The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

Come over - à proximité de Kingstreet
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Armand Phillips
Armand Phillips
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 402
Sujet: Re: Come over - à proximité de Kingstreet   Mar 3 Mai 2022 - 7:44
- Et combien vous êtes, alors ? Une dizaine, vingt, cent ? Répliqua l'homme alors que Zola avait réagi à sa remarque.

Mais puisque celle-ci continuait de faire dans la provocation, Michal mit finalement en pratique ses menaces. Il ne demanda pas son accord à Armand, il l'avait déjà. La lame de son couteau appuya plus fort sur l'auriculaire de la brunette, jusqu'à le sectionner. Le doigt tomba sur le sol, alors que l'homme lui tenait toujours la paume ouverte contre le mur. La femme poussa un cri de douleur.

- Réponds, sal… !

L'homme n'acheva pas sa phrase que le talkie de l'afro-américain grésilla, leur apprenant que la complice avait été attrapée. Il envoya l'équipe d'Elijah rejoindre cette dernière pour la conduire dans une salle où elle serait interrogée.

- Vérifiez qu'elle n'a rien d'autre sur elle, leur affirma-t-il. Une bombe ou n'importe quoi. Quitte à la mettre nue, comme Zola. C'est maintenant qu'on s'amuse un peu, ajouta-t-il en dehors du micro à celle-ci. Sans la ménager non plus, ils la conduisirent dans Kingstreet à son tour pour l'isoler. Les deux filles étaient dans des salles à part, bien gardées. Viens avec moi, affirma Armand en invitant Elijah à le suivre.

Ils rejoignirent le bureau du Colonel Yorker pour recevoir ses directives. Un entretien de quelques minutes. Il en sortit que des hommes devaient continuer à fouiller les environs à la recherche d'une potentielle deuxième bombe. Ou plus. Quand d'autres interrogeraient les deux Scarecrows.

Ce fut peu après qu'une rumeur arriva jusqu'au militaire. Un convoi se serait fait attaquer. L'homme repensa son ami Mason, parti avec un groupe, une petite heure avant l'explosion de la voiture. Il sentit ses poils se hérisser. Était-ce ce que la nana sous-entendait ?

- Michal, Kim, occupez-vous de celle-là, ordonna-t-il à des collègues en montrant la porte de la pièce où était séquestrée Zola. D'un geste du menton, il invita Elijah à le suivre avec la seconde. On ne va pas perdre de temps, affirma-t-il à Harper. Ton amie nous a parlé. On sait pour l'attaque sur le convoi et ton rôle dans tout ça. Tu veux sortir d'ici vivante ? Tu nous dis où tu avais rendez-vous avec les autres après ça.

Les conditions étaient simples. D'autres étaient pendus pour moins que ça, son sort ne faisait aucun doute si elle ne coopérait pas.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 417
Sujet: Re: Come over - à proximité de Kingstreet   Mar 3 Mai 2022 - 21:26
Elijah et les trois militaires sont encore en train de surveiller les alentours, lorsque finalement, leurs talkies s’allument et les informent que la complice a finalement été capturé sur le toit de la gare. Bonne nouvelle pour eux, même si le fait qu’elle ait réussi à saboter les cuves d’eau n’a rien de réjouissant… Très vite après, ils reçoivent les instructions d’Armand: c’est sans tarder qu’ils s’exécutent, rejoignant de ce fait l’équipe déjà présente sur le toit. Arrivé là-bas, c’est à peine si son regard se pose sur la capturée: son attention est surtout portée sur les hommes déjà présents, dont celui qui est justement assis sur elle.

Fouillez la, dit-il simplement, les invitant ensuite à la maintenir debout, ce qu’ils font assez rapidement. Et n’hésitez pas à lui enlever ses vêtements. Autant ne pas lui laisser l’occasion de cacher quoique ce soit, et nue comme un vers, elle ne pourra plus vraiment le faire. Une fois ceci fait, il leur laisse le loisir de passer au peigne fin tous ses vêtements. Où se trouve le reste de ses affaires ? L’un des soldats, Seth, lui montre un sac posé un peu plus bas: à côté se trouvent aussi sa batte, et son masque. Tout son attirail, en gros. Vérifiez aussi le sac, au passage. Quitte à tout vérifier, autant déjà commencer par ça. Il s’empare ensuite de la batte, parsemée par de multiples gouttes de sang: quant à cette arme, il ne va certainement pas se gêner de la garder avec lui.

Sans aucun ménagement, lui et les soldats la conduisent dans Kingstreet: enfin, eux se chargent de la maintenir tandis qu’il ouvre la marche, bien sûr. Une fois isolée dans une salle, avec pour seule compagnie des soldats présents pour la surveiller, Elijah rejoint finalement Armand. Leur entretien avec le Colonel Yorker dure quelques minutes, durant lesquels ce dernier leur fait part de ses directives: des hommes vont de suite se charger de fouiller les environs, tandis que d'autres vont interroger les deux femmes capturées.

C’est en sortant de là qu’Elijah remarque une certaine agitation au campement: les soldats semblent fourmiller un peu dans tous les sens, et une information ne tarde pas à lui parvenir. Apparemment un convoi a été attaqué, et ils ont l’intention d’envoyer des renforts. L’ancien agent du FBI pense assez rapidement à Evan, parti avec un groupe il y a un peu plus d’une heure maintenant: et s’il s’agissait justement de son convoi ?

Il n’a néanmoins pas le temps de plus y penser: sans plus attendre, il suit Armand dans la pièce où se trouve Harper, après que ce dernier ait chargé Michal et Kim de s’occuper de la première femme. Dans un premier temps, il se contente de rester silencieux, ne lâchant pas des yeux celle qui se trouve désormais devant eux. Après que le soldat à ses côtés ait fini de parler, il se contente de lui lancer un regard entendu, un peu du style je reviens.

Il ressort de la pièce, fermant la porte derrière lui: les soldats l’ayant accompagné ne sont pas loin. Il nous faut une grande bassine, leur demande-t-il. Lorsque l’un d’entre eux lui demande avec quoi ils vont la remplir, il hausse vaguement les épaules. Utilisez l’eau souillée, cela fera largement l’affaire. Quand ce sera fait, ramenez la dans la pièce. Il ne tarde pas plus, et rejoint de nouveau Armand. Et cette fois-ci, il s’adresse directement à la capturée. Et tu as tout intérêt à nous donner cette information, ajoute-t-il simplement. Dans le cas contraire, ta pote morflera pour toi. Tout comme elle, bien évidemment.


Spoiler:


« Liar »
Je vois que beaucoup de gens meurent, parce qu'ils estiment que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue. J'en vois d'autres, qui se font paradoxalement tuer pour des idées, des illusions, qui leurs donnent une raison de vivre.
©️crackintime
Revenir en haut Aller en bas  
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 124
Sujet: Re: Come over - à proximité de Kingstreet   Mer 4 Mai 2022 - 22:18
Plaquée au sol, mon visage s'imprime sur la surface rugueuse du toit tandis qu'un imbécile s'amuse à poser le cul sur moi. Mes côtes supportent à peine son poids, je n'ai pas le choix de me calmer un peu et d'arrêter de me tortiller dans tous les sens pour éviter la douleur. C'est le but de la manoeuvre, j'imagine. Je grogne un peu, n'abandonnant pas pour autant. Je n'ai pas l'intention de pourrir ici trop longtemps. N'empêche, je ne suis pas sotte. Je suis parfaitement capable de comprendre que je suis dans la merde, et pas qu'un peu. Je ne suis pas naïve au point de croire que j'ai la moindre chance de rester en vie. C'est peut-être pour cette raison que j'ai envie de les faire chier jusqu'à la toute fin.

Mes mains sont toujours ligotées dans mon dos alors qu'on m'aide à me relever sans trop de délicatesse. Un type plus vieux se ramène pour donner des instructions aux soldats qui s'occupent de moi. Je ne bronche pas quand il demande qu'on me fouille et qu'on vide mon sac. Mais quand il s'empare de ma batte et de mon masque, je le fixe sans ménagement, hargneuse. Quel fils de pute. Enfin, je n'ai pas vraiment le temps de lui hurler dessus, puisqu'on m'emmène rapidement dans une pièce fermée, en plus de me retirer absolument tous mes vêtements. Je suis vachement mal à l'aise, j'ai froid, et j'ai mal partout. La joie.

Un mec se pointe devant moi, rejoint par le même homme qui était sur le toit, un peu plus tôt. Je relève la tête vers lui quand il ose m'adresser la parole. On jouait à simuler la civilité, maintenant? Quelques-unes de mes mèches rousses bloquent un peu la vue que j'ai sur lui, mais mes billes ne se détournent pas pour autant. « Je ne dirai rien sans la présence de mon avocat. » Je me trouve drôle, le pire. « Ah mais attendez! J'ai le droit à ce genre de chose dans votre monde de débiles? » Je ne suis qu'une pauvre femme, après tout.

Je me retourne ensuite vers l'autre type, qui est de retour après s'être éclipsé quelques secondes. « Vous pouvez lui faire ce que vous voulez, à cette emmerdeuse. » Je ne vais quand même pas me laisser manipuler par une tactique aussi paumée. Mais je reprends bien vite mon sérieux, quand je parle à nouveau.

« Je sais que vous allez me tuer de toute façon, alors pourquoi je vous dirais quoi que ce soit? »

Spoiler:


The wolf sits at my door, can't escape him anymore. He knows I've lost the war, and it's taking me for good. I tell those I adore, and the dishes hit the floor, the snow drips on the porch. I bite my lip and brave the storm.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 26715
Sujet: Re: Come over - à proximité de Kingstreet   Mer 4 Mai 2022 - 22:23
Armand et Elijah, vous allez pouvoir obtenir des informations par le biais de Zola. Lancez trois dés 10 pour vous, trois autres pour votre adversaire. Son pragmatisme est à 7. Si a l'addition, votre score est supérieur au sien, vous obtenez une information extorquée sous la torture.

Harper, lance trois dés 10 sur ton endurance. S'il y a un échec ou plusieurs, de la même manière, tu laisses filtrer une ou plusieurs informations. Armand a une suite dans l'idée pour toi, peut-être peux-tu essayer de le convaincre de t'épargner, puisque la fuite n'est pas au programme.
Revenir en haut Aller en bas  
Elijah Hawksley
Elijah Hawksley
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 417
Sujet: Re: Come over - à proximité de Kingstreet   Jeu 5 Mai 2022 - 23:19
L’insolence de la jeune femme ne fait aucunement réagir Elijah: si elle pense impressionner qui que ce soit dans cette pièce en se comportant ainsi, elle se plante totalement. Ou alors, elle est totalement inconsciente de ce qui va lui arriver, et ce malgré l’avertissement à peine caché du militaire à côté de lui… Qu’importe. Il la laisse déblatérer dans le vide, non sans jeter un rapide coup d’œil vers Armand: si ce dernier tient à lui répondre, qu’il le fasse, mais lui ne gaspillera pas son énergie pour ça. Le silence revient finalement après sa dernière question, à laquelle il donne aucune réponse: à la place, il s’avance calmement vers elle, avant de lui foutre un coup de poing au visage. Commençons par le plus simple. Nom, prénom, ancien métier. Et ce n’est qu’un avant-goût de ce qu’elle subira durant ces prochaines heures…

***

Leurs soupçons ont rapidement été confirmés, un jour plus tard: le convoi attaqué était bien celui où se trouvait Evan. D’après l’équipe envoyée sur place, il ne restait plus que des cadavres inidentifiables et cinq absents: parmi eux, Mason et Min-Oh… mais pas Evan. Personne ne sait s’il fait partie des morts, ou des absents perdus dans la nature: et la nouvelle est dure à encaisser. Si jusqu’à présent, les attaques de ces sauvages n'impactaient pas vraiment le milicien, ce n’est désormais plus le cas, maintenant qu’un de ses proches fait partie des victimes. Et même si extérieurement il garde son sang-froid, l’inquiétude est là, grandissante: que lui est-il arrivé ? Peut-être est-il déjà… mort. La haine s’est bien assez rapidement ajoutée à ce cocktail pour le moins très explosif, et il ne souhaite désormais plus qu’une seule chose: l’extermination de ces connards finis.

***

Deux jours ont été nécessaires pour faire cracher des informations à la première captive. C’est toujours mieux qu’avec la seconde, qui semble être bien décidée à les narguer, malgré les nombreux moyens utilisés pour la faire parler… Peu importe, Elijah a une patience à toute épreuve: et s’il faut y passer des heures, voir des jours, il le fera sans la moindre hésitation. Deux localisations leur ont été données: celle d’une planque, dans une banque, mais aussi celle du lieu de rendez-vous, où les deux femmes étaient censées aller après leur sabotage. Armand se décide à aller vérifier le premier endroit, tandis qu’il s’occupe du second: ils n’ont aucune idée de sur quoi ils vont tomber, mais ça ils ne pourront le savoir qu’en se déplaçant…

Au point de rendez-vous, le milicien et les soldats trouvent des hommes masqués. Il y a quelques échanges de tirs, mais à défaut de parvenir à en capturer un, les deux présents ont été abattus. Et c’est en s’approchant des corps qu’il note plusieurs détails assez marquant: déjà, ils sont plutôt bien équipés. Armes correctes, tout comme les gilets pare-balle. Pas des clampins tout juste sortis de leur grotte donc. Par contre… Putain, comment c’est aussi possible de puer comme ça ? s’exclame un des soldats, tout simplement dégoûté. Il n’a pas tord: leur odeur est immonde, et encore, le mot n’est pas assez fort pour décrire l’horreur olfactive qu’ils sont.

Mais à ses yeux ce n’est définitivement pas un hasard, loin de là: peut-être qu’ils se roulent aussi dans des poubelles -qui sait-, toutefois les traces de morsures et de griffures sur l’un d’entre eux parlent pour lui… Ils vivent dans les égouts. Il en est sûr: s’il y a bien un endroit crasseux, c’est celui-là. Ou ils les utilisent pour se déplacer. Mais les deux sont fort probable. Rien d’étonnant vu le genre d’énergumènes qu’ils sont: même les rats sont sûrement plus propres qu’eux…

***

Une fois revenus à Kingstreet, les revoilà dans le bureau du Colonel: il est temps de partager les informations récoltées. Une fois les politesses échangées, Elijah s’attèle à cette tâche. Il y avait deux scarecrows au point de rendez-vous, explique-t-il. Nous n’avons pas pu les capturer, mais ils ont été abattu. Il s’arrête un instant, jaugeant les réactions des deux hommes présents, avant de reprendre. Ils étaient équipés avec des armes correctes, et la qualité était sensiblement la même pour les gilets pare-balles. Son attention se reporte ensuite sur le Colonel. Nous avons aussi toutes les raisons de penser qu’ils vivent dans les égouts, voir qu’ils s’en servent pour se déplacer. Il est clair qu’avec tout ça, il serait temps de passer tout ce labyrinthe au peigne fin, non ?


Spoiler:


« Liar »
Je vois que beaucoup de gens meurent, parce qu'ils estiment que la vie ne vaut pas la peine d'être vécue. J'en vois d'autres, qui se font paradoxalement tuer pour des idées, des illusions, qui leurs donnent une raison de vivre.
©️crackintime
Revenir en haut Aller en bas  
Armand Phillips
Armand Phillips
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 402
Sujet: Re: Come over - à proximité de Kingstreet   Sam 7 Mai 2022 - 7:15
- Que sait-tu vraiment de notre monde de débiles ? Avait répliqué Armand à la saboteuse. Il lui expliquerait peut-être deux ou trois choses. Mais plus tard. Pour l'instant, elle devait parler, point. Il laissa Elijah prendre les commandes.

Sans vraie surprise, les deux filles n'étaient pas disposées à se mettre à table si facilement. Réalisaient-elles vraiment ce qui les attendait ? Sûrement. Elles se croyaient déjà mortes et pour cause. Mais déjà les heures filaient, et la tension devenait plus forte. Ils avaient perdu des compagnons, dans tous les sens du terme.

- S'ils les ont kidnappés, c'est pour les faire parler, discutait Armand avec Yorker un jour plus tard. On doit modifier tous les déplacements qui étaient prévus. Changer les heures, les routes. Il faut annuler aussi le prochain transfert. Au moins. L'arrivée du train était prévue pour bientôt. Mais ça restait la cible la plus dangereuse. On doit les retrouver, même morts, ajouta-t-il, sombre. La sauvagerie de leurs ennemis ne laissait que peu de doute sur les chances de survie des disparus. Parmi lesquels Mason. Une bien mauvaise nouvelle…

Alors ils remirent un coup de pression aux nénettes. Armand gardait ses distances, ordonnant plus qu'il n'agissait. La torture n'était pas son domaine. Il sentait la frustration le gagner. Ils parvinrent néanmoins à arracher deux adresses de la bouche de Zola et le seul moyen de connaître la fiabilité de ces informations était de se rendre sur place pour vérifier.

***

Avec une unité, le militaire alla de son côté vers une ancienne banque, qui serait l'une des planques ennemis. La fille avait laissé supposer qu'ils pouvaient être une centaine… si c'était le cas, ils ne devaient pas s'attendre à un parcours de santé. Ils étaient armés, suréquipés, en conséquence. Pourtant l'endroit leur apparut désert. Elle les avait bernés. Pire, ils se retrouvèrent en présence d'une étrange poussière dans l'air.

- Dehors ! DEHORS ! Avait crié Armand à ses compagnons alors que certains suffoquaient déjà. Ils étaient tous revenus en vie, mais Kim et Diego étaient à l'infirmerie. Sous oxygène, rongés par une vilaine pneumonie…

***

Face à Yorker, l'afro-américain écoutait le compte rendu d'Elijah sur le lieu de rendez-vous donné par l'une des Scarecrows. Un nouvel élément remontait : les égouts. L'homme pinça les lèvres. Pourquoi n'y avaient-ils pas pensé jusque-là ?

- On a accès aux plans de ces derniers ? Demanda-t-il à son responsable. Son bureau était plein de paperasses, peut-être disposaient-ils de ce genre d'éléments. Ils devaient commencer à les étudier. On doit retourner cuisiner ces filles, déclara-t-il, aussi. Une évidence.

Ils devaient poursuivre, elles avaient les réponses à leurs questions. Zola se fit malmener encore, et Armand retourna voir Harper.

- Laisse, glissa-t-il à Elijah qui l'accompagnait. La bassine, pour l'heure. De toute évidence, cette approche ne fonctionnait pas. Ton amie nous a dit que tu étais nouvelle dans l'organisation, c'est vrai ? Et elle, c'est la chef ? C'était ce qu'elle prétendait. Je vais te raconter une histoire. Tu connais Lily ? Lily était une Scarecrows. De la première génération. Elle a été capturée des mois après la fin de son groupe. Il marquait des pauses entre chacune de ses phrases, pour être sûre que la jeune femme l'entende. Elle est vivante aujourd'hui. Elle a eu le droit à un vrai procès. Il la regarda intensément. Tu n'es pas obligée de te taire ou de payer pour les crimes des autres. Tu veux quoi ? Protéger tes complices ? Ta copine nous a bien fait comprendre qu'elle ne t'appréciait pas plus que ça, tu crois qu'elle sacrifierait sa vie pour toi ? On recherche certains de nos hommes. Si tu coopères et qu'on les retrouve, je peux te promettre à ton tour un procès. Ici à Providence. Elle pourrait être le premier exemple d'un monde ici plus juste. Ou laisser sa place à un autre. Réfléchis-y. Où sont retenus les otages qu'ils ont pris ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 124
Sujet: Re: Come over - à proximité de Kingstreet   Sam 7 Mai 2022 - 9:28
« Ancien métier? » Il est sérieux, là? « J'ai pas ton âge, vieux. Mon métier c'était de survivre. » L'apocalypse a volé mon futur, après tout - je n'ai jamais eu le temps d'avoir un boulot. Pas même de réaliser mes rêves. Et de toute façon, je n'ai pas l'intention de lui donner la moindre information à mon sujet. Je fixe son oeil gauche sans ménagement. J'imagine qu'il est partiellement aveugle, sous cette couche opaque qui recouvre sa pupille. Je compte bien lui bousiller son autre oeil, putain. Mais je n'ai pas le temps de réfléchir à un plan pour le faire payer. Déjà, il me frappe sans hésitation. Ma lèvre s'ouvre immédiatement, ma mâchoire craquant sous son poing tandis que ma tête est forcée de fixer le sol. Je tousse, je grogne - j'essaie de faire passer la douleur. Mais il ne s'arrête pas. J'encaisse les premiers coups en faisant comme si c'était facile, mais plus le temps passe, et plus mon corps s'abîme. Pendant un instant, je souhaite sincèrement qu'on me brise la nuque, question de ne plus ressentir cette horrible douleur dans chacun de mes nerfs.

Deux jours passent - enfin, je crois. Ils savent. Je n'ai aucune idée de ce que Zola a bien pu leur dire. Quant à moi, je n'ai pu que leur rire en pleine gueule. Hors de question de leur dire quoi que ce soit. Et si mon insolence ne les impressionne pas, je ne peux que m'en foutre. Le but n'est pas de les impressionner. C'est simplement ce qui me permet de tenir. Ce qui me permet de ne pas devenir folle quand je les entends revenir pour me torturer à nouveau. Toujours plus longtemps. À un moment, j'ai même cru voir Vi. Elle repoussait quelques mèches de cheveux, dans mon front. Comme quand on s'est retrouvé, dans ma caravane. Un moment de faiblesse, sûrement.

Isolée dans la même petite pièce depuis une éternité, je ne capte pas ce qui se passe autour. Certes, certains soldats semblent plus nerveux que d'autres, mais je ne comprends pas tout à fait pourquoi on s'agite autant, tout autour. Je suis trop exténuée pour ça, de toute façon. J'ai l'impression de manquer d'air, chaque fois que je repense à cette sordide bassine d'eau. L'essence mélangée à l'eau qui brûle mes voies respiratoires. J'en fais des cauchemars, quand je m'endors d'épuisement, par terre.

Et quand ils reviennent tous les deux, je ne peux que reculer jusqu'à ce que mon dos rencontre le mur, les mains toujours ligotées derrière moi. J'arrive à peine à garder les yeux ouverts, encore moins à tenir debout. Mon regard se pose pourtant sur la porte. Si je suis désespérée? Bien sûr que oui. Mais je ne suis pas assez conne pour tenter de fuir. Je suis presque certaine que ces soldats ont l'ordre de tirer à vue, si besoin. Je respire lourdement - enfin, je râle, plutôt. Mes poumons sont épuisés. Or, je crois que j'ai droit à une pause de la bassine, pour l'heure. Mais c'est le retour des questions. Je ne réponds pas quand on me demande si je suis la petite nouvelle du groupe - ni quand le mec prétend connaître le rôle que Zola joue dans notre organisation. Ce qu'il raconte ne m'intéresse pas.

Enfin, jusqu'à ce que le type me parle de cette Lily, qui faisait partie des Scarecrows, jadis. Quand il mentionne qu'elle a eu droit à un procès, et qu'elle est vivante, je relève les cils vers son visage, finalement intéressée. Mais il gâche encore tout en enchaînant avec des conneries. Ce que je veux? « Je veux vivre. » Bordel, qu'est-ce que je veux vivre. Ma voie est rauque, abîmée par les traitements de l'autre con, mais je continue quand même. « Je sais très bien qu'elle ne va pas sacrifier sa vie pour la mienne, tu ne m'apprends rien. Je ne lui en demande pas tant. » Et pour tout dire, je ne l'aime pas non plus.

Mais j'hésite. Beaucoup. Contrairement à un peu plus tôt, mon attitude change. Je l'observe aussi intensément qu'il peut m'observer lui aussi. J'ai l'impression de me battre avec ma propre tête. Il m'offre une porte de sortie, et par la bande, une façon de protéger Violet. Si je les mène aux rebelles, ils vont peut-être s'arrêter là. La distraction sera peut-être suffisante pour garantir ma survie, mais aussi celle de mon camp - et donc de ma soeur. Mes yeux papillonnent malgré mes efforts, mais je m'entête à soutenir son regard.

« Si je - si je coopère... Je veux ta parole. » Faire un pacte avec le diable? Pourquoi pas.

Spoiler:
 


The wolf sits at my door, can't escape him anymore. He knows I've lost the war, and it's taking me for good. I tell those I adore, and the dishes hit the floor, the snow drips on the porch. I bite my lip and brave the storm.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Come over - à proximité de Kingstreet   
Revenir en haut Aller en bas  
- Come over - à proximité de Kingstreet -
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: