjamin, qui ne souhaitait pas passer pour un faible devant sa future femme, s’apprêta alors à se lever de son lit. Mais c’était sans compter sur la demoiselle qui souhaitait bien évidemment le contraire.

Les « menaces » gestuelles d’Hailey amusèrent en tout cas énormément Benjamin. Tellement que le jeune esquissa aussitôt un sourire à la jeune femme lorsqu’elle leva son doigt dans sa direction. Il ne bougea en tout cas pas d’un pouce. Et ce jusqu’à ce qu’un infirmier ne vienne finalement l’aider à s’installer dans un fauteuil roulant. - « Je dois vraiment avoir l’air ridicule assis dans là-dedans … » Déclara ensuite le Marines à sa bien-aimée qui poussait désormais cette chaise roulante en direction des jardins. Une fois dehors le jeune homme inspira en tout cas une bonne bouffée d’air pur. - « Ça fait vraiment du bien ! » Déclara-t-il alors en profitant de l’instant présent. Sérieusement il continua ensuite : - « Cela fait deux fois qu’on a été obligé de repousser notre mariage … » A cause de diverses raisons.

Benjamin fixa alors Hailey en poursuivant : - « … je souhaiterais profiter de cette convalescence forcée pour que l’on puisse organiser celui-ci » Parce qu’ils devaient une nouvelle fois fixer une date, envoyer des invitations, chercher des vêtements pour eux ainsi que pour les enfants, etc… Fièrement il continua : - « Je ne sais pas si tu es déjà au courant mais ma bravoure au combat a été récompensée … » Le jeune homme esquissa alors un nouveau sourire à Hailey avant de rajouter : - « … on m’a remis une médaille pour avoir réussi à sauver l’Evêque de Glenwood d’une mort certaine. On m’a également … » Il marqua alors une courte pause avant de rajouter : - «  … promu Trône » Ce qui sous entendait clairement que désormais leur vie à tous les deux, ou plutôt à tous les cinq en comptant Gabrielle, Lori et Leo allaient bientôt changer.

- « On devra aussi penser à aller visiter notre nouvelle maison … qui sera dans le District 2 » L’un des plus cossu de Walla Walla. - « Il faudra aussi qu’on s’organise pour aménager notre nouvel habitat et … » Le jeune homme, pris d’un soudain mal de tête, stoppa alors ses paroles. Il ferma ensuite les yeux, grimaça un vague instant et positionna finalement sa main gauche sur son crâne et plus particulièrement sur sa blessure en poursuivant : - « … je suis désolé. Ça va passer, ce n’est qu’un mal de tête » Dû à ce fameux coup de masse qui lui avait fracturé le crâne. - « Le médecin m’a prévenu de ne pas trop me creuser les méninges … » Après avoir rouvert les yeux Benjamin continua : - « Ça va me faire énormément de bien rester à vos côtés » Cela lui ferait en tout cas momentanément oublier toutes les horreurs que ces montres d’Oblivions avaient faits, là-bas à Glenwood.


Semper Fidelis


I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey W. Blackbird
Hailey W. Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1452
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Sam 29 Oct 2022 - 13:42
Cette naïveté qui ressort souvent chez lui, cette confiance aveugle qu’il peut avoir dans les gens qui l’entourent et qu’il aime, me plait autant qu’elle peut parfois m’agacer. Je n’ai cependant aucune envie de créer un débat à ce sujet aujourd’hui, pas alors que le fait que j’aurais pu définitivement le perdre me saute aux yeux à chaque fois que je le regarde. Et je ne perds pas espoir de réussir un jour à lui faire entendre raison et qu’il accepte de voir que les gens sont toujours aussi dangereux, à l’intérieur comme  l’extérieur de ces murs.

Mon sourire s’agrandit et je hoche la tête avec enthousiasme. « Je serais ravie que tu m’apprennes également. Je pourrais te montrer que je sais me débrouiller ! » Principalement parce que cela fait des mois maintenant que je m’entraîne avec Mason et les autres femmes, mais passons. Et je parviens à conserver un semblant de sourire quand il continue. Il n’a pas tort dans un sens, il faudra bien que Leo soit capable de se défendre et de protéger ce qu’il aime. J’espère juste que, d’ici là, il n’aura plus à se battre pour une idéologie malsaine et impie. Néanmoins… « Peut-être le fera-t-il. Mais… Laissons-lui le choix quand il sera en âge, comme tu as toi-même choisi de t’engager, non ? » Je hoche la tête. « Je n’aime pas les armes à feu, même maintenant je sais c’est idiot… » Je lui souris. « Mais oui, il faut qu’il sache s’en servir. » Je me mords la lèvre et baisse la voix. « Je sais que ce n’est… pas vraiment autorisé… Mais crois-tu que tu pourrais également m’apprendre ? Il est encore jeune, si tu n’es pas là, c’est à moi de le protéger… Et Lori devrait savoir aussi… A dire vrai, tout le monde devrait apprendre aujourd’hui à mon avis. Juste au cas où. » Je hausse une épaule avec une petite moue contrite. Je ne fais que demander, il peut très bien refuser.

Et même si ce n’est pas la meilleure chose à faire, je ne peux que comprendre sa retenue à parler de choses aussi personnelles et traumatisantes avec un inconnu. « Je t’écouterai, et je t’apporterai toute l’aide et le soutien dont je suis capable. » Ma main passe sur sa joue, mes lèvres se posent sur son front, et je me relève pour aller obtenir une autorisation de promenade, ignorant soigneusement son amusement. Si le médecin donne en effet la possibilité à Benjamin de sortir de sa chambre, la condition ne plait évidemment qu’à moitié à mon fiancé. Mais il s’y plie de bonnes grâces je dois bien le reconnaître. Non pas qu’il ait eu le choix il est vrai. « Tu as l’air d’un soldat gravement blessé, préférant passer du temps avec sa fiancée plutôt que de se draper dans un amour-propre malvenu. »  

Je le mène dehors, souriant à sa réaction, m’arrêtant près d’un banc quand il enchaîne plus sérieusement. « Evidemment ! J’ai déjà tout organisé, enfin, il faut tout reprogrammer, mais je sais déjà ce que je veux et… que tu me donnes ton avis bien sûr. » J’ai un mince sourire, et je m’assois face à lui, l’écoutant sagement, un sourire ravi étirant mes lèvres. « Je ne savais pas non. Toutes mes félicitations ! Je suis heureuse pour toi Benjamin ! » Je ne peux nier qu’une partie de moi en est également bien trop heureuse, à l’idée de grimper encore un peu les échelons et d’obtenir davantage… Evidemment, je me morigène intérieurement d’être aussi superficielle et arrogante, d’autant plus dans ce paradis tronqué et gangrené.

Je hoche la tête, bien trop enthousiaste et empressé malgré mes réprimandes silencieuses, alors qu’il parle de maison et d’emménagements. Mais il se tait et l’inquiétude revient au galop. « Benjamin ? » Je me relève et me rapproche de lui, posant les mains de part et d’autre de son visage, la mine soucieuse. Je déglutis quand il finit par rouvrir les yeux et je me force à esquisser un sourire. « Nous nous occuperons bien de toi, c’est promis. » Je me penche vers lui, posant avec mes lèvres sur les siennes. « Je vais commencer à organiser le mariage, et nous en discuterons au fur et à mesure, d’accord ? Mais pour le moment, on va juste se promener et profiter de l’air frais encore un peu. » A moins qu’il désire déjà rentrer, mais j’en doute. J’attends néanmoins son accord avant de reprendre la marche. « Et étant donné que tu ne dois pas trop réfléchir, je peux te parler des derniers potins passionnants que j’ai entendu. Ou des dernières bêtises inventées par les enfants. Ou je peux t’assommer des différentes idées et envies que je peux avoir concernant la décoration de notre future maison. » J’ai un sourire mutin. « Ou je peux me taire et te faire simplement bénéficier de ma charmante compagnie. »


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2710
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Dim 6 Nov 2022 - 15:09
- « Je doute que cela puisse réellement te servir un jour … » Déclara aussitôt le militaire à sa future femme qui souhaitait apparemment apprendre à se battre. - « … mais je suis curieux de découvrir comment tu te débrouillerais si jamais quelqu’un s’en prenais à toi » S’empressa-t-il ensuite de rajouter en ignorant totalement si cette remarque plairait vraiment à Hailey. Quant à Leo le jeune garçon choisirait bien évidemment le secteur d’activité dans le lequel il souhaiterait évoluer mais Benjamin essaierait tout de même de le convaincre, en lui montrant ses décorations et ou en lui vantant le métier qu’il pratiquait, que celui-ci lui était fait pour lui, sans rien dire à Hailey bien entendu.

Le militaire s’étonna en tout cas lorsque sa future épouse lui demanda de lui enseigner à se servir d’une arme à feu.- « Je … » Commença-t-il alors à lui répondre sans vraiment avoir l’air convaincu que cela lui soit utile à l’avenir. - « … si tu souhaites vraiment découvrir les rouages et le fonctionnement d’une arme à feu je pourrais effectivement te montrer comment cela fonctionne … » Tout comme à Lori d’ailleurs. - « … mais en privé et en toute discrétion » Parce qu’interdit par la loi. Benjamin esquissa en tout cas un grand sourire à Hailey lorsque celle-ci évoqua à son tour leur futur mariage. - « Je te fais entièrement confiance » Lui déclara alors le soldat en toute honnêteté. - « Je suis certain que ce sera parfait. Et si tu veux mon avis, je te le donnerais ne t’en fais pas » Même s'il n'aimait pas vraiment faire ce genre de choses.

Quant à ses décorations, sa mutation et les félicitations d’Hailey le jeune homme continua : - « Je te remercie. Cela nous permettra désormais de faire partit de l’Elite de Walla Walla » Tout en se rapprochant encore un peu plus de l’Adonaï qu’il vénérait comme un Dieu. A ce propos Benjamin souhaita parler du Colonel Richardson à Hailey mais ses récurrents maux de têtes l’en empêchèrent subitement. Après avoir rouvert les yeux le jeune homme s’empressa alors de répondre à la rousse : - « Ce n’est rien ne t’en fais pas. C’est passager ça va disparaître dans peu de temps » Avant de rajouter l’instant d’après : - « Merci … merci d’être là pour moi » Benjamin posa alors sa main valide sur celle d’Hailey en poursuivant : - « Tu pourras me parler de tout ce que tu veux … »

Le jeune homme esquissa alors un sourire à sa chère et tendre juste avant de rajouter : - « … le plus important pour moi c’est qu’en cette période sombre de ma vie tu sois à mes côtés » Pour le réconforter, pour le soutenir, pour le motiver et également pour lui permettre d’oublier temporairement ou non toutes les horreurs qu’il avait vu là-bas à Glenwood. Sa rééducation aux côtés de sa famille lui permettrait en tout cas de vivre une vie ordinaire aux côtés de ceux qu’il aimait comme la plupart des gens normaux.


Semper Fidelis


I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: I saw what hell looked like    
Revenir en haut Aller en bas  
- I saw what hell looked like -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: