The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -22%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
34.99 €

Happy birthday... or not...
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 584
Sujet: Re: Happy birthday... or not...   Mer 4 Mai 2022 - 20:10
Je n'ai jamais réellement brillé par mes talents d'écoute par le passé. Mon métier ainsi que mon grade m'avaient forcée à me détacher de tout ce qui pouvait avoir un lien quelconque avec une affection naissante pour les troupes que je me devais de diriger. Des gens que j'allais voir mourir sous mes yeux, au combat, pour les valeurs de leur patrie. Ou bien dans une guerre qui ne les regardait pas, mais pour lequel leur pays a décidé de s'engager et de sacrifier des vies.

Aujourd'hui pourtant, me voilà aux côtés de Zack à prêter une oreille des plus attentives à ce qu'il me raconte sur son passé et les raisons qui l'ont poussé à ne pas apprécier le jour de son anniversaire. Silencieuse, je hoche donc légèrement la tête avant de venir déposer un baiser sur l'arrête de la mâchoire du brun lorsqu'il termine sa phrase. Et bien moi, quand j'étais enfant, je profitais du divorce de mes parents et de la guerre qu'ils se faisaient à grands renforts de cadeaux pour espérer avoir la majorité de mon affection. Bien entendu, dit comme cela il n'y a absolument rien de positif dans la situation telle qu'elle était à cette époque. Pourtant, je ne peux m'empêcher de laisser un petit rire amusé m'échapper. La réalité est ainsi, et jamais je ne changerai le passé. D'autant plus qu'à cet âge là, j'étais bien contente de ce que je vivais et m'amusais beaucoup du fait d'être couverte de cadeaux simplement pour savoir qui allait être mon préféré de mes deux géniteurs.

Malheureusement, mon sourire s'efface de mon visage et mes traits s'assombrissent lorsque vient le sujet de mon addiction à l'alcool. Bien entendu, je suis celle qui a mis cela sur le tapis et je ne peux donc pas blâmer le barbu de vouloir en savoir plus. Cependant, il ne s'agit en rien d'une fierté et raconter tout ce qui m'a poussée à plonger dans cette solution de facilité n'est pas aisé. J'ignore quand est-ce que cela a commencé réellement. Il n'y a pas de date précise. J'imagine que j'ai toujours eu un attrait particulier envers l'alcool en raison de ses facultés amnésiantes quand consommé en grandes quantités. J'ai vu des choses horribles au front. Et lorsque nous revenions au camp après un assaut en ayant perdu la moitié – ou plus – de nos frères et sœurs d'armes... Il était toujours bon de noyer ses émotions.

Un profond soupir m'échappe et je ne me rends même pas compte que je viens instinctivement attraper la main de Zack pour la serrer entre mes doigts. Puis, par la suite, chaque fois que j'ai été confrontée à une épreuve difficile, j'avais pris l'habitude de me réfugier là-dedans. D'anesthésier mes pensées ainsi, quitte à ne plus être que l'ombre de moi-même. La mort d'Adrian. Le rejet de Maeve. La prise de conscience que j'ai certainement gâché ma vie en me privant d'une quelconque famille pendant toutes ces années. Ce genre de choses.

Je sens soudain les doigts du brun quitter ma nuque et je me redresse pour l'observer, comme par crainte qu'il ne fasse ce geste par dégoût de celle qui se trouve à côté de lui maintenant qu'il sait pour mon problème lié à l'alcool. Cependant, je n'ai ni le temps de dire ou de faire quoi que ce soit que ses mots tombent et me figent immédiatement.

La femme que j'aime. Ces mots résonnent dans mon esprit alors que je me sens comme happée par un tourbillon isolant totalement cette pièce du reste du monde. Comme si le temps venait de s'arrêter afin que je puisse comprendre ce qu'il vient de m'annoncer. Dans ma poitrine, je sens mon cœur rater un battement avant de se mettre à palpiter à un rythme effréné. Est-ce réellement possible ? Ai-je eu une quelconque hallucination ou bien Zack a bel et bien prononcé ces quelques mots ?

Battant des paupières pendant un instant, comme pour me forcer à délaisser ces pensées mélangées et confuses pour revenir à la réalité, j'observe le barbu avec les lèvres entrouvertes comme si je m'apprêtais à parler sans que le moindre son ne sorte de ma bouche. Et c'est comme poussée par une main invisible que je me lève afin d'être en mesure d'observer convenablement l'homme assis sur ce canapé. C'est comme si je le découvrais pour la première fois. La douceur de ses lèvres. La profondeur de ce regard dans lequel je pourrais me perdre pendant des heures durant. La beauté de cet homme ayant fait irruption dans ma vie de la manière la plus incongrue qui soit.

Je t'aime.

Les mots ont quitté ma bouche sans même que je ne m'en rende compte. Comme un souffle poussé par l'urgence d'une situation semblant irréelle. Un aveu que l'on fait pour enfin se sentir entier. Et alors que je viens entourer ce visage hantant rêves et pensées au quotidien de mes mains, que mes lèvres viennent retrouver la place qu'elles ne voudraient jamais quitter – les siennes – et que mon cœur semble prêt à sortir de ma poitrine tant il bat fort... Je me sens vivante pour la première fois depuis très longtemps. Vivante. Heureuse.

Aimée.



Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Zack Robinson
Zack Robinson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2374
Sujet: Re: Happy birthday... or not...   Ven 6 Mai 2022 - 11:59
Ce que j’aime bien avec Arizona, c’est que j’ai l’impression de jamais l’emmerder. Et pourtant, y a des moments où je cause vraiment beaucoup trop, j’en suis bien conscient. Elle m’écoute, elle réagit et ouais c’est… cool. Je me surprends plus d’une fois à lui parler de trucs vraiment perso que j’avais toujours gardés pour moi jusque-là et c’est facile avec elle. Evident. Et sacrément flippant donc, on va pas se leurrer. Parce que je sais pas vraiment comment gérer, si tant est que je doive gérer quelque chose dans tout ça.

Alors, même si c’est totalement débile, je lui explique pourquoi j’aime pas mon anniversaire. Elle se moque pas ou, si elle trouve ça ridicule, ne dit rien en ce sens. J’vais pas dire que je me sens mieux, mais ça fait du bien d’en parler en tout cas. Et j’ai un vague sourire à son baiser, non sans lever un sourcil quand elle continue. « Ah ouais, t’étais plutôt comme ça toi… » Un sourire vient illuminer mes traits quelques instants, même si je continue, un brin plus sérieux. « Ca devait être bien galère ça aussi. » J’ai eu du bol, mes parents ont jamais parlé de divorce. Probablement parce que ma mère avait pas son mot à dire dans l’histoire, fallait pas être trop con pour s’en rendre compte. Mais je pense que mon père l’aimait vraiment. Enfin qu’ils étaient bien ensemble. J’ai envie de le croire en tout cas. « Tu vivais avec qui ? » Ouais, j’ai envie de savoir plus de trucs sur elle, j’avoue. Surtout que c’est pas souvent qu’elle parle de sa vie, alors autant en profiter.

Mais je reste un peu con quand elle continue et qu’elle me parle un peu plus de son problème avec l’alcool. Parce que ouais, ça fait douloureusement écho au comportement de Locke. Même le mien ce soir pour être parfaitement honnête. Je fronce les sourcils, mes doigts s’entremêlant aux siens pendant qu’elle continue de parler. Et je souffle, à mi-voix. « C’est compliqué… d’affronter certaines choses. J’peux piger qu’on ait envie de noyer tout ça. Et… ‘fin comment t’as réussi à sortir de ça ? » Ca pourrait aider de le savoir non ?

Même si, pendant un instant, mon attention est focalisée sur autre chose. Pas vraiment autre chose, c’est juste que ça me parait évident de le dire là, maintenant, sans que je sois foutu de dire pourquoi. Et ça sort tout seul donc. Je le regrette aussitôt que je le dis, mais c’est trop tard.

Et putain, j’ai jamais autant détesté un silence de ma vie. Pire encore, elle se lève. Elle va se tirer ? Genre comme ça paf ? Merde, merde, merde. J’ai du mal à regarder dans sa direction alors que je me dis que je viens de bien tout foutre en l’air comme il faut. Et ma main se crispe sur mon jeans pendant que je tente, tant bien que mal, de garder un semblant de contenance. J’imagine qu’en vrai, le plus simple serait en effet qu’elle se tire sans rien dire, ça évitera les situations gênantes.

« Quoi ? »

Elle vient de dire quoi là ?

Je la fixe, incrédule, infoutu de savoir comment je dois réagir. Ouais, je sais, c’était une des options logiques après ce que j’ai dit. Mais, j’sais pas, ça semblait quand même mal barré. Sans que je réfléchisse, mes bras l’entourent quand elle revient vers moi et je lui rends son baiser avec force, laissant les secondes, puis les minutes, s’écouler sans la relâcher. Et c’est secoué par un rire silencieux que je finis par souffler, dans un murmure. « … j’ai vraiment cru que t’allais te barrer Ari. » C’est encore plus ridicule dit à haute voix. « Me refais pas un coup comme ça sérieux. » Et je laisse filer à peine une seconde avant d’ajouter, un peu plus assuré cette fois. « Je t’aime. » C’est quand même mieux là non ?


A lot of life is just surviving what happens...
Revenir en haut Aller en bas  
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 584
Sujet: Re: Happy birthday... or not...   Dim 8 Mai 2022 - 19:53
Tu ne me croirais certainement pas si je te disais qu'à ma manière, j'étais le genre d'adolescente que peut être Zelda aujourd'hui, dis-je alors avec une expression mutine sur le visage. Peu de gens me connaissant actuellement seraient en capacité de m'imaginer de la sorte. Une adolescente rebelle, s'attirant des ennuis pour tout et n'importe quoi, cherchant à tester les limites de ceux qui l'entouraient. En réalité, il n'existe plus une seule personne vivante – en dehors de moi bien évidemment – à avoir connu celle que j'étais il y a trois décennies.

Plongée dans ces souvenirs semblant appartenir à une autre personne, un léger sentiment de nostalgie m'envahit temporairement alors que je repense à mon père. Je n'ai malheureusement pris conscience de l'importance qu'il pouvait avoir à mes yeux que lorsqu'il était trop tard. Comme cela arrive bien souvent. Je vivais avec mon père, car ma mère ne travaillait pas lors de leur divorce. Et suite à notre déménagement je lui ai fait vivre les pires situations simplement par frustration.

La chape de plomb s'étant abattue sur cette pièce à mesure que notre conversation progressait ne s'allège en rien lorsque vient le moment de parler de mon problème d'addiction à l'alcool. Il ne s'agit bien évidemment pas d'une fierté pour moi, cependant j'imagine qu'il est nécessaire que Zack sache que cela fait partie de moi. Car je n'ai pas envie d'avoir des secrets pour lui. Ce n'est pas de cette manière que je voudrais construire une relation avec lui. Si tant est qu'il puisse en avoir envie. Et bien, on m'a fait voir que je n'étais que l'ombre de moi-même. Que je me devais d'être en pleine possession de mes moyens avec les responsabilités qui m'incombent. Alors j'ai lutté moi-même, je me suis en quelque sorte mis un coup de pied au cul pour arrêter. Aujourd'hui, ma détermination est assez forte pour que je parvienne à boire de temps à autre de l'alcool sans pour autant replonger. Bien que cela ne soit jamais facile.

Et soudain le temps s'arrête. Ou, du moins, il semble le faire. Me voilà totalement hébétée face à l'annonce inattendue de Zack. Ce n'est qu'avec le recul que je me rends compte que mon réflexe de me lever aurait pu être très mal interprété. Sur le moment, je n'y ai absolument pas pensé. Et c'est avec ce même naturel que les mots sont sortis de ma bouche. Que mes lèvres ont articulé trois mots que je ne pensais plus prononcer.

Bien que le brun m'interroge au sujet de ce que je viens de dire, je ne lui donne pour toute réponse qu'un baiser trahissant sans mal les sentiments que je peux éprouver pour lui. Parfois, un acte vaut mille mots. Il s'agit de ce que je tente de prouver en cet instant. Par ailleurs, je me rends compte lorsque le barbu réponds à mon baiser qu'une part de moi conservait la légère appréhension qu'il ne change d'avis et ne finisse par me repousser. J'ignore pour quelle raison. Certainement car je ne peux m'empêcher d'envisager le pire dans toute situation que je rencontre.

Le sourire aux lèvres, je hausse légèrement les épaules à la remarque que me fait l'homme que j'aime. Voyons, si j'avais voulu partir je me serais assurée d'abord que tu ne puisses pas me suivre. Le ton de ma voix est plaisantin, s'accordant parfaitement avec l'expression espiègle de mon visage. En cet instant, je suis heureuse. Peut-être même la plus heureuse de ce camp. Je ne le saura jamais, mais les autres non plus. Alors, égoïstement, je décide que c'est effectivement le cas. Que personne n'est plus heureux que moi. A part peut-être Zack.

Moi aussi, je t'aime. Ces mots sont presque chuchotés alors que je viens à nouveau m'emparer des lèvres de mon petit ami. Il n'y a pas un seul autre endroit sur terre où j'aimerais être.



Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Zack Robinson
Zack Robinson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2374
Sujet: Re: Happy birthday... or not...   Lun 9 Mai 2022 - 15:35
Je lui lance un regard curieux quand elle m’annonce avoir été du même genre que Zelda. Et j’souffle, malicieux. « Ah bah ça me donne de l’espoir pour pas qu’elle parte totalement en vrille alors. C’est plutôt bon signe. » J’ajoute, toujours sur le même ton. « En vrai, je suis pas si surpris que ça. Ca explique pourquoi t’as l’air d’avoir moins besoin de partir en vrille si tu l’as déjà fait quand t’étais ado. » Et qu’elle soit aussi sérieuse dans tout ce qu’elle fait, surtout au niveau pro.

Je l’écoute alors qu’elle laisse échapper quelques bribes de son enfance. C’est pas souvent que ça arrive. « Tu t’entendais bien avec lui ? » J’me dis qu’à un moment, si je vais trop loin pour elle, elle manquera pas de me le faire remarquer de toute façon. Bon, le sujet se fait autrement plus sérieux et j’ai un froncement de sourcils alors qu’elle continue ses explications sur son rapport à la boisson. Et je laisse filer, songeur. « Y a pas que tes responsabilités Ari. Enfin, pas que pour elle que tu dois pas être l’ombre de toi-même. C’est pour toi aussi. » Je sais à quel point elle vit pour son boulot, à travers lui et c’est un sérieux concurrent au final. « C’est quand même impressionnant que t’aies réussi à te sortir de là toute seule. » Moi, ça m’impressionne en tout cas et je m’en cache pas.

J’ajoute alors, non sans une grimace. « Ca a pas dû te plaire en me voyant comme ça. » Ouais, on peut pas dire que j’ai totalement cuvé ce que j’ai bu avant son arrivée, mais j’ai un plus les idées claires. D’autant qu’elle m’a coupé net dans mon élan. Pas trop mon genre de finir ivre mort, mais là, j’étais quand même bien parti pour.

Sauf que la discussion prend un tour un peu – beaucoup – inattendu. Ce qui aurait pas dû m’échapper m’échappe, la faute à l’alcool ça, mais au final, elle le prend pas mal. Même si putain, j’ai un mini AVC à la voir se lever. J’plisse des yeux à sa réplique, même si j’aime le ton qu’elle prend. « Ah ouais ? En me cassant les genoux ou un truc du genre ? » Et je la serre de plus belle contre moi, me laissant porter par ce moment totalement improbable. Je saurais pas trop dire combien de temps on reste comme ça, alors que parler me semble devenu totalement superflu. Je finis par souffler, prenant une grande inspiration. « Du coup… s’passe un truc en particulier maintenant ? J’veux dire… j’ai jamais dit à aucune fille que je l’aimais, j’sais pas s’il y a une marche à suivre. » Pas que je flippe de déconner ou de pas faire ce qu’il faut, mais un peu quand même.


A lot of life is just surviving what happens...
Revenir en haut Aller en bas  
Arizona S. Winslet
Arizona S. Winslet
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 584
Sujet: Re: Happy birthday... or not...   Jeu 12 Mai 2022 - 21:27
Je n'aurais pas imaginé qu'il me soit aussi facile de me confier sur mes démons ou encore mon passé. Pourtant, tout est toujours si naturel lorsque je suis en sa compagnie. Zack fait ressortir une part de moi que je n'imaginais même pas posséder. C'est totalement différent de ce que j'ai pu connaître par le passé. Cela n'a rien à voir avec le comportement que je pouvais avoir avec Adrian, à l'époque. Nos carrières militaires parasitaient certainement notre relation, nous forçant à avoir tout de même un certain respect de nos grades respectifs même dans le cadre privé.

Un petit sourire amusé vient étirer le coin de mes lèvres lorsque Zack me confie ses espoirs concernant l'australienne. Il est vrai que je les partage, bien que je ne puisse pas savoir d'avance la façon dont elle finira par se comporter. J'ai été forgée par l'armée dans une société qui allait parfaitement bien – ou du moins en apparence – alors que Zelda est confrontée à la mort depuis près de la moitié de sa vie dans son quotidien. Elle a vu des choses que la plupart des gens n'auraient pas été capables d'imaginer dans leurs plus atroces cauchemars à l'époque. Peut-être que cela rendra impossible une réorientation telle que la mienne. Nous verrons bien.

Malgré tout, je ne peux m'empêcher de lancer une petite pique en direction du brun. Simplement pour le taquiner. Attention, tu sais peut-être que c'est à cause de la crise de la quarantaine que je suis devenue une cougar... Afin de ne pas le faire imaginer le pire, je viens déposer un baiser au coin de ses lèvres dans un petit rire amusé.

Je viens me saisir de la main du barbu lorsqu'il ajoute quelque chose au sujet de mon addiction que j'ai combattu sans chercher à obtenir une aide extérieure. Pour moi, et pour nous. En disant cela, je serre légèrement ses doigts entre les miens avant de hausser les épaules lorsqu'il me dit que je n'ai pas dû apprécier de le voir comme il l'était lorsque je suis arrivée. En effet, je me suis inquiétée. Je ne souhaite à personne de vivre la même chose que moi. Cette addiction est une plaie au quotidien, qui menace de ressurgir de l'ombre à tout moment.

Je hoche la tête avec une pointe de fierté lorsque Zack déclare qu'il imagine que je me serais assurée de son incapacité à me suivre en lui « cassant les genoux ». Quelque chose dans ce goût là, oui. Je connais bien plus d'une manière d'empêcher quelqu'un de marcher. D'autant plus que pour un homme, il existe un point stratégique de choix. Mais je dois avouer que je préfère ne pas abîmer cette partie de son anatomie. Aucune partie de son anatomie, évidemment, mais celle-ci en particulier. Je ne ferai pas de description plus ample du pourquoi du comment, il s'agit d'une évidence.

Prenant quelques secondes pour réfléchir, je finis par m'installer à califourchon sur les genoux de l'homme ayant ravi mon cœur sans que je ne m'en rende compte et passe mes bras autour de son cou. Plongeant mon iris dans les siens, un sourire tendre vient étirer mes lèvres. Mes doigts jouent avec les cheveux en bas de la nuque de Zack et je dépose un rapide baiser sur ses lèvres que j'affectionne tant. Ne change rien. C'est de l'homme naturel qui se trouve en face de moi dont je suis tombée amoureuse, et je n'ai aucune envie de me séparer de lui. Laissons les choses se faire comme nous le faisons depuis le début, si ça te va.

Venant me lover contre lui, je ferme les yeux et me contente d'inspirer son parfum dont je pourrais m'enivrer pendant des heures. Peut-on dire que cette soirée se termine mieux qu'elle n'avait commencé pour nous deux ? J'ose l'espérer. Pour ma part, c'est une certitude.


- FIN -


Grow through what you go through

by Wiise



Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Happy birthday... or not...   
Revenir en haut Aller en bas  
- Happy birthday... or not... -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: