The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -25%
TV LED 55″ 4K UHD 100Hz – SONY KD55X89J ...
Voir le deal
599.99 €

Everyone prays in the end
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 168
Sujet: Everyone prays in the end   Jeu 12 Mai 2022 - 1:11
« Laissez-moi, je - » Je crie, je hurle, même. Aussi fort que ma voix qui se brise en est capable. « LÂCHEZ-MOI BORDEL! » Je n'en peux plus d'être dans cette pièce étouffante, j'en ai mon cul de cette douleur qui traverse chaque fibre de mon corps à chaque fois que lui ou un autre lève la main sur moi. J'ai la rage au ventre mais je suis incapable de me défendre, mes deux poignets toujours liés derrière mon dos. Chaque fois que je bouge, la corde s'enfonce un peu plus dans ma peau, et la brûlure me fait grincer des dents.

Mais pas question de lui montrer à quel point je peux avoir mal. Enfin, je fais de mon mieux pour garder la tête haute. Et si ça fonctionne pendant un moment, j'ai cependant un haut le coeur particulièrement désagréable, là, tout de suite. Je tombe à genoux, juste à temps pour apercevoir la putain de bassine. Ce truc me terrorise, et cette fois, je n'arrive pas à cacher la peur sur mes traits. J'ai des sueurs froides, l'impression que je vais tomber dans les pommes. Je dois me soutenir avec mes mains, par terre. Je sais pas si je regrette tout, en ce moment, mais c'est pas loin. Je relève les cils vers le type, juste à temps pour m'évanouir.

Quand je me réveille, j'ai le malheur de retrouver ce putain d'enfoiré juste devant ma gueule. Je le jure, bordel. Je vais me venger de ce connard quand j'en aurai la chance. Je vais tout faire pour lui faire regretter ces petites séances. Sauf que je sais bien que je vais crever ici. Plus le temps file et plus je le réalise. Alors aussi bien le faire chier jusqu'au bout. Je ne lui dirai rien du tout. Avec la force du désespoir, sûrement, je lui envoie un coup de boule quand il s'approche. Ma tête se fracasse sur la sienne, et même si j'ai probablement plus mal que lui, je trouve que ça en vaut la peine.

La bassine du diable me regarde pourtant toujours. J'ai l'impression que je divague, que je perds la raison. Comme si tout ce temps sans manger ni boire m'empêche de penser clairement. « Je vous emmerde tous. » que je lâche en un souffle. « Allez... tous... vous faire FOUTRE. » Le dire me prend toute mon énergie. Ma cervelle déraille, je le sais. J'ai des images qui s'imposent à moi. Quand Vi est partie. Quand j'ai dû faire certains choix. Je les chasse de mon crâne, reprenant mon souffle pour le regarder à nouveau. Et le défier. C'est mon jeu préféré.


The wolf sits at my door, can't escape him anymore. He knows I've lost the war, and it's taking me for good. I tell those I adore, and the dishes hit the floor, the snow drips on the porch. I bite my lip and brave the storm.
Revenir en haut Aller en bas  
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 666
Sujet: Re: Everyone prays in the end   Ven 13 Mai 2022 - 0:00
Elle crie, elle hurle. C’est à se demander où elle trouve l’énergie pour le faire, alors que sa voix commence déjà à se briser à force de brailler. Visiblement son obstination y est pour beaucoup, car elle semble être bien décidée à ne pas s’arrêter… Face à cela, le regard d’Elijah reste posé sur elle, toujours aussi impassible. Sa seule et unique réaction est d’avoir un léger soupir, tandis qu’il se contente de la maintenir: sa patience n’est certes pas illimitée, mais il en faudra bien plus pour qu’il la perde. Même si sortir de cette pièce avec un mal de crâne serait particulièrement agaçant, il faut bien l’avouer.

Malheureusement pour elle, le soldat présent avec eux dans la pièce -Jude- ne possède pas cette même qualité: il est bien plus connu pour son sang chaud… Et sa manie d’agir sans réfléchir. Ferme ta putain de gueule ! Cette fois-ci, c’est son poing qui s’écrase sur la joue de la prisonnière, ne cherchant aucunement à contenir sa force. Au contraire. C’est clair ? Sans surprise, après ça, elle se retrouve sur ses genoux. Elijah la relâche, avant de revenir face à elle: de ce fait, il remarque bien assez rapidement le regard qu’elle porte à la bassine non loin d’eux.

Ça y est, elle l’a remarquée… Visiblement cela fait son petit effet. Tout était bien sûr calculé dans ce sens: et elle n’est désormais plus capable de cacher sa peur, qui a bien assez rapidement remplacé son insolence. Cette vision semble d’ailleurs suffisante pour la faire tomber dans les pommes, et alors que Jude s’avance, Elijah le stoppe. Je m’en occupe, lui assure-t-il. Autant limiter au plus possible sa présence ici, sinon la prisonnière sera rapidement incapable de parler: sauf que cette fois-ci, cela ne sera pas par choix. Elle a intérêt à morfler, cette hystérique. Puis il part de la pièce, les laissant désormais seuls. Parfait.

Elle se réveille peu de temps après, sûrement avec le bruit de la porte: s’approcher d’elle n’est sûrement pas la meilleure des idées, mais il faut bien s’assurer qu’elle n’est pas trop abimée… Et bien sûr, elle en profite pour lui foutre un coup de boule, cette connasse. La douleur est là, mais elle n’est rien comparée à celles qu’il a connu lors de son empoisonnement. Il s’en remettra. Tu aggraves ton cas, tu le sais ? Simple constat, face à son inconscience totale: mais au lieu de lui refiler un énième coup, il se contente de s’asseoir face à elle, sur l’unique chaise présente dans la pièce. Réponds à la question. Où sont les otages emmenés par tes potes masqués ?



Darkness is your candle.
Elijah Hawksley ☽ People will do anything, no matter how absurd, in order to avoid facing their own souls. One does not become enlightened by imagining figures of light, but by making the darkness conscious.
Revenir en haut Aller en bas  
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 168
Sujet: Re: Everyone prays in the end   Dim 15 Mai 2022 - 8:45
Je peux sentir le sang qui coule, sur ma pommette. J'imagine que le dernier coup de poing de ce soldat à la con est en cause. Je ne sais pas pourquoi, d'ailleurs, mais j'ai l'impression de devenir cinglée - j'entends des bruits, des voix. Je divague, putain. Mais je réalise que ce n'est pas la réalité, à mon réveil. Et je retrouve ce con, avant de lui envoyer de quoi lui laisser un petit souvenir de moi. Je crois qu'il n'apprécie pas. Il affirme que je ne fais qu'empirer les choses, même. « Est-ce que tu serais vraiment plus aimable si je me montrais plus docile? » Je lâche un petit rire sans joie. « J'crois pas, non. Surtout pas ton copain de tout à l'heure. » Il peut bien aller se faire foutre, celui-là. Et tous les autres aussi, d'ailleurs.

Je le regarde prendre place sur la seule chaise de la pièce, me crispant quand il bouge par peur de recevoir des coups à nouveau. À la place, il me pose à nouveau la même putain de question. « Pour la dernière fois, JE SAIS PAS, OKAY? » Bien sûr que je sais, mais je n'ai pas l'intention de lui donner cette information alors que tout ce qu'il fait c'est de me buter à petit feu. Je sais que je vais crever ici, de toute façon. Je ne vais pas mourir comme une lâche qui donne des informations trop cruciales pour tomber dans leurs oreilles. Pas sans rien obtenir en retour, du moins.

« J'ai l'impression que ça te tient à coeur, par contre, hein. Tu ne lâches pas le morceau, au sujet de ces précieux otages. » Aussi bien le narguer - puisque je sais qu'il va me faire souffrir, peu importe ce que je vais dire. Parce que ce n'est pas ce qu'il veut entendre. Personne ne me dit ce que je veux entendre, moi non plus. Quelle injustice. Évidemment, je sais que je ne suis pas en position pour jouer l'insolente. Mais c'est plus fort que moi. Quand je repense à New Eden et à toutes leurs conneries, je ne peux que me frustrer de plus belle.

« Tu perds ton temps. Je n'ai pas l'intention de me plier à vos demandes. » Au fond de moi, j'en ai peut-être envie. Parce que j'ai mal, j'ai froid, je suis dans un piètre état - et surtout dans une situation particulièrement épineuse. Sauf que je ne sais pas ce que je fais. Je ne l'ai jamais su. Je fais simplement de mon mieux, même si ce n'est probablement pas suffisant. Je relève mon regard sur lui à nouveau, épuisée par tout ce que j'ai pu vivre dans les dernières heures. Et j'ai envie de lui demander de me tuer tout de suite, de m'achever pour m'éviter un peu de douleur. Mais je ne dis rien, parce que je sais que c'est exactement ce qu'il veut.


The wolf sits at my door, can't escape him anymore. He knows I've lost the war, and it's taking me for good. I tell those I adore, and the dishes hit the floor, the snow drips on the porch. I bite my lip and brave the storm.
Revenir en haut Aller en bas  
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 666
Sujet: Re: Everyone prays in the end   Mar 17 Mai 2022 - 0:54
Sans grande surprise, elle persiste dans son insolence, et ce malgré l’avertissement donné. A vrai dire, Elijah ne s’attendait pas à grand chose d’autre de sa part. Elle ne le croit pas ? Peu importe, cela ne changera pas la véracité de ses propos: oui, son comportement actuel ne fera qu’aggraver sa situation. Son regard reste toujours posé sur elle, impassible, alors qu’elle s’arrête enfin de déblatérer. L’amabilité se mérite. Autrement dit, elle peut toujours aller se faire cuire un œuf là-dessus.

Il lui repose une énième fois la même question, sachant déjà à quoi s’attendre: évidemment, elle ne va pas y répondre. Ce serait trop facile sinon. A la place, elle prétend encore et toujours ne rien savoir, profitant par la même occasion d’hausser le ton: ce à quoi il ne peut s’empêcher d’avoir un rire silencieux, bien assez rapidement remplacé par son impassibilité habituelle. Tu veux que l'on te rafraîchisse la mémoire, peut-être ? Plus une affirmation qu’une véritable question, et le ton employé ne laisse aucun doute à ce propos. Mais visiblement, elle ne peut pas se contenter de sa première réponse: au contraire, elle en rajoute une couche, apparemment bien décidée à tirer une réaction de sa part.

Sauf qu’elle se fourre le doigt dans l’œil.

Des provocateurs, Elijah en a croisé un grand nombre durant toute sa carrière au FBI: alors ce n’est certainement pas elle qui va le faire sortir de ses gonds. Et elle ne s’arrête pas en si bon chemin, puisqu’elle renchérit, affirmant qu’elle ne se pliera pas à leurs demandes. Il ne lui répond rien. A la place, il se contente de se relever, avant de s’approcher d’elle. Bien tenté, dit-il simplement, accompagnant ses mots par des petits tapotements sur sa tête. Comme l’on féliciterait un bon toutou après qu’il ait ramené sa baballe.

Puis soudainement -avant qu’elle ne puisse faire quoique ce soit-, il l’empoigne par les cheveux, l’obligeant à relever sa tête vers lui. Quitte à tirer un peu plus, histoire vraiment l’immobiliser. Tu ferais mieux de ne pas t’aventurer sur ce terrain là. Parce que justement si, il a encore un paquet de temps devant lui. Et tout autant de patience. Alors s’il doit rester des heures ici, il le fera. Et tu parles beaucoup, pour quelqu’un qui servait uniquement de diversion. Pour dire que de la merde en plus: franchement, qui des deux perd vraiment son temps ici ? A croire que tu n'es utile qu’à ça.

Il la tient toujours fermement, n’hésitant pas à tirer un peu plus lorsqu’elle ose lui envoyer un sale regard. C’était ton idée de souiller l’eau avec de l’essence, ou on te l’a donnée ? Une question qui n’a étrangement rien à voir avec le précédent sujet. Un excellent choix, en tout cas. Des félicitations qui pourraient presque paraître réelles, si elles étaient faites dans un tout autre cadre… Tiens, et si on allait voir ça de plus près ? Sans attendre sa réponse, il la traîne brusquement par les cheveux jusqu’à la bassine, la plaçant de façon à ce qu’elle voit bien l’eau souillée d’essence.

Pas mal hein ? Plutôt réussi, effectivement. L’odeur est forte, agressant les narines: en ce qui concerne de l’aspect de tout ceci… Eh bien cela ne ressemble pas à grand chose. Un mélange si gentiment préparé pour nous, de ta part… ce serait dommage que tu ne le goûtes pas. N'est-ce pas ? Il lui adresse un sourire faux, qui ne présage rien de rassurant... Alors, bon appétit. Encore une fois, il ne lui laisse pas le temps de parler: à la place il appuie fortement sur sa tête, jusqu’à la plonger totalement dans l'eau souillée d’essence, tout en prenant bien sûr soin d’immobiliser un minimum le reste de son corps. Que les choses sérieuses commencent.



Darkness is your candle.
Elijah Hawksley ☽ People will do anything, no matter how absurd, in order to avoid facing their own souls. One does not become enlightened by imagining figures of light, but by making the darkness conscious.
Revenir en haut Aller en bas  
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 168
Sujet: Re: Everyone prays in the end   Mer 25 Mai 2022 - 1:02
L'amabilité se mérite? L'amabilité est morte en même temps que le monde moderne, bordel. Mais ça, je n'ai pas le courage de lui lancer en pleine gueule. J'imagine que je ne sais pas encore si j'ai totalement raison. Je tente de me concentrer, de toute façon, question de ne pas m'écraser par terre comme un vulgaire animal blessé. J'ai l'impression de divaguer quand je le vois rire - visiblement, il est mécontent de mes réponses. Tant mieux pour lui. Sauf qu'il s'approche à nouveau, et même si j'ai un réflexe de recul, je n'encaisse pas de coup, cette fois. Il me félicite de façon ironique, plutôt. Et il pose mollement sa main sur ma tête à quelques reprises, se moquant clairement de tout ce que j'ai bien pu dire jusqu'ici. Je ne comprends rien à rien, et c'est probablement pour cette raison que je suis vachement surprise quand il empoigne ma tignasse rousse.

Je ne peux m'empêcher de lâcher un grognement de douleur, le menton dans les airs à cause de la force qui me tire vers l'arrière. Il me menace - décidément, j'ai touché une corde sensible. Sur le coup, j'ai trop la trouille pour oser répliquer. J'ai la gorge tellement à découvert qu'il pourrait en prendre une bouchée s'il était un cadavre en vie, et ça me fait frissonner. Mais il en rajoute, affirmant que je parle trop pour quelqu'un qui ne sert qu'à faire diversion. Il prétend que je ne suis utile qu'à ça. L'espace d'un instant, je le fixe de mon regard noisette. Dans ma tête, je lui hurle dessus, enragée. Mais je n'arrive toujours pas à parler. Je suis figée là comme une idiote, dans le silence. Si j'ouvre la bouche, il va probablement réaliser que ses mots semblent m'atteindre.

Alors je lâche une autre connerie. Pour le provoquer un peu plus, et qu'il arrête de me casser les couilles. « Quoi, tu t'amuses pas? J'ai l'impression que tu prends ton pied. » Je tente de sourire. « Diversion réussie. » Qu'il se fasse enculer. Je souhaite secrètement que tous ses petits copains crèvent aux mains des Scarecrows, là, tout de suite. Et comme s'il pouvait lire dans mon crâne, il resserre sa prise sur mes mèches, comme pour me faire chier d'oser penser une telle chose.

« Merci, j'apprécie. » que je lâche avec le même sarcasme que lui, quand il parle de l'eau souillée. J'essaie d'éclaircir ma voix rauque, sans trop de succès. La position n'est pas idéale pour mes cordes vocales, et c'est surtout vachement inconfortable pour mes cervicales. Sauf que je manque de me péter la gueule quand il m'emmène voir mon travail de plus près. Un éclat de voix s'échappe de mes lèvres, la douleur se rappelant à moi - surtout quand je vois la bassine. Ma poitrine se soulève et s'abaisse à une vitesse folle tellement j'anticipe la suite. « Je - non, je - » Je n'ai plus rien à dire, cette fois, les billes rivées sur l'eau mélangée à l'essence. Je tente de reculer avec violence, mais il ne me laisse pas le choix. Mes traits se durcissent quand je l'entends me souhaiter bon appétit, avant de plonger dans la bassine.

Je ne peux que tenter de me débattre comme une débile, hurlant sous l'eau qui me brûle la peau et les voies respiratoires. J'ai l'impression de suffoquer, c'est insoutenable. Je tente de me sortir la tête de l'eau de toutes mes forces, mais sa poigne m'en empêche malgré mes efforts. J'ai envie de pleurer toutes les larmes de mon corps, j'en tremble, même. Sauf que je n'abandonne pas. Mon bras se libère, l'espace d'une seconde, et je tente d'attraper la première chose sur laquelle mes doigts se posent. Son cou? Je ne suis pas certaine. Mais j'enfonce mes ongles dans la chair, essayant toujours de survivre, une minute à la fois.


The wolf sits at my door, can't escape him anymore. He knows I've lost the war, and it's taking me for good. I tell those I adore, and the dishes hit the floor, the snow drips on the porch. I bite my lip and brave the storm.
Revenir en haut Aller en bas  
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 666
Sujet: Re: Everyone prays in the end   Mar 31 Mai 2022 - 23:53
Son énième provocation scelle définitivement son sort. Ce n’était pas faute de l’avoir prévenue, un peu plus tôt: mais visiblement elle n’écoute pas les avertissements, et préfère n’en faire qu’à sa tête. Tant pis. Elle n’aura que ce qu’elle mérite. Elijah ne prend même pas la peine de lui répondre: à la place, il la mène assez rapidement jusqu’au niveau de la bassine: il la regarde avoir les yeux rivés sur l’eau souillée, sans rien dire. Pour la première fois depuis leur échange, elle semble réaliser ce qu’il va lui arriver d’ici peu: mais il est déjà trop tard. Et ses bégaiements n’y changeront rien, tout comme sa tentative désespérée de reculer. Alors, sans plus attendre, il plonge avec force sa tête dans l’eau souillée.

La réaction se fait sans attendre: au bout de quelques secondes à peine, elle commence déjà à se débattre furieusement, et ses hurlements ont pour conséquence de l’exposer d’autant plus aux effets néfastes de l’essence. Rien d’étonnant à cela, car le carburant ne fait généralement pas bon ménage avec le corps humain: mais tout ça était bien évidemment calculé en ce sens. Tout à fait conscient de la situation, Elijah la maintient plus fermement que jamais: hors de question qu’elle puisse s’extirper, ou même trop bouger. Elle doit souffrir, quitte à lui faire littéralement boire le résultat de son sabotage…

Mais avant qu’il ne puisse réagir, elle parvient à libérer l’un de ses bras: et assez rapidement, sa main se referme sur la première chose à sa portée. Soit le bras d’Elijah, celui qui maintient sa tête sous l’eau. Quelle connasse. Ses ongles s’enfoncent dans la chair, provoquant bien assez rapidement une douleur difficilement occultable: ce qui a pour conséquence de lui faire ressortir la tête de l’eau plus tôt que prévu. Mais le milicien ne lui laisse aucunement le temps de réagir: pour se dégager de son emprise, il n’hésite pas à la frapper une énième fois au visage. Ses ongles laissent de grosses traces sur son bras, mais la responsable se retrouve désormais complètement sur le sol, avec la violence du coup.

Essaie de bouger ne serait-ce qu’une fois, et tu t’en reprends un, la menace-t-il, tout en la maintenant à terre au niveau du dos, n’hésitant pas à mettre tout le poids de sa jambe dessus. Puis sans plus attendre, il la menotte au niveau des poignets: au moins, avec ça, elle pourra plus s’échapper. Bon, où nous en étions déjà ? Un instant de silence. Ah oui, c’est vrai. Il la relève de force, la replaçant face à la bassine. Où sont les otages ? Mais encore une fois, il n’obtient pas la réponse escomptée: alors, il l’empoigne de nouveau par les cheveux. Bien, recommençons. Et elle se retrouve une nouvelle fois la tête dans l’eau.

Tout n’est désormais qu’une question de temps: trop court, et le supplice ne sera pas assez efficace pour avoir le moindre effet. Trop long, et l’interrogée ne sera plus en assez bon état pour continuer l’interrogatoire. De ce fait, chaque seconde a son importance, et ça Elijah en a bien conscience. C’est pour cette raison qu’en même temps de maintenir fermement la tête de la prisonnière sous l’eau, il regarde attentivement sa montre: pour éviter ces désagréments. Ce n’est qu’après un temps bien défini qu’il la ressort de l’eau, la relâchant ensuite, quitte à ce qu’elle se retrouve une seconde fois étalée par terre. Toujours pas décidée à répondre ?



Darkness is your candle.
Elijah Hawksley ☽ People will do anything, no matter how absurd, in order to avoid facing their own souls. One does not become enlightened by imagining figures of light, but by making the darkness conscious.
Revenir en haut Aller en bas  
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 168
Sujet: Re: Everyone prays in the end   Lun 4 Juil 2022 - 7:23
C'était son bras, finalement. Il faut dire que je n'ai absolument rien à foutre de la partie de son corps dans laquelle je peux enfoncer mes ongles. Tant que je peux le faire souffrir un peu. C'est aussi ma seule solution pour me sortir la tête de l'eau - littéralement, puisque de me débattre semble être inutile. J'avale même quelques gorgées de cette eau dégueulasse avant qu'il me sorte finalement de la bassine. J'inspire et expire à répétition, la respiration sifflante et la bouche en feu. J'accuse le coup de poing qu'il m'envoie sans avoir la force de répliquer à sa menace. La douleur est moindre, de toute façon, comparée à ce qui brûle dans mes poumons. Je crache, je tousse, je panique complètement. Et le fait qu'il me retienne au sol m'empêche de reprendre mon air adéquatement - pour son plus grand plaisir, sans aucun doute.

Joue contre terre, je prie silencieusement pour qu'il retire sa putain de jambe de sur mon dos. J'en ai besoin pour respirer, bordel de merde. Ma prière semble être entendue quand il relâche enfin la pression pour me passer les menottes. Certes, mes poignets à vif ne sont pas particulièrement heureux. Je crois même que quelques larmes quittent mes billes quand il me relève de force, épuisée - et à peine consciente de ce qui se passe. J'imagine qu'il s'attendait à une réponse de ma part, mais je ne suis plus certaine que mes cordes vocales fonctionnent assez bien pour faire vibrer le timbre de ma voix. Je me retrouve donc à nouveau face à cette bassine de malheur, et je replonge aussitôt dans l'essence diluée, horrifiée.

Cette fois, j'abandonne. Je vais crever ici, comme un vulgaire chiffon oublié. Et ça me terrorise. Je suis passée près de la mort tellement de fois, pourtant. Mais pas comme ça. Pas dans de telles souffrances. Au dernier moment, je me sens remontée à la surface. Je ne sais même pas si je réalise vraiment que je peux respirer. Le type me jette ensuite au sol à nouveau. Ma tête se fracasse par terre puisque je suis aussi molle qu'un fromage de France et aussi fragile qu'une poupée de porcelaine. Il me demande encore si je suis prête à parler. Sa voix me semble lointaine, étrange. Mais je sais une chose: c'est trop tôt pour parler.

Et de toute façon, j'ai tellement la nausée que j'ai l'impression d'exploser. Ma tête bourdonne. Ma cage thoracique se soulève sans me donner d'oxygène. Avec l'énergie du désespoir, je fais l'effort de me mettre à genoux, puis j'avance à quatre pattes vers lui. Je lève une main dans les airs comme si c'était un drapeau blanc, avec l'intention de parler. Sauf qu'aucun mot ne semble pouvoir franchir mes lèvres. Et une fois à ses pieds, je suis incapable de me retenir plus longtemps. Je commence à vomir tout le liquide ingéré contre ma volonté - probablement pour le mieux. Et entre deux jets, je souffle quelques mots. Je ne sais même pas s'il pourra m'entendre.

« Pitié, je - je veux pas - je veux pas mourir. » Je m'étale au sol, ayant trop de difficulté à soutenir mon propre poids. « Je ferai n'importe quoi - n'importe quoi. » N'importe quoi sauf répondre à sa question.


The wolf sits at my door, can't escape him anymore. He knows I've lost the war, and it's taking me for good. I tell those I adore, and the dishes hit the floor, the snow drips on the porch. I bite my lip and brave the storm.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Everyone prays in the end   
Revenir en haut Aller en bas  
- Everyone prays in the end -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: