The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

Requiescat in pace
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2995
Sujet: Requiescat in pace   Dim 8 Mai 2022 - 18:21
J’avais fini par me relever dans le couloir, pour que mes pas me mènent par automatisme jusqu’à la pièce où était enfermé John. Mon estomac me brûlait. Une vague odeur de bile persistait sur ma langue, malgré les quelques gorgées d’eau que j’avais ingéré plus tôt. Je ne savais pas exactement si c’était une curiosité malsaine ou une culpabilité profonde qui m’avait forcé à pousser le battant de la porte, mais rien de bon ne pouvait m’attendre à l’intérieur. Je me refusais tout d’abord à observer cette silhouette avachie, comme un pantin désarticulé, avant de prendre mon courage à deux mains et de l’appeler d’une voix fébrile. « John… ? » Aucune réponse. J’étais plutôt soulagé que la douleur l’ait entraîné dans l’inconscience, simplement pour ne pas avoir à affronter sa colère, sa rancœur ou sa peine. Je n’étais pas certain que j’aurais pu en vérité.

Mon premier réflexe fut de vérifier la plaie béante à son visage, là où était son nez plus tôt. Il avait saigné abondamment, sans que personne ne s’occupe encore de lui. Je sortis le temps de récupérer mon sac avec le rare matériel médical à notre disposition. Je pouvais bien tenter de faire quelque chose, non ? Je cherchais tant bien que mal à nettoyer la plaie, d’une main tremblante, avant de m’arrêter subitement dans mon geste. Qu’est-ce que j’essayais de faire exactement ? Sauver la face, littéralement parlant ? C’était idiot. Si John survivait par miracle aux interrogatoires pour retrouver les siens, nous ne ferions que créer un autre Oliver qui reviendrait certainement se venger. Le même schéma allait se reproduire, encore et encore. Les reproches de Min-Oh me revenaient en mémoire avec force. Ca devait s’arrêter.

Il ne l’aurait sans doute pas entendu de la même façon que moi, mais le médecin n’était qu’un hypocrite qui se complaisait habituellement derrière les hauts murs de sa forteresse. Il n’avait pas souvent eu à affronter les affres de la survie, à écouter son discours sur la grandeur de New Eden. J’avais les compresses dans une main et mon couteau de chasse dans l’autre, réfléchissant à ce qui convenait le mieux de faire. Tenter de le sauver ? Abréger ses souffrances ? Mes doigts se refermèrent l’un après l’autre sur le manche de mon couteau. Le cœur battant, je lui relevai lentement la tête pour en placer la pointe sous la mâchoire, de la même façon que j’aurais trépané un rôdeur. Procéder ainsi, avant même qu’il ne se réveille… c’était faire preuve de miséricorde. Mais je n’avais jamais encore eu à assassiner quelqu’un de sang froid. J’eus une seconde d’hésitation de trop, parce que quelqu’un se glissait déjà dans la salle de détention à ma suite.

Je marquais un temps d’arrêt, en me demandant si je pouvais encore dissimuler ce que je m’apprêtais à faire… mais c’étant sans doute trop tard. Un coup d’œil derrière moi me suffit pour reconnaître le costume de Deadpool. « N’essaie pas de m’en empêcher. » J’aurais voulu que ma voix ne tremble pas en prononçant ces seuls mots, chargés d’une résolution sourde. « Je veux que ça s’arrête. »


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7175
Sujet: Re: Requiescat in pace   Lun 9 Mai 2022 - 17:44

Bon, je laisse le bro faire les finitions au boulanger, il fait ca si bien. Franchement ça ne peut que se passer au poil avec Capitaine Seattle aux commandes. Bref, je lui laisse le pisseux pour retourner chercher le môme. Il m’a fait mal au cœur avec sa gerbe. On se rend tellement pas compte de la pression que c’est de titiller les gens quand on a pas l’habitude : faire ça bien, rester professionnel, éviter de gerber ou se marrer en même temps qu’on ouvre les gens, bref, quoiqu’en pense l’autre débile d’Anton avec sa friteuse, ca s’improvise pas.

Je ne retrouve pas le gamin où je l’avais laissé, c’est con, mais vu que c’était la journée de l’obéissance, j’ai p’etre oublié qu’on ado c’est immunisé a ce genre de concept. Pas plus déstabilisé que ca, je fais la tournée des pièces et finis par le trouver avec John le sans pif. Curieux de comprendre ce qui se passe, je reste à l’observer, en silence, sans trop savoir ce qu’il fout la ni ce qu’il veut faire avec ses trucs de médecin ou son couteau. Il a l’air assez torturé le mioche en fait, un balance a tous les coups, ou juste un skyzo.

Le petit renard est notre junior, je sais qu’il a la petite meuf au prénom bizarre qu’il kiffe mais, a part ca, et qu’il a l’odorat sensible, comme la plupart des SC, j’en sais pas trop plus. Pour ma part, j’aurais aimé lui dire « non »  pour son recrutement, de rester avec sa copine, de laisser sa place a des grands. Je trouve ca si révoltant que des connards qui ont les moyens de se battre, restent a se terrer chez les bouffeurs d’endives pendant que c’est les gosses qui vont aux charbons. Après, il faut bien qu’ils se forment aussi, on est pas dans un monde qui laisse le temps aux gamins de grandir avant de les fracasser. Ma sensibilité de père ne doit pas me faire oublier que le meilleur moyen de protéger les gens, c’est de les aider a devenir fort.

Le gosse semble sursauter comme s’il était pris en faute quand il percute que je suis la.  Le dos adossé contre le pas de porte, j’hausse les épaules quand il me demande de ne pas l’arrêter :

« Pourquoi je ferais ca ? »

J’ai plus l’impression qu’il en a envie en fait. Il percute que le seul qui le freine dans cette pièce, c’est lui-même ? Je m’avance doucement un peu étonné quand il me dit qu’il veut que ca s’arrête, passant mon regard masqué du renardeau a Voldemort.

« Qu’est ce que tu veux qui s’arrête au juste ? Ou plutôt qu’est ce que tu veux vraiment, toi ? »


Je porte plus mon attention sur celui qui est dans les vap’ avant de demander, avec beaucoup de douceur :

« Tu le connais ? Il t’a fait du mal ? »


Je n’oublierai rien de toi. Je me redresserais à jamais en ton nom, baignant dans le sang ce monde condamné



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2995
Sujet: Re: Requiescat in pace   Mar 17 Mai 2022 - 22:14
Je le détaillais longuement, sans bien comprendre. Je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’il me retourne la question, sans chercher à intervenir. « Je… » Je baissai la tête, quelque peu confus. Mes sourcils se froncèrent, sous le coup de la concentration. « Vous en avez besoin pour faire pression sur eux, non ? » Alors j’imaginais qu’il vaudrait mieux que John soit vivant pour qu’ils puissent mener à bien les interrogatoires jusqu’au bout.

« Moi ? » Je relevai la tête, encore plus incertain quant à la marche à suivre. Mon masque de renard ne devait pas bien cacher mon trouble. Il me demandait vraiment ce que je voulais faire ? Comme si ça avait réellement de l’importance pour lui. Est-ce que je devrais lui répondre sincèrement ? Ce n’était sans doute pas une bonne idée. J’étais comme une fausse note parmi les Scarecrows. Et s’il me renvoyait chez moi, parce qu’il considérait que je n’avais pas les épaules pour ce qu’ils faisaient ici même ? Est-ce que ça m’effrayait que ça se produise ? Ou… est-ce que ça vaudrait mieux au fond ? Tout se bousculait dans ma tête, en quelques mots à peine.

J’avais déjà mis trop de temps à lui répondre pour qu’un mensonge soit crédible. De toute façon, je n’avais jamais été bon à ce jeu-là. « Je veux pas qu’il continue de souffrir à cause de ce que j’aurais pu dire ou faire. Je pense que c’est mieux s’il meurt… parce qu’il ne reviendra pas se venger. » Ce n’était peut-être pas très clair pour lui, mais ça le devenait peu à peu pour moi. Je fixai son masque rouge, avec une résolution qui s’affirmait un peu plus. « Il y a rien qui m’importe plus que d’éliminer les menaces qui pèsent sur les miens. Pour ça, j’ai pas d’autres choix que de retrouver Oliver et Chris… et de les faire parler, pour savoir qui nous a trahis. Une fois qu’ils seront tous morts, ce sera fini. Au moins pour l’instant. » Je n’étais plus assez naïf pour croire que ça ne recommencerait pas. Il y aurait toujours un autre Oliver ou un autre Marlon, mais continuer à courber l’échine en espérant que l’orage passe ne nous mènerait nulle part selon moi.

Je suivis son regard vers John, avant de détourner bien vite la tête face à la blessure béante au milieu de son visage. « N… non, je le connais pas. » Il ne m’avait pas fait de mal, enfin… « Pas encore. » Pour être exact.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7175
Sujet: Re: Requiescat in pace   Mer 18 Mai 2022 - 23:13


Instinctivement, comme un animal intrigué, je reste immobile dans une attitude tranquille pour observer le jeune garçon, essayant de comprendre ce qui se passe sous le masque du renardeau. Je ressens, plus je ne devine, le doute en lui. Il hésite puis essaye d’être rationnel, enfin, je dirais plus de se cacher derrière une rationalité qui n’a aucune valeur à mes yeux.

« Il y en a d’autres tu sais ? Et un des types a confesser avoir été présent et n’avoir rien fait lors d’un viol collectif et d’une mise a mort d’une des filles du Rov. Il y aura forcément des conséquences alors, qu’importe sur qui ça va tomber au final ? »

La question suivante m’intéresse plus. Il semble presque surpris que je lui demande ce qu’il veut vraiment alors, qu’au final, ca reste le plus important. Je le sens, une fois de plus, pensif, comme s’il n’y avait pas réfléchi avant. Ca m’interpelle d’autant plus qu’il y a bien une raison qui ont poussé ses pas a venir dans cette cellule et brandir une arme au-dessus de Voldemort.

Silencieux, je lui laisse le temps qu’il faut pour remettre de l’ordre dans ses idées le laissant aller au bout de sa réflexion. En fait, je suis aussi curieux de savoir ce qui retient son bras que ce qui l’a conduit à vouloir tuer cet homme. Sa réponse me déçoit un peu, je n’aime pas les bienveillants, du moins, je ne les aime plus parce qu’ils me rappellent trop ma femme qui avait la magie de voir le monde plus beau qu’il n’était. Quoique, il parle de peur aussi, ca me parle plus que de grandeur de cœur.

« Si tu veux faire ca vite et bien, tu ne t’y prends pas comme il faut. »


C’est plus dur de tuer rapidement quelqu’un, ca demande force, précision et bonne connaissance, de le lui offrir une mort moche. Arme mal affutée, hésitation, mauvais endroit…. Je suis prêt a miser cher que le gosse, dans l’état d’esprit ou il est va faire une boucherie. Je tique quand il commence a balancer des noms :

« Oliver ? Chris ? Un traitre ? Tu te rends compte que tu en dis trop ou pas assez gamin ?»

Au moins, celui qui a manqué de pif ne lui a pas fait de mal, c’est un soulagement. Je me rapproche du môme en regardant le mec inconscient avant de retirer mon masque. je me passe la main sur mon visage et ébouriffes mes cheveux avant de le regarder droit des les yeux de son masque:


« Tu sais quoi ? John ne va pas bouger d’ici et il est pas à 5 minutes prêts. Si tu veux le tuer, tu n’auras qu’a le faire, si tu veux juste qu’il meure mais pas t’y coller, je le ferais pour toi. Mais avant, je veux comprendre et être sûr que c’est vraiment ça dont tu as envie. Tu sais, personne n’est ici par hasard. Personne ne coupe des pifs des doigts ou je ne sais quoi, sans bonnes raisons… si t’en a pas, si tu n’es pas sur de toi, tu sauras plus dormir la nuit, crois en mon expérience. »

Mon géniteur m’avait forcé a regarder et faire des horreurs sans que je ne le veuille. Si maintenant ce ne sont que des souvenirs sans visage, usés par le temps et ma capacité a vivre dans le déni, je sais très bien que ca m’avait aussi bien aidé a commencer à sniffer pour rien. Ca m’avait empoisonné de l’intérieur.

« Ca te dit pas de commencer par m’expliquer qui sont Oliver et Chris et ce qu’ils t’ont fait ? Je peux me renseigner si les cherches. »




Je n’oublierai rien de toi. Je me redresserais à jamais en ton nom, baignant dans le sang ce monde condamné



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2995
Sujet: Re: Requiescat in pace   Dim 22 Mai 2022 - 22:17
Il en parlait comme si aucune vie n’avait vraiment d’importance, au-delà de l’objectif qu’il s’était lui-même fixé. Je le croyais aussi, à force d’écouter son discours à faire froid dans le dos. Celui qu’il traquait était plus important encore que toutes les vies qu’il pourrait faucher sur son chemin pour l’atteindre. Une telle détermination forçait l’admiration, mais me faisait peur aussi. Est-ce que je serais capable d’aller si loin, moi aussi ? J’avais déjà l’impression de m’être enfoncé si profondément que plus aucun retour en arrière ne serait possible. Est-ce que je retournerais vraiment un jour chez moi ? Est-ce que ce n’était pas déjà trop tard pour l’espérer encore ?

Je baissai le regard, réprimant un tremblement. L’un de ces sales types avait assisté à un viol collectif d’une des prostituées du motel ? Je lâchai d’une voix étranglée, en relevant un regard troublé vers lui : « Qui ? La fille… » Est-ce que je la connaissais ? Et si c’était Ellie, ou Kaycee ? J’osais à peine l’imaginer. C’était un cauchemar. « Ils sont tous comme ça ? » Je rivai un regard perturbé à celui qui était encore inconscient à côté de nous, et affreusement défiguré. Sauf que la plaie à son visage ne me paraissait subitement plus si terrible que ça. « Vous l’avez tué ? Vous lui avez fait pire ? » Il le mériterait certainement. Et Johanna…

J’avais de plus en plus de mal à garder les idées claires, avec l’impression de suffoquer sous ce masque. Sauf qu’il était la seule barrière qui me permettait encore de garder la face, paradoxalement. Je relevai un regard perdu vers lui. Je ne m’y prenais pas comme il fallait pour tuer John ? « C’est comme ça qu’on fait… pour les rôdeurs. » A vrai dire, les rares fois où il m’avait fallu tuer quelqu’un, un tir d’arbalète à distance avait suffi. C’était différent de le faire de sang-froid sur un homme qui ne cherchait pas à me tuer. Deadpool me proposait de s’en charger à ma place. « Non… non. Je veux le faire. » Et après quoi ? Il allait me chasser, parce que je n’étais pas à la hauteur ? Hors de question d’avoir fait tout ça pour rien. Je risquai un regard en direction de John. Je n’avais qu’à le faire à ma façon, simplement comme ça me venait. Ca ne prendrait que quelques secondes…

J’inversai ma prise sur la lame, pour lui trancher net la gorge dans un geste précis et rapide. Le flot sanguin qui s’écoula subitement de la plaie créée me laissa sous le choc un instant, tout autant que la facilité que j’avais eu à faire ce seul geste. En un battement de cils, John n’était plus. Est-ce que ça me faisait quelque chose ? Etrangement rien. Même pas un peu de soulagement ou une pointe de culpabilité. Peut-être que, plus tard, je me poserais la question. « C’était pas si difficile, en fait… On y va ? » Je n’avais pas envie de rester là pour discuter, et pas plus de l’achever proprement pour qu’il ne se relève pas. Au fond, qu’il se relève ou non, ne m’importait pas tellement.

Au moins, je n’avais pas envie de vomir cette fois. C’était étrange de se raccrocher à des préoccupations aussi futiles après quelque chose de pareil. Je voulais simplement mettre un peu de distance avec ce corps, quitter cette pièce pour de bon. Je m’adossai au mur une fois à l’extérieur, pour reprendre ma respiration. Je bus quelques gorgées d’eau, avant de chercher à réunir mes pensées. « J’étais aussi là à Georges… » Il ne devait pas s’en souvenir. Lui était impossible à rater avec son costume de Deadpool. « Tu étais déjà habillé comme ça, non ? » Il ne devait pas en exister deux exemplaires comme lui. « Oliver… C’était le militaire que Connor a emmené en prisonnier. Sauf qu’il est revenu ensuite pour se venger, et il s’en est pris aux miens. Il a voulu tout leur faire avouer et… il y avait ce type avec lui, Chris. Ils s’en sont pris à ma sœur qui n’était même pas à Georges… » Je commençais déjà à perdre le fil, la voix un peu étranglée. « Je sais pas comment ils ont pu nous retrouver. On leur a forcément dit. »


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7175
Sujet: Re: Requiescat in pace   Mar 24 Mai 2022 - 11:56


Je reste a l’observer, toujours essayer de comprendre ce que son masque dissimule. Ses tremblements, ses silences, ses gestes, sa voix… tout me semblent indiquer des hésitations sans que j’en comprenne les raisons. Quand je lui explique l’histoire de Mason, il a l’air ébranlé. Je me contente de lui répondre a ses questions, devinant que cela le touche plus que le visage impassible de son renard ne le laisse entendre :

« Théa. C’était une fille du Rov qui avait disparu sans que l’on sache ce qui lui était arrivée. »


Est-ce qu’ils sont tous comme ça ? Une part de moi aimerait bien raccourcir à un « oui » mais je n’ai pas envie de mentir a un des miens, surtout alors qu’il semble plongé dans une réflexion compliqué. Autant lui donner les vraies cartes, du moins, celles que je suppose de vraies.

« Je penses que ceux qu’on nous envoie pour nous mater le sont tous. Mais je crois, aussi, qu’il y a pas mal de victimes qu’ils gardent dans leur camp. Des gens qui ont cru à un avenir meilleur et qui doivent supporter que leurs femmes et leurs filles deviennent des machines a bébés sous peine de finir tout comme à Cliffdel. »


J’ai un sourire en coin quand il me demande ce qu’on a fait a Mason. Personnellement j’avais des idées pour l’utiliser de façon plus rude, mais c’est à Joe de décider. Ca ne m’a pas empêché de marquer le coup.

« Rappelle-toi la règle : voisin de droite. Je pense que Mitch a un peu les boules du comportement de Mason, enfin, plus maintenant. Plus sérieusement, je veux le mec qui a orchestré ca : Clochette. J’ai promis a une morte de m’en occuper personnellement et ce type va nous aider, même s’il ne le sait pas encore et même si c’est malgré lui, a retrouver cet enfoiré. »

Le sourire a laissé place a une froide détermination. Je pense que même avec dix balles dans le bide, je serais capable de me relever pour finir cette putain de traque. Yulia voulait ses burnes, il est trop tard pour lui donner en personne, mais je compte bien lui détacher du corps a l’ancienne quand même. J’ai l’impression qu’il a du mal a reprendre son souffle. Une crise d’angoisse ? J’ai tellement hyperventilé a une époque que je m’inquiète un peu pour lui.

« Tu peux enlever ton masque si tu as besoin. Essaye de respirer doucement et calmement. Tuer un vivant n’est pas comme tuer une personne déjà morte, du moins, si tu veux faire ça vite et bien.»

Les chairs et les os sont plus solides, les muscles offres de la résistance, le système nerveux se contracte et joues son rôle, difficile aussi de ne pas foutre du sang partout avec la pression sanguine, sans compter les derniers spasmes qui nous offrent toujours un relent de merde. C’est souvent plus propre de tuer un mort, étrangement. Je respecte le fait qu’il veuille le faire lui-même : sa proie. C’est un truc sacré chez moi.

Il choisit de lui trancher la gorge. Je reste a le regarder. Pas non plus le truc le plus humain, mais je pense que là, le p’tiot, il a besoin de reprendre confiance en lui. Alors je le laisse faire, tant pis pour Voldemort qui aura, surement quelques pénibles secondes dont je me branle royalement. Il avait qu’a pas choisir la mauvaise famille à Poudlard. Au moins, il a eu la main sure. Je le laisse prendre son temps, désireux de ne pas le brusquer. Quand il me demande a y aller, je lui réponds :

« Quand on fait un truc, faut toujours le finir, sinon, ca te revient forcement dans la gueule. »


Je sors un poignard et, d’un geste sec, je l’enfonce dans l’œil du type qui s’est rependu partout. Il ne se relèvera pas. Ce n’est que lorsque c’est fait que je lui dis :

« Maintenant, on peut y aller. »


Je le laisse se reprendre, ca a l’air compliqué pour lui. C’est sans jugement que je lui demande :

« C’était ta première fois ? »

Je lui fais oui de la tête quand il me demande si j’étais aussi a Georges. A cette parodie de justice qui n’avait fait que provoquer une avalanche de merdes en réveillant un dragon. Tout avait été bâclé, de la préparation, qui nous avait mené a attaqué un camp avec plus de civils que de militaires, au mot d’ordre de garder nos masques ou au fait qu’il aurait fallu ‘nettoyer’ au lieu de se barrer en laissant des âmes avides de vengeances. Bref, un fiasco selon moi.

« Je suis désolé pour ta sœur. Si tu veux, j’essayerais de les retrouver, eux aussi, et leur faire cracher le nom de la balance. »


Je m’adosse sur le mur a coté de lui, reste pensif une minute avant de briser le silence :

« La fille que t'as raccompagnée l’autre jour, c’est ta copine ? »








Je n’oublierai rien de toi. Je me redresserais à jamais en ton nom, baignant dans le sang ce monde condamné



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2995
Sujet: Re: Requiescat in pace   Mar 24 Mai 2022 - 22:38
Mes épaules s’affaissèrent sous le coup d’un soulagement coupable. Je n’avais pas eu la chance de connaître Théa. Et si ce qui s’était passé était terrible, au moins mes amies étaient sauves quelque part. Je pouvais toujours l’espérer. « Je comprends pas qu’on puisse faire ça. » Ils avaient été prompts pour faire payer le responsable. Je comprenais mieux ce qui était arrivé à Mitch, qui avait subi un sort encore moins enviable que John. Mais le vrai responsable n’était pas Mason. « De ce que je sais d’eux, ils courbent l’échine pour conserver leur petit confort. Ils acceptent ces règles sans broncher, parce qu’ils ne peuvent pas accepter le monde d’aujourd’hui. Alors même s’ils ne sont pas complètement d’accord… ça leur convient. » Je ne l’avais pas de suite compris à Georges. Nous nous étions heurtés avec force à la population. Ils nous avaient rejetés. Pour eux, nous n’étions que des terroristes, et en rien des libérateurs. Parce qu’ils n’avaient pas envie d’être libérés. Ils voulaient simplement qu’on les laisse tranquille. Alors ça ne m’étonnait pas vraiment que l’un d’entre eux soit resté simplement à regarder et laisser faire d’autres qui se croyaient tout permis. Ils étaient sans doute tous les mêmes. « Tu crois que ça s’arrêtera si on tue ce Clochette ? Ou un autre viendra le remplacer ? » Je relevai un regard interrogateur vers lui. « Tu étais proche des filles du motel ? »

Je repris quelques gorgées supplémentaires dans ma bouteille, me passant une main rapide sous mon masque pour me débarrasser un peu de la sueur. « Oui, désolé. » J’aurais dû achever le mort. C’était bien la première fois que ça m’échappait de le faire. Trancher une artère dans une frappe chirurgicale m’avait paru le plus rapide et sûr sur le coup. « C’était pas ma première fois, mais… Jamais comme ça. C’était toujours pour me protéger, ou protéger les miens. » C’était différent de le faire de sang-froid sur quelqu’un ligoté et désarmé. « Ca a l’air facile pour toi. »

Deadpool me confirma que c’était bien lui également à Georges, ce qui m’aidait à me tranquilliser un peu. Je pouvais lui en parler sans détour. Il savait ce qu’il en était alors. « Tu pourrais faire ça ? » C’était étrangement plus facile de lui confier les rênes de cette vendetta. J’en venais à croire qu’il avait toutes les chances de réussir, bien plus que moi en tout cas. « Ils savaient pas grand-chose. Je sais pas comment on va réussir à les retrouver. » Clochette, Chris, Oliver… Encore combien de morts pour leur mettre la main dessus ?

Je fus surpris quand il changea de sujet, encore plus pour l’entendre me parler d’Isalín. Mon cœur se serra rien qu’à penser à elle. J’essayais tant bien que mal de ne pas le faire pour rester concentré sur ma mission. Le moindre regret avait tendance à tout remettre en question. « Oui… Pourquoi ? »


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Requiescat in pace   
Revenir en haut Aller en bas  
- Requiescat in pace -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: