The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -59%
Balance cuisine électronique Raniaco (batterie ...
Voir le deal
6.99 €

Nightcall
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Johanna L. Gordon
Johanna L. Gordon
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administratrice
Raiponce du pauvre
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2862
Sujet: Nightcall   Mer 6 Avr 2022 - 19:24
Suivez-moi, ne faites pas de bruit, ils viennent de laisser la Love Mobile devant une entrée d'égoût évidente. Alors qu'elle leur fait signe d'avancer, la nuit est à peine en train de tomber sur eux. Ils sont chargés. Entre leurs sacs et les caisses d'armements et de provisions qu'ils ramènent, ils ont clairement de quoi faire. Et oui, ça pèse à bout de bras, d'autant plus quand on doit s'aventurer dans des tunnels qu'on ne connait pas. Torche devant, Johanna a un sac en besace qui lui permet d'avoir une main de libre, c'est le seul avantage. Attention où vous mettez les pieds aussi, on fait au plus vite pour sortir de là, indique-t-elle aussi.

Il leur faut une bonne heure pour atteindre la bouche d'égoût qui intéresse la blonde. Elle note sur le coin du mur à sa droite une trace faite à la bombe à peinture, reconnaissable pour qui sait ce que ça signifie. Elle passe la première, et parvient à dégager difficilement la voie. En haut, elle s'accroupie, et tend la main pour aider ceux qui passent derrière. Avec leurs affaires notamment : Allez, plus vite, encourage-t-elle fermement. D'un signe de la main, elle désigne une ruelle dans laquelle se réfugier et une fois tout le monde avec elle, elle les rejoint.

Quelques pas, elle vient toquer à une lourde porte en fer qui donne sur l'arrière d'une cuisine abandonnée. On lui ouvre - c'est Allen qui s'en charge. Avec le matériel et les équipements, on y trouve des rats qui squattent l'endroit depuis longtemps. Inutile de leur dire de ne pas rien manger et de ne pas toucher. Elle s'avance et rejoint le reste du groupe, alors que son regard s'illumine en y trouvant son ami. Isha ! S'exclame-t-elle. Quelques pas, elle se jette dans ses bras de plus belle et l'étreint avec la force que ces retrouvailles lui procurent.

Elle ne fait pas cas du reste. L'endroit est éclairé à la bougie, les fenêtres sont calfeutrées. La salle du restaurant accueille quatre silhouettes. Zola, Allen, Isha et... Capitaine Seattle ? Voilà longtemps qu'elle ne l'a pas vu. Et la dernière fois, c'était pour lui épiler les jambes et le maquiller. Bizarre. J'ai trop de choses à te raconter mais- elle se stoppe en se tournant vers les autres : Oui, pardon, j'ai ramené des gens qui veulent aider, souffle-t-elle avec un sourire. Elle lui avait dit, non ? Qu'elle y arriverait !

Deux putes et des gamins, formidable, peste Zola en roulant des yeux. Allen souffle et lui adresse un regard agacé : Toute aide est bonne à prendre, reprend-t-il derrière. Arrête de râler deux secondes, ils en ont plus dans le ventre rien qu'en étant là qu'beaucoup d'gens, il faut au moins le leur reconnaitre. Contents d'vous voir rejoindre la lutte, les salut-il avec un sourire accueillant. Je vois que tu as ramené de quoi faire, analyse Zola, davantage intéressée par les caisses que les personnes. Oui, j'ai pris le temps de revenir pour ça justement, explique-t-elle. Mais il y en a plus, tous les sacs sont chargés, ça n'est pas pour rien.



si le soleil se lève sur les autres
On a dévalé la pente en moins d'deux, on a fait comme si on savait pas. On a évité les regards ambigus, on a fait comme si on pouvait pas. On a dessiné la zone, évité les roses, repoussé la faune, compliqué les choses. Mais maudit ami, je veux plus : Danser ce slow avec toi
Revenir en haut Aller en bas  
Amalia S. King
Amalia S. King
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 672
Sujet: Re: Nightcall   Mer 6 Avr 2022 - 19:41
C'était sûr que le chemin allait pas être de tout repos. Mais heureusement qu'on a pas dû tout faire à pied sinon je pense qu'on en aurait eu pour une éternité. Surtout en se trimballant tout le matériel qu'on a pu avoir. Et encore, je me dis que c'est pas grand chose en comparaison à ce que les Remnants pourront nous fournir par la suite. Une fois que j'aurai pu leur apporter la preuve de ce qu'on peut faire pour emmerder New Eden. J'apporterai la tête de l'un d'eux sur un plateau d'argent à la rouquine avec grand plaisir.

Quoi qu'il en soit, la balade dans les égouts est loin d'être sympa. Je me cogne à droite à gauche avec la caisse que je transporte sur une épaule en la maintenant d'un bras, tenant un autre sac de mon autre main et en portant un sur le dos. Ouais, j'ai l'impression d'être un peu un mulet. Mais faut dire que si déjà j'ai de la force autant s'en servir. C'est toujours moins lourd que passer la journée à ramasser des troncs d'arbres et les déplacer pour les débiter ensuite. Bref.

Remerciant Joe quand elle m'aide à sortir par la bouche d'égouts donnant sur la surface, j'accélère le pas pour rejoindre l'endroit désigné par la blonde. Un rapide regard en arrière me permet de vérifier que Alba suit bien le mouvement – même si j'en doutais pas trop – et j'attends avec les autres qu'on puisse entrer. Rien que de me retrouver de nouveau à Seattle, j'en ai des frissons qui me remontent dans le dos. Et avec eux, ce désir de vengeance viscéral qui remonte et me brûle presque les veines.

En entrant, je me tends immédiatement lorsque je vois une forme grisâtre bouger rapidement au sol un peu plus loin. Un putain de rat. Fait chier. Sauf que j'ai même pas le temps de me mettre à paniquer vraiment que j'entends une voix se permettre de faire une remarque qui me plaît encore moins que ces saloperies de rongeurs de merde. Faut le faire quand même.

Vu que j'ai déposé ce que je transportais au sol, j'ai clairement les mains assez libres pour aller lui refaire la gueule à celle là. Et je me gêne pas, d'ailleurs, de m'avancer vers elle et la choper d'une main par le col en la toisant d'un regard mauvais. La pute va t'arracher les dents une par une et te les fourrer dans le cul si tu ouvres encore ta gueule pour dire de la merde. Rien à foutre de pas avoir l'air sympa. Je suis pas là pour me faire des potes.

Je la relâche en la poussant un peu en arrière mais ça me calme pas pour autant. Surtout quand on se ramène pour vous aider et qu'en plus on a pas les mains vides. En général, on dit merci, on crache pas sur les gens. Ouais, je me retiens de justesse de claquer un « connasse » à la fin de ma phrase. C'est vraiment juste pour pas que ça parte en combat à mort dès les premières minutes quoi.



Imitation Game
Revenir en haut Aller en bas  
Isalín Lokisdóttir
Isalín Lokisdóttir
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Administrateur
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 670
Sujet: Re: Nightcall   Jeu 7 Avr 2022 - 14:55
La jeune femme se fait toute toute toute petite. De tout le trajet, elle n’a pas décoché un mot et elle n’a pas lâché la main de Joachim. Rien à voir avec la jalousie cette fois, même si l’ensorceleuse blonde est là, c’est plutôt carrément parce qu’elle FLIPPE. Déjà, elle a la boule au ventre de ne pas avoir parlé de cette escapade avec Kaya. Elle aurait mille fois préféré que ce soit elle qui l’accompagne, plutôt qu’Harper, mais maintenant que Nima est dans le conseil… l’islandaise n’a pas voulu mettre sa bestie en porte-à-faux avec sa mère. Elles s’entendent trop bien pour ça.

Mais du coup… l’ambiance dans le camion n’a pas vraiment été celle qu’elle attendait. Déjà, Isalín pensait qu’ils allaient juste crever des pneus, lancer des pavés et crier aux New Eden de s’en aller. Ensuite, elle vagabondait depuis suffisamment longtemps pour reconnaître l’odeur du sang et de la mort. Comme celle qui flottait dans cet engin, avec une autre blonde grincheuse dont le regard est si dur qu'il a l'air taillé dans de la pierre. Chaque fois qu'elle a croisé ses yeux bleus, l'islandaise a baissé la tête.

Mais le pire, c’est quand il faut s’introduire dans les égouts. Le trajet dans le dédalle souterrain est interminable, ça pue, les rats lui frôlent les pieds, et elle sent son cœur lui matraquer les côtes. Quand ils arrivent à destination ? Une planque sinistre, calfeutrée, avec plus de vermines et d’inconnus aux mines patibulaires. La jeune femme est blême mais fait un gros effort pour se tenir droite, sans se dégonfler.

Elle est tout en noir, de ses pseudo-converse bas-de-gamme à son top synthétique qui épouse sa silhouette athlétique. Une tenue pratique pour grimper partout en réduisant les risques de s’accrocher où il ne faut pas. La seul chose qui n’est pas noir, c’est son masque de spider-Gwen, accroché à sa ceinture. Elle est très fière de sa trouvaille – mais risque aussi de regretter cette situation, elle le sent…

Isalín a bien envie d’essayer de saluer, mais sa voix meurt dans sa gorge. Tant pis. Peut-être que Joachim sera bavard pour deux ?


« We are the wild youth »
So leave me in the cold ♪ wait until the snow covers me up so I cannot move... so I'm just embedded in the frost ♫ Then leave me in the rain. Wait until my clothes cling to my frame ♪ Wipe away your tear stains...
Titres:
Revenir en haut Aller en bas  
Isha Cornwell
Isha Cornwell
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bad Boy Sensible
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 5739
Sujet: Re: Nightcall   Jeu 7 Avr 2022 - 15:51
Celui qui sait causer aux dames, moins aux puceaux


Avec Zola c’est le grand amour, je sais même pas pourquoi j’ai pas encore encastré sa gueule dans un mur tellement elle me les pête.

« Excuse moi, je me souviens pas que t’es ma mère ou qu’on a décrété que t’étais la cheffe, alors t’es mignonne, mais t’arrête de me gonfler.
- J’essaye juste de mettre un peu d’ordre dans ce bordel, quand je t’ai demandé d’attaquer un convoi pour me ramener des têtes, c’était pour les interroger !! Pas pour avoir un sac sanguinolent !! ET POURQUOI TU AS CRAME LEUR VOITURE ???
- Bah pour le style et puis merde ! La prochaine fois tu bougeras ton cul toi-même et t’arrêteras de râler ! Je suis pas ton clebs, si j’ai envie de cramer, je crame, putain ! »

J’ai un sac qui grogne avec 4 têtes de NE dedans et je ne suis pas de bonne humeur à cette réunion. On a jamais été copain elle et moi, ca ne s’est pas arrangé du tout. Au moins Jaimes a pris la température coté ambiance Scarcrow et aussi Zola. Lui et moi portons nos masques alors que l’autre râle sur cette prise qui ne lui convient pas. Heureusement, il y a une heureuse diversion a notre habituelle prise de bec.

Je me retourne en souriant, sous mon masque ca ne se voit pas mais je ne l’ai toujours pas compris, quand j’entends la voix de Joe. J’ai a peine le temps de me retourner que j’attrape avec joie mon boulet de canon blond qui m’a manqué.

« T’es revenue ? T’as retrouvé la teigneuse ? Je peux aller voir la LM sans avoir envie de te hurler dessus ? Regarde, moi, qui j’ai croisé !!!»

Je lui montre mon ancien capitaine d’un signe de tête. Juste a ma voix, c’est évident que je suis plus que content d’avoir retrouvé mon pote de la milice. Je redresse la tête pour voir ceux qu’elle a ramenés avec elle. Je lui avais dit de recruter mais, je m’attendais plus à des clones de Donovan qu’a ca. Après, avec de l’entrainement, de la volonté, du temps et peut être pas mal de chance aussi, j’avais bien réussi a faire de Joe un lionceau. L’important c’est l’envie non ? De toute façon, on va pas dire que ca se bouscule au portillons pour massacrer du NE. J’ai pas le temps de l’ouvrir que la Zola la ramène. Je me marre à sa pique en ajoutant :

« J’espère que tu t’es comptée dans les putes au moins. »


Amalia lui en remet une couche et comme je suis un mec vachement mature, je dis, avec la sagesse d’un sale gosse, a celle qui fait trop la chefaillon :

« Paff dans tes dents… »


Visiblement c’est Noel avant l’heure au regard des cartons. Zola se la joue vénale et va, avec un semblant de superbe qui lui donne un air de pimbêche selon moi, reluquer de plus prêt les trouvailles des filles… quoi y’a un mec dans le groupe ? Vous êtes surs ? C’est pas une ado aussi ?  je lance un coup d’œil a Jaimes avant de prendre la parole:

« Bienvenue a vous et merci de prendre le risque de nous rejoindre. Je ne vais pas vous mentir, on ne s’ennuie pas avec les fanatiques. Je pense que Joe vous a déjà expliqué les grandes lignes et j’ai zéro doute sur la motivation de certaines ici. »


Je m’adresse surtout a Amalia et Alba, vu ce qui s’est passé au Rov, j’imagine bien qu’elles ont autant la haine que moi. Puis je me tourne vers les deux plus les jeunes filles, enfin la jeune fille et le puceau.

« Pour les autres, j’espère que vous êtes prêt a tout donner, on a bien titillé ces connards et ils déconnent pas dans les retours de flamme. »


La aussi je reste fixé sur les deux jeunes. Je ne les connais pas, je ne sais pas d’où ils viennent, ni pourquoi ils veulent en etre. Si j’ai confiance dans ma planche a pain pour avoir choisi les bonnes personnes, j’ai pas envie qu’on ait a gérer un drame parce que des gosses un peu tièdes se sont faits buter a la première opération.

« Question con, mais je dois la poser : vous savez tous vous battre ou y’a des mises a niveau a prévoir ? »





Codage par Libella sur Graphiorum







Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
James Gray
James Gray
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
The Devil's Rejects
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 1433
Sujet: Re: Nightcall   Jeu 7 Avr 2022 - 16:37
Adossé contre le mur, les bras croisés sur son torse, James n’écoutait que d’une oreille l’échange qui se déroulait devant lui. Sous son masque, ses yeux ne manquèrent pas de rouler. Lui, il n’était pas là pour assister à de tels enfantillages. Son ami lui avait simplement parlé d’un groupe d’anarchistes qui cherchaient à faire mal, particulièrement chez les New Eden. Et c’était tout bonnement pour ça qu’il était venu et avait honoré les Scarecrow de sa présence. Malheureusement pour lui, il était évident qu’avant l’action, il se devait de passer par la case gamineries.  

L’anglais n’avait que brièvement croisé la fameuse Zola chez les Gentle Bastards avant sa fuite et une autre évidence s’imposait à lui : son attitude, mêlée à celle d’Isha, ne pouvait que faire des étincelles. Un bref sourire, un brin perfide, vint étirer le coin de ses lèvres lorsque le brun affirma que s’il voulait tout brûler, il pouvait tout brûler. Sa main vint alors se poser sur l’épaule de son ami, murmurant un simple “tu as bien raison”, sous le regard assassin de Zola.  

Lorsqu’il avait retrouvé Isha, lorsqu’il l’avait vu embarquer ces quatre têtes dans un sac, le britannique ne s’était pas posé plus de questions que cela. Pour lui, il s’agissait plus de trophées à exhiber fièrement que d’une métaphore. Mais tout portait à croire, maintenant, qu’il s’était trompé sur les intentions de ce groupe, sur leurs habitudes et surtout sur leurs mœurs.  

L’ancien garde du corps eut d’ailleurs rapidement la confirmation qu’il allait devoir revoir ses attentes à la baisse dès lors que des nouvelles personnes débarquèrent dans cette arrière cuisine. Tous ces visages, tous ces traits à découvert. Toutes ces identités exposées. L’escort boy serra la mâchoire, toujours dissimulé sous son masque. Isha lui avait promis ce groupe sans Dieu ni maître, aux visages toujours cachés, aux identités secrètes. Faire le mal, tout en gardant son identité secrète. Voilà ce à quoi James s’attendait. Voilà ce à quoi il aspirait. Mais une fois de plus, dans ses envies de chaos, l’anglais se retrouvait bien seul.  

Sa main remonta s’accrocher au latex de son masque, sur le haut de sa nuque. Il tira légèrement dessus et bien vite, son visage se dévoila à son tour. En faisant ce simple geste, James enfilait finalement le plus étouffant des masques qu’il soit pour lui, refoulant sa véritable personnalité bien au fond de lui. Dans un geste totalement machinal et toujours dans ce besoin d’être parfait, ses doigts glissèrent dans ses cheveux pour réajuster les quelques mèches folles. Un sourire de circonstance vint alors prendre place sur ses lèvres, s’étirant un peu plus devant l’enthousiasme d’Isha qui le mentionnait. Spontanément, il fît un signe de main à la blonde.  

- Interdiction de toucher à mes poils aujourd’hui, j’en fais encore des cauchemars dit-il en riant doucement  

Ses yeux partirent alors détailler les nouveaux arrivants. Il ne se souvenait pas avoir croisé les deux premières femmes, pourtant il avait rendu plusieurs fois visite à Théa au Motel, ainsi qu’à Hope. Il reconnut également les deux jeunes de The Haven, à qui il adressa un signe de tête courtois. Quant à l’autre jeune femme, il ne lui semblait pas avoir déjà vu ce visage.  

- Ils se sont montrés plus qu’utiles et indispensables lorsque le train a été assailli par une horde souffla-t-il à Isha  

De là à dire qu’ils savaient se battre, James n’en savait rien. Mais il savait qu’ils étaient au moins assez courageux ou stupides, ou les deux pour aller au front.



runaway baby
Before I put my spell on you. You better get away, darling because everything you heard is true • sheepirl.



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Joachim Greene
Joachim Greene
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Survivor
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2837
Sujet: Re: Nightcall   Sam 9 Avr 2022 - 0:38
J’avais failli faire demi-tour à la vue de la Love Mobile. Je connaissais un peu trop bien l’imposant véhicule, au point de savoir très exactement à qui elle appartenait, et qui j’avais énervé avec Ruben et Kaya quand on s’en était emparé. On l’avait bien rendu à son propriétaire d’origine, mais pas vraiment dans le même état. Est-ce que je ne risquais pas de nouveau de le croiser ? C’était pourtant un risque à prendre. Il était trop tard pour reculer, n’est-ce pas ?

Je fus soulagé de retrouver à bord des visages assez connus, même si je me contentais d’un signe de tête et d’un léger sourire pour saluer Amalia et Alba. Je n’avais pas envie qu’Isalín me fasse encore une scène parce que je connaissais d’autres anciennes têtes du motel, de par mes fréquentations avec Mary-Abigail. J’espérais qu’elles ne feraient aucun commentaire déplacé, contrairement à Johanna. Ca aurait dû être pourtant le cadet de mes soucis vu dans quoi on s’embarquait tous les deux. Ma main enfermait celle d’Isalín, pour la rassurer autant que moi. J’avais un peu fait la gueule au début, quand Harper s’était incrustée. Je n’avais à nouveau pas réussi à lui taire la vérité quand elle avait cherché à me cuisiner sur cette histoire de masques. J’avais heureusement réussi à me faire bien plus discret quand il avait fallu quitter Nisqually, et notamment grâce à elle. Ca faisait moins louche de me voir partir en mission de récupération avec Harper que seul à seul avec Isalín. J’avais uniquement prévenu Ruben, en lui confiant que j’avais des affaires à régler hors des murs du fort. Lui, il comprendrait. C’était bien le seul qui n’aurait pas cherché à me dissuader.

Je n’avais pas pour habitude de passer par les égouts, moi qui étais constamment vissé à la selle de mon cheval en temps normal. Pour couronner le tout, la marche était longue et nous étions lourdement chargés. J’avais accroché mon arbalète au package, il était impossible que je m’en sépare pour quelque chose d’aussi dangereux. Une fois la surface regagnée, Johanna nous entraîna dans une masure délabrée où les rats avaient trouvé refuge. Les personnes déjà présentes échangeaient vivement à propos du sort réservé à quelques New Eden, ce qui donnait déjà un peu le ton. Je lançai un regard dubitatif à Isalín et Harper avant de m’engager à la suite des autres, me figeant tout à fait quand Johanna cria le nom du propriétaire de la Love Mobile. « Euh… » Apparemment, il ne m’avait pas reconnu. Ou alors, il faisait bien semblant. L’un dans l’autre, je préférais sortir mon masque et le visser sur ma tête, puisque lui-même agissait à visage couvert. Pourquoi je n’aurais pas le droit ? Ils avaient vu mon visage dix secondes, ça suffisait ! Et avec un peu de chance, il l’avait déjà oublié.

Celui à ses côtés leva son masque pour révéler des traits qui ne m’étaient pas complètement inconnus. C’était l’un des types du train à Tacoma. Il avait l’air… courtois ? Rien à voir avec les deux femmes qui se crêpaient déjà le chignon. J’attendis que l’orage passe, déposant le précieux chargement au sol, pour en récupérer juste mon arbalète. « Je sais me battre ! J’ai déjà tué des Oblivions en armure, et puis… des super-rôdeurs aussi. » J’avais vraiment besoin de me justifier ? Je rajoutai, après un instant de doute : « Personne apprécie les Oblivions non plus, hein ? » Je les regardais tour à tour. « Mais je suis là pour New Eden. Ils s’en sont pris à ma famille. Je veux retrouver les responsables et leur faire regretter. » Et si je ne pourrais toujours pas dormir l’esprit tranquille pour autant, peut-être que Juliet le pourra ensuite. J’en avais assez des méthodes attentistes de The Haven. Il était temps d’agir. Avec eux, j’avais peut-être une chance de pouvoir rendre justice.


« On peut seulement attendre du cheval le même degré de sensibilité qu'on lui montre,
le même degré de concentration qu'on lui offre.
Le travail avec le cheval commence par là, par nous-même. »
Revenir en haut Aller en bas  
Harper C. Jackson
Harper C. Jackson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 124
Sujet: Re: Nightcall   Sam 9 Avr 2022 - 2:29
Cette odeur. Malheureusement, ce n'est rien de nouveau pour moi. Je ne peux pas m'empêcher de me dire que c'est bien ma chance quand je m'engouffre à l'intérieur de ce tunnel de merde - c'est le cas de le dire - à peine perturbée par ce qui s'infiltre dans mes narines. Je me souviens trop bien de certaines périodes de survie où la seule solution était de s'enfuir sous-terre pour éviter les morts et les vivants. Mais du coup, je me perd un peu dans mes réflexions. Quand j'ai vu ce sur quoi bossait Joachim et sa copine, j'ai tout de suite voulu faire partie du projet. C'était l'occasion de me barrer, de semer un peu de chaos sur mon chemin - une opportunité que je voulais à tout prix saisir. Et j'ai le tour pour faire cracher des trucs au gosse, de toute évidence. N'empêche, j'ai un petit moment de doute, là, tout de suite. Ça ne dure pas trop longtemps, pourtant, et je continue de marcher en silence dans les canalisations, le dos courbé sous le poids de tout ce que je transporte depuis trop longtemps.

Johanna nous aide tous à sortir de notre trou, nous guidant ensuite jusqu'à une cuisine abandonnée qui servait visiblement de repaire à la troupe qu'ils venaient rejoindre. Je grimace dans le noir à la vue des rats, même si c'est plutôt le fait de les voir fuir je ne sais où qui m'inquiète le plus. Enfin, la petite blonde saute dans les bras d'un type - Isha, selon ce qu'elle gueule. Quand l'autre enthousiaste nous lance ses insultes, je ne sais pas trop si je me retrouve dans la catégorie des putes ou des gamins, et honnêtement, j'en ai rien à chier. « Super chouette, l'ambiance. » que je lance en haussant les épaules, à qui veut bien l'entendre. L'autre mec semble un peu plus satisfait de notre présence, quand même.

Je tente d'ignorer les menaces d'Amalia - je crois que c'est son prénom - envers l'auteure de cet accueil chaleureux. Je me concentre plutôt sur l'endroit, observant dans la pénombre ce qui se trouve ici en tentant de ne pas sembler trop curieuse. Je localise surtout une sortie d'urgence, au cas où. Mes vieilles habitudes ne vont pas mourir si facilement. Je note sans difficulté à quel point Isa est mal à l'aise, posant mon regard noisette sur elle avant d'être attirée par le bruit d'un autre qui retire son masque. Je plisse les yeux, me questionnant sérieusement sur la santé mentale de ce nouveau groupe particulièrement éclectique. Pourquoi se cachait-il le visage, comme Isha, à la base? Il n'y avait qu'eux, ici. Je ne comprends pas. Mais je n'ouvre pas la bouche pour autant. Je suis trop perturbée par sa remarque sur les poils, de toute façon.

Isha nous souhaite officiellement la bienvenue, finalement, mentionnant au passage les motivations de chacun. Si j'ai pu comprendre que la plupart des gens ici avaient des histoires de revanche à planifier, ce n'est pas mon cas. Bien sûr que je veux faire mal à New Eden, mais je semble être la plus détachée de l'histoire, pour le moment.  « Ce qui est cool avec les bombes, c'est que ça fait bien taire les retours de flamme, normalement. » que je réplique avec le sourire à celui qui affirme que le danger est bien présent, quand il question de ces cons. J'ai une pensée pour ma grande soeur, évidemment. Merci, Vi.

Je reporte mon attention sur Joachim, qui semble pressé de mettre son masque alors qu'il partage ses plus récents exploits. Je soupire légèrement en posant le cul sur mon sac, jouant avec ma batte de baseball sans vraiment réfléchir plus qu'il faut. Il s'emballait, le gamin. « Minute papillon. » C'est beau de voir sa motivation, mais il nous faut quand même plus que de la volonté pour vraiment faire mal à un groupe organisé - et armé - comme New Eden. « C'est quoi le plan, en fait? » Je veux bien me lancer dans l'inconnu, c'est pour ça que je suis ici, mais si tout le monde ici semble avoir le feu dans le sang, ce n'est pas mon cas. Enfin, pas dans l'immédiat. « J'aime bien les plans, quand il est question de faire chier sans se faire tuer. »


The wolf sits at my door, can't escape him anymore. He knows I've lost the war, and it's taking me for good. I tell those I adore, and the dishes hit the floor, the snow drips on the porch. I bite my lip and brave the storm.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Nightcall   
Revenir en haut Aller en bas  
- Nightcall -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: