The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -35%
Climatiseur électrique mobile – TECTRO ...
Voir le deal
114 €

Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12488
Sujet: Re: Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes   Ven 20 Mai 2022 - 12:10
Pourquoi demander quand tu peux exiger, hein ?
Les s'il-te-plaît, c'est mignon. Mais qu'est-ce que c'est humiliant. C'est un mot qui relève presque de l'intime, pour l'australienne. Et elle l'utilise uniquement avec ses amis, et les gens à qui elle tient. Les gueux ne méritent pas la moindre politesse. Pas avant qu'ils aient gagné son respect. Et ce n'est pas avec des remarques à la con de ce genre que cette Axelle parviendra à l'obtenir, ça c'est sûr !

Ecœurant grogne-t-elle quand l'autre lui souhaite de trouver une personne qui lui donne envie de se rendre has been. Elle accompagne sa remarque d'une grimace adéquate. L'amour, c'est merveilleux. Et c'est cruel. Une source d'emmerdes dont une survivante digne de ce nom n'a pas besoin, et qui ne fait qu'obscurcir le jugement. Seule une cinglée voudrait placer une vie au-dessus de la sienne dans un monde comme celui-ci. Épargne-moi ces conneries, par pitié ! Elle a passé l'âge de croire à toutes ces conneries. Et Axelle aussi, normalement...

C'est bien cette vision du monde que l'adolescente reproche d'ailleurs à l'adulte. Tout semble si simple, avec elle. Elle parle de confiance comme si cette dernière était une norme. C'est... naïf ! Et irritant, par conséquent. C'est trop mignon... ironise-t-elle quand la gueuse évoque ces gens qui lui ont donné envie de faire confiance. Et vous grillez aussi des marshmallows au coin du feu en chantant des vieux classiques ? Le portrait qu'elle lui dresse est trop idyllique. Et bien trop cliché pour qu'elle lui accorde plus de temps que celui qu'elle lui a déjà sacrifié.

Ouais ouais... Tu veux un kleenex ? s'agace-t-elle quand l'autre accorde trop d'attention à son Mowgli. Elle déteste les mamans, Zelda. Elle vivent dans un monde étrange, qui lui échappe. Elles sont trop mièvres. Et insupportables lorsqu'elles se permettent des commentaires sur les remnants. Mon groupe a tenté d'aider depuis toujours ! Et la plupart des gueux lui ont craché à la gueule ! Certains se sont même révoltés ! Et elle sait de quoi elle parle puisqu'elle était là. Ou à peu près, en tout cas. On a voulu vous offrir le feu mais vous préférez rester dans l'obscurité ! On est pas.... pédants ! Juste civilisés ! Et en prime, ils ont des raisons de se montrer agressifs envers tous ces imbéciles heureux qui vivent en petites bandes aux noms stupides, au lieu de s'unir derrière la bannière de June pour partir à la conquête du futur.

Ce n'est que l'une de leurs divergences supplémentaires. Une différence de plus, soulignée encore par la facilité avec laquelle Axelle l'invite à sa table et lui propose de visiter son trou à rat. Chose guère compliquée puisque visiblement, elle et les siens ont trimballé l'ensemble de leur camp jusqu'à Kistap. Super ! J'ai toujours rêvé d'être une gitane... maugrée-t-elle. Cela dit, oui, elle viendra visiter les lieux. Compte sur moi pour venir vous rendre visite si tu m'files pas l'tabac qu'tu m'as promis ! Pour le reste - Axelle doit bien s'en douter - elle n'a pas dans l'idée d'accepter un repas en sa compagnie. Leurs relations sont strictement professionnelles.

Arrête ça... finit-elle par grogner quand l'autre s'excuse, et accepte de changer de discussion. Cette gentillesse, Zelda la méprise. Déjà parce qu'elle la trouve trop belle pour cacher autre chose que de l'hypocrisie. Et ensuite, parce qu'elle a toujours eu de la peine avec les gens qui se répandent en excuse pour un rien. De t'excuser ! D'être... sympa ! Elles ne sont pas amies. Et l'adolescente n'a pas envie qu'elles le deviennent. Pourquoi s'attacher à des gens qui n'ont pas le moindre avenir, hein ? Je t'ai déjà dit qu'on était pas obligées de discuter ! Alors on pourrait juste la fermer, non ? Est-ce trop demander ? Elle n'a qu'à faire un monologue à son gamin, si ça lui chante.

Quant à la bouffe de ce dernier, Zelda ne compte pas davantage y toucher. Pas par bonté d'âme, mais parce qu'elle n'a pas assez faim pour priver un gosse de la pitance dont il a besoin. C'est mort, j'touche pas à ta bouffe de merde ! annonce-t-elle, déclinant ainsi l'offre. Et puis plus il sera gavé, moins il aura envie d'courir ! C'est en tout cas ainsi qu'elle justifie sa décision avant de se redresser pour s'approcher du captif. Si Axelle ne veut pas passer la nuit alors elles n'ont pas besoin de s'attarder.

Mais le prisonnier a l'air mal en point. Et à peine capable de tenir debout, sans doute, vu que la gueuse lui a diagnostiqué un traumatisme crânien. Eh, t'es avec nous ? Elle le touche du bout du pied, n'obtient qu'un gémissement pour toute réponse. Et un regard absent. Allô ? insiste-t-elle. Pas de réaction intéressante. Rien qu'un autre gémissement lorsque le canon heurte son torse. Finalement la décision n'est pas si dure à prendre : Zelda épaule son arme et appuie une dernière fois sur la détente avant de décocher un regard absent à sa victime. C'était nécessaire, non ?

Allez, on dégage ! J'ai besoin d'fumer un truc, là ! ordonne-t-elle en repassant devant Axelle et sa progéniture silencieuse. Elle s'arrête sur le pas de la porte et remonte un peu son colle en attendant que ses yeux s'habituent un peu à l'obscurité. Et au final elle se résigne surtout à allumer la torche de son arme lorsqu'elle se rend compte que les ombres sont bien trop épaisses. Tiens, puisque tu veux absolument rentrer ce soir... T'as qu'à ouvrir la marche ! Pourquoi prendrait-elle des risques inutiles pour une décision qu'elle n'a pas prise, et qui est stupide à son sens ? Le chemin a l'air dégagé, ça devrait l'faire... ajoute-t-elle après quelques secondes, après avoir sondé les environs en silence.

Spoiler:



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7318
Sujet: Re: Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes   Mar 24 Mai 2022 - 10:53
« Essaye un jour de demander gentiment, tu pourrais être étonnée. »

J’ai du mal a ne pas sourire en me reconnaissant dans ses grognements quand, plus jeune, mon père me pressait de me trouver un conjoint et que je le trouvais ridicule a roucouler avec Mandy. Je préfère ne rien lui dire, ni ajouter, me doutant que, tôt ou tard, la vie lui montrera, comme a moi, que certaines choses ne sont pas si écœurantes que ca. J’éclate simplement de rire quand, avec un cynisme remarquable, elle me demande si j’en suis rendue a griller des marshmallows en chantant des classiques :

« Bien sûr, et après, je danse avec les animaux de la forêt pour qu’ils fassent mon ménage… »

Je la regarde avec un air interrogatif quand elle me propose un kleenex, pas certaine de comprendre la raison de cette pique.  Je l’écoute m’expliquer quelques choses que je n’avais jamais entendu, en même temps, ca ne fait pas si longtemps que je suis arrivée a Seattle. Après s’ils ont débarqué avec ce texte « salut les gueux, on vous apporte le feu, mais ce n’est pas gratuit. » je me doute qu’ils ont dû se faire recevoir par les gens du NML.

« Je suis arrivée a Seattle il y a a peine plus d’un an, je ne suis pas trop au courant du passif être les Remants et les autres. Tu crois que tu pourrais m’expliquer un peu plus clairement ? »

On s’était déjà fait traiter de romanos, alors, avec son « gitane », elle reste dans le thème. Après, j’avoue que ma mère doit se retourner dans sa tombe de savoir que sa fille est tombée enceinte hors mariage, s’est marié avec « le premier qui lui a dit je t’aime » pour aller vivre dans une caravane avec plein d’enfants en enchainant les grossesses. Je crois que c’est, a un chanteur de métal fumeur de drogue et sataniste près, le pire scenario qu’elle voyait pour moi.

« Tu auras ton tabac. »

Même si ce n’est qu’une boite a peine remplie : les joies de vivre avec des enfants. Quand elle me dit d’arrêter de m’excuser ou d’être sympa, je la regarde, un peu surprise et ne sachant pas trop comment réagir :

« Je suis censée me comporter comment du coup ? »


Mowgly la fixe étrangement quand elle refuse la nourriture en se montant insultante. Il la regarde comme si elle était un animal peu commun. C’est gênant, j’essaie de le tirer un peu pour qu’il vienne s’assoir alors qu’elle continue a envoyer des piques. Lui se met devant elle pour se gaver de tout ce qu’elle a refuser sans se poser de question. Il finit par lever son majeur vers elle et je ne peux que m’offusquer tout en craignant une sur réaction de cette volcanique Remant.

« MOWGLI !!! NON !! On ne fait pas ca !! Assieds-toi et mange doucement. »


Puis, j’ajoute vers Zelda en espérant que je ne vais pas devoir gérer une tentative de tir sur le garçon qui, lui, n’a pas l’air de s’émouvoir le moins du monde :

« Excuse le, je pense que c’est éprouvant pour lui aussi. »


Pendant qu’elle va interroger le prisonnier que j’espère troquer a d’autres Remants, j’essaye de faire la morale au petit sauvageon qui a l’air de s’en moquer complétement.

« Mowgli, ce n’est pas un joli geste, d’accord. On en a déjà parlé toi et moi. Je sais que c’est compliqué, que Roman te manque, mais tu ne peux pas, non plus, partir comme tu le fais ou te comporter de la sorte. Imagine que nous ne soyons pas arrivées a tem… »


Je sursaute en même temps que lui en entendant une détonation. Je me retourne pour voir que Zelda vient de touer, sans émotion, le blessé. Était-ce nécessaire ? Aucune idée, mais je perds une personne à livrer aux siens. Je préfère ne rien dire et range rapidement mes affaires tout en prenant le garçon par la main quand elle dit qu’on dégage finalement. Daemon va venir, c’est une certitude, j’espère juste qu’on ne va pas se manquer en chemin sinon ça serait lui infliger encore plus d’inquiétudes.

« Tu ne serais pas un peu d’humeur changeante ? »


Je ne dis rien quand elle me propose de passer devant mais je lui jette un regard qui en dit long. Elle a la lampe, elle a l’arme et l’avoir dans mon dos n’est pas forcement des plus rassurant avec l’attitude qu’elle a eue. Mais j’imagine que je n’ai pas le choix et que tergiverser ne servira pas a grand-chose avec cette tête de pioche. Je soupire, prends mon couteau m’assure que Mowgli reste derrière moi et lâche juste, avec un sourire en coin.

« Tu as raison, les enfants derrière. »

J’avance avec précautions, un peu gêné de ne pas tenir la lampe. Je crois entendre un bruissement sur le coté, mais j’imagine que ce n’est que mon esprit fatigué qui me joue des tours.

HRP:



Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12488
Sujet: Re: Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes   Mar 31 Mai 2022 - 16:38
Laisse tomber...
Un brin résignée, Zelda ne cherche même plus vraiment à prolonger ce débat inutile sur la politesse. Il lui semble avoir été claire et si Axelle pense qu'elle va soudainement s'abaisser à demander des choses qu'elle peut exiger, c'est qu'elle est sûrement un peu trop optimiste. Et trop enjouée, aussi. En témoigne cette façon dont elle répond à son ironie, en évoquant des danses avec les animaux de la forêt ou des conneries du style. On va s'arrêter là avec l'humour, j'crois, hein ! Parce qu'elle n'a pas l'air vraiment douée pour ça, la gueuse. Et que Zelda n'est pas non plus très réceptive à la légèreté lorsqu'elle se trouve, de nuit, dans ce genre de milieu .

Ouais ? s'étonne-t-elle, sincèrement, quand l'autre finit par lui annoncer qu'elle est à Seattle depuis à peine un an. J'sais pas trop c'qui t'a attirée ici mais c'était un putain d'mauvais calcul ! Les environnements urbains abritent encore nombre de rôdeurs. Et il pourvoit difficilement aux besoin alimentaires des gens. Sans parler des hordes de gueux qui se terrent dans les ruines. Si tu m'dis que c'est par amour ou une crétinerie du genre, j'te jure que j'vais gerber... C'est typiquement le genre d'émotion qui vous pourrit la vie, ça. Mais elle ne ferait que se répéter si elle exprimait à nouveau le fond de sa pensée. Stratégiquement, rejoindre Seattle, c'est complètement débile. Mais c'est pourtant ce qu'elle a fait, elle aussi, quelques années plus tôt. Et ça aussi, bien sûr, elle s'abstient de le dire. Tout comme elle omet volontairement de répondre aux interrogations d'Axelle sur les relations entre les différents groupes. Qu'elle se démerde pour comprendre ce foutoir, si elle y arrive...

L'australienne hoche finalement la tête quand sa partenaire lui assure qu'elle aura son tabac. Tout mon tabac ! précise-t-elle, méfiante. Mais pour l'instant l'autre s'est montrée plutôt réglo jusque-là alors elle n'insiste pas davantage et préfère plutôt l'inciter à se comporter comme une personne normale et à arrêter de s'excuser. Concept que la gueuse ne comprend pas vraiment, visiblement. J'en sais rien, moi ! Réagis juste en survivante et arrête de t'excuser pour des conneries, bordel ! T'es une putain de tueuse, en théorie ! Pas une bisounours à la con ! Et puis elles ne sont pas dans un salon de thé, là !

Et ce Mowgli l'a bien compris puisqu'il ne se gêne pas pour prendre sa bouffe. Rien de gênant en soi. Mais c'est le doigt d'honneur qu'il lui adresse qui pousse surtout Zelda a poser la main sur la crosse de son flingue. Pas pour le dégainer, mais juste pour accorder le geste avec un regard d'avertissement à l'intention du rejeton d'Axelle : Et après on s'demande pourquoi j'déteste les gosses... glisse-t-elle dans un soupir, relâchant la prise sur son arme tandis que sa partenaire s'excuse à nouveau. Au nom du fautif, cette fois. Encore des excuses...

Elle assiste ensuite à la morale que la gueuse réserve à son rejeton puis décide de s'occuper, un brin unilatéralement, du dernier captif. Son sort réglé, elle est confrontée à une drôle de question d'Axelle. Elle, d'humeur changeante ? J'préfère dire que j'm'adapte, si ça te dérange pas... Quoi ? Elle voulait trimballer ce légume, de nuit, en pleine forêt ? Ou peut-être l'abandonner ici, pour qu'il agonise doucement ?

C'est en tout cas l'heure du départ pour ce périple que Zelda ne sent franchement pas. Mais au moins personne ne tombe dans les pièges et ils parviennent à s'écarter de la bâtisse sans perdre un bras, une jambe ou un putain de Mowgli. Ah ah ah, très drôle ! grogne-t-elle quand la gueuse la qualifie d'enfant alors qu'elle la dépasse. J'ai dit quoi, déjà, sur l'humour ? L'australienne lève les yeux au ciel puis décoche un coup de pieds aux fesses du gamin pour qu'il prenne place entre sa mère et elle, dans la file.

Et puis forcément, puisque les diverses éraflures récoltées lors de cette marche nocturne ne suffisent pas, il faut rapidement qu'un bruissement attire leur attention. L'adolescente s'interrompt, imitée par les deux autres. En balayant les environs de son fusil, elle ne peut que constater l'apparition de quelques paires de billes luisantes dans l'obscurité. Dégagez ! Elle tire un coup de feu en l'air. Quelques lanternes s'éteignent. Pour mieux se raviver. D'autres bruits s'accentuent autours du petit groupe. Merde ! Ces saloperies ont faim ! Assez faim, visiblement, pour ne pas se laisser intimider par un coup de feu. Dos à dos ! ordonne-t-elle tandis que la menace se précise.

Et la voici qui épaule son arme pour décocher deux premiers tirs vers les représentants les plus menaçants - et proches - de la meute. Sans succès visiblement. Un premier bondit sur l'australienne qui, si elle parvient à le dévier, ne peut éviter un coup de griffe au niveau de l'avant-bras. La bête se réceptionne sur le dos, un peu plus loin. Mais un camarade se lance déjà à l'assaut de l'adolescente. Et la voici qui grogne de douleur lorsque que des canines se referment sur ses mollets. Ses protections lui sauvent en partie la mise et un coup de crosse vient obliger la bête à lâcher prise.

Un court répit qui lui permet à peine d'épauler à nouveau son arme, en serrant les dents, avant la prochaine attaque. Et les autres ? Putain, ils ont intérêt à tenir...

Spoiler:







Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7318
Sujet: Re: Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes   Dim 5 Juin 2022 - 23:20
J’avoue que cela m’amuse de voir celle qui semble manier le cynisme mieux que si c’était sa langue maternelle s’agacer si une autre qu’elle fait de l’humour. Mon coté mesquin peut être, ou juste joueuse. Mais a part un sourire en coin, je ne réponds pas a ca demande d’arrêter l’humour, trop consciente que je ne résisterais pas.  Quand elle me dit que c’était un mauvais calcul de venir à Seattle, je me rebrunies un peu avant de me contenter de dire :

« Ce qui a de bien avec les groupes d’esclavagistes, c’est qu’ils ne laissent pas vraiment le choix aux autres. »


Autant ne pas entrer dans les détails de comment j’avais débarqué dans la vie des Expendables pour tenter de leur faire perdre leur liberté et bien plus encore. Laissons le passé ou il est. Donc non, ce n’était pas par amour, mais à mes yeux, c’était on ne peut plus cretin comme arrivée, surtout que je repense au prix que j’avais du payer. Visiblement, elle ne m’en dira pas plus sur comment les Remants se sont retrouvés aussi hait « pour avoir voulu aider ».  Avec la belle prestation de Mowgli qui donne une petite montée de tension, je préfère ne pas relancer le sujet. Dans tous les cas, nous voila lancer pour une sortie nocturne, moi en tête, Mowgli au milieu et Zelda courageusement caché derrière nous. Quand elle me rappelle ses directives sur l’humour, je ne peux pas m’empêche de la provoquer un peu :

« Qu’est ce que tu veux, j’ai l’oreille sélective, ca m’aide a survivre. »


Je ne comprends pas pourquoi Mowgli grogne comme un chat outragé sur Zelda, je n’ai pas vu le coup de pieds et lui est incapable de me l’expliquer. J’essaye de l’apaiser d’un geste doux qu’il dégage vivement avec tout son ego bafoué. Je ne sais pas qui est le pire des deux écorchés vifs que j’ai avec moi. La progression ne se fait pas sans mal, surtout dans l’obscurité, mais on aurait pu espérer regagner la base sans plus d’émotions fortes jusqu’à ce que Zelda tire en l’air et que je comprenne qu’il y a une menace. Les buissons semblent frémir et bouger de tous les cotés sans que j’arrive a bien déterminer d’où vient le peril. Zelda essayer de toucher des formes rapides qui s’abattent sur elle, crocs et griffes dehors : des loups !!!

Le genre d’animal qui pullule dans certaines zones et ceux la paraissent bien plus vigoureux que ceux décrits par Aaron lors de sa mission avec Reese. Avec des reflexes de mercenaire, je me mets dos a dos avec Zelda, presque avant qu’elle me le demande. J’ai mes couteaux de sortis, Mowgli a le sien.

Les bêtes ne semblent pas prendre peur de notre formation, après un petit temps a nous tourner autour, ils repartent a l’assaut, visiblement bien décidé a nous harceler comme du simple gibier. J’écope d’une belle griffure mais arrive a lancer mon couteau qui s’enfonce dans la fourrure d’une bête. Celle-ci vacille avant de se remettre en position d’attaque. Si j’ai touché, n’ai pas dû faire beaucoup de dégât. Mowgli a été mordillé et griffé aussi.

« Ils sont trop nombreux et trop rapides ! Sans aide, on y arrivera pas. »

J’essaye d’évaluer la distance avec la base en espérant de tout mon cœur qu’Eddie a transmis le message et que Daemon est en route avec les nôtres.

« Il faut avancer ! Rester ici c’est se condamné ! »



Spoiler:



Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12488
Sujet: Re: Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes   Lun 6 Juin 2022 - 0:50
T'as été esclave ?
L'intérêt de l'australienne revient aussitôt qu'Axelle évoque les circonstances de son arrivée à Seattle. Ce n'était donc pas l'amour, non, mais bien un putain de parcours chaotique. Cela dit... N'est-ce pas le cas de la plupart des survivants, ça ? T'as été... ? demande-t-elle dans un furtif élan de sollicitude avant de retrouver un air plus neutre. Elle finit par croiser les bras puis hausser les épaules : Fallait pas s'faire attraper... Elle ne peut s'en prendre qu'à elle-même. Ou au hasard, plutôt, peut-être. Zelda sait bien qu'il y a une belle différence entre la théorie et la pratique mais elle n'a pas pour autant envie de s'attarder sur le passé d'une survivante qu'elle vient à peine de rencontrer.

Mmh... grogne-t-elle ensuite simplement lorsque l'autre évoque son oreille sélective. J'suis pas sûre sûre que ça va t'aider à survivre, ça ! Mais puisque elle est encore vivante l'adolescente décide de lui accorder ce qui pourrait ressembler au bénéfice du doute, mais qui se limite surtout à un silence. Le débat n'est pas là et il est l'heure de rentrer.

Un mauvais calcul qui les mène tout droit dans la gueule du loup. Littéralement ! Et en prime, il n'est pas seul. Ces saloperies ont faim et osent braver les détonations du fusil de l'australienne, et les lames de celle qui doit être américaine. Et la situation devient bien vite hors de contrôle lorsque les bêtes se montrent plus agiles que le trio et commencent à semer le trouble dans leurs lignes.

Alors Axelle a raison lorsqu'elle argue qu'ils doivent battre en retraite, et trouver du secours. C'est moi, la foutue cavalerie ! maugrée l'australienne en faisant basculer son fusil dans son dos pour se saisir, en gémissant, de son arme de poing et de son couteau. On va les avoir ! promet-elle. Un peu dans le vent. Car même si son tir suivant atteint un loup et lui arrache des jappements encourageants, la meute ne semble toujours pas décidée à faire machine arrière. Et dans l'obscurité et sur ce terrain, Zelda ne parvient pas à discerner correctement ses cibles malgré ses efforts.

Alors il n'y a pas trente-six milles solutions, ouais...

Fais chier ! Même si c'est contre les représentants de Mère Nature, Zelda n'aime pas du tout l'idée de fuir le combat. Mais la situation devient critique et Mowgli semble même blessé, si elle se fie à ce qu'elle a vu en lui adressant un bref coup d'oeil. S'il se vide de son sang, elle peut dire adieu à son tabac... Ouvre la voie, j'nous couvre ! À Axelle de protéger son fils, avec ces couteaux qu'elle semble tant apprécier.

Quant à l'australienne, elle recule de quelques pas et vise le prédateur le plus menaçant. La balle touche mais n'est pas suffisante pour abattre le monstre. T'es un putain d'mutant, toi, ou quoi ?! maugrée-t-elle en reculant à nouveau pour mettre à profiter le peu de temps qu'elle vient de gagner. Finalement, elle retire : un peu d'aide supplémentaire serait plutôt bienvenue... Eh ! J'espère qu'il a apporté un lance-flammes, ton mec ! grogne-t-elle à l'attention d'Axelle. Ouais, il leur faudrait du feu ! Mais elle n'a qu'un vieux briquet dégueulasse sur elle, là, Zelda. Et pas franchement l'occasion d'allumer une torche...

Spoiler:



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Connor G. Shepard
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Leader | Expendables
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 4925
Sujet: Re: Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes   Lun 6 Juin 2022 - 1:29
Attend, quoi ?! Les explications pourtant claires lui arrachent un froncement de sourcils. C'est une blague ? Il est hors de question qu'Alex reste dehors ! On part la chercher, tout de suite ! Assura le maçon en se redressant. Devant lui, le militaire et Anatole se regardèrent : Je vous l'avais dit qu'ils étaient du genre à foncer tête baissée, Eddie soupira dans la foulée. Ok, ok, mais dans ce cas je vous accompagne, assura l'homme. L'une des nôtres est avec elle, précisa-t-il. Très bien, on fait comme ça, laissez-nous dix minutes et nous sommes prêts...

Les dix minutes passèrent rapidement, alors qu'ils prirent tous les quatre la direction annoncés par le tireur d'élite. D'un pas pressant, ils se rendirent vers des clairières proches de Kitsap, et s'enfoncèrent dans la verdure ensuite. Des détonations se firent entendre, Daemon pressa un peu plus l'allure, raide comme un piquet et inquiet comme jamais. L'écho dans les bois rendit difficile de localiser précisément la zone, mais Eddie se permit de réduire progressivement la zone en prenant les devants.

Au fait, Eddie c'est ça ? Lui demanda Connor. Ouais ? Le militaire lui jeta un regard surpris : C'est quoi le shampoing que tu utilises pour tes cheveux ? Sérieux, dès que je commence à les avoir un peu long, ils sont totalement indisciplinés, c'est l'enfer, un moment de flottement plus tard : Ouais, je connais bien ça... Bah en fait figure-toi que... Vous pouvez pas en parler plus tard ?! Y'a plus urgent, là ! Genre, ma femme enceinte et une gamine en danger ?! Coupa Daemon, exaspéré. T'as raison, on fonce !

Et quand il dit ça, le maçon ne se priva pas. Au pas de courses, ils débarquèrent finalement sur une scène désastreuse. Pour autant, malgré le danger, ce ne fut pas ça qui l'empêcha de foncer tête baisser en hurlant, arme en main : Euh, Daemon ! Pas le temps de le rattraper, Connor se raidit en le voyant faire, et se tourna vers son autre acolyte : Anatole, on le couvre ! lui annonça-t-il simplement : Compris ! A ce moment-là, tous les deux s'élancèrent quand Eddie se mit en embuscade et arma son fusil.

En un rien de temps, Anatole et Eddie achevèrent une bête blessée. Connor loupa son coup, écrasant sa batte contre une bête en lui fêlant probablement quelques côtes, mais ce fut suffisant pour lui claquer méchamment le museau et l'obliger à reculer. Quant à Daemon... Inutile d'en parler : il fit le canard sous rayon gamma renforcé à l'hormone de l'amour. Un carnage. Alex ! Appela Connor en venant s'interposer entre les loups restants et les deux femmes : Vous avez été blessé ? Demanda-t-il dans la foulée.

Spoiler:


Si vient l'orage, le tonnerre et la foudre, le cœur solide
reste en vie, mon amour

Revenir en haut Aller en bas  
Alex Brody Lockwood
Alex Brody Lockwood
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras Droit | Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 7318
Sujet: Re: Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes   Lun 6 Juin 2022 - 10:33
Je ne réponds rien quand elle me demande si j’ai été esclave, je me contente de me refermer comme une huitre, transpirant des horreurs de ce passé ou j’ai tout fait pour survivre Techniquement parlant, je n’étais pas considérée comme une esclave au même titre Daemon pour autant, même si je ne dormais pas dans une cage, je n’avais pas le choix que d’obéir servilement a leurs ordres si je voulais que mon frère et violette vois le soleil se lever une journée de plus. D’ailleurs, quand j’ai essayé de me sortir de là, elles n’ont pas hésité a me faire payer le prix fort. Lorsque Zelda me dit que je n’avais qu’a pas me faire attraper, je me contente de dire :

« Quand on est utile, qu’on des enfants à charge et qu’on ne sait pas survivre seule, ça se fini rarement bien. »

J’ai un peu honte de ce constat, mais je ne sais pas chasser, pas assurer ma sécurité ni me battre comme beaucoup de ses survivants qui arrivent a gérer même en solitaire. Je sais, par contre, même de l’électricité là ou on ne pensait pas que c’était possible, je sais organiser une vie de groupe et faire des repas plus que sympathique pourvu qu’on me donne les ingrédients. Autant dire que sans d’autres personnes avec moi, je suis condamnée.

La preuve est presque violente quand on se retrouve a mi-chemin avec une meute de loups qui nous même la dragée haute. J’avise que Mowgli saigne, même s’il reste campé sur ses petites jambes, le couteau a la main, comme l’expendable qu’il est, il est blessé, plus que moi. Zelda aussi a écopée de plusieurs attaques sournoises de ces bêtes. Elle arrive a touché deux mais les bêtes ne semblent pas faire plus que clopiner avant de se remettre en position. Non, on y arrivera pas a 3, surtout dans cet état.

« Il te reste beaucoup de munition ? »


J’ai plus que 6 couteaux moi et je sens que quitter la formation pour aller chercher les miens n’est pas la bonne idée. Au moins, la Remant semble accepter que sa toute puissance ne soit pas a la hauteur des bêtes qui nous harcèlent et qu’un repli reste la meilleure solution. J’attrape Mowgli pour le faire reculer en même temps que j’avance, ouvrant l’œil avant de me figer pour annoncer d’une voix blanche :

« Il y en a d’autres qui arrivent… »


La végétation ne me trompe pas, ca arrive encore et cette fois, on va être prise a revers. Pas la peine de dire le soulagement quand les buissons ne laissent pas passer un renfort lupin mais la vraie cavalerie : Daemon fonce dans le tas avec une efficacité que lui seul connait, il est suivi de Connor et Anatole qui le couvre et d’un autre homme. En moins de temps qu’il en faut pour le dire, 3 loups sont au sol. Je sourie de gratitude en voyant ceux qui sont venus nous chercher et, en lançant un couteau qui blesse un des loups alors que Mowgli arrive a abimé celui qui tentait de nous attaquer en traitre, je m’entends répondre a Zelda, avec une voix qui trahi parfaitement la fierté et l’affection que je porte a ces hommes :

« Il a mieux qu’un lance flammes… »


Daemon se pose immédiatement a mes côtés, je vois ses yeux s’attarder sur mon bras en sang alors que je lui fais signe que ca va aller. A sa mâchoire serrée et son regard qui s’assombrit, je sais que je ne voudrais pas être un loup. Connor et les autres finissent par nous rejoindre, Mowgli saute presque sur le sportif qui est son héro depuis l’incident de l’hôpital. Avec un signe de tête pour les remercier, c'est avec presque de la ferveur que je leur dis:

« Je savais que vous viendriez !»

Je lance un regard furtif a Zelda qui elle, ne semblait pas adhérer a cette notion d’entre aide et a l’idée que les miens ne soient pas de ceux a me laisser passer une nuit dans une zone dangereuse. Est-ce qu’on a été blessés. La réponse ne va pas aider Deamon a se calmer je préfère minorer malgré le sang sur nos vêtements.

« Des égratignures tout au plus. »



Spoiler:



Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes   
Revenir en haut Aller en bas  
- Même quand il y a moins de gosse, il y a toujours plus d'emmerdes -
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: