The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay ...
Voir le deal
10.80 €

Maybe I can't stop the downpour...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 691
Sujet: Re: Maybe I can't stop the downpour...   Lun 2 Mai 2022 - 20:18
Je sais pas ce que ça va donner. Si ça va donner quoi que ce soit de bien ou si, au final, j’suis pas juste en train de creuser le trou dans lequel je vais vouloir m’enterrer. Pourtant, j’ai l’impression d’être en train de me débarrasser d’un poison qui me pourrit la vie. Mais j’ai pas envie qu’il empoisonne la sienne en vrai. J’ai un soupir alors que je finis de parler, effleurant son ventre pour sentir la présence de note petite fille. Comme un point d’accroche pour pas perdre pied.

Et le soulagement que je ressens quand elle reprend la parole me met les larmes aux yeux. J’inspire, détournant le regard, avant de souffler, d’un ton hésitant. « Je… je pensais que… que tu m’aimerais moins. Que tu voudrais pas que je m’approche de toi. De notre fille. » Je renifle un coup posant mon front contre son épaule alors que je me mets à trembler. Je sais pas combien de temps exactement je reste comme ça, essayant tant bien que mal de pas totalement craquer, mais en vrai, ça marche pas du tout. Je finis par me mettre vraiment à pleurer, le visage toujours caché contre elle et, après quelques minutes, tout du moins c’est l’impression que j’en ai, je finis par prendre une grande inspiration. « J’voulais pas craquer. Je… j’voudrais être fort. Pour nous. J’y arrive pas. Juste, j’y arrive pas. Ca parait tellement simple dit comme ça. Même en le répétant. Et je sais que c’est débile et je me sens totalement inutile. » Un nouveau silence, alors que j’essaie de démêler tout ce qu’elle vient de me raconter et de comprendre tout ce que ça implique.

Je relève la tête vers elle, esquissant un sourire incertain « Tu… ça me fait bizarre de t’entendre dire ça. Du bon bizarre par contre. Je sais pas comment expliquer. » Un soupir, alors que je cherche mes mots, sans succès. Il me faut bien quelques minutes de plus avant de finir par souffler, à mi-voix. « J’ai… j’ai pas envie de que ça nous change. De devenir quelqu’un de mauvais. Que je finisse par… prendre du plaisir à les éliminer. Tu vois ce que je veux dire ? » Je comprends ce qu’elle m’a expliqué. « J’hésiterais pas non plus tu sais. S’ils devaient venir ici. Je laisserais jamais personne te faire du mal Haz’. Je… j’supporterais pas qu’il t’arrive un truc. » Et j’ai beau me dire que je n’ai pas envie de changer, je suis pas assez stupide pour croire que ça n’arrivera pas. J’ai déjà changé. Depuis que je suis ici. En bien je crois, surtout que j’ai plus peur de prendre mes responsabilités.

Et je finis par souffler, dans un murmure. « Comment on va réussir à lui apprendre de jolies choses ? J’ai… j’ai pas envie qu’elle ait peur. Qu’elle se dise que le monde est mauvais. » J’ai pas su protéger Amy et Sara, alors comment je peux croire être capable de veiller sur elle.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Hazel Parks
Hazel Parks
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Sanctuary Point
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 628
Sujet: Re: Maybe I can't stop the downpour...   Jeu 5 Mai 2022 - 1:16

De voir les larmes lui remplir les yeux, de l’entendre renifler, ça me brise. Si je pouvais tout prendre sur mes épaules, je le ferais sans aucune hésitation. Le mal, la douleur, la culpabilité, la colère… Il est la dernière personne au monde que je veux voir souffrir. Si tant est que je veux voir souffrir qui ce soit. Je le laisse trouver ses mots. Essayer visiblement de ravaler sa peine, mais finir par craquer. Je l’entoure de mes bras et le serre contre moi. Je ne veux pas être oppressante, juste… présente. J’essuie rapidement mes propres larmes, que je suis bien incapable de retenir en voyant l’homme que j’aime avoir si mal.

On reste comme ça un instant. Je compte pas. Je compte jamais avec lui. Tout est trop rapide et une petite éternité à la fois. C’est kitsch à mort, mais c’est comme ça que je me sens avec Julian.

Je ne l’interromps pas quand il reprendre la parole, mais j’essuie ses larmes sur bouts des doigts. Il y a tant de chose que je voudrais lui dire, lui faire comprendre, mais je ne suis pas douée avec les mots, ou les gestes…

- Julian, déjà, je t’aime. C’est définitif. Absolu. Rien ne va changer ça.

Je passe à nouveau une main dans ses cheveux tendrement. Je suis la première à douter de tout ce que les gens me disent, ce qu’ils ressentent envers moi. Je lui répéterais aussi souvent et longtemps qu’il le faudra. Jusqu’à la fin de nos vies s’il le faut ou jusqu’à ce qu’il en ait marre de moi.

- Tu es humain. On craque. Voilà une autre chose que je souhaite mettre au clair. Sinon ce serait anormal. On ne parlera pas de mes craquages réguliers qui me font me demander pourquoi on me supporte encore ici.

Oui, ça fait bizarre moi aussi de m’entendre dire que c’est normal de tuer de nos jours. Qu’on doit le faire quand on est menacé.

- Écoutes. Si on pouvait l’éviter… Si seulement on pouvait l’éviter. Le nombre de fois où je me suis fait engueuler. Je suis consciente qu’on a pas le choix. Que j’aime ou pas. J’aimerais tellement qu’on puisse dialoguer. Qu’on puisse juste éviter toute confrontation. J’ai du mal à tuer des rôdeurs. Des animaux aussi. Je me sens coupable de prendre les œufs à nos poules et de sortir des poissons de l’eau Julian. Je suis consciente qu’on doit faire certaines choses aujourd’hui. Ça me chagrine, mais s’il faut tuer des gens pour ne pas qu’eux nous tuent. C’est comme ça. On a le droit de les haïr, c’est même grave plus normal de les haïr. D’être satisfait aussi je pense. Dans l’optique où tu as protégé les tiens. Les inconnus aussi qui ne seront pas tombés dans leurs griffes. Je suis pas psychologue, mais… de mes séances, je me souviens que c’est aussi une histoire de rapport. Ton rapport à eux, c’est aussi ça qui compte. Si tu les tues par plaisir, ce serait inquiétant, mais ce n’est pas le Julian que je connais. Le Julian que je connais, il défend les siens et il a de l’empathie pour les autres. Même les rôdeurs enchainés dans les caves abandonnées.

Je marque une petite pause en essayant de mettre un peu d’ordre dans mes idées. Pour essayer de trouver quelque chose de brillant à ajouter, mais… je sais pas quoi.

- Je suis là. Tous les autres aussi. Et merci de nous protéger mon amour. C’est ça qu’on va apprendre à Polly. Le monde est dur, laid parfois, mais il y a aussi de la beauté. Il faut savoir faire preuve d’empathie, mais aussi savoir se défendre quand il le faut. Du moins, tant que le monde sera comme il l’est là.


Maybe I can't stop the downpour... - Page 2 Giphy

In a fucked up wonderland of my own


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 691
Sujet: Re: Maybe I can't stop the downpour...   Dim 8 Mai 2022 - 0:13
Y a une part de moi qui se sent soulagée. Qu’elle se sente pas coupable de mon état et, surtout, de pouvoir m’appuyer sur elle. Je l’aime et ça, j’en suis certain depuis que je l’ai rencontrée ou quelque chose du genre. Mais le reste, cette confiance aveugle que j’ai là de suite en elle, c’est nouveau. Probablement parce que j’ai jamais eu de relation qui me permette d’aller jusque-là, que j’ai jamais rien vécu d’assez fort pour ça. Et faut dire que, même si ça fait pas un an qu’on est ensemble, il s’est passé tellement de choses, ce qu’on vit est tellement plus fort que ça correspondrait à des années dans le monde d’avant. En tout cas, c’est le ressenti que j’en ai.

Et si j’ai toujours peur de la blesser, de l’enfoncer dans sa dépression en étant maladroit, en étant pas assez fort là, de suite, j’y arrive plus. J’ai besoin de lâcher du lest, j’ai besoin d’elle, tout simplement. Et elle est bien présente. Alors, les secondes, les minutes qui s’écoulent pendant que je craque pour de bon, me font un bien fou. C’est pas un truc qui se reproduira tous les jours, c’est certain. Mais j’ai moins l’impression d’être un monstre ou d’être en train de péter les plombs.

Je reprends mon souffle tant bien que mal alors qu’elle reprend la parole. « Ah ouais ? C’est plutôt pas mal ça… » Murmuré alors que je sens ses doigts essuyer mes larmes et que je me sens plus vulnérable que j’ai pu l’être de toute ma vie. Elle m’aime et rien ne va changer ça. J’essaie de m’y raccrocher tant bien que mal, me demandant si elle y croira toujours autant dans quelques mois, quelques années. Après tout, ça s’est toujours mal fini jusque-là. Mais j’essaie de chasser ça de mon esprit alors qu’elle continue. « Je sais que… C’est normal. En théorie. Mais je… c’est plus facile à dire pour les autres que pour soi. Tu vois l’idée ? »

Et je l’écoute, alors qu’elle continue. J’ai un froncement de sourcils alors que je suis pas sûr de tout comprendre. Faut dire qu’elle donne beaucoup d’informations et j’ai du mal à faire le tri. « Mon… rapport à eux ? Je… » J’ai un silence, avant de reprendre, à mi-voix. « J’ai toujours cru qu’il y avait un bon fond chez tout le monde. Vraiment tout le monde. Et ces derniers mois ça devient… compliqué. » Depuis Apple, depuis l’épisode avec Charlie. Et maintenant les Brotherhoods. Demain, ce sera quoi ?

J’inspire longuement, attrapant une de ses mains pour entremêler mes doigts aux siens et je laisse filer un nouveau silence. « J’arrive pas à vous protéger comme je le voudrais Haz’. Tu sais ce qu’il y a de pire ? C’est que si le monde avait pas été aussi horrible, on se serait probablement jamais rencontrés. Et j’aurais jamais cru qu’il était possible d’être aussi heureux. » Et de flipper autant sur tout le reste justement. Ca fait un imbroglio de sentiments que je contrôle pas du tout et qui me donne l’impression de craquer à chaque fois que je me penche dessus. « Parce que tu crois que le monde pourra changer de nouveau ? » La question est naïve, j’en suis bien conscient. Mais j’ai besoin de croire que c’est possible, même une seconde. Que tout ce qu’il y a autour de nous est pas juste plongé dans l’obscurité.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Hazel Parks
Hazel Parks
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Sanctuary Point
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 628
Sujet: Re: Maybe I can't stop the downpour...   Mar 10 Mai 2022 - 16:40

J’hoche de la tête, bien sûr que je comprends. C’est incroyablement plus facile de conseiller les autres que de mettre en pratique nos propres conseils. Même quand on sait ce qu’il faut faire, ça ne rend pas les choses plus aisées pour autant…

- Je sais. Que je souffle simplement en retour.

Il n’y a que le temps qui aidera. Les réflexions, l’introspection, tout ce genre de trucs plutôt que la fuite comme je l’ai toujours fait.

- Je crois que les vrais méchants, ça existe pas. Ou très peu. Genre, les psychopathes ou les sociopathes. Je pense que les gens font ce qu’ils peuvent tout simplement. La facilité de voler, de tuer… C’est un choix. On a pas le temps de raisonner avec eux, pas toujours du moins. Et par rapport, je veux dire… C’est pas comme si tu prenais du plaisir à les tuer. Non ? Ils sont dangereux, ils ne veulent pas parler. Ils veulent piller, torturer et tuer. C’est normal de vouloir te venger, ils t’ont fait du mal. C’est normal de vouloir nous protéger, tu sais de quoi ils sont capables. Ton rapport à eux est sain. Enfin, je sais pas si je peux dire ça comme ça. Juste… Je soupire. Je ne sais vraiment pas bien m’exprimer en fait.

J’aimerais tellement qu’on ait pas à traverser tout ça. Qu’on ait pas à devoir tuer pour survivre…

- On se protège tous. Tu n’as pas ça sur tes épaules. Ok ? Je me blottis un peu plus contre lui en disant ça. Pas question qu’il se mette autant de pression. Je veux pas penser au pourquoi du comment. J’ai une chance de cocu de t’avoir rencontré et encore plus d’être aimée par toi. C’est ça qui compte. C’est ce qu’on bâtit ici tous ensemble. Notre famille.

Je refuse qu’il se sente mal, qu’il ait les pensées que moi j’ai. J’ai l’habitude de vivre avec ces petites voix qui me torturent au quotidien et je ne le souhaite à personne. Surtout pas à Jul.

- Je sais pas… Que je lui avoue honnêtement. J’ai envie d’y croire. Besoin aussi. On ne doit pas être les seuls à être… normaux. Il y a Cinder’s Vale, The Haven et d’autres groupes. Il y a aussi New Eden, les Oblivions et The Bortherhood… Tout ce qu’on peut faire, c’est de notre mieux. Et c’est ce que j’essaie de faire depuis 2015.


Maybe I can't stop the downpour... - Page 2 Giphy

In a fucked up wonderland of my own


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 691
Sujet: Re: Maybe I can't stop the downpour...   Mer 18 Mai 2022 - 17:23
Je serais bien infoutu de dire si cette discussion me fait vraiment du bien ou pas. Si je me sens mieux, libéré d’un poids, ou si j’ai juste l’impression d’avoir rendu tout ça beaucoup trop réel en le racontant à Hazel. Au moins, elle n’a pas l’air de m’en tenir rigueur ou de paniquer. Je suppose que c’est déjà pas mal. Je repense un instant à ma discussion avec Ana, quand elle m’a dit que je pourrais pas veiller sur elle en étant moi-même une loque. Ouais, c’est le genre de trucs qui marque, même venant de la reine des pétasses. Alors je me dis que la première étape, c’est d’en parler, d’accepter que tout ce merdier est bien là, juste sous mes yeux.

Ca enlève pas la colère, la peur et cette envie viscérale d’aller défoncer tous les Brotherhoods que je pourrais croiser. Je garde le silence quelques secondes alors qu’elle continue et je fronce les sourcils avant de souffler, hésitant. « Tu crois vraiment ? Qu’il n’y a pas de vrais méchants ? Qu’on… que les circonstances pourraient nous pousser d’une façon ou d’une autre à devenir comme eux ? » Après tout, pourquoi pas ?! J’ai eu tellement de certitudes qui se sont effondrées ces derniers temps que je suis plus à ça près. Alors ouais, c’est peut-être juste une question de choix. Ou de chance. On peut tomber sur les mauvaises personnes et se laisser embarquer. J’avoue, je me sens un peu confus. « Et tu sais… je suis quand même heureux de les savoir morts. J’ai pas de regrets. » Pas une seule seconde j’ai hésité ou regretté de les tuer. Je sais que ça va pas aller en s’arrangeant. Alors ouais, je fais ça pour protéger ma famille, mais je cherche pas d’autres options non plus. « Y a rien de simple on dirait. » Un soupir, alors que Polly met de nouveau un petit coup juste sous ma main.

« Tu m’empêcheras pas de vouloir te protéger Haz’ à n’importe quel prix. Tu le sais ça ? » J’peux au moins faire ça à défaut du reste. J’ai encore du mal à me sentir légitime en futur père de famille et marié qui plus est. Pourtant, j’en ai envie, c’est pas le souci. C’est juste que ça tranche tellement d’avec tout ce que j’ai pu faire jusque-là que c’est flippant quelque part. J’ai quand même un sourire quand elle continue, alors que je l’embrasse du bout des lèvres. « Tu sais que je me dis toujours la même chose hein. J’ai encore du mal à piger ce que t’as pu me trouver. Mais je vais pas m’en plaindre. » Même si ouais, comme dit, je balise à mort à l’idée de pas être à la hauteur, surtout avec les merdes que j’ai dans la tête. Mais j’aime l’idée de bâtir quelque chose ici, même si cette petite voix me souffle qu’un jour, quelqu’un viendra tout démolir. J’attrape sa main, celle avec la bague de fiançailles. « J’ai peur que ce soit pas suffisant. » De faire de notre mieux. J’ai beau être optimiste en temps normal, là, y a tout qui fout le camp.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Hazel Parks
Hazel Parks
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Bras droit | Sanctuary Point
Modératrice
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 628
Sujet: Re: Maybe I can't stop the downpour...   Mar 24 Mai 2022 - 17:40

Je n’ai pas besoin de vraiment réfléchir pour répondre à Julian. Ça sort tout seul, comme une certitude.

- Il y en a peu surtout et non, je pense pas que nous on pourrait devenir comme ça. Que toi tu pourrais devenir comme eux.

Non, peu importe ce qui nous arrivera, à mes yeux c’est tout simplement impossible que nous devenions des pillards sans respect pour les autres. Cruels et sadiques. On aurait pu à maintes reprises agir de la sorte, depuis le début de cette fin du monde. Pourtant, on a toujours fait ce qu’il fallait. Même quand c’était difficile.

- Tu sais que c’est pareil pour moi Jul. Et pour Polly visiblement qui s’amuse à mettre de petit coup dans mon ventre.

Je ferais tout pour les miens, au détriment de ma personne. Ça c’est la chose dont je suis le plus sûre dans ma vie. Ma famille, mes proches, Julian, notre fille… Je donnerais ma vie pour n’importe lequel d’entre eux sans aucune hésitation.

- T’es parfait pour moi. Que je souffle avant de lui voler un bref baiser. J’ai peur de pas être à la hauteur, mais quand je suis dans tes bras j’oublie tout. J’y trouve de la force. De l’amour. Du courage. Je t’aime Julian, comme jamais j’ai pu aimer dans ma vie. Que tu veules tuer jusqu’aux derniers ceux qui t’ont kidnappé et torturé, ceux qui ont essayé de s’en prendre à nous chez nous, ceux qui s’en prennent à tous les innocents qui croisent leur route. J’accepte ta colère et ta rancune. Ton traumatisme et ta peur. Ta protection et ta détermination aussi. Je suis là avec toi et je n’en bougerai pas à moins que tu me le demandes. On fera de notre mieux, que ce soit suffisant ou pas. Je ne sais pas si je suis convaincante, mais ça vient du cœur en tout cas.

C’est facile de donner des conseils aux autres, moins de les appliquer. Sauf qu’avec lui, j’ai l’impression qu’avec du temps, on arrivera à tout. Malgré les journées sombres, malgré les phases difficiles… Je sais que je ne serai pas à la hauteur, mais j’essaierai. De mon mieux. Je donnerai tout ce que j’ai.


Maybe I can't stop the downpour... - Page 2 Giphy

In a fucked up wonderland of my own


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Julian Meyers
Julian Meyers
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Sanctuary Point
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 691
Sujet: Re: Maybe I can't stop the downpour...   Lun 6 Juin 2022 - 18:43
J’ai un soupir silencieux, essayant de me raccrocher aux paroles d’Hazel. J’en ai terriblement besoin, parce que j’ai le sentiment que je suis en train de perdre pied. Tout ça parce que je suis terrorisé à l’idée qu’il puisse leur arriver quelque chose à elle et à la petite. Et je parle même pas du reste de Sanctuary Point, de cette famille devenue la mienne en quelques mois à peine et pour qui je serais prêt à tout. « Je sais pas ce que je deviendrais tu sais. Si je vous perds. » Elle, Amy, Polly. Peut-être que je pourrais vraiment péter un plomb et devenir quelqu’un de mauvais.

« Mais c’est compliqué. J’ai l’impression que ce serait plus facile de me laisser guider par cette colère. Tu vois ce que je veux dire ? » Je suppose que oui. Et j’arrive à lui rendre un sourire quand elle me dit que c’est pareil pour elle aussi. Même si ça me fait encore plus peur. Parce que je sais comment elle fonctionne et qu’elle serait réellement capable de tout. « Evite de faire n’importe quoi quand même hein… » J’ai parlé d’un ton vaguement léger, mais en vrai, je me sens pas trop de déconner là, de suite.

Et, quand elle continue, je tousse un rire avant de souffler un « wow… » dans un murmure. Je lève la main alors que mon pouce glisse doucement sur sa mâchoire. « Ca fait un paquet de trucs là. Je vais plus savoir où me mettre si tu continues comme ça. » Pourtant, ça fait un bien fou de l’entendre dire tout ça. Ca fait écho à tout ce que moi, je peux ressentir, à l’amour que j’ai pour elle et qui, en temps normal, m’aurait déjà flipper comme pas permis. « Tu sais… j’ai aussi peur de pas être à la hauteur. Parce que je sais que tu mérites le meilleur. » Et j’espère que je serais capable de lui offrir tout ça. Mais j’ajoute, avec un bref soupir. « Sauf que je sais que … enfin dans mon état, je suis pas capable d’être assez bien pour toi. Alors faut que je travaille dessus. Sur mon … traumatisme. » J’essaie de trouver les mots pour pas l’inquiéter, mais je me dis que, sur ce coup-là, Ana a raison. Je pourrais pas l’aider à aller mieux si moi, je continue de partir en couilles comme ça. Et si je lui montre que j’ai assez confiance en elle pour lui montrer cette faille, elle pourra aussi croire en elle. « Je veux pas que tu t’en ailles. Ou que tu t’éloignes. Surtout pas. Je sais juste… pas par où commencer. » Autant être honnête jusqu’au bout, au point où on en est.


"Life is not about how your survive the storm, It's about how you dance in the rain."


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Maybe I can't stop the downpour...   
Revenir en haut Aller en bas  
- Maybe I can't stop the downpour... -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: