The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-24%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
249 € 329 €
Voir le deal

Doctor Dean at your service
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Billie Dean
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 718
Sujet: Re: Doctor Dean at your service   Mer 24 Aoû 2022 - 16:54

Plusieurs ont attrapé cette pneumonie suite à la tempête, ça a ralenti mes affaires. Et celles de notre nouveau groupe on ne va pas se mentir. Au moins, j’ai quelques clients tout de même, comme Rafael ici présent.

- J’espère que tu prends au mieux en tout cas. Je vais bien pour ma part. Que je l’assure avec un sourire comme seule moi en aie le secret. Effectivement. J’ai l’œil brillant, motivé à souhait. Je suis ravie de la progression que nous avons faite tous les deux. Les séances ont prouvé leur efficacité, mais le nerf de guerre de ce type de thérapie Rafael, c’est la désensibilisation. Tu es prêt, tu as même bravé ta peur à Kitsap. Nous allons donc poursuivre ici, en sécurité.

J’étais impatiente d’arriver à cette partie de la thérapie cognitive. Nous avons encore du chemin devant nous, mais à petites doses, je suis persuadée que nous réussirons à l’aider considérablement avec sa claustrophobie.

- Viens. Je me lève doucement et d’un signe de main délicat, l’invite à me suivre.

Sur le pont de la péniche, nous sommes complètement à l’air libre, sans toi et avec pour seul mur, celui de la structure abritant l’espace de vie. Je guide mon patient jusqu’à une petite porte. Lorsque je l’ouvre, il s’agit d’un placard. Je ne l’ai pas fait vider pour l’occasion donc il y a quelques balais et ce genre de chose pour nettoyer le pont dedans. Parfait pour avoir l’impression de manquer d’espace. Je me retourne vers mon patient, toujours avec cet air rassurant sur le visage.

- Alors. Nous allons commencer doucement, je te rassure. Je te demande simplement d’entrer et nous allons laisser la porte ouverte. Tu sors dès que tu en as envie bien entendu. Le but est de t’acclimater doucement. Nous allons augmenter la « difficulté » au fur et à mesure de ta progression. Les explications ne sont pas complexes.

Il doit entrer, rester le plus longtemps possible pour affronter sa peur et il peut sortir lorsqu’il le souhaite, puis recommencer ensuite. Je ne fermerai pas la porte pour commencer, mais dès que ce sera concluant, nous allons ajouter des petites difficultés.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3880
Sujet: Re: Doctor Dean at your service   Sam 3 Sep 2022 - 12:23
Il hocha la tête : oui, il allait bien, malgré tout. Il était affaibli, mais rien de majeur et rien qui ne l’handicape réellement au quotidien. C’était l’essentiel, il supposait. De prendre les choses comme elles venaient, et de voir le verre à moitié plein. Il l’avait toujours fait, mais c’était parfois délicat. Surtout quand ça concernait les raisons pour lesquelles il venait voir Billie – c’était même bien en deçà de la réalité, de qualifier ça de délicat. Mais il n’y dérogeait pas. Il venait, il était assidu, il essayait réellement d’aller mieux, avec son aide. Il appliquait ses conseils. Il s’efforçait de combattre ses angoisses. Aussi parce qu’elle le mettait en confiance. Ce n’était pas tout à fait le cas, au début. Il s’était efforcé de ne rien lui cacher de majeur, ou, du moins, s’il avait omis certaines choses ou précisions, il avait tout de même dit l’essentiel. Mais elle avait acquis sa confiance, oui. Et c’est pourquoi il lui demandait sans ambage des précisions sur ce qu’elle avait prévu.

« Tu m’as été d’une grande aide. A Kitsap. Pour me remémorer que je n’étais pas en danger, que rien ne pouvait m’arriver. » Ce n’était pas totalement vrai : les morts-vivants rôdaient au bout du conduit dans lequel il avait rampé. Mais ils étaient trop loin pour l’atteindre, pour les amener à eux. Il avait pu reculer, s’éloigner, et informer les autres, au final. Il ne put retenir une grimace pourtant, à l’entendre. En sécurité. L’était-il vraiment ? Il pensait que oui, mais ils avaient déjà été trompés une fois, et les allers et venues à Fort Nisqually étaient nombreuses maintenant. Chassant sa peur, il acquiesça et partit à la suite de la thérapeute, sur le pont de la péniche. Il se sentait déjà bien mieux, à l’air libre, comme ça. Même s’il se sentait aussi exposé aux regards – quoi que personne ne semble présent, pour le moment. Mais il n’était pas idiot : il devait y avoir de nombreuses allées et venues sur le pont. Même s’ils étaient un peu à l’écart, et que la porte ouverte du placard les dissimulerait. Peut-être. Avait-il envie de s’exposer aux regards de tous, pour ça ? Plus que d’entrer dans le placard qu’elle lui présentait, c’était certain.

Si Billie semblait sûre d’elle, et que l’air qu’elle arborait laissait entendre que tout se passerait bien, il ne put s’empêcher de ressentir une angoisse sourde commencer à croître doucement. Mais il était chez lui, il n’y avait aucune menace immédiate, Billie était à ses côtés. Tout irait bien. Tout devait aller bien. Rien ne se passerait de néfaste. « Combien de temps tu tiens dedans, toi ? » Avait-elle seulement essayé ? Il grimaça, alors qu’elle parlait d’augmenter la difficulté. Mais c’était pour son bien, n’est-ce pas ? En  tout cas, il devait y croire. Essayer de s’y conformer. Se prêter à l’exercice. Inspirant grandement, il y entra, et sursauta alors qu’une éponge lui tombait dessus, ressortant immédiatement. Il n’avait même pas vraiment eu le temps de compter le temps passé dedans, mais ce n’était guère plus de cinq ou six secondes. Peut-être dix. Secouant la tête, il prit sur lui d’y retourner, difficilement, inspirant et expirant à plusieurs reprises. Cherchant à faire abstraction de ces chatouillis sur son cou, provenant d’un balais serpillière qu’il avait dérangé et qui lui était tombé dessus. Chantant mentalement Let it be, des Beatles. Sans dépasser le début de la chanson. Il était resté trente secondes ? Quarante peut-être ? Ça lui avait paru une éternité. Mais c’était un début. « C’est un progrès, n’est-ce pas ? » Il l’espérait. Lui adressant un dernier regard, et une grimace en comprenant qu’il devait y retourner, il se replaça comme il le pouvait au mieux des différents produits d’entretien et autres choses encombrantes, posant sa jambe sur un seau qui se trouvait à la bonne hauteur. Au bout de presque quarante secondes, il la déplaça, la position n’étant pas des plus confortables, et s’adressa à Billie. « Si j’avais ma guitare, je m’assiérais dessus, dit-il en pointant le saut du doigt, et je suis sur que je réussirais l’exercice haut la main. » Mais ce n’était pas le but, n’est-ce pas ? Il devait surmonter sa peur sans l’occulter au profit d’autre chose, non ? Toujours est-il que ça faisait une minute, un peu plus même, qu’il était là et qu’il ne paniquait pas pour le moment. Mais peut-être qu’elle n’incluait pas le fait de parler à quelqu’un pour ne pas se sentir seul, dans cet espace restreint, comme faisant partie de sa désensibilisation. Peut-être qu’elle lui dirait qu’il fallait qu’il l’affronte seul.
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 718
Sujet: Re: Doctor Dean at your service   Lun 5 Sep 2022 - 18:39

Il se prête à la nouvelle étape de sa thérapie sans trop rechigner, parfait !

- Je n’ai pas de phobie, ce ne serait pas juste de te comparer à moi Rafael. Tu fais de ton mieux, doucement et lentement. Le but est simplement de reprendre le contrôle, de te désensibiliser petit peu par petit peu. Je ne veux pas créer de situation qui le fera reculer dans son progrès, bien au contraire !

C’est pourquoi nous allons commencer avec ce placard, la porte ouverte et à l’air libre dès qu’il le souhaite. Déjà de supporter quelques secondes, puis quelques minutes comme ça, puis plus longtemps encore, ce sera un énorme pas vers l’avant. Ensuite on pourra fermer la porte. L’idéal, ce serait même que je me faufile avec lui dans le placard pour qu’il se sente encore plus coincé, mais une chose à la fois.

Il entre, mais une éponge tombe sur lui et il ressort directement. Je pouffe de rire.

- C’est normal, tu ne connais pas ton environnement. Je le rassure, une phobie c’est comme ça. C’est fort, c’est entêtant et on ne contrôle pas sa peur.

Pour une fois, je ne me moque pas. C’est bien parce que c’est un de mes patients et que je veux vraiment l’aider. Il entre à nouveau et cette fois, il réussit à tenir plus longtemps. Pas une minute, mais plus de trois secondes.

- Absolument. On prend chacun des succès Rafael. Et même si on recule un peu, ce n’est pas grave. On prend l’élan pour aller plus vers l’avant. Je lui fais un petit clin d’œil d’ailleurs pour l’encourager.

Il me parle de sa guitare et je me dis que lors d’une prochaine séance il faut définitivement qu’on tente avec.

- La prochaine fois emporte là. C’est un outil, mais éventuellement on avancera sans. Je t’explique un petit peu le processus de désensibilisation. Alors, on commence avec la porte ouverte. Le pont je trouvais que c’était parfait comme endroit, puisque lorsque tu sors tu es en extérieur. Le but pour commencer, comme je te disais, c’est petit pas par petit pas. Éventuellement on pourra fermer la porte, mais jamais elle ne sera verrouillée. Le but est de t’aider, pas de te confronter en psychopathe à ta phobie. Éventuellement, je viendrai avec toi dans le placard, quand tu te sentiras près. Le but, c’est que tu te sentes encore un peu plus coincé. On pourra peut-être faire un peu de jeu de rôle aussi en fin de thérapie. Je paniquerai et tu devras garder ton sang-froid. Seulement quand tu seras prêt toutefois, je ne suis pas ici pour te bousculer violemment, juste un petit peu pour te désensibiliser.

J’avoue que… ça ne me posera pas du tout souci de faire partie des séances dans ce placard. Je ne perds pas le nord pour autant. S’il avait été moche, j’aurai demandé l’aide de quelqu’un d’autre.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3880
Sujet: Re: Doctor Dean at your service   Dim 18 Sep 2022 - 22:50
Il grimaça malgré lui. « Aucune peur insurmontable à laquelle tu dois te confronter ? » Il aimerait bien que ça soit son cas. Ça l’était, avant, et les choses étaient beaucoup plus simples. Bien sûr, il avait peur de perdre Tiago, le seul membre de sa famille encore vivant, mais ça ne le paralysait pas. Au contraire, ça l’aidait à survivre. S’il le perdait définitivement… Il n’était pas certain d’en avoir encore la force. « Mais… ok. Je vais essayer. » De toute façon, s’il voulait progresser encore, il n’avait pas vraiment le choix, si ? « Tu fais ça avec tout le monde ? Pas les enfermer dans un placard, hein, évidemment. J’espère bien que je suis le seul ! » Une plaisanterie sans conséquence, pour essayer de dissimuler son stress, même s’il se doutait de l’impossibilité de la chose. « Confronter les gens à ce qui les met mal à l’aise, donc. » Sûrement, pour les amener à dépasser leur traumatisme.

Il grimaça suite à son sursaut, alors qu’elle riait. Pas qu’il en prenne ombrage, mais il se sentait idiot. « Sait-on jamais, qu’une armée de… » De quoi ? Il se pencha, ramassant l’éponge. « D’éponges et de balais tueurs cherchent à me persécuter, donc ! » Car même s’il n’arrivait pas à rationaliser, il savait qu’il n’avait pas plus à craindre. Après tout, c’était leur péniche et le groupe de Billie y vivait : il doutait trouver des rats, qui faisaient naître un certain frisson chez lui alors qu’il se remémorait en avoir mangé et en être tombé malade, dedans. Hochant la tête, il ne rebondit pas davantage : il était, en réalité, frustré de ne pas faire mieux. De ne pas pouvoir rester dedans sans la moindre peur, alors qu’il n’y avait aucun danger : personne pour l’enfermer sinon Billie, et encore, même elle ne pouvait pas le faire sans qu’il ne réagisse et n’en sorte.

Mais il comprenait bien devoir prendre son mal en patience. Sauf que la patience n’était pas son fort. Pas vraiment. Respirant l’air frais, il écouta attentivement ses explications, pâlissant un peu alors qu’elle poursuivait. Il essayait de se convaincre que, même si le placard était fermé, il ne serait pas verrouillé. Qu’elle ne le forcerait à rien sans qu’il n’accepte d’abord. Que si ça devenait trop, il pourrait y mettre fin et lui demander de recommencer plus tard. Déglutissant difficilement, il grimaça. « Tu as déjà eu affaire à quelqu’un comme moi… ? Ils ont mis longtemps à pouvoir tenir dans le placard et à ne pas paniquer ? » Inspirant doucement, il la regarda. « Je crois que… Enfin, si tu es là et que tu paniques, ça serait moins difficile. Parce que je serai obligé de me concentrer sur toi, et pas sur moi. » Il n’était pas sur de ce qu’il affirmait, cependant. « C’est absurde ? » Peut-être qu’il voyait les choses bizarrement.
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 718
Sujet: Re: Doctor Dean at your service   Mar 4 Oct 2022 - 21:35

Je réfléchis un petit instant.

- Bien sûr que j’ai une peur insurmontable. Celle de perdre ma jumelle. Tout le monde à peur de quelque chose, ne crois jamais le contraire. Certaines personnes ont peur des araignées, d’autres du noir, certains comme toi sont claustrophes ou d’autre comme moi ne s’imagine pas vivre sans leur famille. Le tout est de transformer une phobie en peur ou de s’en débarrasser tout court si possible.

Pour moi, ça tombe sous le sens. Ce n’est pas toujours possible de faire disparaitre les peurs, mais la phobie peut devenir plus facile en gérer, devenir une petite peur qu’on arrive à surmonter.

Je rigole à sa petite plaisanterie d’ailleurs et j’ai l’œil qui est plus malicieux d’un coup. Je ne me tiens pas face à la porte, pour ne pas bloquer sa sortie, mais je passe ma tête par l’encadrement pour pouvoir continuer de lui parler.

- Non, tu es le premier à qui je propose le placard. Avec les phobies, ça revient bien souvent aux mêmes méthodes et majoritairement on échappe jamais à la désensibilisation. On s’adapte à la phobie donc.

Je le laisse respirer un petit peu maintenant qu’il est sorti, puis faire des blagues sur les éponges et balais aux desseins mauvais. L’humour peut cacher la crainte, mais c’est également un bon moyen de rationaliser, de se moquer un tout petit peu de soi-même pour trouver du courage. Je ne vais certainement pas le lui reprocher.

- Des gens phobiques oui, des claustrophobes non. Je ne te comparerais pas à d’autres patients, car nous avons chacun notre rythme et nos barrières. Sache seulement que je ne baisserai pas les bras peu importe le temps que ça prendra. Mon ton se veut encourageant.

Il a déjà fait preuve de progrès avec Kitsap, alors je ne m’en fais pas trop pour la durée. Bien au contraire, c’est pour ça que je me fais rassurante. Je sais que nous n’en avons pas pour dix ans. Juste assez longtemps pour que ce soit intéressant en somme.

- C’est une façon d’affronter ta peur effectivement. S’occuper de quelqu’un d’autre, prendre les devants et garder la tête froide… Je pose une main à mon menton réfléchissant. Si je panique, il pourra tenter, si je le coince un peu par contre sans paniquer, il va peut-être simplement étouffer. Et là, il devra affronter sa propre personne, puisque je serai calme.

Chaque chose en son temps cependant. Je ne vais pas le brusquer.

- Est-ce que tu retentes ? Pas de pression de ma part, une simple question avec un sourire malicieux pour le tenter.



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Rafaël Reyes
Rafaël Reyes
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 3880
Sujet: Re: Doctor Dean at your service   Sam 22 Oct 2022 - 0:48
Rafaël l’écouta attentivement, avant de laisser la surprise transparaître sur son visage. « La faire disparaître totalement ? C’est vraiment possible ? » Ça lui semblait improbable, même si ça l’était un peu moins qu’avant. Elle lui avait fait voir qu’il pouvait faire refluer la peur, ne pas être prisonnier d’elle. Peut-être qu’un jour, il aurait fait assez de chemin pour ça. Peut-être. Souriant doucement à sa vis-à-vis, il reprit la parole. « Moi aussi, j’ai peur de perdre mon frère. Parfois, je me dis que je devrais tout plaquer et le rejoindre. Comme ça… Comme ça, s’il arrive quoi que ce soit, on sera ensemble. » Ce serait sûrement une pensée qui ne le quitterait jamais – et il n’avait pas vraiment envie de perdre cette peur-là.

Amusé, et un peu plus détendu malgré la situation, il laissa quelques instants filer, alors que Billie répondait à ses questions. « Heureux de savoir que j’ai la primeur sur ça. Le placard, et le fait que tu traites la claustrophobie. Tu as déjà rencontré des phobies plus complexes que d’autres à soigner ? » C’était… probable. Mais était-ce à cause de la phobie ou de la personne phobique ? « En tout cas… merci. De ne pas baisser les bras, et de m’aider. » Bien sûr, ce n’était pas gratuit. Mais ça ne changeait rien au fait qu’elle prenne le temps de le faire et de composer avec leurs avancées plus ou moins fructueuses.

S’il l’écoutait attentivement, il réfléchissait malgré tout en parallèle, alors qu’elle évoquait le fait de s’occuper de quelqu’un d’autre. « Au final, ça ou ma guitare, ça revient un peu au même ? A un moyen de se focaliser sur autre chose, pour faire refluer la peur que j’ai des espaces clos ? » Au final, ça n’était que ça. « Comme à Kitsap, lorsque j’ai réussi à me focaliser sur les paroles des gens qui m’entouraient. » Même si ça avait marché parce qu’elles n’émanaient pas d’une inconnue. « J’imagine que c’est plus ou moins efficace selon les circonstances. Ça avait marché parce que j’avais rencontré l’une des personnes présentes quelques jours avant, et qu’elle avait pu faire référence à ça. Mais avec un total inconnu… Ça prendrait moins bien, non ? » Il évoquait ses réflexions à voix haute, mais ça lui permettrait d’infirmer – ou de le contredire.

Hochant la tête, il se remit dans le placard à l’invitation de Billie, bien déterminé à y rester le plus longtemps possible. Et à la faire parler, pour se distraire lui-même. « Tu venais d’où, avant tout ça ? » Un sujet plus que banal mais qui pourrait peut-être lui donner des pistes de conversation.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Billie Dean
Billie Dean
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Gentle Bastards
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 718
Sujet: Re: Doctor Dean at your service   Dim 23 Oct 2022 - 17:45

- Parfois c’est effectivement possible ! Autrement, ce sera simplement d’apprendre à vivre avec. De développer un système pour tenter de rester le plus rationnel possible si on se retrouve dans une situation qui triggered la phobie. En soi, on peut la contrôler sans la faire disparaitre.

Si on en arrive à ça, ce sera gagner. Si on arrive à complètement le guérir de sa phobie, ce sera une victoire colossale, mais je ne suis pas naïve au point de croire que nous en arriverons là. Ce sera une chance, mais tout dépend du patient à ce stade.

- Je comprends. J’ai envie de dire que… c’est une peur saine en fait. À moins de psychoter la nuit à ce sujet ? Je lui lance une œillade malicieuse, je tâte pour voir s’il s’agit d’un autre souci qu’il nous faudra voir ensemble.

J’ai un petit rire quand il me demande si j’ai traité pire que sa phobie. S’il savait…

- Tu connais l’Anatidaephobie ? J’en doute, donc je laisse quelques secondes filer avant de lui expliquer. La peur que quelque part, d’une façon ou d’une autre, un canard t’observe. Ce n’est pas une phobie des plus simple à gérer. Je rigole encore. J’ai envie de te dire que ça dépend vraiment du patient en fait. Peu importe la phobie ou le trouble, c’est l’individu qui décide d’y mettre du sien ou non. Parfois, c’est trop difficile pour eux également. Alors on se trouve des moyens pour rendre ça plus vivable dans le possible.

Il comprend d’ailleurs rapidement pour la guitare, il ne s’agit que d’une distraction, tout comme une personne qu’il faut gérer. J’hoche donc de la tête avec un sourire. J’ai un patient futé au final, tant mieux.

- Ça dépend si tu acceptes d’écouter l’inconnu ou non. Il y a un certain réconfort dans une voix qui nous est familière c’est certain, mais après, quelqu’un d’extérieur à notre situation qui essaie de nous faire rationaliser, ce n’est pas toujours facile de l’écouter j’en convie. Le choix te revient cependant et je crois qu’avec nos séances, tu arriveras plus facilement à reprendre le contrôle au fur et à mesure de nos rencontres.

Ça j’en suis persuadée. Ce genre de thérapies a très souvent fait ses preuves et Rafael prend tout ça au sérieux. Il entre d’ailleurs de nouveau dans le placard et une fois de plus, je ne lui bloque pas la sortie, mais me penche un tout petit peu lorsqu’il se met à me parler pour se distraire.

- D’ici ! Je suis native de Tacoma. J’ai bougé suite au lycée pour l’université. Et toi ? Tu viens d’où ?



Are you deranged like me ?
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Doctor Dean at your service   
Revenir en haut Aller en bas  
- Doctor Dean at your service -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: