The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : où le précommander ...
17.25 €
Voir le deal

Burned Nightmares
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 499
Sujet: Burned Nightmares   Ven 1 Avr 2022 - 20:24



Je serre les dents. Ça fait un moment maintenant, plusieurs semaines je crois. Je n'ai pas tenu le compte. Et pourtant la douleur est presque toujours aussi vive qu'au début. Sur toute la zone où ma peau a presque littéralement rôti, donc du coude au-dessus de l'épaule, le derme a cloqué, fripé. Je suis passé à côté de l'infection mais je n'échappe pas aux suintements quand les 'ampoules' cèdent. Soit d'elles-mêmes, soit quand j'ai le malheur de craquer et de gratter au travers des pansements parce que les démangeaisons sont à me rendre dingue, m'empêchant de dormir la nuit quand la douleur ne s'en charge pas.
Pourtant j'ai eu de la chance, j'étais bras nus. J'aurais pu avoir un sweat qui aurait en prime fondu et collé à ma peau. J'aurais pu mourir étouffé par la fumée. J'aurais pu mourir brûlé. Ou j'aurais pu réussir à faire avancer le bus à temps, et éviter à tous ceux qui s'y étaient abrité d'être blessés.

Mes lèvres se plissent en y pensant une énième fois. J'aurais pu éviter ça. J'aurais dû. Et pourtant j'ai pas réussi. Dans un soupir je retire mon t-shirt sombre, déformé par le temps, et regarde longuement mon bras, couvert d'une bande enroulée, qui en prime passe en travers de mon torse pour pouvoir également habiller mon épaule. Je la défais et commence à la dérouler lentement, laissant en-dessous apparaître les compresses imprégnées de baume. Je ne sais même pas ce qu'il y a dedans. De quoi aider la cicatrisation, très certainement. Eviter l'infection. Peut-être éviter aussi que la peau sèche et se craquelle comme une saucisse trop cuite. J'arrête à mi-chemin en inspirant doucement, me laissant un répit pour gérer les élancements qui me descendent jusque dans les doigts.

Mon esprit en profite pour s'échapper une nouvelle fois vers cette nuit d'enfer qu'on a vécu. La peur me reprend aussitôt à la gorge, quand je revois les morts courir derrière les membres du groupe. Et les dizaines de rôdeurs nous déferler dessus peu après. J'essaye de repousser l'image de Bruce, transformé.
Malgré tout, ce sont les flammes qui hantent mes nuits. Quand j'arrive à m'endormir malgré le tiraillement constant de la brûlure, ce sont mes cauchemars qui me tirent du sommeil. Pour la première fois, je découvre les affres des survivants. Ceux qui perdu des proches. Ceux qui ont des proches à perdre.

Je renifle et reprends mon ouvrage, les pensées cette fois tournées vers Milow. Je m'en veux d'avoir été au Domaine quand tout ça a commencé. Je m'en veux de ne pas avoir été au camping. j'ai eu peur pour lui, jusqu'à la fin de la nuit, jusqu'au moment où je l'ai vu, vivant. Entier. Je ne sais pas combien de temps on est resté agrippés l'un à l'autre, soulagés de se retrouver en vie. De se retrouver tout court, en fait. Je me souviens juste avoir glissé au sol avec lui sans réussir à retenir mes larmes.
Le reste de la nuit est atrocement floue. En fait elle est même complètement effacée de ma mémoire.

Le bandage s'entortille sur mes draps, et la porte de ma caravane s'ouvre avant que je m'attaque aux compresses. Je tourne le visage pour me confronter, sans surprise, à Milow. C'est lui qui joue les infirmiers, quand j'essaye pas de me démerder tout seul comme un débile. Je plisse les lèvres devant sa moue réprobatrice. Faut dire que j'ai rien préparé pour nettoyer la blessure ni pour refaire les pansements. Et que je me suis même pas lavé les mains.

- ... J'suis sûr que j'aurais pu le faire moi-même...


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2066
Sujet: Re: Burned Nightmares   Ven 1 Avr 2022 - 20:59
C'était bizarre, comme atmosphère. Milow avait du mal à se situer parmi tous ces gens, tous ces visages qu'il connaissait pour la plupart, peu. Il voyait qu'ils souffraient, qu'il y avait eu des pertes, des blessés. Y'avait tout qui pouvait rappeler une vraie communauté, ce qui l'aurait fait fuir. Mais … ça n'était pas le cas, pas vrai ? Milow n'avait pas vraiment de compte à rendre à par à son groupe à lui, et il restait discret, utile quand on avait besoin de lui, sinon difficile à trouver.
Et comme il n'avait pas été blessé, il aidait, travaillait plus que d'habitude, et en silence. Ça ne le dérangeait pas, étonnamment. Au moins, il n'avait pas le temps de penser.

Il était levé de bonne heure. Enfin, levé … pour peur qu'il ait vraiment dormi. Pour faire un tour du camp, s'assurer que la relève avait été faites, aussi. Ça n'était pas son travail, mais il était inquiet, à présent.
Puis, il était allé s'occuper des chiens. C'était une lourde tâche, malgré tout, les bêtes avaient besoin de beaucoup d'attention, d'être sorties, nourries, occupées, distraites, et bien traîtées. Ça permettait à Milow d'organiser son esprit et ses journées. Daemon l'aidait beaucoup, Alessia et Aaron aussi, lui permettant de ne pas être bloqué par ce travail, mais ça restait quand même éprouvant.

La matinée était bien entamée, et il avait eu le temps de croiser pas mal des siens avant de faire un tour dans sa caravane pour une rapide toilette, et repartir vers celle de Derek, les cheveux encore humides.
Ça aussi, c'était nouveau. Il n'aurait jamais pensé pouvoir se montrer naturel avec quelqu'un, encore moins un homme, encore moins Derek. Mais les faits étaient là, et il avait encore en tête la peur terrible lui rongeant le ventre, à la fin de la nuit, quand il était revenu sur le domaine et qu'il l'avait cherché, redoutant le pire. Il se souvenait du soulagement, qui lui avait coupé les jambes, quand il l'avait vu. Ça avait remué beaucoup de choses dans sa tête, et il en avait réalisé beaucoup. Il n'aurait que trop regretté de le perdre vu comment il s'efforçait de se comporter avec lui depuis le début.

Il entra dans la caravane sans frapper, un oubli qui lui arrivait un peu trop souvent. Aussitôt, son visage se renfrogna en captant ce que faisait le tatoué.

C'est vachement malin, ça, cingla-t-il en refermant la porte derrière lui.

Il posa le verre de jus de raisin qu'il lui avait apporté sur la petite table basse.

J'fais pas tous ces efforts pour que tu te chope une infection et qu'tu crèves, j'te préviens, hein.

Sa langue claqua contre son palais, il donna une petite tape sur la main de Derek pour l'empêcher de plus toucher les bandages et faire des dégâts.

Tu fais chier. Tu peux pas attendre une heure c'pas possible.

Il attrapa le bidon d'eau qu'il avait dans sa caravane, du savon, et fit un rapide aller-retour à l'extérieur pour se laver à nouveau les mains pour revenir récupérer ce qu'il fallait dans la boîte de soin, à l'autre bout de l'habitacle.
Sans un mot, à peine un soupir filtrant entre ses narines, il revint se poser sur le lit, une jambe sous la fesse pour faire face au tatoué. En deux-deux, il enfila des gants, puis, avec précaution, il retira les compresses qui restaient pour les abandonner dans un petit sachet en plastique.

Il approcha son visage des plaies pour mieux les observer, une ride soucieuse lui barrant le front, concentré. Obligé de prendre ses responsabilités depuis cette nuit-là, il en avait perdu de son égoïsme à toute épreuve.

Ça guérit jamais ou quoi, cette merde, souffla-t-il surtout pour lui-même.

Bon, ça guérissait, bien sûr, en tout cas, c'était en bonne voie. Mais c'était foutrement long, et ça nécessitait pas mal de soin et d'attention.

C'en est où, les douleurs ? La cloque d'hier s'est bien refermée, on dirait.


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 499
Sujet: Re: Burned Nightmares   Ven 1 Avr 2022 - 23:41



Comment j'ai su que c'était Milow qui entrait ? Facile. Il ne frappe grosso modo jamais quand il entre, et c'est le seul à se le permettre sans que je hurle comme un putois. J'ai bien gueulé les premières fois, mais finalement, entre le fait qu'il soit affreusement têtu, et qu'on en soit presque venu à partager la même caravane, j'ai lâché l'affaire.
Je sais pas à quelle heure il s'est levé ce matin, j'ai fini par sombrer à une heure indue, mis KO par l'épuisement. Et quand j'ai finalement rouvert un oeil, le brun était déjà parti, et le jour était déjà bien levé. Il m'a fallu une demi-éternité pour sortir des draps chauds pour affronter l'air frais jusque dans la caravane. D'autant que je suis pas vraiment en état de porter autre chose que mes t-shirts, vu que le moindre contact sur mon bras ou mon épaule m'est insupportable. Je fais mon possible avec une paire de mitaines en laine remontées jusqu'aux coudes, mais pour reste je me balade comme un débile en t-shirt par 2°C dehors.

Bref, je me suis quand même résolu à bouger pour aller chercher de quoi me remplir l'estomac, et me dérouiller les jambes. Chacun vaque à ses occupations, et je ne suis pas particulièrement ouvert à la discussion en ce moment, alors je me contente de traverser le camp, d'un point à un autre, sans faire de détour. Petit déjeuner plus que frugal, je peine à avaler grand chose depuis la brûlure. C'est incompréhensible pour moi qui n'ai aucune connaissance médicale. Peut-être que pour d'autres il y aurait une raison quelconque. Moi tout ce que j'en sais, c'est que ça fait de la bouffe en plus pour les autres, et c'est tant mieux pour eux.
Puis je suis rentré chez moi. Un coup d'œil à mon nécessaire à maquillage que je n'ai pas retouché depuis cette fameuse nuit. J'ai pas envie, pas le courage. Ceux qui crachent sur mon dos à cause de mon excentricité doivent être ravis.

Et c'est donc là que je me retrouve assis sur mon lit, avec l'idée stupide de vouloir retirer mon pansement, sous le regard noir de Milow. Je roule un peu des yeux, en gonflant les joues. Ça va.. j'suis pas allé me rouler dans la boue, non plus.. Et puis je peux pas m'empêcher d'étirer un tout petit sourire en l'écoutant râler, retirant ma main rapidement. A force je commence à savoir lire entre les lignes.. Et je pense pouvoir affirmer que ses engueulades récurrentes sur le fait qu'il se donne du mal pour me tenir en vie, c'est une façon toute personnelle de laisser entendre qu'il aimerait pas que je passe l'arme à gauche. Je range sagement ma main amputée en prenant appui dessus, assis en tailleur sur le lit.
A ses nouveaux reproches je tente le tout pour le tout avec mon plus beau regard de chat battu. Mais ça démange tellement..! J'te jure y'a des moments j'ai qu'une envie c'est de m'arracher toute la peau du bras.. Et j'ai beau essayer de le faire craquer pour m'éviter une savon de plus, c'est la stricte vérité.

Je demeure immobile le temps qu'il se prépare en quelques allers-retours pour récupérer le matériel de soins, et attends qu'il commence à retirer ces putains de compresses qui malgré tous les efforts possibles, finissent toujours par coller un peu aux peaux mortes. Du coup je regarde sur le côté pour éviter de m'infliger la vue en plus de la sensation et de l'odeur qui va avec. C'pour moi..? le verre de jus..
Mon cadet se penche pour observer le champ de bataille, et je peux pas m'empêcher de m'avancer un peu aussi pour poser mes lèvres sur son front, murmurant un petit 'merci.' tout bas. Pas pour le jus. Pour tout le reste.

- Faut croire que j'ai une cicatrisation foncièrement merdique. J'avoue, je cherche une connerie à ajouter à la suite, mais je trouve rien. La fatigue me bouffe le cerveau, et la douleur constante m'épuisant encore plus, je me dis que je dois être méconnaissable pour ceux qui me connaissent. Mes sourires sont devenus monnaie rare. Mes moqueries aussi. Je relève à peine le bras droit pour y poser les yeux, scrutant la cloque en question avant d'acquiescer. Avec tout ce qu'elle a dégueulé, faut dire... Regarde, celle en haut commence à se résorber aussi, j'ai l'impression. Je me mordille la lèvre avant de hausser mon épaule valide ensuite. La douleur est supportable, comme d'habitude. Ça s'arrange petit à petit. Mensonge éhonté. Mais qu'est-ce que je peux lui dire d'autre ? Je souris pour crédibiliser un peu ma réponse, sans grande conviction.

Avant qu'il ne recule, je tends la main jusqu'à sa mâchoire pour y poser ma paume. Attends.. juste une seconde. Je me penche vers lui, posant mes lèvres sur les siennes pour un baiser léger. Doux, on pourrait même dire. Meilleur anti-douleur du monde. Je le relâche délicatement, bien conscient que c'est juste pas le moment. Pourtant je cache pas que la tendresse qu'il daigne m'accorder est à peu près tout ce à quoi je m'accroche en ce moment.

- Comment tu vas.. toi ? Je connais la réponse. "Mal mais je fais semblant de tenir le coup.". Sauf qu'il ne le dit pas. Et que j'aimerais qu'il l'admette, qu'il accepte d'avantage de quitter sa carapace quand il est avec moi.


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2066
Sujet: Re: Burned Nightmares   Sam 2 Avr 2022 - 13:09
Il soupira doucement, sans rien répondre à Derek. Bien sûr que ça lui faisait mal et que ça devait le démanger salement. Milow était bien placé pour ne jamais remettre en cause les douleurs d'une blessure. D'ailleurs, il était généralement le premier, quand il était en convalescence, à tripoter ses plaies, bandages et croûtes. Un vieux réflexe d'enfant jamais arrêté.

Oui. Un peu de sucre. T'as rien mangé hier soir.

Face à lui, il observa la peau brûlée, et Derek en profita pour lui coller un baiser sur le front. Milow releva brièvement les yeux vers les siens, un vague sourire glissant sur ses lèvres. Petit à petit, il prenait goût à tout ça. La tendresse, l'affection. Même s'il avait peur, bordel, toujours tellement peur.

Hm … oui, ça a l'air mieux, approuva-t-il en détaillant les plaies et cloques, sans l'ombre d'un rictus écoeuré sur le visage. Il en avait vu d'autres, et nul doute qu'il en verrait encore.

La douleur, supportable ? Il était bien brave, le tatoué. Ou alors c'était de la fierté mal placée, car le jeune Lewis était aux premières loges quand il se tordait de douleur face à ces horribles élancements, la nuit, surtout. Une brûlure, surtout aussi grave, ça n'était pas rien, et le corps réagissait en conséquence.

Il prit ce qu'il fallait pour nettoyer le reste de crème apaisante et cicatrisante que la peau n'avait pas bu. Avec concentration, un poil de délicatesse, mais surtout soucieux du travail bien fait, relevant la main quand son patient se crispait trop, lui laissant le temps de prendre sur lui.
Il s'arrêta à sa demande, et son buste se redressa légèrement face à son contact sur son visage. Une seconde, un baiser, léger, sur ses lèvres, et un nouveau fin sourire égayant le visage de Milow qui le dévisagea un instant avant de se replonger dans son travail.

Plaie nettoyée, il vérifié une énième fois l'état de tout ça avant d'attraper la crème, laissant la question de Derek en suspend le temps d'en prendre une grosse noisette dans sa main.

On laissera à l'air libre ce soir, un peu, souffla-t-il en l'appliquant doucement, la répartissant un peu partout sur son bras et son épaule. Pour la journée je refais un gros pansement.

Il commença doucement à masser, très légèrement.

Ça va, daigna-t-il enfin répliquer.

Réponse simple, basique. Son compagnon savait, pourtant. Est-ce qu'il y avait besoin d'en parler, sans arrêt ? Milow n'était pas de ce genre-là. Peut-être que d'un point de vu extérieur, il donnait l'impression qu'il refoulait. Mais … il était du genre à penser que relater le passé ne faisait pas avancer, et ne faisait pas de bien. L'image de Bruce en Super-Rôdeur allait bien finir par s'effacer définitivement de son cerveau, lui qui n'avait aucun mal à oublier les expériences traumatisantes de sa vie.

Les chiens se sont bien remis. Je leur apprends de nouveaux ordres, en ce moment. Ils écoutent bien.

Ils avaient été incroyables, cette fameuse nuit. Là où il fallait se concentrer, à présent, c'était pour gérer leur stress. Leurs aboiements auraient pu donner quelque chose de plus dramatique dans un moment où il aurait fallu qu'ils fassent un total silence.

On va bientôt partir d'ici, aussi. Apparemment, on irait sur Kitsap, relata-t-il sans vraie émotion.


✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 499
Sujet: Re: Burned Nightmares   Sam 2 Avr 2022 - 17:26



Encore un soupir de Milow. Je suis sur qu'en comptant il soupire plus souvent qu'il ne s'exprime par des mots. C'est dire l'ambiance en ce moment. A défaut de pouvoir m'attaquer aux croûtes qui commencent vaguement à se former par endroit, je m'arrache la peau des lèvres et des joues avec les dents. Ça me concentre sur autre chose que mon envie insupportable de m'arracher la peau.

- Ah.. oui. Ça me faisait pas envie. C'est gentil. C'est pas exactement vrai. Enfin.. c'est pas le repas lui-même qui me dégoûte, mais la douleur constante qui me file la gerbe en continu. Alors au lieu d'aller vomir mon dîner dans un coin, autant ne pas le manger, ça gagne du temps. Pour autant je me prive pas pour attraper le jus de ma main libre, sirotant à petites gorgées prudentes. Le petit sourire que j'arrache à mon infirmier a une douce saveur, quelque chose de réconfortant en somme.
Je valide son prognostique d'un petit "hm-mh". S'il le dit, ça doit être vrai. J'avoue que si je peux éviter de regarder de trop prêt cette dégueulasserie, je le fais.

Le temps que le brun récupère de quoi nettoyer mon bras, je glisse dans le lit, sur le flanc. Un coussin sous la tête, le second pressé contre mon ventre et que je massacre entre mes doigts crispés quand malgré toute sa délicatesse, les gestes de Milow me font trop mal. Plusieurs fois il s'arrête de lui-même pour me laisser respirer, mais à deux reprises c'est moi qui l'implore de m'offrir un répit. Je refoule mes larmes, mais à force de fatigue accumulée, elles finissent inévitablement par aller mouiller les draps.

On laissera à l'air libre ce soir, un peu.  Pour la journée je refais un gros pansement.
- J'te fais confiance. Faudra juste m'attacher les mains pour pas que j'aille trifouiller dedans quoi. J'esquisse un sourire sur ma tentative d'humour.

Je n'insiste pas quand je le vois esquiver ouvertement ma question. Et quand il finit par y répondre un basique et mensonger "ça va", j'ai pas la foi de lui rentrer dans le lard parce qu'il est en train d'étaler cette putain de pommade et que j'ai très franchement envie de crever, là tout de suite. Mon front se plisse sur une nouvelle salve de larmes qui s'échappent le long de mes joues pour rejoindre leurs petites sœurs sur le matelas.
Je renifle en hochant mollement du chef. T'as l'air de te plaire, avec tes chiens.. J'suis surpris que t'en aies pas encore ramené un en douce chez nous. .. Enfin chez toi. J'voulais dire. Ça m'arrive souvent ce genre de lapsus. Et généralement je me prends un objet volant non identifié dans la gueule ou une réponse bien cinglante de sa part.
Je me rattrape aux branches quand il poursuit la discussion la plus plate et basique de tout l'après-invasion. Ouais, j'ai entendu ça.. Après le mariage de Dada et Alex, c'est ça ? Ce sera l'occasion de sortir la robe que Connor m'a offerte à Noël. J'ai beau dire, ça me fait un peu plaisir ce mariage. Ça va changer les idées de tout le monde, redonner un peu de légèreté dans l'ambiance de plombs qui règne en maîtresse ici, et avec un peu de chance, offrir une possibilité non négligeable de se bourrer la gueule.

- Ça... te fait rien ? De retourner là-bas. On avait bien morflé, aussi. Surtout toi... Je le détaille longuement. C'est débile. J'ai plein de questions à lui poser. Toutes plus egocentriques les unes que les autres. J'ai besoin qu'il me rassure, j'ai besoin de savoir qu'il sera là pour moi, même quand mon bras ne ressemblera plus à des lasagnes cramées. Mais je me la ferme. Je la ferme parce que Milow est une tombe, d'autant plus depuis cette foutue nuit, et que j'arrive même plus à batailler pour trouver une faille dans l'armure.


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Milow V. Lewis
Milow V. Lewis
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 2066
Sujet: Re: Burned Nightmares   Mar 5 Avr 2022 - 12:49
Son visage restait impassible face à la souffrance maintenue de Derek, ce n'était pas pour autant que ça ne le peinait pas. Il se contentait juste de faire attention, de lui laisser le temps de souffler, de se reprendre, mais sa tâche était à faire malgré tout, et il la ferait jusqu'au bout, quitte à le faire terminer en larmes. Ce qui ne tarde pas à arriver, d'ailleurs.

J'te fais confiance. Faudra juste m'attacher les mains pour pas que j'aille trifouiller dedans, quoi.

En réponse, il eut droit à un regard noir pleins de reproches de la part de son cadet.

S'il faut t'attacher pour que tu restes calme alors je t'attacherai.

Ce n'était pas une promesse pour une quelconque soirée sexy, mais bien une menace. Et il pouvait le croire : Derek n'avait pas envie que Milow l'attache pour raisons médicales.

Distraitement, toujours concentré sur l'application de la pommade, il se mit à raconter des choses pas spécialement intéressantes, histoire de meubler, peut-être, même si ça ne lui ressemblait pas. Aux mots du tatoué, il sourit brièvement, sans se formaliser de son lapsus pour cette fois, trop focalisé sur son travail.

Si j'veux en ramener un j'vais vouloir tous les prendre. Et ils prennent de la place.

Et la discussion suivit son cours, très peu intéressante. Le départ à Kitsap, le mariage d'Alex et Daemon … pour ce dernier point, ça sonnait vraiment dissonnant aux oreilles de survivant de Milow. Un mariage, parmi toutes les merdes qu'ils ont encore enduré. Ça lui paraissait presque ridicule. Mais, tout comme on avait fêter son anniversaire, c'était le genre de petits événements importants, auxquels le groupe tenait. C'était pas plus mal, sans doute.

Ça te fait rien ? De retourner là-bas. On avait bien morflé, aussi. Surtout toi.

Il releva ses prunelles claires sur le visage de Derek, marqua une légère pause pour ensuite essuyer ses mains pleine de crème sur un torchon. Dans la foulée il attrapa la bande propre. Cette étape n'allait pas non plus être fortement agréable pour son blessé. Pour ce qui était de ce qu'il avait vécu ... c'était encore bien frais dans sa tête. Même si c'était pas la première fois - et sûrement pas la dernière - où il frôlait la mort. Il avait été bien traumatisé par tout ça.

J'ai pas trop mon mot à dire je crois.

Ses doigts commencèrent à dérouler la bande, la plaquant doucement sur la peau collante de pommade pour le faire adhérer. Avec précaution, il l'enroula autour de son bras, partant du poignet pour remonter doucement. Une odeur douceâtre de crème avait empli l'habitacle.

Mais ça devrait le faire. J'ai pas envie de me prendre la tête.

Les choses commençaient enfin à aller mieux au sein du groupe pour lui, avec Connor également. Enfin, il en avait l'impression, ou alors était-ce lui qui allait enfin de l'avant. Alex mettait beaucoup d'espoirs en lui, et il le voyait. Elle lui donnait des responbilités importantes et n'était pas toujours sur son dos pour le surveiller. Ça lui faisait du bien, beaucoup de bien. Et il se surprenait à avoir envie d'être à la hauteur.

J'espère juste qu'ils savent ce qu'ils font. Être aussi proche de zones radioactives, c'est pas ouf. J'ai joué à FallOut, je connais. Et j'sais aussi les effets que ça fait. Donc bon. On verra bien. Apparemment faut que j'apprenne à faire confiance.

Sa main attrapa celle de Derek pour l'inciter à lever le bras, le plaçant sur son épaule pour ne pas qu'il peine et pouvoir continuer son travail sans être gêné.

Je préférais quand on était au jardin japonais, marmonna-t-il malgré tout.



✖️"I don't Wanna end it but I will" ✖️
Awards <3:
Revenir en haut Aller en bas  
Derek Watson
Derek Watson
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habileté:
Expendables
CASIER DE SURVIVANT
Messages : 499
Sujet: Re: Burned Nightmares   Dim 10 Avr 2022 - 0:36



J'ai mal. Je vois pas comment le dire autrement. J'ai mal et même si je sais qu'il est comme ça, ça me ferait pas de mal que Milow ait au moins l'air un peu compatissant. Je me console en me disant qu'il a pas non plus l'air de prendre son pied à me torturer, ce qui constitue en soi un réconfort non négligeable..
Je lui lance un regard en coin quand il me menace de m'attacher pour m'empêcher de me gratter le bras. J'ai presque envie de lui répondre une connerie sur le thème du bondage, mais je sais qu'il roulera des yeux, et qu'en plus il se privera pas pour essayer de m'attacher pour de vrai.

Je passe ma main libre sur mes joues pour les essuyer, quand bien même je sais qu'elles vont se retrouver inondées à nouveau d'ici peu. Malgré tout je hoquète un rire à ses mots, répondant d'une voix éraillée. Y'a de la place au bout du lit pour tous les adopter... Faudra juste se serrer un peu.

Milow parle à peine, ne se donne pas le mal de répondre à mes tentatives de discuter pour me changer les idées. Alors je me contente de fermer les yeux en espérant que ça passe plus vite. Je ne relève les paupières que quand il m'accorde malgré lui une pause, le temps de s'essuyer les mains pour attraper un bandage propre. Je hausse mon épaule encore en bon état, étirant cette fois mes doigts pour effleurer doucement sa cuisse toute proche.

- Nan, on a pas l'choix t'as raison.. Mais ça change rien qu'on peut craindre d'y retourner, pas vrai ? Je fronce un peu le nez en le scrutant. Moi j'ai pas envie d'y retourner, même si j'suivrai le groupe. Je laisse échapper un gémissement de douleur quand la bande commence à remonter le long de mon bras. J'ai un réflexe de retrait, mais le petit brun me retient fermement avant de poursuivre sa torture.

- J'espère juste qu'ils savent ce qu'ils font. Être aussi proche de zones radioactives, c'est pas ouf. J'ai joué à FallOut, je connais. Et j'sais aussi les effets que ça fait. Donc bon. On verra bien. Apparemment faut que j'apprenne à faire confiance.
- Je... suppose que oui. Connor et Alex ont toujours fait en sorte qu'on soit en sécurité. On irait pas là-bas si c'était trop dangereux. Et je sais quels effets ça fait, même si j'ai pas eu à les subir... J'ai veillé sur lui pendant toute sa convalescence, et même si j'irais pas me targuer de savoir ce qu'il a vécu, loin de là, je sais à quel point c'est destructeur. Je tente un nouveau petit sourire en espérant lui faire tomber le masque. Malgré notre rapprochement mois après mois, j'ai l'impression de le perdre petits bouts par petits bouts depuis l'attaque des rôdeurs. Ou peut-être que je me fais des idées. J'en sais rien en fait. Moi je suis cloué au lit, lui il multiplie les heures de travail. Peut-être juste qu'on ne se voit plus autant qu'avant ?

Milow me sort de mes pensées en levant mon bras pour poser ma main sur son épaule, pour me soulager. C'est attentionné. Je le remercie d'un hochement. Moi aussi, je préférais les jardins japonais... Je grattouille sa cuisse à travers son pantalon, sans vraiment y penser. Je laisse passer un silence, le temps qu'il termine de me momifier. Puis sans attendre qu'il lui prenne l'idée de s'éloigner, je l'attrape de mon bras libre pour le tirer contre moi, l'enserrant en venant m'enfouir dans son cou. Je soupire lourdement, savourant ce répit. La douleur pulse au rythme de mes battements de cœur, un peu plus supportable au fil des secondes.
Je dépose mes lèvres sur sa peau, espérant qu'il me laisse lui arracher un peu de tendresse avant de retourner à ses occupations. Je remonte mes baisers le long de son cou, jusqu'à la ligne de sa mâchoire. Puis je retourne m'enfoncer dans le creux de son épaule.

- J'aurais dû être là. Quand c'est arrivé. J'aurais dû être avec vous ici, pas là-bas. J'suis désolé. Je sais pas pourquoi je lui balance ça maintenant, alors que ça me pèse depuis la fameuse nuit, déjà. J'ai pas envie qu'il m'en veuille. Peut-être que c'est pas le cas, et qu'il s'en fout. Mais j'en sais rien, et je déteste quand je sais pas. J'sais que tu parles jamais de c'que t'as dans le crâne Milow. Mais moi j'ai besoin de savoir. Juste un peu. Me laisse pas en dehors de ta tête.. Je sais que l'épuisement parle pour moi, qu'en temps normal je prendrais ça pour une bataille perdue d'avance. J'tiens à toi, tu le sais, hein ? Et j'sais que c'est réciproque... Je le sais. Il est resté assez longtemps accroché à moi quand on s'est retrouvé, pour que ça ne fasse aucun doute. Laisse-moi juste.. Juste un peu entrer dans ta bulle. Laisse-toi me faire confiance. Juste un peu confiance...


Normal People,
Scare me a lot.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
CASIER DE SURVIVANT
Sujet: Re: Burned Nightmares   
Revenir en haut Aller en bas  
- Burned Nightmares -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: