The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy ...
Voir le deal
599 €

I saw what hell looked like
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2710
Sujet: I saw what hell looked like    Sam 21 Mai 2022 - 17:44
Le choc que Benjamin avait reçu sur la tête à Glenwood avait été violent, terriblement violent. Les points de sutures qu’il avait sur le sommet de son crâne, partiellement rasé, le prouvaient d’ailleurs à quiconque en douterait. Quant à son corps une bonne partie de celui-ci était encore mal en point. Le jeune homme, qui avait rapidement dû être hospitalisé dans un hôpital de campagne à Glenwood et ensuite à Walla Walla, souffrait d’ailleurs encore aujourd’hui de toutes ses blessures. En même temps il en avait subis plusieurs et pas des moindres. Le dessous de ses yeux étaient en tout cas bleuis à cause de son nez cassé. Son poignet gauche était plâtré et son bras gauche dans une attèle. Quant à ses nombreuses côtés cassées eh bien il ne pouvait rien faire d’autre que d’attendre que celles-ci se ressoudent toutes seules. Le militaire était donc en piteux état et également encore très loin de sortir de cette clinique. Mais il avait au moins la satisfaction d’être encore en vie grâce à Noah. Et ça eh bien ça valait tout l’or du monde.

Toujours est-il que depuis qu’il avait admis ici, Benjamin n’avait pas encore eu le droit de voir ou de pouvoir contacter ses proches. Ses proches étant bien évidemment Hailey, Gabrielle, Leo et Lori. Ce qui paraissait plutôt normal vu la gravité de ses blessures. Enfin bref cette solitude forcée commençait sérieusement à lui saper le moral. C’est d’ailleurs parce qu’il avait le moral à zéro que celui-ci demanda au médecin qui s’occupait de son dossier quand est-ce qu’il pourrait recevoir de la visite. En faisant notamment remarquer à celui-ci qu’il était désormais une figure importe de Walla Walla puisqu’il venait d’être nommé Trône. Pour passer le temps le militaire lisait donc de temps en temps de vieux livres policiers provenant de la bibliothèque de la clinique. Et d’autres fois il regardait de vieux DVD à la télévision. Le reste de son temps le soldat s’ennuyait à mourir. Notamment parce que son médecin lui avait interdit de sortir seul dans le grand jardin de la clinique à cause de ses côtes cassées.

Actuellement le Marines était en tout cas en train de fixer l'horizon par la fenêtre de sa chambre, tout en essayant en même temps de se remémorer ce qui s’était passé là-bas à Glenwood après le coup qu'il avait reçu sur la tête. Le jeune homme perdu dans ses pensées tenta alors de se rappeler comment ses camarades étaient tombés au combat et surtout comment Noah avait réussi à le sortir de ce bourbier. Mais sans vraiment beaucoup de succès. En réalité penser à tout ça lui déclencha un mal de tête insupportable. La main sur le crâne Benjamin souhaita alors aller chercher un cachet pour calmer cette douleur lancinante. Mais des voix familières, provenant de derrière la porte de sa chambre bientôt suivi par un « Toc, Toc », l'en empêchèrent. Curieux le militaire déclara alors : - « Vous pouvez entrer, c’est ouvert » En espérant bien évidemment que ce soit Hailey et les enfants qui viennent lui rendre une petite visite.


Semper Fidelis


I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey W. Blackbird
Hailey W. Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1437
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Dim 29 Mai 2022 - 21:34
Sourire. Etre polie. Me montrer courtoise et aimable. Ce que j’ai fait toute ma vie me parait plus difficile au fur et à mesure que les jours passent, alors que ma vie se délite petit à petit. Benjamin, Mason, Mei. Tous ont disparus, tous sont partis, cet endroit me prend tous ceux que j’aime. Ils ne font que détruire. Je sais que j’exagère et que de belles choses peuvent avoir lieu ici. Je n’aurais sans doute pas rencontré Benjamin sans cet endroit. Et je suis consciente que c’est un soldat, qu’ici ou ailleurs, cela n’aurait peut-être rien changé. Et Mason est à Seattle, il reviendra bientôt. Mais j’ai un peu de mal à faire la part des choses et à relativiser. Quand j’ai les enfants, quand Anjali, Neela et Nell sont là, les habitudes reprennent le dessus. Sourire, douceur et joie sont des masques que je n’ai guère de mal à porter en leur présence. Mais qui disparaissent bien trop vite quand je suis seule. Je sais pourtant que je ne peux me laisser aller, je dois tenir et relever la tête. Pour Gabrielle, pour Leo et les autres. Pour Anjali. Pour Mei. Si je baisse les bras, qui sera là pour elle ? Qui essayera ?

Et Benjamin est rentré. Un de ses amis… frères d’armes, a pris le temps de venir m’en avertir. L’aurais-je été s’il ne l’avait fait ? Rien de moins sûr, nous ne sommes pas mariés après tout. Mais je n’ai pas eu le droit de lui rendre visite pour autant. Traumatisme crânien et autres blessures trop importantes.
Tenir. Redresser les épaules. Sourire.

Je passe tous les jours en espérant qu’ils me laissent entrer. Je ne sais pas si le retour de Mason a joué un quelconque rôle là-dedans ou si l’état de Benjamin s’est réellement suffisamment amélioré, toujours est-il qu’aujourd’hui, j’obtiens le sésame. Je vérifie mon reflet dans un miroir, arrangeant une mèche de cheveux, avant de toquer à la porte. Inspirant profondément, je m’arrête juste après avoir ouvert la porte, le détaillant rapidement de loin. Son crâne, sa main, son bras et toutes les blessures camouflées sous les épaisseurs de vêtements.

« Bonjour Benjamin. » Je m’approche de lui en souriant, posant mes affaires au sol, et ma main va effleurer sa mâchoire. « Je suis contente de te voir. » Mon sourire tremble un peu alors que je me penche vers lui, posant mes lèvres sur son front. Je m’attarde contre sa peau, prenant ces quelques secondes pour chasser mes craintes et faire taire cette angoisse qui ne veut me quitter. Il va bien, il est revenu, il ira bien. Ma main quitte son visage et je me redresse pour aller chercher une chaise et la rapprocher du lit. Ça m’évitera la tentation déplacée de m’assoir sur le lit, à ses côtés. Je le regarde à nouveau, un sourire pseudo amusé sur le visage. « Tu as une mine épouvantable tu sais. » Tout en parlant, j’attrape sa main que je serre doucement.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2710
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Ven 10 Juin 2022 - 23:39
- « Bonjour Hailey » Déclara aussitôt Benjamin à sa future épouse lorsqu’elle pénétra dans sa chambre. Le jeune homme, observateur, remarqua alors que la demoiselle s’était encore amincie depuis son départ. Etait-ce à cause de son retour tardif à Walla Walla ? L’avait-elle cru mort ? Porté disparu ? Ou alors était-ce parce qu’il avait été hospitalisé dans un état grave lors de son retour et qu’elle n’avait pas eu l’autorisation de le voir ? C’était sans doute un peu la cause de tout cela, à moins qu’il ne soit arrivé quelque chose de grave à Mason, à Seattle voire, peut-être même à Mei-Lin. Oui ce devait sans doute être ça. Il faudrait d’ailleurs que le militaire le lui demande mais un peu plus tard, pas pour l’instant parce qu’à l’instant présent Benjamin souhaitait pleinement profiter de ces retrouvailles avec Hailey.

- « Je suis moi-même ravi de te retrouver » S’empressa alors de répondre le Marines à la jeune femme. Le jeune homme ferma en tout cas les yeux lorsque la demoiselle déposa ses lèvres sur son front et qu’elle laissa, en même temps, glisser sa main sur sa peau simplement pour apprécier ce moment. Et puis il ricana ensuite brièvement, à cause de ses côtes cassées qui le faisaient toujours autant souffrir, lorsqu’Hailey lui annonça qu'il avait une mine épouvantable. - « Oui je sais … » Lui répondit alors Benjamin. La main dans la sienne il continua : - « … c’est exactement ce que je pense à chaque fois que je me regarde dans un miroir » En réalité à chaque fois qu’il se regardait dans un miroir il se remémorait surtout ce qui s’était passé là-bas, à Glenwood. Enfin tout ce qui s’était passé avant qu’il soit blessé à la tête.

Sérieusement Benjamin continua : - « Tu sais … » Là il fixa Hailey droit dans les yeux en poursuivant : - « … ça aurait pu être pire … » Bien pire même si Noah n’était pas intervenu pour le sauver ou si les renforts n’étaient pas arrivés aussi vite. - « Je ne sais pas si les médecins t’ont parlé de mes blessures … » Il en doutait sérieusement. - « … mais il faudra quelques temps pour me rétablir complètement » Le nez guérirait rapidement, tout comme les ecchymoses qu’il avait sous les yeux. Ces autres blessures mettraient par contre beaucoup plus de temps à guérir. Il lui faudrait en tout cas de très nombreuses séances de rééducation pour son épaule gauche. - « J’ai cru que je n’allais jamais te revoir … » Rajouta-t-il ensuite en serrant un peu plus sa main.

- « Lorsque je me suis réveillé … » Dans le brouillard - « … j’ai tout de suite pensé à toi, Gabrielle, Leo et Lori » Il avait également pensé à leur mariage qui avait dû être reporté avant de finalement s’inquiéter de la gravité de ses blessures. Parce qu'il aurait pu mourir ou encore devenir un estropié de guerre, ce qui aurait sans doute mis un terme à ses ambitions et également mettre fin à sa carrière militaire. C’est en tout cas parce qu’il se doutait que quelque chose tracassait Hailey que Benjamin lui demanda : - « Et toi … enfin … toi et les enfants comment allez-vous » Sans se préoccuper un seul instant de sa cousine qui ne l'intéressait guère.


Semper Fidelis


I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey W. Blackbird
Hailey W. Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1437
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Lun 20 Juin 2022 - 21:19
Quelques gestes de tendresse, quelques seconde de douceur. Pas assez pour oublier le reste, mais cela reste suffisant pour calmer un peu les battements de mon coeur et m’assurer qu’il est bel et bien là. Je lui souris avec douceur, mon pouce passant sur le dos de sa main, même si je me sens déjà coupable de le faire rire en me rendant compte que cela le fait souffrir.

Je le fixe et mon coeur se serre quand il reprend la parole. Oh que oui je le sais. Il aurait pu ne jamais revenir. J’aurais pu le perdre lui aussi. « Les médecins ne m’ont pas dit grand-chose, j’ai déjà eu quelques difficultés à pouvoir entrer… » Je tente de chasser le pli de désapprobation de mes lèvres, me répétant qu’il en aurait été de même avant la fin du monde. Je ne fais pas vraiment partie de sa famille, pas encore, pas officiellement. « Mais tu auras tous les soins dont tu auras besoin, et ils te laisseront te remettre. » N’est-ce pas ? « Et je suis là. Maintenant que j’ai l’autorisation de te voir, je pourrais passer tous les jours, si tu le veux évidemment. Et quand tu rentreras chez toi, je serai là aussi, ne t’en fais pas. » Nouveau sourire, plus confiant. Après tout, si nous ne prenons pas soin des personnes auxquelles nous tenons, à quoi bon ? Et ce n’est même pas la question d’être ou non fiancés ou mariés, c’est juste… normal.

Ma main serre la sienne en retour alors que je tente de conserver un semblant de sourire, sans grand succès, et que mes yeux s’embuent. « Mais tout va bien. Tu es là. » J’ai une petite moue alors que je détourne les yeux pour fixer sa main. « ça a été compliqué ici aussi. Les soldats ont commencé à revenir, au fur et à mesure, blessés… ou pire. Et nous n’avions malgré tout aucune nouvelle du front… de vous. Aucun responsable n’a jugé bon d’informer les familles ou la population de quoi que ce soit. » Je relève des yeux remplis d’inquiétude vers lui. « J’ai eu tellement peur pour toi. Mais dans sa grande miséricorde, Il t’a ramené à nous. » Et c’est tout ce qui compte. Evidemment, je continuerai de prier pour lui et pour les autres et je continuerai de Le remercier pour sa bonté.

Mon sourire revient, plus mince mais plus attendri, en l’entendant. Ce sont sans aucun doute les petites phrases de ce genre qui m’ont faites tomber amoureuse de lui, cette façon presque innocente de se confier, de se déclarer. « Oh, les enfants vont bien. Gabrielle galope partout à quatre pattes, si bien qu’on ne peut plus la quitter des yeux, et elle adore qu’on s’occupe d’elle, heureusement, il y a toute une foule pour se relayer. Leo et Lori vont bien également, ils se sont inquiétés pour toi. Lori aimerait venir te voir, mais Leo n’a pas le droit. Ils interdisent les visites aux enfants de moins de quinze ans. » Je hausse les épaules. « Et je vais bien. » Je le dévisage et soupire. « Mieux, maintenant que je peux te voir. »

Tant que je mets de côté l’angoisse et la peur, je vais bien. Tant que je parviens à me concentrer  consciencieusement sur lui, sur sa santé, sur sa remise sur pied, je vais bien. « Qu’ont donc dit les médecins pour ta guérison et tes soins ? » Me focaliser sur lui, sur ce que je peux faire pour lui, est plus utile que de m’apesantir sur ce que je ne peux changer. Il a besoin de moi. Et j’ai besoin qu’il m’aide à tenir, même s’il ne le sait pas.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2710
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Sam 13 Aoû 2022 - 22:49
- « Il ne faut pas les blâmer … » Déclara alors Benjamin à propos des médecins qui n’avaient pas laissé Hailey venir le voir plus tôt. - « … ils devaient sans doute en avoir l’ordre » C’était même une certitude puisque Hailey n’était pas encore mariée avec lui. - « Mais je trouve qu’ils auraient tout de même pu te dire que je n’étais pas au seuil de la mort » Car cela aurait au moins permis à Hailey de ne plus trop s’inquiéter pour lui. - « J’espère simplement qu’il n’ont pas été trop désagréables avec toi ? » Demanda ensuite le soldat à la jeune femme. Parce que si cela avait été le cas, chaque personne responsable en entendrait parler jusqu’à la fin de ses jours. Quant à leur carrière ils pourraient carrément faire une croix dessus vu qu’il avait désormais de l’influence à Walla Walla.

Souriant le militaire continua : - « Oui j’aurai accès à tous les soins nécessaires. Et oui ils me permettront de me remettre » Il pourrait d’ailleurs se remettre bien plus tranquillement que les soldats lambda puisqu’il faisait désormais parti de l’élite de Walla Walla. - « Merci … » S’empressa ensuite de rajouter le Marines lorsque la jeune femme lui annonça qu’elle viendrait le voir chaque jour. - « Merci d’être là pour moi » Le visage du jeune homme se crispa néanmoins lorsque Hailey lui expliqua avoir vu un bon nombre de ses frères d’armes rentrer à leur QG en piteux état. Et il se crispa encore plus lorsqu’elle lui annonça qu’aucuns de ses supérieurs n’avaient prévenu la population sur ce qui se passait là-bas à Glenwood.

En toute honnêteté Benjamin déclara alors à Hailey : - « Moi aussi j’ai eu peur » Et il était pourtant très difficile de l’effrayer. Il évoqua ensuite Dieu en poursuivant : - « « Il » m’a ramené en effet » Sans doute parce qu’il avait jugé que Benjamin était un de ses plus dévoués serviteurs. - « Lorsqu’on était sous le feu ennemi, il m’est arrivé plusieurs fois de faire appel à « Lui » pour me protéger » Déclara ensuite le soldat. Sérieusement il rajouta : - « Ces gens … » Les Oblivions  - « … sont de véritables Démons tout droit sortis de l’Enfer » Ils n’étaient en tout cas pas des hommes ou des femmes ordinaires. - « Mais heureusement Dieu était avec nous » Le jeune homme retrouva néanmoins le sourire lorsque Hailey évoqua ensuite Gabrielle, Leo et Lori.

Souriant il rajouta alors : - «  Je suis heureux de savoir qu’ils vont bien, tout comme toi » Le Marines songea alors brièvement aux trois enfants qui vivraient bientôt sous le même toit que lui et Hailey avant de rajouter : - « Tu leur souhaiteras le bonjour pour moi, s’il te plait » Parce qu’il ne pourrait malheureusement pas encore quitter l’hôpital. Quant à ses blessures justement le jeune homme s’expliqua rapidement : - « Mon nez guérira vite. Tout comme mon poignet gauche. On m’enlèvera d’ailleurs le plâtre dans très peu de temps » Benjamin sembla par contre un peu plus pessimiste lorsqu’il évoqua son épaule gauche. - « Mon épaule mettra par contre certainement beaucoup plus de temps à guérir » Parce que la blessure était beaucoup plus importante.

A ce propos il continua : - « Il faut absolument que je fasse de la rééducation. Il faudra donc que je suive des séances de kiné pendant plusieurs mois » Benjamin souleva ensuite légèrement son tee-shirt pour montrer à Hailey son abdomen recouvert d’ecchymoses, comme une bonne partie de son corps, en poursuivant : - « Les côtes mettront encore plus de temps à se ressouder mais il faut voir le côté positif dans tout ça, je pourrais passer beaucoup plus de temps avec vous » C’est-à-dire avec Hailey, Gabrielle, Lori et Leo. Quant à la fracture du crâne qu’il avait malheureusement subit il continua : - « La fracture était assez sévère … » Le militaire positionna alors sa main valide sur la cicatrice en poursuivant : - « … mais je n’en garderais heureusement aucunes séquelles »

Est-ce que Hailey lui demanderait exactement ce qui s’était passée là-bas ? Est-ce qu’elle lui demanderait combien de personnes avaient été sauvées ? Qui avait été sauvé ? Combien de personnes avaient été tuées ? Combien d’hommes s’étaient acharnés sur lui pour le mettre dans cet état ? Et son crâne, est-ce qu’elle lui demanderait ce qui était à l’origine de cette sale blessure ? Sûrement puisqu’elle n’était apparemment pas au courant, comme l’entièreté des civils de Walla Walla, de ce qu’ils avaient tous vécus à Glenwood.


Semper Fidelis


I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Hailey W. Blackbird
Hailey W. Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1437
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Dim 21 Aoû 2022 - 15:53
J’ai une moue quelque peu mécontente. « Je ne les blâme pas, je sais bien qu’ils ne décident pas forcément eux-mêmes. C’est aux responsables que j’en veux. » De toutes ces décisions stupides et inhumaines qu’ils prennent, celle-là est la plus insignifiante et pourtant, elle est tellement révélatrice. Ma main serre la sienne. « Ça, ils me l’ont dit. Que tu étais tiré d’affaire, mais rien de plus. Je n’avais aucune idée de tes blessures. » Et je dois prendre sur moi pour ne rien laisser paraître, me répétant sans cesse qu’il va bien, qu’il se remettra. Je secoue la tête avec un infime sourire. « Non, ils ont été plutôt patients, quand bien même ai-je beaucoup insisté. » Bien plus agréables que les miliciens ou autres quand je demande des nouvelles de Mei.

Mais je ne peux rien faire pour elle actuellement, malgré tous mes efforts et mes tentatives. Alors que je le peux pour Benjamin, et je le ferai, je serai là pour lui autant que je le pourrais. Sans compter qu’il aura les meilleurs soins, il faut bien que sa position aide. Je secoue la tête. « Ne me remercie pas. » Quoi de plus normal après tout ? Et je m’en veux de lui parler de ça, alors qu’il n’en avait pas besoin, ces dernières semaines, ces derniers mois, ont été tellement compliqués pour tout le monde. Mais visiblement les soldats ne sont pas davantage de ce qui se dit, ou plutôt de ce qui est tue, que le reste de la population.

Je l’observe alors qu’il se confie un peu plus, mon cœur se serrant en l’écoutant. L’entendre avouer qu’il a eu peur si simplement, lui le grand soldat, le Trone, est quelque peu déroutant. Inquiétant. Mais je peux que sourire alors qu’il continue, jusqu’à ce qu’il mentionne ces gens. De eux aussi, nous avons entendu parler, même si encore une fois les dirigeants tentent de dissimuler des informations.
Je déglutis, ne sachant pas trop quoi ajouter. Ils avancent, ces monstres d’Oblivions, et ils ont battus nos hommes à Glenwood une première fois… que dire si ce n’est que c’est effrayant ? Et il le sait déjà.

Je parviens à retrouver un sourire en parlant des enfants, de ces enfants qui sont devenus si précieux en si peu de temps, et je hoche la tête à sa demande. « Bien sur. Lori pourrait venir avec moi demain ? Même si elle ne reste pas longtemps, elle a prévu de te faire un gâteau je crois. » Et mon regard passe de son visage à son poignet, suivant les blessures qu’il me décrit, pour s’arrêter sur son épaule. Oh. Je cesse de respirer un instant alors qu’il soulève son t-shirt. La pensée que j’aurais préféré le voir torse nu dans d’autres circonstances me traverse l’esprit de façon saugrenue, plus que rapidement effacée par l’étendue de ses ecchymoses. Sans réfléchir, je tends la main pour effleurer ses côtes, sans vraiment oser les toucher. « Je suis désolée. » Je chasse les larmes qui me viennent avant qu’elles n’apparaissent et je lui offre un sourire. « Ne parle pas trop vite, tu pourrais le regretter. Des enfants peuvent être plus redoutables que des ennemis tu sais. » Mes joues s’enflamment à retardement, ma main quittant instantanément sa peau. « Mais j’en serais ravie. » Et un soupir de soulagement m’échappe. « Bien, j’en suis heureuse. » S’il n’a pas de séquelles, c’est parfait. Je crois qu’il ne supporterait pas de ne plus pouvoir combattre, comme la plupart des soldats après tout.

Je le dévisage avant de reprendre. « Je ne sais pas ce qu’ils ont prévus pour vous. Il semblerait que le suivi psychologique ne fasse pas partie de leur priorité, comme si… comme si les hommes et les soldats n’en avait pas besoin. » J’ai un mince sourire. « Alors qu’il y en avait avant, quand vous rentriez de missions ou pour les flics ayant subi des traumatismes non ? Mais peut-être cela te ferait-il du bien d’en parler… On pourrait demander à Min-Oh s’il connait quelqu’un ? » J’inspire profondément, me décidant à quitter la chaise pour m’asseoir sur le lit, près de lui. « Sinon, je suis là. Je… ne saurais pas trop comment t’aider… Et je n’ai certainement pas envie de te replonger là-dedans, mais… » J’attrape sa main, mêlant ses doigts aux miens. « Si tu veux en parler, de ce qu’il s’est passé, de ce qu’il t’est arrivé, je peux t’écouter. » Je lui souris avec douceur, frôlant sa joue de ma main libre.


Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi
Revenir en haut Aller en bas  
Benjamin Blackbird
Benjamin Blackbird
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Trône
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2710
Sujet: Re: I saw what hell looked like    Sam 17 Sep 2022 - 22:33
- « Elle pourra venir bien évidemment … » Répondit aussitôt Benjamin à Hailey à propos de Lori. - « … je serais heureux de la voir » Ce qui était véridique parce qu’il appréciait grandement la jeune fille. Quant au gâteau qu’elle avait l’intention de faire à son égard le militaire s’empressa de reprendre : - « Un gâteau ? Oooh … mais elle est vraiment adorable » Souriant le soldat continua : - « J’ai hâte d’être à demain alors parce que la nourriture qu’on me sert quotidiennement, ici, n’est pas vraiment très ragoûtante si tu vois ce que je veux dire » Chose qui était entre parenthèse tout à fait normal puisque le militaire qui était en convalescence ingurgitait tous les jours un grand nombre de médicaments. - « J’espère simplement qu’elle ne sera pas effrayée de me voir ainsi ? » C’est-à-dire alité, le visage bleuis, plâtré à divers endroits et avec le crâne à moitié rasé. Le jeune homme porta alors sa main valide sur la cicatrice au sommet de son crâne en poursuivant : - « Elle aura sans doute des questions à me poser à propos de cette blessure et … »

Benjamin marqua alors une très courte pause avant de rajouter : - « … je ne sais pas trop ce que je pourrais lui répondre » A part la vérité bien entendu. Le Marines fixa alors Hailey en poursuivant : - « Je pense que tu devrais lui dire, avant qu’elle ne me voit dans cet état, que j’ai été sérieusement blessé mais que mes jours ne me sont pas comptés. Je pense aussi que je vais avoir besoin de ton aide pour … enfin … pour lui expliquer qu’ici nous sommes toujours en sécurité » Parce que la jeune fille aurait forcément des questions à ce sujet. Le militaire sembla alors réfléchir un court instant avant qu'il ne rajoute : - « Je n’ai aucune envie qu’elle sache qu’en dehors de la ville des hommes et des femmes sans foi ni lois sèment le chaos. Il est important pour elle et pour Leo qu’ils continuent à vivre sereinement » Même si pour se faire ils devaient vivre dans l’ignorance. Enfin du moins pour le moment. Quant aux journées qu’il passerait bientôt en famille avec Hailey et les enfants le jeune homme continua : - « Ils sont sans doute redoutable mais je suis certain que je parviendrais à surmonter tout ça » Ça il en était certain.

Quant au suivi psychologique le Marines rajouta : - « Il y en avait oui mais tu sais des hommes comme nous … » C'est à dire des hommes qui sont supposés ne pas montrer leurs faiblesses aux yeux de leurs proches ainsi qu’à ceux de leurs concitoyens - « … nous avons été formé pour surmonter toutes ces horreurs » Ce qui sous entendait clairement que normalement il ne devait avoir aucun mal à oublier les camarades qu’il avait perdu au combat et ou toutes les horreurs qu’il avait dû faire ou voir pour rester en vie. Mais il lui arrivait tout de même d'en cauchemarder bien souvent. Le visage fermé Benjamin rajouta alors : - « Tu sais lorsque j’étais mobilisé en Afghanistan, à Kaboul ou encore à Baghran j’ai vu certains de mes amis se faire tuer sous mes yeux en marchant sur une mine ou encore se faire tuer dans des attentats suicides. Face à toutes ces horreurs nous étions obligés d’aller voir un psy sinon on ne pouvait pas retourner sur le terrain. Mais ce n’est pas vraiment facile de parler de tout ça à un type qui ne sait pas du tout ce que c’est que de vivre sous pression à chaque instant »

Benjamin fixa alors à nouveau Hailey en poursuivant : - « En parler à Min-Oh … non … non ... jamais de la vie » Parce qu'il était certain que le médecin irait ensuite tout raconter à sa chère et tendre Neela, cette ignoble mégère, cette étrangère qui arrivait tout droit d'Inde et ça il en était hors de question pour le Marines qui ne souhaitait pas paraître pour un faible aux yeux de cette horrible bonne femme. - « … je parviendrais à surmonter tout ça une nouvelle fois ne t'en fais pas. Mais si tu veux en savoir un peu plus sur ce qui s’est passé là-bas je suis prêt à m’ouvrir à toi … mais seulement à toi » Parce qu’il avait une totale confiance en elle contrairement à d’autres personnes. Lorsque la main d'Hailey frôla son visage Benjamin lui esquissa alors un sourire juste avant de reprendre : - « J’ai bien envie d’aller faire un tour dehors pour me changer les idées et surtout prendre un peu l’air. On pourrait peut-être aller dans le jardin de l’hôpital qu’en penses-tu ? » Mais avec ses côtes cassées il lui serait sans doute très difficile d'atteindre celui-ci.

Enfin sauf s’il utilisait un fauteuil roulant bien entendu. Mais l’utiliserait-il vraiment ? Pourquoi ? Tout simplement parce que pour un homme de la trempe de Benjamin, c’est-à-dire un Marines, un Trône, un Soldat de Dieu qui ne craignait pas la mort ni même la souffrance se déplacer dans une chaise roulante était vraiment déshonorant. Enfin sauf peut-être si une personne, comme Hailey, qui tenait vraiment à lui et en qui il avait une totale confiance le convainquait du contraire ?


Semper Fidelis


I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: I saw what hell looked like    
Revenir en haut Aller en bas  
- I saw what hell looked like -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: