The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Knock me down
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3139
Sujet: Knock me down   Dim 8 Mai 2022 - 19:40
J'ai remonté mon oreiller derrière ma tête, posée contre la portière. La fenêtre ouverte, mes jambes sortent tandis que j'suis allongée sur la banquette arrière, un bouquin que j'dévore sans attendre. Un soupir m'échappe, j'essaie de tuer le temps. L'fait est qu'une meuf des Exiles a refait surface, et qu'ma patience est mise à rude épreuve dernièrement à cause de ça. D'pas savoir où est Valérian, ou s'il va bien, m'rend évidemment amère. C'est pour cette raison qu'Lucy m'a viré d'sa piaule en m'suppliant d'aller me faire foutre ailleurs.

Bon, bah j'l'ai fait oui. J'ai retrouvé la banquette de Lucette, j'me suis installée, j'profite juste des sanitaires pour pas sentir la mort et on se débrouille comme ça. Même si les nuits sont cruellement froides, et que j'peine sérieusement à trouver le sommeil. J'me dis qu'il faudrait que j'essaie pourtant parce que ça sert à rien d'ruminer comme je le fais. Le bouquin que j'arrive pas à lire finit posée sur mon visage, et par Dieu sait quel miracle, j'finis en effet par m'endormir.

C'est sans rêve, et j'peux pas dire combien d'temps ça dure. Juste qu'on vient frapper contre la portière dans la foulée et qu'ça m'arrache à Morphée. Quoi ?! Que je grogne en me redressant. J'balance le livre sur le sol, et ça recommence à frapper. J'reconnais pas la personne derrière la vitre, j'suis pas suffisamment réveillée pour ça. Ouais bah ça va, deux minutes, je sors ! Que j'ajoute simplement en réajustant ma veste qui s'fait un peu la malle avec tout ça.

Un passage d'main dans les cheveux, j'essaie de réajuster ma tignasse sans grand succès, et m'extirpe de là avec toute la grace qui me caractérise. Bon, à savoir que c'est pas vraiment ça, mais qui s'en fout ici ? Quoi encore ? Que je grogne en venant contourner Lucette pour m'planter face à l'abruti qui m'a sorti d'ma sieste. Et mes yeux s'fixent sur lui, un peu à contre jour, en terminant d'le reconnaitre. Si j'avais dans l'idée d'croiser les bras pour montrer mon mécontentement, ceux-ci m'échappent soudainement. Mon ventre se tord, mon cœur avec.

Putain d'bordel de merde... J'ai pas d'autres mots pour ça. Les traits d'Valérian se sont durcis, et si j'le reconnais c'est seulement parce que c'est dans mon coeur que ça hurle que c'est lui. Mais j'ai face à moi un autre homme, fatigué, en colère. J'pourrais avoir un mouvement de recul, pourtant j'suis juste poussée par l'avant pour venir l'étreindre avec une force désespérée. J'me retiens pas quand j'l'attrape par les épaules et l'étreins, et qu'les larmes me montent aux yeux, qu'mes lèvres cherchent les siennes. T'as mis trop d'temps ! J'lui hurle dessus, dans un sanglot étranglé.

Je déteste c'que ça m'fait ressentir de le voir. Et d'réaliser qu'le manque est fini, qu'il est enfin rentré à mes côtés. Mais est-ce vraiment le cas ?


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | The Exiles
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2999
Sujet: Re: Knock me down   Lun 9 Mai 2022 - 22:00
À longues foulées, Valérian traversa le camp en quête de Lucette. Dans sa poitrine, son coeur tambourinait : gonflé d’une fièvre qui se déversait à grands flots dans ses veines. Bouillonnante, elle obscurcissait son champ de vision et brûlait ses tympans, rendant le grec insensible à son environnement.

Entre les tempes de Valérian, s’affrontaient l'envie de retrouver Reese et une peur de non moindre intensité. Dans un infernal vacarme, elles entraient en collision et se livraient bataille, incapables de se départager. D’une part, le grec aspirait ardemment à trouver son amante, et, d’une autre, il craignait sa réaction. Il avait en effet conscience d’avoir changé au cours de ces derniers mois. La colère qui sourdait dans ses entrailles avait été décuplée par la mort de Sasha : elle enflait désormais comme une bête affamée, libérée de ses entraves, prête à prendre le dessus à tout moment.        

Valérian heurta soudain l’épaule d’un homme qui venait en sens inverse ; mais ne s’arrête pas, ne prêtant pas attention à la bordée d’injures qu’il proféra. Ses semelles foulaient prestement le béton, et ses orbes noirs étaient plissés, aux aguets. Il s’immobilisa soudain.

Lucette était là, à quelques mètres de lui. Comme frappé par la foudre, Valérian demeura immobile, la gorge nouée par une puissante appréhension. Il s’avança finalement et, arrivé à hauteur du véhicule, regarda à l’intérieur. La vue de Reese endormie lui coupa le souffle. Ses traits se crispèrent, tandis que l'assaillait une émotion dévastatrice. Il prit alors une inspiration tremblante, leva une main et porta trois coups contre la portière.

La voix grondante de Reese s’éleva aussitôt et Valérian se figea. Très agacée, la jeune femme se dégagea maladroitement de son désordre, avec force protestations, puis émergea de l’habitacle, échevelée. Elle n’avait pas changé, fut la première réflexion du grec qui la dévisagea avec intensité. La jeune femme était fidèle au souvenir qui l’avait accompagné tous ces mois. Ses yeux verts brillaient d'un éclat redoutable et cette même force émanait d’elle, électrisant spontanément Valérian.

« Reese. » articula-t-il d’une voix rauque. Elle fondit aussitôt dans ses bras et le grec la réceptionna maladroitement, le souffle coupé. Il plongea son visage dans le creux de son cou pour inhaler profondément le parfum de ses cheveux châtains. Ses doigts agrippèrent le t-shirt de Reese et il s'abandonna au maelström de sensations qu’elle éveillait chez lui, comme une aveuglante tornade. « Reese… »

Les cris de la jeune femme le tétanisèrent alors. Hébété, Valérian répondit fébrilement à ses baisers humides. « je suis désolé. » balbutia-t-il devant la détresse de la jeune femme. « je suis désolé. »

Un sanglot l'étrangla soudain et déforma les traits de son visage. « Je suis dégoûtant. » fut tout ce qu’il trouva à dire, piteux, avant de fondre en larmes ; tandis que s’effondrait finalement la façade implacable derrière laquelle il s’était réfugié depuis la mort de Sasha.


Every time that I look in the mirror, all these lines on my face getting clearer. The past is gone. Oh, it went by like dusk to dawn. Isn't that the way ? Everybody's got their dues in life to pay.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3139
Sujet: Re: Knock me down   Lun 9 Mai 2022 - 23:11
C'est pas possible, si ? C'est pas possible qu'ça soit ma tête qui me joue un tour pareil. Qui m'force à imaginer ce dont j'ai cruellement besoin, la raison d'ma présence ici. D'puis le retour de son bras droit, j'en suis juste à espérer qu'il revienne, et j'guette jour et nuit qu'ça soit le cas. Et ça m'empêche de dormir, déjà qu'le sommeil me fuit. C'est juste que là, j'ai du mal à y croire, j'ai du mal à réaliser qu'c'est bon maintenant, qu'il pourra plus disparaitre encore. Que j'tiens pas un souvenir, une image, une hallucination.

J'le serre contre moi de toutes mes forces, avec l'impression que si j'le lâche, il pourrait s'évaporer pendant si long mois encore. C'est impensable pour moi qu'ça recommence, je peux pas le supporter. Un sanglot m'échappe, j'réalise à peine ce qu'il se passe. J'réalise à peine qu'il est là pour de bon cette fois. La gorge nouée, et soulagée en même temps qu'ça soit vrai, que ça soit pas un jeu d'mon esprit de m'infliger ça alors qu'il me manque cruellement, je sais même plus quoi penser ni dans quel ordre.

Je suis retournée te chercher ! Que j'lui balance au visage, en colère, furieuse d'avoir à sentir encore cette douleur. Je sais qu'il est pas responsable, mais j'peux que lui en tenir rigueur avec l'impression qu'ces mois d'abandon sans aucune nouvelle ont une finalité. Est-ce que ça recommencera ? Pitié que non, j'peux pas me le permettre, pour mes nerfs, mes putains d'pauvre nerfs. Où est-ce que tu étais ?! Que je lui balance en l'tenant toujours.

J'sais plus si je dois l'embrasser, l'enlacer, le frapper, ou tout ça à la fois. Faut dire qu'c'est confus dans mon esprit et encore plus maintenant qu'il s'excuse, et m'souffle qu'il est dégoûtant. Dis pas n'importe quoi... que j'lui demande avant d'réaliser. Il a besoin d'une douche, il a besoin d'essuyer l'enfer qu'il a traversé pour revenir ici. J'lui avais demandé d'me revenir et il l'a fait. Mais à quel prix ? J'saurais même pas dire. Bon si, tu es crade, que je souffle. J'essuie vaguement mes larmes avant d'lâcher un rire troublé.

Je viens l'embrasser rapidement, ses lèvres ont le goût de sel, et une saveur de reviens-y qui m'semble difficile à résister. Ma main vient chercher la sienne, rapidement : Viens, suis-moi, que j'lui demande. Les campeurs ont mis en place d'quoi se laver, c'est pas l'idéal mais ça fera l'affaire pour ce dont il a besoin maintenant. Il doit être épuisé, affamé, j'sais même pas par quoi commencer mais j'vais m'occuper de lui. J'le laisserais pas dans cet état, il en est hors de question : On va te remettre d'aplomb, on va arranger tout ça, que j'lui promets d'une voix douce, sans trop savoir si j'm'y prends bien ou pas.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | The Exiles
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2999
Sujet: Re: Knock me down   Mar 17 Mai 2022 - 17:43
Valérian était transporté par la présence de Reese. Les mains tremblantes, il agrippa fébrilement son t-shirt et enfouit son visage dans son cou, tandis que le parfum de sa peau laiteuse se rappelait à lui dans un choc, un saisissement qui l’étourdit presque. Le grec hoqueta et se raccrocha désespérément à sa compagne. Les yeux fermés, il s’absorba dans cette étreinte et repoussa obstinément les horreurs qui le parasitaient depuis des mois, le dépouillant peu à peu de sa force, de sa volonté. « Reese. » soupira-t-il d’une voix rauque. La présence de Reese le revigorait, et il puisait en elle une énergie qui lui avait longtemps fait défaut.

Éberlué, il se détacha d’elle quand elle se mit à crier, ses reproches entrecoupés de larmes. Il la regarda, les yeux ronds, incapable de dire quoi que ce soit devant sa colère. Ses cris peinaient à prendre sens dans son esprit choqué. Ce trop plein d’émotions le submergeait en effet, transformant son esprit en caisse de résonance où s’entrechoquaient les reproches de Reese. « Je… j’étais… » bredouilla-t-il, aussi confondu qu’un enfant qu'on réprimande. « Je suis désolé. » Les excuses s’écoulèrent alors, dans une litanie pathétique.        

Comme un coup porté à la faiblesse d’une paroi rocheuse, entraînant un subit effondrement, la façade de Valérian se désagrégea tout à coup : ses traits se crispèrent, et ses larmes affluèrent tandis que cédaient les digues de sa volonté. Les épaules secouées de sanglots, il versa tout le désarroi qu’il avait retenu depuis des mois ; en proie à une vulnérabilité exacerbée. Hébété, le grec saisit finalement la main de Reese et se laissa docilement entraîner à sa suite.

Ils traversèrent le camp réservé aux factions et atteignirent le lieu où avaient été installées des cabines de douches portables. Celles-ci étaient alimentées par des pompes solaires que les campeurs remplissaient régulièrement avec l’eau du canal. Le grec lança un regard hésitant à Reese, puis s’agenouilla pour retirer ses chaussures. Après s’être débarrassé de son manteau couvert d'entrailles, il écarta d’une main l’ouverture de la douche et jeta à un coup d’oeil à sa compagne. « Tu viens ? » lui demanda-t-il presque timidement, éprouvant une curieuse sensation à partager de nouveau cette intimité avec elle.  

Ils pénétrèrent ensemble dans la cabine et refermèrent l’ouverture derrière eux. À l’intérieur, Valérian échangea un long regard avec Reese ; puis, lentement, entreprit de se débarrasser un à un de ses vêtements. Il éprouvait une certaine honte à lui dévoiler son corps. Au-delà de sa maigreur, une couche de saleté s’était en effet incrustée dans sa peau et sous ses ongles, et le grec eût par ailleurs la surprise de constater la présence de tiques au niveau de ses jambes et de son pubis.  

Valérian retira son sous-vêtement et le jeta avec le reste de ses affaires dans un coin de la cabine. Il se redressa alors et croisa avec réticence le regard de Reese. « Un vrai sauvage, n’est-ce pas ? » dit-il avec un sourire amer.


Every time that I look in the mirror, all these lines on my face getting clearer. The past is gone. Oh, it went by like dusk to dawn. Isn't that the way ? Everybody's got their dues in life to pay.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3139
Sujet: Re: Knock me down   Mar 17 Mai 2022 - 21:28
Qu'est-ce qu'il lui ait arrivé ? La question tourne dans ma tête violemment, comme un drôle de larsen qui vient m'éclater le crâne au passage. J'le serre avec force contre moi dans l'espoir d'lui donner le peu d'force qu'il me reste, me moquant un peu d'ramasser la crasse qui le recouvre, et retiens comme je peux l'émotion vive qui m'tient la gorge à c'moment là. L'fait est que pouvoir l'amener faire peau neuve me donne l'espoir qu'il faut pour réussir à le retrouver. Sous cette chevelure, cette barbe mal taillée, il y a l'homme que j'aime et qui finira p't'être par réémerger. Si seulement c'est possible, si on m'l'accorde.

J'ai néanmoins un moment de flottement. Les bras croisés sur ma poitrine, j'suis soufflée par ses côtes apparentes, par la minceur dont il fait preuve. Valérian a jamais été non plus une montagne de muscles, mais la ligne de ces derniers pouvait être défini par endroit, y'avait rien d'inquiétant avec son poids ? Là, c'est une claque en plein visage de pouvoir compter ses côtes, ses vertèbres, et de réaliser qu'il a du être affamé. J'en perds mon anglais, et toutes les langues que j'pourrais connaitre dans un coin d'ma mémoire. Révoltée qu'il ait pu vivre tout ça. Et pire encore sans doute. Oui, que j'lui souffle alors, devant les douches.

J'retire mes chaussures, fais tomber mon haut en l'balançant au sol sans vergogne, m'rapproche pour me hisser à l'intérieur. L'temps d'allumer l'eau et d'en profiter, d'saisir un pain d'savon offert par les filles du train, j'ai un soupir en scrutant sa peau noircie par endroit, passant une main douce dessus. Mais tu es mon sauvage, que j'lui souffle en forçant rapidement un sourire. J'viens poser mes lèvres contre sa joue doucement, et le décrassage commence comme on peut, aussi étroit qu'soit cet endroit.

Il a besoin d'une coupe, d'un rasage d'près. J'm'extirpe de la douche qu'pour aller chercher l'outil qu'il faut au moins pour la seconde étape, et lui laisse l'plaisir de faire ça tout seul en tenant le miroir dans la foulée. Il se coupe à un moment, et j'lui fais la grimace. J'ai c'qu'il faut pour après, que j'ajoute simplement. Les plans qu'j'ai ramassé avec Aaron et la gueuze sont pas pour rien, pas vrai ? Ok j'dois les laisser vivre, mais Valérian mérite quand même plus que ça. Les pieds trempés, le pantalon avec, les cheveux remontés en un chignon flou, j'avise l'homme qui a repris allure humaine.

Alex a apporté ça, c'est peut-être un peu grand pour toi mais c'est propre, que je souffle en désignant le tas de vêtement. La ceinture risque d'être nécessaire, que j'ajoute néanmoins avec un sourire qui est à moitié sincère. Ca me déchire le coeur de le réaliser mais sans, y'a pas un monde où ça tiendra sur ses hanches. Tu as maigri, que j'ajoute simplement. C'est pas vraiment une question, juste un constat amer et froid. Tu as été malade ? Est-ce que tu as besoin que j'aille trouver un médecin ou... Ou quelque chose ?


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Valérian Zacharias
Valérian Zacharias
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | The Exiles
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2999
Sujet: Re: Knock me down   Mar 24 Mai 2022 - 16:44
En proie à une vibrante nervosité, Valérian se raidit lorsque Reese passa doucement une main sur sa peau. Il se détendit néanmoins presque aussitôt, et un soupir apaisé franchit ses lèvres. La main de sa compagne glissa sur son torse, dénouant avec habileté les entrelacs nerveux qui crispaient ses muscles. Le grec avait longtemps rêvé de ce contact, de cette tendresse : recroquevillé sur lui-même, les cuisses remontées contre sa poitrine, il avait souvent laissé ses pensées errer en quête de Reese ; trouvant un indéniable réconfort au souvenir de sa voix, ou de ses yeux…    

L’image de la jeune femme avait été un cap auquel il s’était accroché tout ce temps : un espoir incandescent qui l’avait tiré vers l’avant en dépit de ses traumatismes. D’une certaine manière, Reese lui avait sauvé la vie ; et jamais il n’avait perdu espoir de la retrouver. Il n’aurait, en vérité, pas supporté de la perdre.

Armés d’un pain de savon et d’une brosse au poil rêche, ils entreprirent de frotter la peau de Valérian pour en ôter la crasse. Son derme rougissait à vue d’oeil, et un juron grec lui échappa à plusieurs reprises sous les vigoureux efforts de Reese pour lui redonner allure humaine. Aussi désagréable qu’était le frottement de la brosse contre sa peau, l’eau chaude qui s’écoulait du pommeau procurait au grec un réconfort formidable. « Il y a une éternité que je n’avais pas pris de douche chaude. » s’émerveilla-t-il d’une voix rauque. Une fois entièrement récuré, les cheveux humides, ramenés en arrière, Valérian entreprit de se raser avec l’aide de Reese : la barbe qui dévorait son visage laissa peu à peu place à une peau blanche qui tranchait avec son teint hâlé. L’expression songeuse, le grec porta une main à son visage et palpa l’arête déviée de son nez. « Je suppose que ça me donne du caractère ? » demanda-t-il avec peu de conviction à la jeune femme.

Il remercia ensuite d’un signe de tête Reese et enfila les vêtements qu’elle lui avait apportés. Alors qu’il passait la tête dans le col d’un t-shirt, le grec se figea à la remarque de sa compagne : tu as maigri, constatait-elle froidement, et il sentit à nouveau une bouffée de honte l'envahir. La honte d’être à ce point diminué, débile. « Je ne suis pas malade. » répondit-il d’un ton brusque, presque cassant. « Et je n’ai pas besoin d’un médecin. Je vais bien, Reese. »  

Passablement agacé, Valérian finit de s’habiller et serra la ceinture autour de sa taille. La voussure de ses épaules s’affaissa soudain et il poussa un profond soupir : « excuse-moi, je ne voulais pas… je ne sais pas ce qui m’a pris. » Plus que jamais, le grec peinait à refouler les relents de colère qui menaçaient de le submerger à chacune de ses contrariétés. Elle irradiait de sa personne comme la chaleur d’un âtre et noircissait ses prunelles.

« L’hiver a été difficile. » expliqua-t-il finalement. « Nous avons été pourchassés par des chasseurs de primes jusque dans les profondeurs des forêts au Nord-Ouest d’ici. Nous avons été frappés par la famine, le froid, la maladie, et nous avons souffert de nombreuses pertes. » Ses traits se crispèrent brièvement à cette pensée, puis il se tourna vers Reese :    

« Y a-t-il un endroit où nous pourrions nous installer ? J’ai pensé à toi chaque jour depuis que je t’ai perdue ; et je n’ai pas l’intention de perdre une seule seconde de ta compagnie ce soir. »


Every time that I look in the mirror, all these lines on my face getting clearer. The past is gone. Oh, it went by like dusk to dawn. Isn't that the way ? Everybody's got their dues in life to pay.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Reese B. Maddox
Reese B. Maddox
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3139
Sujet: Re: Knock me down   Mar 24 Mai 2022 - 22:35
Qui t'a fait ça ? Je scrute son nez cassé et fronce les sourcils. Il a plus la même forme qu'avant et en même temps, pas étonnant. A sa remarque, j'ai un regard froid, qui augure rien de mon à dire vrai : J'vais lui en donner du caractère, tu vas voir, que je grogne simplement sans cacher la colère que ça m'inspire d'le voir comme ça. Dire qu'on lui a fait du mal en plus de ça, j'sais même plus quoi penser d'plus, juste que ça me fout en rogne. Dehors, il se rhabille, et j'essuie cette pointe de hargne qui m'fait l'effet d'une douche froide.

Mes yeux clairs s'fixent sur Valérian, j'garde un silence troublé, avant qu'il vienne s'excuser pour son ton. J'ai un temps avant d'lui répondre, un temps pour réfléchir à si j'dois lui rentrer dans le lard aussi ou... Me montrer patiente. Sauf que dans le seconde cas, c'est clairement pas ma came. Mais j'l'aime, et il revient de loin, et... J'pourrais le briser avec des mots. Ok, t'inquiète, c'est rien, que je lâche, à contre cœur sans doute, ça s'voit que je ronge mon frein et qu'j'essaie de prendre sur moi d'pas en rajouter une couche.

Le déroulé d'sa traversée du désert m'laisse à nouveau muette, j'fais que l'écouter sans oser intervenir. Combien d'gens a-t-il enterré ces derniers mois ? J'veux pas lui poser la question, j'sais pas à quoi j'me heurterais. J'me contente juste de répondre à sa dernière question : Oui bien sûr, y'a un endroit pour tout, et y'en aura un pour nous s'il le demande. Je pince les lèvres en réfléchissant. Lucy doit squatter notre place mais... On peut retourner à ma voiture, que tous les deux, que je lui glisse.

J'm'avance finalement vers lui, venant glisser ma main dans la sienne et planter mon regard dans l'sien. Une pointe de malice passe dans mes pupilles avant que j'esquisse une moue de chipie qu'a une mauvaise idée en tête : Qu'est-ce que tu dirais qu'on aille voler un truc à manger chez les Haven ? que j'lui propose soudainement : Ils ont une cheffe cuisinière avec eux, elle prépare des trucs le soir, ça sent tellement bon qu'c'est à se damner, et c'est exactement c'qu'on va faire... Pas vrai ?

En tout cas, moi, j'le ferais pour lui. Pour qu'on soit bien tous les deux, puis qu'on puisse rattraper ces derniers mois perdus à pas pouvoir s'voir. On tire plein d'trucs, et on se casse pour se cacher tous les deux, jusqu'à demain, ou après demain. La durée dépendra seulement d'lui, mais j'profiterais de chaque putain d'minutes. On mange, puis on fait l'amour jusqu'à s'endormir, ou jusqu'à plus en pouvoir. Quitte à faire du feu, carrément. C'est l'meilleur programme possible, non ? Il a intérêt à l'valider.


I'll face the night and I'll pretend
I got Something to Believe in

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Knock me down   
Revenir en haut Aller en bas  
- Knock me down -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: