The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

Homo homini lupus
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Levi M. Amsalem
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6327
Sujet: Re: Homo homini lupus   Sam 9 Avr 2022 - 22:56
T'as qu'a aller leur poser la question, trancha sèchement Levi sans regarder Zelda. Elle pouvait bien insister pour obtenir une réponse, ça n'était pas à lui de la lui fournir. Déjà parce qu'il ne la croyait pas suffisamment mature pour comprendre tout l'intérêt du travail de Friedrich ou Calypso, ou ce qu'il se passait au laboratoire. Zelda jouait sa vie à chaque sortie, celles des autres aussi. Prendre l'existence d'un ennemi ou d'un allié était du pareil au même à ses yeux, rien qui la transcendait. C'était comme se servir un café.

Levi n'était pas mieux. Cependant, il avait une vision sur le plus long terme. Le calcul entre la vie et la mort n'était pas aussi expéditif que pour la jeune fille. Il se détourna d'elle néanmoins et annonça aux autres : On rentre au camp, Kitsap n'était pas loin d'eux, ils n'avaient qu'une petite marche à faire avec leurs nouveaux otages pour parvenir à retrouver leurs quartiers. De surcroit, leurs véhicules étaient à disposition. Graham et Eddie terminèrent de s'organiser, alors que lui retourna à ses affaires.

___________


Ils sont prêts à parler ? Eddie haussa les épaules. Dans l'une des pièces du centre de réparation de Kitsap, les hommes étaient enfermés. Les bureaux laissés à l'abandon servaient désormais de cellule, d'autant plus qu'ils les avaient méthodiquement séparés les uns des autres pour mettre leurs nerfs à rude épreuve. Attachés, ils étaient à leur merci, et Levi comptait les faire plier davantage. Le gars qu'a ramené Zelda ouais, il veut s'montrer bavard apparemment, lui annonça Graham en le fixant un instant.

Les autres étaient apparemment trop blessés ou trop revêches pour causer. Très bien dans ce cas, autant aller là où il y avait du jeu. Tu veux lui montrer comment ça s'passe ? Zelda était juste à côté, à portée d'oreille et de voix. Elle s'était sans doute déjà permise de les écouter, quand bien même elle n'était pas invitée à le faire. Levi roula des yeux et se détourna de quelques pas pour prendre la direction de la salle concernée : Zelda, tu peux v'nir, lui fit-il finalement, d'un haussement d'épaules. La décision lui revenait, peut-être que l'interrogatoire serait sans violence aucune. Peut-être pas. Lui-même n'en savait rien.


Inachevés
La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur. J'ai tellement misé sur mes faiblesses et mes failles, j'mérite une médaille au final j'ai fait qu'briller par mes absences.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11989
Sujet: Re: Homo homini lupus   Dim 10 Avr 2022 - 0:37
« Ouais ! J'le ferai ! »
Et ce ne sont pas des paroles en l'air. Elle compte bien savoir ce qu'il advient de ces prisonniers. Pas parce qu'elle s'inquiète pour leur sort mais plutôt parce qu'elle estime qu'elle a déjà prouvé qu'elle était digne de confiance. Et toujours, évidemment, parce qu'il est difficile d'étouffer une nature curieuse. « J'le ferai ! » répète-t-elle en hochant la tête d'un air décidé avant de tourner les talons et de décocher un regard noir aux captifs alignés.

Ce qui l'emmerde, ce n'est pas le silence de Levi mais la perspective de devoir se trimballer autant de captifs. C'est un problème qu'ils auraient déjà dû résoudre. « Fais chier... » grogne-t-elle pour marquer son mécontentement.  Mais Zelda sait aussi obéir aux ordres alors ouais, elle soupire. Mais elle ferme aussi sa gueule et va rejoindre Graham et Eddie pour leur apporter son aide.
___________

Les prisonniers sont enfermés et l'ambiance, plutôt bonne. L'adolescente a dégoté un vieux rubik's cube qu'elle s'emploie à maltraiter. Mais si son regard est résolument ancré sur les facettes colorées du casse-tête, son attention est captée par ce qu'il se passe à côté d'elle, un peu plus loin. Et plus particulièrement sur la discussion dans laquelle Graham et Levi se sont lancés. Lorsqu'il est question d'elle, Zelda ne prend même plus la peine de prétendre et relève les yeux vers l'israélien pour le questionner du regard. Elle lui signifie son intérêt mais ne va certainement pas lui demander ce qu'il pourrait considérer comme une faveur.

Et elle n'a pas à le faire puisqu'il l'invite à se joindre à l'interrogatoire. Elle ne se fait d'ailleurs pas vraiment prier pour le suivre. Mais à distance, d'une démarche prudente. Jusqu'à cette pièce dans laquelle elle pénètre à sa suite et dans le coin de laquelle elle va s'installer en silence. Ce terrain-là, elle ne le connaît pas. Elle a vu des films et a une idée plutôt précise de ce que peut-être un interrogatoire. Mais elle n'en a jamais vécu. Et elle sait que les choses sont bien différentes entre la réalité et la fiction, quoi que Zi puisse en dire...

« J'suis juste la stagiaire... » indique-t-elle sobrement, sur le ton de l'impuissance, lorsque le regard de son prisonnier se pose sur elle. « Félicitations, y'a d'bonnes chances qu'tu viennes hanter mes cauchemars ! » Mais elle ne compte pas pour autant lui apporter son aide ou fuir les lieux. Elle se contente d'évoquer un fait avec lassitude, et rien de plus. Ce n'est ni la première, ni la dernière chose que Zelda sera amenée à regretter de toute façon.

La voici détourne les yeux pour les poser sur Levi. C'est lui le chef d'orchestre. D'une façon ou d'une autre, il parviendra à faire jouer ce musicien correctement. Quant à l'australienne, elle n'est que la spectatrice d'un tableau qui la dépasse déjà un peu. Mais qu'elle a hâte de découvrir...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6327
Sujet: Re: Homo homini lupus   Dim 10 Avr 2022 - 13:51
La pièce n'était pas bien large. Les murs peints en blanc étaient recouverts d'un peu de crasses accumulés par les années. Quelques traces de sang séchées qui n'avaient pas été suffisamment nettoyé persistaient également à certains endroits. Des mots des membres de The Haven qui avaient nettoyés le bâtiment entier, l'endroit avait abrité un temps un petit groupe de personne, et un massacre y avait été apparemment perpétré. Quand comment par qui, on n'en avait aucune idée.

Zelda se présenta rapidement et sans en rire, Levi se plaça à côté d'elle, les bras croisés et les yeux braqués sur le jeune homme. Et moi j'suis le croque mitaine, ajouta-t-il. Il le détailla un instant. Les cheveux sombres, le visage émacié, creusé, la vingtaine à peine et semblant fébrile. J'te laisse une chance d'être intelligent, lui annonça-t-il simplement avant de porter un regard vers Zelda pour voir ce qu'elle faisait, et la surveiller.

Si ce jeune homme ici présent a l'bon sens de parler, y'aura pas besoin de faire des cauchemars, certifia Levi simplement avant d'inviter l'homme à faire preuve de bon sens. J'vais parler, leur promit-il simplement, en sentant son souffle s'emballer doucement. Psychologiquement faible, c'était cohérent. Il n'avait aucune envie d'être là, probablement pas davantage dans le groupe qui l'a entrainé là-dedans. J'donne un petit cours à ma stagiaire, si tu permets, glissa-t-il.

Ses yeux se tournèrent vers Zelda, qui ne devait pas comprendre ce qu'il lui voulait actuellement. Autant ne pas perdre de temps à simplement observer. Elle devait comprendre ce qu'elle faisait là, et pourquoi est-ce que Levi n'avait pas encore sorti les outils de torture. Il y en avait qui se mettait à tout balancer à la vue d'une caisse de bricolage. Mais il n'avait pas choisi cette stratégie. Qu'est-ce que tu vois ? Lui demanda-t-il frontalement, voir d'où elle partait, et comment elle pouvait s'améliorer rien qu'avec ça.


Inachevés
La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur. J'ai tellement misé sur mes faiblesses et mes failles, j'mérite une médaille au final j'ai fait qu'briller par mes absences.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11989
Sujet: Re: Homo homini lupus   Dim 10 Avr 2022 - 16:29
« Vraiment ? »
Le croque-mitaine ? Zelda pose un regard dubitatif sur l'israélien et ne parvient pas à étouffer un léger ricanement, qu'elle finit par étouffer pleinement grâce à sa paume. Suite à quoi elle vient ensuite prendre place contre le mur, une jambe repliée contre ce dernier.

Le croque-mitaine...

L'australienne croise les bras lorsque l'israélien indique qu'elle n'aura pas à faire de cauchemars avec la tronche de ce type pour peu que ce dernier fasse preuve de bon sens. Ce qui semble donc être le cas. Zelda conserve le silence et note simplement la coopération du jeune homme. Avant de poser les yeux sur Levi lorsque ce dernier semble vouloir la faire participer plus activement, et lui demande ce qu'elle voit.

Un brin surprise par la confiance qu'il semble lui accorder sur ce coup-là, la voici qui se redresse et retrouve une posture plus investie. « Un putain d'opportuniste... » grogne-t-elle. Un connard qui ne semble même pas vouloir hésiter une seule seconde avant de trahir ses camarades. Il sait pourtant qu'ils sont vivants, et dans la pièce d'à côté. « Voilà c'que j'vois... » Et ça la dégoûte. Sans trop savoir pourquoi. Elle s'est prise une balle, elle, quand Valérian et Anton lui sont tombés dessus pour obtenir des informations sur Fort Ward. Ce gars-là, il ne mérite que du mépris.

L'australienne glisse ses mains dans ses poches et se rapproche du captif. Elle vient finalement glisser sa tête par-dessus sur son épaule. « Tu t'appelles comment ? » questionne-t-elle. « Ben ! Benjamin ! Stackwood ! » Clairement, oui, il n'a pas envie de faire de la rétention d'informations. Elle a eu droit à toute la déclinaison... « Et tu vas tout balancer, Benjamin Stackwood ? Comme ça ? » Zelda peine à y croire. Et même si l'idée est plutôt plaisante, elle n'en est que plus agacée par ce manque de principes. « C'est pas c'que vous voulez ? » Elle comprend son incompréhension. « Si,,, » reconnaît-elle. Elle se redresse et lui tapote la tête comme le bon chien qu'il est. Il n'a pas tort, ouais, après tout. Il n'empêche que...

« Il nous racontera tout c'qu'on veut, j'suppose... » glisse-t-elle à l'israélien en revenant vers lui. L'adolescente décoche encore un regard au captif puis hausse les épaules. « À peu près tout, en fait, sauf la vérité ? » Elle ne le sent pas, ce mec. Vraiment pas. Levi lui a demandé ce qu'elle voyait mais elle peut surtout lui confier ce qu'elle ressent. « Il est trop lâche pour être honnête ! » Il n'a même pas tenté de fuir lorsqu'elle l'avait en joue, un peu plus tôt dans la journée. « Il sent moins mauvais qu'toi, sinon. Ses ongles sont pas si sales et il est rasé depuis... j'en sais rien, moi... trois jours ? » C'est pas trop son domaine, la barbe. Elle note simplement que ce mec n'a pas l'air d'être dans la plus extrême des précarités. Et quand t'es pas dans le besoin, en général, t'évites d'attaquer un autre groupe armé sans la moindre raison.

L'australienne relève les yeux vers son aîné. Quelque part elle le trouve plutôt excitant, ce petit jeu. Enfermée dans une pièce glauque avec un prisonnier et le type qui l'a privée d'un doigt, et de bien d'autres choses encore depuis qu'elle le connait. « T'as de toute façon dans l'idée d'le défoncer, c'est ça ? » se hasarde-t-elle à demander, s'abandonnant simplement à cette suggestion de son instinct. Elle le sait bien, hein, que Levi n'est pas un tendre. Voire un sadique. Mais... à ce point-là ?



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6327
Sujet: Re: Homo homini lupus   Dim 10 Avr 2022 - 17:03
Devant l'attitude de Zelda, Levi soupira de lassitude. Il n'y avait décidément rien pour vraiment la rattraper, à croire qu'elle faisait exprès d'être une cause perdue. A croire même que ça l'enchantait d'être à côté de ses pompes. Il n'y eut bien que la fin pour parvenir à sauver les meubles mais sa dernière question lui fit rouler les yeux. T'as du mal à comprendre, lui fit-il en haussant les épaules, sans cacher son dépit. J'devrais pas être étonné, ajouta-t-il. Et ton instinct s'appuie sur quoi ? C'est simplement ton p'tit doigt qui te parle c'est ça ? Un peu de sérieux, j'donne pas dans le spiritisme, fit-il.

Il se redressa du mur et s'approcha pour se planter devant Benjamin et le scruter de plus près. De quoi mettre à l'aise ce dernier qui ne savait plus où regarder ni où se mettre. C'était fait exprès. La stagiaire est visiblement pas décidée à passer en CDI, glissa-t-il. Il n'y aura donc qu'un seul Boogieman dans cette pièce. Et il n'allait pas le défoncer comme elle le laissait entendre. Cheveux propres, ongles coupés, barbes de quelques jours, tu sens l'savon en effet, Ben, lui fit-il avec un air approbateur.

Son index passa soudainement sur son nez pour l'obliger à redresser la tête : Mais t'es nerveux, et j'suis pas persuadé qu'ça soit moi qui te rende comme ça, ajouta-t-il en serrant les mâchoires. Ils ne se connaissaient pas, c'était sans doute pour ça que l'homme pouvait encore y croire un peu. Aucun de tes potes avec toi est un de tes proches, releva-t-il soudainement. La manière dont il était prompte à les balancer l'indiquait. Comment vous...? Il se stoppa. C'était évident. Benjamin détourna les yeux, un peu honteux mais toujours soumis à cet opportunisme.

Je... Suis arrivé dans le campement y'a quelques mois, ils sont nombreux, pas forcément tous ensemble tout le temps mais... Bref, c'est un peu particulier comme fonctionnement et je suis pas sûr d'y avoir ma place, admit l'homme maladroitement, en cherchant ses mots. Levi nota son hésitation. Aussi la position de ses pupilles en parlant. Il ne le regardait pas dans les yeux. Écoutez, j'veux juste être tranquille, ok ? fit-il ensuite, nerveux. Ces mecs veulent tirer sur d'autres, c'est pas vraiment mes affaires, j'ai rien contre personne à la base, se défendit-il. Et vous vivez ou ?


Inachevés
La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur. J'ai tellement misé sur mes faiblesses et mes failles, j'mérite une médaille au final j'ai fait qu'briller par mes absences.
Revenir en haut Aller en bas  
Zelda Anderson
Zelda Anderson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 11989
Sujet: Re: Homo homini lupus   Dim 10 Avr 2022 - 19:24
Pfff !
C'est la réaction de Zelda lorque Levi indique à l'homme que la stagiaire n'est pas décidée à passer en CDI. Tu parles ! C'est simplement que l'israélien ne semble accorder aucune importance à son instinct. Il préfère l'analyse, les faits. Et il n'a probablement pas tort, après tout. Elle lui a rétorqué que son instinct reposait sur son expérience mais à ce petit jeu-là, lui, il en a facilement trois fois plus.

C'est donc avec l'idée de lui laisser le bénéfice du doute que l'australienne se décale à nouveau pour venir farfouiller dans les affaires confisquées au jeune homme. Pas de photos mais un peu de tabac, et une clope grossièrement roulée qu'elle écarte d'un geste de la main. Un briquet, ce qui ressemble à un un vieil emballage de chewing-gum, un couteau à peine digne d'intérêt...

Levi poursuit son interrogatoire et elle, elle conserve son silence et son attention. Les mains glissées dans la poche arrière de son treillis, elle écoute l'autre se mettre à table et mêler informations utiles et excuses. C'est un bon gars, il ne voulait pas être mêlé à tout ça... Autant de conneries qui arrache un léger sourire blasé à la stagiaire. La question suivante de Levi marque un temps de pause. T'as pas envie d'le forcer à s'répéter, crois-moi... fait-elle en écho à l'israélien, pour inciter le captif à ne pas envisager une quelconque rétention d'informations. Zelda fouille dans son gilet à la recherche d'une carte de la région, qu'elle déplie de son côté.  Peut-être... Deux ou trois kilomètres au nord de l'endroit où on vous est tombés dessus ? hésite-t-il Ici ? Elle lui pointe l'endroit qu'elle a relevé sur la carte et lorsqu'il hoche la tête, elle la tend à Levi pour qu'il puisse observer l'endroit indiqué.

Combien d'personnes ? L'autre hausse les épaules et pèse un instant sa réponse. Une quinzaine de personnes, à peine plus.. Armées. Quelques femmes, autant d'hommes. Une menace sérieuse, mais pas réellement inquiétante si ces gens se contentent simplement de passer. Même si Zelda doute que Levi les laissera poursuivre leur chemin. Et les enfants ? L'autre relève les yeux et hausse les épaules. Pas d'enfants... L'australienne finit par hocher la tête, investie d'un mauvais pressentiment quant à cette déclaration. Mais de multiples raisons peuvent expliquer ce fait. Et la plupart restent imputables aux rôdeurs...

L'australienne s'écarte du prisonnier et invite Levi à la rejoindre un peu à l'écart, d'un mouvement de la tête. On est en train d'faire quoi, là, exactement ? lui demande-t-elle, un brin perdue. On va juste le laisser parler et partir du principe qu'il dit la vérité ? Voire envoyer des mecs vérifier que les autres personnes de son groupe se trouvent bien là où il l'a indiqué ? Tu l'crois, toi ? Il lui a reproché de faire du spiritisme mais il ne lui a toujours pas expliqué ce qui le retient de forer un trou dans le genou dans ce type, lui. D'autant plus que si elle était à sa place, le sien serait déjà en charpie...



Zelda Anderson
Power, real power,
doesn’t come to those who were born strongest, or fastest, or smartest.
No. It comes to those who will do anything to achieve it.
Revenir en haut Aller en bas  
Levi M. Amsalem
Levi M. Amsalem
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 6327
Sujet: Re: Homo homini lupus   Mar 12 Avr 2022 - 13:28
Oeil sur la carte, qui revint sur Benjamin, Levi analysa rapidement sa réaction. Regard fuyant. Très bien. Il se tourna ensuite vers Zelda quand cette dernière lui demanda à pouvoir lui parler à l'abri des oreilles indiscrètes de l'homme. Il n'afficha pas un sourire, mais saisit la brune par les épaules après avoir débarrassée la pièce de tout ce qu'il pouvait pour amener le tout dehors et pouvoir lui parler ouvertement. Si le timbre de sa voix était bas pour ne pas être entendu de n'importe qui, il était aussi ferme : On va vérifier ses informations, lui assura-t-il dans la foulée.

Il ne comptait pas prendre pour argent comptant tout ce que lui disait leur otage. Il ne le faisait déjà pas pour ses hommes ou ses proches, parce qu'il manquait cruellement de confiance en l'être humain en général, et présupposait par-défaut qu'on lui voulait du mal. Appelez-le paranoïaque, il serait capable de vous affirmer que ça n'est pas parce qu'il voyait le mal partout que le monde n'était pas contre lui. Retrouvant les autres, Levi appela ses deux amis : Graham, va avec Eddie et Calvin a cet endroit, approche furtive, vous revenez pour me dire c'que vous avez trouvé, lui ordonna-t-il en désignant la localisation sur la carte.

Le soldat hocha la tête et s'éclipsa pour aller s'équiper en conséquence. Levi se tourna vers Zelda dans la foulée et eut un soupir : Nous, on va aller interroge les autres, on voit ce que les informations qu'on a récolté ont comme effet sur eux, expliqua-t-il. Tu cherches les signes de surprises et les traces de mensonge, on va confronter les versions et une fois qu'on a la confirmation de l'équipe partie sur place, on pourra en tirer les conclusions qu'il faut, rien de plus simple sur le papier, mais encore fallait-il que la jeune fille soit suffisamment concentrée pour vraiment aider la situation.

____________


Les deux heures suivantes furent en effet consacrées à l'interrogatoire des autres protagonistes. Levi se permit d'ailleurs de glisser quelques remarques et analyses à Zelda en sortant de chaque pièce, pour lui permettre de comprendre ce qu'il voyait. Les signes de la surprise sincère, de la colère et même de la nervosité. Mais il fut interrompu dans son cours quand Graham revint. Y'a en effet un campement, pas dégueu pour des pecnots mais personne dedans, expliqua-t-il. On a fouillé, et trouvé une radio fonctionnelle. On sait pas s'ils ont reçu une transmission ou put appeler quelqu'un, ni où ils sont, poursuivit Eddie à côté.


Inachevés
La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur. J'ai tellement misé sur mes faiblesses et mes failles, j'mérite une médaille au final j'ai fait qu'briller par mes absences.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Homo homini lupus   
Revenir en haut Aller en bas  
- Homo homini lupus -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: