The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

Drowned in living waters
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2873
Sujet: Re: Drowned in living waters   Jeu 5 Mai 2022 - 14:06
Elle écoute, et comprend finalement le noeud du problème de Tariq. Alors ne le fais pas en un claquement de doigts, ce n'est pas possible de toute façon. Mais le changement se fait sur plusieurs années, et par petites touches. Ceux sont les détails qui ont leur importance, lui souffle-t-elle. Elle ne dit pas que c'est simple. Elle dit juste que sans essayer, on ne peut pas dire qu'on a abandonné parce que c'était insurmontable. Ne pas pouvoir et ne pas avoir envie sont deux choses différentes, lui précise-t-elle en le regardant d'un air vraiment sérieux. Elle n'est pas dupe. sur ces questions, Johanna se connait un sérieux redoutable : Mais dans ce cas, tu ne peux pas regretter de vivre dans un monde froid si tu l'as choisi, ajoute-t-elle.

C'est la différence. Elle pince les lèvres. En refusant d'être malheureux, tu refuses évidemment d'être heureux. Tes joies ne sont que la moitié de ce qu'elles pourraient être. Et tes douleurs, tu te les épargnes. Evidemment que ça fait moins mal. Mais tout ce qui est là pour te faire du bien n'est que terne et insipide, souffle-t-elle en détournant les yeux, haussant les épaules. Elle ne peut pas comprendre ça. Mais elle ne peut pas lui trouver non plus la solution facile pour vivre. Tariq doit apprendre à se choisir sans doute, mais est-il vraiment prêt à ça ? Elle en doute. Il ne le semble pas, et Johanna n'insistera pas pour qu'il se considère. Sans doute parce qu'elle ne le connait pas suffisamment pour ça.

Oui, je le pense, lui fait-elle fermement. Les voix se tairont enfin. Il ne peut pas en être autrement, ajoute-t-elle même en pinçant les lèvres avant de soupirer un instant : Je ne sais pas ce qu'il se passe après. Rien. Ou tout, peut-être que c'est là qu'elle pourra enfin prendre un nouveau départ. Et être... Comme toutes les autres filles de son âge. Je pourrais commencer à vivre vraiment, en paix, souffle-t-elle alors qu'un fin sourire perce sur ses lèvres. Elle a hâte que ses troubles, que sa culpabilité, la laissent tranquille. En sachant, dans mon âme et conscience, que plus personne ne risquera de souffrir à cause d'eux. Que j'aurais fait ce qu'il faut pour que le monde aille mieux, ajoute-t-elle.

La mention d'Eden la soulage. Elle la reconnait. C'est bien elle. Est-ce qu'il n'y a qu'elle qui vient de Seattle ? Lui demande-t-elle en fronçant les sourcils, posant un regard curieux sur Tariq : Si tu connais du monde à Olympia, comme il semble le dire. L'endroit lui est familier, il y vit depuis longtemps. L'une de nos amies étaient avec nous a disparu. Elle s'appelle Axelle, mais tout le monde l'appelle Lex. Elle a un chien, une moto, elle a conduit ma sœur à l'abri et ensuite... On ne sait pas vraiment, disparu, comme beaucoup de gens avant et après elle. Est-ce que tu sais si elle est dans le coin ?



si le soleil se lève sur les autres
On a dévalé la pente en moins d'deux, on a fait comme si on savait pas. On a évité les regards ambigus, on a fait comme si on pouvait pas. On a dessiné la zone, évité les roses, repoussé la faune, compliqué les choses. Mais maudit ami, je veux plus : Danser ce slow avec toi
Revenir en haut Aller en bas  
Tariq Wassan
Tariq Wassan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: Drowned in living waters   Sam 7 Mai 2022 - 13:07
Il est vrai que si Tariq voulait changer certains mécanismes chez lui, il ne pourrait pas le faire en quelques jours. Des années d'automatisme ne peuvent être effacé en un claque de doigts. Tariq écoute la blonde. La conversation étant redevenue sérieuse comme si chacun d'eux ne pouvait dévier de tout ça. Le brun ne parlait jamais de ce qui le préoccupait. Ne prenait jamais le temps d'épiloguer sur ses choix. Sur sa façon de fonctionner. Parce que ce n'était pas utile, au fond.

- On choisit tous une façon de fonctionner pour pouvoir avancer. C'est la seule chose que j'ai su faire. Je ne sais pas si j'ai envie de changer les choses et de risquer de tomber, Johanna.

Le brun se sentait étrangement en confiance. Au point de donner des éléments de sa psyché. Il n'avait jamais fait le pas d'en parler à sa famille parce qu'il voulait garder la face. Montrer qu'il était à la hauteur de tous, ne pas décevoir, protéger. Être à la hauteur de ce qu'était Matias. Indirectement. Mais il ne peut nier que la blonde à raison. Qu'au fond, son désir de se protéger ne fait que le repousser des autres, creuser la solitude. Ce qui, finalement, n'a pas l'effet de protection escompté. Alors que Johanna élabore à nouveau, le brun plonge ses billes dans les orbes bleutés de la jeune femme. Ses mots résonnaient étrangement. Comme une façon de lui faire entendre raison.

- Ce n'est pas tant que je refuse d'être heureux. Ni de ressentir de douleur. Je dois contenir mes sentiments négatifs sous peine d'imploser. Je ne veux pas faire de mal sous prétexte que je ne me contrôle pas. Surtout aux seules personnes qui comptent pour moi.

Tariq essayait de montrer sa vision des choses. Sans vraiment que ça ne soit nécessaire. Il voulait que Johanna comprenne. Sans pour autant qu'il ne sache réellement pourquoi il voulait que ça rentre. Tariq essayait de comprendre la vengeance de la blonde, entrer dans sa psyché comme elle semblait vouloir le faire avec lui.

- J'espère que tu parviendras à tes fins, Johanna. Même si je doute que le monde changera. Il y aura toujours des gens pour faire du mal ici. Peu importe le nombre qu'on éradique.

Les pilleurs, groupes comme New Eden. Autant dire que ce n'est pas simple à déloger. Plus il y aura de suiveurs, plus les leaders seront nombreux.. C'est historique à ce stade.

- Hmm. Rick, Ana-Lucia, il me semble. Ils sont arrivés avec Abigail. Et Evan. Matias pourrait plus t'en dire.

Si Tariq suivait les allers et venus, les temporaires et plus durable, il n'était pas celui qui s'occupait réellement de savoir d'où ils venaient. Tariq marqua un temps d'arrêt à la dernière question. Suspendu dans l'air. Lex était en vie ? Le brun redressa son buste, une expression de soulagement trahissant ses traits.

- Lex ? Elle est en vie ? Non. Je ne l'ai pas vu. La dernière fois que j'ai été en contact avec elle, elle se faisait attaqué en 2015. J'étais au téléphone avec elle. J'étais persuadé qu'elle avait péri.

Tariq ne pu retenir le soulagement d'avoir une telle nouvelle. Soulagement amer puisqu'elle était porté disparu depuis Seattle. Mais soulagement quand même.

- Elle était, est, ma meilleure amie.

La dernière communication fut complexe. Tariq annonçant le décès de sa petite amie, Lex disparaissant dans un cri douloureux pour l'oreille autant que le cœur. Le brun avait fait une croix sur le fait de la revoir, renforçant un sentiment d'impuissance.



Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2873
Sujet: Re: Drowned in living waters   Sam 7 Mai 2022 - 19:06
Elle écoute, et ce qui la frappe, c'est l'évidence que ses mots trouvent un écho chez lui, et en elle. A croire qu'ils peuvent s'entendre. Qu'ils peuvent se comprendre. Une surprise que Johanna n'a pas pour habitude de vivre, malheureusement. Et sur le coup, elle ne sait pas si elle doit le plaindre ou non. Car du haut de sa vingtaine, malgré la jeunesse évidente de ses traits, la blonde a l'impression d'avoir déjà vécu milles vies, toutes trop intenses.

Je comprends. J’imagine qu’il te faudrait une bonne raison pour changer. Et si ta famille ou ta femme ne t’ont pas donné la force pour ça, qu’est-ce qui pourrait le faire ? Rien. Ce n’est pas une question qui invite à une réponse, Johanna est conscience que ca n’est pas aussi simple, que ca ne le sera jamais et que Tariq n’y peut rien du tout. Elle a un soupir.

Tes sentiments négatifs ? Répète-t-elle. Elle l’interroge du regard en le scrutant. Qu’est-ce qui le ronge au point d’en avoir peur ? Est-ce que lui aussi des voix dans son crâne qui viennent lui abîmer la conscience ? Qui viennent mettre en danger les autres ? Est-ce qu’il peut la comprendre alors ? Donc tu as fait ton choix pour les autres. Et qu’est-ce qu’ils en pensent eux ?

Se sont ils rendus compte du sacrifice qu’il fournit quotidiennement pour eux ? C’est souvent le problème. La majorité d’un entourage ne réalise pas à quel point ça peut être dur de simplement être eux parfois. L’énergie que ca demande de ne pas laisser ces démons s’emporter, prendre toute la place, et ruiner leurs efforts.

Nous verrons bien, je ne serais pas de toutes les guerres. On en parlait avec Abigail. D’un endroit, une maison que nous pourrions avoir pour nous un jour. Ou on ne dépendrait de personne, on serait enfin tranquille, souffle Johanna avec l’ellipse d’un sourire soudainement. C’est ca la suite, si tout se passe comme prévu. Ça sera notre avenir à nous… ce qu’elles méritent pour être heureuses.

Elle hausse les épaules finalement sans reconnaître les noms donnés. Tariq semble pourtant saisir qui est Lex. Et Johanna porte un regard d’abord surpris puis un peu renfrogné. Ah, elle essaie de faire mine que ça ne la touche pas, mais une pointe désagréable cerne son cœur. Tu la connais depuis longtemps ? Vous n’avez été qu’amis ? Qu’est-ce que ca peut bien lui faire ? Rien. Finalement, Johanna a juste l’impression qu’elle ne pourra jamais avoir un homme pour elle. Un qu’aucune autre femme du motel n’aura imprégné d’une manière ou d’une autre…



si le soleil se lève sur les autres
On a dévalé la pente en moins d'deux, on a fait comme si on savait pas. On a évité les regards ambigus, on a fait comme si on pouvait pas. On a dessiné la zone, évité les roses, repoussé la faune, compliqué les choses. Mais maudit ami, je veux plus : Danser ce slow avec toi
Revenir en haut Aller en bas  
Tariq Wassan
Tariq Wassan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: Drowned in living waters   Dim 8 Mai 2022 - 14:39
Tariq n'a jamais eu l'envie de changer. Parce qu'il se plait dans sa façon de fonctionner, dans sa façon d'avancer. Quant à la bonne raison pour changer. Comme elle a pu le dire, sa famille, son ex petite amie n'ont pas été suffisants pour qu'il puisse changer, l'apocalypse non plus, d'ailleurs. Alors, peu de chance qu'il ne trouve réellement une bonne raison de le faire. De plus, est-ce qu'il était nécessaire de changer ? Quand le monde est parti à la dérive. Quand vivre longtemps est surprenant.
Tariq reste silencieux. Parce qu'il savait que la question était rhétorique. Il ignorait ce qu'il pourrait le faire changer d'avis, de façon de penser, de fonctionner. Avoir des réponses, peut-être. Être à deux doigts de la mort, probablement ?

- Les autres ? Ils n'en ont pas conscience. Parce que je n'en ai jamais parlé et je ne compte pas le faire. Si je dois les protéger des autres, je dois aussi les empêcher de souffrir à cause de moi.

Tariq se voyait comme une bombe à retardement. Un miracle selon lui qu'il n'est pas déjà implosé depuis un moment. Des années à refouler, des années à tenter d'extériorisé le plus sainement possible sans pour autant que ça ne change grand chose. C'est comme vider un seau qui se trouve constamment sous un robinet. Descendre le niveau pour le laisser remonter. Encore et encore.

- Ils ne sont pas responsables de tout ça.

Bien au contraire, chacun d'eux à contribuer à ce qu'il soit dans une famille qui l'apprécie. Hunter, Allegra. Matias, Hazel, Nora. Tariq les aimait. Ils étaient sa famille, peu importait le fait qu'il n'y ait aucun lien sanguin, aucun lien sur le papier. Il ne voulait pas, en parlant de ses peurs et colères refouler, leurs donner une potentielle raison de culpabiliser quand aucun d'entre eux n'étaient responsables de ce qu'il pouvait ressentir.
Il était obligatoire pour lui de le taire. Autant que possible. Johanna semblait avoir un but après cette vengeance. Une maison, une indépendance.

- Tu sais déjà où est-ce que tu voudrais ce coin tranquille ? Il te faut un endroit avec toutes les ressources nécessaires, ça demande réflexion.

Tariq fut surpris de la mention de Lex. Surpris, soulagé. Parce qu'elle était en vie. Du moins, jusqu'à la dernière fois Johanna l'avait vu. Dans quel état était elle à présent ? Où la jeune femme était elle à présent ? Qu'est ce qui s'était passé lorsqu'il était encore au téléphone avec elle ? Les cris, bruits des rôdeurs...  Elle n'aurait pas du survivre du tout. Pour autant, Tariq était heureux de la savoir encore présente ici. L'expression de son visage démontrait son soulagement et la joie qu'il pouvait ressentir.
Les yeux sur la blonde, Tariq n'est pas capable de savoir pourquoi l'expression du visage de la jeune femme semble avoir changé. Mais la raison apparait soudainement lorsqu'elle le questionne. Sentirait il de la jalousie ? Non, pourquoi elle serait jalouse à cause de lui ? Pour autant, Tariq plisse légèrement les yeux.

- Des années, maintenant. Je l'ai rencontré dans un bar quand j'essayais de fuir mes amis. J'ai l'impression que c'est tellement loin maintenant, cette époque.

L'époque où tout était normal. Où il n'y avait aucun risque de se faire mordre par un rôdeur. L'époque lui manque, comme à chacune des personnes encore présentes, il en a conscience. En revanche, la nature de sa relation avec Lex n'est en rien borné d'ambiguïté. Tariq hoche donc la tête, un sourire sur les lèvres. Jamais il ne pourrait avoir une autre relation avec Lex.

- C'est ma meilleure amie. Jamais je ne ferais quoi que ce soit avec elle et nous n'avons été qu'amis. Je l'ai rencontré lorsque j'étais encore avec Sophia. Lex est comme l'une de mes soeurs, impossible d'envisager quoi que ce soit avec elle.

Ce n'est pas que Lex n'est pas une belle femme. Au contraire. Disons que dès le début, sa relation avec elle fut une évidence. Une amitié, forgé dans leurs capacités à s'épauler. Tariq voyait Lex comme une part de lui-même non négligeable. Une part qu'il avait perdu rapidement après Sophia ce jour là. Mais il espérait la revoir maintenant qu'il savait qu'elle était belle et bien en vie. Son regard glissa à nouveau vers la blonde avant d'ajouter.

- Sophia ne l'aimait pas beaucoup. Elle la trouvait vulgaire et se disait, comme toi j'ai l'impression, qu'il y avait plus qu'une amitié entre elle et moi. Alors qu'il n'y avait rien. Je suppose qu'elle n'appréciait pas le fait que Lex sache des choses sur moi qu'elle ignorait.




Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2873
Sujet: Re: Drowned in living waters   Dim 8 Mai 2022 - 15:14
Tu crois qu'ils n'ont pas envie de savoir ? Qu'ils ne veulent pas être là pour toi ? Lui demande-t-elle en fronçant les sourcils, lui offrant un bref regard troublé. Soudainement, son cœur semble se charger d'un poids qu'elle pensait défait. Tout ça lui pèse, elle s'imagine à cette place, et prend conscience du boulet qu'elle est pour ses proches. Mary-Abigail doit avoir toutes les bonnes raisons du monde de la détester. Pourquoi s'échine-t-elle à vouloir être avec elle ? A se retrouver ? Alors qu'elle est rongée par l'horreur, qu'elle se torture seule, qu'elle sent son esprit s'effriter progressivement à mesure que les années passent. Vraiment ? Il ne changera pas. Doit-elle faire la même chose ? Tu as sans doute raison, ajoute-t-elle.

Elle doit aussi enterrer ses démons pour que personne ne puisse les voir. Finalement, tout ça la trouble plus qu'elle ne l'imaginait à la base. Elle peut même le dire : ça la ronge. Terriblement. Elle ne sait pas si elle parviendra à garder toutes les voix en cage, pour toujours en tout cas. Elle a l'impression d'être faible. Son regard se détourne alors qu'elle ferme les poings avec force, au point de se planter les ongles dans les paumes. Ses phalanges blanchissent, de nerfs, d'une crispation qui remue les murmures de son esprit. Des chuchotements qui l'étouffent un instant alors que Tariq l'interroge sur ce projet. Même dans son esprit après coup, ce dernier n'a plus le même poids.

Non, je n'en sais rien. Nous n'y avons pas tellement réfléchi, c'est surtout ce que nous avons envie de faire sans pour autant savoir si nous en aurons l'occasion... Elle hausse les épaules. Tu n'y arriveras jamais. Evidemment. A quoi bon de toute façon ? C'est un rêve un peu idiot je crois, mais il parait que c'est bien d'en avoir encore, ajoute-t-elle pour se justifier, même si ça ne fait plus sens d'un coup. Johanna s'éclaircit la voix comme elle peut et revient se concentrer sur Tariq quand ce dernier parle de Lex. Le sentiment profond de jalousie qu'elle ressent enfle de plus belle dans son ventre.

Elle n'intervient pas, mais ça n'est pas pour la rendre plus sereine l'instant d'après. Pourtant, l'homme est limpide dans ses explications. Pourtant, le sourire idiot qu'il porte sur les lèvres en parlant de Lex n'est pas pour crédibiliser sa version. De fait, Johanna en est sûre : s'il n'y a rien eu entre eux, il a forcément eu envie qu'il se passe un truc. Et les mots qu'il soulève au sujet de Sophia ne font que la conforter là-dedans. Ah ouais... Est-ce que ça t'étonne alors ? Qu'elle ne l'aimait pas, la Lex ? Sans blague. Et qu'est-ce qu'elle savait sur toi que ta compagne ignorait ? Lui demande-t-elle, un petit air soudainement effronté sur le visage.



si le soleil se lève sur les autres
On a dévalé la pente en moins d'deux, on a fait comme si on savait pas. On a évité les regards ambigus, on a fait comme si on pouvait pas. On a dessiné la zone, évité les roses, repoussé la faune, compliqué les choses. Mais maudit ami, je veux plus : Danser ce slow avec toi
Revenir en haut Aller en bas  
Tariq Wassan
Tariq Wassan
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 294
Sujet: Re: Drowned in living waters   Mar 10 Mai 2022 - 18:17
Le brun sait très bien que certains voudraient qu’il change de façon de faire. Allegra la première. Elle avait tellement tenté de se rapprocher de lui. En vain. Et pourtant, Tariq la considérait comme sa mère. Il l’aimait. Comme chacun des membres de sa famille. Il savait qu’en faisant la demande, que la plupart d’entre eux voir tous, seraient bien présents pour l’écouter et l’épauler.

- Je suppose que si. Mais il faudrait que j’accepte la possibilité d’avoir l’air faible. Et il est hors de question.

Bien que la conversation soit exclusivement dirigée vers Tariq et sa façon de fonctionner, le brun ne pouvait pas manquer l’impact que ses mots pouvaient avoir sur la blonde. Comme si elle comprenait plus que prévu, comme s’il parlait d’elle sans forcément s’en rendre compte. Il remarque les contractions de ses poings, de son corps et le brun ajoute simplement.

- Tu vas te faire mal..

Dit-il simplement, désignant d’un geste de la tête, les phalanges blanchies de la blonde. Il ignore la raison de cette crispation mais le but n’est pas de la voir se faire du mal. Comme le brun l’avait imaginé, Mary-Abigail et Johanna n’ont pas encore de réel endroit pour construire ce rêve. Mais d’un autre côté, le temps d’assouvir la vengeance, elles n’ont pas réellement à y penser dans l’immédiat.

- Tu pourras y penser après avoir fait ce qu’il fallait. Ce n’est pas à la minute. Ca demande du temps et de la réflexion. Mais tu sauras trouver, je n’en doute pas.

La conversation se dirige sur Lex et Tariq avoue sans difficulté qu’il n’y a jamais rien eue et n’aura aussi jamais rien avec la jeune femme. Elle était son amie, son épaule. Mais rien de plus. Pour autant, à se replonger dans ses souvenirs, il avoue que Sophia ne l’appréciait pas beaucoup et Tariq avait toujours tenté de temporiser la chose. Sans y parvenir, évidemment. Et la première phrase de la blonde entraîne un mouvement de tête de la part du brun. Légèrement penché sur le côté, ses yeux se plissent légèrement. Est-ce qu’il sentirait encore de la jalousie ?

- Je dois t’avouer que ça m’étonne, oui. Parce que je ne suis pas quelqu’un de jaloux et que j’apporte de l’importance à la confiance. Avoir peur de perdre sa moitié est compréhensible mais quand il n’y a aucune ambiguïté, ça ne sert qu’à créer et alimenter des disputes.

Parce qu’il y eu des disputes, des remontrances alors que Tariq ne voyait rien de négatif. Ses sentiments pour Sophia étaient suffisamment forts et le brun suffisamment droit pour ne pas foutre en l’air son couple pour une histoire de sexe. Pour lui, la jalousie est complétement inutile. Johanna change un peu de ton et Tariq ne peut qu’afficher un sourire amusé à son attention.

- Hmm. Lex sait de moi tout ce que je refuse d’admettre, tout ce qui peut me rendre faible aux yeux des autres. Mes peurs profondes, mes incompréhensions.

La peur de l’abandon, de ne pas être à la hauteur, de ne jamais faire assez. La liste était tellement longue. Pour autant, il n fallait pas douter des sentiments que Tariq éprouvait pour Sophia. Si la jeune femme ne connaissait pas cette partie de lui, il voulait la protéger, lui offrir le meilleur. Le regard de Tariq dévie du visage de la blonde, son humeur légèrement changé par autant d’ouverture de sa part. Il ne le faisait jamais.

- Je voulais la protéger. Qu’elle ne voit que le positif chez moi.




Revenir en haut Aller en bas  
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2873
Sujet: Re: Drowned in living waters   Mar 10 Mai 2022 - 19:20
Faible ? Johanna répète les mots presque bêtement. Alors c’est ce qu’elle est. Faible. Faible de vivre ses émotions. La blonde détourne les yeux et réalise à quel point elle doit avoir l’air d’une idiote à ses yeux. Il doit la prendre une véritable demeurée à tous les coups. Et il n’aurait même pas tort, considérant qu’elle s’est systématiquement fait avoir avec tous ceux qu’elle a aimé. De quoi ? Elle ne réalise même pas que ses paumes sont abîmées par ses ongles enfoncés dedans.

Mince. Elle arrive à décrisper ses mains. Un peu comme on ouvrirait une porte avec un pied de biche. Ses phalanges semblent rouiller de s’être contractés comme ça. Elle ne dit rien. Que peut-elle raconter de toute façon ? Je dois d’abord en parler à ma sœur. Si ça se trouve, elle a d’autres idées en tête pour elle, et je ne fais peut-être pas partie de ses plans. Qui voudrait se coltiner une folle comme elle le reste d’une vie ?

Johanna imagine sans peine que sa cadette gagnerait à l’abandonner à son tour. A la laisser à la merci des autres. A la laisser se tuer contre Clochette et ses camarades pour être enfin débarrasser de la tarée qui lui sert de sœur aînée. Un soupir lui échappe, l’impression de courir après des rêves idéalisés, qui ne sauront jamais se réaliser, d’aucune manière. Elle finira sans doute seule, à défaut d’être morte. N’est-ce pas tout ce qu’elle mérite ?

Tu n’as pas l’impression que livrer ce que tu as de plus intime à une autre qui n’était pas elle, c’était lui donner l’impression qu’elle n’était pas suffisante pour t’aider, t’aimer et te comprendre ? Elle fronce les sourcils. J’ai vu des hommes s’étonner que leurs copines n’aient pas confiance en eux alors qu’ils étaient avec moi pour me sauter. As-tu pensé à te mettre à sa place ? Avec les sentiments qu’elle avait pour toi ? Comment te sentirais tu si elle avait fait ça avec un autre, sans te laisser la possibilité de découvrir cette part d’elle ?

Elle fronce les sourcils, l’interroge d’un regard perçant. Ce n’est même pas une question d’ambiguïté. Mais d’estime d’elle-même. Et tu n’as pas vraiment fait en sorte de l’aider, tu admettras. Elle détourne les yeux. Le positif ? Mon père a vu ma mère mourir à petit feu à cause du cancer, il n’a pas été là que pour le positif. Tu sais ce que ça veut dire ? Elle le fixe en haussant les épaules. Qu’on aime vraiment les autres quand on est capable de le faire lorsqu’ils vont bien et mal. Quand ils sont bien portants ou malades.

Pourquoi doit-elle le lui expliquer ? Elle, dix ans de moins, sans doute plus encore, qui ne connaît l’amour que dans l’image de ses parents et des livres qu’elle a dévorée quand elle le pouvait. Tu lui faisais vraiment confiance ? Au point de la priver consciemment d’une part de toi ? Elle en doute.  C’était toi ou elle que tu épargnais au final ?



si le soleil se lève sur les autres
On a dévalé la pente en moins d'deux, on a fait comme si on savait pas. On a évité les regards ambigus, on a fait comme si on pouvait pas. On a dessiné la zone, évité les roses, repoussé la faune, compliqué les choses. Mais maudit ami, je veux plus : Danser ce slow avec toi
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Drowned in living waters   
Revenir en haut Aller en bas  
- Drowned in living waters -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: