The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Knock me down
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3139
Sujet: Re: Knock me down   Mer 13 Juil 2022 - 15:50
Va te faire foutre ! Que je lui lâche en brandissant un majeur de circonstances, pour qu'il comprenne bien où il peut se le mettre dans la foulée. Et quand il se drape dans sa dignité en décrétant qu'il s'en va, que c'est pas moi qui le vire, je roule des yeux : A la bonheur ! Tant qu'il se casse, j'm'en branle du pourquoi du comment. Si j'l'ai encore sous mes yeux dans les dix secondes, je jure que je vais m'en prendre physiquement à lui, et le tabasser pour de bon. La colère qu'il m'fait ressentir, mêlée à ce sentiment d'être une vraie merde, j'aime pas ça. J'aime vraiment pas ça. Je souffle longuement, à bout de nerfs quand je me trouve enfin seule, me laissant tomber sur le siège arrière.

Je me rends pas compte que je suis tremblante, éprouvée par des émotions qui m'étranglent et que je déteste ressentir. Tout l'intérêt de cette vie est de choisir quand j'me laisse dépasser par quelque chose, pas qu'on me l'impose. Et l'image qu'il me renvoie d'moi-même me donner envie d'vomir. Pour qui il se prend ? J'essaie de décolérer, et il me faut faire un tour par chez Lucy pour parvenir à m'apaiser. Même si c'est pas du grand art, au moins mon retour à la caisse laisse présumer que je passerais de toute façon une nuit courte. J'ai beaucoup de mal à m'apaiser, et ça se sent quand j'enchaine mes dernières clopes sans faire grands cas de ma consommation.

J'suis pas une grande fumeuse, j'réalise en venant à bout d'mon paquet que j'l'ai depuis plusieurs mois, qu'les retrouvailles avec les Dean ont permis d'le remplir, mais qu'pour autant, j'en ai jamais trop fumé. Il suffit d'un coup d'sang pour que ça parte, et que j'regrette en sentant la sècheresse de ma gorge actuellement. Pourtant, un tapotement s'fait entendre contre la porte, et j'me fige. La voix d'Valérian, une petite exigence suppliée, je reste silencieuse et figée. Il m'suffit du son de sa voix pour ressentir bouillir mon sang dans mes veines, mes yeux glissent vers la silhouette que je vois se dessiner à travers les vitres sales de Lucette.

Et les confessions s'enchainent, je suspens mon souffle à ces mots, en déglutissant péniblement. Je me sens vidée, de l'intérieur, comme un poisson qu'on éventre. Je laisse un long moment d'silence se poser après coup, en me concentrant pour ravaler mes émotions. Au chagrin que je renferme en moi, il y a la colère qui prend l'ascendant, et en ouvrant la portière derrière moi, je contourne la voiture pour me planter devant lui. Le regard fermé, les bras croisés sur ma poitrine, je le fixe longuement, furieuse en un rien de temps. A croire qu'il a amené une allumette à côté d'une réserve de poudre.

T'es vraiment un emmerdeur, tu le sais, ça ? Que j'lui lâche finalement, me maudissant d'entendre mon timbre s'enrailler. Je renifle, et pour éviter d'sentir que je pourrais m'vautrer, je me colle une claque mentale. Jamais. Pleurer. Pour qui que ce soit. C'est tout ce que tu trouves à dire pour justifier ton comportement de vieux connard ? Je peux pas te perdre ? C'est quoi, ça ? C'est ta possessivité qui parle ? M'en prendre à lui m'permet au moins de pas me perdre. Tu veux que je sois ton bon chien-chien qui va t'obéir comme tu l'entends, par facilité ?

Les questions sont sérieuses, c'est l'impression qu'j'ai. L'intuition que je dois être sa potiche pour qu'il soit rassuré de vivre. Quand il aura pris toute la place dans ma vie, et que j'pourrais plus fonctionner sans lui, quand je dépendrais d'ses ressources pour être heureuse, on fera quoi ? Je passe mon temps à t'attendre, à espérer qu'tu rentres, que tu survives, et quand t'as l'malheur de découvrir que j'le fais pas aussi sagement que tu l'exiges, tu as l'culot de t'en prendre à moi ? Que je renchéris, le timbre vibrant de rage : Mais va chier, Valérian ! T'es vraiment qu'un putain d'égoïste, reprend-toi !


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | The Exiles
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2999
Sujet: Re: Knock me down   Sam 23 Juil 2022 - 19:51
Les aveux de Valérian s’écoulèrent comme un torrent sorti de son lit, pulvérisant les barrières mentales du grec ; cette répugnance qu’il avait habituellement à dévoiler ses sentiments. Les derniers événements en date avaient néanmoins rabattu les cartes de ce côté-là, fragilisant dangereusement sa façade orgueilleuse, pleine d’assurance ; au point qu’elle s’effritât. Par ces nombreuses rainures s’infiltrèrent des gerbes d’émotions trop longtemps contenues. Le grec s’exprima ainsi librement, sans retenue ; mettant à nu les sentiments qu’il n’avait jamais encore osé formuler par crainte d’apparaître vulnérable.

Dans la pénombre qui enveloppait le camp, Valérian désespérait de réparer ce que sa colère avait inévitablement brisé. Il se figea imperceptiblement, le coeur gorgé de puissantes appréhensions, lorsque s’ouvrit finalement la portière. Reese contourna alors en silence la voiture pour venir se planter devant lui, les bras croisés.  

Le grec retint inconsciemment sa respiration, comme si les rouages du temps s’étaient enrayés sous l’épaisse tension qui alourdit l’atmosphère. Dans l’obscurité, il devinait le regard noir de la jeune femme qui le transperçait. Il sentait par ailleurs grandir sa colère comme un orage sur le point d’éclater.  

La voix de Reese fusa comme une balle. Elle balaya avec violence les confessions du grec, pulvérisant ce qu’il restait de son armure pour le heurter de plein fouet. Déconcerté, Valérian amorça un mouvement de recul face à ces invectives pétries de colère et de chagrin qui l’ébranlèrent profondément. Il pâlit franchement et ouvrit la bouche pour protester, sans parvenir cependant à émettre le moindre son. La colère de sa compagne le martelait comme une salve de balles à l’impact précis, redoutable, dont la cadence semblait ne jamais faiblir : « non, je… » dit-il à un moment donné avant d’être coupé par son amante qui ne décolérait pas.      

« j’ai eu peur, putain ! » s’écria-t-il finalement, éperdu. Et sa voix contenait un tel accent de détresse qu’il en fut horrifié. Son visage se ferma aussitôt comme pour endiguer les émotions qui lui échappaient à grands flots. L’expression impassible, Valérian raffermit sa volonté et se campa fermement sur ses appuis pour accuser les nouveaux reproches de Reese.

« Un égoïste ? » répéta-t-il d’une voix blanche. « Un égoïste ? » Il avala d’une enjambée la distance qui les séparait et toisa de tout son haut la jeune femme. « De quel droit te permets-tu de me juger, Reese ? Tu n’étais pas là, tu n’as aucune idée de ce que j’ai traversé ces derniers mois ! »

Plus que le reste, cette remarque avait filé comme un trait pour se loger dans sa colère. Celle-ci retomba cependant vite, tandis qu’un calme glacé engourdissait Valérian. Il se sentit amorphe, empli d’un vide béant qui aspirait une à une ses émotions jusqu’à le laisser parfaitement indifférent. « Peut-être n’aurais-tu pas dû m’attendre. » dit-il finalement d’une voix affreusement monocorde. « Peut-être attendais-tu après une chimère - après un homme qui n’existe plus. »

Une brise glaciale se leva à ce moment-là, soulevant les mèches noires du grec. L’expression indéchiffrable, il regarda un instant la jeune femme, puis ajouta de cette même voix sans timbre : « je suis désolé, Reese. »


Every time that I look in the mirror, all these lines on my face getting clearer. The past is gone. Oh, it went by like dusk to dawn. Isn't that the way ? Everybody's got their dues in life to pay.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3139
Sujet: Re: Knock me down   Sam 23 Juil 2022 - 20:19
Le mélange de colère et de désespoir qui m'tient la gorge actuellement est pas du tout pour me rendre enjouée étrangement. J'fixe Valérian, les yeux embués de larmes, j'aimerais comprendre c'qu'il lui passe par la tête. Pour casser l'intimité qu'il y a entre nous, pour oser porter l'estoque quand j'ai rien fait pour mériter les coups. J'ai les mâchoires serrées, de nerfs, de rage, tandis qu'il essaie même plus d'se défendre sur le coup. Il hésite, il tatonne, et la raison sort : il a eu peur. C'est sensé m'faire un truc, m'faire réaliser qu'il est qu'un homme mais j'crois que ça prend pas.

J'ferme les poings, les ongles plantées dans ma paume, au point d'm'en faire mal, d'transpercer ma peau. Je déglutis, et vraiment, ça me saoule d'entendre ça. J'suis... Révoltée d'entendre ça : Et alors ?! C'est une raison pour gâcher nos retrouvailles ?! Apparemment ouais. D'se laisser étouffer par la peur, d'recracher ses conneries sur moi, d'me pourrir parce qu'il arrive pas à composer avec. J'suis sensée être la personne qu'il aime, non ? Alors pourquoi j'me sens aussi nulle avec lui ? Six mois, bordel ! Six mois ! Et à la première contrariété tu me sautes à la gueule !

Egoïste, ouais. J'le pense toujours, parce que je vois pas comment c'est possible d'penser autrement, quand on est pris par la colère comme moi actuellement. J'soupire, détourne les yeux. C'est putain d'injuste. Et sa dernière remarque me désarme. Quoi ? J'aurais pas dû l'attendre ? Il est sérieux ? Il insiste même, comme si c'était évident. Maintenant c'moi qui ais fait la connerie d'l'attendre, il est désolé. J'l'aurais pas fait, est-ce que c'était une solution aussi ? J'ai comme un putain d'doute maintenant. J'secoue la tête, effrontée, d'toute façon j'ai horreur qu'on m'dise quoi faire, j'ai jamais écouté qu'moi et c'est pas Valérian Pietro Zacharias qui va changer ça...

J'le fixe, les mâchoires serrées. J'vais continuer à l'attendre, t'as qu'à le retrouver, cet homme qui existe plus, que j'lui sors sèchement en plantant un regard furieux sur lui. J'ai pas gâché six mois d'ma vie, j'me suis pas prise une balle, pour qu'il se paie le luxe de me dire "t'aurais pu faire autre chose de ces semaines gâchées". Je suis à deux doigts d'lui faire un tacle je crois, tellement ça me gave dans l'idée. Tu me feras signe quand tu l'auras fait, si t'en as envie, j'suis même pas sûre de ça. Si ça s'trouve, ça l'arrangerait que j'me casse, de pas avoir à m'supporter. C'est possible. Pour l'instant, on va sans doute en rester au statu quo. Et on verra un jour s'il se sort la tête du fondement, j'imagine...


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | The Exiles
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2999
Sujet: Re: Knock me down   Ven 5 Aoû 2022 - 23:42
Les poings serrés, Valérian accusa les cris de Reese comme s’il avait pris de front une déferlante. Il ne broncha pas, ayant conscience de s’être comporté comme un salaud. Sa colère, telle une irrépressible déflagration, lui avait échappé de façon si soudaine qu’il en était encore stupéfait. Dans une véritable éruption, elle était montée des profondeurs de son être pour éclater avec violence, fracturant en une multitude morceaux le bonheur qu’il avait partagé avec la jeune femme. Le regard de celle-ci était chargé de chagrin et d’incompréhensions. Par ce violent accès de colère, il l’avait profondément blessée. Et le grec se détestât d’être la cause de son désarroi.

Jamais il n’avait voulu lui faire du mal - jamais.

C’était comme si une force supérieure avait pris le contrôle l’espace de quelques minutes, occultant sa volonté pour le dresser contre celle qu’il aimait ardemment. La peur qu’il avait ressentie avait ensemencé cette fureur chez lui. Une fureur telle qu’elle avait forcé les digues de sa raison, s’écoulant à grands flots sans que le grec ait le moindre contrôle dessus. Un constat qui distilla une peur glaçante dans ses veines et durcit son coeur. Comment avait-il pu perdre à ce point le contrôle de lui-même ?

Poussé dans ses retranchements, Valérian se comporta comme un automate, articulant des propos froids, sans timbre. Piégé dans l’étau de ces peurs, il se referma sur lui-même et dressa des remparts autour de lui. Il s’attendait à ce que Reese le rejette, à ce qu’elle ne le reconnaisse pas et discerne cette noirceur profondément enracinée dans sa chair que la mort de Sasha avait libérée de ses chaînes. Il s’attendait presque à ce qu’elle le déteste autant que lui se détestait en cet instant.

À sa surprise, la jeune femme franchit pourtant ses remparts, refusant fermement de le laisser partir à la dérive. Elle le hameçonna de ses orbes verts, vibrants de colère. « Tu veux toujours de moi ? » souffla le grec en écarquillant les yeux, ébranlé. « Malgré ce que je t’ai dit ? Malgré le fait que j’ai changé ? »

Un puissant sentiment de gratitude s’infiltra dans ses veines et gonfla son coeur d’un amour féroce pour cette femme. Elle était prête à le prendre en dépit de ses travers ; en dépit des monstres qui rôdaient pernicieusement à l’orée de sa conscience, dans les ombres insondables de son coeur. Elle ne le rejetait pas - pas encore en tout cas. « Je ferai de mon mieux. » promit-il alors d’une voix rauque, pleine d’un espoir candide : « je te le promets. »  
 
—-

Les jours s’étaient écoulés, trop vite emportés par les bourrasques estivales qui parcouraient Kitsap à vive allure. Reese était sur le départ, prête à rejoindre les siens après avoir attendu pendant des semaines sa venue. Ils étaient face à face ; et une tension chargée d'appréhensions faisait vibrer l’air comme la corde d’un arc. « Je ne veux pas te quitter. » avoua brusquement le grec d’un ton bourru, vibrant de sincérité. « J’aimerais ne jamais avoir à te quitter. »

Il plongea son regard dans celui de sa compagne et reprit d’une voix grondante : « promets-moi de rester en vie quoi qu'il arrive, Reese. Promets-moi que nous nous reverrons. »


Every time that I look in the mirror, all these lines on my face getting clearer. The past is gone. Oh, it went by like dusk to dawn. Isn't that the way ? Everybody's got their dues in life to pay.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3139
Sujet: Re: Knock me down   Ven 5 Aoû 2022 - 23:58
Je fais claquer le coffre d'Lucette avant de soupirer en m'tournant vers Valérian. Ces quelques jours ont paradoxalement fait du bien, pour s'retrouver en tout cas. Mais c'est jamais suffisant, et ses mots m'le rappellent. J'peux rien y change, lui non plus, c'est juste une estoque douloureuse sur l'contrat de notre relation. Je baisse le regard, m'sentant démunie, d'pas pouvoir donner plus et en même temps, peut-être de me méfier à cette idée. Parce que ça pourrait m'faire peur, d'avoir mal. Je pince les lèvres, avant d'revenir lui prendre la main doucement. On va tout faire pour, s'retrouver.

Je peux pas lui promettre quoi que ce soit, et il le sait comme moi. Rien faire de stupide déjà, il devrait comprendre que c'est pas acquis pour tout. Comme lui, réagir à l'amour, c'est une première pour moi. Une première douloureuse, qui me ronge jusqu'à la moelle. C'est terrifiant d'aimer à ce point, terrifiant quand on sait pas comment faire. Alors, y'a que des maladresses et des rires volés, des peurs sourdes. On se souvient des claques, plus que des caresses. C'est pourtant pour ces dernières qu'on revient systématiquement. Je souffle un grand coup, en lui volant un baiser qui doit pas sonner comme le dernier.

Quand le moteur s'allume, la musique avec, j'ai un regard complice pour lui. Ouais, c'est Bon Jovi qui se lance. Wanted dead or alive. Une manière de penser à lui, quoi. D'l'associer à cette musique, et d'l'avoir pour toujours, un petit peu avec moi. Je détourne les yeux avant d'me remettre en route, j'essaie de pas regarder dans le rétroviseur, la route est plus judicieux. Mais c'est compliqué, et évidemment qu'mes pupilles s'y glissent pour le voir disparaitre au loin. J'aurais jamais cru que des à bientôt pourraient faire si mal...

FIN


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Knock me down   
Revenir en haut Aller en bas  
- Knock me down -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: