The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

Forgive and forget
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Forgive and forget   Jeu 14 Avr - 1:58
- Et c't'aprem ? Elle est là ?
Zelda est penchée par-dessus le bureau de la réception et tente de jeter un regard aux plannings. Ce qu'elle y cherche ? May ! Oui, normalement. À partir de... Le doigt d'Hoku' glisse sur la feuille de papier et s'interrompt sur une ligne. Quatorze heure. Pourquoi ? Tu veux que je lui laisse un message ? L'australienne hésite un instant. Ce serait pas le meilleur moyen de la faire fuir, ça ? Ou de l'inciter à s'armer en attendant sa venue ? Non non, pas besoin ! J'dois juste lui demander un petit truc donc t'embêtes pas ! Et la voici qui disparaît avant que son interlocutrice puisse répondre quoi que ce soit. Moins elle en saura, mieux ça vaudra.

Et c'est donc quelques heures plus tard, après un repas plus ou moins digne de ce nom qu'elle se présente à nouveau au dispensaire. Avec, sous le bras, un objet enveloppé dans du vieux papier de journal. Elle se baisse pour ne pas attirer l'attention lorsqu'elle repasse devant la réception, puis se faufile dans le couloir à la recherche de Goldie. Il lui faut un peu farfouiller pour la trouver. Et quelques secondes supplémentaires pour réfléchir une dernière fois à son plan d'action. Il est un peu fouillis. Elle sait ce qu'elle aimerait dire mais pas comment le faire.

Excusez-moi ? Elle toque sur la porte de la pièce dans laquelle la blonde se trouve, encore de dos. J'sais pas si vous êtes au courant mais j'prends des médocs à cause de Zi. Et... j'crois que j'ai des effets secondaires ! Elle fait de son mieux pour sembler un peu alarmée alors qu'en fait, non, tout va bien. À part son crâne qui continue de la gratter comme pas possible. Genre ma vision s'brouille et... heu... j'tremble ? Elle a relu la liste des effets secondaires en question mais elle n'a pas la meilleure mémoire du monde.

De toute façon ce n'est qu'une excuse et puis elle doute franchement que quelqu'un puisse vérifier si elle voit correctement, ou non. Et puis en plus, c'est le cadet de ses soucis. Parce que Zelda, elle aime beaucoup May. Ses actes ont peut-être pu prouver le contraire, oui. Mais c'est une évidence pour l'australienne. Et quoi qu'on puisse en dire, elle n'a pris aucun plaisir à lui faire du mal. Mais tout est parti en cacahuètes et maintenant, le vase de leur amitié semble brisé en mille morceaux. Aujourd'hui, donc, c'est avec de la colle que l'adolescente se présente devant elle. Enfin bon, au sens figuré. Parce que ça n'aurait pas grand sens d'amener de la colle pour réparer un truc qui n'existe même pas dans le monde tangible...

Bref !

En tout cas, forcément, May finit par se retourner. Zelda joue alors la carte de la surprise. Peut-être sans grand talent, il est vrai. Oh, c'est toi... Mais quelle surprise ! Elle ne s'y attendait pas du tout, non non non. Tu veux que j'aille voir quelqu'un d'autre pour mon p'tit problème, j'suppose ? reprend-t-elle d'un air gêné tout en gratouillant son cuir chevelu. Elle accompagne sa demande d'un regard digne du chat potté. Et puis elle se concentre un peu pour que Goldie puisse, avec un peu de chance, aussi y déceler les traces de son regret.

Merde ! Elle avait prévu de dire beaucoup de choses et maintenant qu'elle se retrouve devant May, elle en perd presque son latin. Alors l'air un peu penaud, l'australienne croise les mains au niveau de ses cuisses et détourne un peu les yeux. Parce que c'est jamais très chouette, de faire face à une personne que l'on a blessée sans réellement le vouloir...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2104
Sujet: Re: Forgive and forget   Lun 18 Avr - 12:31
« Il faut absolument revenir nous voir si vos symptômes ne s'améliorent pas d'ici quelques jours, d'accord? » mentionne-t-elle en insistant, les yeux rivés sur le patient devant elle. Il boutonne sa chemise pour la refermer en hochant de la tête. « Et il faut terminer le traitement jusqu'au bout, surtout. Même si vous vous sentez mieux. » À nouveau, l'homme confirme qu'il a compris avant de se lever pour attraper son manteau. La petite pièce n'est pas immense, mais c'est ici que May discute avec les gens qui ne nécessitent pas de traitement urgent ou de procédures immédiates. L'endroit bourdonne, comme à l'habitude, sans non plus être particulièrement occupé.

C'est peut-être pour cette raison que Liv hausse un sourcil en entendant une voix, dans son dos. Tout de suite, elle a le réflexe de répliquer sans vraiment écouter - sans vraiment réfléchir, surtout. Qu'est-ce qu'une gamine fait ici sans être passé par le triage, d'ailleurs? « Il faut s'enregistrer à l'avant, je - » Mais la petite continue, mentionnant des médicaments prescrits par la psychiatre de Fort Ward et leurs effets secondaires. Tout de suite, la blonde se fige. En portant attention à la voix, elle est enfin capable de la reconnaître. Zelda. Elle s'immobilise et soupire, avant de tendre un morceau de papier au patient - sa prescription. Elle lui indique qu'il est libre de partir, et le type s'exécute en captant bien que l'ambiance est soudainement un peu froide.

La princesse se retourne en posant son regard sur la plus jeune, croisant les bras en ravalant sa salive. C'est con, mais le simple fait de l'avoir devant elle lui fait mal. Elle hausse un sourcil quand Z semble surprise de la voir là, comme si elle venait tout juste d'apprendre que Cendrillon bosse ici. Et si elle ne peut s'empêcher d'être préoccupée par les symptômes mentionnés par Anderson, c'est tout un tas d'émotions contradictoires que la miss doit combattre, là, tout de suite. Elle ne sait même pas si elle doit vraiment lui accorder la moindre attention, mais c'est plus fort qu'elle. Elle n'allait pas se défiler.

« Il n'y a que moi, pour l'instant. » précise May sans trop de joie, quand la fouteuse de merde demande si elle doit aller chercher quelqu'un d'autre. « C'est une tactique pour arrêter de prendre ta médication, cette petite mise en scène? » Enfin, elle n'est pas née de la dernière pluie. Zelda et les mensonges, c'est comme l'huile et le feu, bordel. L'un parvient toujours à nourrir l'autre éternellement. Et Liv avait été sa dernière victime - même si c'était vachement humiliant et blessant de l'avouer.

Distante, Goldenberg s'empare d'un petit carnet, prenant déjà quelques notes. « Vision trouble, tremblements... » Elle observe l'adolescente attentivement, ne remarquant pas le moindre signe de ce qu'elle ose prétendre, pour l'instant. Ses billes remontent donc sur l'étudiante jusqu'à rencontrer les siennes, comme si elle pouvait lire en elle sans la moindre difficulté. Non parce que depuis le temps, May est amplement capable de reconnaître ses conneries. « Quoi d'autre, alors? » demande-t-elle pour jouer le jeu. Z n'avait rien à foutre de la blonde, de toute façon, non? Aussi bien se payer sa tête avant de lui faire ses adieux.


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Re: Forgive and forget   Mar 19 Avr - 7:19
Quoi ?!
Bon, Zelda ne s'attendait pas à ce que May soit ravie de la voir. Si les rôles étaient inversés, elle se montrerait sans doute tout aussi froide que l'américaine. Mais l'adolescente n'imaginait pas non plus que Goldie allait la soupçonner à ce point. Mais non ! Pourquoi j'voudrais arrêter d'prendre mes médocs ?! Bon, bien sûr, elle y a songé. Mais Yu' est un tuteur plutôt investi et il s'assure bien qu'elle les prenne. Mais les effets secondaires ne sont pas aussi désastreux que ce à quoi elle s'attendait. Pour l'instant, du moins. Ca m'défonce, moi, ces trucs ! C'est plutôt cool ! Même si là encore, elle s'attendait à des effets un peu plus agréables. Tant pis. L'un dans l'autre, elle n'a pas l'impression de s'en sortir si mal. Et si elle tire la tronche, c'est surtout pas principe.

Toujours est-il que May ne semble guère disposée à discuter. Zelda l'observe saisir un carnet pour y noter quelques trucs. Professionnellement. L'australienne suppose qu'elle n'est pas en droit d'exiger plus, de toute façon. Aussi tente-t-elle de jouer le jeu à son tour. Et de s'inventer de nouveaux symptômes. J'ai... ben... Merde ! Des fourmis dans les jambes ? Elle esquisse une petite moue. Elle ment à nouveau. Et encore une fois, pour ce qu'elle juge être une bonne cause.

Seulement elle se souvient aussi du mal qu'elle peut faire en tentant de veiller sur ses proches, Zelda. Alors elle détourne le regard et se mordille un instant les lèvres. J'ai pas vraiment d'effets secondaires, en fait... avoue-t-elle en se passant une main gênée dans les cheveux avant de se glisse vers la porte comme pour empêcher Goldie de s'enfuir. Juste pour qu'elle l'écoute jusqu'au bout, et qu'elle ne se mette pas en colère. Ou pire encore. J'veux juste te parler, d'accord ? lui indique-t-elle d'une voix qui se veut mesurée. Mais comme j'suis plus la bienvenue chez toi et que j'te soupçonne de m'éviter, j'avais pas non plus trente-six mille options... Elle aurait préféré ne pas l'ennuyer ici, au dispensaire, alors que d'autres personnes ont sûrement besoin d'elle. Mais l'autre alternative, c'était de se rendre à l'aérodrome et de prendre le risque d'y croiser Adel, et sa tronche de zgeg. Le choix fut plutôt vite fait...

J'avais répété un peu avant d'venir mais j'vais y aller freestyle, si tu veux bien ? L'adolescente écrase un peu plus le morceau de papier qui traîne dans sa poche et inspire un bon coup avant de reprendre. Ou plutôt, avant que May n'y tienne plus et lui coûte la parole. Juste... Laisse-moi finir, d'accord ? Si une fois que j'ai dit tout c'que j'voulais t'dire tu m'annonces que tu veux plus jamais m'voir alors c'est promis, tu m'verras plus jamais ! C'est un sacrifice qui lui coûterait beaucoup. Et elle espère que Goldie n'a pas dans l'idée de l'obliger à le faire...

Toujours est-il que l'adolescente s'éclaircit un peu la voix, se gratouille les cheveux d'un geste frénétique puis décide de se lancer : Avant toute chose, j'voulais pas t'faire du mal ! Jamais ! Non, quoi qu'elle en pense, ce n'était clairement pas le but de sa démarche. T'es mon amie, May ! Et l'amitié, ça a vraiment du sens pour moi ! Surtout depuis que les gens lui tournent le dos un à un. Quand j'ai appris que Maddie s'était incrustée chez vous, j'étais certaine que c'était parce que Nathan ressentait toujours quelque chose pour elle. Il lui a fait un gosse alors forcément, cette fille, c'est pas n'importe qui pour lui... Jusque-là elle suppose que l'américaine aura bien du mal à lui donner tort.

Nathan est un gars bien, j'dis pas. Mais ça reste un mec et les mecs, ça pense pas comme nous ! Sauf que toi, en plus, t'es amoureuses. Et aveuglée, du coup. C'est logique, hein ! C'est pas ta faute ! Mais bon, l'amour ça rend con ! Et c'est pas moi qui l'dis ! Lentement mais sûrement, Zelda se dit qu'elle aurait dû se contenter de sa liste. Mais c'est maintenant sa spontanéité et ses sentiments qui ont pris le dessus, et qui la guident. Attention, j'dis pas que t'es conne naturellement ! C'est juste une conséquence, tu m'suis ? Merde... Pourquoi faut-il que parler à coeur ouvert soit si compliqué, hein ? Et puis même, hein... Si t'étais une vraie conne j'aurais quand même voulu t'aider ! L'australienne grimace et lève deux mains apaisantes pour demander un instant à Goldie. Juste pour qu'elle réorganise ses pensées. Les médicaments, c'est sympa. Mais ça ne l'aide pas toujours à se concentrer non plus...

Bref !

Elle déglutit, ferme les yeux un instant et tente de choisir la meilleure approche possible. Et puis elle hésite lorsqu'elle se rend compte qu'elle n'a qu'à être simplement honnête avec son aînée. Que risque-t-elle ? May lui reproche son mensonge. Est-ce qu'elle pourra en faire autant avec la vérité ? Ce que j'essaie de t'dire, c'est que j'suis vraiment désolée de t'avoir blessée. C'était pas mon intention. Vraiment pas ! Et j'ai compris que j'étais allée trop loin ! Enfin pas tout à fait. Quelque part, elle se dit qu'elle a fait ce que n'importe quelle fille digne de ce nom aurait fait pour une amie. Alors bon, j'sais pas trop si ça te tente mais j'voulais juste te dire que si t'es d'accord, j'aimerais bien rester un peu ton amie... L'australienne hoche la tête et baisse timidement le regard. Elle esquisse un nouveau pas calme en direction de l'américaine et ce faisant, se gratte à nouveau les cheveux frénétiquement. Pourquoi ça pique précisément maintenant, hein ? Et j'voulais aussi t'présenter mes excuses, voilà ! conclue-t-elle du bout des lèvres. Elle déteste ce mot, Zelda. Les excuses, normalement, c'est pour les faibles. Mais au moins tout est dit est cette fameuse balle se trouve désormais dans le camp de Goldie. Ne reste plus qu'à espérer que cette dernière ne la lui renvoie pas en pleine tronche, maintenant...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2104
Sujet: Re: Forgive and forget   Lun 25 Avr - 8:27
« Parce que ce serait l'excuse parfaite pour justifier de nouvelles conneries, évidemment. » Son ton est froid - glacé, même. Z ose vraiment être surprise de sa question, sérieusement? C'est évident que la plus jeune n'est pas enchantée de sa situation, après tout. Et May sait très bien qu'elle n'en fait qu'à sa tête, la plupart du temps. Enfin, Liv soupire légèrement en laissant l'étudiante continuer. Elle fixe son cahier de notes, écoutant Zelda lui inventer un autre effet secondaire qui ne fait absolument aucun sens.

Cendrillon abandonne aussitôt et ferme le calepin dans un claquement sec, le déposant sur son petit bureau avant d'appuyer le bas du dos contre celui-ci - bras croisés sur sa poitrine. Elle lève les cils vers sa cadette, particulièrement découragée, les traits fermés. « Putain mais pourquoi tu dois toujours mentir, bordel. » Elle se pince le nez, les yeux clos, se parlant à elle-même en questionnant sincèrement sa propre santé mentale. Pourquoi s'acharne-t-elle à toujours vouloir réparer les pots cassés, avec Zelda? Clairement, la blonde est déjà en train de perdre le combat.

Mais contre toutes attentes, Z avoue finalement qu'elle n'est pas ici parce qu'elle éprouve des effets secondaires désagréables. Voilà qui intéresse soudainement la blonde, qui accorde plus d'importance aux paroles de la petite - et surtout à ce petit air gêné qu'elle devine sur son visage. C'est la première fois qu'elle observe une telle chose concernant Anderson, d'ailleurs. Dans tous les cas, elle veut seulement discuter, semble-t-il. « Moi? T'éviter? Jamais de la vie. » Un sourire moqueur étire ses lèvres, ne pouvant s'empêcher de faire l'idiote afin de détendre un peu l'atmosphère qui devenait de plus en plus épineuse. Mais son sérieux reprend bien vite sa place tandis que Liv hoche la tête pour signifier à la fouteuse de trouble qu'elle l'écoute. Tristement, peut-être, Goldenberg allait toujours l'écouter, d'ailleurs.

Elle est surprise, du coup, quand Z affirme qu'elle a préparé un monologue avant de venir. Et encore plus quand elle lui demande de ne pas l'interrompre, de la laisser s'exprimer jusqu'à la fin. « Okay, okay! Promis, je te laisse terminer. Et je tiens mes promesses, moi. » C'est plus fort qu'elle, de toute évidence. Le pire, c'est que si la situation n'était pas aussi chiante, May serait fière de la voir se manifester de la sorte - avec du cran, de l'audace et du respect, mais surtout beaucoup d'honnêteté. Elle décide donc de la laisser faire, d'écouter ce qu'elle semble avoir besoin de lui dire. Les choses sont déjà vachement compliquées entre elles - le duo ne peut quand même pas s'enfoncer encore plus, si?

Ça fait mal, n'empêche. Même si elle affirme qu'elle ne voulait pas lui faire de mal, que leur amitié est importante pour elle, le simple fait de mentionner les événements la ramène à cette journée. Tout de suite, elle serre la mâchoire. La gosse n'a pas tort; Maddie n'est pas n'importe qui, et c'est précisément pour cette raison qu'elle a cru ses mensonges si facilement. Liv fronce un peu les sourcils, pourtant, alors que Z semble se perdre dans un discours invraisemblable. Alors oui, l'amour rend con. Elle ne pourra jamais prétendre le contraire. Mais elle ne sait plus si Zelda tente de l'insulter, de la réconforter, ou les deux. La miss ouvre la bouche pour protester, mais devant les mains de l'adolescentes qui lui demande silencieusement de patienter, elle décide de la fermer et de tenir sa promesse. La meilleure partie arrive ensuite, quand elle avoue être désolée, et qu'elle s'excuse.

Si elle note que la plus jeune ne cesse de se gratter le crâne, elle n'y porte pas particulièrement attention, trop occupée à essayer de ne pas craquer. Craquer sous la pression qui, d'un seul coup, semble se retirer de ses épaules. Elle a l'impression que Z est sincère, pour une fois. Un doute persiste encore et toujours, certes, mais elle tente vraiment de le chasser de son crâne.

« Je - Attends, t'as fait tout ça parce que tu - parce que tu voulais... me protéger? » Sa voix en révèle trop, malgré elle. Elle est sous le choc, se disant que le geste de Z était atrocement mal exécuté, mais mignon, au final. « J'ai jamais eu de petite soeur. » déclare-t-elle sans prévenir. La débile ne comprendrait sûrement pas, mais elle n'allait pas la blâmer pour si peu. « J'avais une grande soeur. Une grande soeur de merde. » Elle décide de poser les fesses sur le bureau, balançant un peu ses jambes dans le vide. « Je demande que ça, moi, être ta grande soeur. Et pas une grande soeur de merde, tu vois. Une grande soeur sur qui tu peux compter. Contrairement à tous les cons que tu peux trouver dehors. » Elle marque une pose, les yeux posés sur l'adolescente. « C'est le rôle d'une grande soeur de protéger sa cadette, pas l'inverse. Mais ça ne fonctionne que si on peut se faire confiance. T'avais promis, tu te souviens? Pas de secrets. »


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Re: Forgive and forget   Mar 26 Avr - 17:26
Voilà, c'est ça !
L'australienne a une expression d'espoir lorsque May semble entrevoir un instant ce qu'elle tente de lui dire. Oui, elle a tenté de lui venir en aide. À sa façon, dans l'urgence. Goldie doit la croire lorsqu'elle lui dit que tout ceci n'était pas un plan visant à la blesser, ou à se distraire. J'aurais dû avoir une approche plus intelligente mais ouais, ça partait d'une bonne intention Et puis les choses ont fini par mal tourner. À cause de son improvisation catastrophique puis de l'entrée de Nathan et Maddie dans la danse.

Toutefois Zelda est consciente que ses explications ne sont pas très claires. Et ses médicaments ne l'aident pas non plus à renouer avec le contexte exacte au moment des faits. Tout s'est enchaîné trop vite. Alors elle réfléchit à la meilleure façon d'expliquer à nouveau la chose sans avoir, au passage, l'impression de passer pour une folle qui tente de justifier l'injustifiable.

Mais c'est maintenant May qui a repris la parole et qui évoque une petite soeur qui n'existe pas puis sa grande soeur. L'australienne ne sait pas trop où son aînée veut en venir mais elle a conscience que cette dernière exprime quelque chose qui lui tient à coeur. Alors elle se tait, et écoute. Et se retrouve finalement embarquée malgré elle dans une discussion gênante sur la sororité. Ben... Zelda ne sait pas quoi répondre. Parce qu'elle n'aime pas évoquer les sentiments. Et ensuite parce qu'elle ne s'attendait pas à ce que Goldie réagisse de cette façon. L'adolescente avait envisagé la colère, le désintérêt et même la violence. Mais certainement pas à ce que sa camarade la propulse au rang de petite soeur...

J'suis flattée, vraiment... Et elle le pense, ça, l'australienne. Mais j'arrive déjà même pas à être une survivante équilibrée, qu'il paraît. Alors j'crois pas que j'puisse soutenir ou aider qui qu'ce soit ces temps-ci... Elle l'avoue du bout du lèvre, parce qu'elle répond à la sincérité par la sincérité. Mais le traitement imposé par Zi et les échanges avec la psychiatre l'obligent à l'introspection, et donc au renfermement sur elle-même. C'est gentil... De dire tout ça ! Elle suppose qu'elle ne mérite pas une telle délicatesse. Et comme bien souvent, elle ne sait jamais trop comment réagir lorsque les autres font un pas dans sa direction. Pas lorsqu'ils ont de bonnes intentions, en tout cas. Et même si j'suis à peu près certaine que j'suis plus vraiment la personne à qui tu penseras en cas de soucis, j'veux qu'tu saches que tu peux aussi compter sur moi ! Toujours. Parce qu'elle vient de lui prouver une nouvelle fois qu'elle méritait bien son amitié.

L'adolescente se gratte nerveusement les cheveux et détourne un brin le regard. Vite, un autre sujet ! Donc, juste pour être sûre... J'suis pardonnée, ou pas ? May ne l'a pas dit clairement et même si son discours est encourageant, Zelda aimerait bien dissiper jusqu'au plus infime malentendu. Parce que je t'ai amené un cadeau mais pour le coup, j'peux pas vraiment t'l'offrir si tu m'considères toujours comme la détraquée de service... Parce qu'en toute logique, on ne cherche pas particulièrement à faire plaisir aux gens qui ont une opinion désagréable de vous. Alors ? Elles sont à nouveaux amies ?



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
May L. Goldenberg
May L. Goldenberg
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2104
Sujet: Re: Forgive and forget   Mar 10 Mai - 8:00
« Et à quel moment t'as réalisé que ta bonne intention tournait au vinaigre, hein? » Elle n'a pas voulu revenir en arrière, à l'instant où elle a compris qu'elle venait de créer un tsunami de belle grosse merde? « Tu ne sais jamais quand t'arrêter, Z. » Certes, une certaine animosité se fait entendre dans la voix de Cendrillon. Mais elle a surtout envie de l'aider. Peut-être qu'elle a besoin de comprendre ses propres limites - et celles des autres. La limite à ne pas franchir avant de se faire foutre en prison, de se faire couper des doigts - et autres conséquences du genre. May soupire une fois de plus. Elle a envie de l'assassiner sans faire le moindre effort pour la réanimer, même ici. Et pourtant, la blonde ne peut s'empêcher de vouloir lui pardonner ses conneries. Même si un jour - elle le sait - ce sont ses conneries qui vont la tuer, putain. Et ce jour-là, Zelda blâmera probablement Maddie.

« Te flatte pas si vite, avoir une soeur ce n'est vraiment pas toujours une partie de plaisir. » lâche-t-elle en se moquant un peu, devant le malaise de l'étudiante. Liv ne peut que sourire un brin tristement devant les paroles de Z, d'ailleurs. Si la miss pense que chacun des survivants ici sont parfaits et équilibrés, elle se fixe certainement un objectif très peu réaliste à atteindre. « L'équilibre, c'est surfait! » Pourquoi est-ce qu'elle essaie de la faire rire, là? Aucune idée. « Mais pour ton information, c'est justement le principe. Être là pour l'autre quand l'autre a pas l'impression de pouvoir soutenir quoi que ce soit. » Mais la princesse est consciente que c'est trop d'information à gérer pour sa cadette. Jadis, May aurait tout fait pour fuir en entendant un tel discours. C'est peut-être pour cette raison qu'elle insiste autant. De toute façon, Zelda ne la laisse pas être là pour elle, malgré ses efforts.

« Putain mais quelle mouche t'as piqué pour que tu te grattes le crâne à ce point? » Elle se remet debout, par réflexe, comme si elle essayait de voir ce qui se passait au niveau du cuir chevelu de la demoiselle. Mais sa patiente reprend déjà, demandant si elle est réellement pardonnée. Goldenberg la regarde un instant - un brin déçue de la voir prendre les choses à la légère alors que cette discussion est réellement importante pour la blonde. Trop importante, sûrement. Z ne le mesure probablement pas - ce serait trop demandé à l'adolescente, en toute honnêteté.

« Quand est-ce que j'ai arrêté de te prendre pour une détraquée, en fait? » lâche-t-elle quand elle parle d'un cadeau en échange de son absolution. May hésite, croisant les bras en considérant sincèrement sa question. Est-ce qu'elle mérite qu'on la pardonne? Peut-être qu'elle mérite seulement une autre discussion musclée avec June ou Levi, au final? Peut-être que c'est le seul language qu'elle est en mesure de capter? Le seul message qui passe? « Fuck, tu fais chier, Anderson. » Elle marmonne, se passant une main dans le visage en n'ajoutant rien de plus pendant une longue minute.

« Je te pardonne et j'accepte ton cadeau que si tu acceptes ma punition. » tranche-t-elle finalement. Un sourire étire ses lèvres, légèrement moqueur. Si elle allait lui mentionner la conséquence, là, tout de suite? Bien sûr que non. Elle tend la main dans sa direction en s'avançant un tantinet, ses billes bleues posées sur elle. « Deal? » Liv n'a pas besoin de cadeau, évidemment. Et puis, ce n'est probablement qu'une blague de plus à ajouter à son portfolio. N'est-ce pas sa façon de faire pour acheter la paix, le plus souvent? Dans tous les cas, May est curieuse de voir si la petite va serrer sa main ou pas.


'You got a million shadows there, dancing in your head, calling out your name. You got the battles, you got the scars. You got the crack in the windshield view and the curse of the full moon but oh babe, you got heart.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 12868
Sujet: Re: Forgive and forget   Mar 10 Mai - 15:39
J'dirais au moment où Nath' et l'autre pétasse se sont pointés ?
Les choses allaient plutôt bien jusqu'à l'arrivée de ces deux-là dans la discussion. Elle était presque parvenue à convaincre May. Si elles étaient restées seules, l'australienne aurait véritablement pu aider son amie. Mais les circonstances ont en décidé autrement. Et c'est pour cette raison, entre autres, qu'elle se retrouve ici, à s'excuser. Le hasard est une sacrée bitch ! grogne-t-elle. Elle ne peut cependant que hocher la tête lorsque Goldie lui dit qu'elle ne sait jamais quand s'arrêter. C'est vrai, ça, oui...

Ouais, j'm'en doute ! Et en plus faut s'inquiéter pour elle et tout ça ! Ca vent pas du rêve, on va pas s'mentir ! Et au final elle le sait parfaitement puisqu'elle considère déjà Jill comme sa soeur et qu'elle s'est bien rendue compte que les frangines, ça représente quand même pas d'emmerdes. La voici en tout cas qui ricane lorsque sa camarade lui indique que l'équilibre, c'est surfait. T'iras dire ça à Zi... Peut-être que ça la convaincra, qui sait ? Et qu'elle n'aura plus à subir toutes les questions de la chinoise, Zelda. Même si elle en doute un peu... Vraiment ? s'étonne-t-elle, dans la foulée, lorsque May lui explique que c'est justement le principe, d'aider les autres lorsque l'on ne se sent pas apte à le faire. C'est un peu louche comme théorie quand même, ça, non  ? Déjà qu'elle fout la merde lorsqu'elle se sent capable d'aider ses proches. Alors elle n'ose pas imaginer si elle tentait de le faire maintenant, en pleine remise en question.

Quoi qu'il en soit l'australienne se gratte à nouveau les cheveux et a un petit mouvement de recul lorsque son aînée se relève. Elle ne cherche pas à cacher quoi que ce soit, l'adolescente. Mais elle n'aime pas être observée comme un animal malade ou quelque chose du genre. Ca non ! C'est rien, ça gratte un peu ! Mais j'me suis pas lavée les cheveux depuis un p'tit moment déjà, donc bon... Il faudra qu'elle songe à prendre une douche, ouais. Parce que dans cet espace clos, l'australienne sent bien qu'elle pue un peu la mort.

J'en sais rien, moi ! Tu m'prenais pour une détraquée avant ? C'est ce que la question de Goldie suppose, en tout cas. Zelda plisse les yeux en l'observant. C'est pas hyper gentil, ça. Elle est juste un peu déséquilibrée, c'est tout. Pas de quoi fouetter un chat ou une Maddie, quoi. Et puis elle finit par entendre ce petit  Fuck, tu fais chier, Anderson que marmonne sa camarade. Et elle sait que c'est gagné. Enfin partiellement seulement puisque si May semble effectivement prête à accepter ses excuses, elle entend aussi lui infliger une punition. Vraiment ? J't'offre quand même un cadeau... Est-ce qu'elles sont obligées de passer par la case punition, donc ?

Au final Zelda hausse les épaules et hoche la tête avant d'aller récupérer le cadeau en question, qu'elle tend à son aînée. J'ai beau essayer d'la maîtriser, j'galère à fond ! Et vu qu't'as une fâcheuse tendance à t'retrouver dans la merde, j'me suis dit qu'elle te serait plus utile à toi qu'à moi ! Car oui, c'est bien cette épée qu'elle a montrée quelques mois plus tôt à May que cette dernière tient maintenant entre ses mains. Une belle arme, qu'elle aura dû troquer contre pas mal de matériel. Et qui désormais appartient à Goldie. Essaie même pas d'refuser ! Sinon j'te la livrerai chez toi ! Et à travers la fenêtre ! prévient-elle. Un cadeau ne se refuse pas !

Si Zelda ne regrette pas son geste, elle a un revanche un petit pincement au coeur en voyant l'arme entre les mains de sa camarade. Alors elle se force à détourner le regard. Non sans se gratter à nouvelle fois en lâchant une grimace. À force, elle doit avoir le cuir chevelu en sang. Bon et si tu m'parlais de cette punition, hein ? lui propose-t-elle, résignée. J'te préviens, j'irai pas masser Maddie ! Ni m'excuser auprès d'elle, hein ! Elle peut aller sucer des morts en enfer, celle-là ! Et ça, ce n'est pas du tout négociable. Elle a une fierté, Zelda. Et des frontières qu'elle ne sera jamais prête à franchir !

Ouaiiiis:



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.


Awards:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Forgive and forget   
Revenir en haut Aller en bas  
- Forgive and forget -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: