The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Fire Emblem : où précommander Fire ...
Voir le deal
99.90 €

Sorrows may only last for the night
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lara Anderson
Lara Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 331
Sujet: Sorrows may only last for the night   Sam 9 Avr 2022 - 19:59

Aujourd’hui, Lara a le coeur lourd. Zelda ne quitte pas ses pensées et elle se demande si jamais elle reverra sa fille. Si cette dernière ne décidera pas de la punir pour toujours, de lui en vouloir pour toujours. Regrette-t-elle pour autant d’avoir été ferme avec sa fille ? De lui avoir souligné ses problèmes et son comportement inacceptable ? Non, pas du tout. Et si la chair de sa chair ne veut plus jamais la revoir, la maman ne peut qu’espérer que les conseils, les leçons et les vérités qui ont été dites à sa fille l’aideront. La feront grandir, évoluée.

Mais… obstinée comme Zelda l’est…

Son cœur lui fait mal aujourd’hui et rien ne semble le soulager de cette douleur.

Assise au bord de l’eau, il est rare de voir Lara avec une bouteille. Pourtant, alors que le soleil commence à descendre à l’horizon, la quarantenaire s’est permis de juste… souffler. De boire sans plan particulier, sans fête, sans se retenir si elle veut pousser, exagérer. Elle n’est qu’humaine et n’a pas besoin de donner l’exemple à personne. Elle n’a plus d’enfant. Isalin est une adulte, Zelda ne veut plus la voir. Elle est seule. Complètement seule.

Elle se demande l’espace d’un instant, comment les choses se seraient passées si Eddie avait été là le jour où tout à basculer. Comment aurait été leur survie. Auraient-ils trouvé Zelda plus rapidement ? Auraient-ils rejoint The Remnants plutôt que d’errer sur la route ? Serait-il mort ? Elle-même aurait-elle survécu ?

Ce que son mari lui manquait. Son amour. Sa moitié. Lara va de l’avant, et ce depuis le tout début, mais ça n’empêche pas qu’Eddie occupe toujours une grande place dans son cœur. Son mari ne serait jamais oublié, qu’il soit vivant ou non. Qu’ils se revoient un jour ou non.

Aller de l’avant.

Même au plus bas. Même avec la peine et la douleur. Même avec l’absence ou la mort. Lara reprenait une nouvelle gorgée à même le goulot de sa bouteille. Fermant ensuite les yeux et écoutant le bruit des vaguelettes venant mourir sur la berge. Écoutant les voix au loin qui venaient de la marina ou du camp plus loin.

Aller de l’avant.



Wandering and surviving
without the biggest piece of myself

Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2320
Sujet: Re: Sorrows may only last for the night   Jeu 14 Avr 2022 - 17:18
Je devrais rentrer. Mais rien qu’à cette idée, je sens l’angoisse revenir de plus belle. Angoisse que j’avais réussi à faire disparaître après deux heures de marche. De marche, pas de course, faut pas déconner. J’ai bien couru un peu, mais vraiment rien de folichon. Je vais pas me plaindre non plus, même si je suis passablement frustrée, et agacée, et déprimée, de me retrouver à un niveau que j’avais dépassé à 10 ans. Est-ce que j’ai pleuré pour ça ? Evidemment que non ! Qui irait pleurer parce qu’il n’arrive pas à courir plus de dix minutes sans être essoufflée ?... Personne. Certainement pas moi. Et là-dessus, je ferais pas n’importe quoi, forcer fera pire que mieux je le sais bien. Ça reviendra. Avec du temps et de la patience.

Ouais, ça craint. Je m’arrête, jetant un coup d’œil vers le camp qui se profile au loin. Et cette appréhension qui me noue les trippes et me donne envie de vomir prend un peu plus de place. Oh, c’est pas juste le bébé qui me fait cet effet, je vais pas tout lui mettre sur le dos le pauvre. C’est un tout. J’ai pas envie de rentrer, parce que je vais de nouveau me retrouver face à lui et… être vide. Je vais me sentir coupable de ne pas avoir cette bouffée d’amour et de tendresse que sont censées avoir toutes les mères. Même si j’ai pas arrêté de dire que l’instinct maternel, c’était des foutaises, ça n’empêche pas, j’ai bien intégré la leçon malgré tout. J’ai pas envie de rentrer parce que je vais plomber l’ambiance, parce que Nolan va devoir cacher la joie et le bonheur qu’il ressent, comme pour pas me heurter. J’ai pas envie de rentrer parce qu’un jour… Parce qu’un jour, Nolan en aura eu marre d’attendre que j’y arrive. Que la maison sera vide. Sans lui et sans l’alien. Totalement vide.

Et ça me terrifie. Et ça suffit pas. Ça suffit pas à me faire devenir une bonne maman, comme on l’attend de moi. Comme je devrais l’être. Putain de conneries oui. Mais un jour, ce sera de trop quand même, même pour lui. Et je le perdrais.

J’essuie mes joues d’un revers de manche, reprenant mon chemin, bifurquant pour ne pas rentrer. Je sais que c’est idiot. Peut-être même que je devrais lui en parler, mais j’ai déjà été tellement chiante durant la grossesse. Et je sais qu’il sait que ça va pas, qu’il veut m’aider. Mais ça servirait à quoi ? ça changerait quoi ?

Je finis par m’arrêter, m’apercevant un peu tard qu’une silhouette est déjà présente. Lara ? Super. Une des mamans gâteau du coin. Comme si j’avais besoin d’une leçon de morale ou de comment aimer inconditionnellement son enfant… Mais, parce qu’il y a un mais, elle a une bouteille. Ouais, ouais, ouais, je donne le sein. Mais…

« Désolée, je voulais pas… interrompre ton moment de tranquillité. » J’ai une ébauche de sourire. « Si je reste silencieuse, je peux m’assoir ? »

C’est un peu de l’arnaque. D’autant que je sais pas rester silencieuse ou immobile très longtemps. Mais je peux tenter !




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Lara Anderson
Lara Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 331
Sujet: Re: Sorrows may only last for the night   Dim 17 Avr 2022 - 17:49

Rouvrant les yeux, Lara tourne un peu la tête pour voir Cassidy s’approcher. Elle se souvient qu’il s’agit de la compagne de Nolan et qu’elle vient tout juste d’avoir un petit bébé. Un peu surprise par la demande de sa cadette, Lara trouve la force de lui offrir un petit sourire.

- Bien sûr, viens t’installer. Tapotant doucement la place à ses côtés, la maman laissait le temps à l’autre blonde de venir la rejoindre.

Évidemment, la quarantenaire ne s’attend pas à rester murée dans le silence. Si Cassidy est ici, c’est qu’elle va soit lui poser des questions pour savoir comment elle va, soit s’exprimer sur ses propres petits démons intérieurs. Personne ne venait simplement apprécier le silence avec quelqu’un d’autre. Puis honnêtement, Lara n’y voyait pas du tout d’inconvénient de toute façon.

Le silence revenait, entrecouper seulement du bruit des vaguelettes, du chant des oiseaux tardifs et des voix, toujours résonnant au loin. Un silence bruyant, vivant, agréable. Reprenant une gorgée à même le goulot de sa bouteille, la blonde eu presque le réflexe de la tendre à sa comparse du soir, mais s’abstint, ne sachant trop si cette dernière allaitait ou donnait plutôt le biberon.

Posant simplement la bouteille dans le sable de la grève où elles se trouvaient, elle laisse le champ libre à Cassidy de choisir si elle veut se servir ou non. Puis, même si elle allaite… Lara n’est pas ici pour juger. Les effets sont moindres de toute façon si la chose est occasionnelle. Du moins, c’est ce qui était dit au temps de sa propre grossesse… Il y a longtemps déjà.

Et voilà que Zelda revient hanter ses pensées. Torturer son cœur. Aurait-il fallu qu’elle la retienne ? Qu’elle la raisonne davantage ? Qu’elle la gronde ? Ou avait-elle fait la bonne chose de la traiter en adulte ? De respecter sa décision immature ? De ne pas flancher et faire comprendre à sa fille qu’elle était plus qu’une mère esclave, qu’une possession ?

Bonne décision ou mauvaise, son cœur la faisait incroyablement souffrir. Déception, colère, tristesse, culpabilité, tout un mélange douloureux qui ne faisait que lui tirailler sa chair, ses viscères…



Wandering and surviving
without the biggest piece of myself

Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2320
Sujet: Re: Sorrows may only last for the night   Mar 3 Mai 2022 - 21:27
Peut-être que je devrais rentrer. Mais c’est bien parce que j’en ai pas trop – du tout – envie que je suis venue là. Et je m’assois à côté d’elle. C’est pas une solution de fuir, mais vu que je suis pas certaine qu’il y en ait une de toute façon, autant gagner un peu de temps. Et c’est pas que je veux l’emmerder, mais en vrai, je vois pas trop qui aller voir. Je veux dire, je connais plein de gens dans le camp, c’est pas la question, mais ceux que je connais bien sont pas vraiment… adaptés on va dire. Genre Raina… Je l’adore, mais clairement, elle aime pas plus les gosses que moi, elle m’aidera pas. Quoiqu’elle me proposera à boire, peut-être à fumer, voire de m’enfuir réellement. On va dire que je la garde en dernière issue… Ludwig m’écouterait, mais il est encore plus à l’ouest que moi. Olivia peut-être, elle voulait pas non plus de ses mômes non plus… Mais ça reste… délicat.
Quant à Tom et Nolan, pas besoin de dire pourquoi je peux pas trop leur parler…

Alors pourquoi pas elle ? Je la connais pas, mais… elle est maman. Et de ce que je sais, ça se passe pas super bien. Enfin, j’en sais trop rien en fait, j’aime pas trop me mêler des histoires des autres… Mais, elle est proche d’Isalin non ? Et pour ce que j'en ai vu, sa gamine est… méga chiante. Je vous jure que si l’alien devient comme ça, je me désolidarise…

Je sais pas trop combien de temps passe, mais je suis super sage. Sans trop bouger, sans parler, a me laisser porter par le bruit des vagues. Je lui jette un coup d’œil, suivant des yeux ses gestes pour mettre la bouteille entre nous. Hum. Je replie mes jambes, les ramenant contre moi, avant de grimacer. Mauvaise idée. Revenant en tailleur, j’ouvre la bouche une première fois sans rien dire, avant d’inspirer profondément et de recommencer. « Je peux t’en prendre un peu ? Et avant que tu poses la question, j’allaite, mais… Nolan a dit que je pouvais, un peu. » Si j’ai l’accord du docteur, c’est bon non ? C’est pas exactement ce qu’il a dit, mais ça revient à ça non ? En disant que je ce serait pas dramatique si je buvais un peu, tant que j’allaite pas l’alien dans l’heure qui suit… ou les heures qui suivent ? Que c’était pas si grave que ça quoi. Je vais pas le tuer ou le rendre malade si je picole une soirée. J’ai pas trop retenu le reste, ça doit pas être si important.

J’attends quand même qu’elle me donne son aval avant d’attraper la bouteille et de boire une gorgée, qui me fait presque tousser. La deuxième passe beaucoup mieux par contre, le liquide me picotant agréablement la gorge. Je laisse filer un soupir, et repose la bouteille, avant de glisser mes doigts dans le sable.

« Tu… » Je plisse le nez, hésitante. Je lui jette un coup d’œil. « Je peux te poser des questions un peu indiscrètes ? T’es pas obligée de répondre de toute façon. » Le sable file entre mes doigts alors que je reprends d’un ton toujours guère plus haut que le murmure des vagues. Pas tant par timidité ou gêne pour le coup, pas uniquement, mais j’ai pas envie de totalement gâcher l’espèce de sérénité du moment. « Etre mère, pour toi, c’est… C’était… Je sais même pas comment dire ça. Ta fille… Zelda c’est ça ? Pourquoi elle vit pas ici ? Ou toi, là-bas ? » Je détourne le regard. « Pardon, ça c’est carrément indiscret. Et c’est pas ce que je voulais demander, c’est…  Je veux dire… »

Un nouveau soupir alors que mon regard dérive sur l’océan. « J’arrive pas. A être maman. J’essaie, mais… Y a rien. » Voilà, ça c’est dit au moins. Et ça sonne encore pire à voix haute. Même si ce n’est qu’un souffle, qui disparaît aussi vite qu’il a été prononcé.

Je devrais être désolée de lui balancer ça comme ça alors que je la connais à peine en plus. Bon je le suis un peu, mais… Pas assez. « Désolée. J'aurais pas dû dire ça. » J'attrape la bouteille et bois de nouveau une gorgée. Je me sens... Je sais pas. Je suis incapable d’être une bonne mère, de m’occuper correctement de lui, de créer quelque chose avec lui. Evidemment, je me sens hyper coupable et horrifiée de le dire. Et de le penser. Je suis juste… vide.




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Lara Anderson
Lara Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 331
Sujet: Re: Sorrows may only last for the night   Lun 9 Mai 2022 - 17:09

- Je t’en prie sers-toi. C’est ce que l’on disait dans mon temps aussi. Ajoutait la quarantenaire à sa cadette avec un faible sourire.

Elle ne jugerait pas, Lara l’avait déjà fait aussi. Un petit verre ou deux, longtemps avant d’avoir à allaiter sa fille. De quoi s’assurer d’avoir tout éliminé avant de la nourrir. Plusieurs fronceraient sans doute les sourcils, mais les mères étaient humaines elles aussi. Avaient parfois besoin de se faire plaisir de la sorte. Et si en plus, ça ne touchait pas le bébé… Pourquoi tant de pression ? Tant de négativité ?

Elle chasse bien vite tout ça de son esprit. Pour elle, le temps des enfants est bel et bien passé. La seule qu’elle n’aura jamais eue l’aura renié au bout du compte. Est-elle une bonne mère ? La question se pose.

Un petit instant de silence s’installe, avant que Cassidy ne reprenne la parole. Lara tourne la tête vers sa cadette et écoute la question qui lui est posée. Plus encore, elle ne répond pas immédiatement, laissant Cassidy vider son sac. Une jeune maman et ses doutes. Ses inquiétudes.

- Non, ne t’en fais pas. Beaucoup de choses viennent d’être abordées, suggérées ou dites à demi mots.

L’Australienne attrape sa bouteille et reprend une grande gorgée avant de la reposer entre elles. Il faut réfléchir un peu à comment formuler les choses, à comment les exprimer. Lara se sait un peu trop franche, voire un peu trop dure et elle ne souhaite pas pour autant brusquer la jeune maman.

- J’ai toujours été d’un naturel assez maternel. Ce qui est assez à l’opposé du fait que je suis une grande carriériste. Enfin, à l’opposé… disons… pas complémentaire. J’aurais pu faire ma vie sans avoir d’enfant. J’ai cru que je ne pourrais pas, puis j’ai eu Zelda. Est-ce que je l’ai tout de suite aimé ? Oui et non. C’est une question d’hormone. Il faut qu’une mère, peu importe son espèce, apprécie assez sa progéniture pour s’en occuper. Les hormones aident. Ce n’est pas toutes les femmes qui ont le coup de foudre pour leur nouveau-né, voilà ce qu’elle explique donc à Cassidy. J’ai appris à l’aimer. À la découvrir. À l’apprivoiser. Avoue Lara dans un rire sans joie. C’est un lien qui se développe, mais on ne va pas se mentir, ce n’est pas évident au départ, lorsqu’on ne dort pas et qu’on passe notre temps à servir de vache laitière. Un petit sourire un peu plus franc se dessine finalement sur le visage de Lara. Ne te mets pas la pression Cassidy. Laisse-toi la chance de connaitre ton enfant. De te connaitre en tant que mère aussi. Tout ça, c’est tellement récent…

Trois mois à tout casser ? Un peu moins même ? Quand son petit commencera à lui sourire quand elle viendra le chercher le matin. Quand il dira maman pour la première fois. Quand il commencera à parler et à marcher. Quand il aura besoin d’elle pour du réconfort ou pour des conseils… Tout ça ce sera merveilleux et Cassidy ne doutera plus.

- Zelda a été modelé par le monde d’aujourd’hui. Elle est à la fois la petite fille de 11 ans que j’ai laissé partir en classe verte en 2015, autant elle est cette… presque adulte qui ne sait qu’user de violence. Je l’ai retrouvé qu’en novembre dernier. Le plan était que j’aille vivre à Fort Ward avec elle, mais je voulais bien faire les choses. Je voulais m’entretenir avec le conseil, sachant qu’il y a des tensions passées entre les deux groupes. Zelda est venue ici et j’allais lui dire que je pourrais venir vivre avec elle, mais elle m’a posé un ultimatum par jalousie. Une enfant. Juste une enfant usant de manipulation émotionnelle. J’ai refusé. Pour son bien et pour le mien. J’ai perdu ma fille, parce que je n’ai pas voulu flancher à son caprice. Du coup… je ne sais pas si je pourrai de donner de réels conseils sur quoi que ce soit Cassidy. Je ne sais pas si je suis une bonne mère, alors que ma propre fille, ma fille unique m’a renié.



Wandering and surviving
without the biggest piece of myself

Revenir en haut Aller en bas  
Cassidy Jenkins
Cassidy Jenkins
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2320
Sujet: Re: Sorrows may only last for the night   Sam 21 Mai 2022 - 20:28
On pourra pas dire que je fais pas d’efforts. Le fait qu’elle ait eu une bouteille a beaucoup joué, mais je lui parle quand même ! J’essaie en tout cas, de manière super maladroite et balourde, d’avoir quelque infos, de comprendre, de trouver la rune magique qui débloquerait une capacité secrète, ou même un code secret de cheat pour faire apparaître le côté maman. On peut toujours rêver !

Je finis par me taire, faisant couler le sable entre mes doigts. Je devrais me sentir coupable d’avoir dit tout ça ? De ressentir tout ça ? Enfin plutôt de ne rien ressentir… Et c’est le cas quelque part, sans doute pas pour les bonnes raisons, plus par peur de décevoir, de pas être à la hauteur, que parce que j’ai vraiment envie d’être… mère. Je l’écoute. Si c’est question d’hormones, moi, j’ai que dalle. Je soupire.

« Nolan m’a dit pareil. Plus ou moins. De laisser faire le temps. De pas forcer, de juste… essayer. Etre là. » Je plie mes jambes, les ramenant contre moi, et je passe mes bras autour. « Si ça suffisait pas ? De prendre le temps, d’apprendre, de… le connaître ? Contrairement à toi, j’ai jamais voulu avoir des enfants, j’ai jamais ressenti ce besoin. J’ai déjà du mal à m’occuper de moi-même, c’est pas pour devoir m’occuper d’un môme. Et si en plus… il est comme moi, ce serait d’une galère sans nom. » Ce serait beaucoup plus simple s’il est comme Nolan. Quoique… « Et s’il est comme Nolan, je serais larguée avant même qu’il ait 6 ans, ce serait super humiliant aussi… » Je plisse le nez en faisant une grimace, avant de hausser les épaules et de pousser un nouveau soupir. « L’instinct maternel, l’amour maternel et tout ce bordel, c’est… C’est tellement des conneries putain ! Et ça me rend folle de me prendre encore la tête avec ça, alors qu’on est entourés de morts, et que j’ai autre chose à foutre que culpabiliser parce que rien de tout ça me touche. » Clairement, ça craint.

Je reprends une gorgée, la laissant continuer, l’écoutant parler de sa fille. Elle attire une nouvelle grimace de ma part, et j’en suis – sincèrement – désolée pour elle. Je me mords la lèvre. « Ça doit être sacrément difficile, pour toi. De retrouver ta fille et de la trouver si différente… » Je me tourne vers elle. « Et de réussir à lui dire non. Mais… Et mon avis vaut ce qui vaut, c’est-à-dire que dalle, parce que, outre le fait que j’aime pas les enfants, on se connait pas…tu as bien fait. » Je fronce un peu les sourcils. « Comme tu l’as dit, elle… a pas eu l’occasion de grandir, elle a juste appris à survivre. C’est pas pareil. Les gosses testent les limites non ? Principe de base. Toujours insister, tenter de contourner, faire des conneries et voir jusqu’où on peut aller… C’est hyper relou. » J’ai déjà dit que je supportais pas les gosses ? « J’ai pas toujours été très sympa avec mes parents… enfin, mon oncle et ma tante, et je les envoyais souvent chier… il me fallait du temps parfois, mais… je revenais toujours. Alors, elle reviendra. Même si elle est vachement plus chiante que moi je te confirme. » Nouvel grimace de ma part. « Et puis… Si je dois me laisser le temps d’apprendre à le connaître, à me connaître en tant que mère… ça vaut pour vous aussi. Vous avez dû repartir à zéro aussi… » Je lui adresse un mince sourire. « A part ça, c’est un bonheur de devenir parent hein ?... »




Ohana means family.
Family means nobody gets left behind or forgotten
Revenir en haut Aller en bas  
Lara Anderson
Lara Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
membre du conseil | The Haven
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 331
Sujet: Re: Sorrows may only last for the night   Lun 23 Mai 2022 - 19:14

Lara écoute sa cadette avec un petit sourire au coin des lèvres. Les craintes, les doutes, la culpabilité, le monde actuel, les attentes envers les femmes, le rôle des femmes… Puis sa fille. Zelda, cette peste, cette enfant qui n’a plus de phare pour se guider… Cassidy arrive pourtant à la faire sourire. Faiblement, mais sincèrement.

Elle la laisse déballer son sac. Donner son avis, réfléchir tout haut, se contredire, s’exprimer. Sans jugement aucun, l’Australienne l’écoute et attend son tour, non sans prendre quelques gorgées de sa bouteille.

- Merci, Cassidy. J’apprécie. Et toi… si tu n’aimes pas cet enfant, ce n’est pas un crime. D’accord ? Lara doute fortement que sa cadette en arrivera là, mais si cet impensable scénario devait se produire, elle ne pouvait continuer de culpabiliser. Vis un jour à la fois et essaie. Si ça ne fonctionne pas, tu ne pourras pas t’en vouloir, tu auras essayé. Cet enfant n’est pas seul, il a Nolan et n’importe quelle autre personne de ce camp pour prendre soin de lui. Avoir un enfant n'est pas une sentence ici. C’est un mythe de dire que les femmes sont maternelles naturellement, toutes faites pour avoir des enfants. Ne te mets pas cette pression. Fuck cette pression.

L’ancienne mannequin ne peut pas s’empêcher de pouffer de rire. L’alcool fait son petit bout de chemin et ça se voit. Elle qui ne jure pratiquement jamais…

- Tu fais de ton mieux et c’est déjà tellement plus que bien d’autres. Je le sais juste vu ce que tu me dis, vu ce que tu me partages. On ne se connait pas vraiment, mais tu n’hésites pas si tu as besoin de parler. Vide ton sac ma chérie. La maternité c’est laid par moment et c’est une réalité. Il faut casser le mythe. Arrêter de laisser la société nous imposer cette culpabilité et cette pression. Nous faisons de notre mieux !

Voilà. Elle-même avait fait de son mieux. Zelda, sa carrière. Leur séparation, la survie. Leurs retrouvailles et leur déchirement. La vie était laide et il fallait retrousser ses manches pour le round suivant.



Wandering and surviving
without the biggest piece of myself

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Sorrows may only last for the night   
Revenir en haut Aller en bas  
- Sorrows may only last for the night -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: