The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1932
Sujet: Re: Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.   Jeu 21 Avr 2022 - 15:12

« Mieux vaut sortir couvert donc, mais je reste curieux sur un point, je ne savais pas que votre communauté avait les moyens matériels de fabriquer des vaccins. »

J’imagine que, pour d’ancien laborantin ou chimiste pharmaceutique, avec de la patience pour trouver le bon matériel, cela doit être faisable. Au regard du nombre de personnes qui pourraient être intéressées pour ce petit espoir de ne pas mourir de maladies atroces comme le tétanos, cela pourrait être un objet de troc majeur. Et ce d’autant plus que c’est compliqué de vérifier son efficacité et survivre assez longtemps pour demander un remboursement s’il ne fonctionne pas.

« Je suis a la recherche des Exilés. Un des leurs les a vu partir sur un bateau, depuis nous n’avons plus aucune nouvelle et notre seul espoir est qu’ils passent ou aient laissé un message lors d’un vieux passage, ici. »


Je prenais pas mal de mon temps libre a scruter chaque parcelle de la cette base avec minutie, espérant pouvoir appeler Elena dans la foulée pour lui annoncer des nouvelles capables de lui apporter un peu de soleil. Mais, pour le moment, rien ne laisse a penser qu’ils auraient pu venir ici. Cela me fait du bien de l’entendre me parler d’Elena, celle d’avant, la chef d’entreprise que j’aurais bien aimée croiser.  Je n’ose pas lui dire que le bras droit des IF est peu loquace sur ses anciennes connaissances de TH. Je préfère rebondir rapidement sur une information intéressante :

« Vous étiez dans la restauration ? »


C’est sûr que si c’est le cas, mes explications, même très simplifiées, ne doivent pas la passionner. Je ne pense pas que la cuisine radioactive ait jamais été à la mode. J’ai mon traditionnel sourire en coin quand elle me demande, avec le plus grand sérieux, mon ancien métier en laissant entendre que je pourrais être utile pour d’autres expédition :

« Si j’avais su, j’aurais préparé une carte de visite et un CV. Pour faire simple, avec mes études, j’aurais pu être de ceux qui auraient travaillé sur les plans de centrales nucléaires, entre autres, mais j’ai modestement été amené a m’occuper de construction un peu moins extraordinaire en revenant sur la cote ouest du pays. »

Endroit ou la politique énergétique n’était pas favorable au nucléaire. Avec humour et une imitation parfaite d’un entretien professionnel, je conclu :

« Ajoutez quelques années a combat en arène et a vivre a mon compte, je pense qu’on a fait le tour de mon expérience sur le terrain. Alors, j’ai le job ? Je vous laisse le canal de mon talkie ? »


J’opine du chef quand elle me résume la première étape pour confirmer qu’elle a bien compris et sort une des cartes de sécurité déniché sur un autre bâtiment

« C’est un des plans de la base a sa construction, les choses ont pu être réaménagée, mais, s’ils ont gardé la logique prévue initialement, c’est ce local qui devait servir de stockage pour le petit matériel couteux. On peut espérer une erreur de rangement avec des combinaisons, mais je préfère ne pas trop compter que sur la chance. Compteur Geiger,, a particules, kit de prélèvement, peut être des masques… mais surement rien de plus affriolant pour notre chasse aux trésors. »

Je range le tout avec soin alors qu’elle m’annonce une compétence qui sera, surement des plus utiles.

« J’avoue que j’ai plus tendance à utiliser la méthode raffinée qui consiste à taper sur les portes jusqu’à ce qu’elles s’ouvrent, alors je suis plus qu’heureux d’avoir une passe muraille avec moi. Si vous êtes prête, allons y.»


Attendant son feu vert, j’ouvre la marche. Nous n’avons pas loin à aller, le bâtiment est à un bout de la base. Que ça soit au niveau de ses fondations ou sur un autre souci de structure, ils s’est enfoncé dans la mer sur presque 4 niveaux, n’en laissant que 3 a l’air libre accessible par le dessus. Avec diligence, j’attache la corde a un poteau avant de me laisser glisser, souplement, plus bas, sur le toit. Je prends le temps de m’assurer de la solidité de la structure avant de faire signe a la jeune femme de venir. Le moyen le plus simple pour entrer est la porte qui donne ou nous sommes, sinon, il faudra tenter de se faire glisser jusqu’à une fenêtre. Pragmatique, je reste la plus évident avant de me retourner vers Olivia :

« Et bien, je crois que vos compétences vont être mises a contributions d’entrée de jeu, il semble que la porte soit verrouillée et la serrure rouillée. »


Spoiler:



Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2086
Sujet: Re: Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.   Jeu 21 Avr 2022 - 17:27
Je vois, que je lui souffle, faisant justement l'impasse sur les vaccins en me contentant d'un sourire. Son histoire avec les Exiles et sans doute un peu plus intéressante à relever que le reste. Notamment parce que je peux y faire quelque chose : L'une des membres de notre conseil à The Haven a son compagnon chez les Exiles justement, et son fils vient de naitre, il y a quelques mois de ça, que je lui dis dans la foulée. Si nous avons des informations, je me ferais un plaisir de vous les transmettre à ce sujet. Et j'espère que la réciproque est vraie, ajoute-t-elle rapidement avec un sourire de circonstances.

Avons-nous un accord ? Nous en avons besoin tous les deux, d'une manière ou d'une autre. Même si ça n'est pas pour nous même, je crois quand même que nous pourrions bénéficier de ça pour nos proches, ceux que nous tenons à aider. J'ai un sourire en coin l'instant d'après : Oui, j'étais chef dans un restaurant à Seattle, que je lui explique simplement. Rien d'aussi utile que ce qu'il me raconte finalement, ou que la manière dont il se vend : efficacement. Il va bien falloir oui, je vous embauche, il faut juste que j'en parle à mon supérieur pour qu'il valide votre candidature, que j'ajoute dans la foulée avec amusement.

J'ose croire qu'il pourra m'aider notamment pour l'idée que j'avais en tête avant. Si le No Man's Land n'existe plus, je crois quand même que je peux me rabattre sur Olympia de la même manière. Le temps de terminer les détails, il aura le droit à une caravane et même de l'eau chaude, notamment s'il accepte le deal. Je crois qu'on peut l'envisager. Nous nous approchons de toute façon, et après les bavardages, nous passons aux choses sérieuses. La descente à la corde se fait sans encombre aucune pour ma part.

Je me réceptionne sans peine, analysant l'environnement autour. Une porte en face de nous, je m'accroupie dans la foulée et sortir ce qui doit l'être. La serrure est un peu difficile mais il ne me faut pas longtemps pour forcer le verrou. C'est ouvert, que j'annonce à mon complice en me redressant, tirant la porte à moi. Je porte une main déjà à mes armes au cas où, et c'est un parfum vif d'humidité et de décomposition qui me fait reculer d'un bond et manquer de m'étouffer. Les larmes me montent aux yeux dans la foulée.

Je ne m'y attendais pas, et en portant ma main à mon nez et ma bouche pour me protéger, et essayer de faire passer la nausée qui m'a pris d'un coup, d'un seul, je pose un regard désolé sur Sebastian : L'odeur m'en a rendu aveugle en quelques secondes, je ne l'avais pas vu venir, que je m'excuse avec une grimace de circonstances. Un autre coup d'oeil vers l'endroit : Les murs sont quelques entièrement recouverts de moisissure, nous devrions mettre déjà les masques avant de nous aventurer plus loin, que je lui souffle dans la foulée. Vous voyez quelque chose ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1932
Sujet: Re: Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.   Dim 24 Avr 2022 - 21:40


Je note qu’elle ne rebondit pas plus sur les vaccins, pour autant, cette info n’est pas tomber dans l’oreille d’un sourd et je me promets de creuser le sujet d’une façon ou d’une autre. La disparition des Exilés a visiblement touché plus de groupe que je ne le supposais. Je n’étais pas au courant de l’existence de cette union et suis désolé pour la jeune maman qui doit être dans une angoisse terrible. Je tends la main en opinant du chef pour sceller le deal qu’elle propose :

« Ca marche, si vous acceptez de me donner une fréquences radio, je m’engage a vous tenir au courant et vous promets de ne pas vous harceler pour vous vendre des assurances vie ou des aspirateurs. »


Je lui fais un petit clin d’œil a cette pique d’humour. Avoir les TH dans la boucle des communications peut être un atout certain pour nous coordonner contre les NE. Kistap sera surement plus qu’une base : un trait d’union symbolique contre un ennemis commun. Je lui souris quand elle me dit son ancien métier :

« J’avoue que je ne connais pas profession plus alléchante, vos compagnons doivent être plus que ravis de vous avoir avec eux. »


Même si je m’estime bon cuisinier, dans un registre plus familial, vivre avec une fille de cuisinière chez les Expendables m’a fait comprendre tout le charme de ceux qui savent faire des miracles culinaires avec ce qui nous restent d’ingrédients. Beaucoup d’épices, ou de mets que l’on pensait acquis, comme le chocolat, le café, le thé… commencent à n’être que des souvenirs. L’idée que je puisse avoir d’autre travaux contre contribution est agréable, cela permettra surement, aussi, de rapprocher un peu plus les IF des TH.

Les choses sérieuses débutent alors que nous sommes sur ce toit aux allures de presqu’ile et avec une vue imprenable sur la jetée. Surement que dans un autre moment j’aurais été sensible a la beauté du paysage alors que le soleil matinale fait scintiller les eaux calmes de la mer et que les mouettes nous offrent leur concerto, mais là, je suis surtout concentré sur notre mission. Elle peut avoir l’air anodine aux yeux de certains, mais rien qu’avoir des compteurs Geiger en en état pourrait faire pas mal la différence alors que nous avançons a l’aveugle dans les travaux. Nous n’avons aucune idée de l’état des fuites coté des sous-marins ni de la radioactivité emmagasinée dans les matériaux que nous foulons au quotidien. Rien n’est plus traitre qu’une irradiation lente. On ne voit les premiers signes que lorsqu’il est trop tard. La présence sur le chantier de mon petit frère et de ma belle-sœur enceinte fait que notre expédition revêt un caractère capital à mes yeux.

Olivia n’a pas menti et elle se débrouille plus que bien avec la serrure, si je lui adresse un sourire admiratif avec un petit applaudissement a peine ouvre t’elle la porte que l’odeur fétide qui en sort vient me chatouiller les narines. J’ai le réflexe de la tirer en arrière mais elle est déjà secouée de hauts le cœur et ses yeux sont plein de larmes. Ca ne me rappelle que trop de mauvais souvenirs et, avec inquiétude, alors que je la place le plus loin possible de l’entrée puante et inspecte ses yeux, je lui demande :

« Est-ce que cela vous brule les poumons ? Respirez lentement, j’ai de l’eau pour rincer vos yeux Vous vous sentez comment ? »


Si tant est que l’on puisse sentir quoique que ce soit auprès de cette puanteur. Je lui tends une gourde d’eau en veillant a ce qu’elle se rince les yeux par précaution. Si la jeune TH est intoxiquée parce que j’ai été trop léger pour anticiper que le local ne serait pas aéré, je pense que je m’en voudrais. L’écoutant, j’enfile mon masque en lui intimant de rester à l’air libre tant qu’elle n’est pas sûr que ca va. Je m’avance sur le seuil, la lampe en main et prend le temps d’inspecter minutieusement les lieux avec la volonté de ne louper aucun détail.

Les fenêtres laissent entrer une faible lumière laiteuse derrière leurs rideaux de crasse. Par reflexe, j’inspecte l’arrière de la porte qui est couverte de vielles griffures ayant fait plus que gratter la peinture. Mort ou vif, celui qui a fait ca était désespérer d’être prisonnier de ce bâtiment. J’imagine qu’il ne vaut mieux pas chercher a savoir ce qui s’est passé ici et me concentrer sur ce qu’il y a plus loin. C’est une cage d’escalier qui n’a pas grand-chose à apprendre en elle-même. C’est plus l’odeur et la moisissure qui nous laissent à penser que le bâtiment est resté « hermétique » d’une certaine façon. Je m’accroupis, toujours en restant a l’extérieur et balaye de la lampe le sol en pestant dans ma barbe sous mon masque, avant de me redresser pour faire face à Olivia.

« Nous ne devrions pas trouver de mort frais, il faudra surtout faire attention au niveau du sol s’ils ont plusieurs années, mais ce n’est pas ce qui m’inquiète le plus. Outre la moisissure, l’humidité piqué le béton. Il va falloir être prudents pour ne pas passer au travers d’une marche. Je proposerais bien de nous encorder, mais j’ai plus peur de vous entrainer qu’autre chose si j’ai le pied malheureux. Après, si vous êtes prête a prendre le risque je veux bien me montrer attachant. »


Je comprendrais qu’elle ne veuille plus continuer, pour ma part, ce n’est pas ça qui m’arrêtera.

« Quoiqu’il arrive, je vais passer en premier, si vous souhaitez toujours venir, essayer de caler vos pas dans les miens, du moins, tant que je ne suis pas tomber. »

Je lui fais un léger clin d’œil sous le masque avant d’entrée, avec précaution, dans le bâtiment. Même si mon agilité est perfectible, c’est avec un œil de maitre et un pas de félin que j’arrive a progresser, prenant mon temps, vers l’étage inférieur, celui qui nous intéresse. Une fois de plus la porte a été verrouiller. A croire que lorsque l’évacuation a été faite, des précautions ont été prises en laissant surement des choses derrières pas seulement matérielles.

HRP:



Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2086
Sujet: Re: Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.   Mer 27 Avr 2022 - 12:47
D'autant que vous viseriez mal : un aspirateur ? Une sorbetière me vendrait beaucoup plus de rêve, que je lui souffle avec un sourire amusé. Très bien, nous aurons un contact supplémentaire à l'extérieur, un contact qui sera plaisant et avantageux pour nous, à n'en pas douter. C'est pour le mieux. J'ai un rire qui m'échappe à sa remarque, et en faisant mine d'être fière soudainement, je ramène mes cheveux faussement vers l'arrière - alors qu'ils sont attachés : Je suis évidemment leur être humain préféré, la femme qui murmurait à l'oreille des estomacs. Succès garanti ! Il y a de bonnes raisons pour ça, que j'ajoute sur le ton de l'humour.

Qu'importe, nous avons finalement du travail à accomplir et la mission n'attend pas. Déjà confrontés à notre premier obstacle, je tousse dans la manche de mon pull et m'essuyant les yeux. Sebastian a eu le bon réflexe de me tirer lui aussi à l'abri. Je me rince les yeux en le remerciant pour sa gourde et lâche un soupir quand ça finit de ne plus me brûler. Non, ça va, que je lui souffle en lui rendant son eau et en me redressant. J'éponge mon visage dans la manche de mon haut doucement : Promis, que je lui souffle.

J'enfile mon masque, ce n'est pas grand-chose, même si mes yeux sont humides encore, j'y vois très bien. Je le suis de près de toute façon, et tâche de mettre mes pas dans les siens. J'imagine que si ça supporte son poids, ça supportera aisément le mien. Ça ne me fait pas peur, j'ai soulevé plus lourd que vous, à vue de nez, que je lui souffle simplement. Le fait d'être attachés nous offre au moins une sécurité supplémentaire, et c'est quasiment trois marches plus tard que l'usage a de l'importance. Il franchit une plateforme, je le talonne, et un craquement me parvient : Seb-

Pas le temps de finir ma phrase, ni de bouger que je suis absorbée par le sol soudainement. Je n'ai pas l'occasion non plus de me rattraper. Le choc le serre le bassin et la ceinture, me coupe le souffle un instant, mais je ne perds pas connaissance et grogne un petit gémissement douloureux. Ce n'est rien. Au moins, Sebastian a eu l'occasion de se retenir, heureusement. Vous tenez le coup ? que je lui demande finalement, un peu inquiète. Il est sur le point de tirer la corde mais je l'arrête d'un signe de la main : Ne me remontez pas, que je lui ordonne.

Je prête l'oreille un instant. Je dois être à un ou deux mètres du sol, avec l'allonge de la corde, ce n'est pas grand chose. J'entends quelque chose, que je lui annonce. Je ne sais pas le définir. Grognement ? Ou ronronnement de la tuyauterie ? Je lui fais plutôt signe de me descendre, et je pose le pied souplement. Le sol est solide ici, vous pouvez descendre vous aussi si vous le sentez, ou je vous attends, même si, j'avise autour. Vous avez déjà pratiqué l'escalade ? Coincez la corde dans la rambarde métallique, laissez-moi du jeu, je vous assure, que je lui souffle.

Spoiler:




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1932
Sujet: Re: Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.   Ven 29 Avr 2022 - 14:19
Au moins, ca n’a pas l’air trop méchant, on a eu de la chance sur ce coup-là mais ça nous oblige à redoubler de prudence. Bien que concentré sur le sol pour éviter les pièges de l’érosion, cela ne m’empêche pas de sourire a la pointe de provocation de la jeune femme et c’est, d’un ton amusé, que je lui réponds :

« C’est peut être moi qui vais vous embaucher, alors, pour soulever des parpaings… »


Même s’il ne me viendrait pas à l’idée de mon montrer misogyne, j’ai une bonne estimation de mon poids et je ne suis pas convaincu que la cheffe de restaurant sache me porter en princesse sur plusieurs mettre. Dans tous les cas elle accepte mon offre, je noue habillement la corde pas seulement autour de sa taille mais j’essaye de la passer aussi en forme harnais, comme sur les chantiers de fortune. Ca n’est pas la panacée mais c’est mieux que rien.

Dans tous les cas, c’est une chance qu’elle ait accepté l’encordement et que j’ai de bons réflexes, a peine ai-je entendu le début de mon prénom, qu’un bruit de craquement s’ensuit. J’ai juste le temps de tourner la tête pour la voir disparaitre avec un morceau de sol ou le ciment était trop friable.

« Olivia !!?? »


Sans réfléchir, je me suis contacté et ai assuré ma prise avant d’encaisser le choc de l’arrêt de la chute de jeune femme. Je suis habitué a encaisser des coups et a porter des choses lourdes, de ce fait, je ne vais pas me plaindre. C’est plus pour ma binôme que je m’inquiète. Je résiste à l’impulsion de me précipiter au bord du trou. La corde est tendue, elle a fait son office et aller trop vite risquerait de blesser la jeune femme. Je m’avance doucement vers là ou elle est passée au travers du sol, avisant que les barres métalliques, plus que rongées par la rouille ont été cassées comme du petit bois alors que le ciment, rendu poreux par l’humidité se révèle aussi solide que du polystyrène. Je la repère pendouiller en dessous, je ne vois pas grand-chose d’autre, il fait plus sombre en dessous selon moi.

« Vous allez bien ? »


Au moins, elle parle c’est bon signe. Avec une pointe de taquinerie, alors elle me demande su je tiens le coup :

« Je ne vous connais pas assez pour savoir si ca serait suicidaire de ne pas dire que vous êtes plus légère qu’une plume. »


Je commence a vouloir remonter la corde quand elle me demande de ne pas le faire et me donne des instructions afin que je la rejoigne. Je cherche plus un point solide pour attacher la corde de ma taille et compte bien descendre en passant par l’extrémité ou elle est attachée. Je range ma lampe dans mon sac pour ne pas risquer de la perdre dans la manœuvre avant de lui répondre :

« Ma fois, l’escalade en chantier doit compter j’imagine… et vous, vous êtes une adapte du saut à l’élastique, juste pour que je sois prêt pour le prochain ?»

C’est plutôt souplement que je la rejoins, aux aguets, mais, buée sur le masque et pénombre oblige, je ne vois pas grand-chose a ce qui nous entoure. Je n’ai plus qu’a sortir ma lampe en espérant que nous ne sommes pas trop bas.

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas  
Olivia S. Cooper
Olivia S. Cooper
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2086
Sujet: Re: Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.   Lun 2 Mai 2022 - 12:50
Pas d'inquiétude, que je lui assure alors qu'il semble s'inquiéter de mon sort. Voilà qui s'entend, je ne compte pas présumer qu'il n'a pas d'humanité. Et ma chute en direct a dû être assez effrayante de sa position. Pour autant, je vais vraiment bien, plus de peur que de mal. Vous m'avez bien cerné : je suis superficielle et j'adore qu'on commente mon poids ! que je lui souffle avec un sourire qu'il ne peut pas voir sous mon masque, mais l'oeillade amusé que je lui lance en dit suffisamment long.

Je m'attèle à le faire descendre en rappel, sans grandes difficultés. Les cours de Rafaël portent leurs fruits, et sont vraiment utiles à cet instant. Je suis heureuse de pouvoir compter dessus, d'autant plus de pouvoir l'appliquer dans une situation aussi stressante. C'est bon, que je lui souffle. Le temps de défaire la corde, ou en tout cas de la manière dont je me suis assurée moi-même pour le faire descendre, je souffle l'instant d'après : Je suis une grande accro à l'adrénaline, autant vous le dire tout de suite, n'est-ce pas ?

Evidemment, c'est ironique. L'adrénaline a des effets surprenants sur l'organisme, mais je ne cours pas du tout après. Un peu tard ? J'aurais sans doute dû commencer par ça en arrivant, que j'ajoute avant de me tourner vers le couloir incriminé : J'ai entendu du bruit venant du dessous, j'aurais dit une sorte de ronronnement ou de grognement, que j'explique à Sebastian. Ma lampe éclaire dans la direction, et à peine la poussière et le vide, je ne discerne rien.

Vous disiez que c'était peu probable qu'il y ait des morts dans le coin, mais il y a peut-être autre chose ? Je ne vois pas quoi. Il n'y a pas moyen que quiconque puisse vivre à l'intérieur de cet endroit. Alors, il est probable que les canalisations travaillent encore, avec les murs décrépis. En tout cas, une chose est sûre, il y a des rats... que je lui annonce en entendant les grattements contre les murs. Nous n'allons pas attendre ici que ça se calme, raccordés ensemble à nouveau, je prends les devants cette fois.

J'ai une avance de quelques pas, pour finir par croiser une porte qui donne sur... Une sorte de bureau ? Je ne suis pas trop sûre de ce que je regarde. Il y a des étagères en tout cas, mais la pénombre ambiante n'aide pas à tout comprendre. Je balaie l'endroit de ma torche sans m'arrêter, avant de pousser une autre porte rapidement. Cette dernière grince lourdement, et j'ai à faire à un autre bureau. Néanmoins quelques pas supplémentaires, et j'avise une pancarte sur un mur. De mon bras, je la nettoie et esquisse un sourire : Un plan d'évacuation, ça peut nous être utile ?




We're all stories in the end, just make it a good one
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Sebastian Brody
Sebastian Brody
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1932
Sujet: Re: Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.   Mar 3 Mai 2022 - 16:46
Date inconnue

Au moins, elle a le sourire et je me fais un devoir d’essayer de garder un ton léger malgré la gravité de la situation, alors que j’attache la corde avant de descendre :

« Mon côté mentaliste que voulez vous, et puis, c’est connu, toutes les femmes masquées qui aiment partir avec des inconnus dans des bâtiments potentiellement radioactifs et plein de trous adorent qu’on leur parle de leur poids. »

Je finis par la rejoindre dans cet étage encore plus sombre que le premier. Je suis admiratif qu’elle arrive a garder sa bonne humeur. J’avoue que je suis de ceux qui pensent que l’humour, même en temps de crise, aide à garder son self contrôle. Autant dire que Roman a toujours manqué d’humour.  J’arrive a lui rendre son sourire sous mon masque. Je me désencorde en l’écoutant rebondir, sans mauvais jeu de mot, sur l’idée de saut à l’élastique.

« Je note si nous devons faire une autre sortie ensemble, je devrais sortir le grand jeu, au moins deux hordes, trois bandes de pillards en plus de falaises a escalader tout chantant des chants chrétiens a l’envers, histoire de marquer le coup. »

Je veille à ce que ma corde reste en place si nous devons partir rapidement de cet endroit. Toujours avoir au moins un plan de sortie est un gage de survie. Avec ma lampe j’éclaire un peu plus le lieu ou nous somme.  Je reprends mon sérieux pour tendre l’oreille aux « ronronnements » qu’elle dit entendre et conviens, aussi, de la présence d’un bruit, sauf qu’il n’a rien a voir avec les morts selon moi… ni animal…

« Il y a des fissures sous le niveau d’eau, voire plus, si quelques choses a pu entrer, c’est forcement par là… mais j’ai peur que cela ne soit pas un souci « vivant ». »


Malheureusement, le bâtiment s’est affaissé. Il est a moitié enseveli par les eaux, et il n’a pas été conçu pour cela. La structure a forcément dû se déformer, fragilisant les points porteurs d’autant plus que tout semble s’effriter à cause de l’humidité. Je suis doucement le son contre le mur vers où je pense venir le bruit. Quand je pense avoir trouver la source, je sors un marteau de mon sac. Je tapote avant de me rendre compte que gratter suffit tellement le mur est poreux, presque de la pate a gâteau, ca ne me rassure pas. Tout en m’affairant je lui réponds pour les rats :

« J’imagine que c’est bon indicateur que le niveau de radioactivité est supportable pour des organismes mammifères. »


Même si l’après Tchernobyl avait vu des recrudescences d’espèces dans les zones contaminées, je ne m’étais pas assez intéressé au sujet pour avoir des certitudes sur les petits mammifères.  

« C’est une très bonne idée pour le plan, essayez de voir si vous repérez des espaces de stockages assez vaste sur notre étage. »

Je retiens mon souffle alors que le béton s’effrite et que je découvre ce qu’il y a derrière. Il en faut beaucoup pour m’ébranler, mais, pour le coup, alors que je temps la main dans le trou que je creusé, je ne peux retenir un juron.

« Merde… »

Je sais exactement a quoi correspond le morceau de métal que je sens vibrer et grincer sous mes doigts. C’est la colonne sèche, elle suinte l’humidité et la corrosion, mais surtout elle est sous pression, c’est ca qui donne ce son si étrange alors que le métal grince de souffrance. Je ne sais expliquer comment mais il semblerait qu’un phénome de syphon se soit produit et qu’il soit plein d’eau, bien trop plein, au point de gonfler le métal. Si ça explose on risque d’avoir un flot continue d’eau qui va jaillir. Je me tourne vers Olivia avec un regard inquiet vers elle pour lui expliquer :

« Dites moi Olivia, vous avez aimé le Titanic ? je ne sais pas trop comment vous annoncer que nous risquons de rejouer des scènes du film, et pas les plus romantiques. Les cloisons sèches peuvent exploser a tout moment, si ca arrive, ca se remplira comme une baignoire dans les étages, avec la fragile de la structure, il est probable que tout finisse sous les eaux.»


Autrement dit : ce que nous avons absolument besoin en plus de tout le reste sera submergé sans aucune certitude de pouvoir sortir de l’étau de béton. Je prends une grande respiration sous mon masque, espérant fortement me tromper. Même si les colonnes sèche sont faites pour tenir de fortes pressions, je ne sais pas dans quel état se trouve les matériaux ni depuis quand. Rentrer bredouille n’est pas un scenario que j’accepte.

« En résumé, nous avons deux options : Soit prendre le risque que cela tienne suffisamment encore, et ne pas trainer, soit jouer la prudence et que vous remontiez vous mettre en sécurité. »



Informations

Proposition de règle pour continuer si tu es joueuse:

Le bâtiment est sur le déclin, c’est un fait, et la sortie pourrait être un peu plus complexe que prévue surtout que Seb n’a pas encore compris que leur simple présence dans cette épave en devenir accélère le lent processus que la nature a déjà commencé. A chaque tour, on lancera un des spécial, quand il aura 5 échecs les tuyaux commenceront a se fissurer et l’eau a entrer, rendant la fuite très compliquée. A 10, le bâtiment s’enfoncera dans les eaux dans 1d6 rp (je te laisse lancer) et tout ce qui ne sera pas pris sera perdu.

Sur un jet de pragmatisme réussi, Olivia peut comprendre le plan et aviser des lieux de stockages dont parlait Sebastian.

Si un jet de perc est réussi, tu peux lancer un D10

1 : Tu tombe sur un mort coincé, encore bien vigoureux qui essaye de d'attraper, un jet de force ou de tir pour le battre. Le combat fera que tu vas forcement cogner violemment des choses donc il faudra relancer le des spécial pour la structure.
2 à 3: tu trouves des choses inutiles et encombrantes
4 à 5: Tu trouves des choses inutiles mais peu encombrantes
6 à 7: tu trouves des choses utiles mais encombrantes et cassées (1 jet perc pour t’en rendre compte)
8: Tu trouves des choses utiles et encombrantes
9: Tu trouves des choses utiles et peu encombrantes
10: tu trouves une combi (jet spécial pour savoir si elle est percée ou pas)




Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Sortir couvert pour n'iradier que de gloire, c'est mieux. -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: